Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 04:37

Une campagne de reboisement pour fêter ce méga-projet

Reboisement-Tamanrasset-In--Salah-copie-1.jpg

A l’occasion du premier anniversaire de l’inauguration du méga-projet du transfert d’eau de In Salah vers Tamanrasset, la Conservation des forêts de la wilaya a organisé, avant-hier, une vaste campagne de reboisement.

Dans une ambiance de fête, les habitants de la nouvelle cité d’Adriane qui a été, rappelons-le, inaugurée par le président de la République le même jour que le projet d’AEP, ont participé à la plantation de 200 arbustes de différentes espèces sylvicoles. «En plus de son aspect  commémoratif, cette opération, explique  le conservateur des forêts, Abdellatif

Zerhouni, vise à encourager la régénération du couvert végétal et la création des espaces verts en milieu saharien.» M. Zerhouni a, à ce propos,  indiqué que  la capitale de l’Ahaggar a bénéficié d’une enveloppe financière de  plus de 459 millions de dinars  dans le cadre du programme de lutte contre la désertification,  la création d’aires de pacage et la mise en  valeur des terres agricoles. Une superficie de 13 hectares en palmiers et de 40 h en arbres fruitiers est concernée, dit-il, par ce programme de plantation.

229 kits solaires pour les nomades

La réalisation des bassins d’irrigation et d’abreuvement du cheptel est également prévue dans ce programme qui comprend, en outre, une opération d’acquisition de  229 kits solaires au profit de la population  nomade issue de plusieurs localités de la wilaya.

D’autres projets, parmi lesquels figurent la réalisation de nouvelles pistes et l’aménagement de forages agricoles sont inscrits dans le programme complémentaire de développement du Grand Sud, ajoute-t-il.  Par ailleurs, et compte tenu des sempiternels  problèmes liés au réseau d’alimentation en eau potable qui se trouve dans un état de dégradation très avancée, la ville de Tamanrasset sera dotée d’un nouveau réseau de distribution.

L’ouvrage devrait mettre un terme au scénario des mares aux canards qui se forment à chaque pompage d’eau en raison de fuites multiples. Se voulant rassurant, le  premier responsable de la wilaya, Saïd Meziane, a indiqué que «le marché a été octroyé à la société Cosider qui lancera les travaux de réalisation dans un délai d’un mois». Des travaux désormais possibles, après la finalisation des études réalisées par un bureau d’études français engagé par le ministère des Ressources en eau. «Tamanrasset sera ainsi la première wilaya à avoir bénéficié d’un projet d’une telle envergure, puisqu’il ne s’agit pas de réhabiliter le réseau existant mais d’en créer carrément un autre», a affirmé  Saïd Meziane

Source El Watan Bayah Ighil

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires