Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 mai 2019 5 24 /05 /mai /2019 21:52

États-Unis : l'administration Trump reporte la sortie du billet de 20 dollars à l'effigie d'une militante anti-esclavagiste

 

Etats-unis-dollar-billet-Harriet-Tubman

Etats-unis-dollar-billet-Harriet-Tubman

Le projet de faire figurer le portrait d'Harriet Tubman, une militante noire anti-esclavagiste active dès 1850, sur les billets de 20 dollars est reporté au moins jusqu'à 2028, a indiqué mercredi le secrétaire américain du Trésor Steven Mnuchin.

Harriet Tubman (1822-1913), qui aida à la libération d'esclaves puis participa à la lutte pour le droit de vote des femmes, devait remplacer sur les billets de 20 dollars dès 2020 le président populiste Andrew Jackson (1767-1845), un personnage admiré par Donald Trump et comme lui très controversé. Elle aurait été la première personnalité noire à figurer sur un billet de banque aux États-Unis.

"La raison principale pour redessiner le billet de 20 dollars est le problème de contrefaçons", a déclaré Steven Mnuchin, secrétaire du Trésor, lors d'une audition au Congrès. "Sur cette base", le nouveau billet "ne sortira pas avant 2028", a-t-il déclaré.

Le secrétaire du Trésor n'a pas donné d'explication sur ce report, affirmant se concentrer sur "les questions de sécurité" alors que la coupure est l'une des plus utilisées aux États-Unis.

a décision avait été annoncée au printemps 2016 par l'administration de Barack Obama. Pendant la campagne présidentielle, Donald Trump avait qualifié ce choix de "purement politiquement correct", suggérant que le portrait de l'abolitionniste irait mieux sur le billet de 2 dollars, une coupure qui n'est plus imprimée.

Donald Trump préfère Andrew Jackson à Harriet Tubman

Le choix d'Harriet Tubman avait été porté par une vaste enquête d'opinion menée par le Trésor. "Women on 20s" ("Femmes sur le billet de 20"), une association militant pour que les femmes soient enfin à l'honneur sur les billets de banque, avait aussi recueilli plus d'un demi-million de voix lors d'une enquête en ligne.

La militante anti-esclavagiste avait été la première de quatre finalistes, devant notamment Rosa Parks, figure historique du combat pour les droits civiques ; et devant la première Dame, Eleanor Roosevelt.

Le visage d'Andrew Jackson, septième président américain, au pouvoir de 1829 à 1837, est présent sur les coupures depuis 1928. Donald Trump a affiché le portrait de son lointain prédécesseur dans le Bureau ovale et aime se comparer à un "grand homme" qui s'en est pris "à l'élite arrogante".

Ce bouillant général, vainqueur d'une bataille historique contre les Anglais à la Nouvelle-Orléans en 1815, se définissait comme "un homme du peuple". Mais il est aussi resté dans l'histoire pour avoir massivement fait déporter les tribus indiennes, un exode surnommé le "Sentier des larmes" qui a fait des milliers de morts.

Source AFP

Le Pèlerin

Claude Nougaro et Louis Amstrong

Partager cet article

Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 05:09

Zalla

Le « Bon Vivre » en Ariège - Pyrénées

Prosper coupe du bois dans les forêts d’Ariège

Où la jolie Zalla cherche des champignons.

Brusquement le brouillard l’attrape dans son piège

Et la belle apeurée perd le Septentrion.

 

Elle tourne, affolée et quitte le sentier

Elle se heurte aux arbres, s’accroche dans les ronces,

S’étale lourdement, en oublie son panier,

Ses appels au secours demeurent sans réponse.

 

Soudain elle se sent accrochée par le bras,

Paralysée d’effroi, bien près de défaillir,

Elle voit, tout contre elle, Prosper, l’homme des bois.

 

Éclatant en sanglot elle va se blottir

Sur le poitrail velu de son rude sauveur

Puis, très reconnaissante, lui offre ses faveurs…

 

- Pour ton coupeur de bois embaumant la résine

Zalla eût plus d’attraits que la fée Mélusine !

Pour le remercier de sa protection

Elle lui a donné bien des satisfactions !


 

Mais pour Zalla aussi, perdue et paniquée

La force rassurante d’un homme baraqué

Était un beau cadeau, un don de la nature

Au parfum de sous bois et au goût d’aventure.


 

La belle a découvert au fond de la forêt

Que le brouillard sournois a parfois des attraits.

- Plus tard, dans la cabane de rondins équarris

Prosper et sa Zalla se sont aimés, ont ri,


 

Puis ils ont eu besoin de quelques nourritures,

Alors le bûcheron prépara la Garbure.

Ce plat emblématique des rudes Pyrénées,

Des rochers ariégeois aux terroirs béarnais,


 

Fabrique des géants, bouscatiers, rugbymen,

Joyeux et forts en gueules, tous solides amants.

Pour faire la garbure, petit, d’abord tu dois

Avoir du vrai confit de canard ou bien d’oie.


 

Retires-en la graisse ou tu feras blondir

Deux oignons émincés sans les faire roussir.

Au fond d’une casserole met confit et oignons,

Puis deux litres d’eau froide, monte à ébullition,


 

Quand ça bout tu rajoutes un choux coupé en quatre

Dont tu retires les feuilles dures, jaunâtres.

Tu couvres et fais cuire pour une heure et demi.

Pendant ce temps tu coupes du pain complet rassis,


 

Tu râpes deux hectos de tome de Bethmale,

Sec, ancien, parfumé, aux saveurs animales.

Dans un tian à hauts bords, tu disposes le pain,

Puis les feuilles de choux hachées pas trop rupin,


 

Le confit désossé coupé en filets minces,

Le fromage râpé de nos belles provinces,

Et puis tu recommences jusques à demi pot,

Et enfin tu arroses avec le bouillon chaud,


 

Tu saupoudres au dessus le reste du fromage

Et tu fais gratiner, à four chaud, sans brûlage.

A nous, belles conquêtes ! Le vin vous embellit.


 

Continuons la fête, ouvrez-nous votre lit.

Chantons, rions, mangeons, et trinquons nuit et jour

A la beauté des femmes, au vin et à l’amour !

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
15 mai 2019 3 15 /05 /mai /2019 14:17

Le journal d'une passagère lors d'une croisière, sur le paquebot « France »

 

Le capitaine et sa passagère

Le capitaine et sa passagère

LUNDI: Cher journal… Quelle magnifique croisière se sera ! Ce soir, je me suis sentie importante. Le capitaine m’a demandé pour dîner à sa table.

MARDI: Cher journal… J’ai passé tout l’après-midi sur le pont avec le capitaine. C’était très intéressant mais je n’ai pas compris tous les détails.

MERCREDI: Cher journal… Ce soir, le capitaine m’a fait des avances et j’ai été surprise qu’un officier de la marine puisse avoir un tel comportement. Même s’il est un homme très charmant, je ne suis pas ce genre de fille.

JEUDI: Cher journal… Ce soir, le capitaine m’a menacé de laisser couler le navire si je n’accepte pas ces propositions.
VENDREDI: Cher journal… Cet après-midi… j’ai sauvé 2600 vies humaines. Deux fois !

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2019 2 14 /05 /mai /2019 20:09

Une histoire de Curé

 

Humour ecclésiastique – Que Dieu me pardonne... !

Après la messe, le curé va, comme à son habitude, se reposer à l'ombre du marronnier, derrière l'église. En entendant un merle siffler, il lève la tête et aperçoit une petite fille, debout dans l'arbre, sans culotte.

Il s' écrie:
- Dieu du ciel ! Descend tout de suite, mon enfant!
La gamine obtempère et le prêtre lui dit :
- Tiens, voilà  cinq euros.

Dis à ta maman qu' elle t'achète une culotte.
La petite court raconter l'histoire à sa maman.

Celle-ci réfléchit et se demande combien le curé lui donnera si elle monte, elle-même, dans l'arbre, sans culotte.

Le dimanche suivant, le curé s' installe de nouveau sous le marronnier.
Il entend le merle et il lève la tête.

Il voit la maman, sans culotte. 
- Mon Dieu, ce n'est pas possible!

Descendez au plus vite, ma fille!
La mère descend et le curé lui dit
- Tenez, prenez ces dix euros, et allez-vous acheter un rasoir

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
14 mai 2019 2 14 /05 /mai /2019 02:28

La Marmotte des Pyrénées

En parcourant les Pyrénées

Madame la marmotte

Elle siffle, sifflote,
Madame la marmotte.
Elle sait se cacher,
Pas aisé de tricher,
Que trop près l'on s'approche,
Et hop, sous une roche !
L'hiver, dans son terrier,
Nul ne peut l'éveiller,
Elle prend bien son temps
Et dort tout son content.
Quand le printemps revient,
Elle se dit :" Tiens tiens,
Allons voir si le ciel
A son habit de miel."
Elle sort le museau
Et, si l'air est au beau,
Elle trotte, trottine.
Marmotton, marmottine,
Qui la suivent de près,
S'amusent dans les prés.
"Pas trop loin , les enfants",
S'inquiète la maman,
Redoutant le vautour
Qui s'abat sans détour.
Puis, pendant tout l'été,
Ils vont manger, manger.
Ils étaient maigrichons,
Il deviennent tout ronds
Pour affronter le froid
Et sa bien dure loi.
En attendant l'automne
Où les feuilles frissonnent,
Elle siffle, sifflote,
Madame la marmotte.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
12 mai 2019 7 12 /05 /mai /2019 21:06

Prendre le temps de Dire

 

Les leçons de la vie

Les leçons de la vie

Un jour, un enseignant demanda à ses étudiants d’écrire les noms des autres étudiants dans la classe sur deux feuilles de papier et de laisser un espace entre chaque nom.
Puis, il leur dit de penser à la chose la plus agréable qu’ils pourraient dire de chacun de leurs camarades et de le noter.
Ça a pris le reste du cours pour finir leur tâche, et chaque étudiant quitta la salle en remettant leurs feuilles à l’enseignant.
Ce samedi-là, l’enseignant nota le nom de chaque étudiant sur une feuille individuelle pour chacun, et inscrivit ce que tout le monde avait dit de chacun.
Le lundi, elle a donné à chaque étudiant sa liste respective. Avant longtemps, la classe entière souriait. «Vraiment ?» qu’elle entendit chuchoter

«Je ne savais pas que j’avais autant d’importance pour qui que ce soit ! » et, « Je ne savais pas que les autres m’aimaient autant.» fut la plupart des commentaires.
Personne n’a plus jamais parlé de ces papiers dans la classe à nouveau.
Il n’a jamais su s’ils en avaient discuté après la classe ou avec leurs parents, mais peu importe. L’exercice était arrivé à son but.
Les étudiants étaient contents l’un de l’autre.

Ce groupe d’étudiants termina finalement l’année.

Plusieurs années plus tard, un des étudiants fut tué au Viêt-Nam et l’enseignant assista aux funérailles de cet étudiant spécial. Elle n’avait jamais vu un homme dans un cercueil militaire avant.
Il avait l’air si élégant, si mature. L’église fut remplie par ses amis.
Un à un, ceux qui l’avaient aimé sont allés pour une dernière fois le voir dans le cercueil. L’enseignant fut le dernier à y aller.
Comme il se tenait là, un des soldats qui était porteur du cercueil est venu vers lui. Il lui demanda :
« Étiez-vous l’enseignant de maths de Marc ?  »
Il hocha la tête en signe de «ou ». Alors il lui dit :
« Marc m’a beaucoup parlé de vous.»

Après les funérailles, la plupart des anciens camarades de classe de Marc sont allés déjeuner ensemble. Les parents de Marc étaient là, attendant de parler avec son enseignant de toute évidence.
«Nous voulons vous montrer quelque chose,» dit son père en sortant un portefeuille de sa poche.
« Ils ont trouvé ça sur Marc quand il a été tué. Nous avons pensé que vous pourriez le reconnaître.»

En ouvrant le portefeuille, il a soigneusement enlevé deux morceaux de papier qui avaient évidemment été collés, pliés et repliés plusieurs fois.
L’enseignant a su sans même regarder que les papiers étaient ceux où il avait énuméré toutes les bonnes choses que chacun des camarades de Marc avait dit de lui.
« Merci beaucoup pour avoir fait cela,» dit la mère de la Marc.
«Comme vous pouvez le voir, Marc l’a gardé précieusement.  »

Tous les anciens camarades de classe de Marc ont commencé à se rassembler autour de l’enseignant. Charlie (l’enseignant) souri d’une façon plutôt gênée et dit :
« J’ai toujours ma liste dans le tiroir du haut de mon bureau à la maison.»
La femme de Chuck (un ancien étudiant) dit :
« Chuck m’a demandé de mettre le sien dans notre album de mariage.»
« J’ai le mien aussi,  » dit Marilyne,  » Il est dans mon journal intime.»
Alors Vicky, une autre camarade de classe, prit son livre de poche, en sortit son fragile morceau de papier contenant la liste et le montra au groupe. Puis elle dit :
« Je porte ceci avec moi tout le temps.» et sans battre de l’oeil, elle poursuivit : »Je pense que nous avons tous gardé notre liste.»

C’est à ce moment que l’enseignant s’est finalement assis et s’est mis à pleurer. Il a pleuré pour Marc et pour tous ses amis qui ne le reverraient plus jamais.

La quantité de gens dans la société est si grande que nous oublions que cette vie se terminera un jour.
Et nous ne savons pas quand le jour viendra.

Alors, s’il vous plaît, dites aux gens que vous aimez et dont vous vous souciez, qu’ils sont spéciaux et importants. Dites-leur avant qu’il ne soit trop tard…

Et une façon de le faire est d’envoyer ce message.

Si vous ne l’envoyez pas, vous aurez de nouveau manqué une merveilleuse occasion de faire quelque chose de beau et d’agréable.
Si vous avez reçu ceci, c’est parce que quelqu’un se soucie de vous et ça signifie qu’il y a probablement au moins quelqu’un pour qui vous comptez.
Si vous êtes «trop» occupé pour prendre quelques minutes maintenant pour envoyer ce message, serait-ce la toute première fois que vous ne faites pas cette petite chose qui ferait une différence dans vos relations interpersonnelles ?

Plus nombreux seront ceux à qui vous enverrez ceci, plus vous rejoindrez de gens dont vous vous souciez. Souvenez-vous que vous récoltez ce que vous semez, ce que vous avez mis dans la vie des autres vous revient toujours.

Puisse ce jour être béni et aussi spécial que vous êtes.

Et n’oublie pas que les amis sont la plus belle richesse du monde!!!

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 16:15

Quelle répartie !!!

Humour – Les Gens pressés

Un prix pourrait être attribué à cette guichetière d'un bureau de poste parisien pour son élégance et son humour 

Cette guichetière se trouvait face à une longue file de clients mécontents, lassés d'attendre pour pouvoir enfin déposer un chèque, retirer un chéquier ou envoyer du courrier.

C'est alors qu'un client excédé, se taillant un chemin jusqu'au guichet, jette son bordereau sur le comptoir et dit :

- JE DOIS encaisser ce chèque TOUT DE SUITE !

- Je suis désolée, Monsieur. Je serai heureuse de vous aider tout à l'heure;

Je dois d'abord m'occuper des autres clients, mais soyez sûr que votre tour viendra.

Le client ne s'en laisse pas conter. Il crie très fort de manière à ce que tout le monde l'entende :

 - EST-CE QUE VOUS SAVEZ QUI JE SUIS ?

Alors sans aucune hésitation, la préposée se lève et s'adresse à tous les clients présents: - Puis-je avoir votre attention s'il vous plaît ? Sa voix résonnant dans tout le bureau. Nous avons au guichet un client qui NE SAIT PLUS QUI IL EST. Si vous êtes en mesure d'aider cette personne à trouver son identité, nous vous prions de bien vouloir l'en informer, merci.

Alors que toute la file d'attente éclate de rire, le client furibard s'exclame:

-Je T'ENCULE !

Sans broncher, la guichetière sourit et dit:

- Je suis désolée,    

Monsieur, mais pour cela aussi il faut être capable de faire la queue ! ! !

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 10:30

La capitale de la pipe

 

Saint Claude

Saint Claude

Dans le jura, se trouve un petit village nommé Saint Claude.
Il s'avère que c'est la capitale des tailleurs de diamants et de la pipe 
je suis allée visiter une usine; ils en fabriquent de toutes sortes, des grandes des petites, des courtes et des longues....
La pipe peut être taillée directement dans le bois, plutôt la bruyère...
Pas besoin de se cacher derrière....Elle est en ivoire ou même en corne.
Vous pouvez les faire tailler a votre bon souhaite 
Certain préfèrent se faire tirer le portrait en souvenir de leur passage
Bon c'est vrai, il faut tout de même être un expert....
N'est pas tailleur de pipe n'importe qui 
Car tailler une pipe 
N'est pas donné à tous ; il faut avoir pratiqué longtemps 
Mais les gestes ne s'oublient pas
Il n'y a pas qu'aux bois de Boulogne que l'on trouve de bons tailleurs de pipes !!!!

LE TABAC TUE, LA PIPE DETEND.......

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2019 6 04 /05 /mai /2019 08:58

20 choses que tu ne sais (peut-être) pas sur la petite culotte

 

Petite Culotte

Petite Culotte

Toutes les filles en portent et pourtant que sait-on vraiment sur la petite culotte ? Voici 20 choses (forcément indispensables) que vous ne saviez peut être pas sur la petite culotte. Attention article sans dessus dessous.

1 : Pendant des siècles, la culotte n’a tout simplement pas existé. Les hommes et les femmes ne portaient rien sous leurs vêtements. Ce qu’on appelait alors culotte étaient en fait les pantalons des hommes. Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle que le concept de culotte tel qu’on l’entend aujourd’hui fait son apparition.

2 : Catherine de Médicis tente d’intégrer la petite culotte aux habitudes mode de l’époque ce qui déroute un peu les dames de la cour, les culottes étant alors réservées aux femmes de petite vertu. Elle aurait d’ailleurs piqué l’idée aux courtisanes vénitiennes.

3 : C’est l’arrivée de la crinoline qui popularise le port de la culotte. En effet cette structure placée sous les robes des dames se relève lorsqu’elles s’assoient ce qui dévoilent leur jambes et bien plus encore… Cacher son intimité devient nécessaire. Les chutes de cheval sont aussi une des causes de port de culotte obligatoire.

4 : L’ancêtre de la culotte remonte aux Égyptiens qui eux portaient des pagnes à double pans appelés « Schenti ».

5 : Étymologiquement, le mot culotte vient du terme « cul » qui signifie donc fesse en langage familier. Il peut aussi être rattaché au terme « culot » qui désigne la partie basse d’un objet.

6 : Il faut 2520 mètres de fil pur coton pour réaliser une culotte Petit Bateau.

7 : Les révolutionnaires appelés les « sans culottes » portaient le pantalon pour se différencier des aristocrates qui eux, portaient ce qu’on appelait alors la culotte, c’est-à-dire une sorte de short bouffant.

8 : En 2013, un voleur de petites culottes est interpellé en Poitou-Charentes. L’homme dérobait des petites culottes dans le jardin de ses victimes. Une famille, ayant décidé de se faire justice elle-même, a donc placé une caméra dans son jardin pour coincer le voleur ce qui a grandement aidé les policiers.

9 : Dans les sex-shops japonais, on peut trouver des distributeurs de petites culottes usagées. Une date de fraîcheur est indiquée sur l’emballage. (C’est fin, c’est très fin…)

10 : Une petite culotte anti-viol a été créée par la marque AR Wear. La culotte est muni d’un micro cadenas qui se contrôle grâce à un code à 4 chiffres. Sans le « déverrouillage », impossible d’enlever la culotte.

11 : Porter la culotte est une expression qui date de la fin du XVIII ème siècle et qui signifie assumer le rôle de l’homme dans un couple. Toujours en référence au fait que les hommes portaient des pantalons (qu’on appelait culottes) et les femmes exclusivement des jupes et des robes.

12 : Lorsque la culotte est passée dans les mœurs vers le milieu du XIXème siècle, on l’appelait le « tuyau de modestie ». Poésie.

13 : Les Écossais ont une réponse toute faite lorsqu’on leur demande ce qu’ils portent sous leur kilt : « The futur of Scotland ».

14 : En 1992, Sharon Stone affole les cinéphiles dans Basic Instinct. Une scène restera dans les annales du cinéma. Celle de l’interrogatoire durant laquelle Catherine Tramell décroise et recroise ses jambes laissant deviner son non port de petite culotte. Sharon Stone a d’ailleurs déclaré que cela ne devait pas se voir au montage et s’est dite choquée non de la scène en elle-même mais d’avoir été trahie par son réalisateur.

15 : Il existerait une petite culotte anti douleurs menstruelles.  Réalisée en fibre synthétique nouvelle génération, elle stimulerait notre système naturel pour éviter certains petits inconvénients.

16 : En 2009 Sally P, une étudiante de 21 ans a déclaré gagner 300 € par mois en vendant ses culottes déjà portées sur internet.

17 : Une de premières provocations de Madonna (bien avant la simulation de masturbation sur scène) a été de jeter sa petite culotte dans la foule de ses spectateurs. C’était en 1987 devant 130 000 personnes au parc de Sceaux.

18 : Damian Lewis a déclaré avoir reçu pour l’un de ses anniversaires un paquet contenant 40 petites culottes de la part d’un groupe de fans, les «  Damian bunnies ». Sur chaque étiquette, étaient précisés,nom, âge et pays. Damian a fini par les mettre à la poubelle.

19 : En 2009, une culotte ayant appartenu à la Reine d’Angleterre a été mise aux enchères sur E-bay. Elle aurait oublié une valise dans un avion lors d’un voyage en 1968. L’estimation était de 5200 € en milieu d’enchère.

20 : John Hamm, le Don Draper de Mad Men ne porterait pas de slip.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 15:18

Le petit jardin du Bonheur

 

Chez moi, à Vèbre

Chez moi, à Vèbre

Le jardin, c’est de la philosophie rendue visible. 

Si vous possédez une bibliothèque et un jardin,

 

Vous avez tout ce qu’il vous faut. 

Les jardins sont une des formes du rêve,

 

Comme les poèmes, la musique et l’algèbre. 

Un jardin, même tout petit, c’est la porte du paradis. 

Le jardin est une méditation à ciel ouvert,

 

Un secret révélé à qui le mérite. 

Dieu Tout-Puissant planta tout d’abord un jardin.

 

Et, vraiment, c’est le plus pur des plaisirs humains. 

Il est d’étranges soirs où les fleurs ont une âme. 

Tout jardin est, d’abord l’apprentissage du temps,

 

Du temps qu’il fait, la pluie, le vent, le soleil,

 

Et le temps qui passe, le cycle des saisons. 

Le bonheur n’est pas une plante sauvage,

 

Qui vient spontanément, comme les mauvaises herbes des jardins

 

C’est un fruit délicieux, qu’on ne rend tel, qu’à force de culture. 

"Il y a plus de plaisir à faire un jardin qu’à contempler le paradis." 

"Il n’est pas pour moi d’occupation plus délicieuse

 

Que la culture de la terre …

 

Et pas de culture comparable à celle du jardin …

 

Mais, bien que je sois un vieil homme,

 

Je ne suis qu’un jeune jardinier." 

 

Une ville ne vaut pas plus qu’un jardin de roses. 

 

Pour faire un jardin,

Il faut un morceau de terre et l’éternité. 

 

Nous vivons trop dans les livres

Et pas assez dans la nature. 

 

Le personnage que nous sommes,

C’est un jardin, et notre volonté le cultive. 

 

Le bout du monde et le fond du jardin

Contiennent la même quantité de merveilles. 

La grammaire est, après le cheval,

Et à côté de l’art des jardins, l’un des sports les plus agréables. 

Pourquoi Dieu a-t-il fait l’homme jardinier ?

 

C’est parce qu’il savait qu’au jardin la moitié du travail se fait à genoux. 

 

Le jardin est la prolongation naturelle d’une conception de la vie. 

Une seule rose peut être mon jardin... un seul ami, mon univers.

 

Source inconnue

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0