Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 05:40

Algérie - Les verts se concentrent sur le match face aux Usa : Ces Américains qui ne nous font pas peur

algerie CAN 2010

 

Tous les Algériens retiennent leur souffle en attendant ce match décisif face à une formation américaine qui nourrit les mêmes espoirs pour une qualification au prochain tour.

Notre équipe nationale, qui vient de réaliser une bonne prestation face aux Anglais, se retrouve dans l’obligation de faire encore mieux car les supporters demandent plus. Pour une qualification historique au second tour de cette compétition, il va falloir gagner face aux Américains. Il n’y a pas d’autre alternative. C’est ce même cas de figure qui se présente pour les Américains décidés, eux aussi, à faire le maximum pour venir à bout de cette formation algérienne présentée aujourd’hui comme un sérieux adversaire. Le décor ainsi planté, il est certain que nous aurons un match plein, sachant que les deux équipes opteront, selon les déclarations des coachs respectifs, pour un système de jeu basé sur l’offensive. Il est vrai que pour prétendre à une place au second tour, il va falloir bien jouer, mais surtout marquer des buts.

A ce jeu, les Américains semblent les mieux placés puisqu’ils ont inscrit trois buts en trois rencontres, comme ils ont démontré qu’ils ont les capacités de revenir dans un match. Face à la Slovénie, les joueurs de Bob Bradley, menés par deux buts d’écart, ont eu les ressources nécessaires pour dominer les débats, égaliser et même inscrire un troisième but injustement refusé. C’est dire que l’équipe américaine est bien entrée dans la compétition par rapport à nos Verts, toujours muets lorsqu’il s’agit de secouer les filets adverses. A la veille de cette importante rencontre, les Américains ne jurent que par la victoire, une manière de rester sous pression afin de ne pas céder à la déconcentration. Les déclarations d’avant-match, côté américain, appellent toutes à la victoire et, par moments, à la revanche contre ce qu’ils considèrent comme une injustice, référence au but refusé par l’arbitre face à la Slovénie. Si pour certains joueurs – à l’image du buteur Landon Donovan – l’Algérie demeure une inconnue, pour d’autres – comme c’est le cas du sélectionneur Bob Bradley – « il faut se méfier des Algériens ».

Autre objectif des Américains : passer au second tour afin de répondre au vœu de leur président, Barack Obama. Ce dernier a promis de se déplacer en Afrique du Sud pour assister à un match de Coupe du monde si l’équipe des Etats-Unis progressait au-delà du premier tour. Les Américains veulent, c’est certain, mettre plusieurs atouts de leur côté, comme ils n’hésitent point à se fixer des objectifs afin de se mettre la pression dans la perspective d’une rencontre qu’ils savent fort bien qu’elle ne sera pas de tout repos. Peut-on déduire que les Américains ont peur de notre équipe nationale ? L’interrogation mérite bien évidemment le détour. Par contre, une certitude : le onze national a compris que ces Américains ne font pas peur, qu’ils pratiquent un bon football mais qu’ils sont prenables à souhait. Tout comme d’autres formations (anglaise, française, italienne, allemande...), les Yankees ne sont pas en Afrique en conquérants puisque ce Mondial a démontré que chaque équipe est capable de faire la différence. Les Verts l’ont bien fait face aux Anglais, il leur reste à confirmer face aux Américains.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires