Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 00:05

Grande Randonnée en Corse sur le GR 20 - 8/25 août 2005

000004 Conca Bavella 2 (1)

 

Les Préliminaires 

J'avais décidé d'entreprendre cette marche, pourtant réputée si difficile sans appréhension majeure.... J'avais déjà parcouru plus de 2000 km sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle .... je pensais que l'aventure n'était certainement pas sur humaine.. Et ce n'est tout de même pas 200 km de plus..... l'avenir me démontrera le contraire.. 

J'avais rencontré Lionel un gars sympathique de l'Association des Amis de Saint Jacques.. J'avais effectué quelques marches tranquilles avec lui et n'avais guère eu le temps de m'étalonner par rapport à lui. 

En fait, ce que je ne savais pas c'est qu'il était un marcheur chevronné.... et je l'apprendrai plus tard, ses compagnons de route étaient aussi, voire plus chevronnés que lui. 

Je consultais donc des tas de revues, des information sur Internet.. enfin mes futurs Compagnons de route étaient super bien informés et je n'eus qu'à suivre leurs recommandations. 

Mon équipement était à peu prés similaire à celui que j'emportais sur Saint Jacques à ceci prés que j'allégeais au maximum coté vestimentaire pour porte plus de denrées alimentaires 

A savoir: des plats lyophilisés achetés chez Décathlon de la purée en sachets, du tapioca, des soupes lyophilisées achetées en grande surface, deux saucissons, du fromage dur, des barres de céréales,un gros cake, et les premiers casse croûte que je devrais consommer jusqu'à Porto Vecchio 

Mon sac: 22 km au départ du GR 

Quant à moi j'accusais le poids respectable de 86 kg..... Ce sera dur... 

Départ Toulouse 

Nous étions finalement six:  Lionel, sa fille Cécile, Georges qui avait tout organisé et planifié, Francis et son fils Arnaud. 

Lionel Georges et Francis étaient d'anciens pompiers professionnels tous fraîchement retraités et hyper entraînés.. Ah.....!!  Cécile et Arnaud semblaient être en pleine forme.... 

Nous avons donc pris le train aux environs de 10h00 à Toulouse Matabiau et nous nous sommes retrouvés à Marseille quelques heures plus tard... Nous filions aussi sec vers le port de Marseille et quelques heures plus tard nous embarquions sur notre bateau. 

Je pris de nombreuses photos, des souvenirs inoubliables... 

Traversée en bateau 

Cela fait plus d'un an que je j'ai effectué cette traversée et je dois avouer que j'ai oublié le nom du bateau. 

Nous avons effectué une excellente traversée... Une seule ombre au tableau; je faisais chambre avec Lionel et sa fille Cécile (notre Docteur diplômée de service)...et j'ai ronflé abondamment... cela me gênait assez d’autant plus que je savais que je gênais les autres…mais cela durera toute la nuit et toute la durée du GR20 ...Cela se produit lorsque je suis bien fatigué et cela durera pendant toute la durée du GR... C'est dire si je ferai cette randonnée sous l'emprise de la fatigue. 

Le bateau contournera Bonifacio pour remonter jusqu'à Porto Vecchio, une ville magnifique que j'admirais en arrivant au port mais que je n'aurai pas loisir de visiter... 

Fin du premier épisode.

Pour visualiser l’ensemble des photos relatives à cet épisode, cliquez ici 

À suivre… 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires