Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 16:00

Ces sept insupportables clichés sur les Algériens

Algérie – Comment les algériens colportent leur personnalité

C’est bien connu, l’Algérien, quand il met un pied à l’étranger, est souvent caricaturé et stigmatisé par de nombreux clichés. Des clichés qui le réduisent à un être violent, nerveux -frustré sexuellement et ne se passionnant que pour le football. Ces clichés sont également, et surtout, colportés par les Algériens, sur eux-mêmes dans leur propre pays. 
Une caricature qui reflète bien cette incapacité maladive des Algériens lorsqu’il s’agit de promouvoir leur personnalité, leur culture, leur patrimoine ou leur pays à l’étranger. Une caricature qui illustre aussi l’incapacité de nos autorités à nous doter d’un soft power pour nous permettre de rayonner dans le monde entier. L’Algérie ne réussit toujours pas à séduire et à influencer les étrangers par sa culture ou son modèle socioculturel. Méconnue, effacée sur la scène internationale et renfermée sur elle-même, l’Algérie est devenue une usine qui fabrique des clichés.

1- L’Algérien est donc nerveux et agressif. 

C’est le poncif qui tue tout débat sur notre identité. Le nombre effroyable des accidents de la route, la mauvaise humeur presque permanente dans nos rues et places publiques, les bagarres quotidiennes, l’incivisme et le climat tendu qui règne dans nos administrations ont longtemps nourri ce cliché qui frappe chaque Algérien dès sa naissance. Comme si nous étions tous formatés pour devenir infréquentables. Même les séries télévisées diffusées chaque Ramadhan sur nos télévisions nationales accordent une large promotion à ce poncif.
2- L’Algérien est également un frustré sexuel.

Il drague tout ce qui bouge, il veut coucher avec toutes les filles de la terre. Le sexe est sa priorité absolue et il cherche à assouvir ses besoins au détriment des autres. Mais les Algériens sont-ils tous pareils ?
3- L’Algérien est raciste !

On le dit régulièrement surtout lorsqu’on voit comment les migrants subsahariens sont violentés dans les villes algériennes. Et pourtant, l’Algérien reçoit généreusement ses invités étrangers – dès lors qu’ils ne viennent pas du sud du Sahara.
4- L’Algérien ne connait que le football.

Oui, l’Algérien ne manifeste dans la rue qu’à l’occasion des matchs de football de son équipe nationale. Il met de l’ambiance et bloque la circulation automobile. Dans ses discussions, il n’y a de place que pour le football. Il va jusqu’au Soudan pour soutenir son pays et défier l’adversaire. Mais quand il s’agit de se mobiliser pour la démocratie de son pays, il est aux abonnés absents. C’est une vérité et un cliché à la fois car si le stade de football n’était pas le seul espace public qui l’accueille en l’acceptant tel qu’il est, l’Algérien d’aujourd’hui pourrait voir plus loin que le bout de son ballon de foot…
5- L’Algérien est chauvin.

On le dit souvent depuis un certain 5 juillet 1962. L’Algérien est un nationaliste féru qui met son pays au-dessus de tout. Là où il va, il traine un drapeau algérien derrière lui. Même dans un match opposant la Finlande aux Iles Féroé, on retrouve un drapeau algérien qui flotte. Même lors de l’élection de Miss Tahiti, un Algérien se présente pour brandir son drapeau et entonner son fameux One, Two, Tree, Viva l’Algérie ! Oui, tout cela est vrai. Mais si l’Algérien avait la possibilité de rencontrer davantage l’autre et découvrir le reste du monde avec son passeport vert maudit, il pourrait peut-être trouver une autre référence dans sa vie que son pays.
6- L’Algérien frappe sa femme.

L’Algérien cultive la violence conjugale comme il cultive ses fruits et légumes. La femme algérienne est violentée à longueur de journée. On entend ce jugement, un peu trop hâtif, depuis des années. Certes, la violence conjugale existe en Algérie et la violence à l’égard des femmes atteint quelques fois un seuil alarmant. Mais les langues se délient pour dénoncer ce fléau et de nombreux acquis ont été arrachés par les femmes. La nouvelle génération d’Algériens est plus mature et beaucoup moins violente par rapport à la précédente.
7- L’Algérien est un grand fainéant qui refuse de travailler.

Il ne faut donc jamais recruter un Algérien car aucun chantier ne sera livré dans les délais. Il rouspète tout le temps et ne respecte aucune consigne. La journée du travail de l’Algérien commence souvent à 10 H et finit presque toujours à 15 H… Vrai peut-être. Mais si l’Algérien était davantage considéré dans son travail, mieux rémunéré, et placé dans de meilleures conditions de travail, ne serait-il pas capable de produire plus et de donner le meilleur de lui-même ?
Disons que ces clichés puissent leur origine dans une certaine vérité. Mais aucune vérité ne justifie qu’on caricature tout un peuple pour l’enfoncer dans le cercle vicieux des préjugés. Et qu’a-t-on fait pour déconstruire ces clichés ? Presque rien ! Notre pays n’est nullement connu dans le monde entier en dépit de notre histoire millénaire et notre chaleur humaine. Le génie algérien dont les manifestations et les œuvres datent de plusieurs siècles n’est guère mis en valeur. Notre pays ne participe qu’à deux grands évènements mondiaux : La Coupe du Monde de football et les Jeux Olympiques. Exceptés ces deux évènements internationaux, notre drapeau national ne flotte nulle part. Que font nos ambassadeurs, nos diplomates en poste à l’étranger ? Que font-ils pour promouvoir notre pays ou du moins pour le faire connaitre dans sa véritable nature ? Pourquoi ne pas exposer notre patrimoine dans des foires internationales, organiser nos propres évènements d’envergure mondiale et travailler sérieusement l’image de notre pays ? Pourquoi notre musique qui traverse les frontières de tous les pays n’est pas utilisée pour véhiculer nos véritables valeurs nationales ?
Avec ses ressources, son intelligence collective, son histoire millénaire et sa culture plurielle, l’Algérie a de quoi s’offrir un précieux soft power. Mais pour ce faire, il nous faut un régime compétent, représentatif de sa population, légitime et engagé sur la voie du développement. À défaut de ce régime, notre pays se vautre dans ses clichés. Et nos concitoyens sont stigmatisés par ce qu’ils disent eux-mêmes sur les interlocuteurs étrangers lors des rares échanges qu’ils établissent avec le reste du monde…

Source Algérie focus Abdou Semmar

Le Pèlerin
 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 12:00

Ils sont forts chez Darty… !

Humour – Le client est roi

Un réparateur de chez Darty passe dans un appartement pour réparer une télé. C'est une ménagère plutôt sexy qui lui ouvre la porte et qui lui montre la TV à réparer dans le salon.
La jeune femme est tellement aguichante, qu'il ne parvient pas à quitter son corps des yeux dès qu'elle passe près de lui et du coup, la visite dure un certain temps...Tant bien que mal, il finit par réparer l'appareil, puis il donne la facture à la dame. Alors qu'elle rédige le chèque, elle lui dit :
- Je vais vous demander quelque chose de... disons quelque chose d'inhabituel. C'est assez embarrassant et auparavant, je voudrais que vous me promettiez de garder ça secret.
Au comble de l'excitation, le réparateur répond qu'il est d'accord, et la femme reprend:
- Mon mari est quelqu'un de bien (soupir) mais il souffre d'une certaine incapacité physique voyez-vous... Alors que vous, vous êtes un homme qui me semblez bien bâti et robuste... et moi de mon côté, je suis une femme plutôt volontaire.
Le Dartyman répond en rougissant:
- Oh ça oui!
La femme :
- Et depuis que vous êtes entré, j'y pense...
Le gars, super chaud :
- Je dois dire que moi aussi !
La femme, étonnée :
- Ah bon? Vous aviez deviné que je voulais déplacer le réfrigérateur ? 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 11:57

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.

Algérie - Maroc : Le grand gâchis

Le nombre d'études consacrées au coût du "non-Maghreb" suffirait à meubler tout un rayon de bibliothèque. On ne compte plus les rapports de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI), de l'Union européenne (UE) et tous les travaux universitaires qui ont abordé ce sujet, critiquant le grand gâchis occasionné par l'absence d'une union économique maghrébine dans un contexte de mondialisation et de regroupements régionaux.
Aux écrits s'ajoutent les paroles... sans suite. À chaque rencontre, les hommes d'affaires maghrébins appellent de leurs vœux la construction d'une organisation régionale capable de faire basculer l'équilibre des forces en faveur des pays du Sud. En vain.
Plus bas au monde
Chaque année, le manque à gagner est estimé à 7,5 milliards d'euros, soit 2 % à 3 % du PIB des cinq pays de la région (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Mauritanie). Les échanges intermaghrébins sont extrêmement maigres, à peine 3,3 % du total des exportations de la zone, soit le taux le plus bas du monde.
À titre d'exemple, en 2012, cette part était de 62 % à l'intérieur de l'UE, de 49 % au sein de l'Accord de libre-échange nord-américain, de 26 % pour l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est et de 15 % pour le Marché commun de l'Amérique du Sud, selon une étude publiée le 27 août par Oxfam France à l'occasion du 20e anniversaire de la fermeture de la frontière entre le Maroc et l'Algérie.
"Nous travaillons sur les déterminants de la pauvreté et des inégalités au Maghreb, et nous voyons bien que la non-intégration de cette zone pose de sérieux obstacles au développement économique et sociétal", explique Nicolas Vercken, directeur des études et du plaidoyer au sein de l'ONG. Ainsi, malgré la réduction de la pauvreté absolue au cours de la dernière décennie et l'optimisme des chiffres officiels, le taux de chômage demeure élevé : 16 % en Tunisie, 9,4 % en Algérie et 9,1 % au Maroc, selon le FMI. Les plus touchés sont les jeunes et les femmes.
La BMICE est toujours une coquille vide
Parallèlement, une part croissante des budgets nationaux est engloutie dans une course effrénée à l'armement. De 2007 à 2013, la part des dépenses militaires dans le PIB a augmenté de 19 % au Maroc et de plus de 65 % en Algérie, selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). "Une augmentation sans précédent qui fait de ces pays les deux États les plus dépensiers de la région", renchérit le Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (Grip), à Bruxelles, dans son rapport 2013
La cause majeure de ces rivalités militaires ? La tension politique autour du dossier du Sahara, bien entendu... De quoi refroidir tous les experts qui pronostiquaient que ce conflit historique serait progressivement aplani par un plus grand dynamisme des hommes d'affaires marocains et algériens.
Las, annoncée depuis 2010, la Banque maghrébine d'investissement et de commerce extérieur (BMICE) est toujours une coquille vide, tandis que chaque pays de la région (sauf la Libye) a un accord d'association ou de partenariat avec l'UE, se mettant d'office en concurrence avec ses voisins. C'est d'autant plus désolant que le Maghreb est l'une des rares zones de développement naturellement intégrées.
Il a la matière première (pétrole, gaz et phosphates), le capital humain et une expertise élevée dans des secteurs comme le tourisme, le textile, l'automobile et l'électronique. Sur dix ans, le Maghreb pourrait gagner de 25 à 30 points de PIB s'il se décidait enfin à ouvrir ses frontières. Dans le cas contraire, il prend le risque de rater son rendez-vous avec l'Histoire.

Source Jeune Afrique

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 21:35

Avoir des pensées coquines rendrait plus intelligent

Pensées coquines

Pensées coquines

Selon un spécialiste de la mémoire, avoir des pensées indécentes aiderait notre cerveau à apprendre et se souvenir.

Pour Ed Cooke, spécialiste de la mémoire interrogé par le Dailymail, il ne faut pas réprimer ses pensées indécentes. Elles aiguisent notre cerveau et nous aide à faire remonter nos souvenirs à la surface. "Les pensées sexuelles sont plus marquantes que les autres et attirent plus notre attention", explique Ed Cooke. "Peu importe ce que l'on fait à ce moment-là, cela deviendra un fait marquant dont on se souviendra plus facilement car il sera lié à cette pensée sexuelle", ajoute-t-il.

Penser à une image sexuelle pour se souvenir d'un mot

Ce diplômé de psychologie, raconte l'histoire d'un avocat anglais qui s'est servi de cette technique pour se rappeler d'évoquer des témoignages clés au cours de sa prochaine plaidoirie. "Pour marquer sa mémoire, il pensait à des testicules, car en latin ce mot ce prononce "testiculi" qui se rapproche du mot anglais "testimony" ("témoignage" en français)." Une image bien plus marquante qu'un simple mot.

Source Medisite

Le Pèlerin

 

Le Zizi de Pierre Perret

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 13:15

L’année 2014 a été extrêmement riche en événements pour l’Algérie. 

Rétrospective. Les grands événements politiques de 2014 en Algérie

TSA vous propose en cette fin d’année de revenir sur les événements politiques les plus marquants de l’année.
L’année 2014 a commencé par une série de violences à Ghardaïa. En janvier, les affrontements entre les communautés arabes et mozabites se sont multipliés.

La police a été particulièrement pointée du doigt, accusée de soutenir la communauté arabe. Le gouvernement a lancé plusieurs initiatives pour faire revenir le calme. Sans succès.
En février, l’interview de Amar Saâdani accordée à TSA fait l’effet d’une bombe. Dans cet entretien exclusif, le secrétaire général du FLN s’attaque ouvertement et directement au DRS et en particulier à son chef, le général Toufik. L’onde de choc causée par l’interview avait eu des répercussions sur l’ensemble du paysage politique algérien.
L’atmosphère du mois de mars a, quant à elle, été imprégnée d’incertitudes. Alors que les élections présidentielles approchent, les doutes sur la capacité du candidat Bouteflika à présider un quatrième mandat s’installe et persiste. Le mouvement citoyen Barakat (« ça suffit, » en arabe)naît en réponse à cette candidature. Ses actions de rue ont été réprimées par la police.
En avril, les élections présidentielles se déroulent dans le calme. Le président Bouteflika est réélu pour un quatrième mandat, malgré son absence sur le terrain. Abdelmalek Sellal prend le devant de la scène durant la campagne. La campagne d’Ali Benflis, qui effectuait son grand retour comme candidat aux présidentielles dix ans après celles de 2004, se solde une nouvelle fois par un échec.
Alors que le quatrième mandat ne fait que commencer, le président Bouteflika prend une décision majeure, en mai, en donnant son autorisation pour l’exploitation du gaz de schiste. Ce projet reste très controversé jusqu’aujourd’hui, en raison des dangers que cela causerait sur l’environnement et les ressources en eau.
En juin, la Coupe du monde de football au Brésil prend place et anesthésie le peuple algérien. Pendant tout le mois, la politique passe au second plan tandis que l’Algérie célèbre les exploits de son Équipe nationale.
Le mois de juillet est témoin du tragique crash du vol d’Air Algérie entre Ouagadougou et Alger. 116 personnes, dont 6 Algériens, y laissent la vie lorsque l’avion s’écrase au Mali.

En Algérie, le gouvernement s’agace de l’attitude de François Hollande qui « agit comme si l’Algérie n’existait pas. »
L’évènement politique le plus marquant du mois d’août 2014 est sans conteste le limogeage d’Abdelaziz Belkhadem de son poste de ministre d’État et conseiller spécial à la présidence de la République. L’ordre serait venu du président Bouteflika lui-même, qui ordonne aussi de mettre un terme à toutes les activités de Belkhadem en relation avec l’ensemble des structures de l’État. Comble de l’humiliation, le Président demande au secrétaire général du FLN de l’exclure de l’ancien parti unique.
En septembre, l’enlèvement puis l’assassinat d’Hervé Gourdel, un touriste français en visite en Kabylie, bouscule l’actualité. Le spectre de la Décennie noire réapparait. Les autorités algériennes, au pied du mur, mettent en place d’énormes moyens pour retrouver les meurtriers de Gourdel qui se réclament de Daech. Trois mois plus tard, Abdelmalek El Gouri, celui qui a égorgé Gourdel, est éliminé par l’armée algérienne.
Un événement inédit se déroule en octobre lorsque plusieurs milliers de policiers manifestent devant la présidence de la République à El Mouradia pour réclamer des hausses de salaire et le départ du DGSN Abdelghani Hamel. Le gouvernement répond positivement à l’essentiel des revendications socioprofessionnelles des protestataires, mais ne cède pas à la demande de départ de Hamel.
En réponse à la baisse soutenue du cours du pétrole depuis l’été, l’Opep organise une réunion cruciale en novembre pour trouver une solution. L’Algérie, dépendante d’un prix du baril élevé, est favorable à ce que le cartel baisse son plafond de production pour faire remonter le cours du pétrole. Une position qui n’est pas partagée par les pays du Golfe, l’Arabie Saoudite en tête. Ces derniers finissent par avoir gain de cause, aucune décision de baisse du plafond n’est prise lors de la réunion. L’absence de décision de l’Opep fait chavirer le cours du pétrole à son niveau le plus bas depuis cinq ans. La situation économique de l’Algérie se tend. Le pouvoir commence à montrer des signes d’inquiétude.
Enfin, en décembre l’Algérie connaît un épisode diplomatique exceptionnel lorsqu’Air Algérie se voit saisir un avion à Bruxelles. Condamnée par le tribunal international d’arbitrage, Air Algérie est dans l’obligation de payer 2 millions de dollars à l’entreprise K’AIR BV afin de pouvoir récupérer l’avion. Avec cet avion saisi, c’est un symbole fort de la souveraineté algérienne qui est bafoué. Les deux ambassadeurs algériens en Belgique et aux Pays-Bas sont rappelés, tandis que les ambassadeurs de Belgique et des Pays-Bas sont convoqués au ministère des Affaires étrangères. Air Algérie finit par rapatrier l’avion en Algérie après s’être acquittée de sa condamnation.
Une année 2014 riche en événements se clôt donc. Certains d’entre eux furent fascinants, d’autres dramatiques. En espérant que l’année 2015 soit elle aussi tout aussi riche en rebondissements.
Source TSA Yacine Babouche

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 17:35

Humour – Le Monde des hommes

Et Dieu créa l’homme

Voilà, un règlement intérieur à mettre en place au plus vite dans vos foyers et à faire lire à vos compagnes.
Depuis trop longtemps nous autres hommes avons été divisés au nom de l'égalité, du féminisme et un paquet d'autres théories. C'est fini! Nous contre-attaquons! Dites le à vos amies et à vos femmes, l'homme des années 90 est mort... Longue vie à l'homme des années 2000 !
Votre attention mesdames, voilà comment les choses se passent RÉELLEMENT...:
1. Si vous pensez que vous êtes grosses, vous l'êtes. Ne vous interrogez pas. Bougez-vous le cul et allez au gymnase club.
2. Apprenez à utiliser la lunette des toilettes: si elle est relevée, baissez-la, c'est pas compliqué, et arrêtez de vous plaindre.
3. Ne vous coupez pas les cheveux. Jamais. Ca crée des disputes inutiles quand nous osons faire des commentaires.
4. Les anniversaires, les fêtes et la Saint-Valentin ne sont pas des quêtes visant à vérifier que nous sommes capables de trouver le cadeau idéal... une fois de plus.
5. Parfois, nous ne pensons pas à vous. Il faut le savoir et vivre avec.
6. Dimanche = football/cyclisme/formule 1. C'est comme ça.
7. Le shopping n'est PAS un sport.
8. Ce que vous portez est génial. Vraiment!!!
9. Demandez-nous ce que vous voulez directement. Les sous-entendus subtils, ça ne marche pas.
10. Apprenez que pisser debout de face, c'est plus difficile que pisser assise droit en dessous. Même en faisant attention, on ratera la cible de temps en temps.
11. La plupart des mecs ont 2 ou 3 paires de chaussures au maximum, alors qu'est-ce qui vous fait croire qu'on est capables de choisir la paire parmi les 30 autres qui ira bien avec cette robe ?
12. Une migraine qui dure 17 mois, c'est une maladie. Voir un docteur.
13. Votre mère n'est pas obligatoirement notre meilleure amie.
14. Vérifiez l'eau et l'huile de temps en temps. C'est un élément essentiel de l'entretien de la voiture.
15. Notre relation ne sera plus jamais comme les deux premiers mois où nous sommes sortis ensembles.
16. Tout ce que nous avons pu dire il y a plus de 6 ou 8 mois est irrecevable dans une dispute aujourd'hui.
17. Ce n'est pas la robe qui te donne l'air grosse. C'est tout ce putain de chocolat!!!
18. Nous dire que tous les top-models sont trafiqués vous fait passer pour des jalouses mesquines et ça ne nous empêchera certainement pas de lire les magazines.
19. Les top-models hommes aux corps de rêve qu'on voit dans les magazines sont tous des homos.
20. Si ce qu'on dit peut être interprété de deux façons, et que l'une d'elle vous rend triste ou en colère, vous avez mal interprété.
21. Laissez nous mater. Si on ne le fait pas, comment voulez vous qu'on puisse vous dire que vous êtes tellement mieux que les autres?
22. Si c'est possible, merci de nous dire ce que vous avez à nous dire pendant les pubs et pas pendant la mi-temps parce que c'est là qu'on va pisser, chercher de la bière pour la deuxième mi-temps ou écouter l'analyse des "experts".
23. Quand nous sommes au lit et avons l'air fatigués, c'est que nous sommes fatigués et ça ne veut surtout pas dire que nous ne voulons pas parler de notre relation.
24. Si vous voulez un dessert après le plat, prenez en un. Vous n'êtes pas OBLIGÉES de le terminer. Vous pouvez y goûter si vous voulez mais ne dites pas "Non, je ne peux/veux/devrais pas" pour ensuite manger la moitié du nôtre.
25. Un régime sans exercice, ça ne marche pas.
26. Si vous faites un régime ça ne doit pas vouloir dire que nous devons faire pareil.
27. Les 4 aliments essentiels de l'homme sont la viande blanche, la viande rouge, le café et la bière fraîche.
28. Assurez vous que tous les repas contiennent une quantité raisonnable des éléments précités - tout le reste rentre dans la catégorie du "fadasse".
29. Ne mettez pas en doute notre sens de l'orientation.
30. Si vous pouvez apprendre tout ça, l'homme et la femme pourront coexister dans un contexte d'amour et de respect mutuel. La balle est dans votre camp.

Cordialement, Les Z' hommes

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 15:05

L’Algérien Yacine Brahimi, buteur du FC Porto.

L'Algérien Yacine Brahimi élu meilleur joueur maghrébin de 2014

Les lecteurs du magazine "France Football" ont choisi le buteur algérien Yacine Brahimi pour succéder à son compatriote Islam Slimani au palmarès du Meilleur joueur maghrébin de l’année. Une consécration logique au vu de ses performances.

Étincelant avec son club du FC Porto, qu’il a rejoint l’été passé, l’Algérien Yacine Brahimi a été logiquement désigné Meilleur joueur maghrébin de l’année 2014 par les lecteurs de France Football. Avec 48 % des 120 000 votes enregistrés entre le vendredi 12 décembre et le mardi 30 décembre, il arrive largement en tête des suffrages.

Le vote, dont le résultat a été annoncé le 31 décembre, l'a consacré, devant le Marocain du Bayern Munich Mehdi Benatia et un autre Algérien évoluant au Portugal, Islam Slimani. L'attaquant du Sporting Portugal était d'ailleurs le tenant du titre.

Yacine Brahimi trône assez logiquement en tête de ce classement, puisqu’il s’est très rapidement imposé à Porto. Auteur de trois buts en 13 matches en SuperLiga, il a surtout été très efficace en Ligue des champions, en trouvant le chemin des filets à cinq reprises en six rencontres. Une performance qui le place au quatrième rang des meilleurs buteurs de cette édition, à égalité avec Cristiano Ronaldo, Edinson Cavani ou encore Sergio Aguero et Karim Benzema.

Le podium de ce classement 2014 de "France Football" : Yacine Brahimi (46 %), Mehdi Benatia (26 %) et Islam Slimani (11 %).

Source France 24

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 17:30

Paix à son âme 

Humour noir – Le Foot d’abord

Un homme est assis dans un stade de foot à la grande finale, où toutes les places sont sold out ! A côté de lui une place vide.
Visiblement irrité, le gars assis de l'autre côté de la place vide lui demande à qui appartient la place vide, ou s'il le/la connait, car c'est quand-même impossible et honteux de laisser une place libre un soir de finale !! 
Effectivement, l'homme lui répond que c'est la place de sa femme, qu'ils viennent ensemble au foot depuis qu'ils sont mariés, mais comme elle vient de décéder il n'y a pas si longtemps, eh bien... 
Le gars de l'autre côté s'excuse et lui présente ses condoléances. Puis il lui demande : " Et il n'y avait personne d'autre de la famille ou des amis proches qui auraient voulu sa place ?". 
L'homme répond : " Oh si, mais ils sont tous à l'enterrement !"

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 18:31

La crise des prix du pétrole et la crise du rouble rendent les marchés très fébriles 

Economie - Chute des prix du pétrole - Les cours du pétrole au plus bas depuis cinq ans

Les cours du pétrole flirtaient mardi avec des plus bas de cinq ans dans un marché peu actif de fin d'année englué dans les craintes de surabondance de l'offre d'or noir.

Les cours du pétrole flirtaient mardi avec des plus bas de cinq ans dans un marché peu actif de fin d'année englué dans les craintes de surabondance de l'offre d'or noir.

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en février s'appréciait de 15 cents, à 53,76 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 14 cents, à 58,02 dollars.

Au Venezuela qui abrite les plus importantes réserves de brut au monde, le prix du baril de pétrole vénézuélien est passé en dessous de la barre des 50 dollars, à 48 USD, un de ses niveaux les plus bas de ces dernières années, a déclaré mardi le président Nicolas Maduro, accusant les Etats-Unis de mener une «guerre du pétrole».

«Au mois de septembre (le pétrole vénézuélien) était à 95 dollars le baril, aujourd'hui 29 décembre à 48 dollars le baril, il a chuté de plus de 50 dollars», a déclaré M. Maduro lors d'un événement public.

Interrogé par l'AFP Michael McCarthy, analyste chez CMC Markets à Sydney, explique que «les prix tombent à des nouveaux plus bas en raison des préoccupations à long terme sur les niveaux de production américains».

Les cours de l'or noir ont perdu environ 50% de leur valeur depuis la mi-juin, grevés par l'abondance de l'offre, le renforcement du dollar et la faiblesse de la demande dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

De surcroît, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a refusé de réduire sa production pour soutenir les cours en dépit de l'abondance de l'offre due en partie à la production américaine de pétrole de schiste.

D'après les analystes, les marchés sont également pessimistes en raison de la crise politique grecque tandis qu'ils s'attendent à de mauvais chiffres émanant de l'industrie chinoise et à une augmentation éventuelle des stocks américains.

Source 20 minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 17:02

Le couvent des supplices 

 

Humour – Au couvent chez les Sœurs

Un camionneur s'est arrêté sur le bord de la route pour satisfaire une urgente envie d'uriner. Il est en train de vider consciencieusement sa vessie en dessinant des arabesques sur le mur d'une propriété qui se trouvait là, lorsque apparaît une bonne sœur à la porte de cette propriété : La sœur: - Tout se passe comme vous le voulez mon fils ?Le camionneur (qui se rebraguette précipitamment) : - Oups ! Je suis désolé ma Sœur ! La sœur : - Je vous en prie mon fils, il m'arrive de faire la même chose... Mais, puisque le Seigneur vous a placé sur mon chemin, pourriez-vous s'il vous plaît me montrer votre... votre machin...Le camionneur (abasourdi) : -HEIN ! Vous plaisantez j'espère ma sœur ?!! La sœur : - Pas du tout mon fils. Cela fait 50 ans que je vis cloîtrée dans ce couvent, et jamais de ma vie je n'ai eu l'occasion de voir ces choses de près. Soyez charitable... Le camionneur (en baissant sa braguette) : - Ainsi soit-il... La sœur : Mon Dieu et... euh... je peux toucher ? Le camionneur (n'en revenant pas et déjà émoustillé) : Eh bien... au point où on en est... allez-y ma sœur...
La Sœur empoigne alors un testicule dans chaque main et se met à les cogner l'un sur l'autre en criant :

IL EST INTERDIT DE FAIRE PIPI SUR LE MUR DU COUVENT

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0