Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 06:31

Comment la Tunisie fait du Ramadhan un argument de vente

carthage.jpg

Carthage

Le mois du jeûne n’est plus une contrainte, mais un argument de vente. Pendant dix jours, les tour-operators algériens ont discuté avec leurs partenaires tunisiens afin de préparer cette saison, comme d’ailleurs celles des cinq prochaines années. Les opportunités ont été identifiées. Des formules, des programmes, des tarifs et d’autres dispositions, rien n’a été laissé au hasard par les deux parties pour répondre à une clientèle de plus en plus exigeante et volatile.

Désormais, les tour-operators algériens devront se prendre en charge afin de promouvoir la destination de leur clientèle. Non pas parce qu’ils remettent en cause leurs partenaires étrangers, avec lesquels ils développent une relation de “gagnant- gagnant”, mais ils doivent, selon la donne touristique en vogue, se déplacer, vivre et toucher le produit afin de mieux le vendre, mais surtout garantir une qualité de prestations de services telle qu’exigée par des Algériens de plus en plus méfiants. Et c’est dans cet état d’esprit qu’une délégation, composée d’une vingtaine de personnes, s’est déplacée, du 3 au 10 avril en Tunisie, dans le cadre d’un Éductour organisé par l’agence constantinoise Abdel Mouize Voyages, afin de s’imprégner des nouvelles techniques de vente, des nouveaux produits que développe cette destination, et ce en plus des produits de niche que le commun des mortels a déjà découvert chez notre pays voisin de l’Est. Ainsi, entre pédagogie, détente et découverte, les représentants de Touring Voyage Algérie (TVA), de Voyages sans frontières (VSF), de Four Winds Travel (FWT) et de Abdel Mouize Voyages ont rencontré plusieurs partenaires tunisiens à Hammamet,  Sousse, Monastir et Tunis, mais aussi des patrons d’hôtel et des spécialistes de produits touristiques, afin de peaufiner les prochains protocoles qu’ils devront soumettre aux clients. Surtout que cette année les tour-operators doivent également adapter leur agenda et calendrier afin de faire face à une nouvelle donne, à savoir le mois de Ramadhan, qui interviendra au cœur même de la saison estivale. Une donne qui se prolongera dans le temps et l’espace, puisque, quelle que soit la destination, le tour-operator aura à satisfaire ses clients fidèles qui exigent de passer leurs vacances sans pour autant sentir la différence ou un quelconque changement dans leur mode de consommation.

Afrique du Sud, RamadHan et vacances, Il va y avoir du sport !
Tout le monde aura du pain sur la planche ! Le représentant d’Abdel Mouize Voyages, Mohamed Chérif Djebbari, l’avait déjà prédit. Les vacances de 2010 auront cette particularité de coïncider avec le désir de s’évader, celui de suivre les Fennecs en Afrique du Sud, mais aussi de passer un mois de carême sans chambouler son agenda, quitte à bouleverser celui des agences appelées à canaliser des centaines de milliers de clients devenus par la force des choses volatiles et exigeants. Calculons quand même : 11 juin-11 juillet, les Algériens seront branchés sur les Verts. Du 11 au 30 juillet, la pression sur les réservations du produit touristique se fera sentir. Les dix jours restants seront consacrés aux préparatifs du Ramadhan dont la fin butera sur la rentrée des classes. Ces paramètres et tant d’autres ont aussi pesé sur cet Éductour dont les participants ont soulevé les contraintes pour trouver des solutions appropriées. Côté algérien, Abdel Mouize Voyages promettra d’emblée de gérer sa clientèle sans le moindre souci, c'est-à-dire sans déception. Aguerrie dans la gestion de flux touristiques importants à l’étranger, comme d’ailleurs en Algérie, dans le cadre du réceptif, l’agence Abdel Mouize Voyages a eu les meilleures distinctions tant des officiels, des partenaires algériens et étrangers que de sa clientèle. Et toute la logistique est déployée pour réussir cette saison qui s’annonce chaude. Côté tunisien, les choses semblent se préparer activement. À commencer par le mois de juin, début de la haute saison. “Les touristes algériens pourront suivre l’événement sportif sur des écrans géants, en sus des téléviseurs des chambres tous branchés sur l’Afrique du Sud. Nous aussi, nous suivrons cet événement surtout qu’il s’agit d’un pays cher et voisin qualifié à la Coupe du monde, l’Algérie !”, nous dit-on dans les hôtels de Hammamet, Sousse, Monastir et Tunis où toutes les dispositions sont déjà prises. Connaissant parfaitement le touriste algérien, un touriste qui voyage en famille, les Tunisiens ont tout prévu pour la double circonstance. “Nous connaissons absolument nos clients algériens. Plus de la moitié viennent séjourner en famille. Plus de 80 % viennent par la route et le reste par voie aérienne. L’année dernière, il y a eu certes un début timide du flux touristique durant le mois de Ramadhan. Au bout du dixième jour, les hôtels ont été submergés de réservations”, explique-t-on encore en Tunisie. Est-ce parce que la Coupe du monde et le Ramadhan coïncident avec l’été qu’il faudra pour autant sacrifier les grandes vacances ? “Non, absolument pas !”, répondra Laroussi Kachabia, responsable à l’hôtel Nahrawess de Hammamet. Désigné “temple du bien-être”, ce joyau touristique, classé deuxième au monde en matière de thalassothérapie, a même préparé des protocoles de soins qui vont avec le mode de vie durant le Ramadhan. Le reste des curistes, à savoir les malades et les cas lourds, devront passer systématiquement par une visite médicale pour bénéficier des soins.

Le Ramadhan, un argument  de vente et non une contrainte
Cet intérêt au client algérien en Tunisie a épaté les représentants des agences du fait que toutes les demandes introduites devant les responsables ont été prises en considération et fait l’objet d’études et ont eu des réponses concrètes. Quoi de mieux pour mettre à l’aise le client algérien, d’un côté, et son récepteur, le prestataire tunisien qui ne demande que la confirmation des tour- operators à développer un partenariat basé sur le confort des familles et le gain réciproque quelles que soient les formules proposées.
En ce sens, le directeur général de Voyages sans frontières, Salah Eddine Bessekri, a mis le cap sur la formation, la motivation, la stimulation et l’anticipation. Des facteurs qui, à ses yeux, permettraient de mieux appréhender les grandes vacances durant les prochains mois de Ramadhan. Développant un argumentaire pragmatique devant l’assistance, M. Bessekri ira loin pour évoquer les attentes de la clientèle algérienne au détail près.
Du cachet particulier que revêt cette saison, comme d’ailleurs les cinq ou sept prochaines vacances, il mettra en avant le travail en profondeur des tour-operators algériens, mais aussi des partenaires tunisiens non sans conseiller à la délégation de prendre en charge tous les aspects. À commencer par le choix de l’hôtel, du produit, de l’environnement et surtout l’aspect diététique afin de répondre au mieux et concrètement aux clients algériens soucieux de passer des vacances en plein Ramadhan. Cela fera dira à M. Djebbari que “désormais, le mois de Ramadhan n’est plus une contrainte, mais un argument de vente du produit tunisien”.

De la réflexion, des solutions  et des opportunitésAussi invraisemblable que cela puisse paraître, la demande commence déjà à faire l’objet de réflexions au niveau des hautes autorités touristiques tunisiennes qui misent sur l’étude de cas de la clientèle maghrébine, arabe, mais aussi européenne et asiatique. Et pour preuve, les tour-operators algériens ont eu droit à des explications techniques de la part du Commissaire régional au tourisme (CRT) de Nabeul et de Hammamet, Raouf Ben Salem. Celui-ci les a rassuré sur les dispositions en état d’étude des mesures prises par le ministère du Tourisme et des autorités locales afin de canaliser cette demande en cette saison particulière. De la décoration spécifique à la clientèle musulmane, en passant par l’animation de jour comme de nuit, toutes les dispositions sont prises pour donner un cachet authentique aux vacances des Algériens qui voudraient se déplacer en Tunisie en haute saison. Tout est pris en charge et au détail près afin de ne pas décevoir une clientèle fidèle à cette destination incontournable. Des manifestations culturelles et artistiques, en passant par les navettes spéciales “prière des taraouih”, les Tunisiens misent sur un plan valable entre cinq et dix ans. D’ailleurs, les tour-operators algériens, à savoir Abdel Mouize Voyages, VSF, TVA, et FWT ont déjà arrêté les partenaires tunisiens avec lesquels ils développeront un produit exclusif. Il s’agit des hôtels de la chaîne Nahrawess et hôtels Green Golf à Hammamet, des hôtels Orient Palace, Hana Residence et Hana Beach à Sousse et, enfin, de Voyages Plus à Monastir, dont le P-DG n’est autre que Brahim Bel Hadj, mais aussi à Tunis, comme les hôtels Émir Palace et Al Habib. Cela va sans dire que Abdel Mouize Voyages a mis en exergue le travail complémentaire effectué par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) et Tunisair tant en Algérie qu’en Tunisie, ainsi que les commissaires régionaux du tourisme.
Les opportunités identifiées, Abdel Mouize Voyages et ses partenaires, présents à cet Éductour, ont soumis un programme pratique d’une dizaine de points afin de parer à toute mauvaise surprise. Configuré sous forme de 10 commandements, ce programme comprend l’ensemble des exigences sur lesquelles pourrait interroger son vis-à-vis un client avant de prendre la route vers la Tunisie. C'est-à-dire de l’heure de la rupture du jeûne jusqu’à l’heure du shour. À commencer par l’aménagement de salles à manger réservées aux jeûneurs, avec en appoint des décorations et une animation algérienne et tunisienne. À ce sujet, les tour-operators recommandent des menus spéciaux et planifiés, en plus des boissons chaudes et froides à volonté (thé, café…) pendant les soirées. La planification prendra en charge l’aspect des horaires afin de mettre à la disposition des jeûneurs des menus une heure pendant la rupture du jeûne et une heure après retour, via les navettes, de la prière des taraouih. Les jeux de société font également partie de ce programme pour perpétuer une tradition ramadhanesque et mettre le client algérien dans un “chez soi” sans faille. Le buffet spécial comme les services dans les chambres pour les personnes âgées à l’heure du shour a été soigneusement développé par Abdel Mouize Voyages afin de veiller au respect des normes appropriées. En ce sens, le programme prévoit la prise en charge (un training) de deux cuisiniers tunisiens en Algérie afin de s’imprégner des menus des jeûneurs bien qu’il existe des points communs entre les deux pays voisins
.

Source Liberté Farid Belgacem

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

evelyne 30/04/2010 18:27



Veuillez m'excuser mais j'ai fait une erreur! ce message était destiné a un commentaire sur


la Tunisie ..........Bonne fête du 1er mai






Le Pèlerin 30/04/2010 21:06


Bonjour Evelyne, Nous connaissons nous ? Quoi qu'il en soit je vous souhaite une bonne fête...Cette elec m'a agacé et je crois que je vais prendre un hexomil pour mieux dormir ce soir....J'ai eu
beau m'allonger sous une couette sur le canapé....Rien n'y fit.... Je vous souhaite plein de bonheur à l'occasion de cette fête du 1er mai Bisous Le Pèlerin


Evelyne 30/04/2010 17:53



J'ai eu le bonheur de faire un voyage organisé en Tunisie a Monastir.


J'en garde un souvenir merveilleux, le personnel de l' hotel était aux petits soins ........


Le soir quand on regagnait nos chambres apres nos excursions; nous trouvions non


seulement nos chambres impéccables , mais   de petits bouquets de roses décoraient notre lit ........Au petit déjeuner nous avions un choix de patisseries locales abondantes et
délicieuses tres bien disposées sur la table .......et des fleurs ! Que d'attentions ...........


Nous y retournons en mai ......


Bonne soirée






Le Pèlerin 30/04/2010 21:11


Re bonsoir Evelyne, Quelle chance...Je ne connais pas ces lieux....Je partirais bien avec vous, chère inconnue...à l'aventure.... Mais peut être n'apprécieriez vous pas un rustre presque "macho"
dit-on devant tant de délicatesse et d'attention Méfiez vous cependant des gens par trop entreprenants Bonne soirée Le Pèlerin