Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 23:34

 

 

 

Ce n’est pas la première fois qu’ils regardent au delà de l’Atlantique…

Airbus volera sans les Anglais...

 

 

  

 

 

 

Cette recomposition du secteur des satellites intervient à un moment où EADS connaît les plus grandes manœuvres depuis sa création en 2000. Les groupes Lagardère et Daimler-Chrysler viennent en effet d'annoncer la vente de 7,5 % de leurs actions franchissant à la baisse respectivement les seuils de 7,5 et 22,5 %. Ce désengagement annoncé des ac­tionnaires historiques a semble-t-il donner des idées aux Anglais de BAE qui ont annoncé à la surprise générale la vente de leurs 20 % dans Airbus, filiale commune avec EADS. « Si nous nous attendions à cette décision, le timing a été une surprise pour nous tous» a commenté, hier à Colomiers, Gustav Humbert, le président d'Airbus. L'avionneur eu­ropéen le sera donc un peu moins dans quel­ques mois en s'affranchissant des Britanni­ques qui décident de vendre leurs parts au plus haut du cycle de l'aéronautique. Question d'opportunité de marché... Ce n'est pas une mauvaise nouvelle pour EADS qui pourra dé­sormais consolider 100 % des bénéfices de la plus rentable de ses filiales. «Ça résoudra aussi l'éternel problème de rivalité entre BAE et EADS qui étaient tous deux candidats aux mêmes appels d'offre dans la défense» glisse un proche du dossier. Il faudra tout de même que le groupe de Noël Forgeard débourse au moins 3,5 mil­liards d'euros.

 

EADS bénéficie en effet d'un droit de préemption en vertu d'un accord avec BAE. Sur le plan industriel, la Grande Breta­gne est un centre de compétence voilure pour l'ensemble de la famille Airbus. «Rien ne chan­gera puisque depuis l'intégration d'Airbus, tous les sites industriels appartiennent à EADS» précise un porte-parole de l'avionneur.

 

La Caisse des dépôts, bras armé du patrio­tisme économique du Premier ministre, a an­noncé, hier, qu'elle prendrait 2,25 % des 7,5 % d'EADS cédés par Lagardère afin de faire jeu égal avec les Allemands. Mais ces passes d'ar­mes se déroulent alors qu'Airbus est sous le feu des critiques de plusieurs clients notam­ment le loueur ILFC qui demandent une pro­fonde amélioration du futur A350 au niveau du fuselage. Le patron de Singapore Airlines s'est rallié à cette vision poussant Gustav Hum­bert à promettre «un dialogue intensifié avec les compagnies aériennes» sur le sujet des longs-courriers. L'A340 doit en effet faire face à la concurrence féroce que lui livre le Boeing 777 alors que le futur 787, lancé il est vrai un an et demi plus tôt que FA350, totalise 345 commandes contre 182 commandes et in­tentions pour le futur Airbus.              

 

 

 

      Information relayée par

 

      Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 23:25

 

 

L'A380 Une Usine géante pour un avion géant

 

 

 

 

 

 

 

250.000 m3 de béton, l'équivalent en acier de quatre tours Eiffel, un poste de montage dont le poids atteint à lui seul 1.200 tonnes. Le site Jean-Luc Lagardère d'Airbus à Blagnac où est assemblé l'A'380 est impressionnant.

 

Je vous propose cette page qui vous permettra de juger de la démesure de cet ensemble d'assemblage.

 

 

 

Cliquez sur le lien suivant :

 

 

 

http://management.journaldunet.com/diaporama/airbus/1.shtml

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amicalement,

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 23:00

 

Aéronautique et Mondialisation  

 

Boeing et Airbus se partagent actuellement la part du gâteau relatif à l’Aéronautique civile. Mais qu’en sera-t-il demain… ?   

Je vous ai sélectionné deux articles qui font le point de la situation en Russie.. et en Chine…  

 

1 Airbus - Boeing : bons baisers de Russie  

 

Bonjour, Airbus et Boeing ont peur de voir sortir du chapeau russe un nouveau concurrent, ils ne veulent pas renoncer a une industrie aéronautique civile, puisque les sous-traitants existent. 

 

Les deux premiers avionneurs mondiaux proposent des milliards de dollars de participation industrielle en Russie pour décrocher un gros contrat avec Aeroflot. L’enjeu à long terme est encore plus important. Airbus estime que la Russie aura besoin de 600 nouveaux avions dans les vingt prochaines années et évoque déjà la possibilité d’une association à hauteur de 25 milliards de dollars avec le gouvernement russe pour concevoir un nouvel appareil. Boeing se propose d’investir 3 milliards de dollars dans la recherche et l’équipement en plus des 2,5 milliards de dollars qu’il a déjà mis au pot. Ces manœuvres sont autant défensives qu’offensives. Car la Russie a l’ambition de relancer elle-même son industrie aérospatiale, qui a dépéri depuis la chute de l’Union soviétique. Le président Vladimir Poutine prépare actuellement la fusion de toutes les compagnies aériennes russes pour en faire un groupe unique contrôlé par l’État.

Il est infiniment probable qu’il va investir beaucoup d’argent pour que les… Russes volent à nouveau et concurrencent Airbus et Boeing. Est-il de bonne guerre pour les deux constructeurs occidentaux de mettre aussi facilement leur expertise à la disposition des Russes ? Ce serait une bonne raison pour l’Europe et l’Amérique de régler enfin leur conflit sur les subventions publiques. Un accord négocié, plutôt qu’une interminable bataille juridique, fixerait de nouvelles règles qui pourraient également s’appliquer aux Russes et à ceux qui nourriraient des ambitions comparables.
source Jeune Afrique
   

 

2 Le rêve de grand avion de Chine sera une réalité en 2015  

 

Ensuite, il faudra s'attendre a un nouveau concurrent dans peu de temps.
La Chine pourrait réaliser son rêve de « grand avion » en 2015, a déclaré un haut officiel de l'aviation, vendredi 10 mars dans une interview exclusive accordée à Xinhua.
Les « grands avions », ce sont le grand avion ayant une capacité de transport dépassant 100 tonnes, le grand avion de ligne ayant plus de 150 sièges et d'autres avions à usage spécial, a dit cet officiel.
Liu Daxiang, haut officiel de la Compagnie n°1 de l'industrie d'aviation de Chine (compagnie d'Etat) et aussi un député à l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine, a dit qu'il était heureux d'apprendre que le développement de grand avion est inscrit comme un des 16 grands plans de développement du pays dans le 11ème Plan quinquennal pendant la période de 2006-2010.
«Si tout va bien, les grands avions de transport à usages militaire et civil pourront s'envoler dans le ciel dans 10 ans », a dit Liu.
« En 2020, des Chinois pourraient voyager à bord des avions à 150 sièges de fabrication chinoise ».
La Chine a envisagé depuis longtemps de construire un grand avion commercial ayant 150 à 200 sièges, au lieu de continuer à compter sur le Boeing des Etats-Unis et des Airbus d'Europe.

« Bien que la Chine ait rencontré des difficultés et subi des échecs dans plusieurs plans de développement de grand avion, les expériences acquises ont jeté des bases favorables au succès du plan de développement ultérieur », a-t-il dit.

Liu, qui est aussi un membre de l'Académie de l'Ingénierie de Chine, a soumis, avec d'autres experts, des motions aux seconde et troisième sessions annuelles de l'APN tenues respectivement en 2004 et 2005, appelant à des recherches et développement de grand avion le plus tôt possible.
Source: le Quotidien du Peuple en ligne 
 

 

Information relayée par Le Pèlerin  

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 23:35

 

 L'Aménagement intérieur des avions A380 d'Emirates

Ce n'est pas une version VIP...

Emirates sera l'une des premières compagnies à recevoir l'A'380.

En tout état de cause elle sera le plus gros Opéraeur puisque cette Compagnie a commandé 45 A380.

nota : J'aurais bien chargé plusde photos, mais le système ne semble pas vouloir les accepter

le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 00:00

 Essai d'évacuation en urgence - l'Ambiance et les Toboggans

Airbus A 380 - 26 mars 2006 - Essai d'évacuation en urgence réussi.. !!  

Ajout de deux photos

 

J'apprends par Antenne 2 ce jour, la réussite de l'évacuation en urgence de l'A380.   

Je vous avais parlé lors d'un précédent article de tous les essais auxquels doit satisfaire un avion avant d'être déclaré bon de vol et transporter des passagers. Je vous avais promis une synthèse sur le sujet. ..Ceci reste toujours à faire.   

Aujourd'hui je vais vous parler d'un des aspects les plus spectaculaires qui nécessite des études approfondies et une préparation minutieuse.   

Il faut démontrer que l'on peut évacuer le nombre maximum de passagers et ce en moins de 90 secondes en cas d'évacuation  en urgence.   

Les passagers, généralement des volontaires, doivent être représentatifs de la population, c'est à dire que l'on doit trouver toutes les tranches d'âge. (ainsi un tiers des passagers doivent être âgés de plus de 50 ans).   

Les personnes ont donc embarqué sur l'avion et l'avion est censé avoir eu un crash ou un incendie... et, il faut évacuer tous ces gens là en moins de 90 secondes.. Pour corser le tout, seul, un coté des portes sera ouvert en urgence, les autres resteront closes...

Quel coté?.. les gens ne le savent pas. l'avion est dûment aménagé dans une configuration approuvée. Au coup de sifflet donc toutes les portes de l'un des deux cotés de l'avion s'ouvrent; les toboggans gonflables logés dans les portes se déploient  et tout le monde doit se trouver en bas, de préférence sain et sauf. Naturellement, Il conviendra au personnel de bord de guider les passagers car l'on a tendance à fuir par là où l'on est entré généralement. Ainsi il peut y avoir afflux de passagers sur une porte alors que d'autres ne voient que très peu de personnes y sortir.

Tout ceci est effectué en présence des autorités de certification (30 experts et 40 caméras infrarouge) qui assistent au travers d'écrans à la manoeuvre..   

La difficulté pour l'A380 c'est sa taille, ses deux ponts, un premier pont à 5 mètres au dessus du sol, un second à huit mètres; imaginez l'engin un immeuble de quatre étages et je ne parle pas de la dérive..   

Cet essai s'est effectué aujourd'hui 26 mars 2006 à Hambourg avec succés.   

Bien qu'au nominal, l'avion est construit pour transporter 550 passagers, l'on sait qu'en version  'haute densité' l'avion peut loger plus de 800 passagers. Aujourd'hui 873 personnes (853  passagers et 20 membres d'équipage) personnes avaient pris place dans l'avion. Ces 873 personnes ont  réussi à s'extraire de l'avion en 80 secondes, soit 10 secondes de moins qu'exigé. Une fracture de la jambe est à déplorer pour l'un des participants. Une trentaine de personnes souffrent par ailleurs de légères écorchures ou contusions.  

C'est un record;c'est la première fois qu'un essai est effectué à une telle échelle. 

L'examen des enregistrements doit servir aux services de certification européens et américains ( la FAA ), pour délivrer l'autorisation de vol de l'A380.  

Airbus doit livrer à la fin de l'année à Singapore Airlines , les deux premiers A380 destinés à l'exploitation commerciale. Mais les tests se poursuivent...  

 

Le Pèlerin  

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 01:00

 

Une bonne décision pour votre Sécurité.

La décision de l'Union Européenne de montrer du doigt les Compagnies aériennes présentant des carences en matière de maintenance, est une bonne décision pour tout citoyen désireux de prendre l'avion pour voyager. En effet il est inutile que les Constructeurs fassent des énormes efforts pour traquer l'insécurité, si pendant le reste du temps certaines Compagnies font des impasses sur la maintenance. Ce phénomèmène se produit particuièrement lors des "pics" saisonniers pendant   lesquels les avions doivent voler coûte que coûte, même parfois au détriment de la sécurité.

Vous qui prenez l'avion pour voyager, demandez à votre agence ou à votreTour Opérateur sur quelle compagnie vous volez effectivement et exigez de lui la transparence. Ce n'est qu'en agissant ainsi que l'on parviendra à faire diminuer le nombre d'accidents pour le bonheur de Tous

Soyez exigeants

Le Pèlerin

 

f

L'UE place 95 compagnies aériennes sur liste noire

 

 

 

 

 

 

 


De nombreux Etats d'Afrique parmi les 96 compagnies interdites d'aéroports dans l'UE - France 2

 

 

 

L'Union Européenne a adopté mercredi midi une liste noire de 95 compagnies aériennes jugées dangereuses

 

 

 

Elles seront presque toutes interdites de vol dès samedi dans toute l'Union, a annoncé la Commission européenne. 92 compagnies font l'objet d'interdictions totales de vol.

Parmi les compagnies visées, le gros du bataillon est fourni par quatre pays africains:  la République démocratique du Congo (RDC), le Sierra Leone, la Guinée et le Liberia.

 

 

 

Selon le quotidien "La Tribune" de mercredi, sont aussi épinglés des transporteurs aériens d'Afghanistan, du Kirghizistan et du Kazakhstan, ainsi que Phuket Airlines (Thaïlande) et Air Koryo (Corée du Nord).

A cette liste s'ajoutent des compagnies dont les vols autorisés en Europe seront limités à quelques appareils, c'est le cas d'Air Bangladesh, de Buraq Air (Libye) et d'Hewa Bora Airways (RDC).

Cette première liste noire, qui fait suite à la série de catastrophes aériennes de l'été 2005,  doit être entérinée par la Commission.

Les experts des 25 pour créer cette liste ont utilisé les informations fournies par chaque  pays membre sur ses propres "interdictions d'exploitation et restrictions opérationnelles". Ainsi la France avait proposé d'inscrire sur cette liste Phuket Airlines, International Air Services (Liberia), Air Koryo et Air Comores.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la liste des compagnies aériennes interdites par l'Union européenne telle qu'elle a été publiée par le quotidien La Tribune du mercredi 22 mars

Corée du nord
: Air Koryo.
Comores : Air Service Comores
Afghanistan : Ariana Afghan Airlines
Kazakhstan : BGB Airlines, GST Aero Air Company.
Kirghizistan : Phoenix Aviation, Reem Air.
Thaïlande : Phuket Airlines.
Rwanda : Silverback Cargo Freighters.
République Démocratique du Congo :
Africa One, African Company Airlines, Aigle Aviation, Air Boyoma, Air Kasai, Air Navette, Air Tropiques, ATO (Air Transport Office), Blue Airlines, Business Aviation, Butembo Airlines, CAA, Cargo Bull Aviation, Central Air Express, Cetraca Aviation Service, CHC Stelavia, Comair, Compagnie Africaine d'Aviation, CO-ZA Airways, DAS Airlines, Doren AirCargo, Enterprise World Airways, Filair, Free Airlines, Galaxy Corporation, GR Airways, Global Airways, Goma Express, Great Lake Business Company, ITAB (International Trans Air Business), Jetair (Jet Aero Services), Kinshasa Airways, Kivu Air, LAC (Lignes Aériennes Congolaises), Malu Aviation, Malila Airlift, Mango Mat, Rwabika Bushi Express, Safari Logistics, Services Air, Tembo Air Services, Thom's Airways, TMK Air Commuter, Tracep, Trans Air Cargo Services, Transports Aeriennes Congolais (Traco), Uhuru Airlines, Virunga Air Charter, Waltair Aviation, Wimbi Diri Airways.
Guinée Equatoriale :
Air Consul SA, Avirex Guinee Equatoriale, Coage (Compagnie Aeree de Guinee Equatoriale), Ecuato Guineana de Aviacion, Ecuatorial Cargo, GEASA (Guinea Ecuatorial Airlines SA), Getra, Jetline Inc, KNG Transavia Cargo, Prompt Air GE-SA, Utage (Union de Transport Aereo de Guinea Ecuatorial).
liberia : International Air Services, Satgur Air Transport, Weasua Air Transport.
Sierra Leone : Aerolift, Afrik Air Links, Air Leone, Air Rum, Air Salone, Air Universal, Destiny Air Services, First Line Air, Heavylift Cargo, Paramount Airlines, Star Air, Teebah Airways, West Coast Airways.
Swaziland : Aftrican International Airways, Airlink Swaziland, Jet Africa, Northeast Airlines, Scan air Charter, Swazi Express Airways.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 00:00

 Lettre à Sabine Bachelet..Ou Concorde et l’aventure européenne sur Airbus

Vous trouverez ci-après, un extrait de courrier que j’adressais, en début d’année 2006,  à Sabine Bachelet, une merveilleuse compatriote, originaire d’Hussein-Dey. Elle a pour mérite de faire le point sur mon aventure avec les avions civils, l’aventure Concorde et le début de l’aventure Airbus sous Leadership Français..

Chère Sabine

Tout d'abord oui j'aime l'Aéronautique mais je ne suis pas un fana de technique bien que j'ai une formation technique avant tout. En ce qui concerne Concorde, j'y ai travaillé à Toulouse naturellement pendant 8 ans,  à la Production... Je sais que beaucoup rêvent de cet avion... J’ai travaillé dur dessus et j'ai laissé quelques larmes lorsque j'ai assisté à son premier vol... Mais tu sais Concorde a été aussi un échec  commercial et cela je ne l'oublie pas...Construire pour construire sans se soucier de ce que le client désirera c'est à la portée de beaucoup...même s'il y a beaucoup de technique nouvelle derrière. Rêver ne suffit plus et penser un avion en termes commerciaux et naturellement techniques aussi,  c'est noble également et cela coûte moins cher au contribuable.
J'ai volé dans Concorde ..Ah certes l'avion ne bouge pas ..quelle impression de confort...quelle luxuriance... Concorde était un bel avion... déjà dépassé en termes d'avionique lorsqu'il était en compagnie ..mais enfin on ne peut pas tout demander.. Il était solide aussi le gaillard,  si solide qu'il avait de difficultés à transporter du poids...100 passagers maximum sans trop de bagages et basta...De toutes façons il n'en avait guère besoin de plus pour trimbaler quelques riches friquées qui se baladaient entre New York et Paris  (15 environs plus 15 autres pèlerins comme moi qui avaient été surclassés en Concorde parce qu'il n'y avait plus de place en première...la dernière fois que je l'ai pris)...
Le grand mérite de Concorde c'est de permettre aux gens d'Aérospatiale et aux sous - traitants de travailler en commun avec des Européens ( les Anglais en l'occurrence)... Je sais que les Anglais traînent toujours la patte en matière de projet européen mais ils ont un passé aéronautique élogieux et sans eux nous aurions eu des difficultés à faire Airbus.. Au moins en ce qui concerne la voilure. Et voilà à l'initiative d'un Français Henri Ziegler, il fut décidé de lancer Airbus en 1969...et oui encore et malgré tout un Français. J'ai rejoins Airbus en 1973  au support après vente alors que le premier avion livré à Air France ne le sera qu'au printemps 1974.j'ai donc eu la chance d'avoir vécu toute la vie opérationnelle d'Airbus...Notre management était français et je puis t'assurer que nos ambitions d'alors étaient modestes...Pourtant nous avions les Allemands qui nous apportaient le sens de l'organisation mais les Anglais ne nous apportaient que leur savoir technique;  quant aux Espagnols ils avaient de la bonne volonté ...mais ils étaient des travailleurs très soigneux pour les éléments qu'ils fabriquaient...Bref notre ambition était alors de fabriquer 360 avions et de dissoudre Airbus car il n'avait plus sa raison entre...On aurait bien sur conservé l'après vente ..Mon activité était donc assurée....mais pas plus....360  l'on riait car dans l'ombre l'on pensait bien en produire bien moins que cela. A cette époque là il faut dire que lorsque 100 avions étaient fabriqués dans le mode occidental, 95 l'étaient par des constructeurs américains. (L’URSS fabriquait aussi d'autres bons avions mais cela est un autre sujet).  Nous avions fabriqué 270 Caravelles et nous en étions fiers...quant au Client c'est tout juste si on ne lui tapait pas un bras d'honneur lorsqu'on le voyait. J'exagère mais à peine. Air France avait bien signé un contrat, Lufthansa traînait la patte et signait non sans mal vers la fin 1973 et l'on vivra pendant de nombreux mois avec un avenir.
On dit que les Français sont de mauvais commerçants pourtant c'est à l'initiative de Bernard Lathière encore un Français,  qu'Airbus devra prendre une ampleur considérable...Il signa un contrat avec les Indiens puis un autre avant de prendre le taureau par le cornes...En fait il estima très rapidement que sans s'attaquer au marché américain il ne pourrait pas atteindre une envergure mondiale ...Et c'est ce qu'il décida de faire... et cela fera boule de neige. Lathière s'attaqua au marché américain par le biais d'Eastern Airlines une des compagnies majeures...Franck Bormann l'ancien astronaute était un ami à lui. Il était à sa tête et je pense qu'ils firent des affaires ensemble. Je pense que les premiers avions, Lathière les a bradés.....mais enfin il l'obtint ainsi le premier contrat majeur avec un client américain. Désormais alors que précédemment on ne s'adressait qu'à Boeing pour acheter des avions l'on s'adressera systématiquement également à Airbus...nous avons connu ainsi nos premiers succès...Nous avons vendu des A300 des A310 des A300 600.... Mais l'idée force d'Airbus a été de proposer une gamme complète d'avions nouveaux avec des technologies nouvelles. Le miracle de technologie fut l'A320 et toute sa famille...A321 A319 A318 etc...(Ah ces Français avec leur System D, s'ils n'avaient pas été là..). Ces avions nous en vendrons comme des petits pains face à un Boeing recroquevillé sur lui même ne pensant qu'à vendre de vieux avions presque déjà amortis financièrement... des gens très arrogants, surs d'eux, surs de leur vision...des Boeing et rien d'autre... Quant  nous soucieux de compléter notre gamme vers le haut nous avons lancé des longs courriers A330 et des A340 ....avec humilité...A ce jour rien qu'avec ce dernier type d'avions nous en avons vendu prés de 1000. Il ne nous restait plus qu'une chose, compléter notre gamme par le haut et produire un très gros porteur aux performance supérieures que celui d’un 747...L'enjeu était de taille, il; demandait de gros investissements ...et pendant longtemps nous avons pensé a le concevoir et à le produire avec .avec Boeing lui même...Boeing accepta naturellement.....Et les choses traînèrent, traînèrent ....naturellement pendant ce temps Boeing vendait des 747 et nous rien dans ce secteur....Boeing jouait la montre....Quant à notre management, les Français succédaient aux Français et nous vivions des temps des plus florissants. Aujourd'hui le phénomène à savoir l’A380 vole en trois exemplaires, la campagne d'essai est en cours...Je crois savoir que le premier est à Melbourne après une longue tournée en Asie afin de tester les capacités des aéroports qui doivent le recevoir...Le premier client sera Singapore Airlines (qui râle parce que l'avion aura entre 4 et 6 mois de retard)...et oui. A ce jour nous avons 150 commandes fermes et il nous en faudra presque autant pour récupérer notre mise...mais cela représente un gros investissement pour les compagnies aériennes et nombreuses sont les compagnies adeptes du "Wait and See".L'avion est impressionnant ....certes il aura quelques  petits problèmes de jeunesse comme tout nouveau produit mais le domaine de vol aura été complètement testé et l'avion sera déclaré bon de vol avant livraison et sera aussi sur si ce n'est plus que ses prédécesseurs. Je n'en dirai pas plus car il me semble que les Ingénieurs concepteurs ne vantent généralement pas leur produits en la matière ...Peut être par superstition.... Je le dis car beaucoup de gens ont encore peur de l'avion....et un avion si gros... avec les médias on y pense déjà...Aujourd'hui nous avons livré plus de 4000  avions nous avons un carnet de commandes de plus de 2000 avions...Et cela uniquement parce que nous avons pu libérer nos énergies au sein de la communauté européenne. Le savoir nous l'avions mais nous ne savions pas nous exprimer dans un contexte hexagonal... L'esprit de compétition et de culture client a été largement développé au sein d'Airbus ...le Support après vente qui était alors considéré comme le maillon faible de notre chaîne est considéré à ce jour comme meilleur que celui de nos compétiteurs. Boeing depuis quelque temps a décidé de réagir .Il a dans un premier temps annoncé le lancement d'un avion plus rapide ( un peu moins que mach 1 histoire de gagner du temps ....mais ce n'était que du bluff pour occuper le terrain) avant de renoncer...Il a ensuite décidé de lancer le "Dreamliner" ou 787 ( un avion plus modeste mais aux performances accrues) qui devrait sortir dans 2 ans ) Airbus a répondu par un avion similaire l'A 350 qui devrait sortir un à deux ans plus tard. 
Voilà ma chère Sabine; Quant à moi je n'ai pas fait ‘Ecole du Cap Matifou car il fallait alors être Interne et cela ne me branchait pas trop ...Aussi ai je fait le "Collège Technique" du Ruisseau avant de faire une Ecole Aéronautique à Toulouse et obtenir bien plus tard 1973 mon diplôme d'Ingénieur à Paris... Si tu veux des renseignements supplémentaires je suis à ta disposition... Ce que je t'ai écrit est du brut de fonderie ....Je vais quand même le conserver je pense que cela pourra servir à d'autres....
Quant à Concorde,  j’ai  lu le parcours des deux Hussein-Déens,  il est vrai que sur le plan technique Concorde restera une étape majeure de l'Aéronautique mondiale....Mais si tu savais le fric que l'on y a dépensé. Quant au futur avion supersonique voire l'hypersonique je pense que ce n'est pas encore pour demain...

Grosses Bises ma chère Sabine

Ton dévoué Henri

dit ' Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 01:15

 

 

Airbus - L'A380 franchit le cap des 1000 heures de vol.

Airbus annonce vendredi que son programme de très gros porteur A380 a franchi ce matin le cap des 1000 heures de vol dans le cadre de la campagne d'essais en vol A380 qui a débuté en avril 2005.

Dans un communiqué, l'avionneur détenu à hauteur de 80% par EADS précise que la 1000ème heure de vol a été atteinte après le décollage à 9h40 de l'appareil depuis sa base de Toulouse. L'avion a ensuite effectué un vol au-dessus du sud de la France.

Au cours des 1000 premières heures de vol, les essais par temps chaud et en altitude se sont déroulés avec succès à Medellin (Colombie) puis par temps froid au Canada, où la température est descendue jusqu'à - 30°C. Des essais de compatibilité aéroportuaire ont également été réalisés fin 2005 à Francfort, Singapour, Sydney, Melbourne, Kuala Lumpur et Dubaï, donnant d'excellents résultats.

A l'issue de son processus de certification, l'A380, considéré comme le plus gros avion civil au monde, sera livré à son premier utilisateur, Singapore Airlines, à la fin 2006.

 

 

 

Après le succès du premier vol de l'Airbus A380 de la semaine dernière, ce second test est passé plus inaperçu mais fut tout aussi important.
Au programme : tests des commandes en mode manuel et automatique, mise au point sur les réacteurs, les systèmes hydrauliques, électriques, de pressurisation et de carburant...
L'objectif de ce vol était aussi d'augmenter la vitesse de croisière et l'altitude. Le 27 avril, l'avion avait volé à quelques 10.000 pieds (3.000m) et accéléré jusqu'à 260 noeuds (480km/h).
Pour vivre les photos les photos de l?A380 télécharger le film de son vol, cliquez ci-dessous:

 

 

 

http://www.futura-sciences.com/communiquer/g/showgallery.php/cat/547

 

 

 

L'A380 a décollé en direction de l'ouest et a effectué un vol au-dessus du sud-ouest de la France, pour se poser 4heures plus tard.
"Ce deuxième vol fait partie du programme d'essais qui va désormais monter en puissance et nous n'allons pas communiquer sur chaque étape de ce programme", a brièvement indiqué le service de presse d'Airbus.
Quelques 2.500 heures d'essais devront à présent être réalisées avant la certification et la mise en service commercial du quadriréacteur géant, prévue au second semestre 2006 pour la compagnie Singapore Airlines.

  

 

 

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 14:13

 

 

Airbus - L'A380 franchit le cap des 1000 heures de vol.

Airbus annonce vendredi que son programme de très gros porteur A380 a franchi ce matin le cap des 1000 heures de vol dans le cadre de la campagne d'essais en vol A380 qui a débuté en avril 2005.

Dans un communiqué, l'avionneur détenu à hauteur de 80% par EADS précise que la 1000ème heure de vol a été atteinte après le décollage à 9h40 de l'appareil depuis sa base de Toulouse. L'avion a ensuite effectué un vol au-dessus du sud de la France.

Au cours des 1000 premières heures de vol, les essais par temps chaud et en altitude se sont déroulés avec succès à Medellin (Colombie) puis par temps froid au Canada, où la température est descendue jusqu'à - 30°C. Des essais de compatibilité aéroportuaire ont également été réalisés fin 2005 à Francfort, Singapour, Sydney, Melbourne, Kuala Lumpur et Dubaï, donnant d'excellents résultats.

A l'issue de son processus de certification, l'A380, considéré comme le plus gros avion civil au monde, sera livré à son premier utilisateur, Singapore Airlines, à la fin 2006.

 

Après le succès du premier vol de l'Airbus A380 de la semaine dernière, ce second test est passé plus inaperçu mais fut tout aussi important.
Au programme : tests des commandes en mode manuel et automatique, mise au point sur les réacteurs, les systèmes hydrauliques, électriques, de pressurisation et de carburant...
L'objectif de ce vol était aussi d'augmenter la vitesse de croisière et l'altitude. Le 27 avril, l'avion avait volé à quelques 10.000 pieds (3.000m) et accéléré jusqu'à 260 noeuds (480km/h).Pour vivre les photos les photos de l?A380 télécharger le film de son vol, cliquez ci-dessous:

 

http://www.futura-sciences.com/communiquer/g/showgallery.php/cat/547

 

L'A380 a décollé en direction de l'ouest et a effectué un vol au-dessus du sud-ouest de la France, pour se poser 4heures plus tard.
"Ce deuxième vol fait partie du programme d'essais qui va désormais monter en puissance et nous n'allons pas communiquer sur chaque étape de ce programme", a brièvement indiqué le service de presse d'Airbus.
Quelques 2.500 heures d'essais devront à présent être réalisées avant la certification et la mise en service commercial du quadriréacteur géant, prévue au second semestre 2006 pour la compagnie Singapore Airlines.

 

 

 

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2006 4 09 /03 /mars /2006 17:51

 

Airbus tourne une page d'histoire

 

 

 

 

 

La fin du monopole américain avait débuté par cette série d’avions

 

 

 

 

 

 

Airbus s'apprête à tourner une page de son histoire en programmant pour juillet 2007 la sortie de scène de ses A300 et A310, les premiers avions à avoir été construits par le constructeur aéronautique européen, pour rivaliser avec les modèles américains. L'assemblage de ces modèles cessera une fois livré le dernier A300-600 -version actuelle de l'A300- en commande, a annoncé l'avionneur, détenu à 80% par l'européen EADS et à 20% par le britannique BAE Systems. "Le programme A300/A310 a marqué le point de départ du succès industriel d'Airbus, et a dépassé toutes les attentes avec 821 commandes à son actif", a salué le président du constructeur, Gustav Humbert.

 

 

 

 

 

 L'A300, le premier avion commercial bimoteur à fuselage large, est aussi l'aîné de la gamme Airbus, qui a vu le jour avec cet appareil. Dans les années 1960, le monde de l'aviation civile est dominé par les constructeurs américains Boeing, Douglas et Lockheed Martin. Décidés à s'imposer dans l'industrie aéronautique, les Européens joignent leurs efforts pour fabriquer un avion de 250 places. Allemands et Français créent en 1970 le consortium Airbus Industrie, un Groupement d'intérêt économique (GIE), et lancent avec l'Espagne et la Grande-Bretagne l'A300, d'un rayon d'action d'environ 5.000 km. Air France, qui passe commande en 1971, met l'appareil en service en 1974. Après un retard à l'allumage, le programme décolle commercialement à la fin des années 1970 avec une première commande américaine. En 1983, Airbus sort une version modernisée de l'A300, l'A310, au rayon d'action élargi à 9.000 kilomètres et à l'équipage technique réduit à deux personnes, contre trois pilotes pour l'A300. Le dernier-né de la famille, l'A300-600, est une version allongée de l'A310. Grâce à cette gamme d'appareils, l'avionneur européen s'est s'imposé comme un sérieux rival de Boeing, à qui il a ravi la première place mondiale en 2003. Mais le lancement de projets plus modernes -- famille A330/A340, et futur A350 -- a fini par rendre obsolète son premier programme. "L'A310 a été le premier avion à faire du long-courrier en bimoteur, et a été le précurseur du 777 de Boeing et de l'A330, a raconté à Gérard Feldzer, directeur du Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget. Mais sa technologie est aujourd'hui dépassée: pas de commandes électriques, pas d'assistance au pilotage comme on la connaît aujourd'hui, et des moteurs ancienne génération, assez gourmands en carburant". L'A300, dont les dernières commandes portaient sur la version cargo, n'est désormais assemblé qu'au rythme d'un exemplaire par mois à Toulouse. Or, "il est dans l'intérêt d'Airbus d'optimiser l'utilisation de ses moyens de production", souligne le groupe, qui a reçu 1.055 commandes l'an dernier. Priorité est aujourd'hui donnée à la hausse des cadences de production des mono couloirs A320 (plus des trois-quarts des commandes en 2005), et au lancement des projets d'avion géant A380 et de long-courrier A350, qui doivent être respectivement mis en service fin 2006 et mi-2010. Airbus promet toutefois qu'il proposera bientôt de nouvelles versions fret de ses avions actuels, après l'arrêt du programme A300/A310. Une version cargo du long-courrier A330-200 est actuellement à l'étude.

 Extrait de la lettre quotidienne de France 3 du 9 mars 2006

 En fait ce n’est pas un scoop et cet événement était prévu depuis plusieurs années. La principale raison de cette annonce tardive est la conséquence automatiquement sur la valeur résiduelle des Compagnies Aériennes possédant  ce type d’appareil. (Si demain PSA annonce l’arrêt de fabrication de la Xantia , l’argus de ces modèles va aussitôt chuter). Autre information,  en 1974 lorsque le premier Airbus a été livré, Les Américains produisaient 95% des avions commerciaux, quand l’Europe n’en fabriquait que cinq, (ex bloc de l’est excepté), malgré la glorieuse époque de la Caravelle. L’Europe peut avoir du bon, et l’introduction de l’initiative privée, principalement, avec l’Equipe Lagardère, a fait un bien énorme. Le socialiste Jospin, que je respecte,  l’avait bien compris puisqu’il fut l’in des principaux animateurs de cette introduction qui constitua qui conduisit à la création d’une Société unique, Airbus, par l’intégration de tous les Partenaires européens ( Aie j’avais oublié les Anglais)….

 

 

 

 

 

 

 Je reste à votre disposition pour tout complément d’information

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0