Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 23:20

Humour - Famille par alliance


Un couple se balade en voiture à la campagne. Suite à une dispute, ils ne se parlent pas. Passant devant une ferme où on voit des ânes et des cochons, le mari brise le silence et dit :
- Tiens, de la famille à toi ?
Son épouse répond du tac au tac:
- Oui. Enfin, par alliance !

 

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 23:00

Bouteflika alarmiste : « La dégringolade des prix du pétrole nous mènera à la catastrophe


 

 

 

Qu’a voulu dire hier à Tlemcen, le Président de la République ? Abdelaziz Bouteflika a curieusement averti contre « un cataclysme économique et social », si les prix du pétrole venaient à chuter brusquement.
Le Président a déclaré lors de l’ouverture officielle de la nouvelle année universitaire, dans un discours qu’il a prononcé à l’université Abou Bakr Belkaid à Tlemcen : « Je ne suis pas venu pour vous avertir, on est peut être dans une situation confortable, mais toute dégringolade des prix du pétrole nous mènera à la débandade,
et chacun de nous sera appelé à se retrousser les manches».

Des propos alarmistes qui restent à analyser.

Les prix du pétrole avaient chuté vendredi sous le seuil de 80 dollars par baril sur fonds des inquiétudes à propos d'une récession mondiale et d'un rétrécissement des perspectives de la demande.
C’est son niveau le plus bas depuis 13 mois.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a signalé jeudi qu'elle tiendra une réunion spéciale le 18 novembre pour discuter de la manière dont la crise économique affecte les prix pétroliers.

Source Le Matin

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 07:07

Jazz sur son 31


Près de 75 concerts en Haute-Garonne rythmeront la 21e édition de ce festival, du 10 au 25 octobre. Rencontrer le jazz, les artistes, les spectateurs, les journalistes, c’est aussi l’idée du Magic Mirror rebaptisé Automne Club : dans la cour du Conseil général de la Haute Garonne à Toulouse. Il accueille un tiers des concerts, gratuits ou à cinq euros.


De Pharaoah Sanders Quartet à Anne Pacéo Triphase


Jazz sur son 31 a concocté sa programmation selon ses deux principes : talents locaux et grandes pointures internationales. Dès le 10 octobre le concert d’ouverture présente le Big-Band 31 cadet, des musiciens des écoles de musique du département. Le TNT accueille Pharaoah Sanders Quartet. Le festival a aussi invité le label indépendant Jazzland, fer de lance du jazz électronique. Un hommage est rendu à la Nouvelle Orléans, à ses habitants et artistes au travers notamment du cinéaste-musicien et désormais toulousain Marc Oriol, qui a tourné des images après le passage de l’ouragan Katerina et qui place, au cœur du film, le trompettiste Charlie Miller. C’est encore la découverte Anne Pacéo Triphase, le trio de la jeune percussionniste promettant quelques belles émotions.


Claude Egéa à l’honneur


A l’Automne Club, « Une heure avec… », consacrée à un artiste toulousain, accueille le trompettiste Claude Egéa qui a concocté quatre concerts gratuits. Le batteur Manu Katché est l’invité des rencontres européennes avec son album Playground, tout comme le Spanish Jazz Reunion, Jean-Marc Padovani, Eric Truffaz et Malcolm Braff ou enfin Furio di Castri.
Pour clore l’édition savoureuse de Jazz sur son 31, rendez-vous au Bikini pour écouter Hocus Pocus, groupe devenu incontournable maniant incroyablement le hip-hop au funk ou à la soul ; et Sayag Jazz Machine mélangeant à tout va l’électro jazz, le hip hop et les musiques du monde

Source
 :  http://www.toulouse.fr

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 07:04

Le cours du pétrole passe sous la barre des 70 dollars


 

Limitation de vitesse pour le cours du pétrole ? Après être récemment passé sous la barre des 90 dollars, il a désormais franchi – à la baisse – le seuil des 70 dollars.
Les cours du baril de Brent sont en effet brièvement tombés en dessous de la barre fatidique à Londres mercredi pendant les échanges électroniques d'après-séance, réalisant un plus bas depuis 16 mois.
Les raisons d'un tel "fiasco" : le renforcement des craintes de récession et une nouvelle séance de panique à Wall Street.
Vers 21H10 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 70,34 dollars, perdant 4,19 dollars par rapport à son cours de clôture de mardi.
Les cours sont retombés à 69,97 dollars peu après la clôture mercredi - à 70,80 dollars - un plancher qui n'avait plus été observé depuis juin 2007.
Le prix du baril a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le 11 juillet, où il avait atteint le record historique de 147,50 dollars.
La Bourse de New York a connu mercredi sa pire séance en plus de vingt ans. Son indice vedette, le Dow Jones, a chuté de 7,87%, sa pire chute depuis octobre 1987 en pourcentage, soit 733,08 points, à 8.577,91 points.

Source Blogfinance

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:54

L'Europe offre le statut avancé au Maroc




· Les Européens unanimes s’engagent avec le Maroc dans un nouveau et ambitieux partenariat

· Joli coup pour la diplomatie marocaine 

Mission accomplie pour le Maroc. Réunis en Conseil d’association le 13 octobre à Luxembourg, les ministres des Affaires étrangères de l’UE -en présence de leur homologue marocain Taïeb Fassi Fihri- se sont engagés avec un enthousiasme certain à accorder au Maroc le statut avancé qu’il réclame depuis plusieurs années.
Un nouveau statut tout à fait ambitieux dans la mesure où les actions et propositions retenues dans le nouveau partenariat couvrent un très large éventail qui va des relations politique, économique et financière jusqu’au rapprochement des deux partenaires en matière sociale et humaine, en passant par la participation du Maroc à certains programmes et agences communautaires (voir article ci-contre).
Dans une déclaration politique très positive à l’endroit de la délégation marocaine, les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont notamment indiqué que le nouveau statut avancé accordé au Royaume a pour ambition «d’accompagner la dynamique endogène que connaît le Maroc et d’accélérer le mouvement du partenariat Maroc-UE». Sa concrétisation sera mutuellement bénéfique et le statut avancé devra se traduire, ajoutent les 27, par un «raffermissement de la coopération politique entre le Maroc et l’Union européenne». Les actions retenues pour ce nouveau partenariat forment une feuille de route ambitieuse et leur mise en œuvre se fera à court et à moyen terme.
En conformité avec la vocation et les principes de la Politique européenne de voisinage, le Plan d’action voisinage UE-Maroc et les conclusions du Conseil d’association de juillet 2007, les deux partenaires ont convenu de poursuivre la réflexion concernant la nature et la forme de l’instrument qui prendra le relais du Plan d’action et, éventuellement, du lien contractuel qui remplacerait l’Accord d’association.

Trois questions à Fassi Fihri

A l’occasion de la tenue de la 7e session du Conseil d’association Maroc-UE,

L’Economiste a rencontré le ministre des Affaires étrangères Taïeb Fassi Fihri.

L’Economiste: Quel bilan faitesvous à l’issue de ce partenariat?

- Taïeb Fassi Fihri
: Aujourd’hui c’est une étape supplémentaire dans un itinéraire qui date des années soixante. C’est une construction supplémentaire dans les relations entre le Maroc et l’UE. C’est une étape qui n’était pas évidente surtout au moment où l’Europe s’interroge elle-même sur son propre devenir, qui a des difficultés avec son propre approfondissement, qui a des problèmes institutionnelles avec son Traité et qui en plus subit comme d’autres une crise financière.
Pour le Maroc, c’est une étape fondamentale qui n’était donc pas évidente et qui voit, dans ces conditions, l’UE prendre le temps, prendre le soin de s’engager à construire des relations supplémentaires avec ce proche voisin qu’est notre pays. C’est une démonstration qui n’est faite aujourd’hui que pour atteindre l’objectif final stratégique de coopération et de partenariat euroméditerranéen, il fallait des démarches de coopération renforcée et de différenciation. Et donc, avec le Maroc, on construit, j’espère, le modèle de demain.

- Quel rôle principal voyez-vous à ce nouveau statut avancé dans les relations Maroc/UE?
- Ce statut avancé s’ajoute à notre Accord d’association qui est entré en vigueur en 2000 ainsi qu’à la Politique européenne de voisinage à laquelle nous avons apporté tout notre soutien dans la mesure où elle a introduit ce facteur important de différenciation entre les pays de la rive sud de la Méditerranée. Ce nouveau statut est très important pour nous puisqu’il s’agit d’un encouragement à un travail en commun, car, comme vous le savez, l’oxygène politique et démocratique nous vient du Nord. C’est aussi un engagement pour accompagner la modernisation de nos économies, de nos infrastructures et la lutte contre la pauvreté. Des actions et mesures que nous allons mettre en œuvre dans les plus brefs délais.

