Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 09:34

Courses de dromadaires et concours de la meilleure chamelle

Courses-de-dromadaires.jpg

 

De nombreux éleveurs de camélidés des wilayas du Sud se sont donnés rendez-vous dans le cadre du 2e festival «Amni Namis» (dromadaire en dialecte targui), qui se tient à Oued Tintarabine, dans la commune de Tazrouk (180 km au sud-est de Tamanrasset).

La cérémonie d’ouverture de cette fête, qui s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture et du développement rural,  Rachid Benaissa, et un public nombreux, a été marquée par un grand défilé de chameliers venus mettre en valeur les différentes races camelines vivant dans le sud. Initiée par la chambre de l’agriculture de Tamanrasset, en coordination avec la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya, sous le thème «Dromadaire, patrimoine des ascendants et perspectives des descendants», cette manifestation de trois jours enregistre une large participation d’éleveurs de camélidés venus des wilayas d’Adrar, Illizi, Ghardaïa, Ouargla et Tamanrasset.

Selon les organisateurs, cette fête vise plusieurs objectifs, dont la valorisation de la richesse cameline, l’encouragement de l’investissement dans ce type d’élevage, notamment en matière de production et de collecte de lait de chamelles et la valorisation des efforts fournis par les pouvoirs publics pour la préservation et la prévention du patrimoine camelin. Cette fête constitue une occasion propice pour les éleveurs pour mettre en évidence l’importance que revêt le dromadaire dans les régions du sud du pays et soulever les questions afférentes à la situation et les perspectives de développement de cette richesse animale, et, ainsi, trouver des solutions aux difficultés rencontrées en matière d’élevage, ont ajouté les organisateurs.

De nombreux participants à cette fête annuelle se sont félicités des efforts fournis par l’Etat pour la protection de la richesse cameline et la promotion de l’élevage à travers notamment les opérations de réalisation de puits de parcours et points d’abreuvage des troupeaux en transhumance, l’organisation régulière de campagnes de vaccination du cheptel, et l’approvisionnement gratuit des éleveurs en orge, dont la dernière en date a permis la distribution de 85 000 qx d’orge au profit de 3 224 éleveurs.

Pour consolider ces actions visant le développement de la richesse cameline et la prise en charge des préoccupations des éleveurs, la DSA a fait état de la réhabilitation en cours, à la faveur d’un financement du fonds de lutte contre la désertification, de 20 puits pastoraux, dont la réalisation d’une dizaine a été achevée. La DSA a fait état aussi de la délimitation, avec le concours des éleveurs, de sites à travers le territoire de la wilaya de Tamanrasset pour la réalisation de 15 nouveaux puits d’abreuvage pour une enveloppe de 9 millions de dinars.

La wilaya de Tamanrasset renferme un patrimoine camelin de plus de 20 000 têtes, dont 80% de chamelles, selon les responsables de la chambre locale de l’agriculture. Lors de cette fête du dromadaire, les responsables de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) ont annoncé, à titre de soutien aux éleveurs, une dotation de deux véhicules tout- terrain équipés en moyens de contrôle de santé animale, qui seront encadrées par des vétérinaires et effectueront des visites sur le terrain, selon un programme arrêté par la DSA. L’entreprise Sonatrach a annoncé de son côté la fourniture de 16 fours de cuisine à l’énergie solaire, en faveur de familles nomades participantes à ce festival. Le programme de ce festival «Amni namis» comporte une panoplie d’activités, dont une exposition sur les moyens d’élevage du dromadaire et sur les produits issus de cette richesse animale.

Une journée d’étude consacrée à l’évaluation de la situation et les perspectives de l’élevage camelin dans la région, et les contraintes entravant le développement de cette richesse animale, sera également initiée avec la participation des différentes parties concernées. Des courses de méharis et des concours de la meilleure chamelle laitière, du meilleur méhariste et du plus beau cheptel camelin, figurent au programme de cette fête annuelle.

Source Le Jour d’Algérie Ghanem O.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires