Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 08:40

 Airbus frappe fort avec une méga commande de plus de 20 milliards de dollars

 
Si je me permets de passer ce blog d'Algérie où je suis en vacances c'est juste pour un clin d'oeil à l'Algérie et au Maghreb en général...Non l'Europe n'est pas moribonde ....Oui certains pays arabes préparent l'après pétrole alors que le développement du tourisme en Algérie ne semble pas être une priorité….Et de plus le siège social d’Airbus n'est qu'à 1h30 de vol d’Alger
 
Le constructeur européen Airbus a frappé très fort dimanche dès l’ouverture du Salon aéronautique de Dubaï en remportant auprès de la compagnie locale Emirates un méga contrat de plus de 20 milliards de dollars, pour notamment 70 exemplaires de son futur long-courrier, l’A350.
Il s’agit, selon les dirigeants d’Airbus, de la plus grande commande en valeur de l’histoire du constructeur européen.
Son rival américain, Boeing, dont le 787 « Dreamliner » était en concurrence avec l’A350, a annoncé une commande ferme de Qatar Airways pour 30 avions de ce type et pour cinq appareils cargo 777, pour 6,1 milliards de dollars.
L’avionneur américain a également obtenu une commande d’Emirates pour 12 appareils 777-300 d’une valeur de 3,2 milliards de dollars.
De son côté, Airbus a aussi engrangé l’achat de 20 A320 --pour plus de deux milliards USD—auprès de l’opérateur privé saoudien NAS, spécialisé dans les voyages d’affaires.
Lors d’un point de presse peu après l’ouverture de la 10e édition du Salon, le président d’Emirates, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, a par ailleurs annoncé qu’outre les 70 commandes fermes à Airbus, sa compagnie avait pris des options sur 50 autres A350.
Emirates recevra en principe le premier de ses A350 en 2014.
En conséquence, Airbus a revu à la hausse ses prévisions de commandes pour ce nouveau long-courrier « à plus de 300 », contre 200 auparavant, pour 2007, a indiqué son directeur commercial, John Leahy.
Cheikh Ahmed a encore indiqué qu’Emirates, la première compagnie du Moyen-Orient, avait décidé de commander à Airbus trois exemplaires supplémentaires de son superjumbo, l’A380, et de transformer en commandes fermes ses intentions d’achat annoncées précédemment sur huit autres A380.
La valeur totale des nouvelles commandes fermes passées à Airbus par Emirates pour les 70 A350 et les 11 A380 a été évaluée par le constructeur européen à 20,2 milliards de dollars.
Le patron d’Airbus, l’Allemand Thomas Enders, a déclaré qu’il était, « à juste titre, fier » du contrat.
Celui-ci porte à 58 le nombre d’A380 commandés par Emirates et fait de la compagnie de Dubaï, de très loin, le plus gros client du superjumbo d’Airbus.
L’appareil vedette du constructeur européen, dont le programme a subi trois retards représentant environ un délai de deux ans pour les livraisons, a effectué le mois dernier son premier vol commercial sous les couleurs de Singapore Airlines Mais la commande la plus significative, et la plus attendue, est celle portant sur les A350.
Emirates avait annoncé qu’elle voulait commander une centaine d’appareils long-courriers et hésitait entre le « Dreamliner » et l’A350, l’avion de nouvelle génération lancé par Airbus pour concurrencer le Boeing et dont la mise en service est prévue à partir de 2013.
Les 70 commandes fermes—pour 50 exemplaires sur l’A350-900 et pour les 20 autres sur l’A350-1000-- font d’Emirates le deuxième client de ce long-courrier après une autre compagnie du Golfe, Qatar Airways, qui avait annoncé en juin lors du salon du Bourget (France) une commande de 80 appareils.
Ce constat met en évidence l’importance des compagnies du Golfe pour les deux grands constructeurs mondiaux.
En comparaison, la commande par Emirates des 12 Boeing 777-300 parait modeste.
« J’ai eu l’occasion de féliciter Louis Gallois », le PDG d’EADS, la compagnie propriétaire d’Airbus, a commenté le vice-président de Boeing, Scott Carson.
 
Source AFP
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 06:13

Airbus
Le loueur américain ILFC commande vingt A350 XWB

Le loueur d’avions américain ILFC, la plus grande compagnie de leasing au monde, a donné un sérieux coup de pouce au futur long courrier d’Airbus, l’A350 XWB, en en commandant 20 exemplaires, a annoncé vendredi Airbus.
ILFC et Airbus «ont conjointement revu le contrat initial portant sur 16 A350, le transformant en une commande pour 20 A350 XWB», indique le constructeur européen dans un communiqué.
Cette compagnie de leasing avait été en pointe des critiques contre la première version de l’A350, inaugurée en 2005 et qui n’était qu’un dérivé de l’A330.
Sous la pression de ses principaux clients, dont ILFC, Airbus avait de son côté dû proposer à l’été 2006 un avion complètement remodelé avec un fuselage élargi (XWB, extrawide body), une nouvelle voilure et une structure comprenant 52% de matériaux composites (fibres de carbone ou de kevlar noyés dans une résine). Le programme n’avait été définitivement lancé qu’en décembre 2006 en raison des difficultés financières d’Airbus, aux prises avec les retards de l’A380. Le coût de développement est plus que doublé, à près de 10 milliards de dollars, et l’avion ne devrait être mis en service qu’en 2013 avec environ 5 ans de retard sur son rival chez Boeing, le 787 Dreamliner.
Même si Boeing est lui aussi frappé par des retards d’industrialisation avec des premières livraisons repoussées de mai à novembre 2008, le constructeur américain est très en avance commercialement avec déjà plus de 700 commandes et ILFC en a déjà commandé 74 exemplaires.
Le décollage commercial de l’A350 XWB s’est amorcé l’été dernier au salon aéronautique du Bourget (près de Paris).
Le P-DG d’ILFC Steven Udvar-Hazy interrogé alors sur ses intentions à l’égard de la nouvelle version de l’A350 déclarait qu’il était «encore temps de faire des adaptations». Cité vendredi dans le communiqué d’Airbus, il assure désormais qu’«Airbus offre aujourd’hui, un produit remarquable, qui satisfait les exigences du marché et répond donc à nos besoins».
La transaction conclue avec le grand loueur porte le nombre des commandes pour l’A350 XWB à un total de 196 exemplaires émanant de neuf clients.
Au sein de la gamme A350, ILFC commande des A350-800 de 270 sièges et des A350-900 de 314 sièges. Elle se réserve selon Airbus la possibilité «d’opter» pour la version de plus grande capacité, l’A350-1000 (350 sièges).
Les sociétés de leasing d’avions représentent un partenaire capital pour les constructeurs et ont une grande influence sur le marché, de par leur capacité d’achat.
ILFC dispose d’une flotte d’un millier d’appareils. Il est le principal client d’Airbus dans le monde avec 600 commandes à son actif portant sur pratiquement toute la gamme. Il a été client de lancement de tous ses modèles des 15 dernières années, en particulier l’avion géant A380 (10 exemplaires).

Source Yahoo finance
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 23:37

L'Airbus A380, le plus grand avion de ligne de l'histoire, a atterri jeudi à Sydney

 
 
 
SYDNEY - L'Airbus A380, le plus grand avion de ligne de l'histoire, a atterri jeudi à Sydney, en provenance de Singapour, après son premier vol commercial.
Le premier exemplaire de l'A380, livré par Airbus à la compagnie Singapore Airlines, qui avait décollé de l'aéroport de Changi à Singapour à 08h16 locales (00h16 GMT), avec 455 passagers à bord, a atterri à Sydney à 07h23 GMT.
"C'est un honneur pour nous de vous compter à bord de ce premier vol commercial. Relaxez-vous et profitez de ce vol", a déclaré le pilote, le capitaine Robert Ting, sous les applaudissements des passagers. Avec au menu caviar, magret de canard aux cerises noires ou boeuf au wok au poivre de Java, préparé par deux chefs à bord, le tout arrosé d'un Dom Pérignon Rosé 1996, les 455 passagers de ce vol inaugural ont été choyés.
Il faut dire que les passagers du vol SQ380, dont les places mises aux enchères ont rapporté rapporté 1,3 million de dollars, somme reversée à des oeuvres caritatives, n'ont pas regardé à la dépense.
Le client le plus généreux, Julian Hayward, un Britannique qui vit à Sydney, a ainsi déboursé 73.000 euros pour deux suites en première "pour participer à ce jour historique", a-t-il indiqué avant le décollage. M. Hayward occupait jeudi matin la place 1A. Pour Thomas Lee, venu de Californie, qui avait déjà vécu quant à lui il y a 37 ans, le vol inaugural du Boeing 747, "le 747 représentait déjà une énorme avancée. Avec l'A380, on vit cette fois un immense pas en avant".
Ce vol marque la fin d'une longue attente pour Singapore Airlines et pour Airbus, qui a repoussé de 18 mois la livraison de son appareil en raison de problèmes d'industrialisation, en particulier dans l'assemblage des câblages électriques. Des difficultés qui ont mis en lumière le manque d'intégration entre les différentes composantes d'Airbus et conduit à la simplification de la direction franco-allemande.
Sur ce premier exemplaire, Singapore Airlines a opté pour une version luxueuse et spacieuse, configurée avec 471 sièges seulement. En aménagement standard, le super-jumbo, destiné à défier le 747 de l'américain Boeing (dans les airs depuis 1970, et doté dans sa version élargie de 450 places) peut transporter 525 passagers et jusqu'à 853 en version charter.
"C'est un événement marquant de l'histoire de l'aviation, que nous sommes sur le point d'écrire", a déclaré Chew Choon Seng, patron de Singapore Airlines, peu avant le décollage de l'appareil.
Les vols réguliers entre Singapour et Sydney débuteront dimanche. L'A380 volera ensuite entre Singapour et Londres à partir de février, le Japon figurant comme la prochaine destination.
L'avion totalise à ce jour 189 commandes fermes et engagements d'achat émanant de 16 clients, principalement du Golfe, d'Asie et d'Europe. Les espoirs commerciaux de l'A380 sont fondés sur le développement des liaisons entre grands aéroports. Boeing parie en revanche sur les vols directs avec son futur long-courrier Dreamliner B787, dont la date de mise en service vient d'être repoussée de six mois à décembre 2008.
Un total de 13 A380 doivent être livrés l'an prochain, 25 en 2009 et 44 en 2010. Le deuxième exemplaire ne sera livré qu'au début 2008, également à Singapore Airlines. Les compagnies Emirates, de Dubaï, et l'australienne Qantas commenceront à être livrées à l'été 2008.
En raison des retards et des surcoûts, le seuil de rentabilité du programme est passé de 270 à 420 exemplaires au prix catalogue de 319,2 millions de dollars. Airbus affirme que son futur géant des airs sera "l'avion le plus rentable au monde" avec un coût d'exploitation par siège inférieur de 15% à 20% au B747.
 
Et comme une bonne nouvelle en entraine une autre…China Southern Airlines a commandé dix Airbus A330-200
 
 
- La compagnie aérienne China Southern Airlines a commandé dix Airbus A330-200, sous réserve de l'approbation des autorités chinoises et de ses actionnaires, a-t-elle annoncé dans un communiqué.
Au prix catalogue, les dix A330-200 représenteraient entre 1,677 et 1,767 milliard de dollars, a précisé la compagnie de Guangzhou (sud) dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi sur le site de la Bourse de Hong Kong.
Le transporteur, doté de la première flotte de Chine, a cependant précisé qu'il acquererait les appareils à un prix "nettement inférieur", et que ceux-ci lui seraient livrés entre mars 2010 et août 2012.
La compagnie chinoise a aussi confirmé son engagement pour cinq appareils gros porteurs A380, un programme qui a connu un retard dans le délai de livraison, a indiqué à l'AFP une source au sein d'Airbus
La presse chinoise avait rapporté l'an dernier que China Southern avait espéré faire entrer ces appareils en service pour le pic de trafic attendu avant et pendant les jeux Oympiques de Pékin, à l'été 2008.
Selon la source au sein d'Airbus, China Southern Airlines et l'avionneur européen ont finalement trouvé un accord pour une livraison au dernier trimestre 2009 de cet appareil qui effectuait mercredi des nouveaux vols de démonstration dans le géant asiatique.
La compagnie a déjà acquis au total une vingtaine d'Airbus A320 depuis un an -partie d'une commande par la Chine de 150 exemplaires annoncés en octobre 2006-- qui doivent provenir de l'usine d'assemblage Airbus de Tianjin (est), en cours de construction, mais aussi d'Europe.
Elle a également acheté 80 Boeing B737-700/800 au cours des 12 derniers mois, a-t-elle précisé dans son communiqué.
L'avionneur américain avait fait état début septembre d'une commande de China Southern pour 55 appareils de la famille des B737, représentant 3,8 milliards de dollars à prix catalogue.
La compagnie chinoise, qui devrait devenir à la fin de l'année membre à part entière de l'alliance aérienne SkyTeam emmenée par Air France) -KLM et Delta Air Lines, a précédemment annoncé qu'elle prévoyait de posséder une flotte de 440 avions d'ici à 2010, contre plus de 300 appareils aujourd'hui.
Elle a réalisé un bénéfice net de 308 millions de yuans (environ 40,5 millions de dollars), au premier semestre, contre une perte de 854 millions de yuans à la même période de l'an dernier, grâce à l'accroissement du trafic et à l'appréciation du yuan par rapport au dollar.
Source Yahoo Finance
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 23:56
Des nouvelles d’Airbus A38O et prises de commandes
 
Airbus (EADS): première livraison de l'A380 lundi à Toulouse
 
Airbus fêtera la première livraison de l'A380 à son client Singapore Airlines lundi 15 octobre, lors d'une cérémonie officielle de livraison prévue de 10h00 à 11h30 au Centre de Livraison Airbus de Toulouse.
Le fleuron de la filiale d'EADS s'envolera pour Singapour le lendemain, pour se poser le 17 octobre sur l'aéroport international de Changi. Le premier vol commercial reliera Singapour à Sydney les 25 et 26 octobre, et ses bénéfices seront reversés à des oeuvres caritatives. Les vols réguliers quotidiens débuteront le 28 octobre, précise l'avionneur européen dans un communiqué.
"Nous avons atteint une étape majeure du programme A380 et je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à tous ceux qui y ont participé", a déclaré Tom Enders, Président et Chief Executive Officer d'Airbus.
A ce jour, l'A380 totalise 189 commandes et engagements
 
 
2 Grupo Marsans commande 61 Airbus supplémentaires.
 
Airbus filiale d'EADS, a annoncé que le tour opérateur espagnol Grupo Marsans, a signé un protocole d'accord qui porte sur l'achat de 61 appareils dont 10 Airbus A350-900s, 4 A380s, 5 A330-200s et 42 A320.
Cette commande fait suite aux 12 A330-200s précédemment commandés par le groupe espagnol, ce qui porte la commande à 73 appareils.
Ces appareils seront affrétés par les filiales du premier groupe de transport et de tourisme espagnol, telles que Aerolineas Argentinas, Air Comet ou d'autres filiales.
 
3 Airbus (EADS) empoche une commande de 7 milliards de dollars
Encore une bonne nouvelle pour Airbus, après l'annonce des retards du 787 de Boeing Grupo Marsans, premier groupe de transport et de tourisme espagnol, vient d'annoncer avoir commandé 73 appareils à la filiale d'EADS. Quatre exemplaires du très gros porteur A380 y sont inclus. Selon Reuters, Marsans en destine deux à la flotte d'Air Comet, tandis que les deux autres rejoindront la compagnie argentine Aerolineas Argentinas, contrôlée majoritairement par le groupe espagnol. Le montant total de la commande est estimé à 7 milliards de dollars au prix catalogue.
Il s'agit de la deuxième commande d'Airbus à l'initiative de Marsans depuis le début de l'année, le groupe ayant déjà passé une commande ferme portant sur 12 A330 le 8 janvier.
Ce contrat intervient alors que le premier A380 sera officiellement livré lundi à Singapore Airlines
Source Yahoo finance

Le Pèlerin
 
 
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 23:04

La première livraison de l'A 380 en direct

France 3 Sud vous propose de suivre en direct sur le net la livraison du premier A 380
 
Lundi à 10 H 50 vous pourrez suivre en direct sur sud.france3.fr la livraison du plus gros avion commercial du monde. Un événement commenté depuis le centre de Colomiers, par Thierry Sentous entourés de spécialistes : le journaliste Yves Marc, un des pilotes d’essai, un ouvrier compagnon et un représentant de la compagnie Singapore Airlines.  
 
Les internautes pourront ensuite, revoir ces images durant 15 jours sur le site de france3 Sud
 
L’étape est importante : la compagnie asiatique sera la première, et la seule, à mettre en service ce géant de l’aéronautique. Il assurera dans quelques jours, la liaison entre Singapour et Sydney. Les prochaines commandes devraient être honorées d’ici cinq mois.
Après trois reports successifs et dix huit mois de retard, cette livraison intervient dans un nouveau contexte de crise : les accusations de délits d’initiés qui pèsent sur certains membres du groupe E.A.D.S..
 
Source FR3.fr
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 07:03

Vietnam Airlines: protocole d'accord pour 10 Airbus A350 et 20 A320

 
La compagnie aérienne vietnamienne Vietnam Airlines a signé lundi à Matignon à Paris un protocole d'accord pour l'achat de 10 Airbus A350 et 20 A320/321 pour un prix catalogue de près de 2,7 milliards d'euros.
A l'occasion de la visite du Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung, les deux pays ont également annoncé la signature de contrats binationaux impliquant côté français le pétrolier Total, le groupe industriel Alstom et la banque BNP Paribas. D'autres annonces pourraient intervenir dans les semaines à venir, a indiqué le chef du gouvernement français François Fillon.
La transaction entre Vietnam Airlines et l'avionneur européen Airbus correspond à un prix catalogue de 3,84 milliards de dollars (2,69 milliards d'euros).
Elle intervient le même jour qu'une commande de 12 Boeing 787-8 annoncée à Hanoi par cette compagnie nationale.
L'accord a été signé par Nguyen Sy Hung, président de Vietnam Airlines, et Tom Enders, le patron d'Airbus.
Vietnam Airlines a retenu la version A350-900XWB du futur long-courrier de l'avionneur européen Airbus. Elle exploite déjà 20 appareils monocouloir de la famille A320.
Le transporteur vietnamien a un besoin urgent de moderniser sa flotte pour faire face à l'augmentation du trafic aérien dans le pays communiste et préparer le lancement de vols directs vers les Etats-Unis.
Vietnam Airlines exploite actuellement 45 appareils (des A320, A321 et A330 d'Airbus mais aussi des Boeing 777, des ATR72 et des Fokker 70). Il prévoit d'en faire voler 86 en 2015 et 110 en 2020.
Par ailleurs, le groupe pétrolier Total a signé un accord cadre de coopération avec Petrovietnam pour l'exploration et la production d'hydrocarbures au Vietnam et dans le reste du monde.
Les deux sociétés prévoient aussi de collaborer dans les énergies renouvelables et la distribution de produits pétroliers.
Alstom a signé de son côté un contrat de 190 millions d'euros portant sur la fourniture des turbines et des alternateurs d'une centrale hydroélectrique au Vietnam.
Le contrat a été signé entre Alstom Hydro, société commune détenue à parts égales par Alstom et Bouygues, et Electricity of Vietnam.
Enfin BNP Paribas a signé un accord avec la "Banque du Vietnam pour l'agriculture" pour financer des opérations de commerce extérieur, ainsi qu'un autre accord avec le chantier naval vietnamien Vinashin afin d'augmenter une ligne de crédit.
A propos de la construction d'une centrale nucléaire, le Premier ministre vietnamien a confirmé qu'un projet existait bien à l'horizon 2020 afin "d'éviter une pénurie d'électricité".
Sur les chances françaises de décrocher ce contrat, M. Tan Dung, qui a visité samedi une centrale à Nogent-sur-Seine, a simplement expliqué que la "France est un partenaire" auquel son pays "va accorder une grande importance".
Concernant la construction d'une première ligne de métro à Hanoi, la France, via le Fonds français pour l'environnement mondial, a versé au Vietnam une subvention de 1,27 millions d'euros pour le projet d'étude, après une première contribution française de 730.000 euros, a annoncé Matignon.
 
Source Yahoo Finance
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 06:51

Airbus confie sa mémoire en noir et blanc

Depuis la semaine dernière, les archives départementales de la Haute-Garonne sont les dépositaires officiels des archives photographiques d'Airbus. Des premiers avions conçus par Emile Dewoitine jusqu'à la mythique Caravelle, près de 13 347 plaques de verre et négatifs retraçant l'épopée de l'aéronautique seront con­servés et entretenus par les spécialistes. Pour l'avionneur toulousain, il était légitime de confier ces photos aux archivistes. « Chacun son métier, celui de conserver n'est pas le nôtre. Elles arrivent dans de bonnes mains », souligne Jean-Marc Thomas, président d'Airbus France, pour qui ce trésor doit être montré et partagé. « Ces documents, il n'est nullement question qu'ils dorment dans des tiroirs. Dans un premier temps, les techniciens vont les nettoyer, les numériser, les indexer, avant que les Haut-Garonnais puissent les consulter », insiste Pierre Izard, le président du conseil général, responsable des archives.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 23:35
British Airways commande ses premiers Airbus long-courriers, des A380

a380-1.jpg

La compagnie aérienne British Airways (BA) a annoncé jeudi sa plus grosse commande d'appareils long-courriers depuis 1998, intégrant pour la première fois dans cette flotte des Airbus, des avions géants A380, aux côtés des Boeing auxquels la compagnie avait toujours été fidèle.

BA a commandé douze A380 et vingt-quatre B787 avec des options sur sept A380 et dix-huit B787 supplémentaires, qui seront tous équipés de moteurs Rolls-Royce. La livraison est prévue entre 2010 et 2014.

Au prix catalogue, les commandes fermes, moteurs compris, représentent 8,2 milliards de dollars, a précisé la compagnie, mais le directeur général de BA Willie Walsh a laissé entendre lors d'une conférence de presse téléphonique que des rabais avaient été consentis, en se disant "très satisfait de la manière dont les deux constructeurs et le motoriste avaient approché cette affaire". BA a obtenu une ligne de crédit de 1,5 milliard de dollars pour cet achat, couvrant les commandes fermes jusqu'en 2011.

Rolls-Royce a évoqué un prix de 5 milliards de dollars pour les moteurs des commandes fermes et optionnelles, et leur maintenance à vie.

Cette commande marque l'entrée par la grande porte d'Airbus dans la flotte long-courrier de BA, actuellement composée de 114 Boeing (57 B747-400, 43 B777 et 14 B767). BA fait cependant voler actuellement 68 moyen-courriers de la famille A320.

Le processus d'enchères pour le rajeunissement de la gamme long-courrier de BA a commencé en octobre dernier. En février, une première commande avait entièrement échu à Boeing avec quatre commandes fermes et quatre options sur des B777-200, pour des raisons de commodité, avait expliqué BA. Une autre commande, au terme de laquelle l'ensemble des 747 et 767 auront été remplacés, sera annoncée "fin 2008-début 2009", a précisé M. Walsh jeudi.

Les appareils en compétition seront cette fois les Boeing 787-10 et 777-300, et l'Airbus A350-XWB.

M. Walsh s'est déclaré jeudi "enchanté du dosage d'A380 et de B787" dont bénéficiera BA. Il a indiqué que l'avion géant opérerait vers des destinations "à forte demande et fréquence restreintes" comme Hong Kong, Singapour, l'Inde, l'Afrique du Sud et la côte ouest des Etats-Unis, plutôt que vers la côte est et New York.

Il a assuré qu'il n'y avait eu "absolument aucune pression politique, ni formelle ni informelle", pour guider une partie du choix vers Airbus dont le Royaume-Uni est l'un des constructeurs, ou vers Rolls-Royce. Tony Woodley, du syndicat unifié Unite, s'est réjoui néanmoins "de la poussée donnée par cette commande à l'industrie britannique". Il a estimé qu'elle témoignait d'une "vraie confiance en l'avenir du secteur aérien".

Le vice-président pour l'Europe de Boeing Marlin Dailey a indiqué que l'avionneur américain était "honoré" de voir BA "rejoindre la famille des 787".

"Nous sommes extrêmement fiers d'avoir été choisis par BA, une référence enterme d'expertise, de réseau et d'image", a indiqué pour sa part le président d'EADS Louis Gallois. Il a remercié BA d'avoir "ouvert la compétition", et estimé "qu'après les difficultés rencontrées par l'A380, on a la confirmation que cet avion répond aux besoins du marché".

Avec cette commande, l'A380 aura 177 commandes fermes et 15 options, pour un total de 15 clients.

L'analyste Douglas McNeill de Blue Oar Securities a souligné "l'énorme coup de pouce" que va donner à l'A380 ce choix par "un acheteur très influent et très respecté".

M. Walsh a souligné aussi "la preuve très solide de l'engagement de BA envers l'environnement" donnée selon lui par cette commande. Il a indiqué que l'A380 produit 17% d'émissions de dioxyde de carbone (CO2) de moins que le B747-400 et le B787 30% de moins que le B767. De même, les deux appareils sont quatre fois moins bruyants que le B747-4. 

Source Seniorplanet 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 10:03
Courage. La pilote de chasse Caroline Aigle, morte d'un cancer, avait accouché prématurément d'un fils. 
Elle sauve son bébé avant de mourir
 

C’est son mari qui a révélé hier cette décision d’une femme à la personnalité hors du commun, pionnière dans sa profession

caroline-aigle-2.jpg

La Montalbanaise Caroline Aigle a témoigné, jusqu'au bout de son destin, d'un courage exemplaire 
 
Caroline Aigle, première Française pilote de chasse, emportée cet été à 32 ans par un cancer fulgurant, avait dé­cidé d'accoucher prématuré­ment, peu avant sa mort, pour donner «le maximum de chances » au bébé qu'elle portait. C'est son mari qui a révélé hier cette décision d'une femme à la personnalité et au parcours hors du commun, pionnière dans sa profession et sportive de très haut niveau. À la mi-juillet, alors que le pronostic des médecins était « impitoyable », Caroline Aigle avait exprimé la volonté, malgré les avis médicaux, de poursuivre sa grossesse entamée avant de découvrir sa maladie, a confié son époux.
Gabriel est né par césarienne après cinq mois et demi de grossesse, début août. Moins de trois semaines plus tard, le 21 août, Caroline, déjà mère d'un premier enfant, meurt. « Elle ne pouvait pas arrêter la vie d'un être qu'elle avait porté pendant cinq mois. Elle disait : « II a droit à ses chances comme moi », a raconté son mari.
Cette grossesse a été « quasiment son dernier combat, qu'elle a gagné ». « Héroïne jusqu’au bout » a-t-il dit. L'époux de Caroline Aigle, lui-même ancien pilote de chasse dans l'armée de l'air, a indiqué qu'avant de mourir, « elle avait pu voir son bébé plusieurs fois, le porter sur elle ». De la promotion 1997 de l'École de l'air, polytechnicienne, le commandant Caroline Aigle, petite blonde, les yeux clairs, avait été la première Française à obtenir le brevet de pilote de chasse, le 28 mai 1999, à 24 ans. Elle avait par ailleurs été championne de France militaire et championne du monde militaire par équipe, en 1997, d'une discipline sportive particulièrement exigeante : le triathlon.
Sur le blog ouvert par l'armée de l'air pour recevoir les témoignages de sympathie (http://armee-de-lair.over-blog.fr/), l'émotion est encore très vive. Un millier de messages avaient été déposés hier après-midi, par d'anciens compagnons d'armes, des proches ou anonymes. Certains rappellent le souvenir de vols communs ou d'un stage de survie en Corse, des militaires suggèrent de baptiser une base aérienne ou une pro­motion de son nom, d'autres ha­sardent une poésie. Tous saluent son parcours.
« Exemple de vie » ou « grande damé du ciel», elle était «une icône » pour beaucoup. « Vous êtes entrée dans la légende de l'aéronautique », dit un internaute. À l'image de Mikaël, ils sont nombreux à lui souhaiter « bon vol, commandant ».
 
Source La Dépêche du Midi
 
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 23:00

Deux sièges pour le vol inaugural de l'A380 de Singapore Airlines adjugés 73.450 euros


SINGAPOUR (AP) -- Singapore Airlines, le premier transporteur au monde à recevoir un A380, a annoncé mardi que deux sièges en première classe pour le vol inaugural du super-jumbo Airbus ont été adjugés plus de 100.000 dollars (73.450 euros).
Singapore Airlines a décidé de mettre aux enchères sur eBay tous les sièges du vol inaugural entre Singapour et Sydney, le 25 octobre prochain. L'intégralité de la recette sera reversée à des associations caritatives.
Pour ce vol, l'avion sera configuré pour accueillir 471 passagers répartis en trois classes.
Jusqu'à présent, la plus forte enchère a été placée par un homme d'affaires australien qui a payé 100.380 dollars (73.722 euros) pour deux sièges de première classe, a dit Stephen Forshaw, un porte-parole de Singapore Airlines.
La vente, qui a commencé la semaine dernière, a déjà rapporté environ 400.000 dollars. Un aller-simple Singapour-Sydney en classe économique a été adjugé 5.000 dollars (3.672 euros) et le premier aller-simple en «business» a été vendu 15.000 dollars (11.015 euros).
Le 16 août dernier, l'avionneur européen a annoncé qu'il livrerait le 15 octobre prochain le premier exemplaire de son nouveau gros porteur à la compagnie Singapore Airlines.
A ce jour, Airbus a reçu 173 commandes pour l'A380.
 
Source AP
 
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0