Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 12:32
Le patron d'Airbus Group, Tom Enders

Le patron d'Airbus Group, Tom Enders

Tom Enders: l'Aéronautique doit s'inspirer des novateurs comme Google

Caen - Le secteur de l'aéronautique va devoir s'inspirer des nouvelles entreprises, comme SpaceX et Google, qui lui font concurrence et révolutionnent l'industrie, a prévenu le patron d'Airbus Group, Tom Enders, dans une interview avec l'AFP.

«A l'avenir notre industrie devra travailler beaucoup plus étroitement avec ces nouvelles entreprises, ne serait-ce que parce que ces gars-là font de plus en plus d'incursions sur notre terrain», a déclaré Tom Enders en exposant sa vision d'avenir du géant européen de l'aéronautique dont il veut faire une entreprise mondiale.

Google a racheté en avril la société Titan Aerospace, qui travaille sur des planeurs solaires qui concurrenceront ceux que développe Airbus pour remplir à moindre coût de nombreuses fonctions assurées aujourd'hui par les satellites.

La société américaine SpaceX s'attaque avec son lanceur Falcon construit en quelques années à la position dominante de la fusée européenne Ariane, construite par Airbus, sur le marché mondial des lancements de satellites commerciaux.

En avril, elle a attaqué en justice le monopole garanti à Boeing et Lockheed Martin pour le lancement des satellites gouvernementaux américains.

«L'industrie aéronautique est relativement jeune mais ces gars-là sont encore plus jeunes et sont sans conteste les plus dynamiques», a poursuivi le patron de 55 ans, qui a lui-même transformé à marche forcée un grand de l'industrie européenne.

Lors de cet entretien en marge des célébrations du 70e anniversaire du débarquement, Tom Enders n'a pas caché son admiration devant «la vitesse de décision et d'exécution, la capacité de prendre des risques» d'entrepreneurs comme le fondateur de SpaceX, Paypal et Tesla Motors, le milliardaire Elon Musk.

- «Effrayant et fascinant» -

Ces nouveaux venus disent «vous n'avez encore rien vu. Vous n'avez pas idée de la façon dont la numérisation va changer la façon de faire des affaires, de concevoir et produire des avions».

«C'est effrayant et c'est fascinant à la fois. Je crois que l'industrie aérospatiale a besoin de plus de coopération et d'impulsions venant de ces nouvelles industries».

Il a exprimé le souhait que l'Europe crée un climat favorable à l'innovation en «cessant d'imposer continuellement de nouvelles règles et réglementations».

Jusqu'à présent l'innovation vient des Etats-Unis, même quand elle est le fait de «brillants Français et Allemands» qui s'y expatrient à la recherche de soutien et de capitaux. «C'est un domaine où l'Europe est dangereusement à la traîne», selon lui.

«Major Tom», comme on surnomme cet ancien officier parachutiste allemand, a pris la direction du groupe EADS il y a deux ans en juin 2012. Il a immédiatement tenté une fusion avec le fabricant d'armes britannique BAE Systems, qui aurait créé un géant mondial, avec un chiffre d'affaires supérieur à celui de Boeing.

Les Etats ayant torpillé son projet, il est parvenu ensuite à réduire leur poids au capital et dans la gouvernance de l'entreprise: ils n'ont plus de voix au conseil d'administration.

Il a ensuite rebaptisé EADS «Airbus Group», et l'a réorganisé en trois divisions, fusionnant les activités spatiales et défense au sein d'Airbus Defense and Space. Il le présente désormais comme une entreprise «aéronautique et spatiale», renonçant à équilibrer les activités aérospatiales et défense.

Mais il n'a pas renoncé à en faire un jour «la plus internationale et la plus prospère des sociétés aérospatiales dans le monde».

«Nous sommes déjà la plus internationale», souligne-t-il: le groupe est parvenu, «parfois dans la douleur», à intégrer des Britanniques et des Français, des Espagnols et des Allemands.

- Etendre l'emprise internationale -

«Nous devons nous étendre dans les années et les décennies à venir à d'autres parties du monde», là où se trouve la croissance, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique du nord et du sud.

Airbus a décidé en 2005 d'ouvrir une chaîne d'assemblage d'avions moyen-courrier A320 en Chine et en lancera une en 2015 aux Etats-Unis, à Mobile (Alabama).

«Au départ les compagnies aériennes chinoises n'étaient pas très contentes de recevoir des avions assemblés à Tianjin (près de Pékin). Nous avons démontré qu'ils sont aussi bons sinon meilleurs que ceux assemblés en Europe», raconte-t-il.

Il espère que grâce à son implantation et ses partenariats en Chine, Airbus «sera reconnu comme une compagnie chinoise». «Nous faisons la même chose aux Etats-Unis, pour devenir plus américains, pour être mieux acceptés».

«Nous avons d'autres outils que les chaînes d'assemblages, des centres d'ingénierie, des partenariats avec des fournisseurs. Ce sont des têtes de pont à partir desquelles nous espérons progresser».

En contrepartie, la proportion des employés européens va diminuer, reconnaît-il. Ils représentent aujourd'hui au moins 90% d'un effectif de 144.000. «Si un jour la proportion était de 80 ou 70% nous serions toujours une entreprise fortement européenne».

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Nougaro chante Toulouse capitale européenne aéronautique

Repost 0
Published by Le Pèlerin
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 06:44

Laurent Fabius a salué le «rôle pacificateur» de l'Algérie au Mali...

Les ministres des AE à Alger

Les ministres des AE à Alger

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, arrivé dimanche à Alger pour une visite officielle de deux jours centrée sur la sécurité au Sahel, a salué le «rôle pacificateur» de l'Algérie au Mali. «Le dialogue au Mali passe par trois canaux: la Cédéao (communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest), le représentant spécial IBK (le président malien Ibrahim Boubacar Keïta) et un canal, l'Algérie, dont l'efficacité est reconnue par les uns et les autres», a insisté Laurent Fabius lors d'une conférence de presse. Les principaux dirigeants de tous les mouvements du nord du Mali sont depuis jeudi à Alger pour des consultations «exploratoires», après l'accord de cessez-le-feu signé le 23 mai entre Bamako et les trois principaux groupes armés du nord du Mali contrôlant la ville de Kidal. Objectif : arriver à un accord «Il y a une série de groupes (du Nord) qui discutent à Alger d'une plateforme» qui sera soumise au gouvernement malien pour «faciliter la discussion et arriver à un accord», a ajouté Laurent Fabius, qui s'est rendu à Alger moins de trois semaines après la visite de son collègue de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Des Maliens du Nord avaient déjà participé en janvier à Alger à des «consultations exploratoires» en vue de la relance du dialogue inter-malien. Ce dialogue intervenait en prolongement des discussions de Ouagadougou entre Bamako et les mouvements du Nord. La France a été le fer de lance d'une intervention militaire internationale au Mali, débutée en janvier 2013, pour libérer le nord du pays de l'emprise de groupes islamistes. La peur de la contagion de la crise libyenne Le ministre français a par ailleurs mis en garde contre les risques de contagion de la crise libyenne aux pays voisins. «Il faut arriver à une certaine stabilité dans ce pays. Il y a une difficulté. Il faut être attentif aux questions de sécurité. Il y a un risque sur les Libyens et les pays voisins» a-t-il dit. A son arrivée à l'aéroport d'Alger, Laurent Fabius a affirmé que la France et l'Algérie étaient «côte à côte dans la lutte contre le terrorisme» qui, selon lui, est un «problème qui nous concerne tous». De son côté, son homologue Ramtane Lamamra a affirmé que l'Algérie avait déployé de «gros efforts» pour sécuriser ses vastes frontières et protéger le pays de la menace terroriste. Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 18:52
Gare à l'électricité

Gare à l'électricité

Je buvais des verres avec un copain dans un bar quand mon attention est tombée sur deux vieux types bourrés de l'autre côté du bar. - Dans une crise de lucidité, j'ai fait remarquer à mon copain: "Eh bien, on sera comme ça dans quelques années..." - Il m'a répondu: "C'est un miroir, connard !"

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 13:12

 

 

Chiots à vendre

Chiots à vendre

Un agriculteur avait des chiots qu'il avait besoin de vendre. Il a peint un panneau annonçant les 4 chiots et le cloua à un poteau sur le côté de sa cour. Comme il plantait le dernier clou dans le poteau, il se sentit un tirage sur sa salopette .. Il tomba dans les yeux d'un petit garçon. "Monsieur , " dit-il, " je veux acheter un de vos chiots. " «Eh bien, » dit le fermier, en frottant la sueur à l'arrière de son cou : "Ces chiots viennent des parents très racés et coûtent beaucoup d'argent". Le garçon baissa la tête un moment. Ensuite, fouillant profondément dans sa poche, il sortit une poignée de monnaie et la tendit à l'agriculteur. «J'ai trente-neuf cents. Est- ce suffisant pour acheter un ? " «Bien sûr» dit le fermier ..... Et il laissa échapper un sifflement .. «Ici, Dolly! " il a appelé ...... Venant de la niche et descendant la rampe, Dolly courut, suivie par quatre petites boules de fourrure. Le petit garçon pressa son visage contre le grillage. Ses yeux dansaient de joie. Comme les chiens arrivaient à la clôture, le petit garçon remarqua quelque chose d'autre qui remuait à l'intérieur de la niche. Lentement, une autre petite boule apparut, nettement plus petite. En bas de la rampe, elle glissa . Ensuite, de manière un peu maladroite, le petit chiot a clopiné vers les autres, faisant de son mieux pour les rattraper ....... «Je veux celui-là, " dit le petit garçon , pointant l'avorton L'agriculteur s'agenouilla à côté du garçon et lui dit : «Mon fils, tu ne veux pas ce chiot .. Il ne sera jamais capable de courir et de jouer avec toi comme ces autres chiens le feraient. "Le petit garçon recula de la clôture, se baissa et commença à rouler une jambière de son pantalon. > Ce faisant, il révéla une attelle en acier des deux côtés de la jambe, fixée sur une chaussure spécialement conçue ..... En regardant en l'air vers l'agriculteur, il dit : «Vous voyez, monsieur, je ne cours pas très bien moi-même, et il aura besoin de quelqu'un qui le comprend. " Avec des larmes dans les yeux, l'agriculteur se baissa et ramassa le petit chiot ..... Le tenant délicatement, il le tendit au petit garçon. " Combien? " demanda le petit garçon ..... " Rien», répondit le paysan , "il n'y a pas de prix pour l'amour." Le monde est plein de gens qui ont besoin de quelqu'un qui les comprenne. Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 19:13

 Les statistiques du Paradis

 

Taxi fou

Taxi fou

Il y avait, dans un village, deux hommes qui s'appelaient Francis. L'un était prêtre et l'autre chauffeur de taxi. Le destin voulut que tous deux meurent le même jour. Ils arrivent au ciel et se présentent devant le Seigneur. Francis, le chauffeur de taxi passe en premier. Dieu consulte ses registres et lui dit : -Très bien, mon fils. Tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d'or et un bâton en platine. Tu peux y aller. Quand passe l'autre Francis, Dieu lui dit : - Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne. Le prêtre est surpris : - Pardon Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis bien Francis, le prêtre ! - Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin. - Non ! Ce n'est pas possible ! Je connais l'autre Francis, il vivait dans mon village. C était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal. Et moi j ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu'on lui donne la tunique en fil d'or et à moi celle-ci ? Et Dieu lui répond : - Non, mon fils, il n y a aucune erreur. Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans. - Comment ?... Je ne comprends pas. - Oui, nous travaillons au résultat et avec des objectifs. Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s'endormaient... Mais lui, chaque fois qu'il conduisait, tout le monde priait

 

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 23:10

  Un jeune parisien à la recherche d’un travail voit cette annonce

    Gynécologue cherche préparateur ... 

   

    

 

La-queue.jpg

L'annonce ne précisant pas la nature du travail proposé, il téléphone et on lui dit :
Il s'agit de préparer la patiente avant qu'elle n'entre dans le cabinet du gynécologue. Il faut l'aider à retirer ses vêtements, sous-vêtements et lui faire enfiler la blouse d'examen. Ensuite il faut lui faire la toilette, la raser, et lui passer une mousse adoucissante. Le salaire mensuel est de 5.000 Euros net. Si vous êtes intéressé, vous devez remplir un dossier, puis aller à Lyon avec votre dossier ...
-  A Lyon ??? !!!! Mais j'ai vu cette annonce dans les offres d'emploi pour Paris ???
C'est exact, mais la file d'attente commence à Lyon....
   

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 09:12

 

 

Racisme et religions……Pas très joli  

 

laicite

 

 

 

 


France : un ambassadeur d’origine algérienne dénonce le racisme et démissionne

Zaïr Kedadouche a démissionné de son poste d’ambassadeur de France pour dénoncer un « racisme abject », dont il dit être victime de la part du ministère français des Affaires étrangères. « C’est au ministère des Affaires étrangères que j’ai rencontré le racisme le plus abject », écrit M. Kedadouche, d’origine algérienne, dans une lettre au président, François Hollande, dans laquelle il justifie sa démission. La lettre a été publiée, ce mardi 13 mai, par plusieurs médias français.

« Il y a des postes qu’on m’a refusés parce que mon nom était d’origine algérienne, maghrébine et on me l’a fait savoir », dénonce le diplomate dans un entretien, ce matin, à la radio France Info. Et de préciser : « Un poste au Maroc parce que j’aurais un nom d’origine algérienne. Un poste à Anvers parce que la communauté juive serait trop importante. Des choses inacceptables ».

Zaïr Kedadouche accuse l’administration du Quai d’Orsay d’avoir « couvert des propos racistes et commis une infraction grave ». Il dénonce également des humiliations de ses collègues.

L’homme assure que son cas « n’est pas unique » au Quai d’Orsay : « Je peux porter à votre connaissance d’autres cas de collègues qui ont saisi le défenseur des droits, étant discriminés, écartés en fonction de leur origine ou de leur appartenance politique ».

Il annonce son intention de porter l’affaire devant la justice. « Je dépose une plainte auprès du procureur de la République pour comportements racistes et discriminations sociales et traitement différencié d’un fonctionnaire », écrit-il.

Le diplomate démissionnaire se dit prêt à aller « jusqu’à la Cour européenne » des droits de l’Homme.

Source TSA Riyad Hamadi.

Une Algérienne, ministre et d’origine juive… Et Alors
Elle s’appelle Nouria Benghebrit. Elle est la nouvelle ministre de l’Education en Algérie. Et dès les premières heures de sa nomination, elle s’est fait tailler en pièces sur la blogosphère et les réseaux sociaux.
Oui, critiquée et vilipendée massivement par des internautes déchaînés. Mais ces critiques, ou plutôt insultes ne visent nullement le programme ou le plan d’action de cette nouvelle ministre qui n’a même pas eu le temps encore de le présenter. Non, «ces attentats verbales» visent d’abord et avant tout ses soi-disant origines juives ! Oui, en Algérie, les origines d’un ministre priment sur tout le reste. Peu importe ce qu’il compte proposer, faire ou changer. S’il est d’une certaine origine, on le déteste, haït et réclame son départ.
La polémique, toujours et encore. La polémique stérile au lieu d’un débat d’idées constructif et porteur d’une véritable alternative. L’insulte et l’invective au lieu d’une discussion rationnelle, respectueuse et enrichissante. Ces fâcheuses habitudes d’un grand nombre de nos compatriotes deviennent un véritable danger contre le bon sens.
Et les récentes attaques dont est victime Nouria Benghebrit prouvent encore que ces fâcheuses habitudes deviennent une maladie qui touche un pan entier de l’opinion publique algérienne. Une opinion publique qui se nourrit continuellement des théories du complot et de la phraséologie raciste. Certaines mauvaises langues sont allées jusqu’à affirmer que l’agence gouvernementale algérienne, APS, a fait sciemment de ne pas retranscrire le nom complet de cette ministre à savoir Nouria Benghabrit-Remaoun, pour ne pas offusquer les Algériens ! Oui ne pas les offusquer parce que Remaoun serait un nom clairement juif. Face à ces racontars et ces nouvelles dérives, d’abord un constat : rien, absolument rien ne prouve que notre ministre de l’Education soit d’origine juive.
Et même si c’était le cas, où serait le problème ? Les juifs en Algérie sont-ils des citoyens de seconde zone ? Y-a-t-il une loi en vigueur qui exige de vérifier la confession musulmane de chaque ministre désigné ? Que demande-t-on à un ministre ? De bien gérer son secteur, de réformer son département et d’obtenir des performances qui aident au développement du pays ou à réciter le Coran et faire scrupuleusement la prière ?
En réalité, cette polémique stérile indique encore une fois la profonde méconnaissance des Algériens d’aujourd’hui de leur histoire millénaire. Les juifs algériens ont constitué depuis des siècles une partie importante de notre mémoire collective. Les juifs algériens n’existent pas uniquement depuis Enrico Macias et la colonisation française. Non, les juifs algériens ont connu cette terre, celle que nous chérissons nous autres algériens chaque jour, depuis l’antiquité. De la Numidie ancestrale à l’Algérie du 1er Novembre, de nombreux concitoyens juifs ont joué un rôle majeur dans notre histoire nationale. Mais ce n’est sur les bancs de notre école que nos enfants apprennent cette vérité.
Une autre vérité dérange aussi : la stupidité du débat public en Algérie reflète le manque d’éducation politique de notre société. Une opinion publique qui s’attarde sur des probables origines juives au lieu de réclamer des actions et des mesures concrètes à même de sortir notre école de son hibernation est une opinion publique qui nage dans l’inconscience. Qu’elle soit d’origine juive ou pas, Nouria Benghebrit a autant le droit que n’importe quel autre citoyen algérien au respect. Et en tant que ministre, elle est soumise au même devoir d’exigence que ses autres collègues du gouvernement. Le jour où nous comprendrons cela, l’Algérie pourra se targuer de connaitre un certain éveil politique. En attendent, comme disait Maïmonide, ce théologien et philosophe juif contemporain et admirateur du musulman Averroès, ”que la Lumière des Sages Brille et Nous Guide”. De cette lumière, l’Algérie en a plus que jamais besoin.

Source Algérie – Focus Abdou Semmar

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 08:42

Le Maroc plaide pour une zone de libre-échange au Maghreb.

Maghreb

 

La ministre déléguée aux Affaires étrangères M'Bakra Bouaida a déclaré, ce jeudi, devant ses homologues maghrébins réunis à Rabat, qu'il était temps de "réformer" les structures de l'UMA (Union du Maghreb Arabe) pour lui donner plus de "légitimité, d'efficience et d'efficacité". Elle a en outre proposé la mise en place d'une zone de libre échange entre les pays du Maghreb. Mme Bouaida s'est exprimée devant ses homologues maghrébins lors d'une réunion préparatoire de la 32ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UMA, prévue vendredi à Rabat. Pour la ministre, l'UMA doit passer à l'action en s'animant d'une nouvelle vision et d'une bonne gouvernance afin de relever les défis. L'objectif, a-t-elle dit en substance, c'est d'accorder une crédibilité aux réunions organisées depuis 25 ans.

La ministre a également invité les dirigeants de l'UMA à prendre exemple sur d'autres régions du monde ayant réussi leur modèle d'intégration. Elle a proposé la création une zone de libre-échange maghrébine et la mise en place d'une stratégie pour les jeunes qui représentent l'avenir de cette région. Elle a également suggéré de créer une ligne ferroviaire transfrontalière qui part du Maroc jusqu'en Libye en passant par la Tunisie. Source Algérie 360

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 08:32

Football - Le sélectionneur a abordé mardi la question de la sexualité de ses joueurs pendant la compétition…

didier-deschamps-joueurs-clairefontaine.jpg

 

«Tout dépend quand, comment, combien.» Ce n’est pas de buts que parle Didier Deschamps, mais de sexe. En marge de l’annonce de sa liste de 30 joueurs ce mardi (23 + 7 réservistes), le sélectionneur de l’équipe de France a abordé le sujet de la sexualité de ses joueurs pendant la Coupe du monde au Brésil.

«Je ne veux pas qu’ils soient coupés du monde extérieur»

«Je ne suis pas médecin, je ne sais pas si c’est bon ou pas, a prévenu Didier Deschamps. Les femmes des joueurs français, certaines viendront au Brésil, s’il y a des enfants ils auront le droit de voir leur père.» Et de conclure, bon prince mais en avertissant tout de même que «tout dépend où tu places le curseur»: «Je ne veux pas qu’ils soient coupés du monde extérieur».

Plutôt un bon état d’esprit, si l’on en croit l’ancien médecin de l’équipe de France Jean-Pierre Paclet, qui indiquait en avril à 20 Minutes que pour un joueur en compétition, «tirer son coup, ça relaxe, mais il ne faut pas que ce soit toute la nuit. (…) Je suis donc très favorable au sexe avec sa régulière.»

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 07:41

 

Humour – Puisque le Monsieur me l’a dit

Mercedes-suce.jpg

C’est un homme qui entre chez un concessionnaire Mercedes pour y acheter une voiture d'occasion. Après avoir entendu le baratin du vendeur, il demande à essayer cette voiture.  

"Pas de problème, je vous laisse les clefs....." L'homme prend l'autoroute...vitesse : 50 puis 100 puis 150... il dépasse les 170 km/h quand des flics en motos le rattrapent, le font ralentir puis s'arrêter.

"Bonjour monsieur, vos papiers SVP" dit le flic en se penchant vers la portière. Et c'est là, oh horreur, qu'il s'aperçoit que l'homme au volant est nu comme un ver

"Puis je savoir svp, la raison de cette nudité dans votre véhicule ?"

"Ben voila le concessionnaire m'a dit : Faites attention car à partir de 150, elle commence à sucer..."

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article