Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 12:39

Prendre le temps de Dire

Exprimez vos sentiments

Exprimez vos sentiments

Un jour, un enseignant demanda à ses étudiants d’écrire les noms des autres étudiants dans la classe sur deux feuilles de papier et de laisser un espace entre chaque nom.
Puis, il leur dit de penser à la chose la plus agréable qu’ils pourraient dire de chacun de leurs camarades et de le noter.
Ça a pris le reste du cours pour finir leur tâche, et chaque étudiant quitta la salle en remettant leurs feuilles à l’enseignant.
Ce samedi-là, l’enseignant nota le nom de chaque étudiant sur une feuille individuelle pour chacun, et inscrivit ce que tout le monde avait dit de chacun.
Le lundi, il a donné à chaque étudiant sa liste respective. Avant longtemps, la classe entière souriait. «Vraiment ?» qu’il entendit chuchoter

«Je ne savais pas que j’avais autant d’importance pour qui que ce soit ! » et, « Je ne savais pas que les autres m’aimaient autant.» fut la plupart des commentaires.
Personne n’a plus jamais parlé de ces papiers dans la classe à nouveau.
Il n’a jamais su s’ils en avaient discuté après la classe ou avec leurs parents, mais peu importe. L’exercice était arrivé à son but.
Les étudiants étaient contents l’un de l’autre.

Ce groupe d’étudiants termina finalement l’année.

Plusieurs années plus tard, un des étudiants fut tué au Viêt-Nam et l’enseignant assista aux funérailles de cet étudiant spécial. il n’avait jamais vu un homme dans un cercueil militaire avant.
Il avait l’air si élégant, si mature. L’église fut remplie par ses amis.
Un à un, ceux qui l’avaient aimé sont allés pour une dernière fois le voir dans le cercueil. L’enseignant fut le dernier à y aller.
Comme il se tenait là, un des soldats qui était porteur du cercueil est venu vers lui. Il lui demanda :
« Étiez-vous l’enseignant de maths de Marc ?  »
Il hocha la tête en signe de «ou ». Alors il lui dit :
« Marc m’a beaucoup parlé de vous.»

Après les funérailles, la plupart des anciens camarades de classe de Marc sont allés déjeuner ensemble. Les parents de Marc étaient là, attendant de parler avec son enseignant de toute évidence.
«Nous voulons vous montrer quelque chose,» dit son père en sortant un portefeuille de sa poche.
« Ils ont trouvé ça sur Marc quand il a été tué. Nous avons pensé que vous pourriez le reconnaître.»

En ouvrant le portefeuille, il a soigneusement enlevé deux morceaux de papier qui avaient évidemment été collés, pliés et repliés plusieurs fois.
L’enseignant a su sans même regarder que les papiers étaient ceux où il avait énuméré toutes les bonnes choses que chacun des camarades de Marc avait dit de lui.
« Merci beaucoup pour avoir fait cela,» dit la mère de la Marc.
«Comme vous pouvez le voir, Marc l’a gardé précieusement.  »

Tous les anciens camarades de classe de Marc ont commencé à se rassembler autour de l’enseignant. Charlie (l’enseignant) sourit d’une façon plutôt gênée et dit :
« J’ai toujours ma liste dans le tiroir du haut de mon bureau à la maison.»
La femme de John (un ancien étudiant) dit :
« John m’a demandé de mettre le sien dans notre album de mariage.»
« J’ai le mien aussi,  » dit Marilyne,  » Il est dans mon journal intime.»
Alors Vicky, une autre camarade de classe, prit son livre de poche, en sortit son fragile morceau de papier contenant la liste et le montra au groupe. Puis elle dit :
« Je porte ceci avec moi tout le temps.» et sans sourciller, elle poursuivit : »Je pense que nous avons tous gardé notre liste.»

C’est à ce moment que l’enseignant s’est finalement assis et s’est mis à pleurer. Il a pleuré pour Marc et pour tous ses amis qui ne le reverraient plus jamais.

La quantité de gens dans la société est si grande que nous oublions que cette vie se terminera un jour.
Et nous ne savons pas quand le jour viendra.

Alors, s’il vous plaît, dites aux gens que vous aimez et dont vous vous souciez, qu’ils sont spéciaux et importants. Dites-leur avant qu’il ne soit trop tard…

Et une façon de le faire est d’envoyer ce message.

Si vous ne l’envoyez pas, vous aurez de nouveau manqué une merveilleuse occasion de faire quelque chose de beau et d’agréable.
Si vous avez reçu ceci, c’est parce que quelqu’un se soucie de vous et ça signifie qu’il y a probablement au moins quelqu’un pour qui vous comptez.
Si vous êtes «trop» occupé pour prendre quelques minutes maintenant pour envoyer ce message, serait-ce la toute première fois que vous ne faites pas cette petite chose qui ferait une différence dans vos relations interpersonnelles ?

Plus nombreux seront ceux à qui vous enverrez ceci, plus vous rejoindrez de gens dont vous vous souciez. Souvenez-vous que vous récoltez ce que vous semez, ce que vous avez mis dans la vie des autres vous revient toujours.

Puisse ce jour être béni et aussi spécial que vous êtes.

Et n’oubliez pas que les amis sont la plus belle richesse du monde!!!

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 15:18

Le petit jardin du Bonheur

 

Chez moi, à Vèbre

Chez moi, à Vèbre

Le jardin, c’est de la philosophie rendue visible. 

Si vous possédez une bibliothèque et un jardin,

 

Vous avez tout ce qu’il vous faut. 

Les jardins sont une des formes du rêve,

 

Comme les poèmes, la musique et l’algèbre. 

Un jardin, même tout petit, c’est la porte du paradis. 

Le jardin est une méditation à ciel ouvert,

 

Un secret révélé à qui le mérite. 

Dieu Tout-Puissant planta tout d’abord un jardin.

 

Et, vraiment, c’est le plus pur des plaisirs humains. 

Il est d’étranges soirs où les fleurs ont une âme. 

Tout jardin est, d’abord l’apprentissage du temps,

 

Du temps qu’il fait, la pluie, le vent, le soleil,

 

Et le temps qui passe, le cycle des saisons. 

Le bonheur n’est pas une plante sauvage,

 

Qui vient spontanément, comme les mauvaises herbes des jardins

 

C’est un fruit délicieux, qu’on ne rend tel, qu’à force de culture. 

"Il y a plus de plaisir à faire un jardin qu’à contempler le paradis." 

"Il n’est pas pour moi d’occupation plus délicieuse

 

Que la culture de la terre …

 

Et pas de culture comparable à celle du jardin …

 

Mais, bien que je sois un vieil homme,

 

Je ne suis qu’un jeune jardinier." 

 

Une ville ne vaut pas plus qu’un jardin de roses. 

 

Pour faire un jardin,

Il faut un morceau de terre et l’éternité. 

 

Nous vivons trop dans les livres

Et pas assez dans la nature. 

 

Le personnage que nous sommes,

C’est un jardin, et notre volonté le cultive. 

 

Le bout du monde et le fond du jardin

Contiennent la même quantité de merveilles. 

La grammaire est, après le cheval,

Et à côté de l’art des jardins, l’un des sports les plus agréables. 

Pourquoi Dieu a-t-il fait l’homme jardinier ?

 

C’est parce qu’il savait qu’au jardin la moitié du travail se fait à genoux. 

 

Le jardin est la prolongation naturelle d’une conception de la vie. 

Une seule rose peut être mon jardin... un seul ami, mon univers.

 

Source inconnue

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 13:52

Maman j’ai perdu la tête

A en perdre la tête

A en perdre la tête

Ma fille avait un copain
Qui s'appelait Romain
Un jour au petit matin
J'étais dans mon jardin

Cela me semblait bizarre
Qu'elle vienne me voir
Je la sentais plein de désespoir
Elle avait le regard noir

Son humeur était grise
Elle ne me fit même pas la bise
Elle tordait sa chemise
Elle me dit : Il faut que je te dise

Je crois que nous avons fait une bêtise
Romain un soir m'a prise
Et m'a enfilé sa queue de cerise
Je n'ai pas pu résister a sa friandise

Il était excité et il a vidé ses valises
Eh bien fillette c’est la mouise
Par ses temps de crise :
Pour moi, c'était ma hantise

Mais vous êtes inconscients
Mais ou avez tu la tête mon enfant :
Elle me répondit : Mais Maman
Mais dans la boîte a gants.. !

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 16:32

8 Choses que les câlins font à votre santé

Les câlin est excellent pour la santé

Il y a une raison pour que les étreintes vous fassent du bien et ce n’est pas seulement en raison du sentiment de chaleur dans notre cœur. Elles affectent notre corps entier, à tel point que de nombreux scientifiques affirment qu’elles ont le même effet que plusieurs drogues différentes agissant simultanément dans notre corps. En fait, même d’anodins contacts peuvent aider à gérer ses émotions avec plus de clarté et d’efficacité.

1. Les étreintes diminuent la peur de la mort

Une étude sur les peurs et l’estime de soi publiée dans le journal Psychological Science révèle que les étreintes et les contacts physiques réduisent significativement l’inquiétude par rapport à la mort. Des études ont découvert que le fait d’étreindre – même un objet inanimé, comme un ours en peluche – aide à apaiser les « peurs existentielles ». Selon Sander Koole, directeur de cette recherche, « Le contact interpersonnel est un mécanisme si puissant que même de objets qui stimulent le toucher par une autre personne aident à donner aux gens un sens de signification existentielle ».

2. Elles stimulent l’ocytocine

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, le centre émotionnel du cerveau, encourageant des sensations de satisfaction, réduisant l’anxiété et le stress et rendant même les mammifères monogames. Cette petite pierre précieuse est libérée lors de l’accouchement, aidant les mères à oublier la douleur atroce qu’elles endurent en nous donnant naissance et les poussant à nous aimer et à passer du temps avec nous malgré tout.

Une recherche récente réalisée par l’Université de Californie suggère que les étreintes ont un effet civilisateur similaire sur les hommes, les rendant plus affectueux et mieux à même de nouer des relations et des liens sociaux. Elle augmente considérablement la libido et les performances des individus testés. Plus les couples s’étreignent souvent, plus leur niveau d’ocytocine est élevé, ce qui réduit leur tension artérielle et leur fréquence cardiaque. Cette substance chimique est aussi associée aux relations sociales.

« L’ocytocine est un neuropeptide qui encourage la dévotion, la confiance et les liens affectifs, déclare le psychologue Matt Hertenstein. Elle est la fondation biologique pour créer des liens avec d’autres personnes. » Quand nous étreignons quelqu’un, de l’ocytocine est libérée dans notre corps par la glande pituitaire, réduisant notre fréquence cardiaque et notre niveau de cortisol, l’hormone responsable du stress, de la tension sanguine élevée et des maladies cardiaques.

3. Elles font diminuer la fréquence cardiaque

Etreindre quelqu’un nous fait chaud au cœur, mais ce serait aussi un bon remède : au cours d’une expérience réalisée à l’Université de Caroline du Nord, à Chapel Hill, des participants qui n’avaient aucun contact avec leur partenaire ont vu leur rythme cardiaque augmenter de 10 battements/minute, comparés aux 5 battements/minutes de ceux qui étreignaient leur partenaire pendant l’expérience.

4. Elles stimulent la dopamine

Un niveau de dopamine bas peut conduire à de sérieuses dépressions et à des maladies mentales. Il joue aussi un rôle dans la maladie neurodégénérative de Parkinson. La procrastination, le manque de confiance en soi et le manque d’enthousiasme sont également liés à un niveau de dopamine bas. Or, les étreintes ajustent ce niveau en poussant notre cerveau à libérer de la dopamine, l’hormone du plaisir. La dopamine provoque une sensation de bien-être, ainsi que de la motivation. Des IRM ont révélé que quand vous étreignez quelqu’un ou que vous écoutez une musique qui vous excite, votre cerveau libère de la dopamine, et le fait même en anticipant ces moments. Les capteurs de dopamine sont les zones que stimulent de nombreuses drogues, comme la cocaïne et les métamphétamines. La présence de certains types de capteurs de dopamine est aussi associée à la recherche de sensations fortes.

5. Elles stimulent la sérotonine

Le sentiment de solitude et la dépression arrivent quand le niveau de sérotonine est bas. C’est peut-être la raison pour laquelle certaines personnes entrent dans des gangs et se lancent dans des activités criminelles. Tendre les bras et étreindre libèrent des endorphines et de la sérotonine dans le sang qui provoquent du plaisir, font disparaître la tristesse et la douleur, réduisent les risques de souffrir d’une maladie cardiaque, aident à combattre le surpoids et prolongent la vie. Même caresser un animal de compagnie réduit le niveau de stress. Etreindre pendant un long moment fait grimper le niveau de sérotonine, améliorant l’humeur et provoquant du bonheur.

6. Les bébés convenablement étreints sont des adultes moins stressés

Vous voulez faire quelque chose pour les générations futures ? Alors étreignez-les quand elles sont encore petites. Une étude l’Université Emory portant sur des rats a prouvé l’existence d’un lien entre le toucher et le soulagement du stress, particulièrement dans les premiers moments de la vie. Cette recherche a conclu que cette découverte s’applique aussi aux humains, expliquant que le développement des bébés – y compris la façon dont ils font face au stress un fois adultes – dépend d’une combinaison d’inné et d’acquis.

7. Elles équilibrent le système nerveux parasympathique

Les étreintes équilibrent le système nerveux. En effet, la peau contient un réseau de minuscules récepteurs sensoriels en forme d’œuf appelés corpuscules de Pacini qui sentent le toucher et sont en contact avec le cerveau à travers le nerf vague. La réponse de la peau quand on donne ou reçoit une étreinte montre une modification de la conductivité de la peau. L’effet dans l’hydratation et dans l’électricité de la peau suggère un bon équilibre du système nerveux parasympathique.

8. Elles améliorent le système immunitaire

Les recherches montrent que la hausse des hormones due aux étreintes régule le système immunitaire. Cela est lié à la façon dont elles provoquent une réponse relaxante – elles changent la façon dont notre corps fait face au stress physique et social, poussant le système immunitaire à faire son travail.

Source Planète Québec Inès Sebban 

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 10:25

Bonne grosse soupe d'amour

Cuisine-d-Amour.jpg

 

Préparer une grande casserole,
Couper les mots de colère,
garder ceux qui sont adoucissants,
équilibrants et apaisants,
Brosser, peler et laver égoïsme,
Hacher les conflits et la froideur,
Enlever la peau de la contrariété et celle des ressentiments avant cuisson,
Rejeter le mauvais, annuler le négatif,
Combiner le respect et la courtoisie,
Ajouter une très grosse canne d'affections,
Une bouteille pleine de délicatesses,
Mesurer un gros contenant plein de bon sens,
Mettre le bouillon de la politesse bien dégraissé de l'inattention,
Un cube d'accessibilité,
Mêler la bonne attitude, la vitalité, l'enthousiasme,
Mettre un bouquet garni de paroles aimables,
Parsemer de poudre de disponibilité,
Saupoudrer de beaucoup, beaucoup d'amour,
accompagné d'une voix douce,
Ne pas mettre trop de reproches, attention, ça gâterait le tout,
L' ajout de la cordialité donne un très bon petit goût,
On peut varier avec la convivialité,
Certains préfèrent avec un soupçon d'étreintes,
Remuer délicatement,
Épaissir pour lui donner la texture veloutée de la tendresse,
Incorporer petit à petit l'humour,
Encore meilleure si on a préalablement prévu la bienveillance.

À feu doux, et porter à ébullition l'émerveillement,
Réduire le feu des arrières-pensées,
Laisser mijoter le don de soi et les p'tits bonheurs,
Poursuivre la cuisson dans une ambiance sereine et chaleureuse.
Un parfum agréable de compréhension se propagera
dans toute la maisonnée.
varier les saveurs. Et sortez votre plus belle soupière !
Une soupe exquise, saine, équilibrée, bonne à se délecter,
chaude et très réconfortante.
Une recette appétissante, nourrissante et adaptable à toute la famille.
On peut l'accompagner de biscuits de gestes sympathiques
ou de croûtons de finesses, et d'un filet de bon accueil.
Déguster le plaisir de vous sentir rassasié.
Très bon choix lorsqu'on reçoit la visite à souper.
Un régal !   À la soupe !!!

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 23:03

L'amitié, c'est précieux

mot-aragon-isabelle-aubret 

L'amitié, c'est précieux,
Je ne connais rien de mieux;
Une main qui se tend,
Quand on veut partager,
Une épaule qui attend
Pour nous consoler.

Puis, on se perd de vue,
La vie, elle, continue.
On élève nos enfants,
Et après cinquante ans,
On se retrouve enfin.
Le hasard est malin !…

Passent les années !
De ceux qu'on a aimés,
Il reste quelque chose;
Un souvenir, une prose,
Une parole de bon cœur
Qui calme nos douleurs.

Des amis m'ont quitté
Pour un monde meilleur,
J'irai les retrouver,
Mais je ne suis pas pressé.
Quand viendra mon heure,
J'y serai bien obligé !…

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 08:51

Ces remèdes de tendresse pour les fêtes de fin d’année

 Rose pour Madame

 

 

Prendre le matin ou le soir selon votre humeur
Votre remède d'amour dans un grand verre de tendresse

Ajouter  sinon la potion  n'aura aucune saveur
Deux comprimés d'érotisme et trois doses de coquines caresses

Pour obtenir un résultat rapide et salvateur
Ajouter avec la plus grande délicatesse
Un nuage de baisers  additionnés de voluptueuse langueur
Si vous suivez cette prescription avec rigueur

Vous trouverez soulagement et bonheur.
Cette ordonnance est à renouveler
Autant de fois que vous le désirerez
Ivresse des corps n'est pas ivresse de boissons

Elle est à consommer sans modération

 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0