Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 23:44

La Tunisie

Située en Afrique du nord, entre l'Algérie et la Libye, la Tunisie est réputée pour son climat privilégié et ses plages de sable fin. Mais elle ne devrait pas être réduite à ça. Ce pays, où flotte un doux parfum de jasmin, d'effluves de harissa et de thé à la menthe, possède d'autres atouts.




En vous promenant dans les souks et dans les rues étroites des médinas, vous tomberez sous le charme des villes tunisiennes :

Tunis, Hammamet, Sousse... Un verre de thé à la menthe à la terrasse d'un café, deux... non, plutôt trois délicieuses pâtisseries au goût de miel et de fleur d'oranger, et vous constaterez vous-même que le bonheur ne tient pas à grand chose.




 

De Tunis à Tataouine, la Tunisie réserve des paysages surprenants et variés. Terre foulée par diverses civilisations (punique, romaine, chrétienne...), la Tunisie regorge de sites archéologiques exceptionnels dont celui de la célébrissime Carthage. Mais ce sont de loin les Arabes musulmans qui ont forgé le patrimoine culturel de la Tunisie. Les musées abritent des mosaïques et des objets vieux de près de deux mille ans.


Enfin, les plus sportifs pourront s'adonner à diverses

activités sportives dans un cadre superbe. Les aventuriers seront tentés de faire une excursion dans l'impressionnant désert du Sahara

 

Source l’Internaute

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 23:37

En 2009 Windows 7 sera moins gourmand que Vista

Alors que Bill Gates a annoncé l’arrivée de Windows 7, le successeur de Vista, dès l’année prochaine, le Président de Microsoft (pour quelques semaines encore...) apporte aujourd’hui plus de précisions sur ce nouvel OS.

Pour Microsoft, le plus important c’est que Seven soit beaucoup moins gourmand en mémoire et en énergie.

Moins d’énergie pour plus d’efficacité

Windows Seven Sur le site de Microsoft, Bill Gates fait état de l’évolution de Windows 7 : « moins d’énergie nécessaire, moins de mémoire utilisée, plus d’efficacité et beaucoup plus de liens avec les téléphones mobiles. Tous ces critères réunis vont permettre de créer une très bonne plate-forme ».

Microsoft espère donc renverser la tendance des systèmes d’exploitation trop lourds, surtout Vista qui, dans le domaine, a provoqué les foudres de bon nombre d’utilisateurs.

Bill Gates souhaite aussi que Windows 7 soit un outil de synchronisation entre tous les postes de la maison, mais aussi avec toutes vos données en ligne. Ce principe fait partie intégrante du projet Live Mesh, permettant de partager des fichiers entre un PC de bureau, un portable et un mobile, les données étant alors hébergées par Microsoft. Bill Gates désire placer cet outil au cœur de la stratégie Web de son entreprise.

Source l’Internaute

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 23:21

L'Humour à l’université

Et l’Amour aussi



Le docteur reçoit une étudiante pour un check-up. La fille retire son chandail et son soutien-gorge, et la médecin remarque un C sur sa poitrine.

- C'est quoi ce C?

- Mon copain est à Concordia, et il en est tellement fier que quand on fait l'amour, il garde son sweat-shirt.

- Plus tard, une autre jeune fille vient également pour un check-up et elle a une marque en forme de L sur la poitrine.

Même histoire.

- Mon copain est un fanatique de l'université Laval, et quand on fait l'amour, il garde son sweat-shirt.

Enfin, une troisième jeune fille vient pour un check-up et le médecin voit une marque en forme de M sur sa poitrine.

- Ah Ah, je parie que votre copain étudie à l'Université de Montréal!


- Non, mais je viens de rompre avec une Américaine qui étudie à l'université du Wisconsin.

- !!!

 

De la part d’une Correspondante

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 23:00

Multimédias - Est-il facile d'éviter la taxe sur les disques multimédias ?





En achetant séparément un disque dur multimédia et un boîtier, on peut faire l'impasse sur la taxe « copie privée ». Mais l'assemblage ne demande-t-il pas trop de connaissances techniques ? Pas sûr.

Depuis le 1er février 2008, les disques durs multimédias sont soumis à une taxe pour copie privée. Pour aller au plus simple, cela représente une somme comprise entre 7 et 23 euros selon la taille du disque dur pour un disque multimédia normal. La taxe peut même monter jusqu'à 50 euros si ce disque bénéficie d'une fonction d'enregistreur. Une somme qui peut décourager de sauter le pas, condamnant à regarder ses films sur son ordinateur ou à les regarder sur une platine de salon après les avoir gravés. Encore faut-il que la platine soit compatible.

