Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 06:07

Toulouse – Blagnac - Ligne E : premiers tests du tramway de Beauzelle à Odyssud en avril
ligne-E-essai.jpg

Début avril, le tramway quittera sa piste d'essai et entrera en phase de test sur le tracé de la future ligne E, de Beauzelle à Odyssud.
Début avril, le tramway de la future ligne E quitte sa piste d'essai entre l'atelier du Garossos, où les rames sont entreposées et entretenues, et l'écoquartier en devenir d'Andromède à Blagnac. Cette fois-ci, le tram Alsthom au nez d'avion dessiné par Airbus, entre dans le grand bain toulousain. Automobilistes, cyclistes, piétons qui empruntent les axes routiers le long du trajet de la ligne E, de Beauzelle à Odyssud-Blagnac, vont pouvoir admirer le bel engin gris bleu acier au profil aérodynamique. Ils devront aussi s'habituer à cette machine silencieuse qu'on n'entend pas arriver au point que les conducteurs (en cours de formation au sein de Tisséo) devront actionner leur avertisseur sonore à proximité des carrefours et des zones de partage avec les autres usagers. Chacun devra aussi se faire aux nouveaux panneaux et aux feux rouges clignotants signalant que le tramway est dans tous les cas prioritaires sur les autres véhicules et les piétons.
Ligne E : Deux collèges desservis
« Un tramway, c'est sur des rails, ça ne dévie pas de sa route pour éviter un obstacle comme un bus », rappelle Joël Carreiras, président de la Smat (société de la mobilité de l'agglomération toulousaine) responsable du chantier de la ligne E. C'est pourquoi la Smat et Tisséo ont lancé une vaste campagne de sensibilisation et d'information aux dangers du tramway. On a tout de même relevé pas moins de dix accidents mortels impliquant le tramway sur le réseau bordelais depuis son ouverture en 2003.
« La ligne E dessert deux collèges (Guillaumet et Mermoz), un lycée (Saint-Exupéry à Blagnac), plusieurs écoles (René Cassin, Clément Ader), le multi-accueil Blanche-Neige et IUT de Blagnac sur le secteur ouvert aux essais dès avril, et le lycée des Arènes à Toulouse en décembre », poursuit le président de la Smat. « Il faut informer et discipliner ces populations jeunes. Les parties engazonnées, c'est joli mais ce n'est pas un terrain de foot. C'est un peu comme un passage à niveau mais là le train passe toutes les 5 à 6 minutes à l'heure de pointe. »
Parmi les risques évoqués, la roue d'un vélo ou le talon de chaussure qui se coince dans le rail. Et puis il y a les caténaires : « Les cerfs-volants sont interdits dans le secteur », lance Joël Carreiras. Le stationnement sur les voies, même pour quelques secondes est aussi prohibé. Enfin, comme pour les trains, un tram peut en cacher un autre.
Les usagers auront plusieurs mois pour s'habituer au tramway qui marchera à vide sur toute la ligne après l'été et sera mis en service en décembre : « Il y aura une gratuité à l'inauguration pour que chacun puisse appréhender ce nouveau mode de transport », annonce Joël Carreiras. En attendant, les habitants de Beauzelle et Blagnac auront la primeur de regarder passer le tramway… vide, dès les premiers jours d'avril. Et ils devront apprendre à vivre avec.
Source La Dépêche du Midi
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires