Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 05:50

Satellites: le contrat du siècle pour

 

Toulouse

 

 

satellite-meteo-3e-generation.jpg

 

 

 

C'est le plus gros contrat commercial jamais attribué à un industriel spatial. Thales Alenia Space vient de remporter un marché de 2,1 milliards de dollars pour la construction de 81 satellites de communication commandés par l'américain Iridium pour voler à 780 km de la Terre. Seul compétiteur en face : Lockeed Martin qui avait formé un consortium de partenaires pour accroître ses chances. Si Thales a soufflé le marché à son concurrent américain, c'est aussi grâce au coup de pouce de la Coface, la compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur qui va garantir 95 % des facilités de crédit consentis pour l'opération.

 

Thales avait déjà été choisi en mars par l'Agence spatiale européenne pour la réalisation de trois satellites météo de 3e génération. Le groupe conforte donc son carnet de commandes face à son concurrent direct EADS-Astrium qui n'était pas entré dans cette bataille commerciale.

 

L'obtention de ce contrat n'est pas une surprise en soi. Thales, qui s'appelait encore à l'époque Alcatel Space, avait déjà remporté le projet de satellites Globalstar avec ses partenaires Aerospatiale et l'italien Alenia Spazio. Globalstar reste le plus gros fournisseur de services voix et données vers des mobiles. Cette entrée remarquée de Thales sur le marché américain s'est naturellement portée sur le programme Globalstar-2, d'autant qu'entre-temps, Alcatel Space et Alenia Spazio ne formaient plus qu'une seule société.

 

Le nouveau pari est de taille, la nouvelle génération d'Iridium permettant aux satellites de se connecter en vol, le routage des appels ne passant plus par le sol. C'est aussi Toulouse et ses 2 100 salariés (lire par ailleurs) qui confectionnera les charges utiles. L'usine de Cannes assurera pour sa part la réalisation de la plateforme, tandis que les équipements électroniques reviendront à l'Italie. C'est aux États-Unis que seront engagées les phases d'intégration finale.

 

À Toulouse, le cœur du satellite

 

C'est Toulouse qui réalisera le cœur même du satellite en assurant toute la partie ingénierie. Un enjeu complexe puisque le système tout nouveau devra être compatible avec la première génération des Iridium, le mobile qu'utilise par exemple l'explorateur tarnais Jean-Louis Étienne dans ses expéditions polaires. Ce programme mobilisera à Toulouse 50 à 100 ingénieurs pendant cinq ans.

 

Source La Dépêche du Midi

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires