Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 16:16

 

J’apprends par France 2 de 13h00 aujourd’hui, que la Ministre de l'Ecologie Nelly Olin a décidé, après une large consultation de personnes concernées,  l’introduction de 5 ours slovènes ( un mâle et quatre femelles). De source gouvernementale on apprend que ce « premier relâcher » de cinq ours, et ce dès le début avril 2006 devrait «  permettre le retour d'une population viable d'ours » dans les Pyrénées

Selon toute vraisemblance, le lâcher doit s’effectuer dans deux départements favorables à l’introduction de l’ours, soit la Haute Garonne et les Hautes Pyrénées. Il semblerait que ce lâcher devrait être suivi par d’autres afin de permettre la survie de l’espèce. L’ours slovène est paraît-il, sur le plan génétique, un cousin de notre ours des Pyrénées et l’adaptation devrait être facile....plus précisément ces ours seraient lachés les territoires proches d' Arbas, Bagnères de Bigorre,  Bagnères de Luchon et Burgalays, tous favorables à cette ré-introduction.  

Interrogés par France 3 de nombreux éleveurs ont précisé vouloir redorer les Pyrénées d’un déficit d’image positive. Certains commercialisent leurs produits avec le label « Brebis du pays de l’ours » et disent en tirer profit, tout comme le Tourisme pyrénéen qui devrait ebn tirer profit également. L’Ariège plutôt hostile n’a pas été retenue…mais qui connaît  l’ours le sait fort baladeur. L’ONG attend de son coté une douzaine d’ours  au cours des prochaines années.  

La rapidité d’exécution après décision serait dûe aux avis des écologistes qui considèrent qu’à l'automne, les ours n'auraient plus le temps de surmonter le stress lié à leur déplacement et de préparer leur hibernation.

Vendredi dernier(10 mars) environ 350 personnes, venues des 5 départements pyrénéens, pressentant la décision avaient manifesté accompagnés d'ânes et de brebis à Toulouse pour protester contre la réintroduction d'ours slovènes dans les Pyrénées. Venus en autobus, bergers, habitants, élus locaux et éleveurs ont commencé à défiler jusqu'à la Direction régionale de l'environnement Midi-Pyrénées (Diren), à la cité administrative de Toulouse.. Les bergers agitaient des clochettes avec leur bâton, d'autres brandissaient sous la pluie des pancartes et banderoles hostiles au projet d’introduction. Après quelques échauffourées, la manifestation s'est terminée sans autre incident.

Je sais que cette décision ne donnera pas satisfaction à nombre de mes amis ariégeois car nombre d’entre eux ont été soit éleveur, soit ancien éleveur… à priori le projet ne devrait pas toucher leur territoire…

Je pense que les concernés, tout comme les animaux devraient pouvoir vivre ensemble si chacun respectait l’avis d’autrui dans un mutuel respect. Les éleveurs se veulent respectueux, et de leurs traditions et de leurs bêtes, les écologistes avançant de nombreux arguments très respectables.

Vos commentaires sont les bienvenus.

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by henrithoa - dans Pyrénées
commenter cet article
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 07:49

 

 

1 La reprise des débats

 

 

 

La reprise des débats s'est finalement ouverte, non le 17 janvier, mais le 7 mars 2006 à 17 heures. Coup de théâtre la veille au soir : le gouvernement annonce le retrait de l'article premier du texte de loi…car en effet il y avait une possibilité de recours en annulation devant le Conseil d’Etat. Un nouvel amendement, numéroté 272, qui institue quatre exceptions au droit d'auteur : 
exception aux droits de reproduction pour certains actes techniques de reproduction provisoire, qui ne sont donc pas soumis à autorisation des titulaires de droits (notamment les caches des serveurs des fournisseurs d'accès et les copies techniques effectuées par les utilisateurs d'ordinateurs en vue d'un accès plus rapide aux sites Web) ; 

accès élargi aux œuvres par les personnes affectées d'un handicap consistant en une déficience importante psychique, auditive, visuelle ou motrice ; 

exception en faveur des bibliothèques et services d'archives accessibles au public ; 

exception encadrée en faveur de la presse, pour lui permettre d'exercer sa mission d'information et lui éviter l'insécurité juridique liée à l'inclusion d'œuvres dans ses reportages.
Plus de trace, donc, des amendements 153 et 154, adoptés en décembre et qui légalisaient le téléchargement sur Internet pour usage privé en contrepartie d'une rémunération forfaitaire pour les auteurs.

2 En quoi consiste le sprint législatif final ?

  

 

 

Au final, 278 amendements ont été déposés à la date de la reprise du débat à l'Assemblée nationale, le 7 mars. Soit 158 de plus que lors du premier examen en décembre 2005. Tous devaient faire l'objet d'un vote d'ici la nuit du jeudi 9 mars. A la demande du groupe des députés socialistes, le texte de loi dans son ensemble fera l'objet d'un vote à scrutin public le 14 mars prochain. S'il est adopté, le texte sera ensuite transmis pour examen au Sénat. Comme le fixent les règles de la procédure d'urgence, le texte sera soumis à une seule lecture, au lieu de deux. Si les députés et sénateurs ne parviennent pas à se mettre d'accord au terme de cette lecture, le projet partira immédiatement en commission mixte paritaire (composée à parité de représentants des deux chambres).

 

 

 

 

Repost 0
Published by henrithoa - dans Information
commenter cet article
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 08:40

 

12 mars 2006

 Joyeux Anniversaire Pablo 

 

 

 Pablo a aujourd'hui huit ans

 Votre Serviteur a trois enfants et six petits enfants, je vous parlerai ultérieurement de ma famille

 

 

Pablo a donc huit ans aujourd'hui, fils de Thierry mon fils aîné. Pablo est le second dans la lignée des petits enfants, qui se succèdent de trois à dix ans d'age. Pablo est l'un des plus coquin de la bande.. Il est vif, voire un peu excité à mon goût. Il parait que le grand père paternel que je suis, l'était également à son âge..alors...

 

 

  

  

 

 

Pablo est un enfants très intelligent; cependant il n'a pas les résultats scolaires que l'on pourrait attendre de lui. Il est tellement dissipé qu'il est dans le collimateur de tous les instituteurs ou des Institutrices qui ont eu pour tâche de parfaire son éducation. 

 

 

 

 

 

 

 

regard en coin de canaille dans un gîte pyrénéen en 2003

 

 

 

 

 

 Je ne pense pas être le grand-père idéal pour lui.. J'irai même jusqu'à dire que je le "rase" parfois.. En effet je suis un non-violent de nature et j'ai horreur de le voir manipuler des épées, des pistolets voire son PC, sur lequel il s'amuse avec des logiciels de guerre, ou l'enjeu consiste toujours à abattre un adversaire.                  

Il est assez résistant . Nous avons fait quelques randonnées ensemble et je n'ai pas eu à le "tirer" ne serait ce que moralement.Il était toujours dans la foulée...

Toutefois Pablo est un enfant très attentif lorsqu'on le soustrait d'un environnement favorisant cet excès d'entrain; il sait dans ces cas là être même charmeur; il est trés apprécié des filles. Mais un enfant ne serait pas un enfant s'il n'avait pas quelques petits travers....

C'est la raison pur laquelle le Grand-père que je suis te dit :

 Je t'aime Pablo et Joyeux anniversaire

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by henrithoa - dans Famille
commenter cet article
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 00:00

 

Une Correspondante aux cheveux bruns m’a fait parvenir cette petite blague …. 

 Une brune, une rousse et une blonde travaillent dans le même bureau avec la même femme comme chef. 

 

Chaque jour, elles remarquent que la  chef s'en va  tôt en fin de journée. Un jour, les filles décident que,  quand la chef s'en va, elles pourraient partir juste après elle.

La  brune est toute excitée à l'idée de rentrer tôt à la maison. Elle fait un peu de jardinage et se couche tôt..

La rousse est vraiment heureuse  de pouvoir se délasser dans son bain à remous avant de se rendre à un  rendez-vous au restaurant.


La blonde était contente de rentrer à la maison mais, quand elle  voulut entrer dans sa chambre,  elle entendit un bruit sourd à l'intérieur.

Doucement, tranquillement,  elle entrouvrit la porte et fut mortifiée de voir son mari au lit avec  SA CHEF!!! Tout aussi doucement, elle referma la porte et se glissa  hors de la maison.

Le jour suivant, pendant la pause café, la brune et  la rousse parlèrent de quitter le travail tôt à  nouveau et demandèrent  à la blonde si elle ferait comme elles.

 

 

 

PAS QUESTION! s'exclama-t-elle, J'ai failli me faire choper hier  …..

 

 

 

Je ne vais pas me faire que des amies...C'était juste pour rire un peu...

Repost 0
Published by henrithoa - dans Rions ensemble
commenter cet article
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 20:13

 

De la part d'une Correspondante...

Odile se rend chez son médecin pour un check-up.

 "Tout va bien", lui dit le médecin, "Mais vous devriez faire un peu de sport. Pourquoi ne pas doper un peu votre activité sexuelle? Trois rapports par semaine me semble l'idéal!"

  Odile lui répond:  "Dites-le à mon mari, il est en salle d'attente."

  Le médecin fait entrer Alain quand même âgé d'une quarantaine d'années...

  "Pour le bien de votre femme, il faut qu'elle ait des rapports sexuels au moins trois fois par semaine!" lui dit-il

 "Quels jours?" répond Alain pas impressionné le moins du monde.

 "Oh, je ne sais pas," répond le médecin, "Que pensez-vous de Lundi, Mercredi et Samedi?"

  Alain fait la moue:   "Je pourrai l'amener les Lundis et Mercredis, mais les Samedis, il faudra qu'elle prenne le bus."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Pèlerin

 

 

Repost 0
Published by henrithoa - dans Rions ensemble
commenter cet article
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 17:51

 

Airbus tourne une page d'histoire

 

 

 

 

 

La fin du monopole américain avait débuté par cette série d’avions

 

 

 

 

 

 

Airbus s'apprête à tourner une page de son histoire en programmant pour juillet 2007 la sortie de scène de ses A300 et A310, les premiers avions à avoir été construits par le constructeur aéronautique européen, pour rivaliser avec les modèles américains. L'assemblage de ces modèles cessera une fois livré le dernier A300-600 -version actuelle de l'A300- en commande, a annoncé l'avionneur, détenu à 80% par l'européen EADS et à 20% par le britannique BAE Systems. "Le programme A300/A310 a marqué le point de départ du succès industriel d'Airbus, et a dépassé toutes les attentes avec 821 commandes à son actif", a salué le président du constructeur, Gustav Humbert.

 

 

 

 

 

 L'A300, le premier avion commercial bimoteur à fuselage large, est aussi l'aîné de la gamme Airbus, qui a vu le jour avec cet appareil. Dans les années 1960, le monde de l'aviation civile est dominé par les constructeurs américains Boeing, Douglas et Lockheed Martin. Décidés à s'imposer dans l'industrie aéronautique, les Européens joignent leurs efforts pour fabriquer un avion de 250 places. Allemands et Français créent en 1970 le consortium Airbus Industrie, un Groupement d'intérêt économique (GIE), et lancent avec l'Espagne et la Grande-Bretagne l'A300, d'un rayon d'action d'environ 5.000 km. Air France, qui passe commande en 1971, met l'appareil en service en 1974. Après un retard à l'allumage, le programme décolle commercialement à la fin des années 1970 avec une première commande américaine. En 1983, Airbus sort une version modernisée de l'A300, l'A310, au rayon d'action élargi à 9.000 kilomètres et à l'équipage technique réduit à deux personnes, contre trois pilotes pour l'A300. Le dernier-né de la famille, l'A300-600, est une version allongée de l'A310. Grâce à cette gamme d'appareils, l'avionneur européen s'est s'imposé comme un sérieux rival de Boeing, à qui il a ravi la première place mondiale en 2003. Mais le lancement de projets plus modernes -- famille A330/A340, et futur A350 -- a fini par rendre obsolète son premier programme. "L'A310 a été le premier avion à faire du long-courrier en bimoteur, et a été le précurseur du 777 de Boeing et de l'A330, a raconté à Gérard Feldzer, directeur du Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget. Mais sa technologie est aujourd'hui dépassée: pas de commandes électriques, pas d'assistance au pilotage comme on la connaît aujourd'hui, et des moteurs ancienne génération, assez gourmands en carburant". L'A300, dont les dernières commandes portaient sur la version cargo, n'est désormais assemblé qu'au rythme d'un exemplaire par mois à Toulouse. Or, "il est dans l'intérêt d'Airbus d'optimiser l'utilisation de ses moyens de production", souligne le groupe, qui a reçu 1.055 commandes l'an dernier. Priorité est aujourd'hui donnée à la hausse des cadences de production des mono couloirs A320 (plus des trois-quarts des commandes en 2005), et au lancement des projets d'avion géant A380 et de long-courrier A350, qui doivent être respectivement mis en service fin 2006 et mi-2010. Airbus promet toutefois qu'il proposera bientôt de nouvelles versions fret de ses avions actuels, après l'arrêt du programme A300/A310. Une version cargo du long-courrier A330-200 est actuellement à l'étude.

 Extrait de la lettre quotidienne de France 3 du 9 mars 2006

 En fait ce n’est pas un scoop et cet événement était prévu depuis plusieurs années. La principale raison de cette annonce tardive est la conséquence automatiquement sur la valeur résiduelle des Compagnies Aériennes possédant  ce type d’appareil. (Si demain PSA annonce l’arrêt de fabrication de la Xantia , l’argus de ces modèles va aussitôt chuter). Autre information,  en 1974 lorsque le premier Airbus a été livré, Les Américains produisaient 95% des avions commerciaux, quand l’Europe n’en fabriquait que cinq, (ex bloc de l’est excepté), malgré la glorieuse époque de la Caravelle. L’Europe peut avoir du bon, et l’introduction de l’initiative privée, principalement, avec l’Equipe Lagardère, a fait un bien énorme. Le socialiste Jospin, que je respecte,  l’avait bien compris puisqu’il fut l’in des principaux animateurs de cette introduction qui constitua qui conduisit à la création d’une Société unique, Airbus, par l’intégration de tous les Partenaires européens ( Aie j’avais oublié les Anglais)….

 

 

 

 

 

 

 Je reste à votre disposition pour tout complément d’information

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by henrithoa - dans Airbus
commenter cet article
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 18:32

 

Bougie (Bédjaïa) je ne connaissais pas avant 1962..

L’origine du nom de « Bougie »  a toujours paru un mystère. L’origine la plus vraisemblable semble provenir de la grosse production de miel et de cire d’abeille de la région.  En fait cette région en est une grosse productrice et "Bougie"’ exportait sa cire d’abeilles, principalement vers Gênes (en Italie) où se trouvaient d’importantes fabriques de chandelles.

 La ville est protégée de la houle et des vents du large Nord-Ouest par l’avancée du ’’Cap Carbon’’, de 220 mètres de hauteur. Un site remarquable dans l’une des plus belles baies du littoral Nord Africain. Le touriste avisé se rendra d’ailleurs au cap Carbon où l’on y trouvera un site magnifique ainsi que des « singes à gogo ».

 Bédjaïa ou Bougie est une ville magnifique. Les vestiges antiques, médiévaux et des bâtiments récents, des arbres centenaires. Le tout est maintenu dans un état de propreté remarquable. La ville s’ouvre vers la mer et le port, un port de transport de denrées et de voyageurs ainsi qu’un magnifique port de pêche . Bédjaïa est aussi un port pétrolier et gazier, mais le centre de stockage se situe à l’écart de la ville ce qui n’entache pas l’harmonie du site. Derrière soit, on y trouve des hautes montagnes, et la vallée de la « Soummam ». Bédjaïa se situe au centre d’une région très riche. L’agriculture s’y est développée énormément et il n’y a « jamais eu de disette ». C’est un centre industriel et commercial,  principalement par son activité relative au gaz et au pétrole. C’est un centre très ouvert à la diversité des civilisations et des cultures, un centre de communications  ( n’oublions pas également son aéroport) qui possède un potentiel touristique énorme. Les Palais sont nombreux et méritent la détour quand bien même l’on est un peu pressé. Les rues et n’oublions pas la place Guédon sont toujours très animées. Les Kabyles sont fiers de cette ville, sa culture auxquelles ils tiennent tant. La ville est surnommée la « Perle du Maghreb » Je me suis rendu à Bédjaïa sur invitation d’un ami Franco-Algérien qui nous a spontanément invités, Pierre Merlhe (mon pote de Trottier) et moi. Nous y fûmes accueillis comme des rois, et malgré ses nombreuses occupations avec la construction de sa maison, cet ami nous conduisit sur la majeure partie de la Kabylie. Qu’il en soit remercié, je lui revaudrai cela.

 

 

 

Le Pèlerin

 Place Guédon

 

 

 

 Le Port

 

 

Le Cap Carbon

Repost 0
Published by henrithoa - dans Algérie
commenter cet article
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 11:40

 

La Grippe Aviaire...Juste  pour en rire un peu

Repost 0
Published by henrithoa - dans Rions ensemble
commenter cet article
7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 13:55

 

Droits d'auteur : le débat reprend



- Renaud Donnedieu de Vabres le 20 décembre 2005 à l'Assemblée nationale - AFP - Eric Feferberg -

Renaud Donnedieu de Vabres le 20 décembre 2005 à l'Assemblée nationale -

Les députés reprennent aujourd'hui l'examen du projet de loi controversé sur les droits d 'auteur .Deux mois et demi d'interruption auront permis au gouvernement de réécrire le texte, mais les oppositions sont toujours aussi vives.PS, PCF, Verts, UDF et certains députés UMP y sont toujours hostiles malgré les aménagements apportés par le ministre de la Culture, Renaud  Donnedieu de Vabres. Le projet, qui vise à protéger les droits d'auteur  à l'ère du numérique en  réprimant le téléchargement illégal, avait été désavoué en décembre par une  partie de l'UMP. Deux amendements identiques, UMP et PS, légalisant le  téléchargement sur internet pour usage privé et contre rémunération avaient été  adoptés contre l'avis du gouvernement dans la nuit du 21 au 22 décembre.

Le gouvernement a annoncé lundi soir qu'il retirait cet article, annulant  ainsi purement et simplement les deux amendements frondeurs, ce qui a aussitôt  provoqué la colère du PS pour qui les droits du parlement sont "piétinés". Renaud Donnedieu de Vabres, dans la nouvelle version du projet, a  notablement allégé les sanctions contre les internautes qui téléchargent  illégalement et confié à un collège de médiateurs le soin de gérer le droit à la  copie privée. Mais le coeur du texte, la légalisation des mesures techniques de protection  (MTP) qui permettent de verrouiller les téléchargements illégaux, est maintenu,  au grand dam de certains députés UMP comme Christine Boutin ou Alain Suguenot  qui n'ont pas l'intention de rester silencieux.

Le débat va être suivi très attentivement par des millions d'internautes,  des créateurs et l'industrie musicale divisés sur l'opportunité de ce projet de  loi et la proposition de "licence globale" - téléchargement légal d'oeuvres  contre quelques euros par mois reversés aux auteurs - avancée par le PS et des  UMP. Mais le coeur du texte, la légalisation des mesures techniques de protection  (MTP) qui permettent de verrouiller les téléchargements illégaux, est maintenu,  au grand dam de certains députés UMP comme Christine Boutin ou Alain Suguenot  qui n'ont pas l'intention de rester silencieux.

Le débat va être suivi très attentivement par des millions d'internautes,  des créateurs et l'industrie musicale divisés sur l'opportunité de ce projet de  loi et la proposition de "licence globale" - téléchargement légal d'oeuvres  contre quelques euros par mois reversés aux auteurs - avancée par le PS et des  UMP.

Source - Lettre France 2 du 7 mars 2006

Le Pèlerin

Repost 0
Published by henrithoa - dans Information
commenter cet article
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 18:10
L'Algérie Romaine 
 
Je retransmets cette proposition de conférence qui devrait en interesser plus d'un sur le passé de l'Algérie.  Je cite :
 
Héritière d'un long passé au sein des peuples de la Méditerranée, l'Algérie ouvre enfin ses portes pour nous faire découvrir ses richesses. Nous avons parcouru ce pays, séduits par ses paysages magnifiques, ses sites archéologiques incomparables, sa lumière éclatante et la chaleureuse hospitalité de ses habitants. Nous vous proposons à travers différents itinéraires et une conférence en partenariat avec le Musée Saint Raymond de Toulouse de vous faire découvrir cette terre de contrastes, cette Algérie à la fois si proche et si méconnue.

L'Algérie joua un rôle important et même fondamental dans l'histoire de la Méditerranée ...
 
fin de citation
 
pour de plus amples renseignements, je vous renvoie sur le site du promoteur de ces voyages culturels et touristiques: http://www.vianostra.fr
 
En partenariat avec le Musée Saint Raymond de Toulouse, Via Nostra vous invite à deux conférences gratuites sur le thème de : L'Algérie romaine.

jeudi 9 mars 2006 à 18h30 / Salle Antoine Osète - 6, rue du Lieutenant Colonel Pélissier 31000 TOULOUSE

 

- vendredi 10 mars 2006 à 18h30 / Salle des Hospices - Avenue de Perpignan 66140 CANET-EN-ROUSSILLON (village).

 

 

 

Conférence présentée par : Nacéra BENSEDDIK Titulaire d'un Doctorat en Histoire Ancienne et ancienne Inspectrice des Antiquités au Ministère de la Culture à Alger, elle est aujourd'hui  professeur d'Histoire de l'art du Maghreb antique à l'Ecole Supérieure des Beaux Arts d'Alger.

 


Repost 0
Published by henrithoa - dans Algérie
commenter cet article