Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 16:39

La mort en Egypte, la joie au Brésil

le-pape-et-la-foule-a-Rio.jpg

Un million et demi de jeunes du monde entier déferlent depuis une semaine sur Rio. Ville symbole de la misère sur l'ensemble du continent américain.

Qui n'a pas entendu parler des favelas, ces gigantesques bidonvilles noyés sous les immondices, où les populations prises en otage par les gangs se nourrissent de violence et de légumes ramassés dans les poubelles ?

A Rio, les riches sont très riches et les pauvres très pauvres. Pourtant cette ville qui a donné tant de grands noms au football mondial, et qui se prépare à accueillir coup sur coup le mondial de football et les Jeux olympiques quitte à mettre en colère les tricards de la mondialisation, s'apprête à vivre des heures exceptionnelles.

Ce week-end, la ville la plus populaire du Brésil accueille le plus grand rassemblement de jeunes au monde autour d'un petit homme au grand coeur, le pape François. Dans la foule, il y aura les centaines de milliers de catholiques qui ont convergé de tous les coins du globe mais aussi presqu'autant de cariocas, en

Colère mais apaisés par les mots du pape et ses premiers actes en terre brésilienne : visite d'une favela, rencontre avec des détenus... Toute cette jeunesse communiera dans l'allégresse, la joie et la ferveur avec le chef de l'église catholique. A la fin de cet immense rassemblement, gageons qu'il n'y aura aucune goutte de sang versée, pas un cadavre à enterrer !

Les reportages servent à çà ; les cameras nous ont fait parvenir de Rio des images de jeunes, pieux mais heureux partageant leur foi en Dieu dans la liesse, en musique, en danse, en transe. Des centaines de milliers de jeunes parés de chatoyantes couleurs, mélangés tous sexes confondus, dans le seul but d'affirmer leur appartenance à la même religion et de faire la fête. Parfois ces retrouvailles qui se renouvellent annuellement depuis trente ans (c'est les 28emes JMJ) se terminent par des mariages...

Tout ce speech est fait pour amener ces questions qui me torturent: pourquoi tout ce peuple juvénile et catholique ne porte ni barbe, ni qamis, ni niqab ?

Pourtant, il n'y a qu'à lever les yeux à Rio pour s'apercevoir que le christ du Corcovado qui domine la Ville porte bien une gandoura et une barbe. Il est vrai que lui n'a pas eu le temps de laisser une sunna... Pourquoi,  nous musulmans, nous ne savons pas nous réunir sans sortir nos sabres ou AK 47 ? Pourquoi, lors de nos rassemblements, au lieu de chanter on vocifère quand on ne s'étripe pas ?

Ce samedi encore  au Caire, des manifestations ont fait pas moins d'une centaine de morts. On s'en fout de savoir qui a commencé et pourquoi. Le fait est que depuis l'avènement des islamistes la mort couche dans nos lits. 'Est vrai que nous n'avons pas de pape qui parle de paix ou d'amour. Les nôtres, ils sont très nombreux ne savent parler que d'argent et de pouvoir. Quant à la mixité, ils ne la connaissent pas. Eux, ils ont un procédé radical, pour répondre aux sollicitations de leur libido: ils violent !

Source Le Matin-DZ Meziane Ourad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires