Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 23:00

 Sandrine ma Fille …un Phénomène tout de même

Joyeux anniversaire en ce premier mai 2008
Grosses bises ma fille.... 
 
 

Ma fille Sandrine est née le 1er mai 1969 à Toulouse Ancely…elle est née donc sous le signe du Taureau Elève de l’école primaire d’Ancely puis du CES Mermoz, elle terminera ses études au Lycée Hélène Boucher, puis à l’Institution de Sainte Marie de Nevers. 

 Elle ne fut pas intéressée par des études supérieures… Il faut dire qu’elle avait le sport en tête et avait des difficultés à marier le sport et les études.  Très jeune, en effet, elle fût attirée par le Judo où elle eut d’‘assez bons résultats, mais une Scoliose lui interdit de pratiquer ce sport et ce dès l’âge de 10 ans. Elle dût porter un corset ( amovible heureusement) pendant plus de deux ans.   

Son père, votre Serviteur,  en profitera pour la propulser dans le bain de la natation….elle s’adaptera très vite et devint une nageuse très convenable, « tous styles » très remarquée…. Mais aligner des longueurs de bassin n’était pas sa tasse de thé…et elle essaiera de faire autre chose…  

Très jeune déjà elle « titillait » le ballon de football avec ses frères et très tôt donc, dès l’ âge de 10 ans (quand elle pouvait se débarrasser de son corset…), elle s’inscrivit dans un club  de Football, dès qu’elle en mesure de le faire…  

Dès 10 ans, elle jouait donc déjà ( avec les garçons) à l’AS PTT de Colomiers prés de Toulouse, puis deux ans après, dès qu’elle ne fût plus en âge de jouer avec les garçons, elle s’inscrivit à l’Equipe Féminine de Colomiers dont l’équipe fanion était le club phare de la région en matière de Football Féminin  

Un an plus tard le « TOAC » (le club du CE de l’Aérospatiale) « démarrait » une section Féminine au plus bas niveau et déjà elle jouait avec les « Grandes » dans l’équipe première du TOAC.   

L’ascension fut fulgurante.. Les victoires succédaient aux victoires, et, elle commencèrent à gravir tous les échelons de la hiérarchie du Football Féminin Régional sans connaître la moindre défaite.   

Une année même, elles eurent une dérogation pour « sauter » une division… Et elles se trouverons très rapidement : Club fanion du Football féminin régional Aux portes de la première division national 1, ( L’équivalent de notre ligue 1 actuelle en Football Masculin).   

Jean – Claude Bonnet officiait alors au poste d’Entraîneur ; il était réputé pour avoir la voix forte….les filles grimaçaient, mais les résultats étaient là. 

Elles furent 4 fois Championnes de France d’affilée, et eurent le droit de disputer la coupe d’Europe des clubs Champions, où elles échoueront par deux fois en demi finale puis quart de finale.  

Entre – temps Sandrine s’était mariée ; elle avait un emploi dans la Police Municipale de Cornebarrieu; elle est maintenant responsable de la police municipale....Avouez que pour un père qui n'a pas de sympathie particulière pour la police c'est un comble...Enfin la police municipale a pour vocationd'aider sans faire dans une repressionn excessive.... 

Olivier son époux n’appréciait guère le football et encore moins le Football Féminin…Une blessure à la cheville vint couronner tout cela et Sandrine dut arrêter le « foot ».. Elle continue à frapper dans la balle chaque fois que l’occasion s’en présente.   

Quant au TOAC il eut quelques difficultés de trésorerie…        ( pourtant ce n’est pas dû à ce que touchaient les Joueuses*voir nota ci-dessous). Dans ces cas là,  c’est toujours l’entraîneur qui trinque et Bonnet dût s’en aller ….Depuis qu’il est parti, en effet le club a été pris en main par le « Toulouse Football Club » - TFC , avec des ressources nettement supérieures….  

Toulouse brille peut être en Rugby mais pas en « Foot » ….Bonjour les dégâts

Quant à ma fille, elle a du se reconvertir au cross (10, 20 km, voire marathon...!!), la natation…elle commence à prendre des ans et un brin de natation ne lui ferait pas de mal….Elle a conservé l’esprit de Compétition ; elle a une fille Maïlis et un fils Lény adorables et je pense qu’elle apprécie son père, combien même il n’est pas le père traditionnel que peut être elle aurait aimé avoir…et c’est au moins réciproque…C’est normal puisque Œdipe et Freud se sont associés pour le faire et le dire… 
 
 

Je pense que Sandrine file le parfait amour avec Olivier qui est le plus adorable des gendres…Elle est Responsable de la Police de Cornebarieu  et tout semble baigner pour elle….   

Voilà je vous ai présenté ma fille cadette.. Je ferai le tour de la famille car il y a du bien, voire de l’Insolite dans chacun de nous…. 
 

·          Nota : à titre d’exemple je vous citerai le cas de N…. , 50 fois Internationale qui faisaient 4 fois par semaine l’Aller-Retour Albi-Toulouse ( 3 entraînements + le match du dimanche ) et ne touchait que 250 FF par match auquel venaient s’ajouter 250 FF en cas de victoire) …j’ai dit FF et non pas Euros.. soit Frais de voiture mini 4000 FF par mois…solde négatif mini annuel 20000 FF. Il faut vraiment avoir la foi….


Et encore 

Joyeux anniversaire ma fille....!!! 

 

  

Papa, Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 00:00

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère  ou de ta mère?

A ma tante Antoinette Angelotti d'Arzew, qui n'a que très peu vécu malgré un âge avancé.

Toujours dans son trou que ce soit à Arzew ou à Lyon, à s'occuper de la famille...Elle voudrait tout voir; l'âge est là....et elle se permet bien des petites fantaisies par esprit de curiosité...

Que veux tu me dit-elle, je ne suis jamais sortie.... Il me faudra aller la voir sous peu.

Je t'embrasse ma chère tante

En attendant, elle m'a fauit parvenir par l'intermédiaire de ma cousine sa fille, le texte suivant:


Le Tablier de Crand Mère 


Le principal usage du tablier de Grand'mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :
Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau;
Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.
Depuis Le poulailler, le tablier servait à transporter les œufs,les poussins à réanimer, et parfois les œufs fêlés qui finissaient dans Le fourneau.
Quand Des visiteurs arrivaient, Le tablier servait d' abri à des enfants timides; et quand Le temps était frais, Grand'mère s' en emmitouflait les bras.
Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois.
C'est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.
Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes. 
Après que les petits pois aient été récoltés venait le tour des choux.
En fin de saison Il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l' arbre.
Quand Des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c' était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.
A l' heure de servir le repas, Grand'mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes au champ savaient aussitôt qu 'ils devaient passer à table.
Grand'mère l' utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur Le rebord de la fenêtre pour qu' 'elle refroidisse, tandis que, de nos jours, sa petite fille la pose là pour décongeler.
Il faudra de bien longues années avant que quelqu'un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.

De la part de ma tante Antoinette, d’Arzew, la dernière qu’il me reste et que j’embrasse

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 00:00

 Sandrine ma Fille …un Phénomène tout de même

 

 

 

Ma fille Sandrine est née le 1er mai 1969 à Toulouse Ancely…elle est née donc sous le signe du Taureau Elève de l’école primaire d’Ancely puis du CES Mermoz, elle terminera ses études au Lycée Hélène Boucher, puis à l’Institution de Sainte Marie de Nevers. 

 

Elle ne fut pas intéressée par des études supérieures… Il faut dire qu’elle avait le sport en tête et avait des difficultés à marier le sport et les études. 

 

Très jeune, en effet, elle fût attirée par le Judo où elle eut d’‘assez bons résultats, mais une Scoliose lui interdit de pratiquer ce sport et ce dès l’âge de 10 ans. Elle dût porter un corset ( amovible heureusement) pendant plus de deux ans. 

 

Son père, votre Serviteur,  en profitera pour la propulser dans le bain de la natation….elle s’adaptera très vite et devint une nageuse très convenable, « tous styles » très remarquée…. Mais aligner des longueurs de bassin n’était pas sa tasse de thé…et elle essaiera de faire autre chose…

 

Très jeune déjà elle « titillait » le ballon de football avec ses frères et très tôt donc, dès l’ âge de 10 ans (quand elle pouvait se débarrasser de son corset…), elle s’inscrivit dans un club  de Football, dès qu’elle en mesure de le faire…

 

Dès 10 ans, elle jouait donc déjà ( avec les garçons) à l’AS PTT de Colomiers prés de Toulouse, puis deux ans après, dès qu’elle ne fût plus en âge de jouer avec les garçons, elle s’inscrivit à l’Equipe Féminine de Colomiers dont l’équipe fanion était le club phare de la région en matière de Football Féminin  

 

Un an plus tard le « TOAC » (le club du CE de l’Aérospatiale) « démarrait » une section Féminine au plus bas niveau et déjà elle jouait avec les « Grandes » dans l’équipe première du TOAC. 

 

L’ascension fut fulgurante.. Les victoires succédaient aux victoires, et, elle commencèrent à gravir tous les échelons de la hiérarchie du Football Féminin Régional sans connaître la moindre défaite. 

 

Une année même, elles eurent une dérogation pour « sauter » une division… Et elles se trouverons très rapidement : Club fanion du Football féminin régional Aux portes de la première division national 1, ( L’équivalent de notre ligue 1 actuelle en Football Masculin). 

 

Jean – Claude Bonnet officiait alors au poste d’Entraîneur ; il était réputé pour avoir la voix forte….les filles grimaçaient, mais les résultats étaient là. 

 

Elles furent 4 fois Championnes de France d’affilée, et eurent le droit de disputer la coupe d’Europe des clubs Champions, où elles échoueront par deux fois en demi finale puis quart de finale. 

 

Entre – temps Sandrine s’était mariée ; elle avait un emploi dans la Police Municipale de Cornebarrieu. 

 

Olivier son époux n’appréciait guère le football et encore moins le Football Féminin…Une blessure à la cheville vint couronner tout cela et Sandrine dut arrêter le « foot ».. Elle continue à frapper dans la balle chaque fois que l’occasion s’en présente. 

 

Quant au TOAC il eut quelques difficultés de trésorerie…        ( pourtant ce n’est pas dû à ce que touchaient les Joueuses*voir nota ci-dessous). Dans ces cas là,  c’est toujours l’entraîneur qui trinque et Bonnet dût s’en aller ….Depuis qu’il est parti, en effet le club a été pris en main par le « Toulouse Football Club » - TFC , avec des ressources nettement supérieures….

 

Toulouse brille peut être en Rugby mais pas en « Foot » ….Depuis le « TFC  » végète à la troisième place du Championnat …Plus dure sera la chute …La Foi est partie avec JC Bonnet… 

 

Quant à ma fille, elle a du se reconvertir au cross (10 et 20 km), la natation…elle commence à prendre des ans et un brin de natation ne lui ferait pas de mal….Elle a conservé l’esprit de Compétition ; elle a une fille Maïlis et un fils Lény adorables et je pense qu’elle apprécie son père, combien même il n’est pas le père traditionnel que peut être elle aurait aimé avoir…et c’est au moins réciproque…C’est normal puisque Œdipe et Freud se sont associés pour le faire et le dire… 

 

Je pense que Sandrine file le parfait amour avec Olivier qui est le plus adorable des gendres…Elle est Responsable de la Police de Cornebarieu  et tout semble baigner pour elle…. 

 

Voilà je vous ai présenté ma fille cadette.. Je ferai le tour de la famille car il y a du bien, voire de l’Insolite dans chacun de nous….

 

 

 

·          Nota : à titre d’exemple je vous citerai le cas de N…. , 50 fois Internationale qui faisaient 4 fois par semaine l’Aller-Retour Albi-Toulouse ( 3 entraînements + le match du dimanche ) et ne touchait que 250 FF par match auquel venaient s’ajouter 250 FF en cas de victoire) …j’ai dit FF et non pas Euros.. soit Frais de voiture mini 4000 FF par mois…solde négatif mini annuel 20000 FF. Il faut vraiment avoir la foi….

 

 

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 00:00

 

    

 

  

 20 mars 1989….17 ans déjà que tu nous

a quittés

 

     

 

 Maman est née à Arzew, le 10 mai 1910..Après une vie laborieuse, toujours disponible pour aider ses frères,

 

 

 

ses enfants, ses petits enfants, elle nous a quittés le

20 mars 1989.  

Elle repose au cimetière de Vèbre en Ariège, au

caveau de la Famille Thoa

 Si vous passer par là, allez donc la saluer 

   

 

 

 

 

Maman, tu nous a quitté aux premières heures du Printemps 89…sans faire la  révolution, ta révolution tu

 l’as toujours faite dans l’ombre à aider ton prochain…Dès l’âge de huit ans tu étais au four et au moulin pour combler le vide que vous avait laissé de départ de Grand-Mère emportée par la Grippe Espagnole en 1918… Et oui, tu étais l’aînée d’une famille de 8 enfants. 

 Tante Marie, plus âgée pourtant de onze ans, était déjà partie à la capitale pour se marier très jeune et tu étais la seule disponible…Alors, tu a pris soin de tes frères,

 

 

 

 

 comme le ferait une mère ….à te lever très tôt et t’occuper du quotidien si difficile à l’époque car vous n’étiez pas riches. Grand Père était bien là mais il avait aussi ses occupations quotidiennes.. Plus tard tu t’es mariée et tu trimeras encore pour assurer l’éducation de tes enfants puisque Papa nous a quittés le 24 avril 1954, alors que je n’avais pas douze ans. Toute te vie, tu l’auras donc passée à trimer. Il t’a fallu mener une vie exemplaire . Tu as veillé ensuite à tes enfants puis plus tard à tes petits enfants, lorsque nous n’étions pas disponibles. 

Pour tout cela, Maman je voudrais te rendre hommage.

 - Pour tout l’amour que tu as donné,

 - Pour toute l’aide que tu as apportée sans compter,

 - Pour ta gentillesse…

 Je te dis Merci…..   

 

 

 

 

 

 

 

 

Tant Papa que Toi, je n’ai guère eu le temps de vous savourer et ceci je le regrette profondément....

   

 

 

  

 

 

  

 

 

Que Dieu garde vos âmes….Vous serez tous deux dans

 mon cœur à jamais…  

 

 

 

Ton fils Henri….

  

 

 

  

   

Marquerite Thoa, née Angelotti, née le 10 mai 1910 à Arzew -Algérie, décédée à Nîmes le 20 mars 1989.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 08:32

 

Nous avons fêté les Huit ans de Pablo….Huit ans déjà. ..Il ne manquait que Philipe et sa famille…  

 

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   

Cela faisait quelque temps que les enfants ne s’étaient pas réunis à la maison, Thierry, Sandrine, leurs conjoints et enfants étaient là.

 J’en était satisfait car la dernière fois que nous, nous étions vus ensembles, nous nous sommes quittés un peu froissées. Votre Serviteur a parfois des principes vis à vis d’autrui…Il est plus indulgent pour soi-même…..Tout un débat… Enfin là, tout était oublié, et l’on fêtait les huit ans de Pablo. Peinture avec Valérie qui se lance dans cet exercice,  et ,  ...Pablo….il est vrai que je lui avais offert un nécessaire complet de peinture ..Il semble aimer cela…

 J’en ai profité pour parler Bricolage avec Olivier, Airbus A380 avec Thierry et de tout avec tout le monde.

 Enzo devait m’emmener un devoir de maths qu’il n’avait pas réussi à résoudre mais il l’a oublié.. Ce n’est que partie remise. Il m’a promis de me faire parvenir l’énoncé par Internet.

 Pablo a soufflé ses bougies…et nous avons terminé un peu avant 23 heures car phase final de mise au point sur A380 était de corvée, puisqu’il était de nuit…Il faut bien le sortir cet A380…Singapour Airlines attend.

 Philippe manquait donc à l’appel, le prochain anniversaire est celui se Mahaut,  le 17 avril ..nous verrons comment arranger cela….

 Ce soir le Grand-Père était le plus heureux.

 Je ne vous propose que quelques photos car le blog ne me permets pas d’y en inclure énormément sans encourir des pénalités….Il me faudra trouver une solution…

 Grosses bise à Tous

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 08:40

 

12 mars 2006

 Joyeux Anniversaire Pablo 

 

 

 Pablo a aujourd'hui huit ans

 Votre Serviteur a trois enfants et six petits enfants, je vous parlerai ultérieurement de ma famille

 

 

Pablo a donc huit ans aujourd'hui, fils de Thierry mon fils aîné. Pablo est le second dans la lignée des petits enfants, qui se succèdent de trois à dix ans d'age. Pablo est l'un des plus coquin de la bande.. Il est vif, voire un peu excité à mon goût. Il parait que le grand père paternel que je suis, l'était également à son âge..alors...

 

 

  

  

 

 

Pablo est un enfants très intelligent; cependant il n'a pas les résultats scolaires que l'on pourrait attendre de lui. Il est tellement dissipé qu'il est dans le collimateur de tous les instituteurs ou des Institutrices qui ont eu pour tâche de parfaire son éducation. 

 

 

 

 

 

 

 

regard en coin de canaille dans un gîte pyrénéen en 2003

 

 

 

 

 

 Je ne pense pas être le grand-père idéal pour lui.. J'irai même jusqu'à dire que je le "rase" parfois.. En effet je suis un non-violent de nature et j'ai horreur de le voir manipuler des épées, des pistolets voire son PC, sur lequel il s'amuse avec des logiciels de guerre, ou l'enjeu consiste toujours à abattre un adversaire.                  

Il est assez résistant . Nous avons fait quelques randonnées ensemble et je n'ai pas eu à le "tirer" ne serait ce que moralement.Il était toujours dans la foulée...

Toutefois Pablo est un enfant très attentif lorsqu'on le soustrait d'un environnement favorisant cet excès d'entrain; il sait dans ces cas là être même charmeur; il est trés apprécié des filles. Mais un enfant ne serait pas un enfant s'il n'avait pas quelques petits travers....

C'est la raison pur laquelle le Grand-père que je suis te dit :

 Je t'aime Pablo et Joyeux anniversaire

 Le Pèlerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0