Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 08:09

A bord du Mistral gagnant la Tunisie

porte helicopteres mistral

 

De notre envoyé spécial à bord du Mistral

Il est 14h40 samedi quand les 21.000 tonnes du Mistral quittent lentement le quai du port de Toulon (Var). Direction: Zarzis, un port tunisien, à quelques kilomètres de la frontière libyenne. C’est là que le bâtiment de projection et de commandement (BPC) français doit arriver lundi matin pour amener du fret humanitaire (nourriture, couvertures, produits sanitaires…) mais aussi récupérer des réfugiés égyptiens ayant fui les combats en Libye. Aucun militaire ne se risque à donner de chiffres sur leur nombre mais «le maximum sera de 800 à 900 personnes». Le Mistral les acheminera ensuite jusqu’à Alexandrie. «La sélection des réfugiés sera faite par les autorités tunisiennes», précise Xavier Moreau, commandant du vaisseau. Les critères ne sont donc pas précisés.

Le plus grand hôpital flottant européen

A bord, c’est l’effervescence parmi les 670 militaires qui participent à l’opération qui n’a pas encore de nom. Réception des palettes, montage des latrines pour les réfugiés dans un vaste espace où seront installés leurs lits de camp, stockage d’aliments sans porc dans les cuisines. Une équipe médicale d’une trentaine de personne se tient prête. Car avec 69 lits et deux blocs opératoires, le Mistral représente, selon l’armée, le plus grand hôpital flottant européen, l’équivalent d’un hôpital d’une ville de 25.000 habitants. «On peut tout faire, de la bobologie à des opérations chirurgicales lourdes», indique un officier. Y compris des soins psychiques avec la présence d’un psychologue et d’un aumônier musulman. «On ne sait pas encore quels pathologies on va trouver, explique Loïc Lemesle, médecin en chef. «On peut avoir des blessures par balles comme des traumatismes simples. Il faudra sans doute prévoir des soins pédiatriques et gériatriques.»

Au côté du Mistral, la frégate Georges Leygues avec 250 autres militaires à bord. De quoi sécuriser le bateau. Lequel prendra bien soin d’éviter largement les côtes libyennes lorsqu’il mettra le cap sur Alexandrie.

Source 20minutes.fr Alexandre Sulzer, à bord du Mistral

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires