Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 06:31

Les redevances des concessions des plages reversées aux APC

298125 une-patrouille-de-soldats-maliens-a-bamako-le-29-mar

 

Le siège de l’APW de Tipasa a abrité cette semaine une rencontre régionale sur les préparatifs de la saison estivale, regroupant quatre wilayas, en l’occurrence Alger, Tipasa, Boumerdès et Tizi ouzou.

CE conclave présidé par le directeur général du tourisme au niveau du ministère de tutelle et en présence d’un représentant du ministère de l’Intérieur, a réuni les représentants d’APC des quatre circonscriptions, ceux des chefs de daïras ainsi que des responsables des directions des secteurs concernés en la matière. Au cours de l’une de ces interventions, le directeur général du tourisme a souligné que toutes les propositions qui seront soulevées au cours des débats seront soumises à l’autorité concernée. « Nous ne sommes pas là pour faire des promesses, bien au contraire, nous allons ensemble dresser les insuffisances et les lacunes rencontrées sur le terrain en vue d’arriver à des solutions pratiques qui seront transmises à qui de droit », dira-t-il à ce propos. Parmi les questions soulevées par une majorité d’intervenants, notamment les représentants des APC, on peut énumérer, entre autres, le problème de déversement des eaux usées à la mer sans traitement préalable, l’optimisation des plans de circulation, la concession des plages, l’aménagement des plages, les opportunités de développement du tourisme de montagne et de forêt ainsi que tout ce qui se rapporte aux zones d’expansion touristique (ZET). Sur ce dernier point, le président de la séance tout en reconnaissant qu’on accuse un retard dans la mise en place des ZET, a révélé que sur tout le territoire national, on recense 205 ZET et parmi elles 17 ont été approuvées. « S’agissant du tourisme de montagne et de forêts, il faut savoir qu’on se doit de valoriser les potentialités de notre arrière-pays pour qu’il soit un espace de tourisme attractif. Seulement, ce travail de mise en valeur doit obligatoirement prendre compte la protection de l’environnement ainsi que le respect de notre patrimoine historique, archéologique qui sont des facteurs importants », précise-t-il. Pour lui aussi et sur un autre registre relatif à la concession des plages, la loi de finances 2012, notamment dans son article 60 est on ne peut plus clair, dans la mesure où l’intégralité des redevances émanant des concessions doivent être reversées dans les caisses des APC. Ce qui n’était pas le cas avant. « Toutefois, nous allons prendre attache avec le ministère des Finances afin de mettre en place les textes d’application en vue d’être effectifs dans les meilleurs délais ». Cette nouvelle n’a pas manqué de réjouir les représentants des APC. « L’ensemble des plages de Tipasa autorisées à la baignade sont aménagées, dans le sens où elles sont dotées d’un accès, de blocs sanitaires, d’un poste de gendarmerie ou de police ainsi qu’un poste de la protection civile. Aussi, dans notre wilaya, tous les problèmes sont pris en charge dans les différents programmes et ce n’est qu’une question de temps pour que tout soit réalisé », observe la directrice du tourisme à Tipasa. Par ailleurs, le représentant du ministère de l’Intérieur a confié que les APC se doivent de s’impliquer davantage dans la gestion des plages. « Elles doivent se comporter comme de véritables entreprises soucieuses d’améliorer à chaque fois ses prestations en la matière », dira-il. Toujours selon lui, le phénomène du squattage des espaces dans les plages et des places de parkings par certains opportunistes est un véritable problème qui empêche les familles de jouir de la gratuité des plages

 

Source Horizons Amirouche Lebbal

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires