Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 05:54

Le rire pour vous guérir

Mesimages1.jpg

 

Le rire est une manifestation biologique d'un état de plaisir absolument essentielle pour rester en bonne santé.

Il est en effet prouvé aujourd'hui que le rire est souverain non seulement pour prévenir de nombreux troubles et maladies, mais également pour souvent aider à en guérir un grand nombre.

Ne manquez donc jamais une occasion de rire en recherchant systématiquement les personnes, les livres, les dessins, les films, les spectacles, les émissions et, maintenant, les sites Internet (très nombreux) susceptibles de le provoquer.

Alors, dès demain, pour être bien ou mieux «dans votre peau», riez au quotidien sans restriction, retenue ou tabou. Souvenez-vous qu'il vaut mieux rire de tout plutôt que d'en pleurer...

Le rire est une véritable thérapeutique naturelle. C'est le tranquillisant parfait car agréable à prendre, gratuit, d'une parfaite innocuité même à très fort dose, sans contre-indication ni effets secondaires fâcheux, non allergisant, sans date de péremption et utilisable à tous les âges de la vie !... Il est recommandé donc d'en user sans aucune modération pour vivre heureux, plus vieux et en bonne - ou meilleure - santé.

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 05:49

Algérie - Un citoyen saisit les autorités suisses sur les comptes des dirigeants algériens

corruption-algerie.jpg

 

Un citoyen algérien, Mr Fetni Sofiane, qui se dit Président du Forum Algérien de Lutte Contre la Corruption, a fait parvenir à notre rédaction une lettre adressée à la Présidente de la Confédération Suisse Micheline Calmy-Rey dans laquelle il demande le gel des avoirs bancaires des dirigeants algériens et dont il donne une liste qu'il dit avoir constituée à partir des informations délivrées par Swiss Bank Control.

 

A Madame la Présidente de la Confédération Suisse Micheline Calmy-Rey

Sous Couvert de SEM l'Ambassadeur de la Confédération Suisse en Algérie

Villa no 5, rue Numéro 4 Parc du Paradou 16035 Hydra / Alger

Adresse postale : B.P. 443 16035 Hydra / Alger Algérie

 

Objet : Plainte Préventive Concernant le Gel des Comptes Bancaires de Certains Hauts Responsables Algériens.

Madame la Présidente,

Je soussigné Monsieur FETNI Sofiane – Président du Forum Algérien de Lutte Contre la Corruption. J'ai l'honneur de déposer entre vos mains une plainte contre les Responsables Algériens nommés qui ont placé discrètement, c'est-à-dire sans l'accord du Peuple Algérien (qui ignore complètement cette affaire), des fonds d'une acquisition douteuse auprès de : Swiss Bank Control, dont voici la situation jusqu'au 31/12/2009 :

1- ABOUDJERRA Soltani – Président MSP : 1.202.759 CHF

2- BARKAT Said – Ministre : 3.708.223 CHF

3- BELKHADEM Abdelaziz – Ministre SG FLN : 21.333.939 CHF

4- BENAISSA Rachid – Ministre : 3.595.317 CHF

5- BENBADA Mustapha – Ministre : 17.263.065 CHF

Source Le Matin Dz

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 05:42

Le verdict est attendu pour le 28 mars courant.

bna-algerie.jpg

 

Le procès de l’homme d’affaires Achour Abderrahmane, ainsi que quatre policiers poursuivis pour corruption et abus d’influence, ouvert avant-hier au tribunal correctionnel de Azazga, s’est poursuivi hier. Lors de l’audience d’hier, le procureur de la République près le tribunal d’Azazga a requis, une peine de 20 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de DA, contre Z.Messaoud, chef de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya de Tipasa, et son adjoint O.Yacine. Ils étaient jugés dans l’affaire de dilapidation des fonds de la Banque nationale d’Algérie (BNA). Cinq personnes, à savoir l’homme d’affaires Achour Abderrahmane et quatre policiers, sont poursuivis dans cette affaire de dilapidation de 32 milliards de DA. Le principal accusé, Achour Abderrahmane, avait été condamné à 18 ans de réclusion criminelle, lors d’un précédent procès, rappelle-t-on.

Selon l’arrêt de renvoi l’affaire en question remonte à janvier 2007, après que des cadres de la sûreté de la wilaya de Tipasa aient contesté, dans une requête adressée au procureur général près la cour de Blida, la décision les dessaisissant de l’enquête sur l’affaire de la dilapidation de 32 milliards de DA de la BNA.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a demandé, également, une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de DA, à l’encontre des deux autres policiers, Z. Djamel et S. Nadir, ainsi que contre l’homme d’affaires, Achour Abderrahmane.

Les cinq accusés ont été poursuivis et jugés, sous les chefs d’inculpation de bénéfice d’avantages et abus d’influence. Selon les sources judiciaires, Achour Abderrahmane a octroyé des privilèges, dont des véhicules et des appartements à Z.Messaoud et O.Yacine, en contrepartie de l’établissement de rapports l’innocentant.

Durant ce procès, Achour Abderrahmane a déclaré, également, avoir offert des cadeaux aux principaux accusés dans cette affaire. L’ensemble des mis en cause étaient présents, lors de cette audience, au box des accusés. L’affaire est mise en délibéré et le verdict est attendu pour le 28 mars courant.

Source L’Expression Mohamed Boufatah

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:37

La Banane - Le saviez-vous ?

banane

Ne mettez jamais vos bananes dans le réfrigérateur!

Après cette lecture, vous ne regarderez plus jamais une banane de la même façon.

Les bananes contiennent trois sucres naturels - du saccharose, du fructose et du glucose associé à de la fibre.

Une banane donne une augmentation instantanée, soutenue et substantielle d'énergie.

> > > La recherche a prouvé qu'il suffit de seulement deux bananes pour fournir assez d'énergie pour un effort de 90 minutes en séance d'entraînement.

Pas étonnant que la banane soit avec un certain nombre de fruits le leader mondial des athlètes.  Mais l'énergie fournie par une banane n'est pas la seule façon qui peut nous aider à garder la forme.  Elle peut également aider à surmonter ou empêcher un nombre substantiel des maladies, ce qui en fait un fruit à ajouter à  notre alimentation quotidienne.

La dépression :

Selon une récente enquête menée par MIND, chez les personnes souffrant de dépression, beaucoup ont estimé se sentir bien mieux après avoir mangé une banane.

La raison en est que les bananes contiennent du tryptophane, un type de proteine que le corps transforme en sérotonine, connue pour vous détendre, améliorer votre humeur et généralement vous faire sentir plus heureux.

Glycémie :

Oubliez les pilules - mangez une banane. La vitamine B6 qu'elle contient règlemente les taux de glycémie, ce qui peut affecter votre humeur.

Anémie :

Riche en fer, la banane peut stimuler la production de l'hémoglobine dans le sang et aide en cas d'anémie.

Pression sanguine :

Ce fruit tropical unique est extrêmement riche en potassium et pauvre en sel, le rendant parfait pour combattre la tension artérielle.

Tant et si bien que l'US Food and Drug Administration ( FDA ) vient de permettre à l'industrie de la banane de faire valoir officiellement que ce fruit a la capacité de réduire le risque d'hypertension artérielle et de réduire les accidents vasculaires cérébraux

Cerveau :

200 étudiants d'une école anglaise ont bénéficié d'une aide pour leurs examens cette année en mangeant des bananes au petit déjeuner, à la pause et au déjeuner dans le souci de renforcer le pouvoir de leur cerveau.

La recherche a montré que le potassium contenu dans ces fruits peut aider l'apprentissage en rendant les élèves plus alertes.

Constipation:

Riche en fibres, la banane peut aider à  restaurer l'action normale du côlon, en aidant à surmonter le problème  sans recourir à des laxatifs.

Gueule de bois:

L'un des moyens les plus rapides de guérir une gueule de bois est de faire un milk-shake banane, sucré avec du miel. La banane calme l'estomac jusqu'à l'épuisement des niveaux de sucre dans le sang, tandis que le lait apaise et hydrate de nouveau votre système.

Les brûlures d'estomac :

La banane a un effet antiacide naturel dans le corps, si vous souffrez de brûlures d'estomac, essayez de manger une banane pour les apaiser.

Nausées matinales :

Des collations de banane entre les repas contribuent à maintenir les niveaux de sucre dans le sang et à éviter les nausées matinales ...

Les piqûres de moustiques :

Avant d'utiliser la crème pour piqûres d'insectes, essayer de frotter la zone affectée avec l'intérieur d'une peau de banane.  Cela réduit l'enflure et l'irritation.

Les nerfs :

Les bananes sont riches en vitamines B qui aident à calmer le système nerveux.

Le surpoids et au travail :

Des études à l'Institut de psychologie d'Autriche ont trouvé que la pression au travail conduit à forcer sur des aliments comme le chocolat et les frites.

Sur 5000 patients hospitalisés, les chercheurs ont trouvé que les plus obèses sont ceux qui ont des emplois stressants. Le rapport a conclu que, pour éviter la panique induite par les fringales, nous devons contrôler nos niveaux de sucre dans le sang par les collations contenant des hydrates de carbone toutes les deux heures pour maintenir le niveau constant.

Les ulcères:

La banane est utilisée dans un régime alimentaire comme nourriture contre les troubles intestinaux en raison de sa texture douce. Elle est le seul fruit cru qui peut être consommé sans augmenter le stress. Elle neutralise également l'hyperacidité et réduit l'irritation du revêtement de la muqueuse de l'estomac.

Le désordre affectif saisonnier (SAD):

La banane peut aider ceux qui souffrent de désordre affectif saisonnier car elle maintient l'humeur naturelle par accroissement de tryptophane.

Fumeurs et l'usage du tabac :

Les bananes peuvent également aider les gens qui essaient d'arrêter de fumer.

Les vitamines B6 et B12 qu'elles contiennent, ainsi que le potassium et le magnésium qui s'y trouvent, aident le corps à récupérer des effets de la nicotine.

Stress: Le potassium est un minéral essentiel, qui contribue à normaliser le rythme cardiaque, envoie l'oxygène au cerveau et votre corps réglemente le bilan hydrique. Quand on est angoissé, notre taux métabolique augmente, ce qui réduit notre niveau de potassium. Celui-ci peut être rééquilibré par une collation à base de banane riche en potassium.

Les accidents vasculaires cérébraux : D'après les recherches publiées dans le Journal de Médecine de Nouvelle-Angleterre, manger des bananes dans le cadre d'une alimentation normale peut réduire le risque de décès par accidents vasculaires cérébraux de près de 40% !

Verrues :

Si vous voulez tuer une verrue, prenez un morceau de peau de banane et placez-la sur la verrue, avec le côté jaune.

Tenez avec soin la peau en place avec un morceau de scotch ou du ruban chirurgical !

Ainsi, une banane est vraiment un remède naturel pour de nombreux maux. Lorsque vous la comparez à une pomme, il y a quatre fois plus de protéines, deux fois plus d'hydrates de carbone, trois fois plus de phosphore, cinq fois plus de vitamine A et de fer, deux fois plus des autres vitamines et minéraux.  Elle est également riche en potassium et est un des meilleurs aliments valeur.  Alors peut-être qu'il est temps de changer la célèbre expression de manière à  ce que nous disions, "Une banane par jour nous garde du médecin pour toujours" !

PS :

Les bananes doivent être la raison pour laquelle les singes sont si heureux tout le temps ! Et je vais encore ajouter ceci:

Voulez-vous faire briller rapidement vos chaussures ?

Prenez l'intérieur de la peau de banane, et frottez la directement sur la chaussure, ensuite polir avec un chiffon sec.

Si vous voulez que le feuillage de vos plantes brille, nettoyez-le avec l'interieur de la peau de banane ...

N'oubliez pas d'enfouir une peau de banane aux pieds des rosiers qui sont très friands de cet aliment naturel.  Les roses n'en seront que plus belles et cela éloigne les pucerons!

Fruit étonnant, n'est-il pas ?

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:23

 Mercredi 7 Septembre 2003 - Montesquiou - Auriébat

marciac

Départ 7h35  Arrivée 18h30    28 km / 153 km

28 km et le rab ou l’art du raccourci…sacrée Anne-Marie

Montesquiou était magnifique; Nous y avions une vue splendide sur la chaîne des Pyrénées. Nous partions encore sous un ciel étoilé. Nous avons pris de suite le GR et avons marché prés de 8 km.Là nous avons décidé de prendre un raccourci…Quelle erreur…..Les locaux ne sont pas très contrariants vis à vis des Pèlerins…la prochaine ville est toujours à coté….En marchant, en fait la réalité est tout autre…on n’en voit plus la fin. Le paysage est toujours magnifique, assez vallonné mais moins que la veille. Les villes à traverser sont toujours haut perchées.  Entre-temps, Pierre marchait devant moi, car il marchait toujours plus vite que moi ; il m’attendait souvent afin de se reposer un peu. Nous sommes repartis, lui devant, moi derrière, courant parfois à pas glissés pour essayer de le rattraper. Je voulais voir Marciac (Festival international première quinzaine d’août tous les ans) situé à 2 km d’un lieu où nous étions mais nous avons encore pris un raccourci…5 km de marche nous conduisit à ….Marciac…?!  Aujourd’hui nous avons bien marché 35 km….Ah ces maïs …Tous les contours qu’ils nous auront fait faire…L’après midi, la chaleur était écrasante… Il y avait pourtant de nombreux lacs collinaires magnifiques…J’ai failli m’y baigner mais Pierre le copain n’appréciait pas ….Alors j’ai marché…Nous pensions arriver vers 15h00 ; j’arrivais le dernier naturellement vers 18h30. A l’arrivée j’avais une ampoule au pied droit…Un demi œuf de pigeon. Je me douchais en vitesse, procédais à une opération pansements…Je n’eut pas le temps de faire de lessive. Anne Marie  Raynaud avait un gîte assez particulier. Mais elle était oh combien sympathique et elle faisait des confitures de figues excellentes dont elle me donna la recette:

Figues entières, de la noix, un peu de cannelle et du sucre.

Je lui promettais de revenir la voir en décembre pour troquer du sucre 25 à 50 kg contre de la confiture…on verra…(il est vrai qu’il ne me coûte pas cher en Andorre). De toutes façons j’y reviendrai…( j’y suis revenu…) . A 21 h nous avons eu droit à une soirée théâtrale  à caractère  religieux dans un village proche, en présence de l’évêque de Lourdes et l’évêque local. Nous avons eu droit après le théâtre à un petit arrosage sympathique….Enfin vers 23h30 nous étions au lit…

 Michel et Marie Thérèse (Mes deux compagnons de voyage sur quelques étapes) n’étaient pas contents. Ils pensaient passer la nuit dans une chambre d’hôte ce qui ne fut pas le cas …et en plus, ils eurent des frelons dans leur chambre …ce qui a fini de révolter Marie Thérèse…..C’est vrai que le gîte faisait un peu désordre et  laissait un peu à désirer …Anne Marie s’occupait de tant de choses à la fois. Ses proches étaient son fils et  Ray, un compagnon pétri d’histoires à caractère religieux mais gascon jusqu’au bout des ongles et résolument contre toute forme d’autorité religieuse ou autre…

Je n’oublierai jamais cette Anne Marie…

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:34

Algérie - Salon de l’automobile d’Alger - Le rêve en attendant le crédit automobile

salon-alger.jpg

 

Tout est fin prêt pour l’inauguration de la 14e édition du Salon international de l’automobile d’Alger ce jeudi 17 mars. Un rendez-vous tant attendu par les Algériens pour ce qu’il apporte comme promesses et suscite le rêve. Un événement qui ne cesse d’évoluer en s’adaptant aux attentes de clients de plus en plus exigeants et qui se révèlent souvent de fins connaisseurs du monde des voitures.

A la veille de cette édition qui aura lieu entre le 17 et le 27 du mois courant, le président de l’Association des concessionnaires automobiles (AC2a), Mohamed Bairi, accompagné de membres du bureau et des responsables de la Safex, est revenu longuement sur les conditions de préparation et l’état d’esprit qui préside chez les participants. Il relèvera d’emblée une évolution dans la qualité de représentation et un passage de plus vers la professionnalisation tant de la part des concessionnaires que des organisateurs. Le nombre des participants a, lui aussi, progressé pour passer de 27 lors de la dernière édition à 29, avec une présence de société de tuning, d’organes de presse et de compagnies d’assurances. M. Bairi insistera, par ailleurs, sur la prise de conscience enregistrée chez la majorité des concessionnaires pour proposer aux visiteurs des stands aux normes internationales et des nouveautés aussi bien en modèles que technologies nouvelles. Quant aux remises et autres promotions qui ont fait l’objet ces derniers temps de polémiques sur leur suppression durant le salon, le président de l’AC2a a apporté un démenti en laissant la liberté aux uns et aux autres d’offrir aux clients des opportunités d’achat mais tout en précisant que «cela ne doit pas être la finalité de la manifestation». Par ailleurs, le représentant des concessionnaires n’a pas dissimulé son appréhension sur les contraintes bureaucratiques qui perturbent le secteur et a souhaité un «allègement des circuits d’importation tant pour les véhicules que pour la pièce de rechange». Ce qui n’a pas empêché pour autant une nette reprise des importations en 2010 (285 000) comparativement à l’année 2009 (277 881). Un parc estimé à 5 millions d’unités, dont 25% concentrés à Alger et plus de 55% dont l’âge dépasse les 20 ans. Ces chiffres ont permis à l’orateur d’aborder un volet important dans l’activité automobile, à savoir le service après-vente et particulièrement la pièce de rechange. Une activité qui engrangerait un chiffre d’affaires évalué à 2 milliards de dollars mais dont la qualité proposée aux clients est souvent bien en deçà de leurs attentes. A l’exception d’un quarteron de concessionnaires qui ont pris une certaine avance tant en qualité qu’en investissement, il est regrettable de noter que beaucoup d’efforts doivent être accomplis chez l’écrasante majorité pour hisser leurs prestations à des niveaux acceptables. Et comme souligné, du reste, par le président de l’association, le service après-vente constitue l’enjeu principal d’un développement durable de l’activité automobile dans notre pays. La contrefaçon et les dangers qu’elle provoque sur nos routes a été aussi abordée tant l’ampleur des implications à plusieurs niveaux suscite aujourd’hui une inquiétude légitime. Le préjudice occasionné serait de plus de 10 millions de dollars. Enfin, il a été question de l’émergence attendue d’une industrie automobile dans le pays dès lors qu’un tissu de PME-PMI existe et qu’il peut constituer une base de développement pour des unités d’assemblage. M. Bairi réaffirme également la «disponibilité des concessionnaires à amener les constructeurs automobiles, sous-traitants et équipementiers à la table des négociations et leur expliquer la spécificité de notre marché. Il est juste demandé aux pouvoirs publics de nous considérer comme partenaires et d’accepter de débattre du sujet autour d’une table ronde avec l’ensemble des intervenants». Ceci étant, la 14e édition du salon d’Alger ne manquera pas d’apporter son lot de nouveautés et des évolutions stylistiques sur certains modèles et permettra surtout aux visiteurs de découvrir pour la première fois en Algérie des véhicules roulant à l’énergie électrique. Et c’est sur le stand de Toyota que ces voitures hybrides, Prius et Auris, seront dévoilées et exposées dans le but de vulgariser ce type d’énergie et de déblayer le terrain pour une éventuelle commercialisation.

Source Le Soir d’Algérie B.Bellil

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:59

Si quelqu'un connait les coordonnées de Ghazil Abdelkader, l'un de mes lecteurs voudrait le contacter pour un partage d'expérience

Tipaza innove


C’est parce que l’Algérien en général n’a pas cette mentalité d’investisseur pour le long terme, que l’élevage de l’autruche dans la wilaya de Tipaza n’a pas pu atteindre la dimension souhaitée, en dépit de la présence à Chaïba, dans la daïra de Koléa, du pionnier dans l’élevage de l’autruche en Algérie, Ghazli Abdelkader, un ancien diplômé de l’Ecole polytechnique d’Alger.
  

En Algérie, l’autruche existait d’une manière naturelle jusqu’aux années 1970, avant de disparaître complètement. Celle qui, à l’heure actuelle, est exploitée en élevage en Algérie, avec son cou noir, provient en fait du métissage obtenu par les éleveurs sud-africains, à partir de 3 genres d’autruches. Depuis 1996, selon toujours notre interlocuteur et pionnier de l’élevage de l’autruche en Algérie, l’élevage industriel de l’autruche connaît une expansion particulière en Egypte, en Arabie Saoudite, en Tunisie et au Maroc.

Pour élever l’autruche, l’agriculteur devra d’abord aimer cette espèce de la famille des oiseaux coureurs et ensuite consentir des sacrifices énormes. Cet élevage s’apparente à celui de l’aviculture et s’articule sur 3 phases. La 1re concerne la ponte qui débute entre 2 et 3 ans. La femelle est mâture avant le mâle, jusqu’à 6 mois. La ponte moyenne est de 50 œufs par an. Ces œufs sont incubés, et les autruchons éclosent après une durée de 42 jours. La ponte en élevage peut durer jusqu’à 12 années. La seconde phase concerne l’élevage des futurs reproducteurs jusqu’à la ponte.

La 3e et dernière phase concerne l’abattage, qui varie entre 12 et 14 mois, suivant les conditions d’élevage. Il faut patienter pendant plus d’une année pour consommer la viande tendre, très recommandée, de l’autruche, de surcroît faible en cholestérol, et attendre plus de 2 ans pour la reproduction des œufs.A l’âge adulte, l’autruche atteint un poids qui varie entre 120 et 140 kg et mesure jusqu’à 2,5 m de hauteur.En Algérie, il n’y avait qu’un seul éleveur en 2000. Aujourd’hui, les petits éleveurs d’autruches se sont multipliés dans les différentes wilayas du pays, on peut citer Blida, Sétif, Oran, Batna, Boumerdès, Djelfa, Aïn Defla, Bouira, Ghardaïa, Khenchela, Jijel et Tiaret.

La consommation de la viande d’autruche se développe en Algérie. Le prix du kilogramme varie entre 1100 DA et 1200 DA. Son cuir est très demandé par les industries de transformation du cuir, notamment la maroquinerie, car il est d’une souplesse et d’une résistance remarquables. L’autruche donne environ 1,4 m2 de cuir. Une autruche fournit jusqu’à 800 g de plumes à l’abattage, à partir du 16e mois d’âge. La graisse et les yeux sont également d’autres matières qui sont utilisées à d’autres fins très demandées sur le marché international. La wilaya de Tipaza compte 4 éleveurs d’autruche. Notre interlocuteur, en plus de l’autruche, s’est lancé dans la reproduction du lapin, de la caille, du faisan et de la perdrix.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:16

Débrayage des employés de la présidence

presidence algerie

 

Les employés de la présidence ont observé, hier et avant-hier, un mouvement de protestation à l’intérieur du palais d’El-Mouradia.

