Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 09:03

Toulouse au rythme du tango

Toulouse-tango.jpg

Eterna Milonga (bal tango) chaque jour de 16 heures à 19 h 30 sur le Quai de La Daurade.

 

L'histoire d'amour, sensuelle et fougueuse, que Toulouse entretient avec le tango doit ses prémices à la naissance de Carlos Gardel dans la Ville rose. Une idylle renforcée par les liens aériens de l'aéropostale, vecteur essentiel à l'épanouissement de cette passion toujours intacte. Jusqu'à dimanche, la deuxième édition du festival Tangopostale entraîne dans ses pas les amateurs d'une danse fière d'être populaire. C'est donc dans la rue, où est né le tango, que se déroulent la plupart des événements, ponctués de stages, de conférences, de projections de films, de concerts et de spectacles entraînants. « Le festival emmène tous les curieux et passionnés de tango à vivre un inoubliable voyage vers ce que l'Unesco a déclaré Patrimoine culturel immatériel de l'humanité autour de deux thèmes », explique Pascale Van Den Ostende, vice-présidente de l'association FITT, organisatrice de l'événement.

Gardel et l'Argentine

« Il y a 120 ans, naissait à Toulouse celui dont la voix et le sourire en feraient pour toujours le plus populaire des chanteurs de tango : Carlos Gardel. Il y a 200 ans aussi, c'était l'indépendance de l'Argentine. Suite au succès de sa première édition en 2009, Tangopostale propose un programme culturel et artistique de haute qualité et accessible à tous avec une majorité d'événements gratuits et des tarifs réduits pour les jeunes de moins de 26 ans et les personnes sans emploi. Nous vivrons le tango argentin avec des bals dans la rue, des démonstrations et initiations par les associations toulousaines de tango. Le folklore argentin sera également présent, notamment par un stage de musique et de chant. Les maestros de danse Barbara Carpino et Claudio Forte ainsi que Mariela Sametband et Alberto Colombo nous régaleront de leurs démonstrations et assureront des stages ».

Un spectacle « L'Ange de Toulouse, Carlos Gardel » est aussi créé pour l'occasion et donné, jeudi 8 juillet à 20 heures, à l'auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines. Du tango pour entrer dans la danse.

Jusqu'au dimanche 11 juillet. Bureau du festival Tangopostale à la Poste centrale (rue Lafayette) jusqu'à vendredi de 10 heures à 18 heures et samedi de 10 heures à 12 heures. Samedi après-midi et dimanche s'adresser à l'Office du tourisme.

contact@tangopostale.com - tél : 06 07 02 77 71 - www.tangopostale.com

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

HALET 07/07/2010 07:32



Une danse magnifique qui m'a fait passé des nuits entières à la danser (ainsi que le passo-doble) - Je l'avais dans le sang ! GENEVIEVE



Le Pèlerin 08/07/2010 17:38



J’adorerai savoir les danser à la
perfection


Je me contente de regarder les cadors le faire lors de fêtes voire de concours


Ces musiques et ces danses associées sont merveilleuses


Bonne journée


Le Pèlerin