Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 23:30

Certains Pieds - Noirs n’aimeront pas….mais la vérité ne leur appartient pas car ceux qui ont fait la vie de l’Algérie n’étaient pas des adeptes de la violence..  L’extrémisme est la dernière des solutions…C’est parce que certains ont choisi cette voie que je suis là comme un damné à parler d’Algérie depuis la France, un pays certes accueillant mais loin de mes racines et de mes habitudes…

Le Pèlerin

Un formidable melting-pot.

Ceux-ci, au fil des années, ont solidement pris pied en Algérie. Ils viennent d'abord de France. Mais le territoire n'est guère attirant en raison de ses rébellions endémiques et de la dureté de son climat. Il faudra même attendre 1856 pour que les naissances l'emportent sur les décès. Tremblements de terre, épidémies de choléra, famines, soleil hurlant et pluies qui transforment les oueds paisibles en torrents meurtriers, sans oublier cet ennemi qui peut frapper à tout instant. Il faut donc organiser de véritables campagnes publicitaires pour attirer les volontaires, comme, en 1848, les ouvriers parisiens sans travail, partis du port de Bercy sur des péniches et dont le gouvernement a financé le retour à la terre. S'ajoutent ceux auxquels on ne demande par leur avis, comme les déportés de la révolution de juin 1848 ou de la Commune. Suivent ensuite les Alsaciens et les Lorrains qui préfèrent fuir leur pays annexé par les Prussiens ainsi que les Corses et les paysans du sud de la France, exclus de la révolution industrielle. Ce curieux mélange de réfractaires et d'hommes de la terre donnera à ces colons « une mentalité de petits propriétaires terriens [...] amalgame d'individualisme paysan et d'attachement à la liberté », comme l'écrit Benjamin Stora. C'est l'époque où l'Algérie se constelle de fermes fortifiées puis de villages et de bourgades dont les noms évoquent la grandeur française, celle des victoires militaires ou des grands penseurs : Jemmapes, Valmy, Marengo, Wagram, Solferino côtoient ainsi Voltaire, Tocqueville ou Victor Hugo.

Seules les références à la France émergent alors que ses citoyens sont loin d'être les seuls à coloniser ce nouveau monde. Un formidable melting-pot s'est créé en Algérie, agrégeant des populations venues d'Espagne, d'Italie, de Malte et qui vont devenir ceux qu'on nommera les « Européens », puis les « pieds-noirs ». Les Espagnols, originaires du sud de la péninsule, des régions d'Alicante et de Valence, s'installent, au plus près, dans l'Oranais. En 1911, il y a dans cette région deux Espagnols-naturalisés ou étrangers-pour un Français. Travailleurs endurants, sobres, ils sont cultivateurs quand les Siciliens, présents à l'Est, sont pêcheurs et les Piémontais, carriers ou maçons. Les Maltais tiennent de petits commerces ou sont cultivateurs ou éleveurs. En 1886, la population européenne est également partagée entre 219 000 Français d'origine et 211 000 étrangers et la loi du 26 juin 1889 naturalise tous ceux qui naîtront dorénavant en Algérie. Enfin les juifs, minorité de 20 000 personnes présente depuis des siècles en Algérie, deviennent des Français à part entière avec le décret du 24 octobre 1870 d'Adolphe Crémieux, ministre de la Justice.

C'est ce brassage de populations, totalement original dans l'Histoire, qui va donner à l'Algérie française ses plus doux accents. Personne mieux qu'Albert Camus n'a décrit ce que fut ce pays de cocagne. Il y a d'abord la mer, « en flammes sous le soleil », ces flots éblouissants dans lesquels les pêches de rougets et de mérous sont miraculeuses, mais aussi les parties de chasse dans la montagne où l'on déjeune, à l'ombre des oliviers, de soubressade et de rosé. Le soir, on profite de la douceur de l'air pour déambuler sur les boulevards ou sortir les chaises au seuil des maisons et regarder passer les jolies filles à la peau cuivrée. Le bistrot, où elles ne vont jamais, reste le royaume des hommes, qui discutent avec enthousiasme de politique mais aussi de football, sport roi pour toutes les communautés. Il y a aussi ces petites rues avec les chicanes « d'éventaires présentés par des marchands arabes et où se trouvaient pêle-mêle des cacahouètes, des pois chiches séchés et salés, des lupins, des sucres d'orge peints en couleurs violentes et des acidulés poisseux ».

A suivre

Dossier réalisé par François Malye

http://www.lepoint.fr/actualites-mon...e/924/0/247240

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 23:14

Métro d’Alger
Encore une autre année de retard


Le métro d’Alger ne sera opérationnel que d’ici une année, selon les responsables de l’entreprise.

Encore une fois, l’ouverture du métro d’Alger au grand public ne se fera pas à la date prévue. Annoncée pour la fin de l’année en cours, la nouvelle date de l’inauguration de ce projet tant attendu, est reculée au 5 juillet 2009. Cette annonce a été faite hier par le directeur général adjoint de l’Entreprise du métro d’Alger, Tayeb Zendaoui, au cours d’une inspection sur quelques chantiers de la capitale. Cette visite a été organisée pour les élus de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger.
Quant au tramway, son premier tronçon reliant Bordj El Kiffan aux Bananiers, il sera inauguré en août 2009 pour être complètement achevé en août 2010. Au Jardin d’Essai du Hamma, dont la réhabilitation tire en longueur, les journalistes étaient surpris par les réticences des responsables quant à l’ouverture de ce jardin au public. A ce propos, on a avancé qu’elle aura lieu «probablement» en septembre prochain. Annoncée plusieurs fois comme imminente, l’ouverture du parc reste tributaire, semble-t-il, d’une décision politique. «Les oracles ne se sont pas prononcés», insistent des connaisseurs.
Dans la circonscription d’Hussein Dey, le projet de la piscine olympique et la Maison de jeunes de l’Appreval à Kouba ont également été visités. L’inauguration de ces deux établissements se fera le 5 juillet prochain, nous assure-t-on. Avant de prendre la route vers Bordj El Kiffan, les élus ont supervisé des travaux d’aménagement de la cité des 5 000 logements Mokhtar-Zerhouni (Les Bananiers).
Cette cité regroupe plusieurs types de logements, entre autres, logement social, socio-participatif et Aadl. A Bordj El Kiffan, les élus ont sillonné la route Nationale 24. Les travaux de doublement de cette route ne sont pas totalement achevés. Dans la commune de Bab Ezzouar, ont été inspectés le lycée Sorecal et la faculté de mathématiques de l’université des sciences et technologie Houari-Boumediene (Usthb). Ensuite, c’est au tour du Centre des Affaires, situé sur le terrain attenant à l’hôtel Mercure. La direction est prise par la suite vers la circonscription de Baraki où a été visitée l’une des trois stations d’épuration (Step) que compte la capitale.
La délégation s’est ensuite dirigée vers la localité de Bentalha avec la visite du nouveau lycée et a écouté la présentation du programme d’aménagement en cours dans l’agglomération de Bentalha.
L’école de football de Sidi Moussa, dont l’ouverture n’est connue que des seuls décideurs, tarde à prendre corps. Une autre infrastructure sportive d’importance a également fait l’objet d’une visite: il s’agit du nouveau stade de Baraki doté de quelque 5400 places.

Source l’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 23:00

Un notaire cherche un nouvel employé pour tamponner ses actes.

undefined

Et comme certains formulaires doivent être tamponnés jusqu'à 10 fois, il  faut que l'employé puisse compter jusqu'à 10.

Le premier candidat s'assied et le notaire lui demande de compter jusqu'à 10.

- « Oui, bien sur.10.9.8.7.6.5.4.3.2.1. »

- « C'est bien » dit le notaire, « et dans l'autre sens, maintenant ? »

- « Non » répond le candidat « j'ai travaillé à la NASA et j'ai toujours compté ainsi. »

- « Désolé, mais vous ne convenez pas!

 

« Candidat suivant ! »

Le notaire demande au second candidat de compter jusqu'à 10.

 - « Oui, bien sur. 1.3.5.7.9.10.8.6.4.2. »

- « C'est bien » dit le notaire,

- « et dans le bon ordre, maintenant ? »

- « Non » répond le second candidat « j'ai travaillé comme postier et j'ai toujours comté ainsi

en passant de boite en boite… »

-« Désolé, mais vous ne convenez pas !

 

« Candidat suivant ! »

Le notaire pose la même question au troisième candidat.

- «  Oui, bien sur. 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10. »

- « C'est parfait ! Où avez-vous travaillé auparavant ? »

- « J'étais dans l'administration »

- « Dans l'administration ? Je n'en reviens pas ! Mais, dites-moi, bien que ce ne soit pas nécessaire, pouvez-vous continuer à compter après 10 ??? »

- « Mais, évidemment ! Valet, Dame et Roi !

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:29

Les bananes


J'espère que vous aimez les bananes . Les bananes contiennent 3 sucres naturels:

Sucrose, fructose et glucose combiné avec des fibres, une banane
donne instantanément un gain d'énergie substantiel. Les recherches
ont prouvé que juste 2 bananes fournissent assez d'énergie pour un
entraînement rigoureux de 90 minutes. Pas étonnant que la banane
soit le fruit numéro 1 du monde des athlètes. Toutefois l'énergie n'est pas la seule façon dont la banane peut vous aider à garder la forme. Elle peut également aider à guérir ou prévenir un nombre incalculable de maladies, intégrez-la à votre
régime alimentaire quotidien.

Dépression: Selon un récent sondage produit par MIND auprès de gens
souffrant de dépression, plusieurs se sentent beaucoup mieux après
avoir mangé une banane. Cela parce que la banane contient du
tryptophane, un genre de protéine que le corps
convertit en sérotonine, connu comme relaxant, améliore votre état
émotionnel et vous fait généralement sentir plus heureux.

 

Oubliez les pilules: mangez une banane.

 

La vitamine B6 qu'elle contient régularise le niveau de glucose
dans le sang, lequel peut affecter votre état émotionnel.

Anémie: Élevée en fer, la banane peut
stimuler la production d'hémoglobine dans le sang aidant dans les
cas d'anémie.

Pression: Ce fruit tropical unique est extrêmement élevé en
potassium toutefois faible en sel, le rendant parfait pour
combattre la pression. Tellement, que l'administration 'US Food
and Drug' vient tout juste d'accorder à l'industrie de la banane le
droit de déclarer la propriété qu'a ce fruit de réduire le risque
de pression et de crise cardiaque.

Pouvoir de concentration: la recherche démontre que le fruit élevé
en potassium peut aider à l'apprentissage en rendant les pupilles
plus alertes.

Constipation: Élevée en fibres, inclure la banane dans votre
alimentation quotidienne peut aider la régularité, sans avoir
besoin de laxatifs.

Gueule de bois: Une des façons les plus rapides de guérir une
gueule de bois est de se faire une barbotine à la banane, sucrée au
miel. La banane calme l'estomac et avec l'aide du miel, fait
grimper le niveau de sucre dans le sang, pendant que le lait calme
et hydrate votre système.

Brûlement d'estomac: La banane contient un antiacide naturel, donc
si vous souffrez de brûlements d'estomac, essayez de manger une
banane pour calmer la douleur.

Nausées matinales: Prendre une banane comme collation entre les
repas aide à garder et stabiliser le niveau de sucre dans le sang
et ainsi éviter les nausées matinales.

Piqûres de maringouin: Avant d'attraper la bombonne d'insecticide,
commencez par frictionner la région affectée avec l'intérieur d'une
pelure de banane. Plusieurs personnes ont été étonnées par le
succès de cette méthode à réduire l'enflure et
l'irritation.

Nervosité: Élevée en vitamines B, la banane aide à calmer le
système nerveux.

Obésité: Études effectuées par l'Institut de Psychologie en
Autriche ont démontré que le stress au travail amène les gens à se
gaver de chocolat, bonbons et croustilles. Après vérification
auprès de 5,000 patients d'hôpitaux, les chercheurs en sont
venus à la conclusion que les gens obèses avaient un emploi plus
stressant. Le rapport conclut que, pour éviter des rages de sucré / salé, nous
devons contrôler notre niveau de sucre dans le sang et prendre des
collations élevées en hydrates de carbones toutes les 2 heures
permet de le garder stable.

Ulcères: La banane est utilisée dans les diètes pour combattre les
problèmes intestinaux. C'est le seul fruit cru qui peut être mangé
sans inconfort pour ces genres de cas. Elle protège également
l'estomac en neutralisant l'hyperacidité et réduisant
l'irritation. Contrôle la température: Plusieurs cultures voient la banane comme
un fruit rafraîchissant pouvant baisser autant la température
autant physique qu'émotionnelle des femmes enceintes. En
Thaïlande, par exemple, les femmes enceintes mangent des bananes
pour s'assurer que leur bébé naisse avec une faible température.

Désordre Affectif Saisonnier (DAS): la banane peut aider les gens souffrant de DAS
car elle contient du tryptophane, qui est un relaxant émotionnel
naturel.

Fumeur: La banane peut également aider les gens voulant arrêter de
fumer. Le B6, B12 qu'elle contient, de même que le potassium et
magnésium s'y retrouvant, aide le corps à récupérer des effets de
manque de nicotine.

Stress: Le potassium est un minéral vital, lequel aide à normaliser
le pouls, envoie de l'oxygène au cerveau et régularise la rétention
d'eau. Lorsque vous êtes stressé, votre métabolisme augmente, réduisant
votre niveau de potassium. Ceci peut être calibré avec l'aide
d'une collation élevée en potassium telle qu'une banane.

Crise cardiaque: Selon une recherche effectuée par 'The New England
Journal of Médicine,' manger des bananes régulièrement peut réduire
le risque de décès par crise
cardiaque d'environ 40%!

Verrues: Ceux qui n'utilisent que la médecine naturelle jurent que
si vous voulez vous débarrasser d'une verrue, prenez un morceau de
peau de banane et placez-la sur la verrue, le côté jaune vers le
haut. Maintenez la peau en place avec un 'diachylon' ou un ruban
chirurgical..l!Donc, la banane est vraiment un remède naturel pour beaucoup de des
maladies….Lorsque vous la comparez à une pomme, elle contient 4 fois plus de
protéines, 2 fois la quantité d'hydrate de carbone, 3 fois plus de phosphore, 5 fois plus de vitamine A et fer, et 2 fois des autres vitamines et minéraux. Elle est également riche en potassium et est l'un des aliments les plus nutritifs.

 

Alors il est peut être temps de changer la célèbre phrase par ce
qui suit :' une banane par jour nous garde en santé ' ?

 

De la part d’une Correspondante

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:28

Quand l'Algérie était française (2/6)

Certains Pieds - Noirs n’aimeront pas….mais la vérité ne leur appartient pas car ceux qui ont fait la vie de l’Algérie n’étaient pas des adeptes de la violence..  L’extrémisme est la dernière des solutions…C’est parce que certains ont choisi cette voie que je suis là comme un damné à parler d’Algérie depuis la France, un pays certes accueillant mais loin de mes racines et de mes habitudes…

Le Pèlerin

« Une résistance admirable. »

Aucun militaire ne nie le formidable courage de cet ennemi, encore moins de leur chef. Le jeune Arthur Rimbaud, dont le père, le capitaine Frédéric Rimbaud, a combattu en Algérie, compare Abd el-Kader, dans un poème en latin écrit à l'âge de 14 ans, au « nouveau Jugurtha ». « Une résistance admirable. Des hommes qu'il fallait tuer deux fois », s'exclame, en 1836, le futur maréchal Achille de Saint-Arnaud dont Victor Hugo dira plus tard, en raison de ses exactions, qu'il avait « les états de service d'un chacal ». On ne s'en prive donc pas. Les Français multiplient les razzias, massacrent les populations, détruisent les récoltes, enfument des tribus entières réfugiées dans des grottes. C'est la tactique du général Bugeaud, adepte de la conquête totale, de la soumission la plus absolue. Un seul homme, qui a vécu en Amérique, pressent ce qui peut résulter d'une telle violence. Entre ses deux voyages en Algérie en 1860 et 1865, Napoléon III déclare qu'il « refuse d'infliger [à la population arabe] le sort des Indiens de l'Amérique du Nord, chose impossible et inhumaine ». Il sera le seul souverain à vouloir créer un royaume arabe où Français et musulmans connaîtraient l'égalité. La défaite de Sedan fait disparaître tous ces rêves. En 1871, après la dernière grande rébellion, celle d'El-Mokrani en Kabylie, l'armée remet le sabre au fourreau. Après de longues hésitations des différents gouvernements, c'est décidé, l'Algérie, au contraire des autres territoires possédés par la métropole, sera une colonie de peuplement. C'est donc aux colons-ils sont maintenant100 000-que revient de bâtir cette Algérie française, mirage du système colonial, joyau de l'Empire.

A suivre

Dossier réalisé par François Malye

http://www.lepoint.fr/actualites-mon...e/924/0/247240

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:04

Travaux Publics

La 2e rocade d’Alger réalisée à 75%

 



 «Pour les 25% restants et qui concernent les petits travaux d’accompagnement, il faut des efforts supplémentaires pendant cet été», a précisé le ministre.
Si le gros des travaux de l’autoroute est déjà réalisé, «il ne faut pas, toutefois, s’amuser avec le détail tels que les ouvrages d’art, les travaux de drainage, l’assainissement et les travaux de bornage. Il faut entreprendre maintenant ces petits travaux de terrassement», dira-t-il, soulignant la nécessité de baliser les délais et d’améliorer la cadence de travail en optant pour le système de deux équipes.
Ce qui est très important pour lui c’est qu’il faut dégager un budget pour bénéficier des nouvelles compositions de bitume modulé «qui va nous faire gagner quatre mois sur les délais mais aussi du point de vue économique en utilisant la grève concassée. Ceci va permettre une durée de vie de 15 ans de la route par rapport au traitement classique», a-t-il expliqué.
«Ce nouveau process en usage dans des pays tels que les USA, l’Espagne et l’Arabie Saoudite et qui va être utilisé pour la première fois en Algérie sera probablement appliqué à d’autres voies rapides», a indiqué le ministre.
Quant à la réception de la rocade II, elle se fera par étapes, d’après M. Ghoul. La première étape concerne le tronçon Zéralda-Douéra, ensuite celui de Baraki en passant par Meftah jusqu’aux frontières de la wilaya de Boumerdès et le tronçon qui mène à la zone industrielle de Rouiba.
Pour ces trois parties, le ministre a donné des instructions fermes pour faire des efforts supplémentaires surtout en ce qui concerne les infrastructures d’art et d’accompagnement. Pour ce qui est du tronçcon Ouled Omar et Berrahmoune, il dira : «Il faut suivre l’évolution du chantier de Berrahmoune dont le sol est difficile et n’est pas de grande portance».
A ce titre, le ministre préconise l’utilsation d’un viaduc au lieu du remblai. Il a, par ailleurs, recommandé le lancement rapide de l’ouvrage «pour rester dans les délais», a-t-il averti.
L’autre tronçon Oued El Harrach-Birtouta et Birtouta-Khraicia, il nécessite un travail particulier, selon le ministre, parce qu’il faut rajouter un axe nouveau s’étendant de Birtouta à Baba Ali afin de contenir les grands flux de la circulation au niveau de la capitale et ses environs sur l’axe est-ouest de la rocade II qui s’étend sur 25 kilomètres.

 

Source l’Expression

 

Le Pèlerin

Le ministre des Travaux publics Amar Ghoul a déclaré, hier, lors d’une visite de travail et d’inspection au niveau de la rocade II qui touche trois wilayas en l’occurrence Alger, Blida et Boumerdès que 75% des grands travaux du projet sont réalisés.
Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 23:01
Droit au but


L'homme va droit au but en parlant à une femme :
Vous êtes tellement belle que je voudrais vous 'baiser' immédiatement !
Je laisse tomber $500 dollars à vos pieds et le temps que ça vous prends pour le ramasser je vous 'baise' par derrière.

La jeune femme prend quelques secondes pour y penser et dedande à l'homme d'attendre une p'tite minute le temps de consulter une amie. Elle l'appelle sur son cellulaire et lui mentionne la proposition de l'homme.

Son amie lui dit qu'elle est certaine qu'elle aura le temps de ramasser le 500$ à ses pieds avant qu'il est le temps de baisser son pantalon.

- Accepte, et rappelle moi pour me dire ce qui est arrivé.

Une heure plus tard elle téléphone à son amie.

- Pis.. Pis... Qu'est ce qui est arrivé ??? demanda l'amie.

Voir la réponse plus bas

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
  le 
pourri!!! Il! avait 500$ en pièce s de 25 cents (25¢25¢25¢25¢25¢25¢25¢ . . . . x 2,000)


De lapart d'une Corrspandante


Le Pèlerin



Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 05:31

Une nouvelle assistance en ligne pour Free

 


Après avoir lancé une nouvelle version de sa page d’accueil, voilà que Free donne un coup de jeune à sa page dédiée à l’assistance de ses abonnés.

Ainsi, cette page s’intègre mieux à la nouvelle charte graphique du site, et en profite même pour relooker Eva, l’assistante virtuelle du service.

Une nouvelle présentation

La clarté est le maître mot de cette nouvelle page d’assistance, puisque l’abonné se voit proposer à sa connexion de se tenir au courant des nouveautés et actualités du service, de découvrir quelques astuces ainsi que les dernières mises à jour. Cette page permet notamment de contacter l’assistance chat ou par mail, on encore de se connecter aux Newsgroups pour poser ses questions à la communauté.

Autre nouveauté intéressante : le temps d’attente de l’assistance téléphonique est maintenant affiché en permanence sur cette page. Cela peut notamment s’avérer pratique pour se tenir au courant de l’heure de la journée à laquelle il est le plus intéressant d’appeler pour éviter un embouteillage au standard. Enfin, Eva fait également partie des changements, puisqu’elle troque son tailleur vert contre un style plus urbain, bien que ce soit en apparence la seule nouveauté que nous ayons constaté à son sujet.

Source Tom’s Guide

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 05:26

Le Ministre de L’économie Emirati l’a Déclaré Hier

«Les investissements en Algérie atteindront 50 milliards de dollars»


- 333 millions de dollars de la dette algérienne reconvertis en investissements
- Les Emiratis s’intéressent au secteur de l’agriculture…Les Emirats arabes unis (EAU) souhaitent renforcer leur présence en Algérie. Ils prévoient la réalisation de nouveaux projets dans divers domaines.

 





Le ministre de l’Economie émirati Soltane Ben Saïd Al Mansour, en visite en Algérie depuis deux jours, a indiqué qu’en prenant en compte ce qu’a été réalisé durant les deux dernières années et les projets prévus pour les trois années à venir, les investissements émiratis en Algérie pourraient atteindre les 50 milliards de dollars.
Intervenant en marge de la réunion de la 6e session de la commission mixte algéro-émiratie, tenue hier à Alger, en présence de Karim Djoudi, ministre des Finances, le ministre émirati accompagné par les cadres de son secteur, a tenu à souligner l’intérêt que porte son pays à l’Algérie et sa volonté d’investir dans d’autres secteurs outre ceux dans lesquels il s’est déjà impliqué. En plus des secteurs de l’industrie, des services et des énergies, les EAU visent à décrocher des projets de grande envergure dans le domaine de l’agriculture, un secteur, dit-il, «prometteur».
De son côté, le premier argentier du pays a souligné que cette session est une occasion pour approfondir les discussions afin d’aboutir à une démarche pratique et pragmatique à même de lever les contraintes constatées actuellement en matière d’investissements, notamment en matière de réglementation, du foncier …. «Il faut savoir qu’il y a énormément de projets qui sont en train de se réaliser. Le plus important c’est de savoir qu’elles sont les modalités pour lever toutes les contraintes», a-t-il souligné avant d’enchaîner que concernant la société Eemar, celle-ci est en «pleine discussion avec les parties concernées pour lever les problèmes bloquant leur projet», notamment celui de la baie d’Alger.
Dans ce même contexte, Karim Djoudi a indiqué que «nous sommes dans une relation d’apprentissage. Il y a eu certaines choses qui ont été faites et concrétisées comme la reconversion de la dette que devait payer l’Algérie aux Emiratis en investissements, la création du Conseil de chef d’affaires algéro- émirati.
Des discussions se font, en outre, pour la réalisation des projets dans le secteur portuaire et la réalisation d’un fonds d’investissement en Algérie», a dit le ministre des Finances tout en exprimant sa satisfaction quant à l’intention des Emirats de mettre sur le chantier des projets à terme de l’ordre de 50 milliards de dollars.
Pour donner de l’appui à ses dires, il a présenté un bulletin économique retraçant les réalisations de l’exercice 2007. Le premier argentier du pays a observé que la situation externe de l’Algérie sur le plan économique est caractérisée par une croissance incessante due essentiellement à la montée en flèche des prix du pétrole sur le marché mondial. Il a indiqué, également, que la moyenne d’inflation est de l’ordre de 3,5% et que le taux de chômage a baissé à 11,8%.

 

Source Horizons

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 05:21

Algérie - Gouvernement
Que cache le dernier remaniement?


Les observateurs de la scène politique nationale avancent deux lectures à propos du changement intervenu au sein du gouvernement.

