Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:46

Le FSI pourrait co-investir avec la Libye dans Petroplus

FRANCE-LIBYE-RAFFINERIE-MONTEBOURG-20121110.jpg

 

Paris (Reuters) - Le Fonds souverain libyen envisage d'investir dans le secteur du raffinage en France et le Fonds stratégique d'investissement français pourrait intervenir à ses côtés comme partenaire minoritaire dans des projets rentables, a déclaré le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Dans une interview au Journal du Dimanche, il évoque le cas de la raffinerie en redressement judiciaire Petroplus de Petit-Couronne, en Seine-Maritime, pour laquelle la Libyan Investment Authority vient d'adresser une lettre d'intérêt en vue d'une reprise éventuelle.

Le dossier devrait être évoqué lors d'une visite qu'effectue lundi en Libye Arnaud Montebourg en compagnie du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Prié de dire si une reprise de la raffinerie de Petit-Couronne par la Libye serait une bonne solution, Arnaud Montebourg répond : "Les majors du pétrole se désengagent du sol européen. Mais les pays producteurs ont à l'inverse intérêt à écouler et à faire raffiner leur or noir en Europe et nous avons intérêt à le faire ensemble pour maîtriser toute la chaîne pétrolière."

"Le fonds souverain de l'Etat libyen, Libyan Investment Authority, a exprimé un intérêt pour un éventuel investissement dans nos raffineries, à l'occasion de la procédure de liquidation de Petroplus", poursuit-il.

"Notre Fonds stratégique d'investissement pourrait intervenir à ses côtés comme partenaire minoritaire dans des projets rentables", dit encore Arnaud Montebourg, en indiquant que "cet engagement sur le sol français pourrait également trouver sa réciprocité sur le sol libyen".

Source Yahoo Reuters Yann Le Guernigou, édité par Guy Kerivel

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:44

L’Amour pour sa femme a eu raison de lui lehmann-henri-portrait-de-louis-viii-1187-1226-dit-le-lion-.jpg

 

C

eux-ci attribuent son agonie à une trop longue abstinence sexuelle. D'où le remède. Mais le roi veut rester fidèle à son épouse.

Déflorer une jeune vierge pour combattre la maladie, n'est-ce pas merveilleux ? Qui n'accepterait un tel remède ? Peut-être Laurent Ruquier ou encore Dave... Louis VIII lui aussi refuse, mais pour une autre raison. "Je suis amoureux de ma femme", chantonne-t-il avec Richard Anthony. Cette reine non cocue - ce qui est plutôt rare - s'appelle Blanche de Castille, la mère de Saint Louis.

Pour en revenir à ce merveilleux époux de Louis VIII, surnommé le Lion, il tombe malade à Montpensier, en Auvergne, alors qu'il est en route pour Paris. Le 29 octobre 1226, il est pris de fièvre. Ses intestins se vident sans cesse. Comme beaucoup d'autres soldats avant lui, il est probablement victime de l'épidémie de dysenterie et de fièvre lacustre, même si certains évoquent un empoisonnement. Le 3 novembre, il lui faut s'aliter. Les médecins se consultent. S'ils hésitent à diagnostiquer une simple dysenterie, c'est que le roi s'est mis à délirer. Pas normal. C'est alors qu'ils font le rapprochement avec l'excessive continence du roi. Il ne possède ni favorite ni maîtresse. Il reste entièrement fidèle à Blanche, célèbre pour sa beauté et sa sagesse. Revenant de croisade dans le Languedoc, il a donc été condamné à l'abstinence. Or, au Moyen Âge, la médecine établit un lien entre la fonction sexuelle et l'état psychique. On pense que des troubles nerveux peuvent être déclenchés par une trop longue abstinence. Et non pas l'inverse.

"Ne point commettre de péché mortel"

Pour sauver Louis VIII, ses médecins mettent une jeune vierge dans son lit. Cette curieuse histoire est rapportée par Guillaume de Puilaurent, le chapelain de Raymond VII de Toulouse. "Au retour de la croisade en Albigeois, le roi tomba malade en Auvergne, on disait qu'il pourrait guérir s'il voyait une femme ; son fidèle compagnon Archambaud de Bourbon choisit une belle jeune fille et la fit entrer dans le lit du roi pendant son sommeil ; à son réveil, le roi lui demanda pourquoi elle se trouvait là ; elle répondit qu'elle venait l'aider à le guérir. Le roi la remercia et refusa le remède, pour ne point commettre de péché mortel." Faute d'avoir accepté son remède, Louis VIII meurt le 8 novembre 1226, à seulement 39 ans.

À l'époque, tous n'incriminent pas la fidélité du roi comme responsable de son décès, des rumeurs évoquent un empoisonnement du roi dont le triste responsable serait Thibaud de Champagne, pris d'une vive passion pour Blanche. L'accusation n'est pas vraiment crédible dans la mesure où Thibaud a quitté l'ost royal plusieurs mois avant le décès du roi. Quant à la jeune vierge, elle aurait, dit-on, été envoyée en Californie par le docteur Delajoux...

Rude guerrier

Finalement, Louis VIII n'aura régné que trois ans et trois mois. Malgré une constitution maladive dont son père se moque en le surnommant Homo delicatus ou debilis, c'est un rude guerrier. Il l'a prouvé avant même d'être couronné en mettant la pâtée au roi d'Angleterre Jean sans Terre en 1214 à la Roche-aux-Moines. Dans la foulée, il traverse la Manche, envahit Londres et prend le contrôle du sud du pays. Finalement, il accepte de se retirer contre une forte somme d'argent. Devenu roi, il s'empare des dernières possessions anglaises dans le Sud-Ouest, hormis Bordeaux et la Gascogne, lors d'une campagne magistrale. À Pâques 1226, il chevauche à la tête de 50 000 chevaliers dans la vallée du Rhône pour aller exterminer les cathares du Languedoc. C'est la fameuse croisade des Albigeois. Ça cogne dur. Avignon tombe après trois mois de siège. Dans la foulée, Nîmes, Castres, Carcassonne et Albi se rendent.

Il faudrait pousser l'avantage jusqu'à Toulouse, où Raymond VII s'est réfugié, mais l'épidémie de dysenterie affaiblit les troupes royales. La décision est prise de remettre la prise de Toulouse à l'année suivante. C'est en remontant vers Paris que Louis VIII tombe malade et meurt. Son fils Louis, 12 ans, est aussitôt sacré roi de France sous le nom de Louis IX - surnommé plus tard Saint Louis. Ce n'était pourtant pas le premier enfant du couple royal. Louis VIII et Blanche de Castille (nièce du roi d'Angleterre) se marient en 1200. Ils ont tous les deux 12 ans. Leur première fille naît cinq ans plus tard, mais elle meurt aussitôt. Même sort funeste pour Philippe et les deux jumeaux Alphonse et Jean, qui suivent. Louis n'est que le quatrième fils du couple. Blanche assure la régence avec le titre de baillistre

Source LePoint.fr Frederic Lewino et Gwendoline Dos Santos

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 05:37

Barack Obama est réélu président des Etats-Unis pour un second mandat

obama1

 

Presidentielle américaine – "Four more years ! Four more years !" ("Quatre ans de plus! Quatre ans de plus !") Les militants peuvent désormais clamer comme une certitude le slogan scandé pendant toute la campagne présidentielle américaine.

Mardi 6 novembre, Barack Obama a été réélu pour un second mandat à la tête des Etats-Unis d'Amérique. Il a notamment remporté au moins quatre Etats décisifs.

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:41

Voyager en avion n'a jamais été aussi sûr qu'en 2011

_A380.jpg

 

Malgré un nombre de passagers toujours plus élevé, le transport aérien n'a jamais été aussi sûr dans le monde, avec un taux d'accident en 2011 qui s'avère le plus faible depuis plus d'un demi-siècle.
Plus de 2,8 milliards de voyageurs ont pris l'avion l'an passé et, sur un total de 38 millions de vols, 25 catastrophes ont été dénombrées dans lesquelles 497 passagers et membres d'équipages sont morts, selon un bilan du cabinet britannique Ascend publié mardi.
En 2010, 28 accidents mortels, qui avaient fait 828 victimes, avaient été recensés par le même cabinet.
Avec un ratio d'un seul accident pour 1,52 million de vols, "2011 est l'année la plus sûre" depuis que les statistiques du transport aérien ont commencé après la Seconde guerre mondiale, a déclaré à l'AFP Paul Hayes, directeur d'Ascend.
"La majorité des accidents mortels a concerné de petits opérateurs locaux peu connus en dehors de la région qu'ils desservent", souligne également l'expert.
Ainsi, 83 personnes, dont 79 passagers, sont mortes le 8 juillet dans l'accident d'un Boeing 727-100 de Hewa Bora Airways, compagnie privée congolaise qui transportait 118 personnes, à Kisangani (République démocratique du Congo).
Selon M. Hayes, "les opérations aériennes sont deux fois plus sûres qu'elles ne l'étaient il y a quinze ans".
L'Australie, les Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest sont incontestablement les régions les plus sûres, l'Afrique, l'Amérique Latine et les pays de l'ancienne URSS les moins sûrs. Pour autant, la sécurité aérienne s'améliore partout dans le monde au fil des décennies.
Il faut dire que "la sécurité est la priorité numéro 1 du transport aérien", rappelle un porte-parole de l'Association internationale de l'aviation civile (IATA), représentant 84% du trafic mondial.
Automatisation de plus en plus sophistiquée
"L'objectif est le zéro accident même si on aura du mal à l'atteindre", renchérit Olivier Fainsilber, spécialiste de l'aviation au cabinet Oliver Wyman. Il souligne que la sécurité aérienne passe par le niveau de compétence "extrêmement élevé chez les pilotes, les contrôleurs aériens et les mécaniciens".
De son côté, Didier Bréchemier, spécialiste au cabinet Roland Berger, estime que ces statistiques résultent d'une amélioration de l'ensemble de la chaîne liée à l'information entre l'avion, le pilote et le sol, que l'on peut encore affiner.
"A l'origine, dit-il, le système d'amélioration continue (...) ne concernait que les opérations en vols, ensuite il a été élargi à la maintenance avant de concerner les opérations au sol".
Les experts mettent également en avant les avancées technologiques avec l'automatisation de plus en plus sophistiquée des appareils, à l'instar du système TCAS (Traffic Collision Avoidance System) pour éviter les collisions.
Revers de la médaille: trop d'automatisme peut compromettre l'agilité des pilotes et donc la sécurité des vols, ceux-ci étant moins entraînés à des situations susceptibles d'être corrigées directement par la machine.
L'IATA souligne que les sorties de pistes constituent les accidents les plus fréquents. Aussi les constructeurs développent-ils des systèmes pour alerter les pilotes d'une approche instable avant l'atterrissage.
"La consolidation des compagnies aériennes, avec les grosses qui rachètent les plus petites, peut aussi permettre à des pays qui sont moins matures --en Afrique par exemple-- d'améliorer le retour d'expérience", ajoute M. Bréchemier.
Malgré ces statistiques, l'aérien alimente toujours les fantasmes. "Il y a un décalage infondé entre la psychose vis-à-vis du transport aérien et la réalité statistique", conclut Olivier Fainsilber.

Probablement parce que lorsqu'un accident survient, il est fortement médiatisé, note-t-il.

Source El Watan AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 08:11

France – Un mort et un disparu après des inondations dans le Var

Inondations-dans-le-var.jpg

 

Le corps d'un étudiant emporté par les eaux après un violent orage qui s'est abattu sur Toulon et sa région a été retrouvé vendredi soir, a annoncé la préfecture du Var.

Des recherches sont en cours pour retrouver un deuxième étudiant, porté disparu dans les mêmes circonstances.

Les deux jeunes gens, un garçon et une fille, ont été surpris par la brusque montée des eaux d'un canal pluvial qui traverse l'Université du Sud Toulon-Var, à La Garde.

"Le corps de la victime a été retrouvé vers 19h20. Les recherches se poursuivent pour retrouver la personne disparue", a précisé la préfecture.

Les deux victimes ont été emportées dans une canalisation de 40 centimètres de diamètre située en contrebas du parking de l'université, vendredi vers 15h45. Elles ont été englouties dans le réseau souterrain, qui se déverse huit cent mètres plus loin dans la mer.

Des outils de recherche vidéo ont été utilisés pour explorer la canalisation et d'importants moyens ont été déployés sur la zone avec notamment une équipe de plongeurs et un hélicoptère.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place dans la bibliothèque de l'université.

De nouvelles précipitations sont attendues en cours de nuit sur le Var et le littoral du département voisin des Alpes-Maritimes. La préfecture du Var a fait état d'une douzaine de routes fermées dans le sud-ouest du département.

"Les phénomènes pluvieux et orageux sont localisés et intenses. Les cumuls attendus sont localement de 30 à 50 mm en une ou deux heures", précise-t-elle dans un communiqué.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yann Le Guernigou.

Source Yahoo Actualités Reuters

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 07:00

Elections américaines - Obama vainqueur du 3e débat

Mitt-Romney-et-Barack-Obama-3e-debat.jpg

 

C'était le dernier débat télévisé entre Mitt Romney et Barack Obama, deux semaines avant la présidentielle du 6 novembre. Lundi soir, le président a dominé les échanges sur la politique étrangère, mais Mitt Romney, qui s'est montré calme et posé, n'a pas fait de gaffes et a réussi à souvent ramener les échanges sur la priorité des Américains: l'économie. Promettant de ne «pas diminuer le budget militaire», Mitt Romney a attaqué Barack Obama sur le nombre de navires de la Navy, en déclin depuis la Première Guerre mondiale. Réponse ironique d'Obama: «Nous avons aussi moins de chevaux et de baïonnettes qu'en 1917.» Mais sur le fond, les candidats ont peu de désaccords. Tous deux viendraient au secours d'Israël en cas d'attaque, veulent empêcher l'Iran de devenir une puissance nucléaire, chasser Bachar Al-Assad sans envoyer de soldats américains en Syrie, continuer le dialogue avec le Pakistan et forcer Pékin à « jouer avec les mêmes règles économiques que tout le monde». Selon un sondage CNN réalisé à chaud après le débat, 48% des téléspectateurs donnent la victoire à Obama, contre 40% à Romney., Philippe Berry

Source 20minutes.fr Philippe Berry

Los Angeles

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 06:59

« Il m'a appris beaucoup de choses »

Louis-Nicollin--Georges-Freche.jpg

 

LOUIS NICOLLIN L'entrepreneur se confie, deux ans après la disparition de son ami Georges Frêche

Le président de l'agglomération et le patriarche du MHSC étaient amis. Beaucoup les disaient inséparables. Le 27octobre 2010, Louis Nicollin était l'une des 5000 personnes venues lui rendre hommage lors des funérailles à la cathédrale Saint-Pierre. Ensemble, ils ont bâti le club de football de la Paillade. «Loulou» rend hommage à Georges Frêche, disparu brutalement le 24 octobre 2010.

Il y a deux ans, Georges Frêche disparaissait. Cela vous arrive de penser à lui?
Bien sûr, je pense à lui. Dans mon bureau, j'ai une photo de nous à Shangai, lors de notre dernier voyage. Il n'est plus là aujourd'hui, que voulez-vous...
Quels souvenirs gardez-vous de ce voyage en Chine, au mois d'octobre 2010?
C'était extraordinaire. J'ai vu des Chinois l'acclamer après l'un de ses discours fleuves dans une université perdue je ne sais pas où. Avec Gérard Depardieu, on était complètement sciés! Frêche était un très grand. Quand il est devenu maire de Montpellier en 1977, la ville s'est métamorphosée. Aujourd'hui, tous veulent être ses héritiers politiques. Je crois que c'est impossible d'arriver à sa cheville.
Avez-vous des regrets?
J'aurais aimé voyager plus avec lui. C'était difficile. C'était un homme politique. Tous ces connards auraient dit “C'est Nicollin qui paye, il en profite”. C'est des conneries. C'était un homme droit. Par contre, pour déconner, c'était le premier!
Ça vous chagrine qu'il n'ait pas fêté avec vous le titre de champion du MHSC?
Ca m'emmerde un peu, mais je pense qu'il a ça vu d'en haut. Toute la saison, il nous a bien aidé, c'était bien. Il aurait trouvé ça exceptionnel s'il avait été là, sur la Comédie.
Que gardez-vous de lui?
Des parties de belotes endiablées, mais pas que ça. Il m'a appris beaucoup de choses. Moi qui était un peu branleur à l'école, il a su parfaire mon éducation. Il m'a fait découvrir des livres. Georges Frêche était un gars extraordinaire. W

Source 20minutes.fr

Propos recueillis par Nicolas Bonzom

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 06:58

France - La statue La Vengeance de Zidane pourrait être retirée

La-Vengeance-de-Zidane.jpg

 

Mots clés : La Vengeance de Zidane, Centre Pompidou, Zinédine Zidane, Adel Abdessemed

La sculpture de quatre mètres de haut se trouve en face du Centre Pompidou, à Paris.

Des présidents de districts de football souhaitent que l'oeuvre de l'artiste français Adel Abdessemed reproduisant le coup de tête de Zidane à Materazzi ne soit plus devant le Centre Beaubourg, à Paris.

Une trentaine de présidents de districts de football ont appelé Zinédine Zidane lundi, à demander le retrait de la statue de bronze d'Adel Abdessemed représentant le coup de tête que le joueur a donné à Marco Materazzi, lors de la finale de la Coupe du Monde 2006 face à l'Italie, installée devant le Centre Pompidou, à Paris, depuis la fin du mois de septembre, indique l'Agence France Presse (AFP).

Dans une lettre ouverte, ces dirigeants ont invoqué une oeuvre «contraire à l'éthique sportive et aux valeurs portées et transmises par les centaines de milliers d'éducateurs et de dirigeants qui s'investissent partout sur notre territoire national en faveur des jeunes pratiquants.»

Sport24, qui s'est procuré la lettre en question, rapporte une partie de son contenu: «Nous nous adressons aujourd'hui à l'ancien champion sportif, au futur entraîneur, à l'homme et surtout au papa que vous êtes, afin que vous puissiez dénoncer et faire cesser immédiatement cette utilisation négative de votre image.» Le site d'information sportive précise que Michel Keff, le nouveau président de l'ANPDF (Association nationale des présidents de districts de football), fait partie des signataires.

«Le côté sombre du héros»

Quant à Alain Seban, le président du Centre Pompidou, il s'est dit «choqué» par ce qu'il nomme «l'appel à la censure.» Se posant en défenseur de la liberté de créer, il a déclaré à l'AFP qu'il «ne peut pas croire qu'il soit dans leur esprit d'empêcher les artistes de créer», invoquant «l'éthique» du sport. «L'art porte un autre regard sur le monde et mon rôle est d'être garant de la liberté de créer des artistes», a-t-il insisté.

«J'ai reçu la violence du geste de Zidane, depuis l'écran, en plein visage. J'ai voulu montrer le côté sombre du héros, le goût du destin inéluctable et l'immédiateté retentissante d'un geste», a confié Adel Abdessemed au Figaro. Cet artiste français de 41 ans est connu pour ses uppercuts visuels. La violence est l'un des grands thèmes de ce plasticien, qui a également réalisé quatre sculptures en acier représentant le Christ, à Colmar, au début de l'année.

Source Le Figaro

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 05:29

Visite inattendue de Dioucounda à Doha

qatar doha

 

Le président malien par intérim, Dioucounda Traoré, se trouve depuis hier à Doha, capitale du Qatar. Au-delà de sa politique extérieure qui vise à s'imposer dans le monde arabe et en Afrique pour remplacer l'ère Moubarak, avec la bénédiction des pays occidentaux, là où il y a des mouvements islamistes armés, le Qatar pointe son nez. Une «arme» à double tranchant que Doha tente d'exploiter pour arriver à ses fins. Le Mali, une nouvelle étape pour le Qatar, là où de nouveaux intérêts sont en jeu.

Le président malien par intérim, Dioucounda Traoré, se trouve depuis hier au Qatar. Un avion spécial lui a été affrété par l’Emir du Qatar, Ben Jassim, pour le transporter à Doha, en compagnie d’une forte délégation composée notamment de généraux maliens, du conseiller aux Affaires commerciales qatari à Nouakchott et de l’ambassadeur du Qatar à Bamako. Les raisons de cette visite de trois jours tournent autour de la situation qui sévit au Nord-Mali, mais aussi l’intervention militaire étrangère à laquelle Doha veut à tout prix s’interposer comme un sérieux échiquier, et  surtout, taquiner la politique algérienne dans la région. Selon une source sûre, le président malien par intérim, Dioucounda, a vite accepté l’invitation de son homologue qatari, l’émir Ben Jassim, car des intérêts communs sont en jeu. Le Qatar, qui a déjà soutenu en armement les rebelles libyens contre le régime de Kaddafi, tente de rééditer le coup avec le Mali. Cependant, il se trouve que l’Emir du Qatar a, il y a quelques mois, soutenu en armement également les islamistes d’Ansar Edine, en acheminant dans des cargos sous forme d’aides humanitaires, des armes de poing. Une politique étrange pour un pays géographiquement peu intéressant, mais en matière de richesses très puissant. C’est avec sa richesse que le Qatar veut s’imposer. La politique du Qatar est connue pour son soutien sans limite aux mouvements islamismes armés. Il semble encourager les islamistes algériens à renverser le pouvoir par la voie politique. C’est  Ben Jassim qui a soutenu les Tunisiens pour écarter Ben Ali. Le Qatar qui joue la carte «islamiste» tente, à travers l’invitation de Dioucounda, de fourrer son nez dans les affaires du Mali. Et qui dit Mali dit Sahel. Cette région, déjà convoitée par les  Français et les Américains, semble intéresser les Qataris. Fort de ses richesses en pétrole et en gaz, le Qatar veut devenir une puissance sur le plan régional et arabe, et pourquoi pas dans le monde musulman. En s’invitant dans le conflit malien, le Qatar veut tirer les ficelles, surtout si le brouillard se dissipe au Mali, en arrachant des contrats à long terme dans le secteur des hydrocarbures. Face à cette «ingérence» qatarie ce sont les intérêts algériens qui sont en jeu. L’Algérie, pays puissant dans la région, risque de payer un lourd tribut si le Qatar arrive à ses fins. Des intérêts d’ordre sécuritaire, politique, économique et même stratégique sont en jeu dans le Nord-Mali. Une région qui  déterminera l’avenir du Sahel et celle de l’Algérie. 

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 03:37

Zidane, un futur sur le banc

Zidane-un-futur-sur-le-banc.jpg

 

Comme annoncé par José Mourinho il y a deux semaines lors d'une conférence de presse au Real Madrid, Zinédine Zidane passe actuellement ses diplômes d'entraîneur à Clairefontaine.

Directeur sportif du Real Madrid la saison dernière, la légende du football français s'est convaincue de pouvoir devenir entraîneur dans quelques années. Et pourquoi pas sélectionneur des Bleus. Zinédine Zidane ne se mouille jamais. Dommage pour ses admirateurs et dommageable pour son image. En ne refusant pas d'évoquer le déplacement de l'équipe de France en Espagne, mardi, dans le cadre des éliminatoires de l'équipe de France, le meneur de jeu des champions du monde 98 pourrait dévoiler un peu de sa philosophie de jeu (même si elle est probablement celle «à l'espagnole»). «Je ne suis pas entraîneur, je ne peux pas répondre et je suis en train de passer mes diplômes, justement». Mais, s'il n'aime pas polémiquer - comprendre: embêter son ancien compagnon de club et de sélection Didier Deschamps -, «Zizou» ne montre pas vraiment qu'il possède l'analyse fine des techniciens, ces amoureux du jeu en recherche constante d'observation analytique. Le natif de Marseille est pourtant à la genèse d'une carrière d'entraîneur, comme l'a révélé José Mourinho il y a deux semaines et comme explique l'intéressé ce dimanche dans L'Equipe. «Ce qui m'a manqué, c'est vraiment le terrain, la compétition, quand tu entres avec les poils qui se dressent parce qu'il y a du monde, parce que tu as envie de gagner un match. Tout ça me manque, cette pression, cette responsabilité», a ainsi expliqué celui qui était directeur sportif du Real Madrid la saison passée (après avoir été conseiller du président Florentino Perez). «Je vais passer le premier degré, le deuxième degré, jusqu'au DEF, et on verra plus tard pour le diplôme d'entraîneur professionnel. Il faut commencer par quelque chose et je vais commencer cette année», a détaillé le Marseillais, précisant qu'il ne voulait pas exercer cette fonction sans diplôme. Prudent, comme devant les médias, dans cette nouvelle aventure professionnelle, Zinédine Zidane aura peut-être l'occasion du succéder aux autres champions du monde 98 Laurent Blanc et Didier Deschamps. «Je me projette un petit peu plus en pensant qu'un jour une possibilité d'entraîner existera peut-être. Enfin, entraîner, ça c'est sûr. Mais oui, un jour, pourquoi ne pas entraîner cette équipe?», demande-t-il, avant de tempérer: «Ce n'est jamais le moment d'en parler parce qu'il y a toujours des entraîneurs en place, mais vous me posez la question alors je réponds. Même si ce n'est pas l'actualité aujourd'hui, de toute façon. J'ai bien d'autres choses à faire avant. On verra plus tard». Futur entraîneur (pourquoi pas à Rodez, club dans lequel il vient d'investir), «Zizou», grande légende du football moderne, aura fort à faire pour convaincre. Pour le résultat de Johan Cruijff ou celui Diego Maradona?

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0