Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 23:04
EADS : un A380 version " jet privé " commandé à Airbus !
 
Roi du pétrole, milliardaire asiatique... ? Un mystérieux client, qui tient à son anonymat, a commandé un Airbus A380 pour le transformer en... jet privé. Seul indice : ce n'est "ni un Américain, ni un Européen", a indiqué hier John Leahy, le directeur commercial d'Airbus  , au Salon du Bourget.
Ce futur palace volant coûtera la bagatelle de 300 Millions de Dollars, auxquels il conviendra d'ajouter entre 50 et 150 M$ pour l'aménagement intérieur... A la place des quelque 840 sièges passagers que peut contenir l'A380 sur ses 900 mètres carrés de surface intérieure, le richissime client compte notamment installer un salon, plusieurs chambres à coucher, une salle de gym et peut-être un sauna...
 
Cette commande un peu spéciale n'est pas passée inaperçue auprès des associations environnementales, qui ont dénoncé hier un gaspillage inutile de carburant. Et ce au moment même où l'avionneur explique que son "gentil géant" va contribuer à "sauver la planète". Grâce à une consommation maîtrisée et en embarquant davantage de passagers, la quantité de gaz à effet de serre émis par passager sera réduite, explique Airbus.
 
Source Yahoo Finance
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 05:40
Le salon du Bourget, le marché de l'air
 
Le plus grand rendez-vous mondial de l'aéronautique et de l'espace se tient jusqu'au 24 juin son 47e salon au Bourget
Quelque 2.000 exposants y ont rendez-vous et 400.000 visiteurs y sont attendus.

L'industrie du transport aérien poursuit sa croissance, soutenue par le renouvellement des flottes des compagnies. L'Europe, où le secteur a été malmené par la crise à Airbus, doit faire face à la concurrence comme sur un marché de l'espace en plein redressement.
 
Un salon très attendu

Après deux années record et d'excellentes perspectives, l'industrie s'expose dans un salon biennal qui promet d'être un bon millésime: Airbus, son rival Boeing et les autres avionneurs mondiaux affichent des carnets de commandes pleins. En 2005 et 2006, les deux géants mondiaux, qui se livreront un nouveau duel commercial, ont accumulé près de 4.000 commandes d'appareils commerciaux.

Tenant du titre mondial lors de l'édition 2005, Airbus arrive affaibli face à Boeing redevenu en 2006 N°1 en nombre de commandes grâce au succès de son long-courrier 787, vendu à près de 600 exemplaires.

Miné par une crise - retards de livraisons de l'A380, lancement laborieux du nouveau long-courrier A350, dont la mise en service en 2013 n'interviendra que cinq ans après le modèle rival 787, dollar faible minant sa compétitivité -, Airbus a connu en 2006 une année noire qui a abouti à un plan de restructuration.

Selon l'avionneur européen, la flotte mondiale devrait doubler d'ici 2025 à 33.500 appareils. Selon son concurrent US, les compagnies aériennes devraient acheter quelque 28.600 avions au cours des 20 prochaines années pour un montant d'environ 2.100 milliards d'euros.

D'autres marchés porteurs

Autre marché en pleine ébullition, le segment des avions régionaux dominé par le brésilien Embraer et le canadien Bombardier. Le russe Soukhoi fera une annonce au Bourget sur son Superjet100 (75 à 95  places), attendu sur le marché fin 2008. Le japonais Mitsubishi présentera une maquette de son projet MJ (Mitsubishi Jet). Quant aux Chinois, ils travaillent aussi au développement d'un avion régional, l'ARJ21.

L'aviation d'affaires affiche également une belle forme, après une année record en 2006 avec 885 livraisons au niveau mondial. Le Français Dassault présente son dernier-né, le triréacteur de luxe Falcon 7X, dont la mise en service est imminente.

Le marché des avions de combat, traditionnellement en vedette au Bourget, restera relativement en retrait dans l'attente du renouvellement d'une flotte de 129 Mig vieillissants par l'Inde, et d'une première commande à l'export pour  le Rafale, qu'il pourrait décrocher prochainement au Maroc.

Sur le plan militaire, c'est l'appel d'offres du Pentagone pour 179 avions ravitailleurs qui retiendra l'attention. En effet, il s'agit d'un contrat US de 30 à 40 milliards de dollars dont la signature est prévue fin 2007 et qui oppose Boeing et son dérivé du 767 au tandem EADS/Northrop Grumman, avec l'A330-MRTT. Une compétition sur  laquelle compte la maison mère d'Airbus pour pénétrer ce juteux marché militaire américain.

L'Espace sera également à l'honneur avec le retour au Bourget de l'Agence spatiale européenne, un "pavillon de l'espace" russe et un stand chinois.

Le rendez-vous des passionnés

Cette année, le "Paris air show" rend un hommage particulier à l'hélicoptère, qui fête ses 100  ans, avec une reconstitution de l'aéronef avec lequel Paul Cornu effectua le premier vol vertical en 1907.

Les passionnés pourront également contempler de nombreuses "machines volantes" au sol - 140 aéronefs, militaires ou civils, avions de combat, jets d'affaires ou gros porteurs, drones - et admirer les présentations aériennes quotidiennes de près de 40 appareils. L'A380, par exemple, volera quotidiennement, tout comme  le Rafale de Dassault ou encore l'hélicoptère Tigre.

La précédente édition du salon du Bourget, qui s'est déroulée en 2005, a attiré un  record de 480.000 visiteurs grand public, venus admirer pour la première fois  l'A380. Airbus et Boeing y avaient annoncé quelque 48 milliards de dollars de commandes.
 
Source FR3
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 23:15

Airbus dépasse les 650 commandes au Bourget, Boeing reste impassible

 
Le constructeur aéronautique européen Airbus a dépassé jeudi les 650 commandes annoncées lors du Salon du Bourget avec de gros contrats conclus en Asie, alors que son rival américain Boeing, sûr de lui, a préféré rester impassible.
Une fois de plus, l'avionneur européen a profité de la vitrine du Salon pour faire part de ses nouveaux succès, totalisant pour la seule journée de jeudi 96 commandes.
Ainsi, la compagnie aérienne Hong Kong Airlines a signé le plus cher contrat du jour: une intention d'achat avec Airbus pour 30 mono couloirs A320, 20 long-courriers A330 et un avion d'affaires ACJ pour un montant catalogue d'environ 5,5 milliards de dollars. Les A320 seront livrés à partir de 2010 à la compagnie aérienne, créée en 2001.
L'indonésienne Mandala Airlines a quant à elle passé commande pour 25 A320, pour un montant catalogue estimé à 1,9 milliard de dollars.
Viennent s'ajouter à ces deux contrats asiatiques, celle de la compagnie aérienne colombienne Avianca, qui a converti des options d'achat en commandes fermes pour 14 mono couloirs de famille Airbus A320 et 5 long-courriers A330-200, pour un montant catalogue d'environ 1,8 milliard de dollars.
Un business jet de la famille des A320 a été commandé, sans toutefois que l'identité de l'acheteur ne soit révélée.
L'avionneur a également fait savoir jeudi qu'il pressait les compagnies clientes de l'ancienne version du long-courrier A350 de convertir leurs commandes pour la nouvelle version de l'appareil lancée en 2006.
"Aujourd'hui, l'A350 nouvelle version affiche 186 commandes fermes. Nous ne pouvons pas éternellement verrouiller nos créneaux de livraison, nous sommes en train de proposer aux clients de confirmer leur commande ou d'y renoncer pour libérer ces créneaux", a indiqué le directeur commercial d'Airbus, John Leahy, en précisant, attendre des réponses "dans les prochaines semaines".
Le loueur d'avion américain ILFC qui avait commandé l'A350 ancienne version à 16 exemplaires "devrait se décider très rapidement", a-t-il précisé.
L'A350, à l'origine un dérivé de l'A330 --un avion datant du début des années 90-- avait dû être modifié après le désavoeu et sous la pression de plusieurs compagnies, dont ILFC, le plus grand acheteur d'avions du monde.
Lors du Salon du Bourget, ILFC a commandé à 50 exemplaires le Boeing 787, modèle rival de l'A350 XWB. Le B787, qui passe pour être très économe en carburant, sera mis en service en 2008, l'A350 XWB (nouvelle version, au fuselage extra-large) cinq ans plus tard.
Evoquant par ailleurs les campagnes commerciales en cours en Europe, M. Leahy a affirmé "mener des discussions" avec Lufthansa pour des A350, avec Swiss pour des A330, avec Iberia et Turkish Airlines pour des A340, avec EasyJet  pour A319 et AirOne pour des A320, A330.
"Nous discutons également avec British Airways  pour des A350 et des très gros-porteurs A380, mais il parle aussi à Boeing", a-t-il ajouté.
"En Inde, nous discutons avec Air India au sujet de l'A380", a-t-il continué.

Source AFP

 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 08:56

Le Salon aéronautique du Bourget s'ouvre lundi dans un climat porteur

 
Le 47e Salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget, qui débute lundi, promet d'être un bon millésime malgré les difficultés d'Airbus, qui affiche comme son rival Boeing et les autres avionneurs mondiaux des carnets de commandes pleins, dans un climat très porteur.
Le plus grand rendez-vous mondial de l'aéronautique, qui se tient tous les deux ans près de Paris, débutera par une semaine destinée aux professionnels avant de s'ouvrir au grand public à partir du vendredi 22 juin.
La croissance robuste du transport aérien, combinée au renouvellement des flottes des compagnies avec de nouveaux avions plus économiques et plus écologiques, offre d'excellentes perspectives à l'industrie, qui sort déjà de deux années record. En 2005 et 2006, les géants Airbus et Boeing ont accumulé près de 4.000 commandes d'appareils commerciaux. "Le cycle actuel est plus long que d'habitude", estime le président d'Airbus Louis Gallois. Selon l'avionneur européen, la flotte mondiale devrait doubler d'ici 2025 à 33.500 appareils.
Le Bourget sera de nouveau le théâtre du duel commercial entre l'Américain Boeing et Airbus. Tenant du titre mondial lors de l'édition 2005, Airbus arrive cette année affaibli face à un rival redevenu l'an dernier numéro un en nombre de commandes grâce au succès de son long-courrier 787, vendu à près de 600 exemplaires.
Retards de livraisons de l'A380, lancement laborieux du nouveau long-courrier A350, dont la mise en service en 2013 n'interviendra que cinq ans après le modèle rival 787, dollar faible minant sa compétitivité, Airbus a connu une année noire en 2006 et a dû lancer un douloureux plan de restructuration.
Mais il espère redorer son blason pendant le "Paris Air Show". "Ce sera l'année des commandes A350", assure le directeur commercial John Leahy, qui vise 200 contrats fermes d'ici fin 2007, contre 19 actuellement.
L'industrie sera par ailleurs attentive aux commentaires des deux avionneurs sur leurs intentions concernant la prochaine génération de moyen-courriers, attendue au milieu de la prochaine décennie.
Autre marché en pleine ébullition, le segment des avions régionaux dominé par le brésilien Embraer et le canadien Bombardier, aiguise l'appétit de nouveaux acteurs.
Le russe Soukhoi fera une annonce au Bourget sur son Superjet100 (75 à 95 places), attendu sur le marché fin 2008. Les Chinois travaillent aussi au développement d'un avion régional, l'ARJ21. Quant au japonais Mitsubishi, il présentera une maquette de son projet MJ (Mitsubishi Jet).
L'aviation d'affaires affiche également une grande forme, après une année record en 2006 avec 885 livraisons au niveau mondial. Le Français Dassault viendra au Salon avec son dernier-né, le triréacteur de luxe Falcon 7X, dont la mise en service approche.
Le marché des avions de combat, traditionnellement en vedette au Bourget, restera relativement en retrait, dans l'attente du renouvellement d'une flotte de 129 Mig vieillissants par l'Inde, et d'une première commande à l'export pour le Rafale, qu'il pourrait décrocher prochainement au Maroc.
Sur le plan militaire, c'est l'appel d'offres du Pentagone pour 179 avions ravitailleurs qui retiendra l'attention. Ce méga-contrat américain de 30 à 40 milliards de dollars, devant être signé fin 2007, oppose Boeing et son dérivé du 767 au tandem EADS/Northrop Grumman, avec l'A330-MRTT. Une compétition sur laquelle compte la maison mère d'Airbus pour pénétrer le juteux marché militaire américain.
L'Espace sera également à l'honneur avec le retour au Bourget de l'Agence spatiale européenne (ESA), un "pavillon de l'espace" russe et un stand chinois.
Source Yahoo Finance
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 23:46

Le Qatar commande 80 Airbus A350 pour 16 milliards de dollars

 
PARIS (AFP) - Le Qatar a signé mercredi la commande record de 80 exemplaires du long courrier Airbus A350 pour un montant de 16 milliards de dollars, lors d'une cérémonie à l'Elysée.
Cette commande de la compagnie Qatar Airways constitue "le plus gros contrat à ce jour" pour cet appareil, a indiqué aux journalistes Louis Gallois, président d'Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) .
Le Qatar et le groupe aéronautique et de défense européen EADS doivent par ailleurs signer le 3 juin à Doha un contrat pour la protection et la sécurisation de l'espace aérien de l'émirat, a annoncé mercredi l'Elysée.
Airbus "s'est félicité de la perspective de la signature le 3 juin à Doha d'un contrat entre le Qatar et EADS relatif à la couverture radar du territoire qatari", a déclaré le porte-parole de la présidence, David Martinon.
Pour les Airbus A350, le protocole d'accord a été signé au palais de l'Elysée par le directeur général de Qatar Airways Akbar Al Baker et Louis Gallois, en présence de Nicolas Sarkozy, du Premier ministre François Fillon et de l'émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani.
Nicolas Sarkozy a reçu mercredi l'émir du Qatar pour un entretien suivi d'un déjeuner. C'est le premier chef d'Etat arabe - et troisième chef d'Etat étranger - reçu depuis l'investiture du nouveau président.
M. Gallois a précisé que cet accord était "totalement disjoint" du souhait exprimé par le riche émirat du Golfe d'entrer dans le capital d'EADS, la maison-mère d'Airbus.
La commande porte sur trois versions de cet appareil de 250 à 380 places : 20 A350-800, 40 A350-900 et 20 A350-1000, a précisé M. Gallois.
"Le premier avion sera livré à l'été 2013, Qatar Airways bénéficiera du premier avion", a ajouté le patron d'Airbus.
Cette méga-commande constitue un sérieux coup de pouce pour le démarrage commercial du nouveau programme long-courrier d'Airbus qui doit concurrencer le Boeing  787
 
De la ‘une Correspondante
 
Le Pèlerin
 
 
 


 
Partager cet article
Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 23:11
La compagnie malaisienne AirAsia X confirme l'achat de 15 Airbus
 
La compagnie aérienne malaisienne spécialisée dans les vols long-courriers à bas prix, AirAsia X, a confirmé lundi l'achat de dix Airbus A330-300, avec une option pour cinq autres appareils. Les conditions financières de la transaction n'ont pas été précisées.
Fly Asian Express (FAX), l'opérateur de la compagnie, "annonce son intention de commander dix A330-300, avec une option pour cinq appareils supplémentaires", indique FAX dans un communiqué. Le contrat avait déjà été annoncé dimanche de source proche du dossier.
Les A330-300 doivent être livrés au quatrième trimestre 2008, a précisé FAX.
Le choix d'AirAsia X, fait au détriment de l'américain Boeing (NYSE: BA - actualité) , intervient malgré les retards pris dans la livraison du très gros porteur d'Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) , l'A380, qui ont indirectement repoussé le lancement de la compagnie malaisienne.
La création d'AirAsia X avait été annoncée en janvier dernier par Tony Fernandes, le fondateur d'AirAsia (5099.KL - actualité) , première compagnie aérienne à bas prix d'Asie créée il y a plus de cinq ans.
Les premiers vols de la nouvelle compagnie étaient prévus pour juillet à destination de la Grande-Bretagne. Mais ils ont été indirectement retardés par les retards pris dans la livraison à d'autres compagnies des A380.
AirAsia X avait prévu d'opérer ses premiers vols en louant en leasing trois appareils (des A330-300 ou des Boeing 777-200) mais le report des livraisons des A380 a accru la demande pour des avions en leasing, poussant les prix à la hausse. Lundi, FAX a promis que ses premiers appareils long-courriers décolleraient en septembre prochain.
"Nous espérons détenir 25 (A330-300) sur les cinq prochaines années", a précisé Tony Fernandes.
Le choix d'AirAsia X pour Airbus confirme les liens privilégiés qu'entretient déjà sa petite soeur AirAsia. En 2005-2006, AirAsia avait acheté cent A320 et, en janvier dernier, la compagnie avait signé un contrat d'achat de cinquante appareils de ce type, avec une option pour cinquante autres.
 
Source AFP
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 23:28
Marché mondial du transport aérien
Les profits devraient fortement augmenter en 2007
Le trafic aérien international a enregistré une baisse de 5,9% en 2006, contre 7,6% en 2005, alors qu’un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars est attendu pour cette année, a indiqué l’Association internationale du transport aérien (IATA).
Cette association table sur le retour à la rentabilité estimant que « la leçon à tirer de 2006 est que la recherche d’une croissance rentable est payante ». Les efforts des compagnies dans la réduction des coûts et l’accroissement du rendement placent l’industrie sur les rails pour un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars cette année, contre une perte de 500 millions de dollars en 2006. Le taux de remplissage des appareils a atteint 76% l’an dernier, un record, ajoute l’IATA. La peur des attentats mais aussi la guerre en Irak et le syndrome de la grippe aviaire avaient considérablement ralenti l’activité du secteur. Il faut savoir que le kérosène est passé en tête des coûts d’exploitation des transporteurs aériens devant les dépenses de personnel. Il représente quelque 20% des coûts d’un vol. Les compagnies aériennes sont impuissantes face à l’irrésistible flambée du cours du baril. L’or noir, c’est leur cauchemar permanent. Pour les inciter à faire des économies, l’IATA a préconisé la disparition du billet d’avion en papier au profit du billet électronique. Il est programmé pour cette année et doit permettre aux compagnies d’économiser 3,5 milliards de dollars par an. Air Algérie se prépare à l’introduction du billet électronique. Air France propose de voyager l’esprit léger avec le e-service. British Airways permet aux voyageurs à partir d’Alger d’effectuer leur enregistrement en ligne 24h avant l’heure prévue du départ sur le site internet www.ba.com. Les compagnies s’efforcent également de remplacer les appareils vieillissants par des avions moins gourmands en carburant. Airbus table sur une croissance annuelle de 5% du trafic passager d’ici 2022 et pour la même période sur le renouvellement de 40% de la flotte mondiale, soit plus de 16 000 appareils de plus de 100 places ! Le duel avec l’américain Boeing déplace la bataille sur deux nouveaux fronts : les passagers et les aéroports. La croissance du trafic aérien a été la plus rapide au Moyen-Orient (15,4% en 2006). L’Afrique a progressé de 8,6%, l’Amérique du Nord de 5,7%, l’Asie-Pacifique de 5,3%, tout comme l’Europe. Le trafic en Amérique latine a en revanche reculé de 2,4%, en raison principalement de restructurations régionales. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a réaffirmé la forte synergie entre le transport aérien et le tourisme et leur contribution commune au développement économique.
Source El Watan
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 23:22
Airbus - Aviation Capital Group commande 20 Airbus A320.
 
Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) , filiale d'EADS, annonce qu'Aviation Capital Group, un spécialiste américain de la location d'avions, a passé une commande ferme portant sur 20 appareils de la famille A320.
La filiale de Pacific LifeCorp va faire l'achat de quatre A319, de 14 A320 et de deux A321, est-il précisé dans un communiqué de l'avionneur.
Aviation Capital Group compte déjà plus de 70 appareils de la famille A320 au sein de son portefeuille.
Copyright (c) 2007 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 
Source Cercle Finance
 
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 23:51
Airbus : les premiers tests d'assemblage de l'A400M vont démarrer
           

Airbus annonce que le premier élément "VTP" (dérive) de l'A400M est arrivé en Espagne, en provenance d'Allemagne, pour des tests statiques d'assemblage final. Il s'agit d'une étape majeure pour le programme, selon ses promoteurs. C'est EADS CASA qui va prendre en charge les tests, après avoir reçu la première partie de fuselage en mars dernier et l'élément HTP (stabilisateurs horizontaux) en février.
Pour information l’A’400M est un avion de transport militaire européen doté de quatre turbopropulseurs contrarotatifs entraînant des hélices à huit pales, mais qui ne sont pas des hélices contrarotatives au sens propre du terme (voir Sens de rotation des hélices). Très polyvalent, il est aussi bien destiné au transport de troupes (hommes et véhicules) qu'aux missions d'évacuation médicale, de ravitaillement en vol ou de bases isolées. Il est notamment capable de larguer sa cargaison à faible altitude.
Bénéficiant des synergies de la gamme d'Airbus, il est construit en grande partie avec des matériaux composites qui présentent de nombreux avantages, notamment en matière de furtivité radar.
Son premier vol est programmé pour 2008.
Sources diverse Internet
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 23:28
Airbus augmentera ses cadences de production des longs courriers – Neuf appareils par mois dès 2009
 
Airbus a décidé d'augmenter la production des appareils de la fa­mille A330/A340 d'une cadence mensuelle actuelle de sept appa­reils à neuf en 2009. Cette aug­mentation de cadence répond à la demande sur le marché, toujours importante, en gros-porteurs de cette famille, qui totalise 1 080 commandes au total et dispose d'un backlog solide de 279 exem­plaires.
Cette cadence est égale­ment supérieure à la cadence mensuelle maximale de huit appareils prévue à l'origine en production au moment du lancement de ces appareils. Le nouvel avion cargo d'Airbus A330-200F, lancé le 17 janvier 2007 et dérivé de la version passagers de FA330 très prisée, con­tribuera également grandement à la poursuite du succès de cette fa­mille d'appareils. L'A330-200F a fait des débuts remarqués, avec 40 commandes et engagements d'achat d'ores et déjà à son actif.
 
Source La Dépêche du Midi
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0