Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 08:39

Les Algériens et leur château en Espagne

le-telemly-2.jpg

L'immobilier en Espagne est au plus mal. Le krach qu'a connu ce secteur se fait sentir de plus en plus dans la péninsule Ibérique mais, l'explosion de la bulle immobilière espagnole a fait des heureux. Les Algériens font partie des comblés de cette crise. En effet, ils sont de plus en plus nombreux, acquérir des résidences secondaires de l'autre coté de la Méditerranée. Fini l'époque où l'on se faisait construire une maison au «bled», place désormais à l'Espagne, le nouveau bled des Algériens, l'eldorado de la classe moyenne. Mais quelles sont les raisons qui poussent les Algériens à émigrer pour leurs vacances en Espagne? La réponse est toute simple: le prix de l'immobilier est beaucoup moins cher qu'en Algérie, ajouté à cela le prix du voyage en bateau qui est de 7000 dinars en aller-retour (vers Barcelone ou Alicante). Un petit tour sur le Net et on se rend tout de suite compte que ce n'est pas une légende, oui, être propriétaire est plus facile au pays du roi Juan Carlos qu'au pays de l'Emir Abdelkader. «Maison individuelle sur la Costa Brava (L'Escala), rénovée il y a 5 ans, idéal pour vivre toute l'année. Surface 120 m², 380 m² surface terrain, 3 chambres (3 doubles), 2 salles de bain, terrasses, jardin, garage, chauffage, porte blindée, double vitrage, cheminée. Piscine. Prix: 280.000 euros», voilà le genre d'annonce que l'on peut trouver sur un simple clic. Toutefois, cette «affaire» n'en est pas une par rapport aux autres annonces attrayantes que l'on peut dénicher...Un autre exemple, un appartement à Benidorm (Alicante) dans une résidence avec piscine, 3 chambres, 1 salle de bains, 86 m², zone côtière, est proposé à 94.380 euros. Ou encore cet appartement de type F3, 80 m² dans un quartier du centre de Benidorm au prix de 24.380 euros. En fait, en Espagne, à partir de 20.000 euros on peut devenir propriétaire d'une belle petite maison de vacances. A ce prix-là que peut-on s'acheter en Algérie? Euh, rien!!! D'ailleurs, de plus en plus d'agents immobiliers algériens surfent sur cette vague en se spécialisent dans la vente d'appartements dans les stations balnéaires espagnoles. «Et on peut dire que les affaires marchent très bien», confirme majorité de ces agents immobiliers. La beauté des côtes espagnoles a donc séduit la classe moyenne algérienne qui a découvert le bonheur qu'elle cherchait en Algérie. Il se pourrait donc que dans quelques années la nouvelle Grenade musulmane reprenne vie... En tout cas, le Tarek Ibn Ziyad (le navire) n'arrête pas de déverser ses troupes sur les côtes espagnoles.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires