Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 05:15

Algérie – Les Algériens veulent-ils en finir avec la France ?
upm2.jpg

Globalement et par rapport à cette problématique, les Algériens se divisent en deux. Ceux qui demandent un visa à la France et ceux qui lui demandent des excuses. Les premiers pour voyager ou s’installer dans un pays que tous les Algériens qualifient de plus sain, les autres pour l’exigence de la repentance des crimes de guerre. Bien sûr, ce n’est pas aussi tranché, certains peuvent demander des excuses la journée et un visa le soir, en cachette. D’autres encore se mettent à demander des excuses dès que la demande de visa est refusée, poussant parfois plus loin en s’engageant dans les jeunesses FLN à l’âge de 65 ans. D’autres enfin arrêtent publiquement de demander des excuses dès qu’ils doivent déposer leur dossier de demande de visa.
Dans cette répartition très schématique, il existe pourtant deux catégories particulières. Ceux qui ne demandent rien, ni visa, parce qu’ils n’aiment pas la bureaucratie, ni excuses, parce qu’ils n’aiment pas revenir en arrière. La deuxième catégorie est celle qui demande les deux, mais naturellement. Un visa pour voyager tout en demandant des excuses au titre des sanctions de l’Histoire. Les deux positions peuvent se concilier, on peut en effet demander un visa et des excuses au même pays, tout étant dans la mentalité avec laquelle on le fait. Mais au fond, quelle est la question ? De l’avis général, il fait meilleur vivre en France, ce qui explique qu’une bonne partie des enfants de dirigeants algériens y soit installée, que le Président s’y soigne, que Zidane y gagne de l’argent et que le flux des harraga se fait d’Algérie vers la France et pas le contraire.
L’Algérie aurait été envahie par le Zimbabwe et colonisée pendant 132 ans, lui aurait-il demandé des excuses ? Peut-être pas, sauf qu’en énonçant cette probabilité, on insinue que le Zimbabwe est un pays arriéré. Là, il faut bien demander des excuses au Zimbabwe.
Source El Watan Chawki Amari
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 00:45

Santé – Que Manger pour lutte contre la fatigue ?
Cellulite.jpgChangeons de fatigue
fruits-legumes-fibres.jpgEquilibrons notre alimentation

Nous connaissons tous des périodes de fatigue, particulièrement durant la saison hivernale. Dès les premières sensations de fatigue, il faut réagir.
Nous disposons de moyens très simples pour retrouver la forme, dont certaines recommandations alimentaires.
Suivez Le Guide
Conseils alimentaires anti-fatigue
Augmentez la part des fruits et légumes Fruits à gogo : mandarines, pamplemousses, jus d'orange pressé au petit-déjeuner, kiwis, ananas, etc. Il faudrait en manger au minimum deux par jour, idéalement trois. Légumes cuits et crus : une crudité ou un potage à chaque repas suivi d'un plat accompagné de légumes cuisinés. Les légumes et les fruits ont l'avantage d'apporter de la vitamine C et de l'acide folique, des éléments connus pour aider l'organisme à renforcer ses défenses. Viande, poisson, œufs, une fois par jour si possible. Mettez au menu une fois par jour au minimum du poisson ou des œufs, de la volaille ou de la viande.
Limitez votre consommation d'excitants
Les excitants et notamment les boissons contenant de la caféine (café, thé et sodas) fatiguent inutilement l'organisme. Mieux vaut donc s'en passer surtout lorsqu'on se sent fatigué.
Misez sur le magnésium
Et enfin, contre le stress, grand pourvoyeur de fatigue, pensez au magnésium ! Une alimentation équilibrée est généralement suffisante pour couvrir nos besoins. On peut cependant booster nos apports en privilégiant les aliments les plus riches en magnésium : épinards, céréales complètes, fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes), légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés), chocolat noir et certaines eaux minérales.
Source Le Soir d’Algérie  B. Bellil
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 00:24

L’Europe veut en interdire la pêche : Quel avenir pour le thon rouge algérien ?
ch-001.jpg
Cherchell - Le port de pêche

A ce rythme, il ne lui reste plus que deux ans à vivre ! C’est du moins ce qu’affirme une analyse exclusive de l’organisation de protection de la nature, WWF, quant à l’espérance de vie du thon rouge.
2012 est donc l’année qui verra la disparition du thon si aucune mesure d’interdiction de pêche n’est prise d’ici là. Des mesures draconiennes doivent laisser le temps au poisson de se régénérer afin de reconstituer une population suffisante. Différents acteurs sont à pied d’œuvre pour promouvoir sa survie, tel le Parlement européen qui tend à en interdire le commerce. La France vient d’ailleurs de l’annoncer : elle plaidera à Doha, au Qatar, lors de la réunion des 175 pays membres de la Convention de Washington, pour l’interdiction du commerce international du thon rouge. Cette réunion, prévue du 13 au 25 mars prochain, sera l’occasion pour tous les signataires de la Convention de Washington qui, rappelons-le, tend à protéger les espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, de prendre les mesures qui s’imposent en vue de protéger le thon rouge d’une extinction imminente.
Et le thon « algérien » ?
L’Algérie a signifié son adhésion à la Convention de Washington (Cites) en février 1984. Elle fait donc partie des 175 pays membres de la Convention devant se réunir prochainement au Qatar. Mais elle est également membre des 47 pays formant l’ICCAT ou CICTA, qui a décidé, en novembre 2009, de diminuer d’un tiers les quotas de pêche du thon. Quelle conséquence peut avoir l’interdiction du commerce du thon rouge sur l’Algérie ? L’Algérie, qui concédait une partie de son quota aux pêcheurs turcs ou japonais, assurait ainsi un substantiel revenu dont le marché algérien n’aurait pu tirer bénéfice. En effet, l’Algérie dispose de peu de thoniers malgré le programme de relance économique initié par le ministère des Ressources halieutiques dans l’objectif d’aider à l’achat de thoniers par des investisseurs algériens.
La pêche au thon est un marché juteux et les Japonais, qui consomment 80% du thon rouge pêché en Méditerranée, sont d’ailleurs réticents à une interdiction du commerce internationale. L’année dernière déjà, l’Algérie, qui disposait d’un quota de 800 tonnes, s’est vue mêlée à une affaire de pêche illicite de 210 tonnes de thon rouge dans ses eaux territoriales. L’infraction, qui avait été commise par des remorqueurs turcs et un navire algérien, a fait l’objet d’une enquête. Doit-on craindre que la prochaine interdiction de commerce du fameux poisson ne risque, au contraire, d’attiser la gourmandise des braconniers de la mer ? N’est-ce pas déjà le cas pour le corail dont la pêche est frappée d’interdiction mais qui fait l’objet dont un échange mafieux entre l’est du pays, la Tunisie et l’Italie ?
« Une commission de travail intersectorielle est sur le dossier », nous apprend la cellule de communication du ministère quant à la prise de position de l’Algérie suite à l’interdiction de commerce du thon rouge. Et on n’en saura pas plus. Le ministère des Ressources halieutiques planche dessus Quand pourra-t-on connaître les résultats de la réunion ? Comment venir en aide aux 10 à 15 bénéficiaires de la relance économique qui ont investi dans l’achat de thoniers ? Comment vont-ils subir l’interdiction internationale de commerce ? Comment éviter les spéculations et le braconnage du thon ? Des questions qui restent sans réponse, mais qu’on nous assure prises en charge par la tutelle.
Source El Watan Zineb A. Maiche
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 00:21

Humour - N'oublie pas les fraises sur la crème glacée
les-vieux.jpg

Deux personnes âgées vivent en couple; elles ont toutes les deux des problèmes de mémoire.
Leur médecin leur a suggéré d'écrire ce qu'elles voulaient faire. Dans la soirée, en regardant la TV , le vieil homme se lève et dit : - Tu veux quelque chose, je vais dans la cuisine ?"
- Apporte-moi un bol de crème glacée, stp.
- Certainement ! - Tu devrais l'écrire pour pouvoir t'en souvenir!
- Non, je vais m'en souvenir
- Bon ! J'aimerais aussi des fraises sur le dessus. Tu devrais l'écrire! - Non, je vais m'en souvenir, un bol de crème glacée et des fraises. - J'aimerais aussi de la crème fouettée par dessus. Écris-le pour t'en souvenir.
- NONNN Je n'ai pas besoin de l'écrire, tu veux de la crème glacée avec des fraises et de la crème fouettée!
Au bout de 20 minutes, l'homme revient de la cuisine et apporte à sa femme un plat de bacon et des oeufs.
- Ah non! T'AS encore oublié mes TOASTS...!
Ne ris pas trop car un jour ce sera ton tour.
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 06:31

Cette première édition, ouverte hier soir, est le prélude d’une seconde. Elle aura lieu durant le dernier trimestre de 2010.
kolea - Festival de musique andalouse

Un événement organisé en hommage à l’illustre artiste de la musique andalouse, le maître Mustapha El Hassar, par un heureux hasard, au lendemain de la célébration de son 93e anniversaire. « Nous avons opté pour des chanteurs qui seront accompagnés par un orchestre, une innovation par rapport aux autres festivals et aussi pour se démarquer des habitudes », précise Benblidia Hamid. Beihdja Rahal, l’élève de Mohamed Khaznadji, accompagnée par l’ensemble régional de la musique andalouse d’Alger, qui sera dirigé par Zerrouk Mekdad d’une part, et le duo marocain Bahâa Ronda et Abdeslam Sefiani accompagné par l’orchestre chabab El Andalus de Rabat (Maroc) d’autre part, animeront la seconde soirée. La virtuose tunisienne, Syrine Benmoussa, accompagnée par l’orchestre tunisien, animera la troisième soirée de ce festival. Brahim Hadj Kacem, accompagné par l’ensemble régional de Tlemcen et la troupe libyenne, Hassen Laribi, leur succéderont dans la soirée de vendredi, avant de laisser la scène, samedi, pour la cérémonie de clôture à Farid Khodja accompagné par l’association Fen Wa Nachat de Mostaganem. Les emblèmes nationaux des pays maghrébins (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc) sont plantés à l’entrée du chapiteau d’une capacité d’accueil de 1000 places.
Cette infrastructure, pourvue de toutes les commodités pour abriter les grands événements, a été louée pour la circonstance. Des personnalités du monde culturel, à l’image de l’ex-ministre, Lamine Bechichi, Khaznadji et quelques illustres artistes étaient présents parmi les invités. C’est à 20h que la zorna de Koléa, emmenée par Nasr Eddine Guidoum de l’association El Assalah, entre en scène pour tremper l’assistance dans l’atmosphère de la culture ancestrale de chez nous. La scène, spacieuse et merveilleusement éclairée permettait aux familles de suivre le spectacle. Sid Ahmed Serri, qui avait été « soumis » aux essais de la balance auparavant, se trouvait entouré par ses musiciens et complices, quelques minutes avant de pénétrer sur scène. Voix basse et concentration extrême. Il était 20h30 quand le maestro s’est présenté devant le public. Les youyous et les applaudissements nourris ont accompagné le maître vêtu de son costume noir identique à ceux de ses musiciens.
Du haut de ses 84 printemps, Sid Ahmed Serri dégageait le bonheur au milieu de ses 12 musiciens. Son regard perçant balayait la scène avant de se fixer sur son public. Ses accompagnateurs sur la scène captaient chaque signe du maître. Les interprétations en solo des musiciens lors de ce récital de 80 minutes du grand maître faisaient découvrir le génie des élèves de Sid Ahmed Serri, une manière pour lui d’affirmer que la musique andalouse se porte merveilleusement bien en Algérie. Après tchambar sika en ouverture, Sid Ahmed Serri a fait voyager les mélomanes chanceux de cette 1re soirée du festival à travers noubate lahssine, d’abord par lamssadar, labtayhi, eddardj, nassraf, lakhlass et charibna wa taba charbouna, pour terminer son récital ininterrompu par kadriya dans le mode lahssine.
Source El Watan M’hamed H.
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:53

Information importante - Très important: l'eau dans le four micro-ondes
micro-ondes-Samsung-.jpg

Il faut absolument se donner 30 secondes pour lire ce qui suit.

Plusieurs personnes ne sont pas au courant...Il y a environ cinq jours, mon fils de 26 ans a décidé de prendre une tasse de café instantané. Il a pris une tasse d'eau et l'a mise dans le four micro-ondes, pour la réchauffer (quelque chose qu'il avait fait à maintes reprises). Je ne suis pas certaine combien de temps il a mis sur la minuterie mais il m'a dit qu'il voulait l'amener à ébullition.

Lorsque la minuterie s'est arrêtée, il a enlevé la tasse du four. En prenant la tasse, il a noté que l'eau ne bouillait pas. Soudainement l'eau dans la tasse, a "explosé" vers son visage. La tasse est demeurée intacte jusqu'à ce qu'il la jette hors de ses mains, mais toute l'eau lui a éclaté au visage dû à une accumulation d'énergie.

Il a des cloques partout sur le visage et a subi des brûlures au  premier et deuxième degré au visage, qui restera probablement marqué. De plus, il a perdu partiellement la vue de son œil gauche.

Lorsqu'il est arrivé à l'hôpital, le médecin qui l'a traité a mentionné que c'est un fait courant, et que l'eau seule ne devrait JAMAIS être réchauffée au four micro-ondes. Si l'eau est pour être réchauffée de cette manière, quelque chose d'autre doit être introduit dans la tasse, tel un bâton de bois ou une poche de thé (sans agrafe métallique), afin de diffuser l'énergie.

Voici ce que notre professeur de sciences avait à dire sur le sujet "J'ai déjà constaté ce genre d'événement dans le passé. Ceci est causé par un phénomène connu sous le nom de sur-échauffement. Ça se produit lorsque l'eau est chauffée et plus particulièrement lorsque le contenant est neuf...

Ce qui se produit est que l'eau se réchauffe plus rapidement que les bulles de vapeur qui peuvent se produire. Considérant que les bulles ne peuvent se former et dégager la chaleur accumulée, le liquide ne bout pas, chauffe, chauffe, et dépasse son point d'ébullition. Lorsque l'eau est déplacée soudainement, il se produit un choc suffisant pour causer la création rapide de bulles qui expulsent l'eau chaude. La formation rapide de bulles est également la raison pour laquelle les liquides carbonisés (Coca, Champagne), se déversent violemment lorsqu'ils sont brassés avant de les ouvrir."

Prière de faire circuler ces informations aux personnes que vous connaissez afin de prévenir des blessures graves et éviter de la souffrance aux autres.

Source Francine Deschesnes Infirmière, B.Sc. Assistante-recherche clinique en pneumologie Hôpital Laval, Sainte-Foy

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:52

Humour – Des nouvelles…..Oui de suite… !!!
la jolie infirmière

Bonjour ! C'est la réception ?

J’aimerais parler avec quelqu'un   à propos d’un patient qui se trouve chez vous.
J’aurais souhaité connaître son état de santé, savoir s' il va mieux ou si son problème s' est aggravé.
- ' Quel est le nom du patient ?
Il s’appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302.
- Un instant je vous prie, je vous passe l’infirmière.
Après une longue attente :
- Bonjour, ici Françoise l’infirmière de service.
Que puis-je pour vous ?
- J’aimerais connaître l’état du patient Jean Dupont de la chambre 302.
- Un instant, je vais essayer de trouver le médecin de garde.
Après une plus longue attente :
- Ici le Dr. Jean, le médecin de garde ; je vous écoute.
- Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l’état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.
- Un instant, je vais consulter le dossier du patient.
Après encore une autre attente :
- Huuuummm, le voici :
Il a bien mangé aujourd'hui, sa pression artérielle   et son pouls sont stables,
Il réagit bien aux médicaments prescrits   et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain.
Si tout continue comme ça encore 48 heures,   son médecin signera sa sortie d' ici le week-end.- Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses !
Je suis fou de joie. Merci.
- Par votre façon de parler je suppose que   vous devez être quelqu'un de très proche, certainement de la famille ?
- Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont moi-même  et je vous appelle du 302 !
Tout le monde entre et sort ici de ma chambre   et personne ne me dit rien...
Je voulais juste savoir comment je me porte ! Merci bien !
Transmis par un médecin du CHU*
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:35

Algérie – automobiles - Essai de la -nouvelle Renault Fluence - Des ambitions haut de gamme
Renault_Fluence.jpg

Introduite en Algérie au début de l’année en cours, Fluence a vite suscité la curiosité et l’intérêt de la clientèle locale. Un véhicule qui répond d’emblée à ses attentes dès lors qu’il offre la structure et les espaces nécessaires aux besoins tant des familles que des entreprises et qui hisse le niveau de qualité de finition et de confort à des standards internationaux.
Fluence, c’est d’abord un nom qui pourrait être interprété comme étant la contraction de deux adjectifs rappelant le dynamisme et le confort, en l’occurrence «fluide » et «élégance». Un nom qui s’inspire aussi directement du concept Laguna coupé présenté il y a quelque temps au Mondial de Paris. Basée sur la plate-forme de Mégane III, Fluence bénéficie de l’expertise et du savoir-faire du groupe Renault-Nissan dans le domaine de la conception et la fabrication des voitures. Aussi, toutes les structures de recherche et de développement de l’Alliance ont été mises à profit pour procurer à cette nouvelle star une image valorisante. Des correctifs ont été ainsi apportés par rapport à l’ancienne Mégane tri-corps dont elle assure désormais la succession.
Véhicule moderne et statutaire
Fluence, c’est clairement un véhicule moderne et plutôt statutaire qui aspire à un positionnement international encore plus important que celui de l’ancienne version. Des lignes fluides qui lui confèrent une allure d’élégance indiscutable, un capot travaillé, des surfaces vitrées profilées et un bouclier agressif. Bref, une face avant qui suscite la curiosité et l’intérêt des badauds à travers les routes et les rues que nous avons empruntés au cours de nos essais. La partie arrière reflète également cette volonté de ses concepteurs d’en faire un modèle différent avec ses spécificités et surtout son coffre immense et surélevé. Fluence, c’est aussi des dimensions en nette progression qui offrent une habitabilité généreuse au plus grand bien des passagers. Un habitacle qui respire le confort et le bien-être avec des équipements empruntés au segment haut de gamme. Une planche de bord élégante et des matériaux de bonne facture. Une disposition ergonomique des différentes commandes de confort et de sécurité et des cadrans à affichage pratique facilitant la lecture des informations qui y sont présentées. Le poste de conduite bénéficie d’une multitude de réglages notamment pour le siège et le volant. Un système audio haute-fidélité permet une parfaite répartition des sons dans la caisse et permet par ailleurs de connecter la plupart de baladeurs numériques. La Fluence propose d'ailleurs la meilleure habitabilité de son segment à l'arrière, avec une largeur aux coudes supérieure à la Mégane de 58 mm. Le seul petit bémol portera sur l'accès à ces places arrière. Les plus grands pourront être gênés par la courbure importante du toit, un peu comme celle d'un coupé. Mais rien de dérangeant non plus pour la grande majorité des clients. Question modularité, la banquette rabattable 2/3-1/3 est complétée par une assise inclinable vers l'avant. Il est à souligner que le coffre de Fluence est l’un des plus importants de sa catégorie. Il affiche une capacité de chargement de 530 litres pouvant être augmentée à travers la suppression de la cloison qui le sépare de la banquette arrière et qui se transforme en un plancher bien plat. Et pour ne pas rater la sortie de ce véhicule, ces concepteurs lui ont fait subir tout au long de sa phase développement une série de tests d’endurance et de fiabilité durant plus de 5 millions de kilomètres dans des conditions climatiques et de roulage extrêmes. Ce qui a permis naturellement de corriger les erreurs apparues au cours de la mise en circulation.
Des équipements haut de gamme
Il va de soi que pour un modèle particulier, une dotation en équipements tout aussi particulière. A commencer par la sécurité tant passive qu’active qui a été au centre d’intérêt des techniciens de Renault puisqu’on relève l’ABS, l’AFU (aide au freinage d’urgence) et l’ESP alors que la structure du véhicule est de type à déformation programmée qui permet en cas d’accident de préserver l’habitacle qui se transforme ainsi en une cellule de survie. L’habitacle est pour sa part truffé d’équipements de confort et de sécurité. On signale une dotation en série appréciable, complétée en une grande variété d’options selon les niveaux de finition. Sous le capot, on retrouve trois motorisations différentes, deux diesel, les dCi 85 et 105 ch et l’essence 1.6 l de 110 ch. Au cours des essais, Fluence nous a laissé une impression positive. En plus de son confort appréciable, le comportement de la caisse nous a paru admirablement stable. Les trains roulants de nouvelle génération permettent de contenir convenablement la prise de roulis à travers un amortissement raffermi et capable d’absorber tout en douceur les inégalités de nos routes dégradées. Renault a également employé de nouvelles méthodes d'insonorisation, notamment au niveau des planchers avant. C’est également une réduction de l’ordre de 25% des bruits de roulage par rapport à la Mégane. En définitive, la nouvelle berline de Renault a fait globalement preuve d’un bon comportement routier et d’une stabilité dans les virages comme c’est de coutume dans la maison. Une direction particulièrement précise lui procure une agilité si utile dans la circulation en ville. Fluence est actuellement disponible dans le réseau de Renault Algérie en trois versions, Expression, Dynamique et Privilège. Elle est proposée à un prix se situant entre 1 479 000 DA pour l’entrée de gamme et 1 842 000 DA pour la finition la plus élaborée.
Source Le Soir d’Algérie  B. Bellil
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:28

Culture - Cinq trésors d'art précolombien appartenant au musée,  présentés pour la première fois au public. En vitrines depuis hier.
Auch-musee-scenes-erotiques.jpg 

Pénis de libation, vagin de libation, vase à anse étrier avec un double goulot en forme de pénis en érection, bol à goulot en forme de pénis en érection, scène de copulation anale, pièces de culture andine Mochica et Chancay, sont entrées hier matin, dans les « vitrines dossier » du musée des Jacobins.
« Encore jamais présentées au public, il s'agit de cinq céramiques provenant du don de Micheline Lions. Don qui a considérablement augmenté la collection d'art précolombien du musée d'Auch, le musée de France le plus riche en la matière, avec celui du quai Branly. Nous faisons écho à son exposition printanière intitulée Sexe, mort et sacrifice dans la religion Mochica » indique le conservateur Fabien Ferrer-Joly.
« Les céramiques érotiques mochicas que l'on va découvrir sont des représentations dont le réalisme peut choquer. Cette imagerie sexuelle qui met en scène des personnages mais aussi des animaux et des squelettes, ne s'inspire pas de la vie quotidienne mais serait associée au rite de passage du monde des vivants à celui des morts. Elles n'auraient rien d'érotique. À la lumière des dernières études scientifiques, ces représentations, souvent crues, sont liées à la mythologie et à la cosmologie des Mochicas. Passage du monde des vivants au monde des morts en favorisant l'échange des substances nourricières telles que le sang et le liquide séminal entre les vivants, les divinités ou les esprits des ancêtres. Échanges dont la pratique incombe aux souverains et aux dignitaires religieux » commente Fabien Ferrer-Joly.
Sodomie, masturbation, fellation, ici ; et là, femme au vagin hypertrophié gage de fertilité : les scènes représentées n'évoquent pas qu'une copulation procréative mais aussi des actes sexuels non-procréatifs. « En l'absence d'écriture Mochica, les chercheurs qui explorent cette iconographie très codifiée, essaient de mettre en équation les relations multiples et complexes avec la mort, le sacrifice, la fertilité et le concept de l'au-delà, de cette culture des Andes qui perdura entre les IIe et VIIe siècles après J.-C. » peut-on lire dans le livre que publie actuellement le musée du Quai Branly. Il sera en vente aux Jacobins.
Ce n'est pas interdit aux enfants
Pour la première fois, en plus de 200 ans d'existence, le musée des Jacobins met en garde les visiteurs que « certaines pièces exposées peuvent heurter la sensibilité du jeune public ». Ces céramiques érotiques qui contribuent à la connaissance et au dialogue des cultures ne sont pas sous voile mais accessibles à tous. Dans quelques jours, une nouvelle salle restaurée, mettra en valeur dans de nouvelles vitrines, les trésors précolombiens du musée d'Auch : « 100 nouvelles pièces encore jamais vues sur les 120 qui seront présentées ». Là aussi, les céramiques, support idéologique, nous ouvriront les portes d'un monde fantasmagorique où le crapaud félin côtoie le serpent renard.
Jusqu'au 31 mars, le musée est ouvert : du lundi au vendredi, de 14 heures à 17 heures ; le samedi et le dimanche, de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Dès le 1er avril, ouverture tous les jours de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Entrée: 4 €; gratuit jusqu'à 18 ans. Tél.05 62 05 74 79.
Source la Dépêche du Midi
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:14

4300 visas délivrés à des étudiants algériens en 2009
UE-maghreb.jpg

Les commentateurs sportifs de l’ENTV pour la Coupe du Monde 2010 seront formés par Canal France Internationale.
La «crise» que traversent actuellement les relations algéro-françaises n’a pas affecté la coopération entre les deux pays. Preuve en est, 4300 visas ont été délivrés à des étudiants algériens et ce, au cours de l’année 2009, a affirmé le conseiller de coopération et d’action culturelle auprès de l’ambassade de France à Alger, Joël Lascaux, dans un point de presse organisé hier, au siège de son ambassade.
Ce nombre de visas représente 18% de la communauté estudiantine étrangère en France, a estimé la conférencière ajoutant que «des espaces campus France existent dans tous les centres culturels français en Algérie et sont destinés à faciliter et accompagner les étudiants désireux de poursuivre leurs études en France, dans la conception de leur projet d’étude...».
Cette rencontre avec les médias a été l’occasion d’évaluer cet accord conclu, il y a quelques années, entre l’Algérie et la France. «On est à mi-parcours», fera-t-elle noter. C’est pour cela d’ailleurs qu’une évaluation de ce qui a été réalisé dans le cadre de ce partenariat entre les deux pays s’impose aujourd’hui. L’équipe de M.Lascaux interviendra, lors du même point de presse, pour exposer les grandes lignes du programme de coopération, dans le domaine de l’enseignement supérieur et dans le domaine culturel.
Au chapitre culturel, l’attaché culturel et audiovisuel de l’ambassade de France, Vincent Garrigues, évoquera les différentes opérations menées dans le cadre de ce partenariat d’échange entre les deux pays. «Nous intervenons dans une centaine de projets audiovisuels par an; il s’agit d’une aide d’accompagnement et parfois de production, il y a également le programme Mohamed Dib d’aide à la publication», nous expliquera-t-il. Plusieurs maisons d’édition algériennes ont d’ailleurs sollicité l’ambassade pour la publication de certains ouvrages de droit français. S’agissant de la coopération avec les médias algériens, une équipe de Canal France Internationale organisera prochainement une formation au profit des journalistes de l’audiovisuel étatique (Entv), selon M.Garrigues. Il s’agit de former des commentateurs sportifs en prévision de la Coupe du Monde 2010, l’été prochain. La directrice adjointe du Centre culturel français d’Alger, Nadège Chouat, interviendra également pour parler des programmes initiés par cette institution dans le domaine de la coopération culturelle.
Rappelant la genèse de cette coopération, M.Joël Lascaux fera noter que «les deux pays se sont engagés dans un accord de partenariat en 2003 avec la signature d’une déclaration commune, dite Déclaration d’Alger. Il s’agit d’ un accord de partenariat d’exception aussi bien en termes de qualité qu’en termes de quantité. Ce texte a été traduit par la suite en objectifs opérationnels qui sont bien explicités dans le Document-cadre de la coopération signé en 2007...». Ce genre de rencontres évaluatives de l’accord de partenariat seront organisées régulièrement, selon le conseiller de coopération et d’action culturelles de l’ambassade. Le prochain rendez-vous est programmé pour l’été prochain.
Source L’Expression Hadjer Guenanfa
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0