Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 06:45

Algérie - Des ministres algériens avec des comptes en millions d’euros à l’étranger selon "El Khabar"

corruption-algerie.jpg

 

Une enquête internationale a mis la lumière sur l’identité de détenteurs de comptes bancaires à l’étranger gonflés de plusieurs millions d’euros ces trois dernières années. Ils seraient détenus par des hauts responsables algériens, dont des ministres, actuels ou anciens, de l’époque du président Bouteflika. C’est le quotidien « El Khabar » qui le révèle de « source bien informée ».
« Vingt poids-lourds » de la haute fonction algérienne détiendraient des comptes bancaires en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, avec des soldes en millions d’euros ou de dollars. Parmi eux, des ministres actuellement en fonction et d’autres anciens, de hauts responsables et des directeurs d’importants organismes publics.
Ce « brûlot » est lâché par le quotidien national « El Khabar » dans son édition du jeudi 26 janvier sous le titre « Découverte de soldes en milliards de hauts responsables dans des banques étrangères ». Tout serait parti, selon l’article de notre confrère, d’une enquête à l’international dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux d’origine douteuse. L’enrichissement brutal sur une courte durée est une source d’alerte, qui a conduit l’enquête, dans le cadre d’une coopération internationale, à mettre des noms sur les titulaires de comptes bancaires aux soldes « parfois supérieurs à 200 milliards en centimes algériens ».
Au total 200 détenteurs de comptes suspects ont été identifiés. Vingt d’entre eux seraient particulièrement connus. Il s’agirait de responsables algériens de haut rang, dont des ministres en exercice. L’enquête n’a pas encore abouti en Algérie, selon « El Khabar », à l’ouverture d’informations judiciaires contre les personnes suspectées d’avoir détourné des fonds dans l’exercice de leurs fonction ou touché des dessous de table à la faveur de la signature de contrats à l’international.
Les autorités algériennes souhaiteraient vérifier d’abord si la source d’enrichissement n’est pas la vente de biens immobiliers en Algérie et le transfert des revenus convertis en devises. Le fisc s’intéresserait dans ce cas à la sous-déclaration des revenus et traquerait l’évasion fiscale. « El Khabar » croit savoir qu’un haut responsable visé par l’enquête a vendu trois villas sur les hauteurs d’Alger en ne déclarant qu’un montant équivalent à la vente d’une seule. Les soldes bancaires exhumés à l’étranger serviraient à faire des rapprochements comptables.
Le président Bouteflika aurait encouragé la poursuite de l’investigation en Algérie, selon « El Khabar ». L’enquête, telle que rapportée par le journal algérien, ne dit pas si parmi les ministres et les hauts responsables détenteurs de fortunes à l’étranger se trouvent des personnes du premier cercle présidentiel.
Source.maghrebemergent.com

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires