Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 23:15

 

Connaissez vous Juliette, la Toulousaine ?  

 

 

 

 

 

 

  

 

Son grand-père paternel, né en Kabylie, Lucien Noureddine, débarqua d'Algérie, dans les années 20. pour laver les tramways à Marseille. Il deviendra plus tard directeur honoraire des R.G. de Paris. Le reste de sa famille, à savoir sa grand-mère paternelle et toute sa famille maternelle est originaire du Limousin. Son père, Jacques Noureddine était saxophoniste, clarinettiste, avant d'intégrer l'orchestre du Capitole, à Toulouse. 

De qui s'agit-il ..mais de Juliette évidemment...  

 

   

Juliette est née à Paris le 25 septembre où elle vécut jusqu'à l'âge de 13 ans. Elle passera son adolescence dans une institution religieuse de la Ville Rose et apprendra à aimer la musique auprès de son père.     

Après son Baccalauréat, il fit des études supérieures assez brèves, six mois en faculté  de lettres, six autres mois de musicologie, puis commença sa vie de bohème.   

Fière de ses origines, Noureddine signifie "lumière de la foi" en arabe. 

Elle considèrera le Sud-Ouest comme sa ma terre d'élection. 

En 1980 elle est joue dans les pianos-bars de Toulouse où elle clame Brel et Piaf. Ses références, ses inspirations et ses goûts musicaux sont à la fois classiques et populaires, jazzy et orientaux.. Sa gouaille et la poésie de ses textes font son succès. Juliette aime la scène et multiplie les spectacles. 
En 1985/86, elle apparaît au Centre Culturel de Toulouse ainsi qu'au Printemps de Bourges. 
  

En 1997 elle obtient une Victoire de la musique dans la catégorie 'révélation de l'année' : sa victoire récompense une carrière débutée 17 ans plus tôt, mais construite hors des plateaux de télévision.   

Cette année, la chanteuse Juliette fête ses 20 ans de carrière à la Salle Gaveau (Paris).   

Chanteuse engagée et Comédienne sur scène, elle est l?amie des Sandoval, Zebda etc.. Pour elle,  la prise de conscience politique est une arme efficace pour lutter contre tous les maux : racisme, problèmes sociaux etc.

Si vous désirez en savoir plus, je vous conseille les deux liens ci-dessous : 

http://juliette.artistes.universalmusic.fr/ 

http://www.juliettenoureddine.com/  

 

Amicalement,

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 00:15

 

Rions ensemble -Histoire de Couple - Quel travail..!

C'est un homme qui est marié depuis peu de temps, et sa femme a une sale manie, de dormir toute nue avec les jambes écartées. un jour il lui dit :
- Tu sais ma chérie, un jour tous tes organes vont tomber à force de dormir ainsi.
- Mais non, ne t'en fais pas.
- Quelques mois passent, et elle ne change toujours pas ses habitudes. Il décide de faire quelque chose. le soir en rentrant du travail, il va chez le boucher et achète des abats, des tripes... et les mets au frigo.
Le lendemain matin, il les met devant les jambes de sa femme encore endormie et part au boulot. Le soir en rentrant, il lui demande :
- Alors, comment ça va ?
- Tu sais quoi, tu avais raison, tous mes organes sont tombés.
- Et ça fait mal ?
- Non, mais qu'est-ce que c'est dur à tout remettre à l'intérieur
!

Blague relayée par Le Pèlerin



 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2006 4 06 /04 /avril /2006 23:15

 

Jeudi 16 octobre Sarria - Palas de Rei    

Départ 8h00 Arrivée 20h00 47km / 1090.8 km

47 km avec une tendinite…  

  

 

 L’arrêt à Sarria et peut être les médicaments que j’avais ingurgités m’avaient fait le plus grand bien et je partais assez tôt le matin, non sans avoir visité une magnifique église et son cloitre. 

 

    Eglise et Cloitre de Sarria

 La seule chose qui me peinait, c’était l’absence de Gérard…enfin… 

Je repris donc le chemin, au milieu des hameaux et loin de la civilisation. Je croisais une multitude de chemins donnant accès aux métairies du coin. L’élevage des porcs était courant. 

Les gens du coin n’étaient pas très loquaces, contrairement à tous ceux que j’ai pu rencontrer précédemment, tout au long du chemin. 

Il faut dire qu’ils doivent voir passer tant de Pèlerins. 

Parmi les nombreux villages et hameaux traversés, j’ai retenu Ferreiros où je me suis arrêté dans un bar pour prendre un petit déjeuner avant d’arriver à Portomarin

Pour information, l’ancien village de Portomarin a été volontairement noyé par un barrage. Ses ruines apparaissent parfois par basses eaux.  Mais les monuments importants ont été sauvés et reconstruits pierre par pierre sur la colline. 

L'entrée de Porto Marin, Tournez à gauche pour Palas de Rei

A Portomarin l’on peut visiter : 

- Les églises romanes San Nicolas du 13ème siècle et San Pedro du 12ème  

Le Portail de San Nicolas

-  Le Palacio de Berbetoros du 17ème siècle. 

-  La Casa dos Condes (Maison comtale du 16ème siècle) 

Je poursuivais mon périple par un chemin agréable qui zigzaguait de part et d’autres de la route C 135. 

Je traversais Gonzar et passais devant l’église Santa Maria, Castromajor

A Hospital de la Cruz je pris une petite route très calme qui serpentait au milieu de charmants petits villages. 

Comme il me fallait avancer j’ai hâté le pas et traversé ces nombreux  petits villages sans trop m’y attarder (Rio, Pazo de Lameiros, Ligonde et ses mille ans d’histoire,  Lestedo) avant d’arriver à Palas de Rei (borne 63).

De nombreuses maisons étaient ornées de coquilles Saint-jacques, sculptées ou rapportées et collées. 

A Palas de Rei  (Palais du Roi), je passais devant l’église San Tirso possédant une porte romane magnifique. Je m’arrêtais au refuge de la paroisse et me mis à soigner mes petits bobos après avoir effectué mes mouvements quotidiens. 

Ce dont je me souviens encore le plus est l’excellent petit restaurant où je me suis arrêté où j’ai pris un repas à base de poissons. Je me suis sifflé une bouteille sans grande difficulté. A 22h30 j’étais au lit…Et comme le vin avait des effets soporifiques….

 

Le Pèlerin  

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2006 4 06 /04 /avril /2006 23:00

 

Santé - Peut on se baigner après manger ? 

On a du vous le dire : juste après un copieux pique-nique sur la plage, pas question d'aller piquer une tête sous peine de noyade. Pourquoi conseille-t-on d'attendre quelques heures avant de se jeter à l'eau ? Pourquoi se noierait-on plus facilement après manger ? La digestion est une grosse dépense calorique. Or se baigner, c'est aussi une dépense énergétique : les mouvements de nage et le maintien de la température corporelle demandent des efforts, d'autant plus que l'eau est froide. 

Digérer et se baigner, quel effort ! 

Lors d'une baignade qui suit un repas, l'organisme doit donc faire face à trois dépenses simultanées. C'est faisable, certes, mais c'est beaucoup. Les coups de pompe, voire dans certains cas les évanouissements attendent le baigneur au tournant. Et dans l'eau, le moindre malaise peut vite tourner au drame : on peut se noyer, même à faible profondeur. 

Des chauds et  froids perturbateurs 

Mais tout n'est pas à mettre sur le dos de la digestion. En réalité, le principal danger qui guette les baigneurs, qu'ils aient mangé ou non, c'est l'hydrocution. Ce phénomène est dû à une différence de température entre l'eau et le corps. Lorsqu'il fait chaud, en effet, les vaisseaux sanguins situés sous la peau se dilatent afin de favoriser la circulation périphérique qui permet d'évacuer la chaleur. On parle de vasodilatation. Le rythme cardiaque augmente également afin d'accélérer l'acheminement du sang vers la surface, et donc, le refroidissement. 

En entrant rapidement dans de l'eau froide, la peau se refroidit très vite et les vaisseaux se contractent brutalement. Du coup, le sang périphérique reflue vers l'intérieur du corps, et provoque une augmentation de la pression artérielle. Pour lutter contre cette hypertension, le cœur ralentit. Le cerveau est alors moins bien irrigué : il ne reçoit plus assez d'oxygène. C'est l'évanouissement. 

Bien sûr, pendant la digestion, la température du corps augmente, donc la différence potentielle avec l'eau aussi, et donc le risque d'hydrocution aussi. Mais on peut être victime de ce phénomène même en ayant attendu quelques heures après le repas : une personne ayant lézardé au soleil aux heures chaudes et qui rentre brusquement dans de l'eau froide risque tout autant le malaise.  

Attendre... mais manger quand même 

Le plus sûr, donc, est d'attendre deux à trois heures après le repas, que le travail de l'estomac soit quasiment terminé. Et surtout, d'entrer dans l'eau progressivement afin que les vaisseaux sanguins ne s'affolent pas. Enfin, s'il n'est pas recommandé de nager juste après avoir mangé, il n'est pas non plus conseillé de le faire à jeun sous peine d'être victime d'un autre malaise, d'hypoglycémie cette fois.  

 

Source l'Internaute

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 23:30

Toulouse - La Vie des Quartiers - Ancely et le Club Arobe Arènes

Je vis à Toulouse Ancely...prés de Blagnac, pour ceux qui ne connaissent pas. Je suis membre d'un petit club informatique doté de peu de moyens. Le peu que je sais en Informatique,  je l'ai appris au sein de ce club.

Le club anime un site, dont vous trouverez un lien ci-dessous.

http://www.arn31.net/

Vous y trouverez aussi bien des infomations culturelles mais aussi des nouvelles relatives à l'Informatique et à la vie quotidienne.

Bien Amicalement

Le Pèlerin 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 23:00

 

Mercredi 15 octobre 2003

Triacastela / Sarria

Départ 7h10 Arrivé 13h00 20.5 km / 1043.8 km

Ah cette tendinite !  

   

Le chemin vers Sarria

Je me levais assez tôt et fit mes mouvements dans la salle de bains comme cela m'arrivait souvent (en cuisine parfois) alors que tout le monde dormait. Ma cheville me faisait souffrir et l'idée que je devrais m'arrêter si prés du but me faisait frémir.  

Après le déjeuner, je décidais de prendre les devants à petite vitesse.  

Je devais prendre le chemin le plus court, j'ai finalement pris le chemin le plus long par Samos.J'ai fait beaucoup de goudron ignorant  

volontairement le chemin qui alternait çà et là. Ma cheville me faisait de plus en plus mal et je ne pourrai pas  faire 40 km aujourd'hui. 

 

J'ai traversé Real puis Samos. A Samos je passais devant l'imposant  Monastère San Julian à proximité duquel sont enterrés de nombreux Pèlerins.  

Je m'arrêtais à l?église et visitais le cloître. Le style était classique.  

Le bourg semblait  un peu rupin et je ne m'y attardais guère.  

Je repris mon chemin en direction de Sarria.  Le relief s'était quelque peu accentué et montées et descentes se succédaient. Toutefois cette portion n'était pas des plus plaisante. Le guide me conseillait la voie nord par Montan,plus agréable .Ce sera pour la prochaine fois.  

A Sarria, je décidais de m'arrêter . Gérard était sûrement devant.Tant pis...Le paysage était toujours agréable. 

 

 

 

 

 

 

 

Sarria vue générale

Sarria

J'atteignais enfin Sarria.Je rencontrais enfin un pèlerin espagnol qui cherchait l'auberge. Je le suivais, Il était 13h00 L'auberge était fermée. Je prenais 2 « bocadillos » et 1 bière dans un café tout proche.  

A 13h30 l4auberge ouvrait. Je m'enfilais dans un duvet et m'?endormais jusqu'à 16h00 ?. 

Je prenais une douche et sortais visiter la ville. Je trouvais le centre médical. J'y rencontrais une doctoresse qui me décelait une tendinite. Elle me prescrivait une pommade  anti inflammatoire pour traiter ma cheville deux fois par jour, et des cachets à prendre trois fois par jour. Cela me permettrait me précisa-t-elle de rejoindre Santiago sans trop de difficulté. Elle me conseilla toutefois d?aller voir mon médecin dès mon retour à Toulouse. 

 

A Sarria on peut visiter :  

L'Eglise moderne Santa Maria

L'Hôpital San Antonio devenu palais de justice, 

L'Eglise San  Salvador (le sauveur) fondée en l?an 1094, mais rénovée au 14ème siècle que je visitais. 

La Tour et ses murailles octogonales (restes de l'ancienne forteresse des Seigneurs de Sarria). 

Le Couvent de la Magdalena 

La Chapelle Sainte Lazare

Je visitais longuement la ville assez vivante et commerçante. 

J'y effectuais quelques provisions de route et rejoignais l'auberge où 

Je dînais.  

A 20h15 j'étais au lit . On verrait le lendemain ce que je pourrais faire

 

Le Pèlerin  

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 00:00

 

Votre nourriture quotidienne, Aliments protecteurs ou accélérateurs de vieillissement 

 

Le vieillissement est inévitable, c'est une implication biologique «forcée» et inévitable, car comme toute chose dans cette vie la cellule "l'élément fondamentale qui constituent notre organisme" possède une durée de vie. Mais ce vieillissement pourrait être retardée en prenant soin de soit et de sa santé,en passant par la nourriture.

Les théories pour expliquer les causes et les mécanismes du vieillissement sont nombreuses, mais depuis quelques années, la part de responsabilité des radicaux libres dans le processus de vieillissement cellulaire a fait du chemin. De nombreux travaux ont démontré qu'il était possible d'agir sur les radicaux libres et d'en réduire les effets néfastes. On sait déjà que l'irradiation, les rayons U.V. et certaines substances (alcool, tabac, certains médicaments, pollution) peuvent entraîner un excès de radicaux libres. En les évitant, on s'assure une certaine forme de protection. Mais la lutte ne s'arrête pas là. Grâce aux antioxydants, on peut en effet réduire le vieillissement cellulaire et les maladies dont l'incidence augmente avec l'âge, parmi lesquelles les maladies cardiovasculaires, le cancer, la maladie d'Alzheimer, l'arthrose, la cataracte et certains désordres immunitaires. Dans un livre intitulé Le programme de longue vie, de la science à l'alimentation (Seuil), le Dr Jean-Paul Curtay et Thierry Souccar s'appuient sur de nombreuses recherches scientifiques pour proposer un régime alimentaire pour vivre «jeune plus vieux». Quels sont les aliments qui font vieillir et ceux qui gardent jeunes. Voici quelques-unes de leurs conclusions:

1. Les céréales

 

 

 

 


1.1 Aliments protecteurs: les flocons d'avoine, le sarrasin, la semoule de blé ou de riz, le germe de blé, le pain complet au levain, les pains aux céréales (seigle, avoine, orge, etc.), le boulghour (utilisé dans le taboulé libanais), le riz complet, le riz basmati.

1.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: les céréales raffinées et enrichies de fer, le pain blanc, les biscottes, les brioches et autres viennoiseries, les tartes, le riz blanc à cuisson rapide.

En plus d'agir sur le transit intestinal, les céréales complètes contiennent de nombreux antioxydants: vitamine E, flavonoïde, zinc, sélénium, cuivre et manganèse. Le pain complet au levain contient quant à lui deux fois plus de minéraux, trois fois plus de fibres et jusqu'à six fois plus de vitamines que le pain blanc. Un argument massue.

2. Les produits laitiers 
 


2.1 Aliments protecteurs: lait de soya enrichi en calcium, gruyère, emmenthal, comté, beaufort, cantal, parmesan, yogourt.

2.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: les fromages gras, les fromages transformés, le lait entier.

Le yogourt est un excellent investissement santé. Assurez-vous de le choisir au Bifidobacterium bifidum, au Lactobacilli casei ou au Lactobacilli acidophilus. Ne paniquez pas devant tant de latin: c'est indiqué sur l'étiquette. En plus de favoriser l'immunité, le yogourt neutralise les composés toxiques et apportent du calcium. En outre, il est toléré par à peu près tout le monde, même par les personnes habituellement intolérantes au lait.

3. Les légumes 
 


3.1 Aliments protecteurs: brocoli, choux de toutes sortes, carotte, épinard, oignon, ail, bref, tous les légumes sans oublier les légumineuses: pois chiches, haricots, lentilles, soya; bref, tous les légumes.

3.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: pommes de terre frites, chips.

Des légumes et encore des légumes. En plus de contenir des fibres, des vitamines et des minéraux, ils apportent des caroténoïdes et des flavonoïdes, des pigments présents en abondance dans les végétaux et qui leur donnent leur couleur. Les caroténoïdes et les flavonoïdes sont des antioxydants extrêmement puissants. À consommer autant crus que cuits, plusieurs études ont démontré que les personnes qui consommaient peu de légumes crus ont deux à trois fois plus de risque de contracter certains cancers.

4. Les fruits 
 


4.1 Aliments protecteurs: orange, pamplemousse, abricot, pêche, banane, kiwi, fruits secs, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, noisettes, noix, etc.

4.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: fruits en sirop, confitures, miel, noix de coco, chocolat.

Les fruits contiennent de la vitamine B et C, indispensables à la fabrication des messagers chimiques. Certaines études ont démontré que la consommation de fruits a un effet bénéfique sur l'attention, la mémoire et la résistance au stress. Les amandes et les noix apportent des fibres, du magnésium et de l'acide alphalinoléique.


5. Les viandes et substituts 


5.1 Aliments protecteurs: viandes blanches (poulet, dinde, lapin), canard, confits d'oie et de canard, pâté de foie, foie gras, mousse de foie et oeufs.

5.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: viandes rouges, fritures et grillades au barbecue; le lard, la saucisse, les charcuteries, le jambon fumé, la cervelle et les rognons.


Les viandes blanches sont de bonnes sources de cystéine, un acide aminé que nos cellules utilisent pour produire un antioxydant, le glutathion, qui protégerait des cancers. Quant au foie gras, il procure de l'acide oléique, que l'on retrouve aussi dans l'huile d'olive et qui protège le système vasculaire. Il contient en outre de la vitamine B6, B9, B12 et du zinc. Les vitamines B6, B9 et B12 réduisent les risques d'infarctus, d'accident cérébral vasculaire et de troubles mentaux en prévenant l'accumulation de certaines protéines toxiques, et le zinc stimule l'immunité.

6. Les poissons   

 


6.1 Aliments protecteurs: saumon, truite, flétan, rouget, turbot, hareng, maquereau, sardine, huîtres, fruits de mer, crevettes.

6.2 Aliments accélérateurs de vieillissement: brochet, anchois, requin, espadon, poissons marinés dans le sel, fritures.

Les poissons gras donnent des quantités importantes de deux acides gras, l'EPA et le DHA, dont les effets bénéfiques sont nombreux: ils diminuent les triglycérides, préviennent la formation de caillots et possèdent des propriétés anti-inflammatoires. On les dit aussi antidépresseurs et anticancéreux.

Bien d'autres aliments auraient des effets protecteurs. Le thé vert, le vin rouge, les eaux minérales riches en magnésium et en calcium, l'huile d'olive ou de colza font partie des incontournables de la bible anti-âge. Un régime bien tentant mais attention aux excès. Ce n'est pas parce qu'un aliment est protecteur qu'il faut en abuser. Les rats, les poissons et les araignées vivent plus longtemps s'ils mangent moins et nous-mêmes consommons presque deux fois moins de calories que nos ancêtres, ce qui expliquerait notre longévité. Manger moins pour vivre plus longtemps?... Les recherches se poursuivent...

Marie-Christine Tremblay, Science et vie 

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 23:30

   

 Mardi 14 octobre 2003 Vega de Valgarce / Triacastela, via   O Cebreiro 

33.9 km / 1023. 3 kmDépart 7h45 Arrivée 17h15

 

    Ci -dessus l'église de O Cebreiro

A droite un toit de chaume à O Cebreiro

 

 

 

Partis de Véga encore la nuit nous avons attaqué le col assez encaissé. Le chemin était couvert de feuilles. La pente était assez raide jusqu'au Cebreiro. 

 

votre Serviteur au Cebreiro

Nous avons traversé Ruitelan, Las Herrerias, La Faba La Laguna, autant de villages aussi agréables les uns que les autres au milieu d'un paysage et d'une végétation magnifiques. 

A la borne 152 (avant Santiago), nous passions de la province de Léon à celle de Galice. 

A la borne 151, à plus de 1300 m d'altitude, et après 3h30 de marche,  nous atteignions un site exceptionnel : O Cebreiro, un village hors du temps, à la dimension des efforts consentis par les Pèlerins dans leur périple.

Je prenais quelques photos tant le site était magnifique. Une vallée majestueuse et profonde, une magnifique mer de nuages au loin, une vue lointaine sur les vallées avoisinantes.

Je descendais quelques mètres et trouvais un  café où je m'attablais.

Le Tenancière du café vendait en fait un peu de tout. Cela faisait longtemps (et ce depuis Toulouse) que je cherchais une veste avec de nombreuses poches sur la poitrine . Il me fallut venir le trouver ici au Cebreiro. De plus, j'y ai pris un petit déjeuner fort copieux. 

La descente était plutôt fraîche au départ car nous étions sur le versant à l'ombre. Nous redescendions de 200 à 300m puis prenions un nouveau col au sommet duquel je vis une statue magnifique statue d'un pèlerin dont je pris une photo. Nous trouvions ensuite de nombreux troupeaux de bovidés mais aussi des chevaux et des porcs.

Sur la fin de notre périple leur odorat se faisait de plus en plus tenace.

C?est la saison des châtaignes (je n'en ai jamais vues d?aussi grosses).  Les villages sont toujours fort agréables et très bien entretenus  (J'ai pensé qu'ils devaient  être fortement subventionnés). 

Toutefois,  prés de Triacastela, cela se dégradait et l'élevage intense des porcs dans la région se faisait particulièrement sentir. 

 

Nous rencontrions deux Suissesses avec un âne qui avait déjà 3 mois de voyage avec un autre couple suisse. Quant à elles, elles étaient sur le chemin du retour ?.Elles essayaient d'accélérer le pas mais l'âne ne semblait en faire qu'à sa tête. De plus, il fallait le faire brouter régulièrement. A mon avis elles n'étaient pas encore arrivées (comme j'apprenais plus tard que d'énormes chutes de neige avaient eu lieu . J'ai eu une pensée émue pour ces 2 jeunes filles bien courageuses. Peut être à Noël en Suisse....).  

                                                                                                                                           Nous traversions Linares, puis franchissions le col Alto de San Roque, Hospital, Padornelo et le col Alto de Polo à 1337m d'altitude. Le comte à rebours avait désormais commencé. Nous descendions sur la vallée et arrivions au km 130 à Triacastela. Le refuge se situait à l'entrée du bourg. Il était assez agréable et assez confortable. serons nous en mesure de faire 48 km à nouveau demain? Nous sommes allés le soir au restaurant comme d'habitude.

  Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 23:15

 

Rions ensemble,Pour ou contre le CPE  

 

Une entreprise décide de changer de gestion et engage un nouveau directeur général. Ce dernier est détermine à procéder a des changements pour rendre l'entreprise plus productive.   

Le premier jour, il fait une inspection de l'entreprise accompagne de ses principaux collaborateurs. Il constate que tout le monde est en train de travailler sauf un jeune homme qui est appuyé contre le mur, les mains dans les poches.  

Le directeur voit là une opportunité pour faire comprendre aux travailleurs sa philosophie du travail. 

Il demande au jeune homme: Combien gagnez-vous par mois? 

- 600 euros Monsieur, pourquoi?  Répond le jeune homme sans comprendre. 

Le directeur lui remet 600 euros en main et lui dit : 

- Voila votre salaire pour ce mois. Maintenant disparaissez et ne remettez plus jamais les pieds dans notre entreprise. 

 Le jeune homme met l'argent en poche et exécute l'ordre du directeur.

Le directeur, fier de lui, demande à un groupe de travailleurs : 

- Quelqu'un peut me dire que faisait ce jeune homme?

 - Oui Monsieur, répond surpris l'un deux, il est venu livrer une pizza !!!! 

 Moralité : certaines personnes ont tellement envie de commander qu'elles oublient de réfléchir.  

 

Une blaguounette relayée par Le Pèlerin

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 23:00

 

Aéronautique et Mondialisation  

 

Boeing et Airbus se partagent actuellement la part du gâteau relatif à l’Aéronautique civile. Mais qu’en sera-t-il demain… ?   

Je vous ai sélectionné deux articles qui font le point de la situation en Russie.. et en Chine…  

 

1 Airbus - Boeing : bons baisers de Russie  

 

Bonjour, Airbus et Boeing ont peur de voir sortir du chapeau russe un nouveau concurrent, ils ne veulent pas renoncer a une industrie aéronautique civile, puisque les sous-traitants existent. 

 

Les deux premiers avionneurs mondiaux proposent des milliards de dollars de participation industrielle en Russie pour décrocher un gros contrat avec Aeroflot. L’enjeu à long terme est encore plus important. Airbus estime que la Russie aura besoin de 600 nouveaux avions dans les vingt prochaines années et évoque déjà la possibilité d’une association à hauteur de 25 milliards de dollars avec le gouvernement russe pour concevoir un nouvel appareil. Boeing se propose d’investir 3 milliards de dollars dans la recherche et l’équipement en plus des 2,5 milliards de dollars qu’il a déjà mis au pot. Ces manœuvres sont autant défensives qu’offensives. Car la Russie a l’ambition de relancer elle-même son industrie aérospatiale, qui a dépéri depuis la chute de l’Union soviétique. Le président Vladimir Poutine prépare actuellement la fusion de toutes les compagnies aériennes russes pour en faire un groupe unique contrôlé par l’État.

Il est infiniment probable qu’il va investir beaucoup d’argent pour que les… Russes volent à nouveau et concurrencent Airbus et Boeing. Est-il de bonne guerre pour les deux constructeurs occidentaux de mettre aussi facilement leur expertise à la disposition des Russes ? Ce serait une bonne raison pour l’Europe et l’Amérique de régler enfin leur conflit sur les subventions publiques. Un accord négocié, plutôt qu’une interminable bataille juridique, fixerait de nouvelles règles qui pourraient également s’appliquer aux Russes et à ceux qui nourriraient des ambitions comparables.
source Jeune Afrique
   

 

2 Le rêve de grand avion de Chine sera une réalité en 2015  

 

Ensuite, il faudra s'attendre a un nouveau concurrent dans peu de temps.
La Chine pourrait réaliser son rêve de « grand avion » en 2015, a déclaré un haut officiel de l'aviation, vendredi 10 mars dans une interview exclusive accordée à Xinhua.
Les « grands avions », ce sont le grand avion ayant une capacité de transport dépassant 100 tonnes, le grand avion de ligne ayant plus de 150 sièges et d'autres avions à usage spécial, a dit cet officiel.
Liu Daxiang, haut officiel de la Compagnie n°1 de l'industrie d'aviation de Chine (compagnie d'Etat) et aussi un député à l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine, a dit qu'il était heureux d'apprendre que le développement de grand avion est inscrit comme un des 16 grands plans de développement du pays dans le 11ème Plan quinquennal pendant la période de 2006-2010.
«Si tout va bien, les grands avions de transport à usages militaire et civil pourront s'envoler dans le ciel dans 10 ans », a dit Liu.
« En 2020, des Chinois pourraient voyager à bord des avions à 150 sièges de fabrication chinoise ».
La Chine a envisagé depuis longtemps de construire un grand avion commercial ayant 150 à 200 sièges, au lieu de continuer à compter sur le Boeing des Etats-Unis et des Airbus d'Europe.

« Bien que la Chine ait rencontré des difficultés et subi des échecs dans plusieurs plans de développement de grand avion, les expériences acquises ont jeté des bases favorables au succès du plan de développement ultérieur », a-t-il dit.

Liu, qui est aussi un membre de l'Académie de l'Ingénierie de Chine, a soumis, avec d'autres experts, des motions aux seconde et troisième sessions annuelles de l'APN tenues respectivement en 2004 et 2005, appelant à des recherches et développement de grand avion le plus tôt possible.
Source: le Quotidien du Peuple en ligne 
 

 

Information relayée par Le Pèlerin  

 

 

Partager cet article
Repost0