Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 00:30

 

Classement des Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI)

Février 2006

 Si vous désirez changer de Fournisseur d’accès, 

 

Si vous désirez  savoir où et comment se situe le votre, 

 

Je vous conseille la lecture de ‘l’Internaute’ et le lien suivant :

 

http://www.linternaute.com/internetpratique/actualite/06/0314-box-preferes.shtml  

 

En ce qui me concerne je suis chez Free et j’apprécie surtout leur sens de l’innovation et ne suis donc pas prêt d’en changer…Cela étant je peux me tromper et apprécierais la contradiction. 

 

Bon Dimanche à Tous et à Toutes  

 

Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 00:16

 

 

 

 

 

Aux Détenteurs de la Freebox, Quelques informations...

  Alors que la nouvelle version de la boîte de la liberté doit faire son entrée bientôt en France, les rumeurs ne cessent pas à son sujet. Free continue cependant son petit bonhomme de chemin en dispersant quelques informations sur la nouvelle Freebox (dite la V5) et met à disposition une nouvelle mise à jour pour l'actuelle version de son modem multifonction. 

Mickael Boukobza, Directeur Général de Free, vient de présenter les résultats du groupe. Lors de cette présentation, il a confirmé que la Freebox HD utiliserait un Codec de compression MPEG-4 H264. Mickael Boukobza a également précisé que de nombreuses fonctions viendront entourer la nouvelle Freebox, mais qu'elles ne seront pas activées dès son lancement. La Freebox pourrait donc nous réserver encore quelques surprises même si on sait déjà qu'elle devrait avoir un tuner TNT ou encore la possibilité d'envoyer plusieurs flux simultanément sur la TV

Mais Free ne délaisse pas non plus son actuelle Freebox, puisqu'une mise à jour vient d'être rendue disponible pour l'actuelle version de la Freebox. Selon Rani Assaf, directeur technique de Free, cette nouvelle mise à jour apporte :
- La correction de la gestion de la priorité sur le trafic téléphonie
- La correction d'un autre problème sur le TX ADSL
- L'évolution du dialogue Freebox-DSLAM pour le zapping
- Une fonction secrète... 

Rani Assaf invite donc utilisateurs à mettre à jour leur Freebox, particulièrement pour profiter de la quatrième option, toujours pas dévoilée...

Pour mettre à jour son modem, rien de plus simple, il suffit de le redémarrer 

 

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 00:00

 

Vote de la Loi sur droits d’auteurs et Téléchargements (suite et fin)

 

Par 296 voix contre 193, l'Assemblée nationale a finalement voté officiellement mardi soir le projet de loi DADVSI (Droit d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l'Information), soutenu uniquement par des députés UMP. Les positions sont une fois de plus restées très marquées rappelant les débats virulents qui ont eu lieu depuis trois mois sur le sujet, aussi bien au sein de l'arène parlementaire que parmi les représentants des producteurs de contenus et des internautes.
Le ministre de la Culture et de la Communication avait d'abord présenté son projet devant les députés en décembre (lire l'
article du 05/02/06), avant que ces derniers ne s'opposent au gouvernement en votant un amendement instaurant la fameuse "licence globale", légalisant les échanges Peer to Peer. Le débat, reporté au début du mois de mars, a donc abouti au vote en première lecture d'une loi qui reprend l'essentiel du projet de Renaud Donnedieu de Vabres. Retour sur les grands points d'une loi que le Sénat devrait examiner au mieux fin mai, sinon début juin.

 

Reconnaissance des DRM

 


Le texte légalise les systèmes de protection et de contrôle des oeuvres numériques en précisant que leur rôle est "d'empêcher ou de limiter les utilisations non autorisées." Un outil crucial donc, dont le contournement est sanctionné. D'abord, l'utilisateur d'un logiciel destiné à contourner les DRM s'expose à une amende de 750 euros. A un niveau supérieur, la loi prévoit d'infliger une contravention de 3.750 euros aux particuliers ayant décrypté ces techniques de protection. Enfin, le fournisseur éventuel de moyens de contournement est passible de 30.000 euros d'amende et de six mois de prison.

En contrepartie, la loi impose la règle de l'interopérabilité, destinée à pallier le problème récurrent de la lecture sur différents supports d'une oeuvre achetée ou téléchargée. Des amendements, adoptés dans la nuit de vendredi à samedi dernier, prévoient donc de renforcer l'interopérabilité, en permettant la lecture et la copie sur tous types de supports des fichiers téléchargés légalement. Par ailleurs, les éditeurs devront informer les consommateurs des possibilités de lecture et de copie. De plus, le texte prévoit l'intervention d'un juge en référé pour obliger le fabriquant du DRM à fournir les informations permettant l'interopérabilité.

Copie privée et "collège de médiateurs"

 


Tout en consacrant le rôle de DRM, la loi réaffirme le principe de l'exception pour copie privée. Elle n'en précise cependant pas les limites. Le ministre avait simplement évoqué un "cercle des proches", mais la loi laisse à un collège de médiateur le soin de fixer le nombre de copies autorisées, y compris pour les DVD. Cette commission composée de trois membres dont deux magistrats aura également le pouvoir de trancher les litiges entre consommateurs et ayants droit. Elle sera par ailleurs chargée de faire en sorte que les exceptions à la copie privée concernent les adaptations d’œuvres pour les personnes handicapées, ainsi que les bibliothèques et musées. Ses décisions devraient évoluer avec les innovations technologiques.

 

 
Tout en enterrant l'éphémère licence globale, la loi DADVSI rend illégal le téléchargement et la diffusion d’œuvres protégées, en prévoyant toutefois des sanctions allégées par rapport au projet initial. Le système de sanctions graduées distingue le téléchargement pour usage personnel, passible de 38 euros en cas de flagrant délit, de la mise à disposition sur Internet qui coûterait 150 euros au coupable. En revanche, comme dans le cas des DRM, la loi réserve les plus lourdes amendes à ceux qui fournissent les solutions techniques. Les éditeurs de logiciels d'échanges risquent ainsi trois ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende. Une disposition de la loi impose aux fournisseurs d'accès d'informer leurs abonnés des risques encourus.


Pour appliquer la loi, notamment sur le flagrant délit, les députés n'ont pas prévus de dispositifs de surveillance, qui pourraient être décidés par décrets. Des décrets qui préciseront également les critères établissant le délit (nombre ou poids des fichiers). Il reste encore beaucoup à faire pour que ce nouvel arsenal législatif soit appliqué.

 

 

 

Information relayée par Le Pèlerin

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 00:21

 

Téléchargement illégal: répression graduée

 

 

 

 


Les députés ont adopté dans la nuit de jeudi à vendredi un éventail de sanctions contre le piratage

 

 

Les députés ont adopté dans la nuit un éventail de sanctions contre le téléchargement illégal de musique et de films

 

 

Télécharger pour son usage  personnel sera passible d'une simple amende de 38 euros. Si le téléchargement "s'accompagne de la mise à disposition de ces oeuvres", l'amende peut aller jusqu'à 150 euros maximum.

Le vote solennel du texte aura lieu mardi après-midi à l'Assemblée et passera ensuite devant le Sénat.

 

 

Les internautes mettant "sciemment" en ligne des logiciels de téléchargement illégal, seront puni de trois ans d'emprisonnement et 300.000 d'euros d'amende.

Le contournement des mesures techniques de protection (MTP) est sanctionné à trois niveaux: le pourvoyeur de moyens de contournement s'expose à 6 mois  d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende

Téléchargement illégal: répression graduée

 

 

 

 


Les députés ont adopté dans la nuit de jeudi à vendredi un éventail de sanctions contre le piratage

 

 

Les députés ont adopté dans la nuit un éventail de sanctions contre le téléchargement illégal de musique et de films

 

 

Télécharger pour son usage  personnel sera passible d'une simple amende de 38 euros. Si le téléchargement "s'accompagne de la mise à disposition de ces oeuvres", l'amende peut aller jusqu'à 150 euros maximum.

