Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 11:46

Tipasa : arrestation de 6 personnes pour séquestration et viol

violées terrorisme

 

Six individus présumés impliqués dans une affaire de séquestration et de viol d’une jeune femme ont été arrêtés récemment par les éléments de la Police Judiciaire de la Sûreté de wilaya de Tipasa, apprend-on mardi auprès de cette structure sécuritaire.

La victime (23 ans) avait déposé une plainte auprès de la brigade de recherches et d'investigations, où elle avait déclaré avoir été enlevée, la semaine passée, par un groupe d’individus qui lui aurait « fait subir de nombreuses violences physiques durant quatre heures (4 heures) de séquestration », avant de décider de la relâcher, indique la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. Déférés devant le parquet de Tipasa, les mis en cause ont été placés en détention préventive, est-il signalé.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:35

Rachid Bouchemah se présente aux élections municipales à Cherchell….

cherchell-vue-aerinne.jpg 

Il est tellement populaire qu’il serait aisément élu sur la liste RCD qui s’y présente…

Mais voilà Madame n’est pas d’accord …..Rachid est déjà tellement occupé qu’elle lui a intimé de choisir entre la mairie ou sa femme….

Alors Rachid très sensible aux avis de son épouse s’est présenté à es élections mais dans une position qui, probablement, ne lui permettra pas

d’être élu

Ah qu’il est difficile de satisfaire tout le monde

La Femme algérienne a dans son ensemble bien plus de pouvoir que les médias ne le laissent entendre….

Le Bonheur est-il dans la notoriété ou dans la Famille ?...Je lui laisse le choix d’y répondre mais je crois que le choix est fait pour le plus grand plaisir des siens

Je souhaite le meilleur à la famille Bouchemah et à tous les siens

Je souhaite le meilleur à tous ceux qui comme lui sont si loin de toutes les mesquineries qui font les choux gras des médias français

Là bas les seuls soucis sont de bien vivre de façon la plus conviviale possible, sans animosité, avec tolérance et un sens de l’accueil que  l’on ne retrouve plus dans les pays dits « avancé »  

Les gens sont bien moins fortunés que chez nous mais ils sont tellement plus heureux

Salut Rachid

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:04

Une station photovoltaïque expérimentale mise en service à Bou Ismail

photovoltaique.jpg

 

Une station photovoltaïque, réalisée dans le cadre d’un partenariat algéro-allemand, a été mise en service mardi, au niveau de l’Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail (Tipasa).
Cette station est "dotée d’une capacité de production de 12 kw d’énergie électrique, destinée, dans un premier temps, à la salle de conférences de l’UDES, avant l’élargissement de ses potentialités au reste des structures de l’unité", a indiqué la directrice de l’UDES, Mme Nachida Kersbadji Merzouk.
La station photovoltaïque a été réalisée suivant "les plus récentes techniques allemandes" en matière d’énergies renouvelables, a ajouté la même responsable avant de préciser que c’est aussi "un projet expérimental ouvert à tous les étudiants, chercheurs et toute personne intéressée par ce genre de stations énergétiques".
L’inauguration de cette station est intervenue en marge des travaux d’une session de formation sur les stations solaires, ouverte, mardi a Bou Ismail, au profit de docteurs et chercheurs algériens sous l’encadrement d’experts de l’Agence spatiale allemande portail.cder.dz

Source APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 06:57

Faouzi Rebaine à Tipasa - « Votez pour l’opposition »

urne transparente

 

Faouzi Rebaïne est toujours sceptique par rapport aux élections locales. Dans une brève allocution, prononcée sur le perron du siège de la permanence de son parti à Fouka (w. Tipasa), il a fait part de ses doutes, non seulement par rapport aux résultats, mais aussi par rapport à la démobilisation des citoyens. « Le citoyen sait pertinemment qu’il ne peut rien attendre du P/APC dans la mesure où toutes les prérogatives, que ce soit pour la création de l’emploi et l’attribution de logements, sont détenues par le secrétaire général de l’APC, le chef de daïra et le wali », affirme-t-il. Cela étant, il promet aux citoyens d’être à leurs côtés pour les défendre et « batailler dur pour que leurs voix soient audibles ». Pour lui, « c’est au peuple de provoquer le changement en choisissant l’opposition comme alternative à ce changement », exhorte-t-il. Faouzi Rebaine plaide pour que le citoyen retrouve confiance en s’impliquant en force dans la politique pour qu’il y ait un véritable changement. En attendant, le président d’Ahd 54 prédit une victoire du FLN lors des élections locales. Pour lui, c’est inéluctable. Il dénonce, par ailleurs, le retard pris dans le lancement de la commission de surveillance des élections. Il a fallu 47 jours pour que les choses commencent à bouger. En outre, « jusqu’à maintenant, nous n’avons pas encore accès au fichier électoral national », souligne-t-il.

Source Horizons Amirouche Lebbal

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 04:55

750 logements pour Menaceur

750-logements-pour-Menaceur.jpg

 

Projets - Des enveloppes sont dégagées pour désengorger les douars et villages les plus écartés et se trouvant dans les montagnes.

Trois grands projets de proximité ont vu, ce jeudi, la pose de la 1re pierre pour être réalisés au profit des citoyens des communes de l’ouest de la wilaya de Tipasa, à l’occasion de la commémoration du déclenchement de la guerre de libération, le 1er Novembre 1954 .
En effet, la commune rurale de Menaceur (Sidi Amar), verra le lancement de la réalisation de 750 logements au lieudit, Si Amrane, dont 450 unités dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire et 300 logements participatifs locatifs.
Inscrit au mois de mai de l’année en cours, ce programme a été confié, en application de l’accord gouvernemental du mois d’avril 2012, à l’entreprise chinoise ZCTGC, pour étude et réalisation dans le cadre du gré à gré simple, sur une surface habitable de 5 025 m2 et une surface globale du terrain de 64 650 m2, en 24 mois dont 3 mois d’étude.
«On attend les études géotechniques, pour le lancement des plans de génie civil», selon le représentant de l’entreprise chinoise qui a évoqué les contraintes de l’eau et de l’énergie électrique au premier responsable de la wilaya qui a instruit de régler le problème pour que les travaux ne soient pas retardés. A signaler que cette commune a vu l’inauguration du nouveau cimetière des 458 martyrs de la Révolution venus des 4 coins du pays dont 119 tombés au champ d’honneur, le 1er Novembre 1954 et 25 martyrs inconnus.
Et là, le wali de Tipasa, après avoir ordonné que des enveloppes soient dégagées pour désengorger les douars et villages les plus isolés dans les montagnes, notamment par le revêtement des accès routiers, a appelé les responsables locaux à rassembler dans chaque localité, les martyrs par respect pour leur mémoire et la mémoire collective, en sachant que la région de Menaceur, selon le représentant des moudjahidine de la localité, a connu ,les plus grandes révolutions contre le colonialisme au niveau des ses montagnes, dont celle de Djebel Sidi Ali, Bouharb et Bousamane.
La commune de Hadjret Ennous, qui a vu l’inauguration de son stade de proximité et la dénomination de la rue de la garde communale au nom du martyr Mohamed Ahfir, aura sa propre polyclinique. Relevant de Cherchell, la commune de Sidi Ghilès, aura, quant à elle, sa nouvelle mosquée.

Source Infosoir Souad Labri

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 09:57

Un ancien médersien honoré à Tipasa - Quand la radio se souvient des siens

aquarelle_tipasa.jpg

 

 

A 89 ans, Annani Slimane ne pensait pas qu’une réception spéciale allait lui être consacrée afin de l’honorer pour son travail de poète, écrivain, enseignant et animateur.

A l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la radio nationale, Layadi Mostefa, wali de Tipasa, a tenu à honorer, lors d’une manifestation organisée hier par la radio régionale de Tipasa, un ancien élève de la Medersa d’Alger depuis 1940, Annani Slimane en l’occurrence (89 ans), poète, écrivain, animateur de radio et enseignant dans sa ville de Koléa. Annani Slimane avait intégré la radio en 1948, pour animer des émissions littéraires et historiques. Il avait côtoyé durant des années de nombreuses personnalités, pour ne citer que Mostefa Lacheraf. Cheikh Annani Slimane avait enseigné à des jeunes algériens, dont certains avaient rejoint le maquis durant la guerre de libération nationale.

D’autres, en revanche, avaient occupé des hautes responsabilités dans l’administration algérienne. Nour Abdelkader, son ami, mais néanmoins le premier responsable de la radio nationale algérienne après l’indépendance, avait proposé à Annani Slimane de produire une émission littéraire. L’ancien médersien de Koléa avait commencé à travailler à la radio, mais rapidement il s’était désisté. «C’était une période délicate pour notre pays à l’époque, nous dit-il. J’étais un bilingue, mais j’ai préféré enseigner, car l’éducation et surtout l’école à mes yeux étaient plus importantes pour l’épanouissement des jeunes algériens après le départ des français, ajoute-t-il.

Aujourd’hui, je tiens à remercier le wali de Tipasa et les responsables de la radio de Tipasa pour leur geste honorable que je n’oublierai pas», conclut-il. Maya Zerrouki et ses collaborateurs avaient réussi à faire sortir de l’anonymat cet ancien médersien qui avait travaillé et assisté à la naissance de la radio algérienne en 1962.

Source El Watan

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 04:16

Concours national «Mondial du pain» à Tipasa

La bonne farine d’Azzazga

Concours-national-Mondial-du-pain--Tipasa.jpg

 

L’artisan boulanger, Khaled Salim de Tizi Ouzou, lauréat du concours national sur les pains spéciaux et la viennoiserie, représentera l’Algérie au «Mondial du pain» qui se tiendra, en septembre 2013, à Saint-Etienne.

Le CFPA de Tipasa a abrité, en fin de semaine dernière, le Concours national des boulangers, une édition qualificative pour la 4e édition du  «Mondial du pain» qui aura lieu au mois de septembre 2013 à Saint-Etienne (France). C’est l’artisan boulanger, Salim Khaled, et son épouse, artisane également, de la commune d’Azzazga (Tizi Ouzou) qui ont remporté l’épreuve et représenteront l’Algérie au «Mondial du pain» 2013. Plusieurs pays participeront à ce concours mondial, dont l’objectif est la défense et la promotion du pain fabriqué avec des méthodes traditionnelles.

L’ambassadeur du pain algérien, le Mozabite Bougaïla Moussa, qui avait participé à trois éditions et avait été distingué à l’échelle mondiale, s’est attelé, avec les responsables du CFPA de Tipasa et de l’Union nationale des boulangers algériens, en partenariat avec l’Eurl Boushaba assurant des formations des jeunes, «Baking center», à prendre en charge et assurer le succès de cette manifestation, qui perpétue les us et coutumes nationaux en matière de confection des différents pains et brioches. Les membres du jury, des ambassadeurs du pain, venus de France, se sont montrés très stricts et exigeants dans la notation des candidats. L’assistance nombreuse, dans une ambiance sympathique, a eu droit à la dégustation d’une grande variété de pains traditionnels dépourvus de tous produits chimiques.

Les candidats devaient donner des explications et des arguments détaillés dans la composition du pain, des arômes, du poids et des saveurs de leurs créations. «La mauvaise qualité de la farine utilisée dans le pain est à l’origine des accidents de santé chez les personnes», déclare Mme Christine Claude, membre du jury. L’ambassadeur du pain, le Français Nurry Pierre, a précisé à son tour, qu’«à travers le Mondial du pain, nous voulons démontrer que le respect des traditions peut se conjuguer de manière constante à la modernité des matériels, des technologies et aux obligations sociétales du présent et de l’avenir».

L’ambassadeur du pain, Moussa Bougaïla, enchaîne : «Le métier de boulanger demeure un bon créneau pour les jeunes Algériens en quête de travail. Il suffit d’aimer le pain», conclut-il. Il faut rappeler que le lauréat, qui représentera l’Algérie en compagnie de son commis à la prestigieuse rencontre mondiale du pain qui se tient tous les deux ans en France, a participé en même temps que trois autres maîtres-boulangers, venus de Mostaganem, Oran et Alger, sélectionnés au niveau national, à la quatrième rencontre du pain.

La manifestation de Tipasa a connu un fort engouement, avec à la clé l’organisation, à partir du 22 octobre, d’une semaine de formation, sur la fabrication de pains spéciaux, offerte aux stagiaires de plusieurs centres de formation professionnelle de la région Centre du pays.

Source El Watan M'hamed Houaoura

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 06:01

Jetés par-dessus bord d'un navire étranger : Quatre Quatre (4) ressortissants subsahariens secourus au large de Cherchell

ch-001.jpg 

Jetés par-dessus bord d'un navire étranger : Quatre Quatre (4) ressortissants subsahariens, candidats à l'émigration clandestine, ont été secourus, mercredi soir, au large de Cherchell (Tipasa) par les gardes-côtes de la Marine nationale qui les ont repêchés après avoir été jetés par-dessus bord d'un navire battant pavillon étranger, à bord duquel ils avaient embarqué clandestinement, a-t-on appris, jeudi, de sources sécuritaires. Au moment de leur repêchage, survenu aux environs de dix-sept heures, à quelque 16 miles marins de la côte de Cherchell, ces émigrants clandestins "étaient dans un état déplorable, suite à leur séjour en mer pendant plus de 48 heures", a indiqué à l'APS un responsable du Groupement territorial des gardes-côtes de Cherchell, précisant que des "soins leur ont été prodigués à l'hôpital de la ville où ils ont été transférés". Ces quatre candidats africains à l'émigration clandestine sont originaires de la Guinée (2), du Nigeria (01) et de la Sierra Leone (01). Ils ont embarqué, le 10 octobre courant, à bord d'un bateau marchand à partir d'un port du Togo, à destination du Sénégal puis du Maroc, avant d'aboutir dans les eaux territoriales algériennes, a-t-on précisé. Les gardes-côtes se sont portés au secours de ces personnes en danger, suite à un appel de détresse (SOS) lancé par un navire marchand étranger. Ces quatre personnes seront déférées, une fois la santé retrouvée, devant le tribunal de Cherchell qui aura à les juger pour "émigration clandestine".

Source Le Quotidien d’Oran R.N.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 04:51

Tipasa - Réhabilitation des routes

bou smail cherchell

 

Opération - Plus de 400 km de routes sont en cours de réhabilitation, d’aménagement ou de rénovation dans la wilaya de Tipasa, a indiqué, hier, le wali, Mustapha Layadi.

La wilaya de Tipasa a bénéficié d’un programme conséquent eu égard aux efforts faits en matière de livraison des projets des derniers plans quinquennaux destinés à améliorer les conditions de vie des populations locales, a rappelé le chef de l'exécutif local.
Ces réseaux routiers (plus de 400 km), qui s’ajoutent aux grands projets de voie express et autres contournements des villes, concernent, a expliqué à l'APS le chef de l'exécutif, des opérations de réhabilitation, d’aménagement et de rénovation de routes nationales (RN) et de chemins de wilaya (CW) sur un linéaire de 147 km et de 210 km de chemins vicinaux (CV) dans la zone du Sahel et en montagne.
Outre ces opérations qui sont toutes lancées, ce programme concerne aussi la réhabilitation de quelque 43 km de pénétrantes d’autoroutes et d’évitements des villes. Ces opérations portent notamment sur la réfection et la modernisation de la RN 67 (Hadjout - limites de la wilaya d’Alger), de la RN 42 jusqu’à la limite territoriale de Blida, de la RN 11 Larhat - Damous et de la RN 11 vers l’évitement de Hadjout, ainsi que des chemins de wilaya (CW) 50 Bouharoun - Attatba. Elles concernent également le renforcement du CW 141, du CW 03 à Damous, des CW 129, 108 et 104 et de la reprise de 92 km de chemins communaux qui vont toucher 17 communes des centres urbains et de neuf communes situées dans les trois zones montagneuses de Damous, Gouraya et Cherchell.
Ces projets, dont l’objectif principal est de faciliter la circulation aux usagers de la route et de désenclaver les zones rurales et montagneuses de la wilaya, sont inscrits dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. Concernant l’entretien régulier du réseau routier, la wilaya de Tipasa qui a déjà réceptionné cinq maisons cantonnières, va en réaliser cinq autres dans les prochains mois dont une qui sera réservée, exclusivement, à l’entretien de la voie express qui relie Bou Ismaïl à Damous, à l’extrémité ouest de la wilaya. Une fois ce programme achevé, il sera procédé, selon le wali, au lancement de travaux de réalisation et de réhabilitation des liaisons interwilayas, à l’élargissement des chaussées, ainsi qu’à l’alignement des groupements d’habitations situées le long des axes routiers.

Source Infosoir R.L. APS  

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 05:45
Hadjout Marengo - Le troisième âge à l’honneur
  Centre ville de Hadjout ex Marengo (Monument)
L’association Cercle âge d’or de Hadjout, présidée par le toujours jeune Khelil Lahcène, avait donné rendez-vous aux quinquagénaires et plus de l’ex-Marengo, au niveau de la placette centrale, superbement aménagée par le défunt président de l’APC, Daoud Amar, afin de célébrer, à leur manière, la Journée mondiale des personnes âgées.
Pas moins de 64 participants se sont inscrits au concours de pétanque. Les 4 boulodromes étaient déjà envahis par «les athlètes». Zernini Mohamed (82 ans) a préféré observer ses copains avant de s’engager dans la course. Fezari Mouloud (82 ans) n’a pas attendu pour rejoindre son adversaire du jour sur le boulodrome.Les membres de l’association Cercle âge d’or dispatchaient les «seniors» sur les 4 boulodromes, afin d’activer les rencontres éliminatoires. Khelil Lahcène prépare déjà un pique-nique pour les femmes âgées, adhérentes à son association, au courant de ce mois d’octobre dans l’une des forêts de Hadjout, avant d’accompagner les retraités hommes à la station thermale de Khenchela et les vieilles dames à la station thermale de Hammam Melouane.
«Un plan de charge» initié par l’association Cercle âge d’or, qui renforcera les liens entre les personnes âgées de la ville de Hadjout. Louable initiative qui mérite de se développer dans les autres localités de la wilaya de Tipasa, qui manquent de meneurs.
Source El Watan M'hamed Houaoura
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0