Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 00:41
Le pape prend ses distances avec les créationnistes et avec les darwinistes
statue de darwin
Dans Création et Evolution (Sankt Ulrich Verlag, 162 p., 17 euros), un ouvrage publié le 11 avril en Allemagne et en langue allemande, le pape Benoît XVI se prononce sur la controverse opposant "évolutionnistes" et "créationnistes". Il tient la position suivante : si les sciences ont permis des progrès remarquables, les théories de Charles Darwin (1809-1882) sur l'évolution des espèces ne sont pas capables de tout expliquer.
Ce livre est le fruit d'un colloque qui, en septembre 2006, avait réuni à Castelgandolfo, en Italie, théologiens, biologistes et philosophes, comme Peter Schuster, président de l'académie autrichienne des sciences, Robert Spaemann, philosophe allemand de sciences politiques, le jésuite Paul Erbrich, professeur de philosophie de la nature, et le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne qui l'a préfacé. Le pape rejette à la fois "un créationnisme qui exclut catégoriquement la science" et "une théorie de l'évolution qui dissimule ses propres faiblesses et ne veut pas voir les questions qui se posent au-delà des capacités méthodologiques de la science naturelle".
Beaucoup de réticences
"La science seule n'est pas en mesure d'expliquer les origines de la vie, ajoute-t-il. Elle est toujours limitée." La théorie de Darwin "n'est pas totalement démontrable en laboratoire, parce que des mutations sur des centaines de milliers d'années ne peuvent pas être reproduites en laboratoire", estime Benoît XVI.
Cette intervention du pape fait suite à la polémique née, en juillet 2005, de la publication dans le New York Times d'une tribune du cardinal Schönborn. Celui qui passe pour le meilleur interprète de la pensée de Benoît XVI avait nié que l'Eglise catholique se soit ralliée à la théorie évolutionniste quand, en 1996, le pape Jean Paul II avait affirmé : "La théorie est plus qu'une hypothèse."
En fait, après avoir longtemps combattu les thèses de Darwin, l'Eglise catholique considère aujourd'hui que la théorie de l'évolution n'est pas incompatible avec son enseignement. Mais elle éprouve encore beaucoup de réticences à son égard, comme le prouve cet ouvrage. Et elle s'inquiète surtout de l'influence du "darwinisme social" et des théories évolutionnistes en matière d'économie et d'éthique médicale.
Les principes de la sélection naturelle appliqués à l'homme sont, pour l'Eglise catholique, totalement inacceptables.
Source Le Monde
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 15:36

Hocine Benhadid : «Bouteflika doit partir dignement et Gaïd-Salah n’est pas crédible»

General_Hocine-Benhadid.jpg 

 

  Sec et nerveux, l’ex-général Hocine Benhadid – ancien commandant de la mythique 8e Division blindée et un des rares généraux à avoir démissionné (à 52 ans en 1996) – ne cache pas son exacerbation face à ce qu’il qualifie de «situation dangereuse». Il parle ici après dix ans de silence.

- Quelle est votre lecture des récentes attaques du secrétaire général du FLN, Amar Saadani, contre le DRS et son patron, le général de corps d’armée Mohamed Médiène ?

D’abord, je tiens à préciser que mes frères d’armes m’ont demandé de parler parce que l’on ne peut pas laisser durer une telle situation. Pour revenir à votre question, Saadani n’a aucun pouvoir ni l’audace de parler seul, car il reçoit des ordres de certains. Il était difficile pour la Présidence d’affronter directement le DRS. Le Président n’a pas l’audace de s’attaquer frontalement à ce service, il a donc, lui ou son entourage, employé d’autres moyens, dont Amar Saadani. Le DRS a toujours été ciblé par la Présidence pour l’affaiblir, cela dure depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir. Le DRS est une institution militaire et l’armée est l’ultime protecteur du pays. Si on porte atteinte à l’armée, le pays est en danger. C’est donc une trahison. Les attaques de Saadani sont une trahison. Et la cour de Bouteflika est aussi coupable de trahison. Ce clan joue avec le destin de l’Algérie. Bouteflika est otage de son entourage, il n’est conscient qu’une demi-heure ou une heure par jour. J’ajoute qu’une personne malade ne peut garantir la stabilité. Cette stabilité, il faut le rappeler, a été instaurée depuis l’ère Zeroual qui a commencé par la loi de la rahma. D’ailleurs, la stabilité n’est pas le fait d’un seul homme, elle émane des institutions.

- Des noms, pour préciser quel groupe à la Présidence vous visez…

Le premier et principal acteur est bien sûr le frère du Président, Saïd.

- Le frère cadet est-il aussi important ?

C’est Saïd Bouteflika qui gère le pays et donc son seul adversaire est le DRS. Tout le monde est à plat ventre devant Saïd, les ministres, les walis, la police, les hauts responsables… Il gère via le téléphone de la Présidence, donc les gens obéissent. Et dans l’armée, Gaïd-Salah est avec lui. Mais je précise qu’il ne s’agit que de Gaïd-Salah en tant qu’individu – pas l’armée entière en tant qu’institution – qui est le soutien de Saïd.

- Pourquoi le clan présidentiel veut-il affaiblir le DRS ?

La première raison est d’ouvrir la voie au quatrième mandat en affaiblissant tous ses adversaires. La deuxième raison est que ce clan veut sauver sa peau, car la corruption a atteint des niveaux dangereux. Ils ne veulent pas rendre de comptes à l’avenir. C’est une question de survie pour eux, une manière de se protéger encore pendant cinq ans avant de trouver une autre solution. Mais ce quatrième mandat est impossible, car si le Président peut mener une campagne par procuration, comment va t-il prêter serment (car il serait «élu» par les appareils et l’administration, dans ce cas-là, on le sait) ? Bouteflika ne peut ni parler ni se mettre debout. Ce serait un scandale vis-à-vis de l’opinion nationale et internationale. L’Algérie serait la risée des nations. Ses proches veulent trouver une «astuce» pour qu’il puisse le faire, mais il n’y a rien à faire ! Personnellement, je ne crois pas que Bouteflika veuille d’un quatrième mandat, ce sont ses proches qui n’arrêtent pas de jouer du bendir. Il n’y a que certains ministres et appareils qui font dans l’à-plat-ventrisme. Ils veulent affaiblir le DRS, aussi, car il est question d’enquêtes sur des dossiers très lourds, des milliards de dollars. Et c’est le frère du Président lui-même qui est éclaboussé par ces scandales.

- Le DRS est-il réellement un obstacle au quatrième mandat ou est-ce la neutralité apparente de ce service qui exaspère le clan présidentiel ?

Le DRS n’intervient pas dans ces questions, ce service donne son avis seulement. Le DRS ne va pas dire à Bouteflika «non au quatrième mandat», il peut lui dire : «Il est préférable, Monsieur le Président, que vous vous retiriez.» Le DRS ne va pas obliger Bouteflika à ne pas aller vers un nouveau mandat. C’est la discipline et l’éducation militaire qui interdisent de s’adresser au Président en ces termes ; je rappelle que Toufik est militaire comme l’a été Bouteflika. Ce dernier est ministre de la Défense, Toufik ne peut pas se permettre de lui interdire de se représenter, il peut juste lui suggérer qu’il serait préférable, pour l’Algérie, d’abandonner l’option du quatrième mandat vu sa maladie. Pas plus. Ce qui fait bouger les proches du Président est qu’ils ont peur de rendre des comptes. Or, l’heure de rendre des comptes viendra, après un an ou après dix ans.

- Que pensez-vous des changements opérés au sein du DRS en septembre ?

Il n’y a eu aucun changement ! La DCSA est depuis longtemps rattachée à l’état-major, cette direction envoie des rapports à Toufik et aussi à l’état-major. Du temps de Lakehal Ayat, la DCSA était chapeautée par la Sécurité militaire ; c’est Khaled Nezzar, en tant que chef d’état-major, qui l’a rattaché à l’EM. Les officiers du renseignement sont très solidaires, leur esprit de corps est très puissant, on ne peut les séparer ou les diviser.

- Qu’en est-il alors de la suppression de la direction de la police judiciaire du DRS, qui a enquêté sur les grands scandales de corruption ?

Ce n’est pas important. En plus, tous ces dossiers d’enquête sont chez les officiers du renseignement. Ils n’ont plus besoin d’autres dossiers. Ces «changements» sont présentés par le clan comme un affaiblissement du DRS, mais le Président ne peut rien contre ce service. Toufik, malgré son âge et le temps qu’il a passé à la tête du DRS, est le dernier rempart de l’Algérie, sinon le pays sombrera. Toufik a laissé faire, il ne s’est pas opposé à Bouteflika durant ces quinze années parce que ce n’est pas son rôle de s’opposer au Président.

- Cette tension n’est pas seulement entre la Présidence et le DRS, mais aussi entre le chef d’état-major et le DRS…

Ne l’appelez plus «chef d’état-major» ! Depuis quand a-t-on vu un chef d’état-major nommé vice-ministre ?! Le chef d’état-major n’a aucune crédibilité et personne dans l’armée ne le porte dans son cœur. Ils ont juste peur de lui à cause de ses prérogatives. C’est tout. Toufik n’a aucun motif de discorde avec Gaïd-Salah, mais c’est ce dernier qui provoque le chef du DRS. Gaïd-Salah ne peut absolument rien contre Toufik. Il n’en a ni les capacités ni l’envergure. Toufik est très malin !

Source El Watan Hocine Benhadid

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:56

C'est l'histoire de Mohamed le peintre tunisien

copie-de-tabac.jpg

 

Un matin, il téléphone à son employeur qui était à son bureau

- Chif, ji peux pas v'nir ojourdwi. Ca va pas, ji mal tout partout, ji mal la tit, ji mal la gorge, ji mal li dos, ji mal li jampes

Le chef lui répond:

- Ecoute Mohamed, je comprends cela. Moi aussi ça m'arrive le matin d'avoir mal partout en me levant, mais j'ai un remède excellent : je demande à ma femme de me faire une pipe et après, tout rentre dans l'ordre.

Tu devrais essayer aussi ! 

- OK chif, j'issaie, ji passe la voir et ji ti rappel »

Deux heures plus tard, il rappelle son chef:

- ti m'a donné bon conseil, moi,plus mal li têt, plus mal partout, j'arrive !

A propos, chif, ta femme ne voulé pas croire que cété toi qui m’avé envoyé

C’est une expairte….

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:53

Airbus annonce la commande de 20 A380 par Amedeo

A380 Amorce montee

 

Airbus a annoncé ce mercredi la commande ferme par Amedeo, ex-Doric Lease Corp., de 20 A380 pour un montant de 8,3 milliards de dollars US, prix catalogue.

"Cette commande ferme de la part de Amedeo souligne clairement les qualités à long terme de l'appareil aux yeux du marché", a déclaré John Leahy, le directeur commercial du construteur, actuellement à Singapour pour le salon aéronautique.

“La signature de ce contrat avec Airbus fait d’aujourd’hui une date spéciale pour l’aviation, puisque nous pouvons désormais proposer aux compagnies aériennes un moyen nouveau et plus souple pour bénéficier des avantages uniques de l’A380, grâce à nos solutions de leasing sur mesure”, a expliqué, de son côté, Mark Lapidus, le patron d'Amedeo. "Le trafic aérien mondial double tous les 15 ans, contrairement aux infrastructures des aéroports et au nombre de créneaux de décollage et d'atterrissage. L'A380 est donc la meilleure solution pour capturer la croissance" du trafic, a, de son côté, a-t-il ajouté.

Le très gros porteur A380, un avion doté d'un étage, est le plus gros appareil au monde pour le transport de passagers.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:50

Selon une étude menée par PriceMinister-Rakuten...

