Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 03:28

Tarascon-sur-Ariège les 8 et 9mai 2013

Foire-2013-Tarascon-sur-Ariege.jpg

 

Cette année, le champion de France de tonte traditionnelle sera là.

Mercredi et jeudi, c'est la foire de Tarascon. Un rendez-vous immanquable aussi bien pour les éleveurs, pour les touristes que pour les familles. Et pour la 756e année, les races pyrénéennes sont à l'honneur.

La foire de Tarascon approche. Pour beaucoup d'Ariégeois, le rendez-vous est immanquable. Et à Tarascon, on se prépare déjà depuis plusieurs semaines à accueillir des centaines de bêtes avant leur montée aux estives, les éleveurs, les producteurs locaux mais aussi européens et bien sûr, les plus de 10 000 visiteurs par jour.

«Depuis que nous avons relancé la foire en 2001, c'est un des événements les plus importants du département. La ruralité de montagne est vivante et c'est pourquoi nous mettons les races pyrénéennes en avant», explique Alain Sutra, maire de Tarascon. Mercredi et jeudi, les visiteurs pourront donc croiser des brebis tarasconnaises, des chevaux de Mérens et des castillonais mais aussi du porc noir et des chiens des Pyrénées, patou, ariégeois et braque. Et au-delà des races d'ici, c'est toute vie d'autrefois que la foire permet de découvrir. «Les métiers d'antan mais aussi la vie du canton et les traditions sont au cœur de cette 756e édition», reconnaît Alain Sutra. Mais la foire a aussi un aspect économique important : c'est un rendez-vous important pour les éleveurs et les 300 commerçants qui font le déplacement. Les artisans mais aussi les restaurateurs de produits locaux seront présents et certains viennent même d'Espagne et d'Italie, jumelés avec Tarascon.

C'est l'affaire de toute une ville

Alors qu'avant la foire était cantonnée à la rive droite de la ville et au foirail, dorénavant, elle s'est étendue à tout Tarascon. Des animations autour des métiers anciens comme la tonte mais aussi des jeux pour les enfants sont au programme pour permettre au visiteur de se balader. Et côté nouveauté, il ne faut pas oublier le concert des Cantaïres, le mercredi soir…

«C'est ce qui est intéressant dans la foire de printemps : très tôt le matin, il y a surtout des éleveurs qui travaillent, à midi, des visiteurs qui dégustent les produits du terroir et l'après-midi des enfants qui profitent des animations», décrit Alain Sutra, avant de conseiller à tous, «de passer par l'ancienne route car côté RN20, les places pour se garer sont chères !»

Le programme

Mercredi et jeudi, toute la journée, dès 8 heures, marché aux bestiaux, exposition et vente de produits locaux et européens, nombreuses animations… Mercredi, à 10h30, démonstration de tonte, à 17heures, remise de médailles, à 19heures, concert des Cantaïres. Jeudi, défilé des troupeaux à 10h30, dégustations, clôture…

Source La Dépêche du Midi Pauline Amiel

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article

commentaires