Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 22:39

Il y a tant de conneries qui se racontent sur notre pauvre terre … !

Humour – Une autre série de blagues pour la journée

Le patron dit à son employé :
– Est-ce que tu crois à la vie après la mort?
– Heu, oui patron… Pourquoi cette question?
– Ah… Alors tout va bien. Parce que hier, après que tu as quitté le travail plus tôt pour aller à l’enterrement de ta grand-mère, elle est passée pour te donner le bonjour et te reprocher de ne jamais aller la voir. Je lui ai promis de te passer le message.

le poulet fermier
Un vendeur de volailles qui vend des poulets fermiers voit arriver un acheteur qui lui dit :
– Je voudrais acheter un vrai poulet de Bresse, mais si vous me permettez je vais le trouver moi-même.

Il choisit un poulet, lui met l’index dans le derrière, suce son doigt et dit :
– Celui-là est de Saint-Sever.

Il fait de même pour un autre :
– Celui-là est de Loué.

Il en fait plusieurs, avec la même opération, jusqu’au moment où il dit :
– Voilà, celui-là est de bien de Bresse.

A ce moment le vendeur de volaille lui demande s’il peut venir derrière le comptoir, ce que fait l’acheteur, le vendeur lui dit alors en baissant son pantalon et son slip :
– Je suis de l’Assistance publique, en faisant avec moi comme pour les poulets, vous ne pourriez pas me dire où je suis né et d’où je viens?

Le p’tit dernier
Le père est sur le point de mourir. Sa femme est à ses côtés.

Le père qui était silencieux depuis un bon moment, se tourne vers sa femme…
– Marie-Jeanne, je vais mourir; on a toujours bien vécu ensemble hein?
– Oui mon vieux Simon et tu vas me manquer.
– Merci Marie-Jeanne… Mais y’a une chose qui m’a toujours laissé curieux, tu sais le petit dernier, j’ai toujours pensé qu’il ne venait pas de toi et moi.
Il ne ressemble pas aux 9 autres. Veux-tu me dire avant de mourir s’il est bien de nous deux celui-là, ça m’a toujours intrigué. Tu peux ben me le dire à cette heure que je vais mourir…

– Reste tranquille mon vieux Simon, le petit dernier est bien de nous autres. Ce sont les 9 premiers qui ne sont pas de nous deux.
– !!!???!!!

Les trois Samouraïs

Trois samouraïs veulent mesurer leur adresse au sabre. Ils se choisissent un juge qui sera le gage de l’équité de la joute qui va se dérouler entre les trois guerriers.

Le juge qui s’y connaît en tournoi de samouraïs leur a apporté de quoi se mesurer : il ouvre une petite boîte dans laquelle il y a une mouche.

Le katana du premier samouraï sort de son fourreau en un éclair, et la mouche retombe sur le sol, coupée en deux ! Le juge est satisfait par cette première performance, et il félicite le premier samouraï.

Lorsque le deuxième samouraï est prêt, le juge ouvre une nouvelle boîte et laisse s’envoler une autre mouche. Cette fois-ci, le deuxième samouraï donne deux coup de sabre dans l’air, et la mouche retombe, coupée en quatre ! Cette fois, le juge est vraiment impressionné. Et il le dit au deuxième samouraï.

Mais il reste un troisième concurrent. Lorsque celui-ci est prêt, le juge ouvre sa troisième boîte contenant une troisième mouche… Le samouraï sort son sabre et dessine une arabesque dans l’air, et range son sabre, mais la mouche continue à voler.

Le juge dit alors :
–  Mais la mouche vit toujours !
–  C’est vrai, répond le troisième samouraï, mais elle ne pourra plus jamais se reproduire !

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 21:05

Et quelques devinettes

Humour – Quelques perles pour la journée

Définition de flirt?
La main dans le machin, le machin dans la main, mais jamais le machin dans le machin.

————-

Dans la phrase
«Le voleur a volé les pommes», où est le sujet?
– «En prison.»

Le futur du verbe «je baille» est
– «je dors».

L’eau potable est celle
– que l’on peut mettre dans un pot.

L’oiseau migrateur est appelé ainsi
– car il ne peut se gratter que la moitié du dos.

La nuit, pour éviter les moustiques,
– il faut dormir avec un mousquetaire.

La peau de la vache sert
– à garder la vache ensemble.

Le chat a quatre pattes
– deux devant pour courir, deux derrière pour freiner.

On dit chevaux
– quand il y a plusieurs chevals.

Qui a été le premier colon en Amérique?
– Réponse: Christophe.

À la fin, les soldats en ont assez
– d’être tués.

L’institutrice: «Quand je dis: je suis belle, quel temps est-ce?»
L’élève répond:
– Le passé madame.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 18:59

En voici un exemple 

Humour – Les Délices de la langue française

Une vieille demoiselle se présente chez un notaire pour enregistrer l'acte d'achat de sa maison récemment acquise.

Le notaire l'invite à s'installer, appelle son clerc et lui demande textuellement :

"Veuillez, s'il vous plait, ouvrir la chemise de mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s'y opposent pas, faites une décharge pour qu'elle entre en jouissance immédiate !"

On n'a toujours pas rattrapé la vieille fille !

Pour moi, elle n'aurait pas dû fuir : elle aurait dû essayer de tirer les choses au clerc...!

Ne dit-on pas que cette langue est très difficile à apprendre ?

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 15:07

Un petit Quiz pour la journée

Faisons travailler les neurones

Chers amis, voyons voir quel est votre niveau intellectuel avec un petit test très simple comprenant quatre questions.

Il faut y répondre instantanément, pas de réflexion, il faut répondre immédiatement : GO!

1: Tu participes à une course à pieds, tu doubles le second.
En quelle position arriveras-tu ?

Réponse:
Si tu as répondu que tu arrives le premier, c’est totalement faux. Tu as doublé le second et tu as pris sa place, donc tu arrives second.

Au fait pour la deuxième question essaye de réfléchir un peu moins longtemps 

2: Si tu doubles le dernier, en quelle position arrives-tu?

Réponse:
Si tu as répondu avant-dernier, tu t’es trompé à nouveau.
Réfléchis un peu… Comment peux-tu doubler le dernier ?
Si tu es derrière lui, il n’est pas le dernier. La question est impossible !!
On dirait que ce n’est pas ton fort de réfléchir.

Allez, on en essaye une autre, ne prends pas de notes ni de calculatrice et rappelle toi qu’il faut répondre du tac-au-tac. Allez, courage!!!!

3:Prends 1000. Ajoute 40.

Ajoute encore 1000.

Ajoute 30.

Encore 1000.

Plus 20.

Plus 1000.

Et plus 10.

Quel est le total?

Réponse:
5000?

La bonne réponse est 4100. Refais-le avec une bonne calculatrice… Ce n’est pas un bon jour pour toi !!!

La dernière devrait être la bonne,

Le père de Marise a cinq filles:

1. Chacha

2. Cheche

3. Chichi

4. ???????

5. Chuchu

Question: Quel est le nom de la quatrième ?

Réfléchis vite… Et la réponse est plus bas…
>
>

Marise

 

Bonne journée

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 14:40

Un peu coquines

Une série de nouvelles blagues pour la journée

C'est Bernadette qui va prendre le thé chez Henriette. Alors, elles papotent, elles mangent des petits gâteaux. Puis arrive le mari d'Henriette avec un joli bouquet de fleur. 
- Booonjour, chérie.
- Bonjour !
Sur ce, le mari monte à l'étage. Henriette tire une gueule pas possible et Bernadette, étonnée :

- Mais pourquoi tu n'es pas contente ? Moi, mon mari, il ne m'offre jamais de fleurs. 
- Ouais, mais c'est toujours la même chose, à chaque fois qu'il revient avec des fleurs, je dois monter à l'étage et écarter les jambes.

- Aaaaah bon ?! Tu n'as pas de vase ?

----------------------------------

C'est l'histoire d'un couple plus tout jeune. Ça fait bien deux ou trois ans que le mari n'a pas touché sa femme qui désespère. Un jour, il rentre du boulot et s'adresse à elle : 
- Monte tout de suite dans la chambre !. Depuis tout ce temps, elle n'espérait plus, enfin aujourd'hui, tout a l'air de changer. Elle obéit et monte immédiatement. Puis son mari lui dit : 
- Déshabille toi !
Elle pense : " Enfin, il s'est décidé !". Le mari : 
- Fais le poirier devant le miroir ! La femme, impatiente : 
- Oui chéri ! Le mari : 
- Écarte les jambes ! La femme, toute excitée: 
- Tout de suite chéri ! Sur ce, le mari pose son menton entre les jambes de sa femme, se regarde dans le miroir et dit : 
- Les copains ont raison, ça m'irait bien la barbe !!!

----------------------------------

Tu savais que les bossus ont un sexe deux à trois fois plus long que la normale ?" 
- "Non, qui t'a dit ça ?" 
- "Je l'ai entendu par mon toubib, il y avait un bossu dans la salle d'attente ..." 
- "Je ne crois pas que ce soit vrai, ils sont tout mal foutus les pauvres !" 
- "Ecoute, on va aller devant l'église, il y a toujours ce bossu qui fait la manche, on lui demandera …"

Et les voilà devant l'église, ils demandent au bossu : 
- "Dis-nous, il parait que tu as un engin énorme, si tu nous le montres, on te donne 20 euros." 
Le bossu ne se fait pas prier, il ouvre sa braguette et sort un truc énorme ! 
Les gars ahuris donnent au bossu ses 20 euros et avant de partir, l'un d'eux lui dit : 
- "Si j'avais un engin aussi gros, je me ferais des pipes tout seul !" 
Et le bossu lui répond : 
- "Et comment tu crois que je suis devenu bossu ?"

----------------------------------

Pauvre MAMIE. 
Une petite mamie, entre avec précaution dans un sex-shop. 
Pas très stable sur ses jambes, elle franchit en tremblant les quelques mètres qui la séparent du comptoir. 
Elle arrive enfin devant le caissier et, s'agrippant comme elle le peut, elle demande d'une voix chevrotante : 
- Eeeeest-ccce qqquevvvous aurriez desviiiiiibrommaaaaasseurs ? 
L'employé, essayant poliment de ne pas éclater de rire, lui réplique :
- Mais bien sûr, Madame ! Nous en avons mêmes plusieurs modèles, tous très différents. 
L'air soulagé, la mamie demande : 
- En aurrriez-vvvvvous un roooooose, de vingtcentiiiiiiiimètrrres de long, envirrrron sssssix en diaaaaaaamètre ? 
- Oui Madame ! Nous avons ce modèle, répond l'employé. 
- Aloooors pouveeeeez-vous me diiiiiiiire comment cette saaaaaaaloperiiiiiiie s'arrête ? 

----------------------------------
Très courte lettre d'excuses de l'hôpital à un patient : 
Cher Monsieur, 
Les résultats du laboratoire confirment que la rougeur autour de votre pénis n'était pas cancéreuse, c'était du rouge à lèvres. 
Nous vous prions de nous excuser pour l'amputation. 
La direction 

----------------------------------
Encore 
Dans un bureau en Afrique du Nord : 
- Nom ? 
- Abdallah Slimane 
- Sexe ? 
- 14 fois par semaine ! 
- Non, non, non ! 
- Homme ou femme ? 
- Homme, femme...y parfois chameau.... 
URGENCES : 
Un électricien entre dans la salle des Soins Intensifs d'un hôpital, il regarde les patients branchés à divers types d 'appareils et leur dit : 
- "Respirez à fond, je vais changer un fusible !" 
MAIL à son épouse 
Chérie, la police vient de trouver un corps calciné, avec un dentier, une perruque, des seins tombants et un cul difforme ! 
S'il te plaît, réponds à ce mail pour que je sache si tu vas bien !

SUPERMAN 
Deux amis se rencontrent. Pédro est couvert de bleus et de blessures. 
Juan lui demande : 
- Mais qui t'a mis dans cet état ? 
- Ma femme répond Pédro. 
- T'as traversé pendant quelle faisant une marche arrière ou quoi ? 
- Non, mon pote, elle ma frappé parce que je suis rentré à la maison comme Superman. 
- Comment ça ? T'es rentré en volant ? 
- Mais non, abruti ! Je suis rentré avec le slip sur le pantalon !!! 
Souvenirs .... 
- Maria, comme nous étions heureux il y a 15 ans ! 
- Mais Antonio, nous ne nous connaissions pas, il y a 15 ans !
- Justement, Maria, justement ! 
La prof est devant la classe et écrit un exercice au tableau. 
Sur ce, le petit Paul crie : 
- Mademoiselle, vous avez des poils sous le bras droit...!!! 
Furieuse la prof renvoie Paul à la maison pour le restant de la journée... 
Le lendemain, la prof pousse le tableau du bras gauche et Paul s'écrie : 
- Mademoiselle, vous avez aussi des poils sous l'autre bras...!!! 
Là-dessus Paul se retrouve à la maison pour le restant de la semaine. 
Le lundi, la prof un rien énervée, laisse tomber la craie. 
En la ramassant elle entend Paul crier : 
- Salut tout l'monde..., avec ce que je viens de voir, on se reverra après les grandes vacances !!

Bonne Journée

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 13:03

Mais Elle avait anticipé ….Elle s’est vengée D’ABORD

Encore un Cocu… !

Un homme emmène sa maîtresse dans un hôtel

Dans le  parking de l’hôtel, il voit la voiture de son beau-père garée et il dit :
Le vieux salaud ! Lui qui fait tout le temps la morale à tout le monde. 
Je ne vais pas le louper aujourd’hui.
Il s'approche de la voiture tout doucement et vole l'autoradio.
           
Le soir, il va rendre visite à son beau-père curieux de connaitre sa version des faits et il trouve le vieux très en colère.
Il lui demande : Qu’est-ce qui te met dans une telle humeur ?

Le beau-père  répond : 
J'ai prêté ma voiture à ta femme pour aller à l'église et on lui a volé l'autoradio pendant la messe !!!

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 18:43

Pour éviter les fuites au bac, l’Algérie bloque Facebook et Twitter

Le baccalauréat en Algérie et la fuite des sujets sur Facebook

Radical… !…Certains lycéens algériens doivent repasser l’examen, le gouvernement a bloqué l’accès aux réseaux sociaux pour empêcher de nouvelles fuites…

L'Algérie a décidé de bloquer les réseaux sociaux pendant le bac.

Aux grands maux les grands remèdes. Alors que des fuites ont entaché le bac en Algérie, les candidats des filières scientifiques, mathématiques et gestion doivent repasser l’examen. Et pour éviter un nouveau fiasco, les autorités algériennes ont décidé d’employer une méthode radicale en bloquant pendant près de cinq jours l’accès aux réseaux sociaux.

Les sujets sur Facebook

Depuis samedi 20h, impossible donc d’accéder à Twitter, Facebook ou même Instagram depuis l’Algérie. Il faut dire que certains des 800 000 candidats à avoir passé le bac avaient auparavant eu la surprise de recevoir sur leur compte Facebook les sujets des examens avant les épreuves.

>> A lire aussi : Bac 2015: Le gouvernement s'attaque aux fuites

Une source du secteur de la poste et des communications algériennes a expliqué que « cette coupure a une relation directe avec les examens partiels du baccalauréat qui débuteront ce dimanche. Cette décision a été prise surtout pour protéger les candidats de la publication de faux sujets sur les réseaux sociaux ». 

Des dizaines de personnes arrêtées

Des dizaines de personnes, dont des cadres de l'Education nationale, ont été arrêtées, soupçonnées d'être impliquées dans ces fuites, selon la gendarmerie nationale. Les nouvelles épreuves doivent se dérouler jusqu'au 23 juin.

En France, des fuites de ce type ce sont déjà produites sur internet. La plus importante était arrivée en 2011. Des captures d’écran de l’épreuve de mathématique de la série S avaient été publiées sur le site jeuxvideo.com. Les conséquences avaient cependant été nettement moins graves puisque l’épreuve n’avait pas été annulée et que la France n’avait pas décidé de s’en prendre aux réseaux sociaux.  

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 18:35

Pourquoi le XXIe siècle sera celui de la démographie africaine

L’Afrique et la théorie de Malthus

Le Plus. Niels Planel s'est assis avec le grand spécialiste des politiques et des programmes de population John May, ancien démographe principal à la Banque mondiale, actuellement chercheur invité au « Population Reference Bureau» et auteur d’Agir sur les évolutions démographiques. Il a brossé un portrait impressionnant et détaillé des évolutions auxquelles nous devrions assister sur les décennies à venir.

Des enfants jouent après l'école, dans la ville de Knysna, en Afrique du sud. (S. van Zuydam/AP/Sipa) 

Difficile, quand on parle de mondialisation, d’ignorer la question démographique, car l’avenir du monde se joue aussi en fonction de la taille de sa population humaine, et de ce point de vue, ce siècle devrait être le témoin de bouleversements majeurs. À la mi-2015, nous étions ainsi 7,3 milliards d’habitants sur Terre, contre 1,6 milliards en 1900. En 2030, nous serons 8,5 milliards de personnes sur Terre, et 9,7 milliards en 2050. Ces estimations sont assez fiables, car ceux qui vivront en 2030 et, dans une certaine mesure, en 2050 sont quasi tous déjà nés. Cependant, ces chiffres de population pour 2030 et 2050 supposent aussi une baisse assez rapide de la fécondité dans les pays à forte fécondité, surtout ceux de l’Afrique subsaharienne.

Pour aller au-delà des chiffres, et au détour d’un séjour aux États-Unis début juin, je me suis assis avec le grand spécialiste des politiques et des programmes de population John May, ancien démographe principal (1997-2012) à la Banque mondiale, actuellement chercheur invité au Population Reference Bureau et auteur d’"Agir sur les évolutions démographiques", qui m’a brossé au travers d’un long entretien un portrait impressionnant et détaillé des évolutions auxquelles nous devrions assister sur les décennies à venir.

Ainsi, John May m’a tout d’abord rappelé que les 240 pays et entités géopolitiques au sein desquels se répartit la population de la planète ont tous connu un processus de transition démographique. Celui-ci est défini comme étant le passage de niveaux élevés de natalité et de mortalité, en équilibre, vers des niveaux plus faibles de natalité et de fécondité, pour atteindre un nouvel équilibre.

Tous les pays du monde ne convergent pas vers un schéma démographique unique

Selon lui, le problème est que cette transition démographique a démarré à des moments différents et a également évolué à des rythmes différents selon les continents et les pays. Ainsi, les pays industrialisés ont terminé leur processus de transition depuis longtemps. Il en va de même pour les économies de marché émergentes. En revanche, d’autres pays, notamment la plupart de ceux de l’Afrique subsaharienne, n’ont pas terminé leur transition démographique.

Tout ceci donne un paysage démographique très contrasté à travers le monde. L’ancien démographe de la Banque mondiale explique qu’environ 13% de la population mondiale vit dans des pays où la fécondité (le nombre moyen d’enfants par femmes) est encore élevée, soit quatre enfants par femme en moyenne. Mais près de 50% de la population mondiale vit dans des pays à faible fécondité, en-dessous, voire très en-dessous, du fameux 2,1 enfants par femme – le seuil de remplacement des générations. Le reste du monde connaît un régime de fécondité intermédiaire, entre 4 enfants par femme et le niveau de fécondité de remplacement.

Pour John May, on observe donc une véritable fragmentation démographique du monde. La plupart des pays sont confrontés à des problèmes démographiques très divers, qu’il s’agisse de la fécondité, trop faible ou trop élevée, du vieillissement démographique et, enfin, des migrations internationales.

Au final, il semble douteux que tous les pays du monde convergent vers un schéma démographique unique. On observe, au contraire, un fossé démographique entre, d’une part, les pays industrialisés et émergents et, d’autre part, la cinquantaine de pays dits moins avancés dont les indicateurs démographiques accusent un “retard”. L’idée de convergence démographique suppose implicitement celle d’une synchronisation des processus, ce qui ne semble pas être le cas actuellement.

11,2 milliards de personnes en 2100 ?

S’il est assez aisé de faire des projections sur le « court terme », selon John May, les évolutions démographiques sont plus difficiles à prévoir pour la seconde moitié du XXIe siècle. En effet, on ne sait pas ce que seront les niveaux de fécondité, la variable-clé dans l’évolution démographique. John rappelle que les Nations Unies projettent une population globale de 11,2 milliards de personnes en 2100 (selon une hypothèse moyenne de fécondité dans laquelle tous les couples auraient deux enfants en moyenne).

Mais si les couples avaient un demi-enfant en plus, soit 2,5 enfants par femme, la population totale de la planète serait de 13,3 milliards en 2100. Au contraire, si la fécondité baissait à 1,5 enfant par femme, la population du monde entrerait en décroissance et atteindrait 9,5 milliards de personnes en 2100, un peu moins que la population projetée en hypothèse moyenne pour 2050.

"Limiter la croissance démographique", une idée simpliste ?

John May estime que le concept de population mondiale est trompeur car la population de la planète se répartit dans environ 240 pays et entités géopolitiques. Ces pays sont confrontés à des problèmes démographiques différents, que ce soit la croissance démographique trop rapide ou la dépopulation, le vieillissement démographique ou, encore, les migrations internationales.

Dès lors, s’il est selon lui désirable et nécessaire de limiter la croissance démographique dans les pays à forte fécondité, ce n’est pas nécessairement le cas dans les pays à faible fécondité ou qui se trouvent en régime de sous-fécondité. John note qu’il est possible d’agir sur les évolutions démographiques au moyen de politiques publiques adéquates. On peut en outre le faire avec une certaine efficacité, tout en respectant les droits de l’Homme.

Outre les effectifs de population et les taux de croissance démographique, c’est surtout la structure par âge qui est importante, c’est-à-dire la répartition de la population entre les actifs et les dépendants. Le démographe rappelle que dans les pays à forte fécondité, une baisse rapide de celle-ci augmente de manière relative le nombre d’adultes actifs dans la population et diminue le nombre de jeunes dépendants. Il en résulte la possibilité de capter le fameux "dividende démographique", car les actifs produisent plus de richesses et peuvent investir davantage sur l’éducation et la santé des jeunes dépendants. C’est d’ailleurs cette thématique qui domine actuellement les travaux et les discussions sur la démographie africaine, comme le rappelle John May, dont les travaux portent en particulier sur le continent africain.

"Sans aucun doute, le XXIe siècle sera celui de la démographie africaine"

L’ancien démographe de la Banque mondiale rappelle que la population de l’Afrique dans son ensemble, y compris l’Afrique du Nord, est actuellement de 1,2 milliards d’habitants, mais qu’elle devrait quadrupler d’ici la fin du siècle et atteindre 4,4 milliards de personnes, si la fécondité baisse rapidement. John estime que, sans aucun doute, le XXIe siècle sera celui de la démographie africaine. Cette évolution va s’accompagner d’une croissance très rapide de l’urbanisation (dans ce domaine, l’Afrique rattrape son retard sur le reste du monde), avec l’apparition de mégapoles et l’extension des bidonvilles. Or le continent ne pourra pas se développer dans ces conditions.

Dès lors, selon le démographe, l’enjeu majeur pour l’Afrique subsaharienne sera justement de capter un dividende démographique, ce qui implique non seulement d’impulser une baisse rapide de la fécondité mais aussi de mettre en place des programmes de formation du capital humain (éducation et santé), sans oublier de bonnes politiques économiques et une amélioration de la gouvernance.

Or, pour John May, si les leaders Africains sont forts intéressés par le dividende démographique, ils n’ont pas nécessairement compris que la baisse rapide de la fécondité est la condition sine qua nonpour son obtention. Selon lui, les responsables politiques africains ont toujours été réticents de cautionner de grands programmes de planification familiale, par peur sans doute des réactions hostiles au sein de leurs populations, qui demeurent fortement pronatalistes.

D’ici une dizaine d’années, la population de l’Inde va dépasser celle de la Chine

Ailleurs, le tableau est tout autre. Ainsi, d’ici une dizaine d’années, la population de l’Inde va dépasser celle de la Chine. Le spécialiste explique que cela est dû à la baisse plus lente de la fécondité que l’Inde a connue par rapport à la Chine, où la fécondité a baissé rapidement dès le début des années 1970. Ce mouvement en Chine a été alors accéléré avec la politique dite de « l’enfant unique » instituée en 1979, et devenue tout récemment la politique des deux enfants.

Pour John May, la politique chinoise de l’enfant unique, que l’on pourrait qualifier de politique d’ingénierie sociale (créer une classe d’enfants super-doués et performants) a en fait profondément changé la société chinoise, qui est devenue plus matérialiste et individualiste. Les normes de faible fécondité sont maintenant bien ancrées dans la population chinoise, et il est douteux que la Chine puisse connaître une forte remontée de son niveau de fécondité dans les prochaines années.

En Inde, en revanche, la baisse de fécondité devrait se poursuivre, mais à des rythmes différents selon les états du Nord et du Sud de cet immense pays. La résurgence politique de l’hindouisme pourrait freiner la baisse de la fécondité.

Le vieillissement des sociétés, une réalité

John May note par ailleurs que le vieillissement démographique est causé pour l’essentiel (entre deux-tiers et trois-quarts) par la baisse de la fécondité et, dans une moindre mesure, par l’allongement de la vie humaine (augmentation de l’espérance de vie à la naissance). Les démographes sont divisés quant aux conséquences du vieillissement. Certains affirment pouvoir le contrer en améliorant les niveaux d’éducation de la population. D’autres, au contraire, sont très, voire trop, pessimistes. Pour notre démographe, la vérité se trouve entre ces deux positions : oui, confie John May, le vieillissement est préoccupant, mais ses effets peuvent dans une large mesure être atténués au moyen de politiques publiques adéquates.

Pour le spécialiste, “mieux” vieillir veut dire adopter, et adopter bien à temps, des politiques publiques qui permettent d’atténuer le vieillissement démographique. Ces mesures sont variées et complexes : allongement de la durée de travail, financement des retraites par des systèmes mixtes de répartition et de capitalisation, mesures sociales et sanitaires pour gérer la très grande vieillesse, etc. Selon lui, ce sont des réponses multiples et dans plusieurs secteurs (droit du travail, Sécurité sociale, politiques de santé, politiques migratoires, etc.) qui peuvent, si elles sont appliquées ensemble, apporter des amorces de solutions.

La population de la France devrait dépasser celle de l’Allemagne vers 2060

L’ancien démographe de la Banque mondiale rappelle également que, selon les projections de population publiées par le Population Reference Bureaude Washington, la France devrait avoir 72,3 millions d’habitants en 2050, contre 76,4 millions pour l’Allemagne. La grande différence est que la France continuerait à voir sa population croître pour dépasser celle de l’Allemagne vers 2060, tandis que l’Allemagne serait déjà entrée bien avant 2050 dans une phase de décroissance démographique. Cependant, ces projections pourraient être démenties si l’immigration prenait en Allemagne une ampleur inattendue.

Malgré tout, observe John May, les démographes allemands, notamment ceux du Berlin Institute, prévoient une forte dépopulation de l’Allemagne et un vieillissement accéléré du pays, avec des conséquences néfastes pour l’emploi et les systèmes de retraite.

244 millions de migrants aujourd’hui

John May note au passage que les migrants internationaux (définis comme les personnes vivant depuis au moins un an dans un autre pays que leur pays de naissance) représentent actuellement environ 244 millions de personnes, soit 3,3% de la population mondiale. Grosso modo, détaille-t-il, ces migrations proviennent pour moitié de mouvements Sud-Nord et pour moitié de déplacements Sud-Sud. Deux-tiers des migrants internationaux vivent en Europe et en Asie.

L’ancien démographe de la Banque mondiale estime qu’avec la poursuite de la globalisation, ces mouvements migratoires devraient se poursuivre dans les prochaines décennies, rappelant également que les difficultés politiques que connaissent nombre de pays devraient accentuer le mouvement. Les pays politiquement instables aux confins de l’Europe, soit la Libye, la Syrie et l’Irak, fournissent déjà d’importants contingents de candidats à l’émigration, les réfugiés. Cependant, avec le quadruplement attendu de la population de l’Afrique, on doit aussi s’attendre, selon John May, à une augmentation du nombre de migrants économiques en provenance de cette région.

La croissance de la population pose des défis

Pour John May, et sans surprise, la croissance de la population mondiale aura des répercussions majeures sur les niveaux de consommation. C’est, entre autres, la combinaison de l’accroissement de la population et de ses niveaux de consommation qui est au cœur de la question de la protection de l’environnement et de l’adaptation au changement climatique. Nourrir une population de plus en plus nombreuse est un autre défi.

Ceci dit, pour John May, il faut malgré tout garder une certaine confiance dans le "progrès technique". De plus en plus de sources alternatives d’énergie sont mises en place, des progrès constants sont obtenus dans les techniques agronomiques, la maximisation énergétique, le recyclage des déchets, etc. Au total, c’est, pour le démographe, dans une révolution des comportements individuels que se trouve sans doute une grande partie des solutions aux défis environnementaux.

Remettre les questions démographiques à l'ordre du jour des agendas internationaux ou régionaux

John May a terminé notre entretien en regrettant que les questions démographiques, et notamment celles du planning familial, ne soient pas à l’ordre du jour des agendas internationaux ou régionaux. Selon lui, beaucoup de décideurs sont tout simplement ignorants des évolutions démographiques et des enjeux qu’elles représentent : il y a là un véritable "analphabétisme démographique". John May estime que l’une des raisons est que la plupart des démographes ont failli dans une de leurs missions, qui est de vulgariser les connaissances dans leur domaine, d’autant que les questions démographiques sont épineuses. John May prend l’exemple des migrations vers l’Europe : Par quel bout aborder ces problèmes complexes ? De même, comment traiter du vieillissement démographique ? 

Pour John May, une autre question délicate est celle de l’accès des populations, notamment les plus pauvres, à la planification familiale. Le démographe rappelle que certains groupes ou religions y sont toujours opposés. Ainsi, l’Eglise catholique s’est, selon lui, enfermée dans une condamnation de la contraception moderne (Humanae Vitae, 1968) dont elle ne sait pas très bien comment se dépêtrer à en juger par les déclarations contemporaines, passablement ambigües selon lui, du Magistère sur le sujet. Quant aux dirigeants, notamment africains, John May estime qu’ils ont peur de créer des réactions hostiles au sein de leurs populations s’ils prônent trop ouvertement des politiques antinatalistes. Or la pression démographique va constituer un frein au développement rapide du continent. Et John May de conclure : "l’Afrique peut se donner les moyens de ne pas subir son destin démographique, mais au contraire de mettre en place dès maintenant les politiques publiques qui pourront assurer sa prospérité".

Source Le Nouvel Observateur

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 14:55

L’horloge est malade

Avez-vous entendu parler de l'horloge qui tomba malade ?

Avez-vous entendu parler de l'horloge qui fut malade ?

Un jour, elle commença à penser à combien de fois elle devrait  TICTAQUER pendant l'année.

En calculant à partir de deux tic-tac par seconde, 120 par minute, 7200 fois par heure, 172,800 par jour et 1,209,600 chaque semaine, l'horloge se rendit subitement compte qu'elle devrait TICTAQUER près de 63 millions de fois pendant les 12 prochains mois. Plus elle y pensait, plus elle devenait anxieuse. En fin de compte, l'horloge devint tellement affolée qu'elle tomba malade !

Confiant son problème à un médecin, l'horloge se plaignit qu'elle n'avait pas la force de TICTAQUER  si souvent. Le médecin lui réplica : Mais combien de tic-tac devez-vous produire à la fois? Et l'horloge répondit : Seulement un. Eh bien, contentez-vous de faire un tic-tac à la fois et ne vous inquiétez pas du prochain, vous vous porterez bien, j'en suis certain. C'est exactement ce que fit l'Horloge, et comme toute bonne histoire a une bonne fin, elle TICTAQUA  TOUJOURS JOYEUSEMENT À PARTIR DE CE JOUR.

Petit Conseil, faites de même, prenez un problème à la fois, et faite confiance, il y a toujours une solution. Souriez, la vie est belle....................

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 11:03

Une Lichette pour Madame ….Et une pour .....Arthur...! 

Les coquineries à la cour du « Bon » Roi Arthur

Michael le Maître Dragon était un officiel à la cour du roi Arthur. Il était obsédé par un fantasme: fourrer son nez dans la voluptueuse poitrine de la jolie reine. Mais il savait que la sanction serait la mort.

Un jour, il révéla son fantasme à son collègue Horatio, lequel était le médecin prive du roi. Horatio lui dit :
– Je peux arranger ça, mais j’ai besoin de 1000 pièces d’or pour ce service.
– OK! J’accepte.
– Mon argent?
– Après. Je veux être certain que ça marche.

Le jour suivant, Horatio le médecin, fabrique une lotion grattante, et en verse un peu dans le soutien-gorge de la reine pendant qu’elle prend un bain.

Peu après s’être habillée, elle est prise d’une terrible crise de démangeaison. Assez pour la rendre folle. Ça n’arrête pas.

Elle s’adresse au Roi qui convoque Horatio.
– Que peux-tu faire pour la Reine. C’est très important. Important pour elle, important pour moi et… encore plus important pour toi. Tu dois la guérir, dit-il sous un ton menaçant.
– Je sais que seule une salive spéciale, appliquée pendant quatre heures, peut la guérir, et cette salive appartient à Michael le Maître Dragon.
Michael le Maître Dragon?
– Oui
Le roi envoie ses soldats chercher Michael.
– Horatio explique ce qui se passe, et Michael confirme qu’il devra couvrir de sa salive, pendant quatre heures, les seins de sa Reine.
– La Reine et le Roi acceptent et Michael se met au travail Il vit la plus grande extase de sa vie alors qu’il triture, caresse, suce, embrasse les seins de sa Reine.

Après ces doux moments, la Reine toute émue et toute tremblante, est guérie, et comblée de petits bonheurs.

Miachel se retire et entre chez lui.

Le lendemain, Horatio passe pour se faire payer…
– Alors Michael, tu es satisfait?
– Oui quel bonheur! J’aimerais recommencer. Tu dois me trouver un autre truc.
– Avant tu dois me payer
– Te payer quoi? Je ne te dois rien…
– Comment?
– Pauvre Horatio, je n’ai pas cet argent et je ne peux pas te payer. En plus à qui iras-tu te plaindre? Pas au Roi, il te fera pendre.

Quelques semaines plus tard, Horatio mit une dose massive de la lotion grattante dans le caleçon du roi Arthur. Le roi convoqua Michael le Maître Dragon…

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0