Reconduit par un geste si symbolique — aucun parmi les employés des corps communs de la présidence n’a mis de cravate alors obligatoire suivant le style vestimentaire exigé pour ces derniers —, ce mouvement de protestation du petit personnel» comme les appellent avec dédain les hauts fonctionnnaires du Palais d’El-Mouradia, a entamé hier son deuxième jour. Les employés de bureaux et autres agents d’entretien et factotums de la présidence de la République ont, en effet, observé un sit-in avant-hier à l’intérieur même du palais d’El-Mouradia (ex-Golf). Summum du mépris et illustration parfaite de l’autisme de l’Etat vis-à-vis de ses administrés : leur manifestation n’a pas trouvé un écho du côté du bureau d’Abdelaziz Bouteflika. Et, ils ont fait de même hier en se rassemblant encore une fois, plutôt à portée de l’œil du président. Leurs revendications se résument en tout cas en l’«amélioration des conditions socioprofessionnelles», simplement par une «augmentation salariale » et aussi, une «part dans les programmes de logement». En se taisant dans leurs costards, les employés de la présidence donnaient l’impression que la proximité avec le centre même de décision leur garantit un statut qui les prémunirait du besoin. Or, ce sont les chauffeurs, ayant manifesté la semaine dernière à Dar-El-Beida où ils se sont également rassemblés au sein du parc de voitures de la présidence, qui ont donné le la à un mouvement qui fut vite relayé par d’autres corps de métiers de la plus haute institution dans la hiérarchie administrative. Un fait relevant jusqu’ici de l’inédit. Bouteflika serait-il sensible à la détresse de cette catégorie, la plus proche de lui parmi le «petit peuple» ?

Source Le Soir d’Algérie Lyas Hallas

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:09

Les Algériens sont les moins bien payés

dinar-d-valu-.jpg

 

L'Algérie est le pays du monde arabe où les salaires sont les plus faibles. C'est ce qui ressort de l'étude 2010 du premier site internet d'offres d'emplois en ligne dans les pays de la région MENA (Afrique du Nord et Moyen orient) bayt.com et l'agence de consulting spécialisée YouGov Siraj. Selon cette étude, dévoilée ce lundi 14 mars, parmi les pays de la région MENA, ceux où les salaires sont les plus faibles sont l'Algérie, le Maroc et l'Égypte. Dans ces pays, le nombre de salariés qui perçoivent les salaires les plus bas a augmenté entre 2009 et 2010. 56 % des Algériens ont gagné moins de 500 dollars par mois en 2010 contre 50 % l'an dernier. Ils sont 47 % en Égypte et 55 % au Maroc pour l'année 2010.

Cette étude porte plus généralement sur la satisfaction des salariés de cette région concernant leurs rémunérations. 52 % des personnes interrogées se disent globalement satisfaites et 45 % insatisfaites. Mais des disparités importantes existent entre les pays. Par exemple, aux Émirats arabes unis, 7 % de la population gagne plus de 8000 dollars par mois, ils sont 9 % à Bahrein, 6 % à Oman et 5 % au Koweit. Ils ne sont qu'1 % en Égypte ou au Maroc.

En 2010, « nous avons observé une augmentation du nombre de personnes payées avec de bas salaires en Afrique du Nord, ce qui pourrait indiquer que ces bas salaires font partie des raisons qui sont à l'origine des récents mouvements de protestations contre les gouvernements de la région », commente Amer Zureikat, du site bayt.com. L'étude s'est ainsi penchée sur la comparaison entre l'évolution des salaires et du coût de la vie. Alors que la population estime que son salaire moyen a augmenté de 7,6 %, le coût de la vie lui a selon elle bondi de 24,6 % entre 2009 et 2010. Et c'est en Égypte que cette différence été la plus fortement ressentie.

L'étude s'est également intéressée à l'épargne des ménages. 42 % des personnes interrogées ont affirmé ne pas avoir réussi à épargner du tout en 2010. Les pays les plus concernés sont la Jordanie (60 %) et le Maroc (52 %). C'est au Qatar que les salariés épargnent le plus. 36 % des Qataris affirment pouvoir épargner entre 16 et 75 % de leur salaire chaque mois.

75 % des personnes interrogées disent aussi avoir été personnellement touchées par la crise économique mondiale. Les Jordaniens s'estiment victimes de la crise à 85 %, contre 62 et 63 % pour les Omanais et les Marocains.

L'enquête a été réalisée durant le mois de février 2011 par Internet. 8565 personnes, hommes et femmes de plus de 20 ans, ont été interrogées aux Émirats arabes unis, Arabie Saoudite, Qatar, Oman, Kuwait, Bahreïn, Syrie, Jordanie, Liban, Égypte, Maroc, Tunisie et Algérie.

Source TSA Yazid Slimani

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:01

Près de 400 PME attendues

france-algerie-copie-1

D’autres régions du pays telles que Oran, Sétif et Ghardaïa sont déjà recensées comme cibles pour développer le partenariat.

Le forum de partenariat et d’affaires algéro-français, qui se tiendra les 30 et 31 mai 2011 à Alger, devrait marquer le début d’une nouvelle étape dans la coopération algéro-française sur le plan économique. C’est du moins l’avis des organisateurs de cette importante rencontre qui doit réunir plusieurs centaines de PME.Les organisateurs semblent confiants à l’image du directeur général d’Ubifrance, Christophe Lecourtier, qui a effectué une visite de deux jours en Algérie pour rencontrer hier les partenaires institutionnels algériens publics et privés afin de préparer la rencontre.

Au cours d’une rencontre avec la presse, organisée, hier, en présence des membres du comité de pilotage représentant les ministères et la communauté d’affaires, le directeur général d’Ubifrance a évoqué l’aspect «attractif du marché algérien» et «la volonté politique qui existe des deux côtés de la Méditerranée» de développer les relations économiques sur la base d’une partenariat gagnant-gagnant. La nouveauté dans cette manifestation est qu’elle est inscrite dans l’agenda algéro-français et elle devrait bénéficier des soutiens des deux gouvernements.

La présence à la rencontre avec la presse aux côtés de Christophe Lecourtier, d’Ahmad Aït Ramdane, directeur de l’investissement au ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement et de Merzak Bedjaoui, directeur des pays d’Europe occidentale au ministère des Affaires étrangères est considérée comme une preuve de l’importance accordée par le gouvernement algérien à cet événement.Le forum d’affaires algéro-français avait été proposé lors de la première visite à Alger de l’envoyé spécial du président français au mois de novembre passé, Jean-Pierre Raffarin.

M. Raffarin avait évoqué «beaucoup de perspectives positives» en annonçant d’autres rendez-vous et surtout la préparation d’un grand rassemblement à Alger des PME-PMI dans les six mois. A son arrivée, l’envoyé spécial du président français avait inscrit sa mission sur le long terme. Précisant sa pensée, il avait déclaré : «Nous voulons préparer l’avenir avec des projets industriels à long terme et avec une volonté de gagnant-gagnant où chacun trouvera son propre intérêt.»

Le rassemblement dont a parlé M.Raffarin est programmé pour les 30 et 31 mars à Alger et il devrait rassembler une centaine de PME françaises et environ 300 à 350 PME algériennes. L’idée est que chaque PME française ait trois PME algériennes candidates à un partenariat.

Le choix des PME algériennes serait très rigoureux et il a été fait appel aux organisations patronales et aux Chambres de commerce pour identifier les entreprises qui ont quelque chose à proposer dans une action de partenariat et d’investissement. Pour le DG d’Ubifrance, «ce que nous allons faire au mois de mai est unique». Le forum du mois de mai n’est pas considéré comme une mission exploratoire et il devrait aboutir à des résultats concrets, selon ses organisateurs. D’autres régions du pays seront ciblées après la rencontre du mois de mai. Oran, Sétif et Ghardaïa sont déjà recensées comme cibles pour développer le partenariat. Parmi les branches d’activité ciblées, figurent l’agriculture, le bâtiment, les travaux publics et l’habitat, les énergies nouvelles et renouvelables, la santé, la pharmacie, les transports, le textile, les services, les TIC...

Source El Watan Liès Sahar

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0