Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 07:39

Salon de l'Agriculture : Valentine la Gasconne, déjà star

00000 Valentine au salon de l agriculture 2012

Valentine, la Star du Salon de l'Agriculture 2012  

Valentine, la Star monte à Paris

Elle porte une robe d'une jolie couleur gris argenté avec les extrémités noires.

Elle a 7 ans, habite Soueich, en Haute-Garonne et représente la race Gasconne.

C’est donc cette belle Gasconne aux cornes en forme de lyre que vous croiserez dans les rues de Paris, dans le métro, sur les billets, les affiches, les programmes et surtout sur le salon, dans le pavillon 1.

Valentine est une vache de taille moyenne. Race bovine allaitante, rustique et taillée pour la randonnée grâce à ses bons aplombs, elle est parfaitement adaptée aux reliefs et aux herbages pyrénéens. Elle est également appréciée pour son caractère docile, sa facilité de conduite et de vêlage. Valentine a déjà donné naissance à 4 veaux dont le tout dernier "Gypsy", femelle qui aura un peu plus de 6 mois pendant le prochain Salon International de l’Agriculture.

Valentine n’en est pas à sa première distinction puisqu’elle a déjà gagné les plus hauts palmarès de la race gasconne, comme ses parents d’ailleurs, Relief, un taureau agréé pour l’Insémination animale le plus emblématique de la dernière décennie et Primevère, sa mère qui appartient au TOP 40 des meilleures vaches de la race. Aucun doute quant à la haute lignée de sélection de Valentine.

Déjà plusieurs fois primé, cet éleveur du piémont pyrénéen voit sa passion récompensée après 20 ans de Concours Nationaux de la race Gasconne à Paris.

Francis Estadieu est attaché aux valeurs de sa région et devient très vite un passionné de rugby à XIII (il sera international dans les années 85) et de la Gasconne... race emblématique du Comminges. Son engouement pour cette race bovine le pousse progressivement à constituer son propre cheptel.

La robustesse de cette vache, ses facilités de vêlage, sa capacité à valoriser des fourrages grossiers ainsi que la qualité de sa viande lui confèrent de nombreux atouts économiques.

Soutenu par son épouse Andrée qui prend le statut d’exploitante sur la terre familiale, Francis Estadieu se consacre à la sélection et à la génétique de la Gasconne.

Aujourd’hui, son cheptel se compose de 60 gasconnes adultes et de 3 taureaux de haute valeur génétique (utilisés en monte naturelle). Sa production est axée principalement sur la production de génisses d’élevage, de broutards et de quelques jeunes taureaux choisis parmi ces derniers.

En 1992, Francis Estadieu se rend, pour la 1ère fois, au Salon International de l’Agriculture. Ses deux premières reproductrices sont remarquées. 20 ans après, cet éleveur à l’esprit combatif et déterminé, est fier de présenter le meilleur de la race gasconne : Valentine bien sûr mais aussi Champion, Claire ou Blanche.

La race gasconne, originaire du Sud-ouest est implantée en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon : des Pyrénées - où elle s’est forgée une résistance et des capacités remarquables de traction - aux plaines de la Garonne.

Parfaitement adaptées à des conditions climatiques et de reliefs difficiles, ces vaches peuvent aussi bien passer 5 mois en altitude, livrées à elles-mêmes, qu’en plaine dans les exploitations.

Outre cette rusticité visible et des coûts d’entretien réduits, la Gasconne se caractérise par sa longévité et son excellente productivité. Elle met bas facilement et seule dans la plupart des cas (99% de vêlages faciles). Elle produit un veau par vache et par année. Ces veaux naissent avec une robe de couleur fauve qui devient grise vers l’âge de 3-4 mois.

Sa renommée vient également de sa viande fine et savoureuse.

Aujourd’hui, la Gasconne, en race pure ou en croisement, est présente dans 74 départements français et s’est implantée dans des milieux très variés : Guyane, Espagne, Grande Bretagne, Pays-Bas, République Tchèque mais aussi au Chili et au Paraguay avec 1 500 doses d’Insémination Animales exportées chaque année.

Ses atouts économiques liés à sa grande capacité d’adaptation rendent la vache gasconne moderne et populaire auprès des professionnels.

Le Groupe Gascon est à la fois un organisme de sélection et un organisme de défense et de gestion du Label Rouge Bœuf Gascon. Il est le garant de la sélection, de la certification et de la promotion de la Gasconne.

Pour visualiser l'album relatif à Valentine, cliquez ici

Jean Poncy, de Vèbre ou de Vernaux ?

000001 Jean Poncy

Jean Poncy

000110 Francine Poncy

 

Francine Poncy

001000 Nicolas Poncy Jean Poncy

0000110 Camion Poncy de nuit

000011 Camion Poncy

Ci-dessus, les camions  Poncy

Qui ne connait pas Jean dans le milieu rural ariégeois?

Il est transporteur d’animaux vivants à Vèbre où se situe le siège social de la société et où il réside….Et oui il a épousé Francine une Vébroise…

J’ai donc l’honneur d’être son plus proche voisin….Quand je le vois car avec son fils Nicolas ils sont sans cesse par monts et pas vaux…

Le travail est exigent et il faut être du cru et avoir vécu au sein du monde de l’élevage pour réussir dans la profession…

Jean est un travailleur né….Lorsqu’il n’est pas au volant de son camion ….Je le vois passer fort tôt au volant de son tracteur…

Il s’en va faire du bois à Vernaux…. 

« Le Cassayre fils » s’en va voir « Le Cassayre père » avec qui il adore discuter et où il se sent « Chez lui »

Ou alors il va laver son camion toujours « Nickel » pour répondre tant aux exigences de la profession qu’au respect du client.

Il est sans cesse occupé et n’a pas une minute à lui.

Il est fort bien secondé il est vrai par :

Nicolas qui possède également un second camion identique au sien,

Francine, toujours présente pour assurer l’administration et démêler  toutes les tracasseries administratives inhérentes à cette profession

Jean, comme le reste de la famille est d’une intégrité sans faille et le respect de la parole donnée est un principe qui fait partie de  leur personnalité.

Tout le monde adore jean car en plus de son travail, il a le sens de l’Amitié, de la Fraternité, celui du Patrimoine et des traditions locales…

Malgré la pénibilité du travail il ne changerait pour rien au monde son mode de vie….Je le vois parfois grimacer lorsqu’après avoir lavé son camion il doit repartir le dimanche soir… mais dès qu’il est au volant de son camion …C’est reparti …Il va retrouver ses clients qui sont tous des Amis dans ce milieu rural si différent du vécu urbain où l’on se côtoie parfois très longtemps sans se parler.

Merci Jean pout être déjà ce que tu es ….Et à une époque où bien des valeurs se perdent, merci pour ton exemplarité

Pour visualiser les photos relatives à la famille Poncy, cliquez ici

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires