Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:34

Algérie -  Entre 20 et 41 occidentaux seraient entre les mains d'un groupe islamiste dissident...

bombardement site gazier In Amenas 

Une attaque de terroristes islamistes a eu lieu ce mercredi à In Amenas, sur une exploitation gazière dans le sud-est de l'Algérie. Un premier bilan fait état de deux morts, six blessés. Entre 20 et 41 otages occidentaux et des centaines de travailleurs se trouvent sur place, alors que les forces de l’ordre ont encerclé les lieux.

Qui sont les terroristes?

La katiba des Moulathamine, issue d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque. Le groupe a réclamé des véhicules afin de s’enfuir et la libération de 100 terroristes islamistes détenus en Algérie. Cette attaque a été menée «en réaction à l'ingérence flagrante de l'Algérie autorisant l'usage de son espace aérien par l'aviation française pour mener des raids contre le nord du Mali», a précisé leur porte-parole, selon les agences ANI et Sahara Media. Les islamistes sont, depuis plusieurs heures, entourés par les forces spéciales algériennes et menacent de faire exploser le site en cas de tentative de libération des otages.
Qui sont les otages?

Les chiffres divergent fortement. Un porte-parole du groupe terroriste a affirmé détenir 41 otages occidentaux de neuf à dix nationalités différentes, dont sept Américains. Mais dans la soirée, les autorités algériennes ont avancé le chiffre de 20 otages. France 24 a diffusé un entretien avec un ressortissant français tandis que CNN parle de trois Américains. Des employés norvégiens, japonais, britanniques, philippins et malaisiens compléteraient le reste du groupe. Les deux otages décédés seraient algérien et britannique. Paris n'a pas communiqué su la présence ou non de Français mais dans la soirée. Des réunions d'urgences se sont tenus dans la soirée, notamment en France et au Japon.

D’autres personnes sont également présentes dans la base de vie où se déroule la prise d’otages: 400 selon Le Figaro. Régis Arnoux le PDG de la société française CIS Catering (hôtellerie, logistique) indique de son côté que 150 de ses employés algériens sont sur place. Environ 80 employés algériens auraient été libérés plus tôt dans la journée par petits groupes et amenés à Alger.

Comment s'est déroulée l’attaque?

L’attaque a eu lieu en deux temps, à proximité de l'exploitation gazière Sonatrach-BP-Statoil à In Amenas, dans le sud-est de l'Algérie. Les terroristes auraient attaqué un bus qui quittait la base tôt ce matin avant de se retrancher avec les 41 otages sur le site. Selon des sources du département d'Etat citées par CNN, l'attaque a été «longuement préparée», bien avant le début de l'intervention française au Mali.

Source 20 minutes.fr Aurélie Delmas

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires