Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 05:32

Le thermalisme, facteur de développement du tourisme domestique

Guelma-thermes.jpg

 

Le ministre a insisté, lors de son intervention, sur l’avenir prometteur de la mise en valeur des eaux thermales et marines, sources de richesses naturelles et de création d’emplois, et ce en revalorisant l’exploitation des stations thermales en adoptant des méthodes modernes.

En visite officielle dans la wilaya de Guelma, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat a présidé, avant-hier matin, au centre des loisirs scientifiques, l’ouverture des travaux du séminaire national du thermalisme auquel ont pris part plus de trois cents participants, essentiellement des experts, des opérateurs économiques, des professionnels du secteur et les directeurs de wilaya du tourisme du territoire national. Après avoir suivi attentivement, en compagnie des autorités locales, un exposé détaillé ayant trait au tourisme et à l'artisanat, présenté par le directeur concerné de la wilaya d’accueil, visité les stands où les produits artisanaux locaux étaient exposés et écouté l'allocution de bienvenue du wali, M. Smaïl Mimoune, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a  présenté, lors de son intervention, sa feuille de route et ses objectifs pour relancer ce secteur stratégique.

D’emblée, il a insisté sur l'avenir prometteur de la mise en valeur des eaux thermales et marines, sources de richesses naturelles et de création de postes de travail. L'orateur a dévoilé sa stratégie pour revaloriser l'exploitation des stations thermales en adoptant des méthodes modernes, une gestion rigoureuse et en offrant des prestations de qualité afin que l’Algérie devienne une destination privilégiée dans ce domaine. Le ministre plaide une meilleure exploitation des eaux thermales et souligne qu'un recensement initié en 1985 avait révélé l'existence de 202 sources thermales à travers le territoire national. Il a invité les séminaristes à proposer, à la faveur de leurs travaux, des solutions idoines et inédites pour relever le défi et réaliser les objectifs assignés. D'autre part, une cérémonie officielle a permis à 7 investisseurs issus d’Oran, de Biskra, de Sétif et de Guelma de recevoir les titres de concessions des eaux thermales et marines et de signer les cahiers des charges. Approché, l'un d’eux, originaire de Biskra, propriétaire du complexe touristique et thermal Raouda, nous confie qu'il est déterminé à apporter sa modeste contribution pour concrétiser la politique nationale initiée par le ministère du Tourisme. Il dispose d'un hôtel de 82 lits, de 48 cabines d'eaux thermales provenant d'une source dont le débit est de 10 litres/seconde à 85° C, d'un restaurant, de trois piscines et autres structures d'accompagnement. En fin de matinée, le directeur des stations thermales au niveau de la tutelle a développé son exposé sous le thème “Horizons de développement du thermalisme”. Le représentant de Gestour a présenté, pour sa part, un exposé ayant trait aux résultats de la première étape de l'étude concernant les 10 sources thermales d'envergure nationale et internationale. Dans l'après-midi, trois ateliers ont été constitués pour discuter des thèmes portant sur la gestion des ressources thermales, leur protection, le développement de l'investissement, le modèle de gestion des stations thermales et le développement de la formation dans le domaine du thermalisme et la gestion des ressources humaines. Nous reviendrons sur ces communications, les débats et les recommandations émises.

Source Liberté Hamid Baali

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires