Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 09:59

Sud algérien - Ghardaïa / Céréaliculture  - Les épis de l'abondance

3758276348_902b5ec6e6.jpg

 

Une production de plus de 91 000 quintaux de céréales est attendue dans la wilaya grâce au bon état des végétations céréalières et l’efficacité du système d’irrigation mis en place par les producteurs.

Une récolte de 91 375 quintaux de céréales, toutes variétés confondues, est attendue par les services agricoles de la wilaya de Ghardaïa, au titre de la campagne moissons battage qui débutera le mois de mai prochain. La wilaya de Ghardaïa a consacré, cette année, quelque 1 724 hectares sous pivots, de sa surface agricole utile (SAU), selon le directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya. Sur ces 1 724 hectares emblavés, 1469 hectares ont été consacrés exclusivement au blé dur et 255 hectares à l’orge, a précisé Ali Kader. Ces superficies emblavées, sous pivots, sont, pour la plupart, situées dans les régions Sud de la wilaya, notamment à El-Menea et Mansourah et sa région Nord-Est à savoir Guerrara, considérée aussi comme le bassin laitier de cette wilaya. Une récolte prévisionnelle de 80 300 quintaux de blé dur et 11 075 quintaux d’orge est attendue dans la wilaya, selon les services agricoles qui tablent sur un rendement à l’hectare de 53 quintaux pour le blé dur et 40 quintaux pour l'orge. 425 hectares de ces emblavures céréalières, exploités à El-Menea par un producteur agréé par le Centre national de certification du contrôle (Cncc), sont destinés à la semence pour couvrir les besoins des wilayas du Sud. La production céréalière de cette année sera collectée par la Coopérative des céréales et des légumes secs (Ccls) de la wilaya de Laghouat, a signalé le DSA. Le même responsable a attribué «le bon état» des végétations céréalières dans la wilaya de Ghardaïa à «l’efficacité du système d’irrigation mis en place ces dernières années par les producteurs et au suivi de l’itinéraire technique préconisé par les techniciens de l’agriculture dans le cadre de la vulgarisation». Une superficie de plus de 762 hectares a été désherbée et l’ensemble de la superficie consacrée à la céréaliculture fertilisée, a-t-on souligné. Les terres emblavées en céréales pour cette année ont enregistré une extension, passant de 1150 hectares en 2009 à 1724 ha en 2010, soit une évolution de 49%, que la DSA explique, notamment par l’installation de nouveaux investisseurs dans la région d’El Menea. «Tous les moyens sont mobilisés pour assurer le bon déroulement de cette campagne», a assuré le DSA.

Source Le Soir d’Algérie – R .L. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Geneviève HALET-SABATIER 23/04/2010 16:04



Personnellement, que vont-ils faire de tout ce blé ? La plaine de la MITIDJA, était riche. D'autres cultures, en faisaient sa richesse : la vigne, les agrumes, les artichauts,
etc...et tout allait très bien. Les exportations étaient florissantes. Pour qu'eles raisons, l'homme a t-il-l'habitude de détruire ce qui est bon ? Geneviève.



Le Pèlerin 24/04/2010 23:40



Bonsoir Geneviève


L'Algérie exporte peu et importe beaucoup


Certains font ainsi plus de bénéfices que de produire et traiter avec le marché
intérieur


...L'Algérie fait officiellement énormément de chasse à la corruption actuellement


Cordialement,


Le Pèlerin