2014-02-03_InfoSexToys.png

 

Depuis les parutions des divers ouvrages à tendance érotique comme 50 nuances de Grey, les sextoys ne se cachent plus. Leur commerce connaît même un vrai engouement, selon une étude menée par PriceMinister-Rakuten.

Record de vente de sextoys

A l'occasion de la Saint Valentin, PriceMinister-Rakuten a réalisé un sondage portant sur les 100.000 transactions réalisées en 2013 (parmi ses 20 millions de membres) pour mettre des chiffres sur ce phénomène.

>> A lire par ici Fêter la Saint-Valentin avec un «zizi» en chocolat

PriceMinister enregistre un record de 54% de croissance de son chiffre d'affaires sur la catégorie sextoys entre 2010 et 2013. Et il ressort de cette étude que les hommes en achètent plus (70% des achats de sextoys sont réalisés par des hommes) mais les femmes commencent à en acheter plus tôt. Ainsi entre 18-25 ans, elles sont 29,96% contre 21,75% d'hommes. A 26-35 ans, elles sont 31,57% contre 25,81% d'hommes.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:44

Le Français Renaud Lavillenie bat le record du monde de saut à la perche

en franchissant 6,16 m

Renaud-Lavillenie-bat-le-record-du-monde-de-saut-a-la-perch.jpg

Le Français Renaud Lavillenie a battu le record du monde de saut à la perche en franchissant 6,16 m, samedi 15 février à Donetsk (Ukraine).

Le Français Renaud Lavillenie a battu le record du monde de saut à la perche en salle franchissant 6,16 m dès son premier essai, samedi 15 février à Donetsk (Ukraine). L'Ukrainien Sergueï Bubka, considéré comme le plus grand perchiste de tous les temps, en était le détenteur depuis 21 ans, avec 6,15 m.

Source francetv.info

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 10:43

Airbus Group s’offre une banque allemande pour réduire son exposition aux crises

Airbus-Bank.jpg

 

Airbus a conclu un accord avec le Raiffeisenverband Salzburg en vue d’acquérir la Salzburg München Bank. Le rachat de la petite banque allemande servira de base à la future Airbus Bank. Airbus pourra emprunter directement auprès de la banque centrale européenne et y mettre sa trésorerie à l’abri.

Après les avions, les hélicoptères, les armes et l’espace, Airbus Group se lance dans un nouveau métier : la banque. Le groupe d’aéronautique et dé défense a annoncé ce vendredi un projet de rachat d’une petite banque allemande - la Salzburg München Bank - pour en faire une «Airbus Group Bank». La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, devrait être finalisée d’ici à la fin de l’année, après autorisation par les autorités allemandes.

L’ex-groupe EADS envisageait depuis plusieurs années déjà de se doter de sa propre banque , comme l’on déjà fait d’autres grands groupes industriels avant lui. Le projet avait notamment resurgi lors de la crise financière de 2008 et durant la crise de l’euro de 2011, quand le groupe craignait l’assèchement des crédits bancaires pour les clients d’Airbus ou s’inquiétait de voir sa trésorerie disparaître dans la faillite du système bancaire.

Cette fois, les motivations d’Airbus Group semblent plus sereines. Selon son communiqué, le rachat de cette modeste banque munichoise de 50 salariés et 350 millions d’euros d’actifs, permettra de «fournir des solutions de financement destiné à soutenir les activités du groupe» et d’offrir «une plus grande flexibilité financière»,.

En récupérant la licence bancaire de la Salzburg München Bank, Airbus pourra ainsi gérer lui-même au moins une partie de son énorme trésorerie, estimée à 8,3 milliards d’euros à fin 2013, ainsi que ses couvertures de changes. Comme tout établissement bancaire, Airbus Group pourra également accéder aux prêts à très faible taux de la Banque centrale européenne . Ce qui lui permettra d’offrir à ses filiales ainsi qu’à des fournisseurs-clef, des solutions de financement avantageuses. A plusieurs reprises, ces dernières années, le groupe avait dû racheter des petits fournisseurs à cours de trésorerie et lâchés par leurs banquiers, afin d’éviter une éventuelle rupture de sa chaîne de sous-traitance.

Pas de financement d’avions

En revanche, la future Airbus Bank n’est pas destinée à faire du financement d’avions, souligne-t-on en interne. Contrairement aux craintes de 2008, les capitaux privés désireux de se placer dans les financements d’avions n’ont jamais été aussi abondants. Pour preuve, les ventes record d’Airbus et de Boeing et la part très faible des crédits garantis par les agences de crédit export, passée de 35 % à moins de 20 %. Airbus Group n’a donc aucune raison de venir concurrencer les multiples établissements financiers, qui se bousculent pour proposer aux compagnies aériennes les meilleures solutions de financement.

Cependant, rien n’empêchera Airbus Bank d’aider occasionnellement un client particulier à boucler son financement. Airbus comme Boeing ont toujours réservé ne enveloppe plus ou moins importante pour ce genre de coup de main qui peuvent permettre de remporter un gros contrat. Ce fut notamment le cas de la commande record de 260 par American Airlines en 2011, largement financée grâce à un chèque d’EADS.

Enfin, en cas de nouvelle crise financière en Europe, Airbus Bank aura la possibilité de mettre la trésorerie du groupe à l’abri, sur le compte de la banque centrale. Dans cette perspective, le fait que la future Airbus Bank soit située en Allemagne, dans le pays le mieux noté de la zone euro, offrira aussi une protection supplémentaire.

Source Les Echos.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 00:26

Ce message s'adresse aux propriétaires de chiens

animaux compagnons

 

Une dame aimait beaucoup les chiens, sa chienne était en chaleur, mais elle accepta néanmoins de s'occuper du chien de ses voisins en leur absence.

Elle avait une grande maison et croyait qu'elle pourrait garder les deux chiens à l'écart l'un de l'autre.

Cependant le premier soir alors qu'elle commençait à s'endormir elle entendit des hurlements et des gémissements, elle se précipita en bas et trouva les deux chiens accouplés.

 Comme elle n'arrivait pas à les séparer, elle téléphona au vétérinaire, et comme il se faisait tard, celui-ci a répondu en ronchonnant.
Ayant connaissance des motifs de l'appel, il donna à cette dame les conseils suivants :
1/ Raccrochez le téléphone et placez le combiné près des chiens.

Je vais  vous rappeler et le bruit de la sonnerie fera perdre l'érection du mâle.

Il sera ainsi en mesure de se retirer.
Vous croyez que ca va marcher ??? »
J'en suis sûr...........ça vient juste de fonctionner pour moi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 00:29

La lecture

humour d un homme

 

Il y a 15 jours, j'ai lu dans la presse que fumer tue :

Le lendemain, j'arrêtais de fumer.

Il y a 8 jours, j'ai lu dans la presse que boire tue :

Le lendemain, j'arrêtais de boire.

Hier, j'ai lu dans la presse que trop baiser tue :

Ce matin, c'est décidé, j'arrête de lire.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 15:06

L'appareil algérien s'est écrasé dans une zone montagneuse de la province d'Oum El Bouaghi, dans l'est du pays.

hercules.jpg

 

Un avion de type Hercule C130, comme celui qui s'est écrasé ce mardi 11 février 2014 dans l'est de l'Algérie (illustration).

L'accident s'est produit dans l'est de l'Algérie, dans la province d'Oum El Bouaghi, à 500 km à l'est d'Alger.

Un avion de transport militaire algérien s'est écrasé, mardi 11 février, dans l'est de l'Algérie.

On déplore soixante dix sept (77) victimes et un (01) rescapé grièvement blessé, transférés à l’Hôpital Militaire Régional de Constantine

L'appareil, un Hercules C130, transportait des militaires et des familles de militaires algériens. Il s'est écrasé dans une zone montagneuse de la province d'Oum El Bouaghi, à 500 km à l'est d'Alger. Le crash est dû aux "mauvaises conditions météorologiques", a précisé la radio algérienne.

Source France 24 AFP Reuters

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0