Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 00:55

 

Certification de l'Airbus A380 le 12 décembre 2006

 

 

La certification de l'avion géant d'Airbus A380, indispensable pour son exploitation commerciale, aura lieu mardi 12 décembre, au terme d'un programme d'essais en vol qui a débuté en avril 2005, a annoncé mercredi à Paris le directeur des essais en vol Claude Lelaie. Par ailleurs, le constructeur européen Airbus a présenté mercredi des excuses à Thai Airways International pour les retards de livraison de six avions géants A380 mais la compagnie a averti que la commande pourrait être annulée en cas d'échec des discussions sur des compensations.

 

En ce qui concerne la certification, le directeur des essais en vol Claude Lelaie a précisé: "Nous avons eu une dernière réunion hier avec les autorités certificatrices américaines et européennes, tous les problèmes sont réglés". Il s'exprimait à l'occasion d'un déjeuner-débat organisé par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE). Le certificat de navigabilité sera remis à Airbus mardi prochain à Toulouse, lors d'une cérémonie à laquelle participeront des hauts responsables de l'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et de l'aviation civile américaine (FAA), a-t-il précisé.

 

Le certificat ne comprend "pas de limitation significative", a-t-il ajouté. Le dispositif d'atterrissage automatique sera validé au printemps 2007. L'A380 devra également renforcer sa trappe de train d'atterrissage, avant la mise en service prévue de l'appareil par Singapore Airlines, en octobre 2007.

Une flotte de sept A380 d'essais a réalisé plus de 800 vols et 2.600 heures de vol pendant la campagne d'essais en vol, qui a débuté le 27 avril 2005. 80 pilotes au total ont déjà pris les commandes de cet avion, en comptant les équipages d'Airbus et ceux d'une dizaine de compagnies clientes.

L'avion a été piloté lors de dernière étape par un pilote de la FAA et une autre de l'ASEA. La prise en main de l'avion et la formation des équipages des compagnies clientes devrait débuter en avril 2007, a souligné M. Lelaie.

L'A380, le plus gros avion commercial du monde, s'est posé, pour la première fois mardi, au nouvel aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, inauguré le 28 septembre. Cette visite vise à convaincre la Thai de confirmer sa commande de six appareils alors que des négociations se poursuivent sur des dédommagements.

"Nous sommes vraiment désolés pour les retards de livraison", a déclaré Edouard Ullmo, vice-président exécutif d'Airbus pour l'Asie-Pacifique.

"Nous nous excusons pour cela et espérons que la Thai Airways , nous pardonnera", a-t-il dit à la presse à l'aéroport où l'avion géant est au centre de toutes les curiosités. La Thai a commandé six A380. Trois d'entre eux seront livrés en 2011 (au lieu de 2009) mais aucune date n'a été fixée pour les autres.

Le président de la compagnie aérienne, Apinan Sumanaseni, a confirmé que des discussions sur des compensations liées aux retards se déroulaient en ce moment même et qu'elles pourraient s'achever "cette semaine ou la suivante".

Toute décision sera soumise au Conseil d'administration de la Thai qui se réunira le 19 décembre. "Si une conclusion ne peut être atteinte, la commande pourrait encore être annulée", a dit M. Apinan.

M. Ullmo s'est montré moins pessimiste. La commande de six A380 "ne sera pas annulée et nous nous attendons à de nouvelles commandes (d'Airbus) de la part de Thai Airways", a-t-il affirmé. L'A380 présent en Thaïlande repartira jeudi vers Toulouse (sud-ouest de la France).

Source Yahoo Finance, information relayée par:

 

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 00:48

 

Lancement de la phase industrielle de l'Airbus A350

 

C'est maintenant officiel, l'Airbus A350, le concurrent direct du Boeing 787, est lancé. L'annonce faite ce jeudi concerne la phase de production industrielle de l'appareil. Airbus précise par la même occasion avoir engrangé 140 intentions d'achat pour son nouvel avion en provenance de neuf grandes compagnies aériennes, et que ce nombre devrait monter à 200 d'ici la fin de l'année.


Selon Gustav Humbert, le PDG d'Airbus, "avec ce nouvel appareil, la famille Airbus s'agrandit, et nous sommes en mesure de répondre à l'ensemble des besoins sur le marché long-courrier, avec l'A380 sur les vols entre plate formes aéroportuaires, l'A340 pour les lignes très long-courriers, l'A330 et maintenant le nouvel A350 sur les vols moyen à très long-courriers, tout en offrant une rentabilité opérationnelle et un confort inégalés".

 

La mise en service du premier Airbus A350 doit intervenir courant 2010, soit 2 ans après celle de l'appareil concurrent, le Boeing 787. Tout comme son concurrent, le dernier-né d'Airbus est un bimoteurs très long courrier de moyenne capacité. Il se déclinera en deux versions, l'A350-800 capable de transporter 253 passagers dans une configuration 3 classes sur 16 300 km et l'A350-900 pouvant quant à lui transporter 300 passagers également en 3 classes sur une distance de 13 900 km. En comparaison le Boeing 787 est un peu plus petit, il pourra transporter suivant ses versions entre 223 et 259 passagers sur des distances comprises entre 15 400 et 15 700 km.

Du coté de la motorisation, l'Airbus A350 est dans un premier temps proposé avec les réacteurs GEnx A1 de General Electric. Ce même type de réacteurs est proposé par Boeing sur ses 787. Rolls-Royce vient en outre d'annoncer la conception du Trent 1700, une évolution du Trent 1000 également proposé sur le Boeing 787. Le Trent 1700 sera spécialement optimisé pour le nouvel appareil d'Airbus mais ne sera pas disponible avant 2011.


Un contexte tendu entre l'Europe et les Etats-Unis

Le lancement de l'Airbus A350 était en suspend de l'autorisation des conseils d'administration d'EADS et de BAE Systems, co-actionnaires de l'avionneur européen. Il s'inscrit dans un contexte de fortes tensions entre l'Europe et les Etats-Unis au sujet des aides diverses perçues par les deux grands avionneurs Airbus et Boeing, chacun accusant l'autre de recevoir des aides illégales de la part de son/ses gouvernements respectifs, ce qui a abouti à une double plainte déposée auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Malgré les aides remboursables proposées par l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Espagne pour la mise en oeuvre de l'A350, Airbus a choisi de financer seul son nouvel appareil, en tout cas dans un premier temps, afin d'adoucir les tensions. Le constructeur européen souhaite que Boeing fasse maintenant de même vis-à-vis de ses aides jugées illégales par Airbus.

 

 

 

Source Yahoo Finance, information relayée par

 

 

 

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 00:33

 

Airbus: fin de production en vue pour la série A340-500/600 ?

 

 

Le plus gros Airbus en exploitation commerciale, l'A340-600 (75,3 mètres de long, 380 passagers) ainsi que sa version immédiatement inférieure, l'A340-500 (67,9 mètres, 313 passagers), pourraient voir leur production bientôt stoppée. Selon 'Air & Cosmos', il resterait en effet moins de 20 appareils à produire, après l'annulation du contrat Emirates, en intégrant les livraisons attendues d'ici la fin d'année et en prenant en compte les "hypothétiques commandes" d'Air Canada (3 appareils) et Aerolinas Argentinas (6 appareils). Il reste seulement 2 A340-500 à livrer au 31 octobre dernier (un pour Thaï Airways et un pour Etihad). "A moins d'une commande pour relancer les Airbus A340-500/600, la poursuite de la production des quadriréacteurs Airbus pourrait être menacée", écrit 'Air & Cosmos' paru ce matin.

 

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 00:05

 

Airbus (EADS) va augmenter la cadence de production de l'A320

 

 

 Airbus va augmenter sa production d'A320 à 36 appareils par mois à partir de décembre 2008, contre 30 actuellement, afin de répondre à la demande, rapporte "Les Echos" citant une porte-parole du groupe. La nouvelle avait initialement été dévoilée par le "Wall Street Journal". D'après le quotidien américain, cette décision vise à compenser les pertes financières occasionnées par les retards du lancement de l'A380 ainsi que les coûts de l'A350. D'autre part, Airbus doit mettre en service en 2009 une chaîne d'assemblage dans le port chinois de Tianjin où seront assemblés quatre A320 par mois.

 

Information Yahoo Finance, relayée par

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 00:00

 

L'A380 pour la première fois au Japon, forteresse de Boeing

L'Airbus A380 a atterri dimanche pour la première fois au Japon, chasse gardée quasi exclusive de Boeing que l'avion géant espère conquérir un jour.

 

Le "MSN002", un des cinq A380 d'essai, s'est posé sous un ciel bas et une pluie fine sur l'aéroport international de Tokyo-Narita, quatrième étape de son ultime campagne mondiale de tests avant sa certification prévue en décembre.

 

Le colosse des airs, qui venait de visiter Singapour, Séoul et Hong Kong, a été accueilli avec grande curiosité par le personnel de l'aéroport de Narita, des dizaines de bagagistes, employés de piste et agents de sécurité fourmillant autour pour le photographier avec leurs téléphones portables.

 

L'A380, qui selon Airbus fait deux fois moins de bruit que son concurrent Boeing 747-400, a également été chaleureusement salué par la direction de Narita, un aéroport longtemps farouchement combattu par ses riverains. "Narita est confronté à un problème de nuisances sonores. Nous demandons sans arrêt aux compagnies aériennes d'utiliser des avions plus silencieux. L'A380 répond exactement à nos besoins", a souligné le vice-président de l'aéroport, Harubumi Kobori. "Nous verrons bientôt l'A380 voler dans le ciel japonais. Mais notre espoir est aussi de le voir voler sous les couleurs de compagnies japonaises", a plaidé de son côté le commandant de l'appareil, Hugo Pérez.

 

Car s'il emballe unanimement les mordus japonais de l'aviation, le plus gros avion de ligne du monde, qui sera capable de transporter jusqu'à 853 passagers, se heurte au scepticisme des compagnies aériennes japonaises. Les deux principales, Japan Airlines (JAL) et All Nippon Airways (ANA), qui misent actuellement sur l'utilisation d'appareils de plus petite taille et l'augmentation des fréquences de vol, n'ont jusqu'à présent pas manifesté le moindre intérêt commercial pour l'oiseau géant.

 

Le patron de JAL, Haruka Nishimatsu, a même déclaré récemment que "l'A380 était un concept complètement contraire au marché actuel de l'aviation". Aussi bien JAL qu'ANA n'exploitant presque que des Boeing, Airbus ne se taille au Japon qu'une minuscule part de marché (4% environ). Il faut dire que l'avionneur américain a ouvert une succursale au Japon 40 ans avant son rival européen. Ce qui lui a laissé le temps de nouer de fructueuses relations industrielles dans l'Archipel: un tiers du futur biréacteur long-courrier Boeing 787 est fabriqué par des entreprises nippones. Tandis que moins de 3% de l'A380 est "made in Japan".

 

Les retards de livraison que subit actuellement l'A380 ne plaident pas non plus en sa faveur auprès des poids lourds du transport aérien japonais. Pourtant, selon Richard Carcaillet, le directeur du marketing de l'A380, "JAL et ANA ont participé depuis 1996 à la définition du concept, aussi bien en ce qui concerne la cabine que les performances" de l'avion. Ainsi, l'Airbus A380 est doté d'inverseurs de poussée sur ses moteurs internes, et non externes, ce qui le rend plus adapté aux caractéristiques des aéroports japonais.

 

"C'est un aspect qu'on a vérifié ici, avec JAL et ANA qui font des vols intérieurs sur Boeing 747, avec des pistes assez courtes et des opérations en hiver avec de la neige, dans des conditions difficiles. Nous avons testé cette idée ici, et cela a marché", explique-t-il. "JAL et ANA n'ont pas dit qu'elles ne voulaient pas de cet avion. Elles l'étudient, il figure sur le plan de vol potentiel", insiste-t-il.

 

En mai dernier, le PDG de JAL n'avait pas écarté la possibilité de changer d'avis concernant l'A380 si les premiers passagers à l'utiliser confirmaient le plaidoyer d'Airbus, selon qui il s'agit de l'avion le plus confortable du monde pour le voyageur long-courrier. "Dès 2008, l'A380 desservira régulièrement Tokyo avec Singapore Airlines. D'autres compagnies l'utiliseront ensuite. Cela mettra une pression certaine sur JAL et ANA en termes de compétitivité, et de produit cabine", espère M. Carcaillet.

 

Source FR2, information relayée par

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 00:32

 

Airbus : l'A380 résiste aux vents de travers

 

 

Au milieu des mauvaises nouvelles, Airbus parvient à faire passer des messages un peu plus positifs. L'avionneur annonce que son A380 a réussi avec brio, en dépassant les attentes, ses tests en conditions de vents extrêmes sur l'aéroport de Keflavik en Islande. L'appareil a effectué plusieurs atterrissages et décollages avec des vents de travers de 74 km/h en moyenne, avec des rafales à 104 km/h. Airbus précise que la certification nécessite un minimum de 42 km/h de vents de travers.

 

Source Yahoo finance, information relayée par

 

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 00:58

Qantas renouvelle sa confiance à Airbus et commande huit A380

 

L’Australie avait commandé tant de Boeing…En voilà une bonne nouvelle pour l’A380, la meilleure pour ce programme depuis 2 ans…Il ne reste plus qu’à les produire

 

Airbus semble ces temps ci renverser la tendance….merci Monsieur Gallois…bien que je n’en doute pas ses prédécesseurs en ont été les principaux artisans

 

La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé dimanche avoir commandé huit exemplaires supplémentaires de l'A380 d'Airbus malgré les importants retards de production de l'avion géant.

 

"Notre décision d'accroître notre commande a été prise après un examen exhaustif des problèmes d'Airbus", a expliqué son PDG Geoff Dixon dans un communiqué.

 

"Nous sommes convaincus que ces problèmes sont liés à des problèmes de production, qui pourront être réglés, et non à des problèmes techniques de l'A380", a ajouté le président de Qantas, qui avait déjà passé commande pour 12 appareils.

 

"L'A380 jouit d'une technologie de pointe et tout ce que nous avons pu observer nous renforce dans l'idée que c'est le meilleur avion pour Qantas", a ajouté M. Dixon.

 

Qantas prendra livraison de ses 20 unités entre août 2008 et 2015.

 

"Nous avons négocié une commande globale intéressante pour l'acquisition de huit A380 supplémentaires", a-t-il dit. Cette commande globale "inclut quatre A330-200 qui permettront à Qantas de pallier les problèmes de capacités liés aux inquiétudes sur les retards de l'A380", a poursuivi le PDG.

 

Selon Qantas, le contrat signé avec Airbus contient une clause de protection pour la compagnie en cas de nouveau retard de A380, qui vaut environ 290 millions de dollars au prix catalogue.

Source l'Internaute Savoir, information relayée par

Le Pèlerin

 

 

 

Source l’Internaute savoir, information relayée par

 

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 23:52

Airbus vend 150 appareils en Chine 

Je n'ai pas le temps de souffler ..Je n'ai pas terminé de vous annoncer deux bonnes nouvelles qu'une troisième apparait...Non, non l'industrie aéronautique européenne n'est pas morte...

Airbus a conclu un accord jeudi pour la vente à la Chine de 150 A320 et signé un accord final pour la fabrication des appareils sur place, a annoncé jeudi le nouveau patron du constructeur aéronautique Louis Gallois. 
Une usine d'assemblage d'Airbus A320 sera implantée à Tianjin près de Pékin et entrera en service à partir de 2009, a ajouté Louis Gallois. Ce sera la première usine d'assemblage hors d'Europe de l'avionneur européen. 
Le contrat de vente des 150 A320 s'accompagne d'une lettre d'intention pour l'achat de 20 A350, a ajouté le patron d'Airbus qui fait partie des chefs d'entreprise accompagnant le président français Jacques Chirac dans sa visite officielle dans l'ancien empire du Milieu 

Source FR2, information relayée par:

Le Pèlerin 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 23:29

Airbus  

Quelques bonnes nouvelles d’Airbus en attendant d'autres sur l’A380 et l’A350

 

1ère informationAirbus signe un accord cadre avec la Chine pour l'assemblage d'A320 en Chine. Airbus a signé aujourd'hui à Pékin un accord cadre avec un consortium chinois comprenant Tianjin Free Trade Zone (TJFTZ), China Aviation Industry Corporation I (AVIC I) et China Aviation Industry Corporation II (AVIC II) concernant la construction d'une chaîne d'assemblage finale de l'A320.

 

D'après les termes de l'accord, l'usine d'assemblage sera construite à Tianjin et prendra la forme d'une coentreprise détenue par le consortium conduit par TJFTZ et Airbus. Les autorités chinoises doivent encore donner leur feu vert. Le démarrage de l'usine est prévu pour les premiers mois de l'année 2009, avec pour objectif une production de quatre avions par jour à partir de 2011. 

 

2ème informationGrosse commande d’A319. La nouvelle compagnie low-cost américaine Skybus a passé une commande ferme de 65 Airbus A319, pour un montant catalogue d'environ 3,9 milliards de dollars, a annoncé jeudi l'avionneur européen dans un communiqué.

 

La compagnie n'a pas encore annoncé son choix de motorisation pour ses appareils mono couloirs, a précisé Airbus.

 

"En nombre d'appareils, cette transaction est l'une des principales commandes d'Airbus passées par un transporteur américain", s'est félicité l'avionneur.

 

Skybus, compagnie à bas-coût basée dans l'Etat de l'Ohio, commencera ses activités début 2007. La date de livraison des A319 n'a pas été précisé par Airbus.

 

La famille de mono couloirs A320, qui comprend l'A318, l'A319, l'A320 et l'A321 est le plus gros succès d'Airbus avec plus de 4.500 appareils commandés jusqu'à présent.

 

Source Yahoo finance, information relayée par :

 

Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 17:25

AIRBUS : Un Franco-Libanais parmi les favoris pour la DG

 

Bonjour, en Amérique, il n'est pas rare que les grandes multinationale nomme des PDG originaire du Levant comme Jacque Nasser PDG de Ford ou Samir G. Gibara originaire d'Egypte PDG de Good Year internationale, en France la voie s'ouvre difficilement aux minorités, surtout dans les entreprises publiques dont les postes sont plus politiques que pragmatiques

 

L’actuel président de la filiale d’EADS Eurocopter, Fabrice Brégier, figure parmi les favoris pour prendre la direction générale d’Airbus, qui doit être attribuée prochainement par le nouveau patron de l’avionneur Louis Gallois, a affirmé hier l’AFP, citant des sources concordantes.
Le PDG du missilier MBDA, Marwan Lahoud, est également cité pour seconder M. Gallois, selon des sources proches du dossier, qui confirmaient des informations parues dans La Tribune d’hier. MBDA est détenu à 37,5 % par EADS, à 37,5 % par BAE-Systems et à 25 % par Finmeccanica.
Né le 6 mars 1966 à Beyrouth, Marwan Lahoud n’est autre que le frère de Imad Lahoud, qui avait été mis en examen dans l’affaire Clearstream. Marwan Lahoud est un ancien élève de l’École polytechnique, et ingénieur de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace.
Il a débuté sa carrière à la Délégation générale à l’armement, en 1989, au Centre d’essais des Landes où il a notamment été chef du centre de calcul, puis chargé des projets de rénovation des moyens d’essais et de la coordination des investissements.
À la création d’EADS en juillet 2000, il a été nommé senior vice-president Mergers and Acquisitions, et à ce titre, il prend en charge les opérations de fusions et acquisitions d’EADS, comme la création de la société Airbus, de MBDA, d’Astrium et d’EDSN. Il est chief executive officer de la société MBDA, depuis le 1er janvier 2003.

 


Source L'Orient-Le Jour. 14 Octobre 2006

 

Information relayée par

 

 

 

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0