Pourtant il existe une solution pour ne pas payer cette taxe. C'est d'acheter séparément le boîtier multimédia - vide en l'occurrence - et le disque dur. De nombreux fabricants proposent déjà des solutions de ce genre. Dès lors une question se pose : est-ce que ces solutions sont réservées à quelques bricoleurs informatiques ? Autrement dit, est-ce que l'économie vaut la peine prise à monter l'ensemble ? Si l'installation est trop dure, mieux vaut payer la taxe. En revanche, si elle est simple, il sera d'autant plus intéressant de le faire soi-même que la capacité du disque acheté sera grosse. Alors simple ou compliqué ? La réponse en vidéo.

Source 01.Net.fr

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:53

Microsoft et les droits d’auteur

 

Si Microsoft avait inventé l'alphabet, aujourd'hui, il réclamerait des droits d'auteurs sur tout ce que vous écrivez, mais aussi:

- il changerait la composition des feuilles de papier tous les trois ans

- les anciens stylos ne fonctionneraient plus sur ces nouvelles feuilles de papier,

- il faudrait accepter la licence d'utilisation des crayons pour pouvoir les utiliser,

- tout contrefacteur de l'encre Microsoft serait automatiquement poursuivi par le BSA (Book System Alliance),

- les papetiers qui vendraient de l'encre non Microsoft se verraient interdire de commercialiser les papiers et crayons Microsoft,

- si un papier de meilleure qualité sort, Microsoft s'empresse de le racheter pour empêcher l'émergence d'une concurrence,

- qu'importe si le papier Microsoft a tendance a baver sous le crayon, c'est parce que l'utilisateur a mal configuré son crayon,

- de temps en temps, les crayons Microsoft ont la mine qui casse. L'assistance technique Microsoft propose des patchs pour corriger ces défauts de fabrication,

- il faut payer pour appeler l'assistance technique des papiers et crayons Microsoft,

- il existe des papiers non Microsoft, très robustes, filigranés avec un pingouin, et quasiment gratuit...

- Microsoft a inventé le bureau qui doit être obligatoirement fourni "gratuitement" avec le papier Microsoft,

- sans le bureau Microsoft, on ne peut plus utiliser la dernière version papier Microsoft,

- les papiers concurrents de Microsoft ne peuvent pas être utilisés sur le bureau Microsoft,

- Microsoft veut être le fournisseur exclusif et unique de tout le papier, crayons et bureaux de la planète entière,

- Microsoft veut aussi contrôler la Poste qui achemine les lettres écrites sur papier Microsoft.

 

De la part d’une Correspondante

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:37

Petit exercice de lecture!!!

 

Bonne chance!

 

 

 

is vuos pvueoz lrie ccei, vuos  aevz asusi nu dôrle de cvreeau. Puveoz-vuos lrie ceci? Seleuemnt 55  porsnenes sur cnet en snot cpalabes.Je n'en cyoaris pas mes yuex que je  sios cabaple de cdrpormendre ce que je liasis. Le povuoir phoémanénl du  crveeau huamin. Soeln une rcheerche fiat à l'Unievristé de Cmabridge, il  n'y a pas d'iromtpance sur l'odrre dnas luqeel les lerttes snot, la suele  cohse imotprante est que la priremère et la derènire letrte du mot siot à  la bnone palce. La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos  par letrte mias ptuôlt cmome un tuot. Étonannt n'est-ce pas? Et moi qui ai  tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt! Si vuss poevuz le lrie,  fitaes le svirue !!!

 

3 personne sur 100 ont réussi à lire ce paragraphe

Si vous avez réussi, augmentez le numérateur (10/100)

Envoyez-le ensuite à vos amis en le retournant à celui qui vous l'a envoyé

 

De la part d’une Correspondante

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:23

Tamanrasset - L’attrait Irrésistible du Grand Sud

Un lieu culturel et touristique incontournable



Dès qu’on a connu une fois le Grand Sud algérien, on ressent un pressant désir d’y retourner. Ces grands espaces où la vie est rude, surtout en hiver avec le froid des nuits glaciales et la chaleur torride des journées d’été, possèdent la magie d’attirer et de retenir.

 

 votre Serviteur au Tassili du Hoggar et à Tam

 

Ce vide qui semble exister par les étendues infinies de sable ou de rocailles, n’est en réalité qu’une façade car la vie est partout présente aussi bien dans les plantes, chez les animaux et les hommes. Le genre humain, lui se distingue par ses genres de vie qui ont marqué le passé, qui font une grande place au présent avec de brillantes perspectives pour l’avenir.

La ville de Tamanrasset semble réunir en elle-même ces idées qui caractérisent le Grand Sud. Cette métropole de l’Ahaggar possède un atout supplémentaire. Située en altitude sur un plateau dépassant les 1500 mètres, ses températures n’affichent pas les extrêmes des autres régions du Sud. La clarté de sa lumière et la légèreté de son atmosphère constituent d’autres atouts, propres au désert mais qui prennent ici une autre dimension.