- Le Maroc est-il vraiment prêt à assumer ses responsabilités dans ce nouveau statut qui prévoit quand même un catalogue impressionnant de mesures et d’engagements?

- C’est un catalogue de mesures à court et à moyen terme que le Maroc pense honorer sans trop de difficultés. En matière politique il n’y a aucun problème à ce que des partis politiques, marocains et européens, se rencontrent ou à ce qu’une commission mixte parlementaire euro-marocaine soit établie, c’est d’ailleurs une demande des uns et des autres. Sur le plan économique, nous continuons nos avancées. Concernant l’intégration du Maroc à des agences et des programmes communautaires, là aussi l’Union européenne se dit prête à soutenir financièrement la participation de notre pays dans une série de programmes et d’agences divers.
Quant à la zone de libre-échange globale et approfondie entre le Maroc et l’UE, elle mettra le temps qu’il faut en fonction des réformes que l’Europe elle-même introduira et en particulier dans sa Politique agricole commune.

Source L’Economiste

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:50

Laporte : Plus de matches contre le Maroc, l'Algérie ou la Tunisie au Stade de France


L'affaire de La Marseillaise sifflée mardi soir au Stade de France avant le match de football France-Tunisie a accaparé le monde politique ce mercredi. Parmi le flot de réactions, une a fait jaser: celle de Bernard Laporte. En préconisant de ne plus accueillir les sélections du Maghreb à Saint-Denis, le secrétaire d'Etat aux Sports a attiré la polémique sur sa personne. Une de plus.
La politique est un métier, Bernard Laporte l'apprend à ses dépens. "Nature" pour ses partisans, incompétent pour ses pires détracteurs, le secrétaire d'Etat aux Sports et à la Vie associative a fait jaser ce mercredi. Au lendemain du pitoyable spectacle offert par les "siffleurs" du Stade de France (lire: Des sifflets qui font du bruit), l'ancien sélectionneur de rugby, réputé pour ses coups de sang et ses formules à l'emporte-pièce, a laissé parler ses émotions dans la matinée sur l'antenne de RMC. "Ce qui s'est passé est scandaleux, a-t-il attaqué. Mais on le savait... Arrêtons d'être hypocrites (...) Plus de matches contre le Maroc, l'Algérie ou la Tunisie au Stade de France. Je dis bien au Stade de France. (...) Si le match est à Carcassonne ou à Biarritz, le public là-bas sera sain."
Chacun a pu apprécier la formulation, édulcorée quelques heures plus tard sur le plateau de LCI: "Il ne faut pas stigmatiser (les pays du Maghreb) parce que ça peut arriver avec d'autres nations (...) Ce qu'il faut prendre c'est des résolutions et dire (...) On ne joue plus au Stade de France contre des nations dont le public nous siffle (...) Donc on délocalise, on joue en province dans des stades beaucoup moins grands et dont l'ambiance est beaucoup plus chaleureuse", a rectifié celui qui, sur un strict plan sportif cette fois, avait également dû à plusieurs reprises faire face au courroux du public francilien. Trop tard toutefois pour éviter d'être repris de volée, y compris dans le camp gouvernemental. Sur France 2, Fadela Amara a ainsi avoué ne pas être "d'accord" avec son collègue. La secrétaire d'Etat à la Ville, elle aussi connue pour son franc-parler, a également qualifié ces propos d'"erreur", dans un discours toutefois moins vindicatif que celui venu de l'opposition.

"Inadmissible", "honteux" pour la gauche

Pour Julien Dray, les propos tenus par Bernard Laporte sont en effet "inadmissibles". "M. Laporte s'est encore une fois laissé aller: il est inadmissible qu'un ministre de la République demande que l'on arrête d'organiser des matches avec l'Algérie, le Maroc, et la Tunisie", a réagi le député de l'Essonne dans un communiqué, appelant l'intéressé à revenir sur ses déclarations. Claude Bartolone a pour sa part jugé "honteux" les mots tenus par le secrétaire d'Etat. Et comme si une polémique ne suffisait pas, d'autres se sont chargés d'attaquer le soldat Laporte sur un autre front en lui reprochant, face à La Marseillaise conspuée, une attitude inadéquate dans la tribune officielle du Stade de France.
Pour beaucoup, à droite comme à gauche, Bernard Laporte aurait dû quitter l'enceinte dyonisienne au moment de l'incident. Comme l'avait fait Jacques Chirac en finale de la Coupe de France 2002 entre Lorient et Bastia, lorsqu'une partie du public corse, avait sifflé l'hymne national. Or, il est resté assis sur son siège. Le député socialiste Pascal Terrasse lui en a fait le reproche mercredi après-midi dans l'hémicycle du Palais-Bourbon. Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, l'UMP Claude Goasguen a fait part à la presse d'une opinion similaire, preuve que le cas Laporte, sur ce point tout au moins, réussit "l'exploit" de dépasser les clivages traditionnels...

Bachelot au soutien de l'ex-rugbyman

Face à cette pluie de reproches, l'ancien rugbyman a toutefois pu compter sur le soutien de sa ministre de tutelle. Interrogée sur la sortie médiatique de son secrétaire d'Etat, Roselyne Bachelot, tout en s'inscrivant en faux contre les paroles prononcées, a joué l'apaisement. "C'est une expression malencontreuse, il n'est pas question de faire la moindre discrimination entre les pays (...) La nature des pays n'a rien à voir avec cela, les pays concernés peuvent être de toute origine", a-t-elle déclaré sur RTL. Fin de la polémique? Pas si sûr.
Car, depuis sept mois que Bernard Laporte est au gouvernement, l'ancien entraîneur du Stade Français a déjà beaucoup fait parler de lui. Certes sans reproche tout au long des Jeux olympiques, qu'il a suivi en compagnie de la délégation tricolore à Pékin, Laporte avait auparavant fait grincer quelques dents. "J'ai un nouveau métier, s'il me plait j'y resterai, s'il ne me plait pas je ne le ferai plus", avait-il par exemple déclaré au moment de sa nomination, obligeant Roselyne Bachelot à, déjà, rectifier le tir. "Etre secrétaire d'Etat c'est remplir une fonction. Pas pour son plaisir, mais pour faire le bien des Français", avait-elle corrigé (lire: Bachelot recadre Laporte). Homme aux multiples casquettes - et aux relations sulfureuses -, Laporte est, sur un terrain plus glissant, également mêlé à l'affaire du casino de Gujan-Mestras (lire: Casino, perquisitions place Beauvau). Suffisant pour que le PS qualifie sa nomination au gouvernement de "confusion entre le sport, les affaires et la politique". Autant dire que les sifflets, Laporte connaît.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:27

L’Algérie et le Lobbying des Médias dont celui d'Internet



Tourner la page c’est déjà avoir la volonté de faire que demain soit différent d’aujourd’hui.
Je pense qu’il est plus facile de sombrer dans l’invective plutôt que de se retrousser les manches et de parler d’avenir.
Quand il y a un problème en Algérie c’est toujours la faute:
-      Des étrangers
-      De la France et de ses a colonisateurs
-      Des ennemis héréditaires de l’Algérie
-      De Bouteflika en passant…
-      Des politiques….(l’émanation du peuple) tous pourris dit-on ( moi je ne le dis pas…)
-      Naturellement du Maroc….j’en passe et des meilleurs...
En plus de cela on ne va pas voter….pour ne pas s’acoquiner avec qui que ce soit
Et bien l’Algérie n’est pas prête d’avancer

Chacun la joue perso et petitement à part quelques uns qui la jouent différemment…
L’Algérie n’est pas sur le point de tourner la page
Ne vous est-il jamais arrivé de penser :

« N’est ce pas moi qui suis responsable de cet état de choses avant de dire c’est la faute du voisin »
L’Algérie a des richesse immenses , une situation géographique idéale,
Ses malheurs :
Avoir eu du pétrole, cela a rendu les gens passifs….ce qui satisfait tout le monde
Avoir eu des maitres penseurs qui ne songent qu’au passé …Tout cela orchestré par les médias traditionnels ou Internet reprenant en cœur le modèle de la pensée unique
L’Armée n’a que faire de gens qui ne soient pas passifs et je comprends la chose ….
Les Religieux qui sont empressés à ce que rien ne change …et si l’on pouvait même faire marche arrière…. !!!
Les Hommes d’affaire, les Importateurs qui n’ont que faire d’Algériens producteurs de richesse….Importer c’est plus rentable et cela profite à nombreux intervenants
Le Gouvernement ne songe pas à faire de prospective et de prévention en matière éducative et civique
Donc une petite augmentation des salaires de temps en temps, juste de quoi calmer les esprits…et basta
Les étudiants ….Ils partent bof…des révolutionnaires en puissance….Les Harragas kif kif
La culture l’éducation ne bénéficient pas des moyens financiers à la hauteur des besoins loin s’en faut
Et maintenant voilà que le prix du pétrole se casse la gueule…. !!!
Tout cela donne du vague à l’âme et il y a de plus en plus de gens dans les mosquées devant des Imams qui ne prêchent pas la modernité loin s’en faut…
Le Lobbying Internet est très présent à maintenir la fierté de citoyens sincères persuadés que leur pays est le centre du monde et qui ne parle que très rarement du futur en se complaisant dans le passé.
L’Algérie, ce pays magnifique reste pourtant un lieu où à priori on peut s’exprimer assez librement mais le conservatisme est de rigueur et les médias actuels ne font que renforcer cette tendance
J’ai mal à l’Algérie en qui j’avais mis bien des espoirs il y a quatre ans lorsque j’y suis retourné pour la première fois…..
Depuis , après 10 voyages et autant de mois de présence, je suis plus pessimiste….
Il y a des forces de progrès ….malheureusement largement minoritaires….
L’Algérie a besoin d’une révolution…..La crise financière est devant nous….La jeunesse algérienne vit un malaise profond, les Kabyles sont toujours présents pour remuer les consciences ; l’évolution de ces consciences est peut être pour demain
Je prie tous ceux que cet article choquera de m’excuser, mais ce n’est pas servir ce pays que de ne rien dire et se taire…

Cordialement,

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:06

Made in Japan



Un touriste japonais arrive à l'aéroport toulouse-blagnac et prend un taxi pour aller voir la place du capitole. Aux Ponts jumeaux, il regarde par la vitre arrière et, apercevant une moto qui double, tape sur l'épaule du chauffeur en disant :
- Moto Kawazaki, très rapide... Made in Japan !
Un peu plus loin sur la route, le touriste tape à nouveau sur l'épaule du chauffeur de taxi et dit:
- La... Auto Toyota, très rapide... Made in Japan !
Même s'il est agacé, le chauffeur ne bronche pas. Il poursuit sa route jusqu'à la place du Capitole et débarque son passager :

- Voilà Monsieur, ça vous fera 45 Euros.

Le Japonais stupefié par le prix remarque :

- Ouh la la... Très cher !

Et le chauffeur se retourne en souriant :

- Hé oui, compteur très rapide... Made in Japan !

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:01

L'huile de pépins de pamplemousse, un puissant antibiotique naturel


Depuis un certain temps, on ne cesse d'entendre des lamentations à propos des nouvelles résistances aux antibiotiques, mais, est-ce bien grave, alors que l'on connaît les dégâts qu'ils génèrent au sein des organismes. Déjà, nous avions élaboré un dossier: "Huile essentielles au secours des antibiotiques" mettant l'accent sur la non accoutumance à leurs puissants effets. Nous étions dans la bonne direction car vient d'apparaître un nouveau "Zorro" de l'infection et de l'inflammation, l'huile de pépins de grapefruit, c'est-à-dire de pamplemousse.

Historique

La découverte eut lieu en 1980, sur un tas de compost. En effet, un jardinier découvrit un jour que les pépins de pamplemousse de son compost ne pourrissaient pas. Or, ce jardinier était aussi médecin physicien, lauréat du prix Einstein et immunobiologiste. Son nom: le Dr Jacob Harich, résidant en Floride. Derechef, le phénomène fut reproduit dans son laboratoire où il apparut rapidement que les graines de pamplemousse recelaient une substance à la fois plus puissante et moins nocive que tout antibiotique connu.
Des recherches furent entreprises à l'institut Pasteur, l'institut pour la micro-écologie de Hebon en Allemagne et la Southern Research Institute aux USA. Un incroyable spectre d'actions fut mis en évidence à la fois sur les bactéries, les virus, les levures et les champignons, ainsi que divers parasites, alors que l'action des antibiotiques conventionnels se limite aux bactéries.
En 1990, le Dr Allan Sachs de Woodstock N.Y. reprenant les études du Dr Harich se demanda s'il n'avait pas découvert l'antimicrobien parfait.

Les propriétés spécifiques du produit


L'action de l'extrait de pépins de pamplemousse s'étend à environ 800 souches de bactéries et de virus, et à environ 100 souches de champignons, ainsi qu'à un très grand nombre de parasites unicellulaires. C'est un score unique.
- Son action antimicrobienne se développe à une concentration moyenne de 1000 pmm (parts par million) ce qui correspond à 8 gouttes par verre d'eau environ.
- Des essais comparatifs en concurrence avec 30 antibiotiques puissants et 18 antimycotiques ont été établis par des équipes de recherche internationales. Dans chaque essai, l'huile de pépins de pamplemousse étant d'un effet équivalent ou supérieur sur les souches présentes.
- Le produit est dépourvu de toxicité. Il faudrait absorber 4000 fois la dose normale pour atteindre des effets d'empoisonnement.
- L'extrait de pépins de pamplemousse aide les défenses immunitaires, alors que les antibiotiques classiques les inhibent.
- Au niveau intestinal, alors que l'extrait des pépins de pamplemousse inhibe les bactéries nocives, il ne touche absolument pas aux indispensables bifidus et ne diminue que très peu les lacté-bactéries. De plus, l'ensemble de la flore se trouve améliorée.
- Normalement, ce produit ne fait l'objet d'aucune réaction allergique. Néanmoins, selon les statistiques, il y a environ 4% des personnes qui présentent une allergie aux agrumes en général. Dans ce cas, ces personnes doivent commencer par des doses minimales.

Les applications thérapeutiques

L'huile de pépins de pamplemousse est utilisée depuis plusieurs années déjà aux Etats-Unis, dans les pays scandinaves et il se trouve actuellement dans toutes les boutiques diététiques suisses où elle connaît un grand succès.

On l'utilise dans :
- les maladies gastro-intestinales
- les infestations par levures
- les refroidissements en tous genres
- les infections ORL
- les mycoses de la peau et ongles
- les infections urinaires
- les déficiences immunitaires même graves
- la fatigue chronique
- les candidoses
- les diarrhées
- les grippes
- les mycoses
- les pellicules
- les verrues
- les excès de transpiration

- les eczémas
- les gingivites
- les intoxications alimentaires
-le choléra
- la désinfection des blessures
- la désinfection de l'eau à boire
- L'hélicobacter Pylori est responsable des gastrites et ulcères d'estomac. Une étude anglaise a montré que 20% des personnes de 20 ans, 40% des personnes de 40 ans et 60% des personnes de 60 ans sont touchées. L'utilisation de l'extrait de pépins de pamplemousse peut abaisser la concentration des hélicobacter à moins de 1 pour 1000.- Le Candida Albicans et autres mycoses ont tellement proliféré depuis 10 ans que la moitié de la population occidentale est atteinte. Les antibiotiques, la cortisone, la pollution alimentaire en sont la cause. Les troubles consécutifs au Candida Albicans sont très variés : ballonnements, diarrhées, colite, ulcères gastro-intestinaux, troubles menstruels, stérilité, fibroses, trouble de la prostate, allergies, troubles hormonaux, troubles cardiaques, douleurs articulaires, maux de tête, migraines, perte de mémoire, sautes d'humeur, asthme, sinusite, problèmes rénaux, fluctuation glycémique, gastrite. 7000 à 12000 personnes mourraient en Allemagne chaque année des suites de Candida Albicans. Jusqu'ici, cette atteinte était très difficile à soigner. Le Dr Léo Galland de New-York a traité par l'extrait de pépins de pamplemousse 297 personnes. Seuls 2 personnes ne guérirent pas.

Prescription recommandée pour traiter l'hélicobacter Pylori et le Candida Albicans :

1ère semaine : 6 à 18 gouttes 1 fois par jour
2ème semaine : 6 à 18 gouttes 2 fois par jour
3ème semaine : 6 à 18 gouttes 3 fois par jour
Toujours dans de l'eau, durée 1 à 3 mois.

Application aux animaux

Au Danemark, on utilise ce produit pour l'élevage biologique des porcs, des vaches et des chevaux, sous forme de poudre, dans les maladies épidémiques et infectieuses. Au Pérou, les alpagas qui fournissent une laine de qualité, sont des animaux très fragiles. On a réduit grâce à l'extrait de pépins de pamplemousse la mortalité de 50% à 2%.
Pour les animaux domestiques, de nombreuses personnes utilisent ce produit avec succès, comme vermifuge contre poux, puces, tiques et les mycoses.
Pour tous les problèmes de mycoses, maladies bactériennes, épidémies, blessures, il est possible de préparer une solution à pulvériser à raison de 60 à 80 gouttes par litre d'eau.
Cette pulvérisation peut être aussi utilisée pour les maladies des sabots des chevaux, moutons, vaches, etc. en saison humide.
Pour la désinfection des étables, 10 ml d'extrait pour 10 litres d'eau.
Pour les maladies des aquariums et les algues, 10 gouttes par litre d'eau.

Application aux plantes

Dans les pays chauds, la conservation des fruits et légumes pose un gros problème (pourriture, moisissure). Ce produit a trouvé un grand champ d'application dépourvu de toxicité et très efficace, y compris pour la désinfection des viandes, des poissons et des céréales. La conservation peut ainsi être multipliée par 3 ou par 4.
Les agriculteurs danois se servent de l'extrait pour lutter contre les ravageurs dans les champs de pommes de terre, de carottes et de poireaux.
Contre les pucerons et divers prédateurs, champignons, moisissures, etc. une pulvérisation à raison de 6 à 8 gouttes par litre d'eau; d'autres concentrations peuvent être envisagées selon les cas.

Applications diverses

- Dans l'industrie cosmétique, on commence à utiliser l'extrait de pépins de pamplemousse pour remplacer les produits chimiques de conservation souvent toxiques.
- Des essais concluants ont été effectués dans les hôpitaux dans la désinfection des locaux de la lingerie, la stérilisation des blocs opératoires et appareils médicaux. On aurait donc la parade aux maladies nosocomiales dues aux souches résistantes aux antibiotiques.
- Des tests postopératoires sur la désinfection de la peau donnent un résultat de pouvoir germicide de 100% avec l'extrait de pépins de pamplemousse, contre 72% avec l'alcool.
- L'extrait de pépins de pamplemousse peut avantageusement remplacer le chlore dans l'eau potable, celui-ci étant très toxique. John R. Curson, du service de l'environnement d'Amadella (USA) a démontré que l'adjonction de 350 litres d'extrait dans un million de litres d'eau faisait baisser d'une façon durable le nombre de colibacilles fécaux à 1 pour 100 ml alors que la norme autorisée est de 200 pour 100 ml.
- En Thaïlande et en Amérique du Sud, on a commencé à introduire ce mode d'assainissement de l'eau dans les piscines à la place du chlore.
Nota : Il est à noter que le produit a été déclaré non écotoxique par la FDA et 5 ans d'études américaines ont prouvé sa parfaite biodégradabilité.

La composition du produit :

Il est important que l'extrait soit issu de pamplemousses biologiques, ce qui doit être notifié sur le flacon. En lotion, la dénomination du fruit est Citrus Paradisii. C'est un agrume.
L'analyse chimique de l'extrait fait apparaître des bi flavonoïdes et glucosides.

Usage interne :

Posologie moyenne : 6 à 30 gouttes d'extrait 2 à 3 fois, bien mélanger dans un verre d'eau.
Le goût étant assez amer, on peut le diluer dans du jus de fruit. Commencer avec des doses minimales en prévision des réactions d'élimination trop violentes.
Pour les voyageurs des pays tropicaux, il est indispensable de désinfecter l'eau locale qui peut entraîner dysenterie, embiases, choléra, typhus ou paratyphus.
Les maladies parasitaires, des vers aux protozoaires
On en dénombre plus de 130 donnant des troubles variés, en particulier sur le psychisme et sur le caractère.
Le traitement curatif est le même que cité plus haut.
- A noter : de nombreuses allergies sont dues à la présence de parasites intestinaux.

