Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:35

 

 L'Aménagement intérieur des avions A380 d'Emirates

Ce n'est pas une version VIP...

Emirates sera l'une des premières compagnies à recevoir l'A'380.

En tout état de cause elle sera le plus gros Opéraeur puisque cette Compagnie a commandé 45 A380.

nota : J'aurais bien chargé plusde photos, mais le système ne semble pas vouloir les accepter

le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:30

 

L'Algérie,  ce Pays devenu riche. 

 

 

Je viens de parcourir 3 dépêches récentes qui montrent combien l'Algérie est un pays riche ou en passe de le devenir....  

Il ne reste plus qu'au gouvernement Algérien de mieux distribuer cette richesse parmi les Algériens, toujours en attente d'un meilleur avenir. 

Je vous les fait parvenir pour information, tout en vous souhaitant bonne lecture.

Dépêche n° 1 - Découverte d'un important gisement de gaz en Algérie 

L'Algérie était et est déjà parmi les premiers producteurs de gaz au monde. Ces réserves en Gaz sont énormes.
Le groupe italien Edison a découvert un gisement de gaz en Algérie, qualifié de considérable et d'important, dont les réserves peuvent atteindre les 120 milliard de mètres cubes.
Le gérant-délégué du groupe italien, Ambarto Quadrino, à révélé, que le champ de gaz est riche d'une réserve estimée entre 100 et 120 milliards de mètres cubes, donc 30 % de plus que le gisement de gaz égyptien, considéré comme le plus important gisement jamais découvert dans la région de la méditerranée".
C'est effectivement la plus importante découverte jamais faite en Algérie, depuis des années. L'Algérie cherche actuellement à augmenter la capacité de ses exportations de gaz vers l'Espagne et l'Italie. Elle exporte actuellement vers ces deux pays, entre 26 à 29 milliards de mètres cubes, en moyenne, et ce malgré la crise déclenchée entre Sonatrach et Eni et dont la justice avait tranché en faveur de la partie algérienne.

- El Khabar.

 

 

Dépêche n° 2 - Reserves d'or

 

Le Conseil mondiale de l'or a classé l'Algérie, dans son dernier rapport, en 23e position au niveau international, et en deuxième position au niveau de la région arabe, après le Liban. Les réserves de l'Algérie de ce métal précieux sont estimées à près de 174 tonnes.

Les réserves algériennes en or, tant celles déposées au niveau de la Banque d'Algérie que celles déposées à l'étranger, sont estimées cette année à 173,6 tonnes, soit 5,6 % des réserves mondiales. Par conséquent, l'Algérie est classé en 23e position, au niveau mondiale, et en 2e position, au niveau des pays arabes après le Liban qui est classé en tête de liste des pays arabes, dans ce contexte, avec des réserves qui atteignent 286,8 tonnes, soit 24,1 % des réserves mondiales.

Les Etats Unis reste le pays qui détient la plus grande réserve d'or dans le monde, avec 60,4 %, en dépit du fait que ce n'est pas un pays producteur de l'or. Les Etats Unis possèdent au sein du trésor fédéral de plus de 8133,5 tonnes d'or. Elle est classé devant l'Allemagne, qui vient en deuxième position, au niveau mondial, avec 3433,2. Puis la France, en troisième position, avec 2945,2 tonnes.
 

 

Dépêche n° 3 - Des réserves de change record à 61 milliards de dollars à la fin de février

 

 

Les réserves de change de l'Algérie ont enregistré un nouveau record de 61 milliards de dollars à la fin de février 2006, a indiqué hier le ministre délégué chargé de la Réforme financière, M. Karim Djoudi.

 
«Cette hausse a été réalisée grâce à l'embellie pétrolière et à la politique de désendettement adoptée par le pays», a précisé M. Djoudi.

 

 Concernant la convertibilité totale du dinar, le ministre estime qu?il faut garantir d'abord la stabilité du taux et des réserves de change.
Il estime qu'il est très risqué de passer à une convertibilité totale du dinar sans qu'il y ait une diversification de nos ressources et de nos revenus, sachant que l'Algérie tire plus de 98 % de ses devises des exportations d'hydrocarbures.

Le ministre a évoqué, par ailleurs, le processus de privatisation des banques publiques, qui est une partie intégrante du processus des réformes du secteur bancaire et financier.


S'agissant du financement bancaire apporté aux entreprises, le ministre a assuré que 87 % du flux de crédits à l'économie est affecté au secteur privé.Les entreprises publiques, jugées déstructurées, ne bénéficient que d'une faible proportion de 15 %.

- Le jeune independant

 

Informations relayées par Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:15

 

Lundi 13 octobre 2003 -  Molinaseca - Vega de Valgarce

Départ 6h45 Arrivée 20h  48.2 km / 989.4 km  
Après l’étape de la veille, 48 km qui l’eut cru ?   

Cette longue étape traversait toute la plaine del Bierzo ou coulaient de nombreuses rivières au milieu de verdure. Puis, le relief se fera plus pressant.  

Nous sommes partis de  Molinaseca de nuit, nous sommes arrivés  à Ponferrada, ville très étendue 2è ville de la région après Léon, au confluent des rios Boeza et Sil.

Le centre urbain était magnifique et très achalandé. 

 

Le Château des Templiers Monument national

 

Ci dessus Les environs de Ponferrada

Ci dessous Villafrance del Bierzo

 

 

 

A Ponferrada, nous sommes passés devant l’imposant Château des Templiers qui nous apparut soudain comme dans un conte de fées. 

 

De la ville nous retiendrons: 

-  L’Hostal de la Reina,  un hôpital fondé par les rois catholiques, prés du pont Mascaron. 

-   L’imposant château des Templiers, construit au 13è siècle, classé monument national, long de 162 m sur une largeur de 91. 

Sur le chemin de Camponaraya, j’ai accosté une jeune allemande Christiane 32 ans. Christiane faisait du yoga.... Cela ne lui soignait pas sa condition physique car elle avait mal au genou droit ainsi qu’au pied gauche. Elle m’a demandé mon age ; elle me donnait 40 ans elle exagérait certainement...., mais cela fait toujours plaisir.  Nous avons évoqué Munich..... Elle n’aimait pas la fête de la bière... ! 

Finalement elle n’en pouvait plus et devait marcher plus doucement alors je l’ai laissée un peu frustré…  Elle était si mignonne. Auparavant nous avions rencontré deux Pèlerines qui n’avançaient pas nous ne sommes pas éternisés car elles ne causaient guère. 

Je me souviens de Cacabelos, de Pieros puis de Villafranca del Bierzo. A l’entrée de la ville se trouve l’église de Santiago, dotée d’un magnifique portail du 12è siècle et d’une architecture d’un roman très pur. La ville est réputée pour ses « cochonnailles » souvent très épicées. .. Les piments de la région sont réputés... ses truites péchées dans le torrent et frites dans la graisses de porc, le vin rouge ou blanc est parait-il excellent car soleil et eau abondante font bon ménage pour donner un nectar délicieux. 

Après Villafranca del Bierzo, nous avons  commencé à nous élever légèrement ….C’était un peu la steppe; la terre était de moins en moins travaillée... sauf prés des villages cela ressemblait aux Pyrénées. Nous avons grimpé vers Trabadelo sans toutefois être fatigués. Nous avons traversé deux autres villages, La Portela de Valcarce et Ambasmestas, trois villages aussi mignons les uns que les autres, mais chacun avait son originalité. Ils sont tés bien entretenus, au milieu d’une verdure des plus agréables… Nous sommes arrivés à Vega de Valcares sans trop de fatigue …Il faut dire qu’il avait fait un temps idéal pour la marche... tout juste frais ...et il n’avait pas plu. Nous nous sommes arrêtés au refuge municipal de la ville. Il était assez bien équipé et nous avons pu nous y reposer, avant de nous restaurer comme d’habitude dans un restaurant de Pèlerins ou nous avons fort bien mangé. Toutefois il se faisait tard car la journée avait été longue. 

 

Le Pèlerin 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:00

 

LES  ANNÉES JACQUAIRES DU TROISIÈME MILLÉNAIRE DE L'ÈRE CHRÉTIENNE

Lorsque la fête de la saint Jacques, le 25 juillet, tombe un dimanche, c'est une année sainte compostellane ou année jubilaire de saint Jacques ou année jacquaire. L'évènement donne lieu à d'importantes manifestations en Europe, tout au long des chemins, dans les hauts lieux du patrimoine compostellan et à Santiago de Compostela même.

Les années saintes ou jubilaires  


L'année jubilaire chrétienne a été instituée en 1300 par le Pape Boniface VIII selon une tradition de l'ancien testament et est associée à une indulgence plénière (rémission des péchés). Au fil des siècles et jusqu'au XVème siècle, sa périodicité passe de cent à cinquante ans, puis trente-trois ans et enfin à vingt cinq ans, sa forme actuelle. 

Les années jacquaires


La première année jacquaire attestée historiquement date de 1428. La tradition de l'année jacquaire a été relancée en 1965. L'événement se reproduit au rythme de tous les 6, 5, 6 et 11 ans :
... 1954, 1965, 1971, 1976, 1982, 1993, 1999, 2004, 2010, 2021, 2027, 2032, 2038, 2049, 2055, 2060, 2066, 2077, 2083, 2088, 2094, 2105,...
 

 

D'un point de vue chrétien


Symboliquement, la porte Est de la cathédrale de Santiago de Compostella est ouverte au 31 décembre de l'année précédent l'année sainte. Pour le pèlerin, une indulgence plénière lui est accordée s'il remplit les obligations de prière, de confession, de rites, que l'Eglise a édicté. La fête religieuse de la saint Jacques débute le 24 juillet au soir par l'Office des Vêpres. Elle se poursuit le jour suivant, 25 juillet, par une liturgie adaptée dont on peut trouver les éléments rituels pour le chant et la musique dans le Codex Calixtinus (manuscrit du XIIème siècle) conservé par l'Archevêché de la cathédrale de Compostelle. 

D'un point de vue culturel 


Plusieurs ensembles de musique ancienne ont mis les éléments rituels du Codex Calixtinus à leur répertoire mais de nos jours, la plupart des animations ont un contenu profane. Lors des années jacquaires, les manifestations se déroulent tout au long de l'année avec un point d'orgue au cœur de l'été et surtout le 25 juillet. Le contenu et la qualité de ces manifestations sont très variables, évoquant le pèlerinage, l'univers du Moyen-Age, les troubadours, Al-Andalus, l'art roman, la formation de l'Europe,... 

Information relayée par : Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 07:12

 

Iliad / Free se démarque,
son 118, le 118 818 sera gratuit



 

Je vous confirme mon article précédent à ceci prés qu’il s’agit du 118 818 et non pas du 118 118

 

 

 Le groupe qui détient Free, fournisseur d'accès à Internet avec la Freebox, lance un numéro 118 818 non facturé, contrairement aux autres opérateurs.

 

Le groupe Iliad, qui détient le fournisseur d'accès à Internet Free parmi ses sociétés, annonce samedi 1er avril la création du premier numéro de renseignement gratuit, aux côtés de la vingtaine d'autres opérateurs lancés sur ce secteur.
Dans son communiqué, le groupe Iliad évoque la complexité tarifaire de l'ensemble des offres proposées par les prestataires de service dont l'ambition est de remplacer le numéro 12 historique de France Télécom, dont l'arrêt sera définitif lundi 3 avril.
Cet annuaire gratuit devrait être rentabilisé par la proposition de services complémentaires, payants de leur côté, et en particulier l'annuaire inversé facturé 0,89 euros par recherche.

Produit d'appel pour l'annuaire inversé

La gratuité permettra au nouveau numéro 118 818 du groupe de se démarquer de ses nombreuses sociétés concurrentes "enrichies sur le dos des consommateurs", selon le même communiqué. Le prix zéro sera appliqué à l'appel depuis un fixe France Télécom ou une Freebox, à la mise en relation comme aux surcoûts souvent attribués une fois la mise en relation effectuée, en supplément de la tarification de l'opérateur historique.
C’est un coup dur pour tous les Opérateurs qui dépensent des millions d’euros en campagnes publicitaires , principalement à la Télé)

 

A noter enfin, le communiqué se termine en certifiant qu'il ne s'agit pas "d'un poisson d'avril"... 

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 00:00

 

  

Dimanche 12 octobre 2003 - Astorga - Molinaseca
Départ 7h00 Arrivée 20h 00       46.1km /941.2km 
En passant par Rabanal  del Camino  

Une rude journée  

  

Nous sommes partis en direction de Valdeviejas. Nous avons marché une heure la nuit, puis avons atteint Murias de Rechivaldo.  

Nous n?irons pas visiter le village de Castrillo de los Polvazares où parait-il on y cuisine un célèbre ragoût de huit viandes différentes associées à de nombreux légumes,  dans d?immenses marmites en cuivre.

Quant à nous, nous nous sommes arrêtés à Santa Catalina de Somoza où nous avons pris un repas succinct vers10h30.

A El Ganso, nous avons rencontré trois Pèlerins sur le chemin du retour. El Ganso était mignon comme tout.  

Après Rabanal del Camino  nous avons attaqué le sommet le plus haut du « Camino » (Somport excepté) 1510 m (La Cruz del Hierro tout d4abord puis le point culminant, le Puerto de Irago,  au milieu de la pluie fine, du crachin et de la brume).

 

Ci-dessus La Cruz del Hierro

 

Le Puerto de Irago le toit* du chemin ce n'est pourtant opas le plus joli...

* Somport excepté

 

 Nous avons marché au milieu d'une végétation de type méditerranéen et des villages typiques particulièrement agréables. J'étais trempé jusqu'aux os. 

La végétation changeait peu à peu. Nous étions désormais sur le versant ouest, face à l'Atlantique. Les châtaigniers remplaçaient les chênes, la végétation devenait de plus en plus verdoyante, l'ardoise remplaçait la tuile, la terre changeait de couleur. 

Nous avons attaqué la descente, une descente assez abrupte toujours sous le crachin. 

Parfois il nous fallait gravir une cote au gré de la topographie du chemin. 

La descente fatiguait mes genoux. Nous n'en voyions plus la fin et le jour commençait à tomber.  

Nous arrivions enfin à Molinesca; Il faisait presque nuit. Quel dommage car Molinesca semblait vraiment mignon.  

 

 

Nous avons traversé une rivière de toute beauté, un pont magnifique tout en pierre, une allée centrale piétonnière?Dommage que l'on ai pas le temps de visiter. Il me faudra y revenir..  

 

 

 

Le refuge était en dehors du village. Nous n'en voyions plus la fin?.Nous sommes arrivés au refuge épuisés par une nuit déjà noire. Le gîte était plein ; nous avons étalé nos duvets dans la cuisine sur un matelas sous un escalier à même le sol. J'ai essayé de faire sécher mon linge devant la cheminée mais le foyer était mourant.  

Nous étions hors du village aussi ne sommes nous pas allés au restaurant. Nous avons fait la tambouille. Gérard du moins s'en est occupé pendant que je faisais mes mouvements quotidiens. Nous avons fait cuire les pattes que je trimbalais depuis quinze jours. 

Le résultat n?était pas terrible. Un peu trop « al dente » ces pattes. 

Mes genoux étaient en compote . Il nous avait fallu descendre la montagne. S'il n'y avait que les genoux. Nous verrions  bien le lendemain 31km ou 46.... 

La nuit nous avons vécu les allées et venues des gens qui passaient sur l'escalier pour aller au WC. Le linge n'avait pas séché. le lendemain nous partions dès 7h00. C'était une étape que nous n'oublierons jamais.  

 

Le Pèlerin

 Ci-dessous Rababnal del Camino

 

 

 

  

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 23:15

 

Rions ensemble…Le Contrat Premier Embauche disiez vous...! 

 

Extrait du courrier des lecteurs de L'EST REPUBLICAIN du 20/03/06  

 

" Même s'il me fait plutôt penser à une installation forcée sur un siège éjectable dont on ne maîtrise pas le déclenchement, le CPE doit être une bonne idée puisqu'il a déjà un projet de petit frère avec le CPL (contrat première location) qui permettrait au propriétaire d'un logement de signer un bail de deux ans à l'issue duquel il lui serait possible de mettre le locataire à la rue. 

Alors, parce que je suis plutôt partisan des bonnes idées, je suggère la mise en place des contrats suivants : 

- Le CPV (contrat de première voiture) permettant à l'acheteur d'un véhicule de le conserver à l'essai pendant une durée maximale de deux ans, à l'issue duquel il déciderait de l'acheter
ou bien de le ramener au garage sans explication ;

- Le CPR (contrat de premier repas) permettant au client de goûter les plats de son choix et de quitter le restaurant sans payer ceux qu'il n'aurait pas appréciés ; 

- Le CPM (contrat premier mariage) permettant aux nouveaux époux de signer un contrat de mariage de deux ans à l'issue duquel la séparation serait possible, sans autre formalité, si l'un des deux n'était pas satisfait de l'autre.

Mais avant tout ça, je suggère aussi la création d'un CPP (contrat de premier Président) permettant aux citoyens d'élire le Président de la république pour une période probatoire de deux ans à l'issue de laquelle un référendum national déciderait s'il est ou non autorisé à finir le quinquennat. Au fond, ça les inciterait peut-être à vérifier les " bonnes idées " de leurs premiers ministres "

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 23:00

 

Pyrénées - Ariège - Quelques nouvelles de l'Ours

Environ 300 éleveurs de mou­tons venus principalement du département de l'Ariège mais aussi des Hautes-Pyrénées ont investi hier matin le village d'Ar­bas, en Haute-Garonne, pour manifester leur opposition à la présence de l'ours.

C'est là en effet, au pied des Py­rénées, sur le territoire de cette petite commune de 250 habi­tants qu'aura lieu le premier des cinq lâchers d'ours Slovènes, une opération inscrite dans le cadre d'une deuxième phase de réin­troduction de l'ours dans les Py­rénées décidée par l'État.

Exprimant fermement leur rejet de cette décision, les manifestants ont clôturé l'enceinte de la mai­rie à l'aide de fil de fer barbelé, as­pergeant la façade avec du sang de brebis et multipliant les in­jonctions au maire de la com­mune, François Arcangeli, président de l'Adet (Association de développement économique et touristique) Pays de l'ours qui re­groupe les communes favorables à la réintroduction du planti­grade.

Et comment accepter que l'ac­cord de 4 communes isolées puisse engager l'avenir de l'en­semble du massif pyrénéen? », clamaient les responsables de l'Association pour la sauvegarde du patrimoine d'Ariège Pyrénées, l'Aspap.

 

 

 

En réaction, le maire d'Arbas annonçait hier soir qu'il démis­sionnait du PS, en raison de la présence d'élus socialistes parmi les manifestants, et l'association «Pays de F ours» demandait la dissolution de l'Aspap. 

 

LE MAIRE QUITTE LE PS 

 

Les causes de désaccord tiennent au préjudice subi par la mort des brebis du fait de l'ours, ainsi qu'à la dangerosité de l'animal pour les habitants et les utilisateurs de la montagne. « Vous voulez l'ours sur votre commune, mais tout le monde sait qu'il n'y restera pas. 

 

Ariège : une brebis tuée à Miglos 

 

Hasard du calendrier, une brebis a été égorgée par un ours vendredi, .vers 22 heures, aux portes du village de Miglos. Alertés par l'affolement du troupeau et l'aboiement des chiens, les éleveurs se sont précipités et ont mis le plantigrade en fuite. Hier, les relevés effectués par un tech­nicien de la fédération départementale de la chasse ont confirmé la culpabilité de l'ours. ll pourrait s'agir de Boutxy qui hiberne traditionnellement

Information paru dans la dépêche du 2 avril 2006, relayée par Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 23:00

 

Un second Aéroport dans la Région, il semble que la Basse Ariège tienne la corde

Je sais que nombreux sont ceux qui sont d'un avis opposé...A plus ou moins brève échéance, la Région aura besoin d'un second Aéroport.

A une époque où:

- Les avions générent de moins en moins de nuisances ...Je vous prépare un article sur le sujet....

- Les  entreprises ariègeoises connaissent un déficit d'emploi grandissant ....

La consruction d'un second aéroport pourrait apporter de dizaines de millers d'emploi et peu de nuisances...

Votre visiteur vit à proximité de Blagnac depuis prés de quarante ans et je vous assure qu'il n'y a aucune commune mesure entre une Caravelle, voire un Concorde et l'A380 ou tout avion récent ...et les avions à  venir seront encore moins polluants et plus silencieux...

Je vous ai sélectionné un site ariègeois qui semble faire une bonne synthèse des avantages et des inconvénients qu'engendrerait l'introduction d'un second aéroprt en Ariège...Si cela vous interesse, cliquez sur le lien ci-dessous pour de pus amples informations

http://www.anatap.fr/raisons.htm

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 09:58

Exit le 12 …Voici le 118

Je vous conseille le 118 118

 

Free, y renseigne presque gratuitement

 

 

 

À partir de lundi, il ne faudra plus composer le 12 pour obtenir les renseignements téléphoniques. Ce secteur a été ouvert à la Concurrence, et quelque 24 sociétés proposent leurs services ; parmi celles-ci, le groupe Iliad, maison-mère du fournisseur

 

Vous avez pu lire les tarifs exorbitants que vous proposent les différents Opérateurs pour vous faire parvenir ces renseignements..

 

A moins d’un euro vous n’avez rien…vous pouvez tout juste composer le numéro et basta.

 

Je viens de lire ce petit entrefilet dans le journal local…Cela ne semble pas çetre un poisson d’avril…mais je n’ai rien trouvé chez Free qui confirme ces propos

 

 

Free, a annoncé le lancement du 118 118, numéro partiellement gratuit depuis une ligne fixe ou une Freebox.

 

Les associations de consommateurs ont déjà dénoncé la complexité et l'opacité des tarifs pratiques par ces opérateurs.

 

 

 

Cette information est donc à prendre au conditionnel.

 

Je vous passerai l’information au complet dès que plus ample informé

 

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0