Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 23:46
Un jeune novice arrive au monastère.


Un jeune novice arrive au monastère.
La tâche qui lui est assignée est d'aider les autres moines à recopier les anciens canons et règles de l'église.

Il remarque que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non des manuscrits originaux.

Il va voir le père abbé, lui faisant remarquer que si quelqu'un a fait
une petite erreur dans la première copie, elle va se propager dans
toutes les copies ultérieures.
Le père abbé lui répond :

"Cela fait des siècles que nous procédons ainsi, que nous copions à
partir de la copie précédente, mais ta remarque est bonne, mon fils."

Le lendemain matin, le père abbé descend dans les profondeurs du
sous-sol du monastère, dans une cave voûtée où sont précieusement
conservés les manuscrits et parchemins originaux.

Cela fait des siècles que personne n'y a mis les pieds et que les
scellés des coffres sont intacts. Il y passe la journée toute entière,
puis la soirée, puis la nuit, sans donner signe de vie.

Les heures passent et l'inquiétude grandit. A tel point que le jeune novice se décide à aller voir ce qui se passe.

Il descend et trouve le père abbé complètement hagard, les vêtements
déchirés, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre
le mur de pierres vénérables.

Le jeune moine se précipite et demande :

" Père abbé, que se passe-t-il donc ? "

" AAAAAAAAAAAHHHHHH ! Mais quels cons ! Quels cons !!!!!!!!!!!!
C’était voeux "de charité.................pas de chasteté ! ! "



De la part d’une Correspondante
 
Le Pèlerin
Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 23:02

Evènement. La 37e edition de la foire-exposition de l'Ariege et du Couserans a été inauguree hier en toute fin d'apres-midi.

Saint-Girons. Le Couserans fait la foire


Pensait-il un jour inaugurer la foire, en tant que maire ? Certainement pas. François Murillo a œuvré de nombreuses années dans le comité de la foire et aujourd'hui c'est à lui qu'est revenu l'honneur de couper le ruban de cette trente-septième foire exposition. Il y avait à la fois de la fierté et de l'émotion dans son attitude.

« C'est vrai que l'on se connaît bien avec François », nous dit Joël Soum le président de la foire expo. « Nous sommes confrères, il a été au comité de la foire et surtout, il a été président du comité des fêtes pendant de nombreuses années. Nous avons toujours œuvré ensemble. »

Après le traditionnel coupage de ruban, le cortège officiel a pris soin de visiter chaque stand avant de passer aux discours. Le maire a ouvert le bal : « La foire exposition de Saint-Girons fait partie des grandes manifestations. Elle a connu des années fastes, d'autres moins, mais elle est toujours là, en signe annonciateur des beaux jours. Pendant la campagne, je disais que Saint-Girons devait être le moteur économique du Couserans. La foire exposition s'inscrit dans cette remarque. »

Et d'ajouter ensuite : « Le président, Joël Soum me faisait remarquer qu'une vingtaine d'exposants venaient depuis le début. Ce n'est pas par philanthropie, mais bien parce qu'ils font des affaires. »

Après ces louanges sur cette foire exposition, François Murillo a abordé le problème que rencontre l'usine de Lédar : « La situation financière de Lédar nous inquiète à tous. Je traduis ici la sollicitude des habitants mais aussi des élus locaux. Nous ne ménageons pas nos efforts pour renverser la situation afin que ce qui est annoncé ne se produise pas. Et je veux garder espoir et améliorer l'économie du Couserans. »

Rolande Sassano, conseillère régionale, a profité de cet instant pour « assurer tout le soutien du conseil régional dans le développement économique en milieu rural. » Henri Nayrou a fini d'enfoncer le clou : « Nos territoires ruraux sont en danger et nous allons nous battre pour maintenir des emplois industriels. Le conseil général et Ariège Expansion sont au service du Couserans pour cela. De plus, les grandes manœuvres sont engagées dans le service public au détriment du monde rural. Heureusement le Centre de réadaptation neurologique va prochainement voir le jour et créer à terme cent emplois. Le CNRS de Moulis va vivre une deuxième jeunesse et trente appartements de la résidence du palais des Évêques vont ouvrir d'ici deux mois. »

C'est donc sur un fond en demie teinte que cette foire s'est ouverte. Souhaitons que les affaires soient bonnes.

L Dépêche du Midies premières floralies du Couserans

Les premières floralies du Couserans, organisées par l'office de tourisme de Saint-Girons, devraient remporter un vif succès au vu de la beauté des compositions réalisées par les professionnels du fleurissement. Elles se trouvent sous un chapiteau à gauche de l'entrée de la foire.

Ces floralies veulent donner des idées d'aménagement d'espaces verts et être le point de départ du fleurissement de la ville. A ce titre, l'office de tourisme lance un concours « Saint-Girons ville fleurie » où l'on peut s'inscrire jusqu'au 21 juin à l'office de tourisme. Le vainqueur de ce concours gagnera un voyage à Arles pour 2 personnes. Les six meilleurs autres prix gagneront un voyage à l'abbaye de Fontfroide avec une visite de la roseraie et un déjeuner sur place.

Source : La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 11:58

Le Camembert à la braise

 

 

 

Lors d’in repas pic nic à Vèbre en Ariège le 19 avril 2008, l’ami Roger m’a fait découvrir cette recette ultra simple qui donne un résultat exquis. 

 

L’idéal est de procéder après un repas pendant lequel vous avez dû faire une grillade…S’il vous reste un peu de braise ….et un camembert, procédez comme suit :

 

Insérez votre camembert dans du papier d’aluminium et recouvrir de braises encore vives.

Ignorez votre camembert une dizaine de minutes avant de le récupérer …..

 

Décalottez votre camembert afin de le déguster

Servez chaud et dégustez ….soit avec une petite cuillère soit directement avec un morceau de pain que vous tremperez directement à la manière de la dégustation d’un œuf coque.

La chaleur aura atténué le caractère rustique du camembert dont il aura affiné la saveur

 

Je vous conseil un vin léger que vous choisirez à votre convenance pour ne pas casser la saveur délicate de ce mets délicieux

 

Simple ….savoureux….Il fallait y penser

 

Merci Roger

 

Le Pèlerin

Repost 0
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 07:31

La France prête à envoyer deux navires militaires en Birmanie

La France ne compte pas se désintéresser de la Birmanie. Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a donné l'ordre mercredi à deux navires militaires français de se tenir prêts à faire route sans délai vers les côtes birmanes pour délivrer une aide humanitaire d'urgence. Les deux navires, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral et la frégate Duplex, participent actuellement à un exercice humanitaire avec la marine indienne.

Un projet d'autant plus urgent que selon la chargée d'affaires américaine en Birmanie, Shari Villarosa, le bilan du cyclone pourrait dépasser les 100.000 morts «dans la région du delta».

Echec de la proposition française à l'ONU

Plus tôt, Bernard Kouchner avait déclaré qu'il souhaitait que le Conseil de sécurité des Nations unies adopte une résolution qui «imposerait» au régime birman de laisser passer l'aide internationale destinée aux victimes du cyclone Nargis.

En vain. L'ambassadeur de France à l'ONU, Jean-Maurice Ripert, a indiqué qu'il avait échoué à imposer ce projet lors d'un compte-rendu de la situation par le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les affaires humanitaires, John Holmes.

Il a vivement déploré que cette proposition ait été repoussée «par certains pays qui estiment que la question n'est pas du ressort du Conseil de sécurité». «Nous sommes très déçus», a-t-il dit sans préciser quels étaient ces pays. De source diplomatique, on a indiqué qu'au moins cinq pays sur les quinze membres du Conseil s'étaient opposés à la proposition française, l'Afrique du Sud, la Chine, la Libye, la Russie et le Vietnam.

«Un effet de manche»

Un refus qu'avait anticipé François Raillon, spécialiste de l'Asie du Sud-Est. «L'ONU peut intervenir au nom du maintien de la paix en cas d'agression d'un pays par un autre, mais pas plus. L'ingérence est contraire à la charte des Nations unies qui prône la souveraineté des Etats», indique-t-il.

Selon lui, la Chine s'oppose parce qu'elle pourrait être visé à son tour au sujet du Tibet et la Russie parce qu'elle soutient le régime birman et qu'elleil lui vend des armes.

L'aide parvient au compte-gouttes

L'aide internationale ne parvenait ce mercredi qu'au compte-gouttes aux millions de Birmans privés de nourriture, d'eau, d'abri. Des travailleurs humanitaires sont encore bloqués aux portes du pays, aucun nouveau visa n'ayant été accordé cinq jours après le passage du cyclone. Des experts ont mis en garde contre les risques imminents de crise sanitaire.

Les militaires birmans, qui exercent un pouvoir sans partage sur le pays depuis 1962, ont juste accepté le principe d'une aide internationale et donné leur feu vert à un avion transportant du matériel d'aide humanitaire et une première petite équipe du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU. Mais les Etats-Unis ont affirmé être toujours en attente d'une réponse à leur offre d'assistance.

Source 01Net

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Information
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 07:15

La

Ristourne de 20 euros réservée aux primo-déclarants en ligne 


Seuls les contribuables déclarant pour la première fois leurs revenus en ligne pourront bénéficieront d'une déduction de 20 euros
.

 


Le ministre du Budget, Eric Woerth, a très officiellement lancé, lundi 21 avril, la campagne de télédéclaration de revenus 2008. Pour cette cinquième édition, les déclarations de revenus préremplies seront expédiées à près de 35,5 millions de contribuables. Les copies papier devront être retournées avant le 30 mai 2008, minuit.

Mais pour les retardataires, pas de panique : comme tous les ans depuis... 2002, il sera possible de faire valider directement en ligne un exemplaire de sa (télé)-déclaration. Selon les zones, les internautes auront jusqu'au 11 juin, (zone B et Corse), jusqu'au 17 juin (zone A) ou jusqu'au 24 juin (zones C et DOM) pour remplir le précieux document sur le site de l'administration fiscale.

En 2007, 7,4 millions de contribuables avaient choisi cette méthode, notamment attirés par une réduction d'impôts de 20 euros réservée aux télédéclarants. Ce coup de pouce n'est pas totalement reconduit cette année. Car au moment où les finances publiques traversent une période de grande difficulté, le Gouvernement a choisi de limiter la mesure à certains bénéficiaires.

Le téléphone en plus d'Internet

Les 20 euros de ristourne qui jusqu'en 2007 s'appliquaient à tous les internautes, ne seront réservés en 2008 qu'aux primo-déclarants. De quoi réfréner bien des ardeurs. De plus, pour les trois millions de personnes qui n'ont aucune modification à apporter à la déclaration préremplie qui leur sera adressée par la Poste, une ligne téléphonique a été ouverte. Pour le prix d'un appel local, les contribuables concernés pourront valider le document du 2 au 30 mai.

« Pour une telle démarche, peut-être aurait-il mieux valu que la communication soit gratuite », explique Serge Colin, secrétaire national du SNUI (Syndicat national unifié des impôts). Quoi qu'il en soit, l'utilisation de cette ligne téléphonique pourra, le cas échéant, constituer une solution de repli pour les contribuables peu friands d'Internet.

En 2005, la campagne de télédéclaration avait été émaillée d'engorgements techniques. Depuis les systèmes informatiques ont été redimensionnés et des indications horaires sont fournies chaque année au public pour éviter les cyberbouchons. La télédéclaration est officiellement un succès et constitue l'un des principaux arguments avancés par Bercy pour justifier de futures réductions d'effectifs, souligne le SNUI.

Mais le syndicat regrette qu'aucune étude d'impact et de résultats n'ait été menée depuis le lancement de l'opération en 2002. Car les questions des contribuables curieux de nouvelles technologies, ou simplement dépassés par les événements ne tarissent pas. Autant d'interrogations auxquelles les agents des impôts sont tenus d'apporter des réponses.

 

Source 01Net

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Multimédias
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:33

Vèbre chemins faisant  

Elle est pas belle la vie….. !!!

Une devise bien portée

 

Je suis tellement pris par mon blog et mes activités les plus diverses sur Toulouse que je décidais de changer d’air…..Qui de plus est la présence de jeunes « loubards » sur la cité d’Ancely à Toulouse m’a conduit à quelques écarts de langage à leur encontre. Ces jeunes qu’il est difficile de raisonner ne font qu’excéder la population….Cette cité qui a vécu dans le calme jusqu ‘à présent et depuis peu…..Que voulez vous plus de cinquante plaintes ont été déposées…..La passivité de la majeure partie des habitants permet des agressions verbales, voire des actes de vandalisme…… j’en passe et des meilleurs…..  

Quant à la Police, depuis que l’on a substitué Police de prévention à police de répression ….et comme l’on ne peut pas mettre tout le monde en prison …et bien il faut un acte grave pour que celle-ci intervienne de façon efficace…..Alors Inch Allah…..

J’ai prôné de mon côté le dialogue ….mais il semble que  ces jeunes, qui s’adonnent à des activités qui ne peuvent que leur embrumer l’esprit, seront bientôt à l’origine d’un drame …..Je me trompe rarement dans mes prévisions…… 
 

Mon attachement au village de Vèbre m’a décidé à quitter Toulouse pour quelques jours, manière de changer un peu et de calmer les esprits y compris le mien….. !!! 



L’Association « Vèbre Chemins faisant » 

 

 

J’apprenais que la  Municipalité de Vèbre, une municipalité  si impliquée dans ses activités traditionnelles que l’introduction de médias nouveaux peut sembler la perturber….a tout de même décidé de nous débloquer une connexion Internet, ne serait ce que pour nous permette de développer notre activité, en autre de nous permettre de nous réunir et de mettre en ligne le site du village….Oh certes nous pourrions démarrer à partir d’une connexion privée…..mais à mon sens tout ce qui touche au patrimoine du village devrait être effectué sous l’égide de la Municipalité….qui pourrait d’ailleurs en tirer profit ….encore faut il pouvoir en discuter et que chacun sois clair avec ses arrières pensées…..Le site est là pour permette au village de se faire connaître, promouvoir son action….Il n’est pas là pour assurer la promotion de quiconque en dehors de l’intérêt de tous….


Roger l'organisateur et Jean Claude le Canadien  

Oh certes vous aurez toujours quelques marginaux que cela agace, mais il faut trouver un équilibre entre le respect des traditions, le respect de l’environnement et celui d’une certaine forme de modernité….Modernité raisonnée avec laquelle il faut désormais vivre…..

Il vaut mieux donc anticiper, gérer la situation faute d’être l’objet d’initiatives privées qu’il sera alors difficile de contrôler…..

Cette connexion il va falloir la localiser….Je vous  tiendrai informé des suites à cette activité.

 

L’Association a trois pôles d’intérêt

 

-       Reconstituer le patrimoine culturel du village ; l’objectif final est de créer un site accessible à tous

-       Remettre en état les chemins communaux pour permettre aux habitants de retrouver le village sous un angle nouveau….et un peu de marche n’a jamais fait de mal à personne…

-       Redonner tout son sens à la fête ….sous toutes ses formes ….La fête ce n’est pas uniquement les fêtes traditionnelles mais c’est aussi profiter de tous ces précieux instants où l’on peut se rencontrer pour vivre ensemble échanger des propos amicaux voire des blagues et rire….Montaigne ne nous a-t-il pas dit que le rire était le propre de l’homme …. !!!!.....Le rire en plus est un gage de réussite dans la vie…..

 

 

Cette journée du 17 avril 2008 fut une journée oh combien sympathique….un peu chargée mais pleine de vie.


 

 Votre Serviteur

 

Nous étions près de deux douzaines pour remettre en l’état le chemin délabré et gagné par la végétation galopante entre En Germa et la proximité du château d’eau….   

Tout le monde s’en est donné à cœur joie dans la bonne humeur totale …..Notre plaisir fut quelque peu gâche par l’intervention d’un riverain qui craignait que l’on affecte sa quiétude ….Que voulez vous le calme des lieux mêlé à l’égoïsme  de certains peut nuire…..Dans un souci d’apaisement nous avons modifié notre chemin tout en nous< promettant de vérifier le cadastre et vérifier les dires de cette personne….

 

Tout ceci s’est toutefois terminé dans la bonne humeur …..Un repas vite organisé par les dames nous à permis de nous restaurer et nous adonner aux plaisir de Bacchus ….et l’inspiration éthylique aidant de nous conter de nombreuses blagues…..J’en garde des souvenirs inoubliables et de nombreuses photos que je mets à la disposition de tous ceux qui me le demanderont.

 

Quelques une figurent sur ce blog ….L’une d’entre elle représente la devise de la  journée :

 

Elle n’est pas belle la vie….. !!!

Vous trouverez ci-dessous quelques photos …..Tout le monde n’y figure pas pour des raisons techniques mais elles sont disponibles sur demande.

A table ...après l'effort le réconfort

 



Le fameux camembert à la braise



Lorsque l’Association disposera de son matériel, elles seront chargées sur ordinateur de l’Association des présentations pourront être effectuées à tous les habitants du village qui désirent en prendre connaissance.

 

Un grand merci aux organisateurs de cette journée….Je ne citerai pas de nom car  tous ont participé activement à leur manière;

Un Merci particulier toutefois à Roger l’animateur de cette activité.

J’en profite pour faire appel à tous mes lecteurs du blog pour leur demander, autant que faire se peut, de rassembler les documents, les anecdotes relatifs à l’histoire du village de Vèbre, pour le plus grand plaisir de tous

L’association est déjà détentrice de nombreux documents ; elle les mettra en forme et ils seront disponibles 
-          Sur Internet
-          Sous une forme plus traditionnelle

 Tout ce qui a été écrit ou  illustré sur le sujet figurera sur le site de l'association…


Cordialement,
 

Le  Pèlerin

 

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:33

Vèbre chemins faisant  

Elle est pas belle la vie….. !!!

Une devise bien portée

 

Je suis tellement pris par mon blog et mes activités les plus diverses sur Toulouse que je décidais de changer d’air…..Qui de plus est la présence de jeunes « loubards » sur la cité d’Ancely à Toulouse m’a conduit à quelques écarts de langage à leur encontre. Ces jeunes qu’il est difficile de raisonner ne font qu’excéder la population….Cette cité qui a vécu dans le calme jusqu ‘à présent et depuis peu…..Que voulez vous plus de cinquante plaintes ont été déposées…..La passivité de la majeure partie des habitants permet des agressions verbales, voire des actes de vandalisme…… j’en passe et des meilleurs…..  

Quant à la Police, depuis que l’on a substitué Police de prévention à police de répression ….et comme l’on ne peut pas mettre tout le monde en prison …et bien il faut un acte grave pour que celle-ci intervienne de façon efficace…..Alors Inch Allah…..

J’ai prôné de mon côté le dialogue ….mais il semble que  ces jeunes, qui s’adonnent à des activités qui ne peuvent que leur embrumer l’esprit, seront bientôt à l’origine d’un drame …..Je me trompe rarement dans mes prévisions…… 
 

Mon attachement au village de Vèbre m’a décidé à quitter Toulouse pour quelques jours, manière de changer un peu et de calmer les esprits y compris le mien….. !!! 

L’Association « Vèbre Chemins faisant » 

 

 

J’apprenais que la  Municipalité de Vèbre, une municipalité  si impliquée dans ses activités traditionnelles que l’introduction de médias nouveaux peut sembler la perturber….a tout de même décidé de nous débloquer une connexion Internet, ne serait ce que pour nous permette de développer notre activité, en autre de nous permettre de nous réunir et de mettre en ligne le site du village….Oh certes nous pourrions démarrer à partir d’une connexion privée…..mais à mon sens tout ce qui touche au patrimoine du village devrait être effectué sous l’égide de la Municipalité….qui pourrait d’ailleurs en tirer profit ….encore faut il pouvoir en discuter et que chacun sois clair avec ses arrières pensées…..Le site est là pour permette au village de se faire connaître, promouvoir son action….Il n’est pas là pour assurer la promotion de quiconque en dehors de l’intérêt de tous….


Roger l'organisateur et Jean Claude le Canadien  

Oh certes vous aurez toujours quelques marginaux que cela agace, mais il faut trouver un équilibre entre le respect des traditions, le respect de l’environnement et celui d’une certaine forme de modernité….Modernité raisonnée avec laquelle il faut désormais vivre…..

Il vaut mieux donc anticiper, gérer la situation faute d’être l’objet d’initiatives privées qu’il sera alors difficile de contrôler…..

Cette connexion il va falloir la localiser….Je vous  tiendrai informé des suites à cette activité.

 

L’Association a trois pôles d’intérêt

 

-          Reconstituer le patrimoine culturel du village ; l’objectif final est de créer un site accessible à tous

-          Remettre en état les chemins communaux pour permettre aux habitants de retrouver le village sous un angle nouveau….et un peu de marche n’a jamais fait de mal à personne…

-          Redonner tout son sens à la fête ….sous toutes ses formes ….La fête ce n’est pas uniquement les fêtes traditionnelles mais c’est aussi profiter de tous ces précieux instants où l’on peut se rencontrer pour vivre ensemble échanger des propos amicaux voire des blagues et rire….Montaigne ne nous a-t-il pas dit que le rire était le propre de l’homme …. !!!!.....Le rire en plus est un gage de réussite dans la vie…..

 

 

Cette journée du 17 avril 2008 fut une journée oh combien sympathique….un peu chargée mais pleine de vie.


 

 Votre Serviteur

 

Nous étions près de deux douzaines pour remettre en l’état le chemin délabré et gagné par la végétation galopante entre En Germa et la proximité du château d’eau….   

Tout le monde s’en est donné à cœur joie dans la bonne humeur totale …..Notre plaisir fut quelque peu gâche par l’intervention d’un riverain qui craignait que l’on affecte sa quiétude ….Que voulez vous le calme des lieux mêlé à l’égoïsme  de certains peut nuire…..Dans un souci d’apaisement nous avons modifié notre chemin tout en nous< promettant de vérifier le cadastre et vérifier les dires de cette personne….

 

Tout ceci s’est toutefois terminé dans la bonne humeur …..Un repas vite organisé par les dames nous à permis de nous restaurer et nous adonner aux plaisir de Bacchus ….et l’inspiration éthylique aidant de nous conter de nombreuses blagues…..J’en garde des souvenirs inoubliables et de nombreuses photos que je mets à la disposition de tous ceux qui me le demanderont.

 

Quelques une figurent sur ce blog ….L’une d’entre elle représente la devise de la  journée :

 

Elle n’est pas belle la vie….. !!!

 

Vous trouverez ci-dessous quelques photos …..Tout le monde n’y figure pas pour des raisons techniques mais elles sont disponibles sur demande.

A table ...après l'effort le réconfort

 



Le fameux camembert à la braise



Lorsque l’Association disposera de son matériel, elles seront chargées sur ordinateur de l’Association des présentations pourront être effectuées à tous les habitants du village qui désirent en prendre connaissance.

 

Un grand merci aux organisateurs de cette journée….Je ne citerai pas de nom car  tous ont participé activement à leur manière;

Un Merci particulier toutefois à Roger l’animateur de cette activité.

J’en profite pour faire appel à tous mes lecteurs du blog pour leur demander, autant que faire se peut, de rassembler les documents, les anecdotes relatifs à l’histoire du village de Vèbre, pour le plus grand plaisir de tous

L’association est déjà détentrice de nombreux documents ; elle les mettra en forme et ils seront disponibles 

-          Sur Internet

-          Sous une forme plus traditionnelle

 Tout ce qui a été écrit ou  illustré sur le sujet figurera sur le site de l'association…


Cordialement,
 

Le  Pèlerin

 

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:23

La France évoque les "épouvantables massacres" de Sétif


 

L'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet, a pour la première fois qualifié "d'épouvantables massacres" la répression des manifestations en faveur de l'indépendance algérienne le 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata.

 L'ambassadeur de France en Algérie Bernard Bajolet a déclaré dimanche à Guelma (est) que le "temps de la dénégation" des massacres perpétrés par la colonisation en Algérie "est terminé".
   
M. Bajolet, qui s'exprimait devant les étudiants de l'Université du 8 mai 1945 à Guelma, a parlé des "épouvantables massacres" commis il y a 63 ans dans trois grandes villes de l'est algérien: Sétif, Guelma et Kherrata, durant la colonisation.
   
"Aussi durs que soient les faits, la France n'entend pas, n'entend plus, les occulter. La temps de la dénégation est terminé", a déclaré M. Bajolet.
   
"Le 8 mai 1945, alors que les Algériens fêtaient dans tout le pays, au côté des européens, la victoire sur le nazisme, à laquelle ils avaient pris une large part, d'épouvantables massacres ont eu lieu à Sétif, Guelma et Kherrata", a rappelé M. Bajolet.
   
Il a souligné "la très lourde responsabilité des autorités françaises de l'époque dans ce déchaînement de folie meurtrière (qui a fait) des milliers de victimes innocentes, presque toutes algériennes".
   
Selon les Algériens, cette répression, à laquelle avaient participé des milices de civils, aurait fait 45.000 victimes. Du côté français, le bilan oscillerait entre 1.500 et 8.000 morts.
   
C'est la première fois qu'un responsable français qualifie de "massacres" la répression par les autorités françaises des manifestations d'Algériens en faveur de l'indépendance, immédiatement après la fin de la seconde guerre mondiale.
   
Le prédécesseur de M. Bajolet, Hubert Colin de Verdière, avait qualifié cette répression de "tragédie inexcusable".
   
La déclaration de M. Bajolet intervient cinq mois après un discours du président Nicolas Sarkozy à l'Université de Constantine, dans lequel il avait évoqué "les fautes et les crimes du passé" colonial français en Algérie, qualifiés d'"impardonnables".
   
Ces massacres "ont fait insulte aux principes fondateur de la République français et marqué son histoire d'une tache indélébile, a souligné l'ambassaeur de France.
   
Il a ajouté que "condamner le système colonial n'est pas condamner les Français qui sont nés en Algérie" et appelé "les deux ennemis d'hier à porter plus haut un message d'entente de concorde et d'amitié".
   
"Pour que nos relations (algérois-françaises) soient pleinement apaisées, il faut que la mémoire soit partagée et que l'histoire soit écrite à deux (...) Il faut que les tabous sautent, des deux côtés, et que les vérités révélées fassent place aux faits avérés", a-t-il dit.
   
La question de la "repentance" de la France sur les "crimes" qui auraient été commis par le colonialisme en Algérie (1830-1962) empoisonne les relations entre les deux pays depuis 2005. Elle a empêché la signature d'un traité d'amitié voulu par les présidents Jacques Chirac et Bouteflika et auquel M. Sarkozy a renoncé.
   
M. Bajolet s'est rendu à Guelma à l'occasion de la signature d'une convention de coopération entre les Universités de Guelma, Biskra, Skikda et l'Université Marc Bloch de Strasbourg.
 

Source : http://www.france24.com/fr/20080428-france-algerie-colonisation-massacre-setif-guelma-kherrata-reconnaissance-memoires-sarkozy

Le Pèlerin

 

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:22

Michèle Alliot-Marie à propos de l’Union Pour la Méditerranée

« Méfiez-vous des rumeurs »

La lutte antiterroriste reste, aux yeux de Michèle Alliot-Marie, « au cœur » de la coopération algéro-française, soulignant que, pour la France, l’Algérie est un « partenaire clé » dans la lutte contre ce phénomène.



Relation d’exception », « pays clé », « partenaire stratégique d’importance », la ministre française de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, s’est répandue hier en épithètes flamboyantes pour qualifier les rapports entre la France et l’Algérie dans la pure tradition chiraquienne. Et pour couronner le tout, M. A. M. exhume le fameux « partenariat d’exception » cher à l’ex-président Chirac qui sert désormais de feuille de route à la coopération franco-algérienne. MmeAlliot-Marie, qui a dit sa « joie d’être à Alger », expliquera longuement « la nécessité » d’aller vers l’union pour la Méditerranée dans un « monde dominé par les ensembles régionaux qui se constituent pour défendre au mieux leurs intérêts ». Regardez l’Inde, la Chine et l’Amérique latine qui sont démographiquement des ensembles économiques immenses avec des milliards d’habitants. Nous aussi au niveau de la Méditerranée, nous avons besoin d’un grand marché », soutient l’hôte de Zerhouni qui ne souhaite pas attendre 2025 pour constituer cette union. Quid du contenu de ce projet qui sera créé le 13 juillet prochain à Paris ? Michèle Alliot-Marie ne s’y est pas étalée précisant que cela fera l’objet de propositions de tous les partenaires. Elle concédera cependant que « l’Algérie, qui jouit d’une position stratégique et fondamentale dans la région, est à même de jouer un grand rôle dans cette union ». Elle suggère ainsi qu’il ne saurait y avoir d’Union de la Méditerranée sans le visa de l’Algérie. Pour autant, Mme Alliot-Marie s’est montrée évasive, voire gênée aux entournures quand elle a été interrogée sur des informations récurrentes faisant état de la répartition des postes clés dans les structures décisionnelles de la future Union pour la Méditerranée. « Méfiez-vous des rumeurs », lance M. A. M, le sourire en coin. Et de préciser qu’« on ne va pas mettre la charrue avant les bœufs », manière de suggérer qu’il sera d’abord procédé à la création de cette entité puis viendront les strapontins.


« L’Algérie, un pays clé »

On notera que la ministre n’a pas démenti ces « rumeurs » malgré notre insistance. De la même manière qu’elle n’a pas voulu commenter l’annulation de la visite de Bernard Kouchner à Alger, ironisant, tout sourire : « Contentez-vous, cette fois, du ministre de l’Intérieur ! » Il ressort de son discours sur la question que l’urgence était que l’Algérie intègre le groupe, sans condition si possible, quitte à ce qu’elle subisse une douche froide une fois dedans. Et tout porte à croire que les belles formules de M. A. M sont précisément destinées à titiller l’ego de Bouteflika pour qu’il donne l’onction d’Alger au forum méditerranéen de Sarkozy. Mme Alliot-Marie a d’ailleurs affirmé avoir demandé au président de la République « sa propre analyse stratégique par rapport au contexte régional et sur le devenir des principaux défis qu’ensemble l’Algérie et la France ont à relever ». Une problématique qui épouse parfaitement les contours esquissés de la future Union pour la Méditerranée sur laquelle Bouteflika devra livrer sa sentence. Consciente que la France, malgré son légendaire soutien à Rabat, ne pourrait mettre Alger entre parenthèses dans son projet régional, Michèle Alliot-Marie soulignera que « face aux grands risques et défis actuels, ce n’est pas un pays séparément qui peut faire les choses, mais il faut être plus fort et on est toujours plus fort ensemble ». M. A. M. en veut d’autant plus que les enjeux et les défis à relever au niveau de la Méditerranée sont immenses. Mais au-delà de cette histoire de « statut particulier » promis ou réclamés, la présence d’Ehud Olmert à Paris risque fort d’inhiber Bouteflika et d’autres dirigeants arabes, alors même qu’un massacre est commis à Ghaza par l’armée israélienne. Cette hypothèque n’empêche pas Alliot-Marie de caresser dans le sens du poil via des formules ronflantes. Elle a ainsi considéré l’Algérie comme « un partenaire stratégique de première importance pour la France dans tous les domaines, que ce soit économique, culturel, sécuritaire ou sur le plan de la circulation des personnes ». Mais la lutte antiterroriste reste aux yeux de M. A. M. « au cœur » de la coopération algéro-française, soulignant que, pour la France, l’Algérie est un « partenaire clé » dans la lutte contre ce phénomène. Accord parfait également sur la lutte contre « la montée des sectes et de leurs actions » dans une allusion au prosélytisme religieux qui a cours en Algérie et en France. Avec le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdellah Ghlamallah, Alliot-Marie affirme avoir plaidé en faveur d’une « vision tolérante de l’exercice des religions ». Comprendre qu’elle s’est plainte de la situation des chrétiens d’Algérie dans le sillage de l’application de loi sur les cultes non musulmans. La ministre française de l’Intérieur mais aussi des Cultes s’est d’ailleurs recueillie symboliquement hier aux cimetières chrétien et juif de Tlemcen.

Source El Watan

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:13

Toulouse – démocratie et Citoyenneté – du nouveau


 

La démocratie de proximité : ce que dit la loi

La participation des citoyens à la gestion des services publics locaux constitue l’une des exigences de la République.
Reposant sur l’information et fonctionnant par la concertation, le principe de démocratie de proximité, promulgué par la loi du le 27/02/02, prévoit, dans les communes de 20 000 habitants et plus,la création de conseils de quartiers et la concertation des citoyens.

La nouvelle carte provisoire de la démocratie locale redessine Toulouse en 7 grands ensembles homogènes. 6 maires adjoints sont en charge des nouveaux secteurs avec des équipes d’élus de quartier.

 

Quel est le nouveau découpage des quartiers ?

Le découpage de Toulouse en 17 quartiers est supprimé. Depuis le 21 mars dernier, un découpage provisoire de Toulouse en sept secteurs sert de support à un nouvel essor de la démocratie locale, sur un mode participatif profondément rénové. Les Assises de la Mobilité, de mai à juin, sont organisées autour d’un grand débat démocratique, qui utilisera cette trame temporaire pour organiser des réunions territoriales à l’échelle de la commune et de tous les secteurs.

 

Qui sont les nouveaux maires de quartiers ?

Dorénavant, il n’y aura plus de maires de quartiers. Des équipes d’élus se relaient dans les mairies annexes et quelques salles municipales pour vous accueillir et vous écouter lors des permanences. Vous pouvez prendre contact avec vos élus via leur via leur courriel.

 

Comment le fonctionnement de cette démocratie participative est-il organisé ?

La nouvelle gouvernance partagée des décisions municipales est coordonnée à l’échelon local par Jean-Michel Fabre, adjoint au maire en charge de la démocratie locale et de la citoyenneté. Six adjoints, placés sous sa responsabilité, animent les 7 équipes au contact des Toulousains, sur 7 secteurs :

  • 1. Sonia Ruiz, pour le secteur Toulouse-Centre
  • 2. Nicolas Tissot, pour le secteur Rive Gauche
  • 3. Jean-Michel Fabre, pour le secteur Toulouse-Nord
  • 4. Jean-Paul Makengo, pour le secteur Toulouse-Est
  • 5. Jean-Marc Barès, pour le secteur Toulouse Sud-Est
  • 6. Régis Godec, pour les deux secteurs Toulouse-Ouest et Grand Mirail

 

Quand seront fixées les limites des nouveaux grands secteurs de Toulouse ?

La nouvelle territorialité sera définie en concertation avec tous les Toulousains, d’ici à l’automne prochain ; chaque débat permettra de la discuter et de la préciser. Les Assises de la Citoyenneté, en septembre/octobre, permettront de disposer d’un cadre et d’une organisation démocratiques, sur lesquels se construira, en concertation permanente, le devenir de Toulouse et de tous ses habitants.

 

Source Jeudimaire

 

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Toulouse
commenter cet article