Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:56
…Moi qui croyait qu’il n’avait que le mal du pays en demandant sa nationalité belge

Johny hallyday

 

Johnny Hallyday a la bougeotte depuis un an. Non content d'avoir écume les scènes françaises lors de sa dernière tournée (Toulouse et Pau l'attendent encore), l'idole des jeunes n'a pas caché, tout au long des douze derniers mois, sa volonté d'échapper à la fiscalité hexagonale.

Après avoir fait part, en décembre dernier, de son désir de se voir attribuer la nationalité belge, le rockeur souhaiterait désormais faire de la Suisse sa terre d'accueil, d'après un article de l'Express.

Si Jean-Philippe Smet avait invoqué « un retour à une partie de ses racines » pour expliquer sa requête auprès des autorités belges, il semble que le refus de ces dernières l'ait poussé à se re concentrer sur un aspect purement matériel. Aujourd'hui, Johnny ne se dissimule plus dans son échappée belle fiscale. Avant la fin de l'année, le sexagénaire va s'installer à Gstaad où il possède déjà un chalet, le Concordia. Le chanteur devrait passer six mois et un jour par an dans cette station de ski huppée, soit le délai nécessaire pour bénéficier de l'avantageux forfait fiscal suisse (voir encadré plus bas).

La rock star ne se sentira pas dépaysée dans cette cité helvétique dont plus du quart de la population totale (7 234 habitants) est étrangère. Il devrait, en outre, retrouver en Suisse son fils David, déjà exilé à Genève.

Sarkozy était prévenu

L'annonce du départ de Johnny a secoué l'UMP. Le rockeur emblématique compte en effet parmi les soutiens de marque de Nicolas Sarkozy. « Je regrette, ne serait-ce qu'en tant que ministre du Budget, qu'un certain nombre de nos compatriotes s'expatrient, surtout lorsque c'est motivé par des raisons fiscales», a indiqué Jean-François Copé. Très proche du candidat de l'UMP, Christian Estrosi s'est rapidement placé sur le terrain de la campagne. « Si Ségolène Royal était présidente de la République, Gstaad devrait agrandir les limites de sa commune car il faudrait accueillir beaucoup plus de Français. ou se disant tels.

«Je suis très fier que Johnny Hallyday soutienne Nicolas Sarkozy»

Pourtant, la fuite de Johnny serait un nouveau coup dur pour la «dream team» du ministre de l'Intérieur qui traîne déjà la controverse Sevran et la récente condamnation de Doc gynéco

Le rockeur a peut-être simplement appliqué son avertissement de septembre, lorsqu'il avait prévenu qu'il pourrait quitter la France si Nicolas Sarkozy, « un homme d'honneur » selon lui, ne tenait pas « ses promesses ».

Andy Barréjot

Entre 1,3 et 2,3 M d'€ d'économies

Le système fiscal helvétique n'a pas son pareil pour attirer les porte- monnaie surchargés. Les étrangers y bénéficient en effet d'un forfait  fiscal spécifique à chaque comté, à condition d'y résider plus de six  mois dans l'année et de n'y avoir aucune activité lucrative. Concrètement, le système suisse devrait permettre à Johnny dé faire de substantielles économies.

Avec 6,6 M d'€ de revenus en 2005, le chanteur paie entre 1,98 M et 2,64 M par an au fisc français au titre des impôts sur le revenu. Avec le forfait helvétique, cette somme devrait osciller entre 330 000 et 66000 €. Soit une économie se situant entrei.1,32M et 2.3Md'€.sans compter le pesant ISF.inexistant en Suisse.

Source «La Dépêche du Midi», information relayée par  

Le Pèlerin

PS et dire que ces gens pleurent parce que des Internautes malveillants téléchargent de la musique….!!!

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:52

Airbus place 20 A330-200 à la compagnie de Leasing AerCap.

 

(Cercle Finance) - Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) vient de révéler la signature d'un contrat avec la société de leasing néerlandaise AerCap portant sur la commande ferme de 20 A330-200 en version passagers. L'A330-200 permettra à AerCap d'étendre son portefeuille, déjà doté de plus de 70 appareils de la famille A320.

 

'Je suis très heureux qu'AerCap confirme sa confiance dans les appareils d'Airbus, avec cette nouvelle commande portant sur notre excellent A330-200. Nous sommes fiers de contribuer au développement de la flotte de gros-porteurs d'AerCap, et de lui permettre d'augmenter sa base de clients avec le bon avion, au bon moment,' a déclaré John Leahy, COO Customers d'Airbus.

 

Source Yahoo Finance, information relayée par

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 00:16

Dossier Hyper Tension– Causes, Diagnostic, Comment se soigner, L’ennemi, le sel et les 10 commandements pour lutter 

1 l’Hypertension en bref 

1.1 De quoi s'agit-il ?

L'hypertension artérielle est l'augmentation de la pression du sang dans les artères.
Cette pression est nécessaire pour que le sang irrigue les organes. Plus la pression artérielle est élevée plus le risque de développer une maladie cardiovasculaire augmente. Elle favorise le dépôt de cholestérol dans l'artère : l'athérosclérose. Les autres facteurs de risque sont : le tabac, l'excès de cholestérol, le diabète. L'hypertension commence quand la pression artérielle est supérieure à 140/90 millimètres de mercure. Le premier chiffre est la pression artérielle au moment où le cœur expulse le sang vers les organes, le deuxième chiffre est la pression artérielle au moment où le cœur se remplit. En général quand vous avez une pression artérielle égale à 140/90 millimètres de mercure. 

1.2 Quelles en sont les causes ?

Dans la grande majorité des cas, il n'y a pas de cause : c'est l'hypertension artérielle essentielle.
L'hypertension peut être secondaire à un syndrome d'apnée du sommeil. Certains médicaments peuvent provoquer ou aggraver une hypertension artérielle : pilule contraceptive, corticoïdes, anti-inflammatoires, consommation importante de réglisse.

1.3 Comment la reconnaître ?

L'hypertension artérielle ne provoque aucun symptôme, sauf si elle se traduit par une complication. Elle est donc le plus souvent diagnostiquée par un médecin qui prend la "tension artérielle" à quelqu'un qui ne se plaint de rien. L'hypertension artérielle peut provoquer des maux de tête, des bourdonnements d'oreille ou des sensations de mouches volant devant les yeux. Ces signes ne sont cependant pas caractéristiques de l'hypertension artérielle et peuvent se rencontrer dans de nombreuses autres maladies. 

1.4 Le diagnostic

Une seule mesure ne suffit pas à porter le diagnostic : la pression artérielle est variable. Elle doit donc être mesurée dans des conditions standardisées : en position assise ou couchée, le bras nu, et au repos depuis au moins 5 mn.
Pour parler d'hypertension il faut retrouver une pression artérielle élevée à au moins 3 consultations.

1.5 Différentes méthodes de diagnostic

Le holter tensionnel consiste à poser un brassard relié à un appareil porté à la ceinture. Le brassard se gonfle toutes les 20 mn, et l'appareil enregistre les mesures. Le sujet garde l'appareil 24 heures. L'auto-mesure : le patient met en place lui-même le brassard. Le sujet doit être seul, au repos depuis 5 minutes et prendre la pression artérielle 3 fois à une mn d'intervalle. Les valeurs de la pression artérielle mesurées par holter ou auto-mesure sont plus basses que celles mesurées en consultation. 

2 L'hypertension en pratique 

2.1 Diagnostic, conseils et adresses pour vous soigner…

L'hypertension artérielle est la toute première cause de prescription de médicaments.
Elle touche environ 7 millions de personnes en France. Sa fréquence augmente avec l'âge et la moitié des hypertendus ont plus de 65 ans.Il est important de se faire mesurer sa pression artérielle régulièrement car pendant longtemps, l'hypertension ne provoque souvent aucun symptôme d'alerte.
Néanmoins, pendant cette période, son impact sur l'organisme existe et plusieurs organes (reins, cœur, vaisseaux...) peuvent être touchés alors même que le patient n'en a pas conscience.
Des symptômes peu spécifiques comme des maux de tête, des bourdonnements d'oreilles ou encore des sensations de « mouches volantes », sont parfois attribués à l'hypertension artérielle, mais en réalité ils n'ont pas ou peu de valeur pour estimer la gravité de celle-ci.

2.2 Les Risques

Il faut avoir présent à l'esprit que l'hypertension multiplie par 3 le risque de maladies cardiaques et d'artérite, par 5 celui d'infarctus du myocarde et par 8 le risque d'accidents vasculaires cérébraux (AVC).

On dénombre chaque année environ 150 000 AVC. Malheureusement, la moitié des patients en décède dans l'année qui suit ! Même en dehors de cette grave complication, l'hypertension non ou mal soignée diminue avec le temps les fonctions intellectuelles
.Dans 95% des cas on en ignore l'origine, mais dans 5% l'hypertension est parfois curable. Il existe des formes familiales : si c'est le cas, faites mesurer très régulièrement votre tension car une hypertension risque de survenir plus précocement.

2.3 Quel traitement peut-on vous proposer ?

Quelques règles d'hygiène de vie peuvent aider à normaliser la pression artérielle : arrêt du tabac, de l'alcool, régime moins salé, perte de poids, exercice physique. Elles sont souvent complétées par un traitement par médicaments. De très nombreux médicaments anti-hypertenseurs sont actuellement très efficaces et la prescription par le médecin doit être adaptée à chaque cas. Il est fréquent que la pression artérielle ne soit normalisée que par l'association de deux, ou trois voire quatre anti-hypertenseurs. Le traitement de l'hypertension est un traitement à vie.Le traitement d'une cause de l'hypertension artérielle est nécessaire lorsqu'elle existe mais ne suffit pas toujours à normaliser la pression artérielle. 

a) Le sel, ennemi numéro 1

- Lorsque l'on est hypertendu, le sel peut devenir un ennemi… Le point.

Tempête dans la salière ! Le combat est engagé. ...D’un côté, les producteurs, représentés par les groupes Salins et Solvay. De l’autre côté… Nous, les fines bouches, et notre santé mise à mal par certain excès, de sel notamment.
L’arbitre a endossé le maillot de la Science, avec plus de quarante médecins et chercheurs de toute origine qui ont travaillé à l’instigation du ministère de la Santé. L’objectif est d’atteindre un consensus de réduction de notre consommation de sel.
Résultat : en février 2002, Bernard Kouchner reprenait les recommandations de l’AFSSA et annonçait un plan de réduction : moins 20 % sur 5 ans ! Facile à dire…

b)- Salez moins !
Lors de ce colloque on a vu les conséquences néfastes d'un apport excessif en sel : hypertension, maladies cardio-vasculaires, ostéoporose...
Nos besoins physiologiques quotidiens sont estimés à 2 g de sel ; or, nous en consommons en moyenne 10 g par jour en France. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande 6 g par jour.

c) Pourquoi tant de sel

Le sel est largement utilisé par notre industrie agroalimentaire. Il souligne les goûts sucrés, nous assoiffe au restaurant… et génère une accoutumance, excellent pour les ventes.
150 g de notre baguette équivaut à un apport de 2,5 à 2,7 g de sel, et 100 g de soupe à un apport de 8 à 11 g... Nos 40 chercheurs ont eu du mal à se montrer unanimes.
Retenons la conclusion du Pr. Logan, de Toronto : "La sensibilité au sel est souvent une anomalie acquise qui peut-être modifiée."
d)  Sel et conséquences

La science est unanime sur l’impact du sel sur l’hypertension. Notamment sur les personnes âgées, à surcharge pondérale, et celles qui sont sujettes à une tension forte, héréditaire souvent.
Des études montrent qu’une réduction du sel permet de diminuer la tension.
Autre conséquence admise, l’hypertrophie du ventricule gauche.

e) Quid des mesures gouvernementales ?

Remarquée, la Belgique qui a réduit la quantité maximale de sel dans le pain par décret royal. Conclusions positives : diminution de la mortalité par accident vasculaire et par cancer de l’estomac.
En Finlande, priorité à la transparence dès 1990, avec des normes d’étiquetage draconiennes… On trouve donc sur les produits des mentions du type "Forte teneur en sel".
Résultats probant : en 1970, la consommation de sel était là-bas de 14 g par jour ; elle est aujourd’hui de moins de 10 g par jour.

f)  Information et éducation
Un bon point pour la Grande-Bretagne. Le Comittee Aspect of Food and Nutrition Policy indique que 4 g par jour de sodium suffisent, d’où la recommandation du gouvernement de ramener la consommation de 9 à 6 g par jour.
Aux Etats-Unis, information et éducation. Des textes sont imposés sur les emballages, et voici plus de trente ans qu’une campagne perdure sur le thème "Réduisez le sel". Elle a évolué en préconisant une alimentation équilibrée. 

g) Et en France, comment cela se passe ?

On y va un peu à la cuillère à sel, petitement. L’AFSSA a lâché qu’une diminution trop brutale de sel "pouvait" avoir des conséquences... Mais elle a recommandé de baisser la consommation de sel de 5 points.
En vrac : Promotion de la variété des pains en boulangerie, puis incitations, communications, recommandations… Mais actions, peu.
Côté étiquetage, à venir, une mention "la teneur en sel a été étudiée, il n'est pas besoin de resaler"…Que de douceur pour un problème si salé !

h) Côté professionnels, les réactions varient
Thierry Geslain, porte-parole de l'Association des industries agroalimentaires, confirme l'engagement de la profession à respecter les recommandations, mais souligne que cela pourra varier d'un produit à l'autre.
L'ANIA souligne le rôle du sel dans la qualité des aliments (conservation…) .
La profession souhaite une action globale d'information, impliquant à la fois l'Etat et les consommateurs.

Un mot d'ordre : variez ! 

3 Les Dix Commandements pour luter contre l’excès de Tension artérielle 

1. Lutter contre le surpoids

Si votre index de masse corporelle dépasse 27... ne vous faites pas d'illusion, votre médecin prononcera un jour ou l'autre les deux mots fatals : régime amaigrissant !
En effet, chez les sujets ayant une hypertension artérielle et une surcharge pondérale, la perte de quelques kilo peut améliorer les chiffres tensionnels, et permettre d'alléger l'ordonnance d'un ou deux anti-hypertenseurs.
Sans parler des effets bénéfiques de la réduction de votre masse graisseuse sur la survenue d'un diabète ou d'une hypercholestérolémie, autres facteurs de risque cardio-vasculaires…

2. Deux verres de vin par jour

C'est le maximum autorisé au sujet hypertendu. Entendons-nous bien : cette quantité exclut la consommation d'apéritif, de digestif, ou de tout autre alcool !En effet, une consommation excessive d'alcool favorise l'hypertension artérielle et l'échappement du patient au traitement. À l'inverse, le vin consommé en petite quantité pourrait avoir un rôle bénéfique sur la pression artérielle.

3. Six grammes de sel par jour, pas plus

…et des aliments riches en potassium. Consultez notre article Potassium, sel et HTA : le bon, la brute et le truand, pour en savoir plus. 

4. Pas de réglisse

Le réglisse sous toutes ses formes favorise une augmentation de la pression artérielle. Il vaut donc mieux l'éviter...  

5. Diminuer les apports de graisses saturées

Les graisses saturées (beurre, produits laitiers entiers, charcuteries et viandes grasses, pâtisseries et viennoiseries, etc.) favorisent l'augmentation du mauvais cholestérol, mais pourraient également faire grimper les chiffres tensionnels…

6. Modérez votre consommation de café

Le café peut présenter un effet hypertenseur immédiat après son absorption. Cependant, l'organisme s'habitue à cet effet et apprend à ne pas augmenter sa pression artérielle s'il est exposé à la caféine. Aussi, ne vous privez pas de votre café matinal mais, si votre pression artérielle est difficilement équilibrée sous traitement, évitez l'expresso d'après repas.

7. Manger davantage de fruits et légumes

Grand enseignement à retenir et à ne jamais oublier : fruits et légumes sont riches en potassium et folates, et souvent pauvres en sodium. Adoptez-les !

8. Cuisiner à l'huile d'olive

Base du "régime méditerranéen", l'huile d'olive possède des vertus à présent bien établies. L'une d'entre elles serait de favoriser l'abaissement des chiffres tensionnels chez le sujet hypertendu.

9. Calcium, magnésium

Rien n'est prouvé. Une carence en calcium ou en magnésium favoriserait l'augmentation des chiffres tensionnels, mais les études actuelles sont insuffisantes pour recommander une alimentation plus riche en ces deux nutriments.

10. Faites de l'exercice physique

Entre deux repas, bougez, courez, ayez une activité physique, n'importe laquelle ! Dans l'idéal, trois séances hebdomadaires, de trente minutes chacune, d'un effort modéré mais constant (marche rapide, vélo sur terrain plat, natation, etc.) favoriseront la diminution de vos chiffres tensionnels

Source Planetsanté, information relayée par

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 09:01

 

La vie des Français d’Algérie

 

 

 

J’ai récupéré sur Internet une page d’histoire sur la civilisation et la vie des Français d’Algérie. Je vous propose de la consulter en cliquant sur le lien ci-dessous:

 

http://www.pages-tambour.com

 

Je vous en souhaite bonne lecture ;

 

Amicalement,

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 00:34

Information - Wafa Sultan en croisade contre l'intégrisme arabo-musulman 

 

Plus d'un million de personnes ont vu l'interview, qui a été diffusée sur Internet et a suscité des commentaires dans le monde entier. Depuis une bonne décennie, Wafa Sultan, cette américaine d'origine Syrienne de 47 ans établie en Californie, s'était fait une certaine réputation dans les milieux arabo-musulman en exprimant ses critiques virulentes contre l'islam. Mais ses deux passages sur la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira, et surtout le dernier, le 21 février, l'ont soudain fait connaître du monde occidental et de la blogosphère.

 

Face au Dr Ibrahim Al-Khouli, un Egyptien défenseur du Coran et des lois islamiques, cette psychiatre de formation n'a pas hésité à dire : "Le conflit auquel nous assistons n'est pas un conflit de religions ou de civilisations. C'est un conflit entre deux opposés, deux époques, entre la barbarie et la raison. C'est un conflit entre une mentalité qui relève du Moyen Age et une autre qui appartient au XXI e siècle."

 

Son interlocuteur l'a traitée d'"hérétique", en affirmant qu'elle était "plus dangereuse pour l'islam que les bandes dessinées publiées par les journaux danois". Sans se démonter, cette femme vive et énergique a poursuivi : "Les juifs ont subi la tragédie de l'Holocauste, mais ils ont obligé le monde à les respecter au moyen de leur savoir, de leur travail et non de leur terreur... Nous n'avons pas vu un seul juif protester en commettant des meurtres. Les musulmans ont transformé en décombres trois statues de Bouddha. Nous n'avons pas vu un seul bouddhiste réduire en cendres une mosquée, tuer un musulman ou incendier une ambassade."

 

Depuis, Wafa Sultan recueille de nombreux messages de solidarité de femmes d'Iran, du Pakistan, du Bangladesh... Mais elle reçoit aussi des menaces de mort, sur son répondeur téléphonique et par courrier électronique. Sa mère, qui vit toujours en Syrie, est désormais fâchée avec elle : "Elle est à 100 % contre moi."

 

Celle qui a rejoint la cohorte des femmes en guerre contre les mollahs, d'Ayaan Hirsi Ali, néerlandaise d'origine somalienne (et collaboratrice du cinéaste assassiné Theo Van Gogh), à Irshad Manji, canadienne d'origine pakistanaise et homosexuelle, est née en Syrie dans une famille aisée de dix enfants, et a été élevée dans la stricte observance de la religion musulmane. En 1979, elle étudie la médecine à l'université d'Alep, dans le nord du pays, quand elle est témoin du meurtre d'un de ses professeurs par des militants islamiques qui hurlent "Allah est grand !" en le criblant de balles.

Plus de vingt-cinq ans plus tard, dans la maison spacieuse des environs de Los Angeles qu'elle partage avec son mari et ses trois enfants de 24, 20 et 15 ans, elle définit cet événement traumatisant comme le point de départ de sa démarche actuelle. "Quand vous tuez un être humain au nom de Dieu, qu'est-ce donc que ce Dieu ?", interroge-t-elle dans son anglais tonifié par le rythme de la langue arabe.

Elle perd alors la foi et tente avec son mari de quitter la Syrie. Ils y parviennent finalement en 1989 et s'installent en Californie. Wafa ne parlait pas un mot d'anglais, mais elle a repassé toutes ses qualifications de médecin psychiatre dans le système médical américain.

 

Dès le jour de son arrivée, elle s'est mise à écrire, en arabe. "Le savoir que j'ai acquis dans ce pays m'a sortie d'une pensée rétrograde, dit-elle. Je suis libre et capable d'aider mon peuple, qui est otage des enseignements de l'islam, à se libérer." Ses écrits ont vite circulé dans la communauté arabo-américaine, puis sur le site Web www.annaqed.com (annaqed veut dire "critique"), créé par un immigré syrien établi à Phoenix, dans l'Arizona.

 

Quand la chaîne arabe Al-Jazira a eu besoin d'apporter la contradiction à un islamiste fondamentaliste pour l'émission de débat "Directions opposées", elle a tout naturellement pensé à Wafa Sultan, qui s'est exprimée en direct et en arabe, depuis sa résidence californienne.

 

Au risque de paraître manichéenne à son tour, elle estime qu'il n'est même pas question pour elle de réformer l'islam, "un système en crise depuis sa création il y a quatorze siècles, et avec lequel aucune négociation n'est possible !". Elle constate, sans les cautionner pour autant, que les régimes dictatoriaux - comme en Iran jusqu'en 1979, en Syrie ou en Irak - ont exercé un certain contrôle sur la montée en puissance de l'extrémisme islamique. "La religion musulmane s'est toujours protégée en établissant un lien très fort avec le pouvoir politique. Dans le même temps, les dictatures contrôlaient à leur manière le pouvoir du clergé." Mais, avec les soubresauts de l'actualité économique et politique, et surtout les attentats du 11-Septembre, l'islam a atteint selon elle un point critique : "L'Occident a enfin compris le danger et cela nous force à changer."

 

Wafa Sultan se garde de porter un jugement sur le bien-fondé de la guerre en Irak, mais remarque que les Américains "sont venus chercher des armes de destruction massive, mais pas dans les bons endroits, car les vrais "WMD" Weapons of Mass Destruction, ce sont les enseignements des écoles des pays islamiques."

 

Elle se voit volontiers en nouveau Voltaire apportant ses lumières au monde arabe, en philosophe sauveur de ce grand désastre mondial induit par un excès de religion. Elle a déjà publié deux livres en langue arabe sur Internet, et travaille actuellement à un troisième ouvrage, The Escaped Prisoner : When God is a Monster (Le prisonnier échappé : quand Dieu est un monstre).

 

Le prisonnier qui s'est échappé, "c'est moi", convient-elle. "Dans dix ans, une femme saoudienne dira ce que je dis aujourd'hui, non pas depuis sa maison aux Etats-Unis, mais depuis sa maison en Arabie saoudite." Elle espère finir ce livre cet été. Les éditeurs américains se l'arrachent déjà

 

Parcours

 

1958

 

Naissance à Banias (Syrie).

 

1979
Meurtre de son professeur à l'université d'Alep.

 

1989
Exil vers les Etats-Unis, avec son mari et ses enfants.

 

2005
Devient citoyenne américaine.

2006
Intervient sur Al-Jazira, le 21 février, face à un théologien égyptien.

Source le Monde, par l’intermédiaire de Forum Algérie, information relayée par

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 00:25

Rions ensemble - Souper plombé  

 

C'est l'histoire d'une famille très pauvre. Un soir, en préparant le souper, la mère échappe une boîte de plombs de carabine dans la soupe.
Comme ils sont très pauvres, elle ne jette pas la soupe et décide de la servir quand même à ses trois garçons, qui ne s'en rendent même pas compte.
Le lendemain matin, le plus jeune vient voir sa mère et lui dit :
"Maman, hier soir j'ai été aux toilettes et il y avait des plombs dans mon urine".
Sa mère lui répond que ce n'est pas grave et lui dit toute l'histoire.
Le deuxième fils arrive ensuite et il dit la même chose à sa mère. Elle lui dit, à lui aussi, que c'était des plombs qu'elle avait laissés la veille dans la soupe.
Le plus vieux des garçons arrive finalement, mais sa mère l'interrompt en lui disant :
"Oui, oui, je sais. Hier il y avait des plombs dans ton urine.
Mais son fils lui répond :
- Non, ce n'est pas ça, hier soir je me suis masturbé et j'ai tué le chien" 
 

 

Source Seniorplanet 

 

Blaguounette, relayée par   

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 06:19

Airbus - Premiers pas sur le marche américain avec la livraison de 322 hélicoptères

 

Lundi 11 décembre 2006, 19h59 
Le géant européen de l'aéronautique Airbus / EADS a fait lundi son entrée sur le marché américain de la défense, en livrant à l'armée de Terre des Etats-Unis le premier d'une série de 322 hélicoptères, fabriqué par sa filiale Eurocopter. 

"C'est la première fois, la toute première fois, que nous concourrons en première ligne pour un contrat de défense majeur (aux Etats-Unis) et le fait que nous ayons été sélectionnés parle de lui-même", a commenté Ralph Crosby, PDG de la filiale américaine d'EADS, en marge d'une cérémonie sur le site où seront produits ces appareils, à Columbus (Mississippi). 

L'armée de Terre a attribué en juillet ce contrat d'une valeur estimée à plus de deux milliards de dollars à l'hélicoptériste, déjà présent sur le marché civil aux Etats-Unis. 

"Je ne pense pas que l'armée ait jamais été dotée d'un système aussi important", a commenté le général Clyde Vaughn, directeur de la Garde nationale de l'armée de Terre, qui recevra les deux tiers de ces appareils, lors d'une conférence de presse. "C'est le bon appareil" et "au bout du compte le gagnant, ce sera l'armée en général et la Garde nationale en particulier", a-t-il ajouté. 

Pendant la compétition, Eurocopter avait marqué des points auprès de la Garde nationale, en apportant son aide à l'été 2005 lors des opérations de secours consécutives au cyclone Katrina pour laquelle cette force avait été mobilisée. 

La première tranche porte sur 42 appareils de type UH-145 (UH-72A, dans le vocabulaire de l'armée), d'une valeur unitaire estimée à 5 millions de dollars, a précisé Eurocopter dans un communiqué. 

Les premiers appareils seront assemblés en Allemagne puis, progressivement, leur fabrication sera transférée à Columbus. A terme, ils seront à 65% américains (fabrication et composants), selon EADS. 

La livraison du premier exemplaire de cet appareil, dont deux autres exemplaires doivent être fournis cette année, a donné lieu à une cérémonie au cours de laquelle l'UH-72A a été baptisé par des représentants de la tribu Lakota, de la nation Sioux, dont il portera le nom, comme c'est la tradition pour les aéronefs de l'armée de Terre, tous connus sous des noms indiens. 

"Ce contrat représente le fruit d'une vingtaine d'années d'efforts pour crédibiliser Eurocopter aux Etats-Unis", où l'entreprise a remporté un contrat majeur auprès des gardes-côtes au début des années 1980, a commenté Philippe Harache, vice-président exécutif d'Eurocopter. "Nous nous heurtions jusqu'à présent à l'obstacle constitué par la vente d'hélicoptères à l'armée américaine", a-t-il souligné. 

"Le système d'acquisition des armées américaines est le suivant", a-t-il détaillé: "l'appel d'offres a été lancé pour un contrat global de 322 à 353 hélicoptères mais les commandes ne seront affermies que par tranches annuelles, les premières tranches étant d'une dizaine d'appareils". 

Quant au fait de savoir si ce contrat ouvrira la porte à de futures réussites d'EADS sur le premier marché militaire du monde, il a répondu: "Ce n'était pas notre mission". "Notre mission c'était de gagner ce contrat". "Nous avons montré qu'il était possible, lorsque tous les éléments étaient réunis pour ce faire, de gagner une affaire auprès des forces armées américaines", a-t-il conclu. 

 

Source «Journal du Net», information relayée par : 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 00:55

Arts et Spectacles - Jean Paul Sartre

L'âge des passions  

 

1958. L'événement politique, c'est évidemment le retour au pouvoir du général de Gaulle faisant approuver par 80 % des électeurs la constitution de la Ve République. L'événement théâtral, c'est la première des Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre par ailleurs attelé à la rédaction de sa monumentale Critique de la raison dialectique.


Sartre, l'âge des passions débute donc en 1958, mémorable et foisonnant millésime, pour prendre fin en 1964. En octobre de cette année-là, survient un événement incroyable : celui que de Gaulle surnomme - avec un évident respect - "Voltaire" refuse le Prix Nobel ! Du jamais vu.

Nous allons donc raconter la passion philosophique, théâtrale, littéraire, journalistique, politique, française, internationale, d'un homme hors normes. La lutte contre la guerre d'Algérie, le Manifeste des 121 provoquant en retour le plasticage des Temps Modernes par l'OAS ; puis encore deux attentats qui détruisent le petit appartement du philosophe, manquant de peu leur cible. À l'époque la passion est un risque, l?engagement a un coût. Et les voyages... Sartre débarque à Cuba avec Simone de Beauvoir, reçus par Fidel Castro, se range sans barguigner derrière les "damnés de la terre". Et leurs amours qui scandalisent. Jean-Paul d'un côté, Simone de l'autre, vivent sans hypocrisie leurs passions amoureuses sans rien se cacher. Ou presque. Mais ils forment un couple indestructible, unis par les liens de l'esprit.

Une époque romanesque, novatrice, pleine d?espérances, de combats et d'illusions. Par opposition à l'âge de raison, c'est l?âge des passions. 

Si vous désirez en savoir plus sur sa vie, cliquez sur les liens ci-dessous :  

 

http://www.ac-strasbourg.fr/pedago/lettres/lecture/Sartrebio.htm 

http://www.philagora.eu/educatif/index.php/Philo-Bac-Notions/Sartre_existentialisme  

 

Source FR2.com, information relayée par 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 00:49

Vista épuise les batteries d'ordinateur portable 

Microsoft vient de reconnaître que les batteries d'ordinateurs portables pourraient avoir une autonomie plus réduite lorsque l'utilisateur est connecté à un point d'accès Wi-Fi sous Vista. Microsoft affirme que cela vient du fait que ces points d'accès ne prennent pas en charge les nouveaux modes d'économie d énergie de Vista. Plusieurs personnes l'avaient déjà signalé, mais c'est la première fois que Microsoft l'avoue officiellement. 

Il faut dire aussi qu'à la dernière minute, les responsables de Vista ont décidé de privilégier par défaut les performances du réseau au détriment de la consommation d'énergie. La raison est simple : les routeurs ne gérant pas le nouveau mode d'économie d'énergie, les utilisateurs pouvaient rencontrer des problèmes de connexion. Donc, juste avant que Vista passe en RTM, Microsoft a tout simplement mis par défaut le mode performance alors qu'il est en principe sélectionné lorsqu'un ordinateur est branché sur secteur. Bref, rien de bien méchant même si cela montre que Vista doit encore mûrir et qu'il ne conviendra pas aux possesseurs d'ordinateur portable en quête de mobilité. Sachez tout de même qu'il est possible de passer en mode d'économie d'énergie, via le panneau de configuration mais la connectivité avec le point d accès n'est plus assurée 

Source PC Astuces, information relayée par  

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 00:34

Algérie - Connaissez vous Skikda?

Bonjour ! Je ne connais pas encore Skikda, mais j’ai découvert ce lien qui m’a donné envie d’y aller. Pour tous ceux qui comme moi ne connaissent pas encore Skikda, je les invite à y aller l'été prochain. En attendant, visitez virtuellement la ville en cliquant ici : http://www.wilayadeskikda.com/panoramique.html

 

 

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0