Usage externe

- Aphtes : rinçage de la bouche avec 20 gouttes dans un verre d'eau
- Mauvaise haleine : idem
- Muguet : (mycose buccale) : idem
- Herpès des lèvres : 3 à 4 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile. Badigeonner.
- Lèvres gercées : idem
- Gingivite : rincer la bouche et masser les gencives avec 20 gouttes du produit dans 1 verre d'eau. Tremper la brosse dans le mélange pour désinfection.
- Toux, angine : gargarisme avec le même mélange que ci-dessus.
- Mycose auriculaire : appliquer le mélange de 3-4 gouttes pour une cuillère à soupe avec un coton-tige.
- Entretien du cuir chevelu (pellicules...) : ajouter 10 à 20 gouttes de produit dans la main avec la portion de shampooing.
- Tiques : appliquer une goutte pure sur la tique.
- Verrues : idem 2 fois par jour sur les verrues.
- Mycose : application d'extrait pur dilué dans un peu de glycérine, 2 fois par jour jusqu'à guérison complète.
- Infection vaginale - mycose vaginale : ne pas laver au savon. Pratiquer des injections avec 2 à 6 gouttes d'extrait de pépin dans 1/4 de litre d'eau tiède. Y ajouter 5 gouttes de teinture mère d'ecchinacea.
On peut aussi imbiber un tampax en diluant les mêmes quantités de produit dans 1 cuillère à soupe d'huile de sésame. Mise en place : 3 heures par jour.

Source : Extrait du magazine "Vérités Santé pratique" n° 24

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:00

Sahara Occidental: L’UE veut une solution basée sur le droit à l’autodétermination


Les travaux du septième conseil d’association Union européenne-Maroc, de lundi dernier, ont été sanctionnés par un communiqué des vingt-sept ministres européens des Affaires étrangères qui indique que l’UE est “pour une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permet l’autodétermination du peuple sahraoui”.
L'Union européenne semble se positionner davantage du côté de la légalité internationale dans le conflit du Sahara Occidental, si l’on en juge par le contenu du communiqué rendu public, à l’issue de la septième réunion du conseil d’association entre l’UE et le Maroc, qui s’est tenue lundi dernier au Luxembourg. Au grand dam de Rabat, les chefs européens de la diplomatie ont estimé qu'“il est important que les négociations, conduites par l'envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, puissent parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permettra l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental comme le disposent les résolutions des Nations unies”. Bruxelles affirme, par ailleurs, apporter son “plein appui à la pleine mise en œuvre de la résolution 1813 du Conseil de sécurité, adoptée à l'unanimité le 30 avril 2008, qui demande aux parties de faire preuve de réalisme et d'esprit de compromis et d'engager des négociations de fond”. Ce discours plus conforme à la légalité internationale, laquelle assure au peuple sahraoui le droit à l’autodétermination, est contraire aux positions de certaines capitales européennes, notamment Paris et Madrid, qui soutiennent la proposition marocaine d’autonomie. Ainsi, l’Union européenne se dit convaincue que les parties en conflit, à savoir le Maroc et le Front Polisario, “doivent entrer dans une phase plus substantielle de négociations et faire preuve de retenue, de bonne foi, de réalisme, d'engagement et d'esprit de compromis”. En d’autres termes, aucune partie ne peut imposer quelque chose à l’autre comme tente de le faire le Maroc actuellement en faisant de son plan d’autonomie, la seule base de négociations avec les Sahraouis. D’ailleurs, il est clairement précisé dans le communiqué que l'UE a pris note de la proposition marocaine présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, ainsi que de la proposition du Front Polisario présentée au Secrétaire général le 10 avril 2007. Partant de là, l’Union européenne exprime son “plein soutien aux négociations de Manhasset sur le statut futur du Sahara occidental, lancées l'année dernière avec l'adoption de la résolution 1754 du Conseil de sécurité”. Ne s’arrêtant pas à ce stade, les ministres européens des Affaires étrangères réaffirment que l'UE exprime “son attachement à la situation des droits de l'homme au Sahara Occidental et rappelle les obligations qui incombent à chaque partie”, et encourage, à cet égard, le Maroc à considérer la possibilité de l'organisation par voie terrestre des visites familiales. Dans le même ordre d’idées, Bruxelles invite le Maroc à sauvegarder la liberté d'association et de rassemblement, notamment dans les territoires occupés du Sahara Occidental, appelant les forces d'autorité marocaines à faire preuve de retenue dans le recours à la force.

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0