Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 10:05

L’ONAT baisse ses tarifs

  tourisme tam 2010 la deprime

 

L’office attend un geste des responsables des compagnies aériennes pour revoir le prix du billet d’avion à destination des régions sahariennes en organisant des vols charters.
La direction régionale de l’Office national des agences touristiques (Onat) à Tamanrasset a, dans le cadre de la promotion du tourisme saharien, déployé de gros moyens pour l’amélioration de la qualité des services offerts aux touristes tant nationaux qu’internationaux. La révision des tarifs, la proposition de formules alléchantes, l’organisation de cycles de formation et de recyclage au profit de son personnel, l’amélioration des infrastructures d’accueil et le renouvellement du parc roulant sont les points clés qui renforcent la nouvelle stratégie de l’Onat qui a aussi concocté un programme riche en activités pour relancer le tourisme dans le Sud, notamment à Tamanrasset, Djanet, Timimoun et Taghit (Béchar). “La période de déclin  vécue par le tourisme saharien nous a permis d’avoir de bonnes réflexions sur la mise en place de nouveaux mécanismes en mesure de booster ce secteur névralgique vers le progrès. À cet effet, on est disposé à revoir nos tarifs à la baisse, suivant des paramètres bien étudiés, pour que l’activité touristique reprenne de plus belle. En plus des sites touristiques classiques, nous avons prévu d’autres circuits, qui sont jusque-là inédits”, souligne le directeur régional de l’Onat, Lassoui Kamel, qui a mis accent sur l’apport et l’importance des campagnes de vulgarisation et de sensibilisation menées, cette année, au niveau des universités et des écoles scolaires avec pour objectif de faire connaître le patrimoine culturel matériel et immatériel que renferme le Sahara algérien. Cette expérience, explique M. Lassoui, a permis d’enregistrer une affluence touristique remarquable par rapport à l’année précédente. En effet, le flux touristique relevé jusqu’à novembre 2012, indique-t-il au passage,  oscille entre 700 et 800 touristes contre 550 en 2011. Tenant compte du nombre de commandes qui sont officiellement confirmées, l’année  2013 s’annonce encore meilleure. “A partir de février prochain, nous nous apprêtons à accueillir trois groupes italiens et plusieurs touristes nationaux”, a-t-il affirmé. Notre interlocuteur a, par ailleurs, appelé les responsables des compagnies aériennes à revoir le prix du billet d’avion à destination des régions sahariennes en organisant des vols charters ou, encore mieux, faire des offres promotionnelles pendant la saison touristique. Tout en saluant cette initiative, le DG de l’établissement hôtelier Tahat, H. Ouyahia, a, quant à lui, recommandé d’investir dans les prestations afin de pouvoir offrir des services répondant aux exigences internationales et par conséquent mener le secteur à bon port.

Source Liberté Rabah Kareche

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires