Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 18:57

La voiture consommant deux litres aux 100 km sera présentée au prochain Mondial de l'auto

Voiture-2l-aux-100-km.jpg 

Un démonstrateur de la voiture consommant deux litres d'essence aux 100 km sera présenté lors du Mondial de l'automobile à Paris en 2014, a annoncé Jean-Marc Ayrault en clôture de la conférence environnementale.

 La voiture consommant 2 litres au 100 km, bientôt une réalité ? Jean-Marc Ayrault a en tout cas annoncé le 21 septembre qu'un démonstrateur serait présenté au prochain Mondial de l'automobile à Paris, en septembre 2014. "Les constructeurs ont relevé le défi, ils ont renforcé et accéléré leurs recherches", a dit le Premier ministre lors du discours clôture de la conférence environnementale rappelant qu'il avait appelé de ses voeux le développement de cette voiture l'année dernière.

"Confiance" du Premier Ministre

"J'ai confiance en leur capacité, c'est ce qu'il m'ont dit, de nous présenter un démonstrateur dès le Mondial de l'auto à Paris en 2014", a ajouté le chef du gouvernement.

Cette voiture très économe en essence permettrait d'aider la France à atteindre le "facteur 4", c'est à dire de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. Le projet fait partie des 34 plans industriels de la nouvelle France industrielle

Source L’usine nouvelle     

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 03:20
Peugeot - La 308 en première mondiale
S1-Toutes-les-nouveautes-du-salon-de-Francfort-2013-Nouvell.jpg 
Peugeot a décidé de garder le nom 308 pour la nouvelle génération de sa moyenne. C'est d'autant plus logique que le nom 309 avait déjà été utilisé pour un modèle produit entre 1985 et 1993. La nouvelle Peugeot 308 sera dévoilée au Salon de Francfort en septembre avant une commercialisation en automne.
Elle reprend les traits de famille des derniers modèles de la gamme au lion. De plus, elle profite de la toute fraîche plateforme modulaire EMP2 comme la nouvelle Citroën C4 Picasso. La berline mesure 4,25 m de long. Elle a perdu 140 kg par rapport à sa devancière. Dès lors, la nouvelle 308 devrait logiquement se montrer plus sobre. Ainsi, Peugeot annonce des émissions de CO2 à 85 g/km pour la version la plus économe. Dans l'habitacle, elle reprend l'approche 208 avec un combiné tête haute et un volant compact. On retrouve aussi un grand écran tactile de 9,7 pouces en console centrale. Ce qui a permis de réduire le nombre de boutons. A l'arrière, le coffre affichera un volume sous tablette de 370 l. Pour les responsables de Peugeot, la nouvelle 308 s’inscrit dans le stratégique segment C qui représente globalement 1/3 des ventes de véhicules particuliers en Europe. Elle repose dans sa fabrication sur la plateforme modulaire ELP2, affiche des dimensions compactes et un poids allégé. Tout comme elle fait preuve d’un niveau de consommation plus que raisonnable, 3,1 l/100 km et des émission de CO2 en baisse record, à partir de 82 g/km. On relèvera aussi le dynamisme prononcé de sa caisse qui la positionne parmi les meilleures berlines et qui contribue à améliorer aussi bien ses performances que son image de véhicule respectueux de l’environnement.
Des motorisations essence et diesel de dernière génération équipent la nouvelle Peugeot 308 à son lancement, moteur 3 cylindres essence, bloc THP (moteur international de l’année 2013), version e-HDi. Les puissances s’échelonnent de 82 à 155 ch en essence avec des émissions de CO2 à partir de 114
g/km. En diesel, les puissances vont de 92 à 115 ch avec des émissions de CO2 à partir de 93 g/km.
Source Le Soir d’Algérie
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 07:15

France / Economie - le PIB se redresse au deuxième trimestre 2013

crise.jpg

Je vous avais écrit un blog récemment laissant penser que peut être François Hollande avait raison car l’on ressentait un frémissement de l’économie française

Oh, la partie n’est pas gagnée ais vilà que l’on assiste à une certaine reprise de l’économie française, qui pour la majorité des dits experts était inattendue mais que je vous avais laissé entrevoir il y a trois semaines

Il est si facile de sombrer dans le pessiisme et de taper sur le gouvernement en place

A force de semer, l’on finira bien par récolter un jour….

H il y a encore du pain sur la planche ais mieux vaut un tel résultat que l’inverse

Votre Serviteur vous salue

------------------------------------------------------------------------------

 Au deuxième trimestre 2013, le PIB en volume a augmenté de 0,5% après un recul de 0,2% chacun des deux trimestres précédents. C'est la plus forte hausse depuis le premier trimestre 2011 précise l'INSEE. L'acquis de croissance annuelle à mi-année est ainsi de +0,1%.

Les dépenses de consommation des ménages accélèrent (+0,4% après -0,1%). La formation brute de capital fixe (FBCF) totale diminue de nouveau, mais moins fortement qu'en début d'année (-0,5% après -1%). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) contribue nettement à l'accélération du PIB : +0,3 point au deuxième trimestre, après -0,1 point au trimestre précédent.

Les exportations (+2% après -0,5%) et les importations (+1,9% après +0,1%) rebondissent. En conséquence, le solde extérieur a une contribution comptable nulle sur la croissance du PIB ce trimestre (après -0,2 point).

Les variations de stocks des entreprises contribuent de nouveau positivement à la croissance de l'activité : +0,2 point, après +0,1 point au premier trimestre 2013.

La production est à nouveau dynamique

Au deuxième trimestre 2013, la production totale de biens et services accélère vivement : +0,9% après 0,0%. La production de biens manufacturés se redresse (+2% après +0,2%), portée par le rebond de la production de matériels de transport (+8,2% après -1%), notamment dans les industries automobile et aéronautique. L'activité progresse dans toutes les autres branches manufacturières. La production de services marchands accélère également (+0,7% après 0,0%), notamment dans les services aux entreprises.

La consommation des ménages accélère

Au deuxième trimestre 2013, les dépenses de consommation des ménages augmentent à nouveau (+0,4% après -0,1%). Les dépenses d'énergie restent dynamiques (+2,4% après +2,0%).

Source Boursier.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 08:25

... Sur un marché russe en berne

Dacia Duster 03

 

Le marché russe a baissé de 6% sur sept mois. Mais Renault, deuxième marque locale derrière son allié Lada, poursuit son offensive (+9%) grâce à son 4x4 Duster qui remporte un succès foudroyant. Ce modèle représente 40% des ventes du constructeur français en Russie
Renault souffre dans l'Union européenne. Mais, heureusement, grâce à son « intercontinentalisation », la firme française compense ailleurs. En Russie, le constructeur tricolore réalise ainsi un superbe parcours, dont tous les rivaux devraient s'inspirer. Alors que le marché russe baisse de 6% sur les sept premiers mois de l'année, Renault poursuit son offensive (+9% à 122.646 unités) avec une part de marché de 8%. C'est la deuxième marque sur le marché. Cocorico. Renault se situe devant les coréens Kia et Hyundai, l'américain Chevrolet et l'allemand Volkswagen.
Explosion des ventes du Duster
Cette croissance est à mettre notamment au crédit du? 4x4 Duster, dont les ventes explosent (+168% sur sept mois, +35% sur le seul mois de juillet). Ce Duster - populaire en Russie pour sa polyvalence, son aptitude à affronter la rigueur hivernale et un réseau routier médiocre, tout en n'étant pas trop cher ? représente désormais 40% des ventes locales du constructeur tricolore. Il est fabriqué dans l'usine moscovite de Renault, qui avait été inaugurée par Louis Schweitzer, ex-PDG du groupe français, le 5 avril 2005, pour produire la Logan. Renault fut l'un des pionniers en Russie parmi les constructeurs étrangers. Les capacités initiales se montaient à 60.000 unités. Elles dépassent les 185.000 unités aujourd'hui. L'usine tourne à plein régime, à 5.800 heures par an, ce qui la fait figurer parmi les plus compétitives du monde.
70% des ventes en version 4x4
Le Duster, dont le prix de base en Russie tourne autour de 11.000 euros, est vendu localement dans des versions plutôt bien équipées, donc plus onéreuses. 70% des volumes se font du reste avec des modèles à quatre roues motrices. Vendu moins cher que les modèles Hyundai et Kia équivalents, le Duster est toutefois plus onéreux que le Chevrolet Niva (ex-Lada). Mais ce dernier a été lancé dans sa première version en? 1976. Le Duster représente aujourd'hui la moitié de la production du site Renault de Moscou, avec un taux d'intégration local de 40%. La Russie est une bonne affaire pour Renault, puisqu'elle génère de solides marges. C'est l'un de ses marchés les plus rentables.
Actionnaire d'Avtovaz
En-dehors de son implantation propre, Renault est actionnaire à hauteur de 25% du numéro un automobile russe, le constructeur Avtovaz (Lada), dont il est en train de prendre pleinement le contrôle avec son allié Nissan. Le site Avtovaz de Togliatti, à un millier de kilomètres au sud de Moscou, a d'ailleurs installé une nouvelle chaîne pour faire des véhicules sur la base de la Logan. Cette chaîne, qui fabrique déjà des Lada et Nissan, doit produire prochainement des véhicules pour le compte de Renault lui-même. Renault accroît ainsi ses capacités sur place. Togliatti va de plus en plus fournir par ailleurs des composants mécaniques à la firme française.
Discussions pour produire des utilitaires Renault négocie en outre pour produire des véhicules utilitaires sur les lignes d'un autre constructeur russe, Zil, connu à l'époque soviétique pour ses longues limousines noires, a indiqué ce jeudi un responsable de l'industriel russe. "Nous menons des négociations, mais il est prématuré de parler d'un accord", a déclaré à l'agence officielle Itar-Tass Igor Koulgan, Directeur de général de MosavtoZil, filiale de Zil chargée de nouer des contrats de production de voitures sur le site en pleine reconversion du constructeur. Igor Koulgan a évoqué une signature "peut-être en septembre".
Renault Master chez Zil
Selon le journal Vedomosti, qui cite des sources industrielles et gouvernementales, Renault, mais aussi Fiat, ont signé avec Zil la semaine dernière "un accord préliminaire" en vue d'un "accord définitif à la fin de l'année". Il s'agit de produire des Renault Master - et Fiat Ducato - à partir du premier trimestre 2014, avec une capacité totale de 50.000 véhicules par an, précise le quotidien. "Les pourparlers avec Zil ne sont pas encore finalisés et il est tôt également pour parler d'éventuels modèles qui pourraient y être produits", a commenté un porte-parole de Renault.

Source La Tribune Alain-Gabriel Verdevoye

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 04:34

Maintenir notre corps à bonne température est notre première dépense d’énergie.

climatiseur

 

Une des raisons de la hausse de l’obésité aux Etats-Unis est la généralisation de la climatisation. Elle permet aux Américains de vivre indépendamment des saisons, de la météo, et des moments de la journée. N’ayant pratiquement plus besoin de s’adapter aux variations du climat, leur métabolisme ralentit, leur consommation de calories baisse… et la graisse s’accumule.

Les désastres de l’air en boîte de conserve

Je participe régulièrement à des congrès qui ont lieu dans des hôtels internationaux : pendant 2 ou 3 jours, nous marinons dans une atmosphère confinée, passant de nos chambres à coucher aux salles de conférence sans mettre le nez dehors.

Les allées et venues se font en ascenseur, les repas se prennent dans le restaurant de l’hôtel. Vous n’arpentez que des moquettes, des salles capitonnées, à la lumière des lampes électriques. Air conditionné oblige, les fenêtres sont verrouillées. La température y est toujours la même.

L’effet sur l’organisme est spectaculaire : après quelques heures déjà, les paupières deviennent lourdes, la tête cotonneuse, les oreilles bourdonnent. Vos mains sont moites, vos pieds gonflent. Vous êtes assailli de crises de bâillement. Vous cherchez à vous ressaisir en passant à table. Mais après deux repas, l’effet s’inverse. Vous êtes écœuré tout en ayant l’impression de ne pas avoir assez mangé. Vous avez soif en même temps que l’impression d’avoir trop bu. Bientôt, toute votre énergie passe dans une lutte désespérée contre le sommeil ; la voix des orateurs, qui vous berce, les présentations au vidéoprojecteur qui se succèdent, vous imposent des efforts surhumains pour rester éveillé. La nuit, par contre, impossible de fermer l’œil.

Au bout de deux jours, le ventre ballonné, la langue chargée, les doigts boudinés, vous n’en pouvez plus de rester assis, ou couché. Vous êtes épuisé de n’avoir rien fait, de ne rien faire. Vous réalisez que cette atmosphère d’air en boîte de conserve est en train de vous tuer à petit feu. Vous vous mettez à rêver de bains dans la mer du Nord, de marches épuisantes, d’être un phoque, un goéland, une soucoupe volante.

Pour être en forme, le corps a en effet besoin d’être fouetté par les éléments ! Bien loin de vous donner le rhume, rien de tel que la pluie, le vent, la boue, le soleil, le froid, le chaud qui alternent, pour vous fortifier, vous donner la santé.

C’est pourquoi une des premières mesures à prendre si vous souhaitez maigrir, est de réactiver votre métabolisme en soumettant votre corps à des variations de température, et de conditions atmosphériques.

Baissez le chauffage en hiver, coupez la climatisation l’été

En plus d’économiser de l’énergie, vous augmenterez le métabolisme de votre corps pour se maintenir à la bonne température, et vous perdrez des kilos en trop, si vous en avez.

La douche écossaise

Pour survivre aux congrès, j’ai pris l’habitude de pratiquer la douche écossaise, c’est-à-dire de m’asperger longuement, matin et soir, d’eau la plus froide possible.

Cette pratique peut paraître brutale, mais on s’y fait très bien à partir du moment où on procède par ordre.

On ne commence pas en serrant les fesses et en prenant une douche glacée au sortir du lit.

D’abord, prenez votre douche comme d’habitude, puis vous montez la température, jusqu’à environ 40 °C, c’est-à-dire la température maximale que l’on puisse supporter sans se brûler.

Après quelques minutes à 40°C, vous avez tellement chaud que vous n’avez qu’une envie : baisser la température pour vous soulager. C’est d’ailleurs le principe du bain nordique, qui consiste à alterner séances de sauna et roulades dans la neige.

Vous baissez la température de votre douche, donc, jusqu’à ce que l’eau soit tiède, fraîche, puis vous remontez la température jusqu’à 40 °C. Dès que vous avez de nouveau trop chaud, vous redescendez la température au maximum, et ainsi de suite pendant une quinzaine de minutes, chaque cycle sous l’eau froide durant moitié moins de temps que celui sous l’eau chaude.

A chaque séance, vous verrez que vous supportez de mieux en mieux l’eau froide, jusqu’à découvrir qu’il est en fait très agréable de se passer de l’eau glacée sur le corps.

C’est une pratique qui détend considérablement le corps et qui le fortifie.

Au bout d’un certain temps, vous vous apercevez d’ailleurs que cela ne vous fait plus grand chose, et vous chercherez à retrouver le plaisir de l’eau bien froide en la passant sur les endroits chauds de votre corps : sur la tête, la nuque, les hanches, l’intérieur des cuisses, c’est-à-dire à où le sang se retire lorsqu’on a froid.

Votre corps ré-apprendra ainsi à auto-réguler sa température.

Excellent pour la circulation

Sous l’eau chaude, artères et veines se dilatent afin de disperser la chaleur plus facilement ;

Sous l’eau froide, elles se contractent pour éviter les pertes de chaleur.

Votre système sanguin retrouve sa capacité d’adaptation, augmente son élasticité. Vous luttez contre la rigidification de vos artères.

Après quelque entraînement, les plus robustes passeront directement à l’eau froide au sortir du lit.

Mais quoi qu’il en soit, vous avez tout intérêt à conclure chaque douche en diminuant la température de l’eau. Le fait est là : nous avons tendance à prendre des douches trop chaudes et à être de moins en moins résistants aux fluctuations de températures. D’où une tendance à gagner du poids, et une certaine fragilité en hiver.

A votre santé !

Votre Serviteur vous a sélectionné deux sites où vous pouvez vous le procurer sur Internet….Mais il y en a d’autres….A vous de les trouver

http://jardinage.twenga.fr/graines-de-nigelle.html#ld

http://ileauxepices.com/epices/45-nigelle.html

Source Santé Nature Innovation Jean-Marc Dupuis

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 18:28

Emploi, économie, croissance, start-up... 6 raisons de croire en l'avenir de la France

Fremissement du redressement economique

 

A en croire les sondages, les Français sont plus déprimés que jamais. Pourtant certains signaux montrent que l'économie du pays se redresse... un peu. Et si Hollande avait raison ?

Nouveau membre du club très fermé des 10 Français les plus riches, Xavier Niel symbolise cette France qui refuse de sombrer dans le pessimisme. (SIPA)

Rien ne va plus. Les sondages se suivent et le martèlent avec l’assurance de jeunes tambours : les Français sont déprimés. Le 23 juillet, trois instituts le confirmaient encore. Selon Nielsen, "92 % des consommateurs ont le sentiment que le pays est en récession". Même chiffre pour l’Eurobaromètre, qui note que 92% des Français estiment que la situation de l’économie française est "mauvaise", quand le Economic Pulse of the World d’Ipsos remarquait, lui, que seuls 5% d’entre eux "pensent que la situation économique actuelle de leur pays est bonne".

Bref, le moral n’est pas remonté avec les températures. Avec un rien d’optimisme, pourtant, on pourrait relever quelques motifs de réjouissance. D’abord, les Français sont plutôt lucides. Avec un chômage à près de 11%, des pauvres toujours plus nombreux et plus pauvres qui représentent aujourd’hui 14,1% de la population, difficile de parler de bonne santé économique. En même temps et à leur habitude, si nos compatriotes s’affirment de plus en plus inquiets pour le pays, ils sont 24% ce trimestre à considérer que leurs finances personnelles vont mieux contre 20% précédemment. Sentiraient-ils comme un petit frémissement ?

"La reprise, elle est là, assurait François Hollande le 14 juillet. Il y a une production industrielle qui repart. La consommation, elle, connait une petite reprise. Les embauches commencent à progresser… » Prophétie auto-réalisatrice du Président de la République ? « C’est très léger, » modérait-il. Suffisamment pour envisager la fin de la dépression ? En tous cas, si rien ne va plus, les jeux ne sont pas faits. Arbitrairement, nous avons choisi six raisons d’arrêter de désespérer, sinon « d’y croire encore ». 

1 -  Des usines qui n'ont jamais autant produit depuis début 2012

Selon l’indice PMI (Purchasing manager’s index) de Markit Economics, paru mercredi 24 juillet et prenant en compte des chiffres de juin et juillet, "la production manufacturière, […] affiche sa plus forte hausse depuis 17 mois" et retrouve la croissance. De quoi permettre à l’activité globale française d’enregistrer son plus faible repli depuis le début de la période de contraction entamée en mars 2012.

De son côté, "l’activité du secteur des services enregistre sa plus faible contraction depuis 11 mois", c’est-à-dire qu’elle baisse toujours, mais beaucoup moins. De la même façon, l’emploi se contracte dans les deux secteurs, enregistrant toutefois son plus faible repli depuis avril 2012.

L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie manufacturière de l’Insee, sorti la veille, confirme que le moral des industriels poursuit sa progression en juillet : leur score atteint l’indice 95 contre 93 en juin.

2 – Des offres d'emploi plus nombreuses pour les cadres 

Pour la première fois depuis un an, les prévisions de recrutement des cadres repartent à la hausse. Selon l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), 49% des entreprises interrogées en juin prévoient de recruter au moins un cadre au cours du trimestre, contre 46% un an plus tôt.

3 – Des start-ups qui cartonnent

Rachats, partenariats ou conquête du monde, les jeunes entreprises de l’Hexagone font parler d’elles et en bien. Trois exemples parmi des centaines : Neolane, spécialiste du marketing en ligne, a été rachetée par l’américain Adobe en juin. Sculpteo, reine de l’impression 3D et de la personnalisation, vient de signer un accord avec eBay. L’ancien empereur des enchères reconverti dans le prix fixe a lancé vendredi 12 juillet une nouvelle application où Sculpteo – en compagnie d’une entreprise américaine et une autre canadienne- va pouvoir fournir des coques et des bijoux personnalisés aux clients de l’américain.

De son côté, Criteo est devenu en huit ans le leader mondial de la publicité en ligne grâce à ses mathématiciens et autres scientifiques capables d’utiliser au mieux le fameux big data (toutes les traces que vous laissez sur l’internet).

4 – Un taux de création d'entreprises 4 fois supérieur à la moyenne du G7

Incroyable pour certains, mais la France est un pays d’entrepreneurs. Son taux de création d’entreprise est quatre fois supérieur à la moyenne du G7, affirme l’étude de RSM, réseau mondial de cabinets indépendants d’audit et de conseil, sortie le 23 juillet. De 2007 à 2011, l’Hexagone a enregistré une création nette de 562.000 entreprises, soit un taux de croissance annuel moyen de 4,5%. Alors que l’ensemble Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et Etats-Unis a enregistré une création nette de 846.000 entreprises (taux de croissance annuel moyen de 0,8%).

Selon l’APCE (Agence pour la création d’entreprise), si l’année 2011 a vu une diminution du nombre de création, 2012 n’a pas confirmé la baisse et depuis mai 2013, les créations sont à nouveau à la hausse. L’année dernière, plus de la moitié des nouvelles entreprises appartenaient à des autoentrepreneurs et leur nombre augmente encore cette année. Un statut à protéger, améliorer, encourager? En tous cas, comme l’affirme Xavier Niel : "je suis né dans un pays où on peut devenir entrepreneur et riche". 

5- Une nouvelle génération de patrons qui s’impose

L’arrivée de Xavier Niel, le fondateur de Free, dans le top 10 de notre classement des fortunes professionnelles est le parfait symbole de l’établissement d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et d’investisseurs. Avec lui, Internet et les nouvelles technologies bousculent la vieille économie. Les Jacques-Antoine Granjon  (Vente-privée), Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Marc Simoncini (serial-entrepreneur de Meetic à Sensee et investisseur), etc. commence à mieux faire entendre leur voix. L’establishment n’est pas leur tasse de thé et ils n’hésitent pas à bouleverser les codes en créant une école, par exemple.

Avec l’entrée de Gemalto au Cac 40 fin décembre 2012, les nouvelles technologies font enfin leur entrée en Bourse. Le leader mondial de la carte à puce, spécialiste de la sécurité numérique, sera-t-il le cheval de Troie de la nouvelle économie?

6 – Paris ne fait pas rêver que les touristes

Les parisiens râlent ? Visiblement, Kanye West, le rappeur, producteur et styliste américain n’en a que faire. Il veut absolument s’installer à Paris. C’est en tous cas ce que nous assurent les magazines people. Celui qui se qualifie de "Messie du hip hop" aime travailler avec les Frenchies. Il vient de sortir une collection "capsule" (en série limitée) avec APC après avoir sortie une collection de foulards (toujours en vente) avec le fameux duo de graphistes M/M Paris. 

Il n’est pas la seule star à rêver de la capitale : l’actrice Scarlett Johansson a annoncé dans le premier Vanity Fair français sa volonté de s’installer en France. Elle est amoureuse d’un Français, Romain Dauriac un ancien rédacteur en chef du magazine Clark (graphisme, musique et skateboard). Bientôt un mariage ? Les deux démentent alors que, le week-end du 14 juillet, l’actrice Hall Berry (X-Men, Meurt un autre jour) a convolé en juste noce avec l’acteur Olivier Martinez.

Vous en voulez encore ? Le duo électro des Daft Punk fait danser toute la planète cette été et la styliste Sophie Theallet habille Michèle Obama…

A suivre…

Source Clallenges.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 15:32

La Banque de France a revu à la hausse sa prévision, soulignant le rebond de la production industrielle et le renforcement de la demande étrangère.

crise.jpg

 

La Banque de France a revu à la hausse sa prévision de croissance pour le 2ème trimestre à 0,2% au lieu de 0,1%. (SuperStock - Sipa)

La Banque de France (BdF) a révisé lundi 8 juillet à la hausse sa prévision de croissance pour l'économie française au deuxième trimestre, à 0,2%, dans sa troisième et dernière estimation.

Dans ses deux précédentes prévisions, elle tablait sur une croissance limitée à 0,1%. L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui dévoilera mi-août les chiffres de la croissance enregistrée au printemps, s'attend également à une progression de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) par rapport au premier trimestre.

Si ces prévisions se confirment, la France serait alors sortie de récession, après un recul de l'activité de 0,2% au dernier trimestre de 2012 ainsi qu'au premier de 2013.

Pas de tour de vis budgétaire supplémentaire

Mais ce timide rebond ne devrait pas empêcher une année sans croissance: l'Insee estime que la France sera en légère récession de 0,1% sur l'ensemble de 2013, quand le gouvernement table officiellement sur une petite progression du PIB de 0,1% mais n'exclut pas de revoir ses ambitions à la baisse en septembre.

Quoi qu'il en soit, l'exécutif, avec l'aval de ses partenaires européens, a d'ores et déjà prévenu qu'il ne donnerait pas de tour de vis budgétaire supplémentaire cette année si la conjoncture économique devait s'avérer plus mauvaise que prévu, bien décidé à profiter du délai concédé par Bruxelles pour ramener le déficit public de la France sous la barre de 3% du PIB, en 2015 plutôt qu'en 2013.

Production industrielle en hausse

L'enquête de conjoncture de la Banque de France publiée lundi fait apparaître un rebond de la production industrielle en juin, qui concerne la plupart des secteurs mais en particulier le matériel de transport hors automobile et la pharmacie.

"Le rythme des entrées des commandes augmente du fait d'un renforcement de la demande étrangère", note la BdF dans un communiqué, même si les carnets sont encore jugés "insuffisants". Surtout, les chefs d'entreprise interrogés prévoient une poursuite de la hausse de l'activité en juillet.

Dans les services, l'activité progresse très légèrement, la hausse du travail temporaire et des services informatiques l'emportant sur le recul du transport, de l'hébergement-restauration et des services aux ménages. Mais un rebond plus marqué est attendu en mai par les patrons du secteur.

So urce Challenges AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 08:49

Le pétrole américain va bouleverser le marché mondial (AIE)

La ruee vers l’or noir aux USA

  

La hausse de l’offre de pétrole nord-américain va bouleverser le marché mondial, estime l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) dans son dernier rapport sur l’évolution du marché du pétrole à moyen terme, présenté en marge du sommet international « Platts » à Londres.

Pétrole brut léger, pétrole de schiste et sables bitumineux canadiens

La hausse de l’offre mondiale est principalement liée à l’exploitation de nouveaux gisements nord-américains : pétrole brut léger, pétrole de schiste, pétrole issu des sables bitumineux canadiens. La hausse de la production des États-Unis au quatrième trimestre 2012 fut la plus importante enregistrée dans un pays n’appartenant pas à l’OPEP depuis 1994.

Une tendance qui devrait s’inscrire dans la durée. Le rapport prévoit une croissance de la production de pétrole sur le continent nord-américain de 3,9 millions de barils par jour (mbj) entre 2012 et 2018.

En revanche, l’AIE ne croit pas à l’hypothèse d’un développement rapide de l’exploitation du pétrole de schiste en dehors de l’Amérique du nord, d’autant plus que l’émergence de technologies avancées devrait permettre l’augmentation de la production des champs conventionnels déjà à maturité. Les investissements dans les zones où la rentabilité de l’exploitation n’est pas assurée seront donc limités.

« Un marché soulagé »

Selon la directrice de l’AIE, Maria van der Hoeven, l’augmentation de l’offre et la réévaluation générale des réserves vont permettre de « soulager un marché qui était relativement tendu depuis plusieurs années ».

Au plan mondial, l’AIE table sur une augmentation de la production de 8,4 mbj sur la période 2012-2018. Dans le même temps, la croissance de la demande sera moins  rapide (augmentation de 6,9 mbj entre 2012 et 2018).

Une tendance qui pourrait déboucher sur une baisse du cours du pétrole, alors que le prix du baril est aujourd’hui très élevé (prix moyen de 111,7 dollars par baril en 2012).

Vers un bouleversement mondial ?

Selon l’AIE, la hausse de la production en Amérique du Nord va bouleverser le marché mondial du pétrole. Les grands groupes seront amenés à revoir leurs investissements stratégiques globaux.

La façon dont le pétrole est transporté, raffiné et stocké est également amenée à changer étant donné que les zones de production (hausse de la part de l’Amérique du Nord) et de consommation (pour la première fois ce trimestre, la demande des pays hors OCDE est plus importante que celle des pays de l’OCDE) évoluent.

Ainsi, l’AIE prévoit une croissance de la capacité de raffinage mondiale de 9,5 mbj entre 2012 et 2018, portée notamment par le développement de la Chine et du Moyen-Orient.

Source Source lenergieenquestions.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 05:31

PSA vend désormais plus de voitures en Chine qu'en France

Peugeot_408.jpg

 

Le constructeur automobile compte faire progresser ses ventes dans l'empire du Milieu de 2 La Peugeot 408 lors de son lancement à Pékin. La Chine est devenue le premier marché automobile de PSA devant la France, les ventes de voitures particulières dans l'Empire du Milieu ayant progressé de 31% au premier trimestre à 142.000 unités quand elles chutaient de 19% dans l'Hexagone à 124.370 véhicules. (c) Reuters

SUR LE MÊME SUJET

Immatriculations en Europe : PSA chute, Dacia sauve Renault

Les salariés de PSA Peugeot-Citroën invités à travailler plus

PSA Peugeot Citroën veut augmenter ses ventes de 26% en Chine cette année, a indiqué jeudi 18 avril son directeur pour l'Asie, Grégoire Olivier, qui a fait savoir que le constructeur automobile français a revu ses plans de lancement de marque spécifique pour ce pays.

"Notre objectif est de 557.000 (ventes ndlr) cette année", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec des journalistes avant l'ouverture samedi du salon automobile de Shanghai. PSA a connu un bon début d'année grâce aux lancements de nouveaux modèles, la Peugeot 3008 et la Citroën C4L.

L'an dernier, il en a écoulé 442.000, avec une part de marché de 3,5%.

Au premier trimestre, la Chine est par ailleurs devenue le premier marché automobile de PSA devant la France, les ventes de voitures particulières dans l'Empire du Milieu ayant progressé de 31% à 142.000 unités quand elles chutaient de 19% dans l'Hexagone à 124.370 véhicules, selon les chiffres dévoilés par Les Echos.

Rentabilité élevée

PSA, qui perd de l'argent en Europe, son principal marché, connaît en revanche un taux de rentabilité élevé en Chine, de l'ordre de 7% au premier trimestre, a souligné Grégoire Olivier.

Le groupe y est présent via deux coentreprises avec des chinois, DPCA avec Dongfeng et Capsa avec Changan. La première va de nouveau verser un dividende cette année à PSA, d'environ 100 millions d'euros, a-t-il fait savoir.

Grégoire Olivier, qui siège au directoire, a confirmé l'objectif d'atteindre 5% de part de marché avec DPCA en 2015, se disant même "très confiant".

Atteindre 8% de parts de marché

A plus longue échéance, 2020, le constructeur français visait 8%. Ceci comprenait 3% pour sa deuxième coentreprise, Capsa, qui commence à produire localement des modèles de la ligne DS et qui devait aussi avoir une marque propre chinoise conformément aux desiderata du gouvernement chinois.

Mais ce schéma a changé, a expliqué Grégoire Olivier. "Nous avons négocié chez DPCA et chez Capsa" pour éviter de lancer de telles marques et de devoir mettre sur pied des réseaux de vente dédiés, ce qui coûte cher.

"DPCA va développer et fabriquer deux modèles qui seront vendus à Dongfeng" que ce dernier écoulera dans son réseau sous sa marque locale et Capsa assemblera une petite voiture électrique avec une technologie apportée par Changan, a-t-il détaillé.

Un hybride essence pour la Chine ?

Le gouvernement chinois demande en effet aux constructeurs de produire des véhicules dits "propres" pour faire face aux problèmes de pollution atmosphérique. PSA réfléchit d'ailleurs à "un hybride essence" pour la Chine et prendra une décision au 2e semestre, selon Grégoire Olivier.

Le constructeur français se lance sur le segment "premium" en Chine avec sa gamme DS, vendue dans un réseau de concessions propres et sans le logo Citroën. Il importe actuellement les DS3, DS4 et DS5 de France. "On lancera vers octobre la DS produite localement", a rappelé le directeur général de la marque DS en Chine, Arnaud Ribault.

Viendront ensuite une voiture de taille moyenne avec un coffre apparent (dite "tricorps) et un SUV, puis en 2015 un modèle avec un coffre à hayon (dit "bicorps") et une grande berline.

PSA espère vendre 200.000 DS en Chine en 2015, ce qui ferait de ce pays un des principaux débouchés pour cette gamme.

GM mise aussi sur la Chine

Le constructeur français n'est d'ailleurs pas le seul à miser sur le marché chinois.Ce dernier, déjà le premier du monde, devrait peser entre 30 et 35 millions de véhicules par an en 2022, a ainsi estimé le président pour la Chine du groupe américain General Motors, Bob Socia. 

Pour profiter de cette croissance, le groupe GM, qui compte sept marques, va introduire cette année en Chine 17 modèles nouveaux ou nouvelles versions de modèles déjà existants, a-t-il indiqué.

6% cette année pour dépasser les 550.000 unités écoulées.

Source Challenges.fr AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 02:40

Economie - La Banque mondiale sanctionne lourdement SNC-Lavalin pour corruption

SNC Lavallin

 

La Banque mondiale a annoncé mercredi la radiation de la compagnie canadienne SNC-Lavalin Inc et de ses filiales, pour une période de 10 ans, de tous les projets co-financés par cette institution financière internationale, et ce, pour raison de corruption dans la réalisation de projets en Asie.

Selon la BM, qui fait de la lutte contre la corruption une de ses principales actions, ‘‘la durée de la sanction prise contre SNC Lavalin est la plus longue jamais prise par la Banque mondiale’’ contre une firme impliquée dans des affaires de corruption.

SNC-Lavalin Inc. est une filiale du groupe canadien SNC-Lavalin Group dont elle représente plus de 60% de son activité, précise-t-elle.

Dans les détails, l’institution de Bretton Woods souligne que ‘‘la radiation de SNC-Lavalin Inc., ainsi que plus d’une centaine de ses filiales, pour une période de 10 ans, s’explique par l’inconduite de cette entreprise dans le cadre d’un projet de pont polyvalent au Bangladesh, ainsi que par son inconduite dans une autre projet financé par la Banque mondiale’’.

A ce propos, elle précise que les actes commis par SNC-Lavalin portent sur ‘‘le versement de pots de vin et sur de fausses déclarations lors des soumissions pour des contrats financés par la Banque mondiale, et ce, en violation des directives de passation des marchés de la Banque mondiale’’.

La BM ajoute que cette exclusion fait partie d’un accord de règlement négocié entre elle et le Groupe SNC-Lavalin ‘‘suite à une enquête de la Banque mondiale sur des allégations de corruption impliquant SNC-Lavalin Inc. et des responsables au Bangladesh’’.

Selon cet accord, le Groupe SNC-Lavalin et ses filiales ’’s’engagent à coopérer avec la vice-présidence de l’Intégrité de la Banque mondiale et à continuer à améliorer leur programme de conformité interne’’.

Alors que l’enquête était en cours au Bangladesh, ‘‘la vice-présidence de la Banque mondiale chargée de l’Intégrité a aussi appris que des actes d’inconduite ont été commis par SNC-Lavalin Inc. dans des projets d’électrification rurale financées par la Banque mondiale au Cambodge’’.

Pour le vice-président de l’Intégrité de la BM, Leonard McCarthy, ces décisions de la Banque mondiale ‘‘témoignent de l’action collective contre la corruption dans le monde’’.

« Une fois que nous avons eu la preuve de la faute commise par cette société, nous avons renvoyé l’affaire à la Gendarmerie royale du Canada, tandis que la Banque mondiale a achevé son enquête.

A l’avenir, j’espère que l’engagement de SNC-Lavalin en vertu de cet accord de règlement négocié avec la BM constituera une action significative pour dissuader les risques de fraude et de corruption dans des projets de développement », a poursuivi ce haut responsable.

L’exclusion de SNC-Lavalin Inc. se traduira également par l’exclusion croisée par d’autres banques multilatérales de développement (Banque africaine de développement, Banque asiatique de développement), et ce, en application de l’accord de reconnaissance mutuelle des mesures d’exclusion signé en avril 2010 pour lutter contre la corruption entre la BM et ces banques multilatérales.

Il est à rappeler que la vice-présidence de l’Intégrité de la Banque mondiale est chargée de prévenir, de dissuader et d’enquêter sur les allégations de fraude, de collusion et de corruption dans les projets financés par cette institution financière mondiale.

Source APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0