Quels sont les secrets du dernier «remaniement»? S’agit-il de promotion ou de sanction? D’échecs ou de succès? Deux lectures ressortent de ce dernier changement au sein du gouvernement. L’une est d’ordre politique, l’autre technique. Technique dans la mesure où il n’y a pas eu, vraiment, un changement global du gouvernement. On parle plutôt, dans ce cas, d’un réaménagement technique, car on n’a constaté que le départ de deux ministres et la permutation de portefeuilles entre trois autres. L’arrivée de Hamid Bessallah, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication ne change pas la donne.
Pour l’instant, un grand remaniement gouvernemental ne semble pas être la priorité du Président. Le rappel de Ouyahia peut être interprété dans le sens où Abdelaziz Bouteflika lui a confié le soin de resserrer un cabinet qui s’est quelque peu dilué et de remettre au travail les ministres aux fins de terminer dans les délais impartis les grands chantiers du Président. Hormis, le projet de l’autoroute Est-Ouest qui fonctionne bien, beaucoup de retards ont été constatés dans d’autres chantiers tels le métro d’Alger et l’habitat. Le patron du RND a toujours assumé des responsabilités délicates. De 2003 à 2006, le pays a traversé des périodes difficiles.
On cite, entre autres, la crise de Kabylie, le séisme de Boumerdès et le défi de la relance de l’économie nationale en panne de renouveau. Vieux routier de la politique, Ouyahia a toujours su sortir indemne des situations contraignantes. Egalement, ce changement reste technique dans la mesure où Ahmed Ouyahia aura une mission de suivi des différents projets et de les mener à leur terme. Aussi, Abdelaziz Belkhadem redevenu ministre d’Etat, représentant personnel du président, et libéré de la charge gouvernementale, aura sans doute à s’occuper à plein temps d’un autre chantier, plus délicat sans doute, celui de la révision de la Constitution. C’est aussi la deuxième lecture qui est faite suite au léger «lifting» du gouvernement. Ces derniers n’écartent pas la possibilité que l’annonce de cette révision soit faite dans les semaines à venir. Ils argumentent: le retrait de M.Belkhadem est loin d’être une sanction. Les connaisseurs des coulisses de la politique nationale estiment que le Président Bouteflika ménage son ex-chef de gouvernement et le destine à d’autres missions. Ils indiquent que le chef de l’Etat a plutôt libéré Belkhadem pour lui assigner une tâche: le suivi d’une tâche devenue urgente alors que le temps presse, en l’occurrence la révision de la Constitution. Abdelaziz Belkhadem a non seulement porté durant près de trois ans, à bout de bras, ce projet de révision, mais aussi il milita fermement pour un troisième mandat pour le Président Bouteflika.
Il est, dans cette optique, tout à fait naturel que le Président le rappelle pour achever un travail demeuré en plan. Parallèlement, le secrétaire exécutif du Front de libération nationale doit aussi rétablir l’ordre et la discipline dans la maison FLN. C’est pour cette raison, ajoutent les mêmes observateurs, que le remplacement de M.Belkhadem par M.Ouyahia ne s’inscrit pas dans la logique promotion-sanction. En fait, M.Belkhadem a été utile pour une période donnée de la gouvernance de l’Etat. Pour les missions à venir, le profil de Ahmed Ouyahia semble le plus répondre aux visions du Président pour ce qui reste de son second mandat.
Certes, Belkhadem n’a pas laissé que de bons souvenirs de son passage à la chefferie du gouvernement, marqué par le marasme social, la panne économique et un retard dans la réalisation des chantiers, mais ce n’est pas pour autant que son bilan est qualifié de catastrophique. Le fait qu’il est confirmé dans ses fonctions de ministre d’Etat et représentant personnel du président Bouteflika fait de lui l’une des personnalités les plus importantes du staff présidentiel.
Les mêmes observateurs ajoutent d’autres éléments qui prouvent que ce réaménagement s’inscrit en droite ligne de la révision de la Constitution. Ils avancent en premier lieu, la dernière sortie du président de l’APN, Abdelaziz Ziari, qui a annoncé que la modification de la loi fondamentale interviendrait dans les prochains jours. M.Ziari ne s’exprimait pas en l’air. La preuve, on vient de prolonger d’un mois la session de printemps du Parlement (lire l’article d’Achira Mammeri).
Il serait fort probable que la nouvelle Constitution soit soumise aux «députés» lors de cette session «hors temps». Ce qui confirme cette hypothèse, est la déclaration de l’ex-chef de gouvernement Abdelaziz Belkhadem qui a indiqué dans une déclaration au journal français Le Monde, que la Constitution ne sera pas soumise à référendum. Elle passera, selon lui, directement au Parlement. Selon des indiscrétions, la nouvelle Constitution prévoit l’un de ces deux postes, vice-président ou Premier ministre.

Source l’Expression

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0