Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 23:10

Une manne pétrolière nommée Arctique


 

L'Arctique pourrait recéler près de 100 milliards de barils de pétrole. Cette information, relayée par le journal Le Figaro, émane du géologue américain Donald Gautier.

Une affirmation de bon augure vue la flambée du prix du baril de pétrole qui dépasse actuellement 140 dollars. Seul bémol : l'exploitation de cet or noir. L'Arctique est une région regroupant le Groenland, l'Alaska, la Laponie, une partie du Canada et de la Russie, ainsi que l'Océan Arctique. Plusieurs pays revendiquent le droit de mettre main basse sur cette région riche en ressources hydrocarbures. La Russie avait lancé les hostilités en 2007 en plantant un drapeau à 4 000 mètres de profondeur lors d'une mission océanographique, unique moyen de s'approprier le site.
Donald Gautier soutient également qu'il y a « 50% de chances qu'il y ait plus de 500 milliards de barils de pétrole conventionnels dans les gisements qui n'ont pas encore été découverts

Source Journal du Net

Le Pèlerin

 

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Economie
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 23:01

Humour - La petite dame, l’amour le Pêché et la guerre

 




C'est la petite dame de 87 ans qui va au confessionnal et dit au prêtre :
- Monsieur le curé, j'ai pêché. Pensez-vous que Dieu m'acceptera en son paradis ?

 
Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 23:30

Humour - Le Pape et les sept Nains

 

Les 7 nains demandent au Pape de leur accorder une audience et il accepte de les recevoir. Ils se rendent au Vatican pour y rencontrer le Saint-Père. Celui-ci les accueille tous ensemble dans la grande salle de réception. Grincheux s'avance vers le Pape qui lui demande :

- Grincheux, mon fils, que puis-je pour toi ?

- Excusez-moi, très Saint Père, j'ai une question un peu délicate à vous poser : y a-t-il des Nonnes Naines au Vatican ?

Le Pape réfléchit un instant, puis lui répond par la négative. Dans le fond de la pièce, les autres nains commencent à rigoler. Grincheux leur demande de se calmer et continue :

- Et y a-t-il des Nonnes naines en Europe ?
Encore une fois, la réponse est négative. Dans le fond, on commence réellement a bien rire. Grincheux s'énerve, mais il continue ses questions :

- Et dans le monde entier, il n'y a pas une seule nonne naine ???
Et le Pape de répondre :
- Non vraiment pas la moindre.

Dans le fond c'est le délire ! Les 6 autres nains en pleurent littéralement de rire.
Le Pape questionne alors à son tour Grincheux :
- Mais pourquoi ces questions Grincheux ?

C'est alors que les autres nains se mettent à chanter en choeur :
- Grincheux a baisé un pingouin ! Grincheux a baisé un pingouin
!

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 23:24

Pourquoi Bouteflika fait-il son "autocritique" ?


Que léguera Bouteflika à l’Histoire de l’Algérie si dans quelques mois, pour quelque raison que ce soit, il ne soit plus en charge de la fonction présidentielle ? Les paragraphes qui précèdent fournissent une partie de la réponse.
Il existe plusieurs raisons qui lui ont fait aborder dans son discours le thème de la corruption et celui de l’échec économique.
En légitimant la corruption par le recours au symbole du pot de miel, utilisé 30 ans plus tôt par Boumediene (sic!), il essaie d’anticiper et de rendre caduques les probables enquêtes qui ne manqueraient pas d’être ouvertes, sur son implication personnelle et celle de son clan dans le pillage de l’Algérie (dont l’affaire Orascom n’est qu’un infime volet). Dans ce cas, rien de mieux que de culpabiliser ‘tout le monde’ et espérer que cette question disparaisse des velléités d’une Cour des Comptes opportunément réinstallée.
Mais il fait là une erreur de fond : il y a dans ce pays suffisamment de patriotes honnêtes parmi les civils et les militaires, les politiques et les fonctionnaires qui seront indifférents à ses calculs.
En semblant donner en pâture Temmar à la vindicte médiatique, il cible autre chose que cet ami qui lui est cher (avec Chekib Khellil et Zerhouni) : pour rien au monde il ne le renverrait comme un vulgaire incompétent ! D’ailleurs si c’était le cas, pourquoi ne l’aurait-il pas immédiatement déchargé de ses fonctions ? Pourquoi attendre ? En vérité il poursuit 2 objectifs. Le premier est d’éviter tout inventaire sur sa gestion (pleine de suspicions) qui a amené le pays à l’impasse dans laquelle il se trouve aujourd’hui ce qui pourrait l`empêcher de briguer un éventuel 3e mandat. Il parle déjà de `nouvelle stratégie pour l`Algérie` comme si de rien n`était ! Son autocritique, espère-t-il, sera suffisante pour ne donner aucune prise aux critiques sur son bilan catastrophique et pour faire oublier qu`il a maintenu coûte que coûte, 10 ans durant, des ministres à des postes-clés de l’économie, tous notoirement incompétents mais tous issus de sa région à seule fin de brader les actifs de l’Algérie. Mais maintenant que ses objectifs sont atteints, il n’hésitera pas à nommer un remplaçant factice à Temmar et qui ne soit pas de l’Ouest, histoire de noyer le poisson.
La deuxième raison est accessoirement (ou principalement) de couper la branche sur laquelle s’appuierait Ouyahia pour prétendre lui succéder dans quelques mois. En ne faisant que répéter ‘j’approuve le programme du Président Bouteflika’ y compris quand il n’était plus au gouvernement, Ouyahia se trouve la première victime (et non Temmar) du cynisme de Bouteflika et de son autocritique. La déclaration de ce dernier en effet prive Ouyahia de toute référence à un bilan économique positif de son action en tant que Premier Ministre pour légitimer demain sa candidature à la magistrature suprême. Il ne peut en cela aller à l’encontre du verdict de Bouteflika ! D`ailleurs il ne dit rien ! Monsieur Ouyahia, circulez, y a rien à espérer !
Débarrassé de Ouyahia qu’il sait tout à la fois plus intelligent, plus intègre mais trop complaisant pour prétendre diriger le pays, Bouteflika cherchera-t-il à placer quelqu’un d’autre ou se prépare-t-il tout simplement, après avoir été en charge de la fonction présidentielle, s’être enrichi à la russe (avec son clan) à aspirer à devenir un Président ?
La réponse n’est pas dans le marc de votre café …..

Source : http://www.algerie-dz.com



Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 23:01

Salade Niçoise 

Coût : 3 euros (s) par personne

Ingrédients pour 2 personnes

8 filets d’anchois à l’huile
2 œufs durs
2 artichauts poivrades
1 poivron vert long
2 tomates moyennes
1 pied de céleri branche
4 cébettes
8 radis
½ concombre
150 g de févettes écossées
1 gousse d’ail
4 feuilles de basilic ciselées finement
16 petites olives noires niçoises
1 citron jaune + ou - 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
Fleur de sel et poivre du moulin

Préparation

Préparer tous les ingrédients nécessaires à la confection de cette salade :
Tourner 2 artichauts poivrades en prenant soin de conserver 1,5 cm de queue et les petites feuilles tendres, éplucher soigneusement le bout des queues. Les réserver dans un récipient rempli d’eau citronnée.
Laver et essuyer 1 poivron vert long, le fendre en 2, retirer les pépins et le pédoncule, puis l’émincer finement.

Laver et essuyer 2 tomates moyennes, ôter le pédoncule, les fendre en 2, puis couper chaque moitié en quartiers.

Parer 1 pied de céleri, conserver uniquement 2 à 3 branches du cœur, les émincer finement (il n’est pas nécessaire de les effiler), et quelques petites feuilles tendres.

Fendre 4 cébettes en 2 dans la longueur, séparer les petits bulbes blancs des feuilles vertes et émincer finement ces dernières.

Nettoyer 8 radis, en fendre 5 en 4.

Laver et essuyer ½ concombre, l’émincer finement.

Réserver 150 g de févettes écossées, les blanchir et les peler si nécessaire en fonction de leur amertume.

Fendre les artichauts poivrades en 6, les réserver dans l’eau citronnée.

Fendre 2 œufs durs en 4.

2) Frotter à l’ail un plat creux, verser au fond 1 filet d’huile d’olive et ajouter 1 pincée de fleur de sel. Puis disposer les morceaux de tomates, les enrober de l’huile, puis répartir dessus harmonieusement le ½ concombre émincé, les morceaux de radis, les feuilles de cébette et les branches de céleri émincées, les morceaux d’artichauts égouttés, 8 filets d’anchois, le poivron vert émincé, les petits bulbes de cébette, les 3 radis entiers, 16 petites olives noires niçoises, les févettes, les quartiers d’œuf dur, 4 feuilles de basilic ciselées finement, et les quelques petites feuilles tendres de céleri.
Arroser cette salade de 2 à 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, d’1 cuillère à soupe de vinaigre de vin, assaisonner avec de la fleur de sel et du poivre du moulin, servir et déguster.

Source http://bonappetitbiensur.france3.fr

Le Pèlerin

Repost 0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 07:07

Disparition de TPS : Des démos algériens pour capter la TNT



Le bouquet TPS affiche, depuis le 9 octobre 2009, un écran noir. Le cryptage du système (TPS-Crypt) est, selon un spécialiste en la matière révolu.
D’autant, que « les diffuseurs des programmes TPS en plus du bouquet AB Sat ont basculé vers le système Viaccess 2 5, qui n’est pas facile à violer par les hackers qui auront du mal à faire face à cette nouvelle contre-mesure. Mieux, les diffuseurs s’activent à faire migrer les abonnés de TPS vers canal Satellite », souligne notre interlocuteur, qui précise que le flashage des récepteurs (démodulateurs) qui s’effectuait toutes les 48 heures n’est plus de mise.
Pour connaître l’avis des plus importants producteurs de récepteurs numériques dont la demande a fortement chuté, on s’est rapprochés des responsables de Condor et Cristor. Ils ne possèdent pas la même approche du problème. Abderrahmane Benhamadi, le boss de Condor, qui pointe du doigt les diffuseurs, dit en substance : « Pour mettre un terme à la piraterie, les diffuseurs qui ne s’intéressent apparemment pas au marché algérien, pourtant porteur, doivent revoir à la baisse la tarification des abonnements pour l’adapter aux conditions du marché local. Les différents intervenants algériens et étrangers doivent dans l’intérêt de tout le monde se concerter pour trouver une solution à ce problème qui pénalise beaucoup plus les petites bourses, qui sont dans l’incapacité de s’offrir un abonnement à des prix exorbitants.
Producteur de la carte-mère, Condor possède la technologie et les potentialités humaines en mesure de produire des récepteurs devant être agréés par les diffuseurs de programmes. Faisant de l’innovation son autre cheval de bataille, notre entreprise, qui produit annuellement 200 000 démodulateurs, commercialisera, en décembre prochain, les démos -HD (haute définition) aux normes CE. Ces récepteurs capteront la TNT (la télévision numérique terrestre) qui s’installera tôt ou tard en Algérie. » Le changement de cryptage des bouquets français de télévision frappe de plein fouet les importateurs du produit semi-fini. L’un d’eux dira : « Contrairement aux producteurs de la carte-mère et du soft, qui vont certainement reconvertir leurs chaînes de production, les assembleurs de kit subiront les conséquences d’une telle mesure. Il y aura des licenciements et une baisse drastique de la production nationale qui avoisine actuellement 1 million de démos/an.
De nombreuses sociétés seront dans l’obligation de mettre la clé sous le paillasson. » La société Cristor est l’unique opérateur, arabe et africain, à produire le soft de ses récepteurs qui s’adapte aux nouvelles exigences. « Etant l’un des principaux partenaires à commercialiser les cartes d’ART et d’El Jazzera, Cristor qui a beaucoup investi dans la recherche, l’amélioration et le perfectionnement de son produit est en négociation avec les diffuseurs pour l’homologation de son produit qui sera en mesure de capter les programmes des chaînes européennes, notamment françaises. Notre entreprise, qui fabriquera prochainement des récepteurs HD dont une bonne partie sera exportée vers le vieux continent, est l’une des rares sociétés à exposer au salon international du satellite de Dubai. Elle fera le maximum pour atténuer les désagréments du téléspectateur algérien faisant du récepteur un outil de divertissement. D’autant que la piraterie est en voie de disparition », dira Rachid Bouchama, PDG de Cristor.
Il a tenu en outre à révéler les investissements de son groupe qui a injecté plus de 2 milliards de dinars dans la réalisation du nouveau complexe de fabrication de réfrigérateurs verticaux et horizontaux, produisant 800 000 unités/an. S’étendant sur une superficie de 5 ha, ce complexe créera dès sa mise en service au mois de décembre de l’année en cours plus de 300 nouveaux postes de travail. Selon certaines indiscrétions, les négociations entre Cristor et certains opérateurs étrangers ont permis à la société basée à Bordj Bou Arréridj de mettre sur le marché la carte BIS-TV, devant capter plus de 20 chaînes françaises. L’abonnement annuel de la carte (AB-Sat), commercialisée à raison de 9900 DA, connaît un certain engouement auprès des adeptes de la parabole. N’étant pas à court de solution médiane, l’opérateur susnommé propose une deuxième carte (TNT-Sat) via le satellite Astra, captant dans un premier temps 10 chaînes. Le client qui débourse 18000 DA bénéficiera d’un abonnement de quatre années et d’un terminal. Friands des programmes d’outre-mer, les Algériens, qui n’ont apparemment plus le choix, vont-ils mettre une fois de plus la main à la poche pour s’offrir ces nouvelles cartes ou franchir le pas et se mettre à l’allemand, l’italien ou l’espagnol pour suivre les chaînes des pays précités qui n’ont pas emboîté le pas aux chaînes de l’Hexagone ? L’hypothèse de prendre un abonnement à un tel prix ne fait pas l’unanimité d’autant que le pouvoir d’achat de millions d’Algériens n’est pas reluisant.
Dans l’incapacité de s’offrir une carte, la majorité des parabolés, qui ne savent plus à quel saint se vouer, demandent l’implication des pouvoirs publics. « N’ayant en matière de divertissement ou distraction pas l’embarras du choix, les Algériens n’étant de surcroît pas bien servis par les piètres programmes de l’unique, sont dans l’obligation de se rabattre sur les chaînes européennes, françaises notamment. Branchés sur les différentes chaînes, nos gouvernants qui prennent tout leur temps pour concrétiser le projet de la TNT, fonctionnel au Maroc, sont plus que jamais interpellés », diront de nombreux accros de la parabole, à l’écoute de la moindre information émanant des hackers qui s’activent… 

Source El Watan 

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Multimédias
commenter cet article
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 06:59

Mondial et Can 2010 - L’Algérie qualifiée au 3e tour


Il faut saluer la sportivité des Gambiens qui ont joué le jeu.

Extraordinaire retournement de situation hier soir, lors des qualifications pour le 3e et dernier tour de la Coupe du monde et de la CAN de 2010. En effet, au moment où l’Algérie et le Libéria en finissaient, sans vainqueur, avec la confrontation qui venait de les opposer, le Sénégal menait, depuis la 65’ sur un but de Kader Mangane. Ce dernier s’emparait de la première place du groupe 6 et laissait aux Verts l’incertitude des calculs pour faire partie des 8 meilleurs deuxièmes des 12 groupes. Et dans ce cas, il aurait fallu attendre jusqu’à ce soir pour être fixé sur le sort de notre équipe nationale puisque des matches se déroulent aujourd’hui. Mais on ne remerciera jamais assez les Gambiens d’y avoir cru jusqu’au bout, eux qui avaient dominé sans marquer la première mi-temps de leur match contre le Sénégal. Alors qu’il ne restait que quatre minutes dans le temps réglementaire, Tijan Jaiteh assomma les Lions de la Terenga en égalisant. Il était temps et grâce à ce résultat, l’Algérie termine première de son groupe et se qualifie directement à ce fameux 3e tour dont le tirage au sort est fixé pour le 24 octobre prochain à Zurich. On peut, même, penser que les Verts ont de grandes chances d’aller à la CAN puisque lors de ce 3e tour, ce sont les 3 premiers du groupe de quatre qui se qualifieront pour l’Angola.
Pourtant, ce match contre le Libéria, les Algériens, qui reçurent un coup dur au départ avec le forfait de dernière minute de Hemdani, blessé, remplacé par Djediat, auraient dû le gagner eu égard aux nombreuses occasions qu’ils se sont procurées, mais des maladresses et un manque de réalisme les ont amenés à les gâcher. L’équipe d’Algérie se composait de Gaouaoui, Raho, Belhadj, Bouguerra, Zaoui, Mansouri, Djediat, Abdeslam, Ziani, Ghilas (Bezzaz 66’), Saïfi.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 23:28

Humour français en Belgique

C'est un français qui fait du vélo en Belgique (précisons tout de suite qu'il prend les belges pour des idiots).
Il s'arrête dans une station service et dit au pompiste :
- Le plein, SVP.
Le pompiste fait semblant de faire le plein.
- Et vérifiez l'huile, aussi.
Le pompiste continue de jouer le jeu.
Le français, mort de rire, remonte sur son vélo.
À ce moment, le pompiste lui donne une énorme claque.
- Mais qu'est-ce qui vous prend ? s'écrie le français, furieux.
- Vous aviez mal fermé votre portière !

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 23:24

Guerre d'Algérie

Lancement d'une série de manifestations sur les harkis

Première en France, une série de journées culturelles et scientifiques sur l'histoire franco-algérienne et les harkis en particuliers, organisée par l'Association Harkis et Droits de l'Homme, se tient à Paris du 10 au 31 octobre.

 

Des Harkis et leur famille attendent sur un quai du port de Marseille, le 23 juin 1962, d'être dirigés sur le camp de Bourg-Lastic dans le Puy-de-Dôme (AFP)

Une série de manifestations culturelles et scientifiques sur l'histoire franco-algérienne et les harkis en particuliers, organisée par l'Association Harkis et Droits de l'Homme, débute vendredi 10 octobre. Parrainées par une vingtaine de personnalités du monde scientifique, culturel et économique, comme Jean Daniel (fondateur du Nouvel Observateur), Boris Cyrulnik (psychanalyste) ou encore Jean Lacouture (historien), ces rencontres se tiendront jusqu'au 31 octobre à Paris, dans différents lieux (Sénat, Invalides, Sorbonne, Lucernaire, Théâtre du Soleil, etc...). L'organisation de ces manifestations, qui comprendront des expositions, films, théâtre, colloque international, débats, et rencontres, est une première en France.

Un sujet encore tabou

Une quarantaine d'organismes publics et privés, d'associations et de médias ainsi que des syndicats d'enseignants sont partenaires de ces journées, auxquelles participent une soixantaine de personnalités et de scientifiques internationaux : historiens algériens et français, chercheurs internationaux, psychiatres, responsables des camps où vivaient les harkis...
Ces manifestations ont pour but "de briser les idées reçues et les tabous sur une page encore méconnue d'une Histoire commune à l'Algérie et à la France", explique l'Association Harkis et Droits de l'Homme. Les harkis sont les supplétifs de l'armée française, pendant la guerre d'Algérie, qui furent massacrés dans leur pays après l'Indépendance, car considérés comme "collabos", et dont la France accueillit 100.000 personnes, familles comprises, qui vécurent dans des camps.

 

Source nouvel.obs.com

 

Le Pèlerin

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 23:19

Une privatisation ‘à la russe’ au détriment des intérêts stratégiques du pays.


Pour se voir coopter par les pays occidentaux et satisfaire leurs ‘bras destructeurs’ (selon l’expression de Michel Camdessus, ancien Directeur Général du FMI en parlant de la Banque Mondiale et du FMI), Bouteflika va demander à Temmar d’engager le pays dans une campagne de privatisation qui s’avère terriblement destructrice des fondations économiques (encore fragiles) du pays et qui n’a d’égale, selon tous les experts algériens et étrangers, que les extraordinaires braderies opérées dans la Russie Boris Eltsine. Un pays ou les membres de la nomenklatura se retrouvent en un tour de passe-passe à la tête des puissants leviers de l’économie: l’aluminium, le pétrole, les mines de cuivre, de diamant, etc, et qui, pour sauvegarder leurs intérêts facilement acquis, ont vite fait de faire entrer dans leurs Conseils d’administration les multinationales occidentales, paralysant toute velléité politique des dirigeants russes. Il a fallu toute l’intelligence, le patriotisme, la patience et un admirable sens de la manœuvre tactique pour que Poutine réduise un tant soit peu cette influence occidentale sur les piliers de l’économie (et donc de la géopolitique) russe et la sauve d`un effondrement irréversible.

Tout le monde se rappelle qu’elle a été la première décision de Temmar lorsqu’il fut installé à la tête du Ministère de la Privatisation : mettre sur Internet une liste de plusieurs centaines d’entreprises à privatiser. Et espérer que les candidats viennent gentiment frapper à sa porte. Une démarche amateur et dangereuse qui donne à elle seule, l’étendue de l’indigence professionnelle de celui qui était le fer de lance des ‘hommes du Président’ et – sans rire – de la stratégie économique du pays.
Amateur, car en procédant ainsi Temmar démontre une totale méconnaissance des moteurs de l’investissement, des facteurs d’attraits objectifs et subjectifs qui animent les investisseurs, que ce soient des entreprises ou des institutionnels (sérieux, bien sûr !). Dangereuse, car en conjuguant à tous les temps et à toutes les personnes (même Ouyahia, censé avoir une certaine lucidité politique avait fini par faire siennes les inepties de Temmar : ‘tout doit être régi par les lois du marché’, ‘l’Etat ne doit plus s’occuper de l’économie’, etc.) l’expression : ‘compter sur les investisseurs pour se développer’, Temmar a gravement inhibé la motivation, la mobilisation et la soif de créativité entrepreneuriale des algériens - dans un pays où tout ‘peut’ être fait - et plus que tout lui a fait rater son introduction dans des secteurs véritablement créateurs de valeur (télécommunications, technologies de l`information, génie logiciel, génie mécanique, chimie, produits financiers, biotechnologies, etc.) pour lesquelles la formation en Algérie se prête parfaitement. Il a préféré déplacer les priorités nationales vers les solutions préconisées par des cabinets de consultants payés à prix d`or mais qui ne lui offraient que du ‘copié’ collé’ : privatiser, privatiser, privatiser…
Il a de la sorte paralysé le redressement des entreprises en difficulté, neutralisé le développement de celles qui, bien gérées, ont un formidable potentiel de croissance (Saidal, BCR, ENIE, pour ne citer que celles là), bradé les cimenteries et El Hadjar (et les mines de fer) à un moment où le ciment et l’acier devenaient des produits aussi stratégiques que le sont le pétrole et le gaz et surtout fait dévoyer tous les secteurs à haute valeur ajoutée du pays comme les télécommunications (n`a-t-on pas accorder la licence de téléphonie mobile et favorisé l`essor de Orascom alors qu’il était en cessation de paiement auprès de ses fournisseurs - dont Alcatel ?), les banques et le tourisme.
On peut alors s’étonner que lui et son patron Bouteflika aient eu toute latitude pour amener l’Algérie dans une impasse stratégique qui, lorsque le baril du pétrole s’effondrera (ce sera le cas en particulier si Barak Obama est élu), sera une menace à moyen terme sur sa propre intégrité.
Sans regard aucun pour l’affaiblissement géoéconomique et géopolitique du pays, dans un monde impitoyable où les pays faibles et à fort potentiel sont systématiquement morcelés (et là, ce ne seront pas les missiles, les hélicoptères et les chars que nous ne savons toujours pas fabriquer qui nous protégerons!), ces gens-là n’ont eu d’autre préoccupation que leurs intérêts personnels, ceux de leurs clans voire ceux des Etats dont ils sont les agents - actifs ou passifs.
Prochaine et dernière partie : Pourquoi Bouteflika fait-il son "autocritique" ?

Source : http://www.algerie-dz.com



LePèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article