Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 09:17

Algérie - La canicule s’installe en Algérie : L’humidité aggrave la sensation de chaleur

chaleur.jpg 

 

Températures très élevées et taux record d’humidité… La canicule s’installe en Algérie. Les Algériens suffoquent. Les températures enregistrées depuis mercredi dernier sur tout le territoire national sont les plus élevées depuis le début de l’été.

Le mercure affiche des températures dépassant les 45° dans certaines régions. Le temps est également torride sur les villes côtières avec un taux d’humidité très élevé, dépassant les 70%. Et ce n’est pas fini. Les Algériens devront s’armer de beaucoup de patience, car cette vague de chaleur durera jusqu’à la fin du mois.

Pour la journée d’aujourd’hui, l’Office national de météorologie (ONM) prévoit un temps « généralement chaud et ensoleillé, notamment à l’intérieur du pays ». « Les températures maximales varieront entre 28° et 33° sur les régions du littoral et entre 37° et 41° vers les régions de l’intérieur. Les vents seront en général faibles », note l’ONM. Sur les régions sud, les températures sont encore plus élevées. « Les températures maximales seront de l’ordre de 41° à 47° sur le Sahara central et de 33° à 36° sur la région du Hoggar-Tassili. Les vents seront en général faibles à modérés avec localement des soulèvements de sable et brume de sable, notamment vers l’extrême sud », ajoute la même source. Le thermomètre affichera, selon les prévisions de l’ONM, les mêmes températures sur tout le territoire national, et ce, jusqu’au 26 juillet en cours.

Humidité et chaleur torride

Mais le plus intrigant est que la sensation de chaleur diffère d’une région à l’autre. En effet, tout le monde l’aura remarqué : la chaleur à plus de 40° dans un environnement sec est plus supportable qu’une température de 31° dans une région humide. C’est le cas dans plusieurs villes côtières en Algérie, en particulier Alger, Annaba et Oran, où le taux d’humidité atteindra les 90% dans les jours à venir. Comment expliquer cette différence ? Le taux d’humidité est la clé pour tenter de comprendre cette situation. Des météorologues ont essayé d’expliquer la différence entre la température réelle et la chaleur ressentie. « Le pourcentage d’humidité, appelé humidité relative, exprime, sous forme de fraction, la quantité de vapeur d’eau que contient l’air par rapport à la quantité maximale que cet air pourrait contenir à la même température et à la même pression sans qu’il y ait de formation de gouttelettes d’eau (nuages ou rosée si l’air est près du sol). Ainsi, une humidité relative de 60% signifie que l’air contient 60% du maximum de vapeur qu’il pourrait contenir à la température qu’il fait.

Il faut noter que plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau ; c’est pourquoi une humidité relative de 60% est propice au confort quand la température est de 20°, mais beaucoup moins quand la température est de 30°. L’air à 30° pouvant contenir beaucoup plus de vapeur que l’air à 20°, nous ressentons beaucoup plus l’effet de l’humidité quand il fait 30° même si l’humidité relative est la même (c’est-à-dire même si le pourcentage est le même) », explique météo Canada sur son site Internet. Selon la même source, quand l’atmosphère est chargée en humidité, l’évaporation de la sueur devient plus difficile, jusqu’à devenir quasiment impossible avec plus de 90% d’humidité. « La sueur colle à la peau et l’organisme ne peut plus se refroidir normalement. La chaleur ressentie est alors plus importante que la chaleur réelle et peut devenir insupportable, jusqu’à provoquer des évanouissements et des coups de chaleur », explique encore la même source.

Source El Watan Madjid Makedhi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires