Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 09:23

Humour - Vous aviez dit cocu… !i

Encore une histoire de cocus… !

Six heures trente du matin un samedi.

L'homme se lève sans faire de bruit pour ne pas réveiller son épouse. Il charge ses clubs de golf dans le 4 X 4, et s'en va.

Arrivé sur le parcours, il se met à tomber des trombes d'eau. Sa matinée de golf est foutue, il décide de rentrer chez lui. Rentré, il se déshabille sans faire de bruit, se recouche doucement tout près de son épouse et lui chuchote à l'oreille, avec un bisou dans le cou : "Il pleut comme vache qui pisse !"

Et elle lui répond :

"Quand je pense que l'autre con est en train de jouer au golf !!!"

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 09:22

La coopération entre Cocus

L’Association dénombrant le plus de Membres dans le monde ….Les Cocus

Une femme est au lit avec son amant quand elle entend son mari arriver.
– Allons, lui dit-elle, vite, mets-toi debout là dans le coin !

Elle enduit prestement le corps de son amant d’huile et le saupoudre de talc et elle lui dit :
– Ne bouge pas jusqu’à ce que je te le dise. Tu es une statue ! J’ai vu la même chez les Durand.

Sur ce, le mari entre et demande à sa femme :
– Qu’est-ce que c’est ça ?
– Ça, c’est une statue. Les Durand en ont mis une dans leur chambre, et ça m’a tellement plu que j’ai acheté la même.

Et il ne fut plus question de la statue.

A deux heures du matin, elle dormait et son mari regardait encore la télé. Soudain, il se lève, va à la cuisine, prépare un sandwich, prend une boîte de bière et retourne dans la chambre. Là, il se dirige vers la statue et lui dit :
– Tiens, mange et bois quelque chose ! Moi, je suis resté bloqué deux jours comme un con, dans la chambre des Durand, même pas un verre d’eau !

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 09:03

Le bon sens paysan

L’Amour dans nos campagnes

Un paysan s'arrête au garage du coin pour faire réparer sa camionnette. Le garagiste ne peut pas le faire immédiatement et doit garder la camionnette.

Le paysan se dit alors qu'il n'habite pas loin et qu'il va rentrer à  pied.     

Sur le chemin du retour, il s'arrête dans une boutique où il  achète un seau et une boîte de 5 kg de peinture.

Puis il s'arrête dans une autre boutique et prend deux poules et une oie.

Mais, arrivé laborieusement dehors, il a un problème : comment porter  tous ses achats jusqu'à la maison ?

Pendant qu'il se gratte la tête, une petite vieille s'approche de lui et  lui dit qu'elle est perdue.

Elle lui demande : "Pouvez-vous me dire comment aller au 16 Allée du Buisson ?"

Le paysan lui dit :"Eh bien, en fait, ma ferme est tout près de cette  maison. Je me mettrais bien en route, mais je n'arrive pas à porter tout ceci.

  "La vieille dame suggère :

  "Pourquoi ne mettez-vous pas la boîte de peinture dans le seau. Portez le seau d'une main, mettez une poule sous chaque bras et portez l'oie dans l'autre main ?"

  "Merci bien", dit-il, et il se mit en route accompagnant la vieille  dame.

En cours de route, il dit :"Prenons mon raccourci et descendons par ce  sentier. Nous y serons en un rien de temps."

La petite vieille le regarde attentivement et dit :  "Je suis une veuve sans personne pour me défendre... Qui me dit que quand nous serons dans le sentier vous n'allez pas me coincer contre un  mur, retrousser ma jupe et me faire Dieu sait quoi ?"

Le paysan dit :"Cré vingt dieux, ma petite dame, je porte un seau, une  boîte de 5 kg de peinture, deux poules et une oie. Comment diable pourrais-je vous coincer contre le mur et faire ça ?"

La vieille dame répondit : "Posez l'oie, recouvrez-la avec le seau,  mettez la boîte de peinture sur le seau, et je tiendrai les poules... 

Et vous pourrez faire de moi ce que vous voudrez

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 18:40

Une histoire touchante

L'Amour avec un grand "A"

Après trente ans de mariage, j'ai commencé à trouver une nouvelle lueur d'amour. 
Je commençais en effet à sortir avec une femme autre que ma femme et c'était l'idée de mon épouse qui m'a dit un jour : «Je sais très bien combien tu l'aimes! » 
La femme avec laquelle mon épouse voulait que je sorte, était ma mère qui est veuve depuis 19 ans, mais à cause des activités de la vie courante, mes trois enfants et d'autres responsabilités, je ne lui rendais visite que rarement. 
Un jour, je l'ai appelée et je l'ai invitée à dîner. Elle m'a demandé : «tu vas bien ?»... 
Elle n'était pas habituée à recevoir des appels de ma part à cette heure-ci. 
Elle s'est inquiétée mais je l'ai rassurée : « Oui je vais très très bien, mais je voulais juste passer un moment avec toi maman » 
« Nous deux, seuls ? » demanda-t-elle ; elle resta songeuse » 
Jeudi, après le travail, je suis passé chez elle pour la prendre. 
J’avais un peu le trac. En arrivant chez elle, je l'ai trouvée aussi perturbée. Elle m'attendait devant la porte dans une belle tenue ! Il semble que c'était la dernière robe que mon père lui avait achetée avant sa mort.
Avec un sourire angélique, maman me dit : 
«J'ai dit à tout le monde qu'aujourd'hui je vais sortir avec mon fils. Ils sont tous contents et ils attendent impatiemment ce que je vais leur raconter à mon retour.» 
Nous sommes allés à un restaurant exceptionnel, calme et magnifique. Ma mère tenait mon bras, comme si elle était La Première Dame. 
Nous étions assis, j'ai commencé à lire le menu car elle ne pouvait lire que l'écriture large. Tandis que je lisais, elle me contemplait avec un large sourire sur ses lèvres ridées... Elle m'a dit : «C'était moi qui te faisais la lecture quand tu étais petit » 
Je répondis : «Le moment est venu pour te rendre un peu de ce que tu as fait pour moi. Ne te dérange donc pas maman » 
On a beaucoup discuté pendant le dîner. Rien d'inhabituel mais c'était de vielles histoires et de nouvelles. Sans nous en rendre compte, le temps s'est écoulé et nous n'avons pas remarqué que minuit fût passé.. 
A notre retour, devant sa porte elle me dit : «Je suis d'accord pour une autre sortie, mais cette fois-ci, ce sera moi qui vais payer! ». 
J'ai embrassé sa main et j'ai pris congé d'elle. 
Quelques jours plus tard, maman est décédée d'une crise cardiaque. 
Cela s'est produit si vite que je n'ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit.
Quelques jours après, j'ai reçu une lettre du restaurant dans lequel nous avions eu ce dîner. Avec une remarque écrite de sa propre main, me disant :

«J'ai payé d'avance car je savais que je ne serais pas là... L’essentiel, le repas est payé pour deux personnes, toi et ta femme. Tu ne pourras pas savoir l'importance de cette nuit pour moi. Je t'aime mon fils !» 
A ce moment-là, j'ai vraiment compris ce que signifie le mot « aimer» et « Je t'aime » et ce que signifie l'expression de cet amour pour l'autre.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 18:21

Marseille

Marseille et la Méditerranée

Qu’elle est belle notre Marseille… !
On peut la comparer à une femme
Voire même à une grande Dame
Qui sans cesse vous émerveille

Elle est souriante au bord de la mer !
La Madelon, reine du « bien vivre »
Que l’on aime et qui nous enivre
Un véritable joyau qui nous est offert

Elle chantonne, au bord de l’eau
Garce, Sirène ou bien Bougresse
Elle peut devenir même Déesse
Voire en pinup ou en fort joli lot

Elle peut même devenir sirène
Sortant de notre Méditerranée
Une princesse des plus raffinées
Une beauté, une véritable aubaine

Bref en femme sans aucun défaut
Ce qu’on lui demande toutefois
De garder son accent de choix
Qui sonne si bien au bord de l’eau

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 17:40

Joyeux anniversaire Philippe

20 Septembre 2015……49 ans déjà

Cette année à été pour toi une année difficile

Et en rebondissements, elle fut assez fertile

Sur le plan professionnel, un changement d’activité

A précédé de peu, quelques petits soucis de santé

 

Nathalie ton épouse en a eu également sa dose

Et pour elle aussi 2015 ne fut pas une année rose

Dans chacun des cas, ces problèmes sont à surveiller

Toi surtout qui aurais un peu tendance à les oublier

 

Une consolation toutefois, l’éducation de vos filles

Mahaut et Mila ont des résultats qui brillent.

Toutes deux semblent promises à un bel avenir

Tant vous avez su bien allier fermeté et sourire

 

Je suis aussi admiratif d’une de tes constantes qualités

Ce culte des « Bons Copains » qui t’a toujours habité

Tu as su leur rendre, sans hésiter de loyaux services

Et ils te le rendent bien ; sans qu’aucun ne te trahisse

 

Poursuis donc ta vie en ce sens, tout en bien veillant

A ne pas altérer ce mode de vie presque trop vaillant

Surveille donc ta santé car c’est un trésor irremplaçable

La prévention médicale est un moyen tout à fait gérable

 

Qui moyennant très peu de ton temps, certes précieux

Te permettra de conduire ta vie encore bien mieux

Quant à tes amis tous aussi dévoués que sympathiques

Je n’ai pas de conseil à te donner car ils sont uniques

 

Un bémol toutefois cas l’excès est l’ennemi du bien

Et de ton bien être tu devras être le premier gardien

Et comme dit ce proverbe, à bien connaitre si besoin

Bien connu pour sa sagesse : Qui veut voyager loin…»

 

Merci d’être ce que tu es, tant tu y mis de l’ardeur

A te construire et faire cela en y mettant ton cœur

Dont personne dans ton entourage n’eut à souffrir

Pour tous ces efforts partagés, au milieu des rires

 

Sache que si tu as un problème ton père est présent

Et donc qu’il ne s’inscrira jamais aux abonnés absents

Tu pourras toujours compter sur lui sans peur

Tout comme d’ailleurs, ton frère ainé ou ta sœur

 

Pour l’heure de voici doté d’une année supplémentaire

En ce jour de fête tu ne seras pas, loin s’en faut, solitaire

Je te souhaite donc cher fils, un très joyeux Anniversaire

Dommage que tes parents aient ce jour autre chose à faire

 

Quoi qu’il en leur cœur est et restera bien près de vous

Et pour fêter cela, ils prendront un second rendez-vous

Car ils n’oublieront jamais combien ils furent très ravis

Quand quarante neuf ans plus tôt tu les rejoignais en vie

Joyeux anniversaire Philippe

Ton Père

Henri dit le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 08:35

Joyeux anniversaire Philippe mon fils,

Philippe mon fils.....Quarante neuf ans déjà

Cette année à été pour toi une année difficile

Et en rebondissements, elle fut assez fertile

Sur le plan professionnel, un changement d’activité

A précédé de peu, quelques petits soucis de santé

 

Nathalie ton épouse en a eu également sa dose

Et pour elle aussi 2015 ne fut pas une année rose

Dans chacun des cas, ces problèmes sont à surveiller

Toi surtout qui aurais un peu tendance à les oublier

 

Une consolation toutefois, l’éducation de vos filles

Mahaut et Mila ont des résultats qui brillent.

Toutes deux semblent promises à un bel avenir

Tant vous avez su bien allier fermeté et sourire

 

Je suis aussi admiratif d’une de tes constantes qualités

Ce culte des « Bons Copains » qui t’a toujours habité

Tu as su leur rendre, sans hésiter de loyaux services

Et ils te le rendent bien ; sans qu’aucun ne te trahisse

 

Poursuis donc ta vie en ce sens, tout en bien veillant

A ne pas altérer ce mode de vie presque trop vaillant

Surveille donc ta santé car c’est un trésor irremplaçable

La prévention médicale est un moyen tout à fait gérable

 

Qui moyennant très peu de ton temps, certes précieux

Te permettra de conduire ta vie encore bien mieux

Quant à tes amis tous aussi dévoués que sympathiques

Je n’ai pas de conseil à te donner car ils sont uniques

 

Un bémol toutefois cas l’excès est l’ennemi du bien

Et de ton bien être tu devras être le premier gardien

Et comme dit ce proverbe, à bien connaitre si besoin

Bien connu pour sa sagesse : Qui veut voyager loin…»

 

Merci d’être ce que tu es, tant tu y mis de l’ardeur

A te construire et faire cela en y mettant ton cœur

Dont personne dans ton entourage n’eut à souffrir

Pour tous ces efforts partagés, au milieu des rires

 

Sache que si tu as un problème ton père est présent

Et donc qu’il ne s’inscrira jamais aux abonnés absents

Tu pourras toujours compter sur lui sans peur

Tout comme d’ailleurs, ton frère ainé ou ta sœur

 

Pour l’heure de voici doté d’une année supplémentaire

En ce jour de fête tu ne seras pas, loin s’en faut, solitaire

Je te souhaite donc cher fils, un très joyeux Anniversaire

Dommage que tes parents aient ce jour autre chose à faire

 

Quoi qu’il en leur cœur est et restera bien près de vous

Et pour fêter cela, ils prendront un second rendez-vous

Car ils n’oublieront jamais combien ils furent très ravis

Quand quarante neuf ans plus tôt tu les rejoignais en vie

Joyeux anniversaire Philippe

Ton Père

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 08:29

Histoire de sauce...

Humour - Combien de temps, le canon met-il à se refroidir ?

Un homme rentre chez lui et dit à sa femme qu'il prend une douche et part aussitôt pour un diner d'affaires de dernière minute. Sa femme a un doute et profite qu'il est sous la douche pour lui faire les poches.
Elle y découvre un petit mot :
Mon amour, je t'attends ce Soir.
Je te cuisinerai ton canard en sauce,
Celui dont tu raffoles tant... 
L'épouse ne se décourage pas et décide de sortir le grand jeu:
Déshabillé séduisant, maquillage et parfum envoûtant accompagné d'une posture plutôt engageante.
Le mari, stupéfait, se jette immédiatement sur sa femme et lui fait l'amour avec une passion oubliée depuis longtemps et renouvelle même son exploit à 2 reprises.
Tout à coup, il se souvient de son mensonge et comprend qu'il est obligé d'aller à son soi-disant repas d'affaires afin d'éviter de mettre la puce à l'oreille à son épouse. 
Épuisé, il se rend chez sa maitresse et lui annonce d'entrée qu'il est éreinté par une journée de travail et qu'il va juste manger et repartir tôt. Le repas terminé, il s'endort et la jeune femme vexée et douteuse fouille dans ses poches et découvre son petit mot doux sur lequel l'épouse a ajouté ceci: 
Je vous envoie le canard,
Mais je crains qu'il n'ait plus de sauce.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 08:24

Wizz Air confirme la commande de 110 A321neo

 
Airbus – La plus grosse commande d’A321 Neo finalisée

Wizz Air a confirmé sa commande de 110 A321neo. 

Airbus a annoncé ce lundi la confirmation de l’achat par Wizz Air de 110 320neo, la plus grande commande pour ce type d'appareils.

Wizz Air, basée à Budapest, est la plus grande compagnie low cost à desservir l’Europe de l’Est et Centrale, indique l’avionneur européen dans son communiqué. « Nous sommes extrêmement contents que Wizz Air ait confirmé sa confiance à la famille A320 », a déclaré John Leahy, responsable commercial d’Airbus. « Cette commande est la plus importante jamais passée pour l’A321neo, très prisé, et porte le nombre total de commandes et engagements d’achat à plus de 4300 exemplaires », ajoute le constructeur.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 05:49

Sud algérien - Festival international des arts de l’Ahaggar : Tin Hinan, entre mythe et réalité
algerie_hoggar_tin_hinan.jpg

L’inauguration officielle de la première édition du Festival international des arts de l’Ahaggar (Tin Hinan-Abalessa) a eu lieu avant hier à Tamanrasset

Un événement marqué par la présence de Messaoud Djari, wali de Tamanrasset, Mourad Betrouni, représentant du ministère de la Culture, et Farid Ighil Ahriz, commissaire du festival. Durant la matinée d’hier, Ali Sayad, chercheur au Cnprh, est revenu largement et avec force détails sur « l’énigme » que constitue la reine des Touareg, Tin Hinan. Intitulée « Histoire et histoires », la conférence a été l’occasion de revisiter l’épopée de cette femme, vénérée des populations locales. « Il y a plusieurs entrées pour aborder Tin Hinan, son mausolée et l’inventaire du mobilier funéraire découvert dans le tombeau », estime-t-il, en rappelant qu’un nombre important d’interrogations continue d’alimenter la part du mythe et de la réalité entourant cette femme symbole.
Le chercheur du Cnprh a évoqué de prime abord le mythe fondateur de cette reine berbère colporté par ceux qui se réclament d’elle, à savoir les Touareg nobles de Kel Ghila. Par la suite, M. Sayad a abordé la légende romancée des guides touristiques qui inspirent depuis Platon de nombreux récits légendaires, dont l’œuvre de fiction de Pierre Benoit, L’Atlantide, où se mêlent, avec Antinéa, l’héroïne, l’exotisme à une intrigue mouvementée. Selon lui, il subsiste aussi l’illusion donnée par le « découvreur », l’Américain d’origine polonaise, Byron Kuhn, qui se faisait appeler comte de Prorork. Un peu plus loin, le conférencier a rappelé le travail important effectué par des archéologues étrangers sur les sites de fouilles archéologiques.
En dernier lieu, M. Sayad a évoqué les chroniques arabes rapportées par le penseur et philosophe Ibn Kaldoun, dans lesquelles les tribus et dynasties berbères attribuent à Tiski la maternité de Howar, ancêtre de Howara qui donnèrent leur nom au Hoggar. En conclusion, M. Sayad dira qu’une analyse des éléments de l’Histoire et d’histoires s’avère possible pour une meilleure connaissance de Tin Hinan, femme qui eut suffisamment d’influence et d’affluence pour que la mémoire targuie ait pu garder son souvenir. Le chercheur du Cnprh a rappelé que le squelette de Tin Hinan, qui se trouve au musée du Bardo, à Alger, a été barbouillé de « goudron » durant les années 1960 à la faculté de médecine d’Alger, d’où la difficulté de le soumettre à des tests ADN.
Interrogé sur l’abandon du tombeau de Tin Hinan, se trouvant dans la région de Abalessa, à 120 km du chef-lieu de la wilaya, Farid Ighil Ahriz, directeur général de l’Office national du parc de l’Ahaggar, s’est défendu de cet allégation, en estimant que le site bénéficie de la bienveillance des autorités locales. « Il y a eu différents aménagements et améliorations. Le site de Tin Hinan se porte bien et nos agents assurent leur travail convenablement », conclut-il. A noter que la conférence que devait animer Abdenbi Zendri, enseignant à l’université de Tamanrasset, sur « Le rôle de la femme dans la préservation du patrimoine culturel », n’a pas eu lieu en raison de l’absence du conférencier.

Source El Watan Hocine Lamriben
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0