Les nationaux comme les étrangers sont séduits par cette ville qui connaît un essor sans précédent. De bourgade, réunissant quelques maisons traditionnelles, Tamanrasset est passée en quelques décennies en un très important centre urbain avec une université, un grand carrefour commercial et un lieu de rencontre de toutes les nationalités du continent africain. Le problème du manque d’eau est en train de se résoudre avec la réalisation du grand projet d’adduction d’eau potable de In Salah, projet récemment inauguré par le président de la République. Les voies de communications pour désenclaver Tamanrasset prennent forme avec la construction d’un réseau routier moderne qui la relie sur des centaines de kilomètres de distance, aux autres villes du Grand Sud et aussi du Nord. Ces commodités n’ont pas laissé indifférents des nationaux d’autres régions du pays qui ont décidé de s’installer pour toujours en ces lieux. C’est le cas de Mohamed, écrivain, scénariste et artiste peintre. Il vient de Boumerdès. Il veut fuir la pollution du Nord avec ses impossibles embouteillages. L’Europe ne l’attire plus. Il a vécu plus de quatre ans à Paris. Il se déclare fier d’être algérien et de pouvoir jouir de cette sérénité du Grand Sud que seul son pays peut lui offrir. Il se rappelle avec amertume les regrets et les remords formulés par des concitoyens qu’il a connus dans les villes européennes qui rêvent de revenir dans leur pays. Il pense déjà à son prochain roman qui est l’histoire de "harraga" en sens inverse, Nord-Sud.

Atouts naturels et promotion

Cet attrait irrésistible du Grand Sud est aussi bien vivant chez les touristes étrangers qui visitent Tamanrasset. L’hôtel Tahat, le plus grand centre d’hébergement touristique, entièrement restauré, accueille toute l’année des étrangers. Ils se sentent en sécurité dans ces lieux. De là, ils peuvent rayonner sur les autres sites. "Je ne peux me passer de cette atmosphère du Grand Sud. Elle m’est indispensable pour retrouver mon équilibre. Je suis un habitué de Tamanrasset", confie un touriste espagnol qui est venu avec un groupe dans un vol charter. " Ces mêmes impressions sont partagées par un autre groupe d’Allemands, de Suisses et de Français qui font partie d’un voyage organisé par une agence de tourisme. Ces touristes étrangers sont ravis de s’y retrouver. Ils admirent la beauté des paysages, leur sérénité, leur éternité dans un environnement qui se perd dans la nuit des temps, profitant des moments d’évasion que leur procure ce voyage. Ils ne peuvent se passer de visiter les sites culturels, le tombeau de Tin Hinan, les peintures rupestres. Ils s’intègrent bien volontiers à la culture des habitants du Sud, adoptant leur manière de vivre, savourant leur art culinaire et accordant leur intérêt à leur savoir artisanal. Nombreux parmi ces touristes étrangers n’accordent pas d’attention au confort de leur séjour dans le Sud. Ils se privent volontiers du luxe pour vivre simplement comme les habitants du désert. D’ailleurs, ce genre de vie humble est recherché et même exigé par beaucoup, faisant partie intégrale des conditions du voyage dans le Sud. Aussi, les centres d’hébergement dans les "zribas", des campings sahariens, sont-ils les préférés dans ces séjours. Ainsi, le Grand Sud sera toujours un lieu privilégié qui subjugue par son attirance. Il reste une destination incontournable qui se joue des conjonctures de restrictions imposées momentanément par des conditions de sécurité. Le Grand Sud possède en lui-même les atouts de sa propre promotion, ayant en lui les éléments naturels de toute campagne publicitaire opérée et lancée en son nom. C’est pourquoi ces contrées idylliques possèdent une dimension d’éternité qui ne sera jamais démentie ni remise en question.

Source Horizons

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:15

Ah… ! Ces ronfleurs

 

Dans une petite ville de province, un représentant de commerce avait décidé de faire étape pour la nuit.
 
Malheureusement pour lui, il n'y avait qu'un seul hôtel et toutes les chambres étaient réservées.
Le représentant insiste alors auprès de l'aubergiste:
 
-       Vous devez me trouver une place pour dormir, même un lit n'importe
où, je suis complètement vanné!
 
L'aubergiste lui répond:
-       Ben, j'ai bien une chambre avec deux lits qui n'est occupée que par
une personne... Et je suis sûr que cette personne serait ravie de partager sa chambre ainsi que le prix de sa chambre avec vous... Mais pour tout vous dire, cet homme est un ronfleur de la pire espèce. À tel point que ses voisins des chambres à côté viennent se plaindre ici tous les matins. Bref, c'est vous qui voyez.
-       Pas de problème, je prends la chambre. Je suis trop crevé !
L'aubergiste fait faire connaissance aux deux locataires de la chambre et les laisse prendre leur repas du soir.
Le lendemain matin, le représentant descend prendre le petit déjeuner, et contrairement à ce que pensait l'aubergiste, il a l'œil vif et semble en pleine forme et bien reposé.
L'aubergiste lui demande :
-       Vous avez réussi à dormir ?
-       Oui sans problème !
-       Les ronflements ne vous ont pas gêné ?
-       Pas du tout: il n'a pas ronflé de la nuit !
-       Comment cela ?
-       Eh bien, l'homme était déjà au lit quand je suis rentré dans la chambre. Alors je me suis approché de son lit et j'ai déposé un baiser sur ses fesses en disant "Bonne nuit ma beauté"... Et le gars a passé le reste de la nuit assis sur son lit à me surveiller

De la part d’une correspondante
 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:15

Ah… ! Ces ronfleurs

 

Dans une petite ville de province, un représentant de commerce avait décidé de faire étape pour la nuit.
>
> Malheureusement pour lui, il n'y avait qu'un seul hôtel et toutes les chambres étaient réservées.
>
> Le représentant insiste alors auprès de l'aubergiste:
>
> -       Vous devez me trouver une place pour dormir, même un lit n'importe
> où, je suis complètement vanné!
>
> L'aubergiste lui répond:
>
> -       Ben, j'ai bien une chambre avec deux lits qui n'est occupée que par
> une personne... Et je suis sûr que cette personne serait ravie de partager sa chambre ainsi que le prix de sa chambre avec vous... Mais pour tout vous dire, cet homme est un ronfleur de la pire espèce. À tel point que ses voisins des chambres à côté viennent se plaindre ici tous les matins. Bref, c'est vous qui voyez.
>
> -       Pas de problème, je prends la chambre. Je suis trop crevé !
>
> L'aubergiste fait faire connaissance aux deux locataires de la chambre et les laisse prendre leur repas du soir.
>
> Le lendemain matin, le représentant descend prendre le petit déjeuner, et contrairement à ce que pensait l'aubergiste, il a l'œil vif et semble en pleine forme et bien reposé.
>
> L'aubergiste lui demande :
>
> -       Vous avez réussi à dormir ?
>
> -       Oui sans problème !
>
> -       Les ronflements ne vous ont pas gêné ?
>
>
-       Pas du tout: il n'a pas ronflé de la nuit !
>
> -       Comment cela ?
>
> -       Eh bien, l'homme était déjà au lit quand je suis rentré dans la
> chambre. Alors je me suis approché de son lit et j'ai déposé un baiser sur ses fesses en disant "Bonne nuit ma beauté"... Et le gars a passé le reste de la nuit assis sur son lit à me surveiller
>
>
>
De la part d’une correspondante

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:00

Les FAI vont participer au filtrage des sites pédophiles sur le Net


C”est par la voix législative que la ministre de l’Intérieur souhaite faire passer son projet de blocage des sites pédophiles en France. Ce blocage serait effectué directement par les fournisseurs d’accès à Internet, via une liste noire de sites à caractère pédophiles installés à l’étranger.

Si pour le moment les FAI affichent dans l’ensemble leur accord de principe, rien n’a encore été signé et nous n’en sommes pour l’instant qu’à un effet d’annonce.

La ministre, très remontée, explique que si Internet est « un immense espace de liberté, (il) est aussi vulnérable aux menaces, de la simple escroquerie à la propagande terroriste, en passant par la pédopornographie. »

Pas de Big Brother du Net

Parce que cette lutte "doit reposer sur tous les acteurs concernés", a assuré la ministre, l’État et les FAI ont passé un accord pour que ces derniers "bloquent l’accès des internautes français aux sites pédopornographiques installés à l’étranger", comme cela se fait en Norvège.

Toute implication des FAI ne pourra se faire qu’après l’adoption d’une mesure insérée dans la future loi d’orientation et de programmation de sécurité intérieure (Lopsi), qui devrait être présentée à l’automne prochain. Dans tous les cas c’est l’État seul qui devra informer les FAI du contenu pédopornographique des sites visés, via la plateforme de signalement de l’OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication). Rien qu’en 2007, la plateforme a reçu plus de 14465 signalements.

Devançant un possible tollé des internautes, la ministre précise bien qu’il ne s’agit pas de créer un « Big Brother de l’Internet », mais bel et bien de « protéger les enfants et leurs familles contre les pédophiles. »

 

Source Tom’s Guide

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0