Le vote solennel du texte aura lieu mardi après-midi à l'Assemblée et passera ensuite devant le Sénat.

 

 

Les internautes mettant "sciemment" en ligne des logiciels de téléchargement illégal, seront puni de trois ans d'emprisonnement et 300.000 d'euros d'amende.

Le contournement des mesures techniques de protection (MTP) est sanctionné à trois niveaux:

 

, le hacker qui décrypte individuellement la MTP encourt 3.750 euros d'amende et le détenteur ou  l'utilisateur de logiciel mis au point pour le contournement est passible d'une  contravention de 750 euros.

L'UMP et l'UDF ont voté pour, tandis que PS, PCF et Verts ont voté contre ce "régime gradué de sanctions". L'opposition estime que "paradoxalement, cette  dépénalisation va banaliser le téléchargement illégal".

Le gouvernement a notablement allégé ce dispositif à la suite des remous que  la première version de son texte, assimilant le téléchargement illégal à de la  contrefaçon, avait provoqué notamment chez les millions d'internautes.

Les divers modifications du texte par le gouvernement, déjà très complexe, en ont rendu l'examen difficile.

La fin du débat a été marquée par un énième coup de théâtre avec une nouvelle délibération de l'article 7 et l'adoption à l'unanimité de deux amendement socialistes renforçant la garantie de l'interopérabilité des systèmes face au risque que lui font courir les fournisseurs de mesures techniques de protection (MTP) des oeuvres.

 

 

 

 

 

 Information relayée par:

Le Pèlerin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2006 5 17 /03 /mars /2006 00:15

 

 

Gaz ou Electricité  Suite ... L'Information le confirme déjà ....

Pas de concertation entre les messages sur le meme sujet 

J'avais écrit le précédent message parceque ma fille avait opté, pour le gaz contre l'avis de son père uniquement et déjà....

GDF veut augmenter le gaz de 16%

Lire l'article sur le sujet en cilquant sur le lien ci-dessous:

  http://www.firstinvest.com/Actualite/Default.asp?interview=&source=AO&numero=849103&Cat=BEH

Information relayée par Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 13:30

 

   

 

  Gaz ou Electricité …Que choisir ? …

  

   

 

 

 

   

 

Ces dernières années, EDF a baissé régulièrement ses tarifs.
Le choix d’un équipement de chauffage, ou d’un appareil électroménager semble lui être de plus en plus favorable, surtout si vous choisissez
des système de nouvelle génération offrant un excellent rendement… De plus, de façon marginale vous pourrez profiter maintenant de la TVA à 5,5% pour toute installation (ceci concerne le Gaz également). La maintenance et aisée et peu onéreuse.. je n’en dirais pas tant de ma chaudière à gaz…moi qui ai fait le mauvais choix… 
 

 

Mais les Cuisinières confirmées vous diront : «  le gaz c’est pratique pour saisir les viandes, c’est plus approprié dans de nombreux cas..)  

L’Electricité sait gérer ceci et les conseils ne vous manqueront pas à la prochaine foire régionale…. (à Toulouse, c’est pour très bientôt)… 

 En effet le prix du pétrole n’est pas prêt de baisser ; il y a inflation  de la demande ….La croissance de la Chine n’est pas prête de baisser et ce pays est un gros dévoreur de pétrole pour satisfaire, et son industrie dont la croissance s’accroît de façon exponentielle, et sa demande intérieure. 

De plus nous ne sommes pas à l’abri d’un conflit au sein du pays du proche orient qui aurait pour effet de faire grimper ces prix à coup sur . 

Certes vous me direz, mais le pétrole ce n’est pas le gaz..  

…sachez que les cours du gaz sont indexés sur ceux du pétrole….Alors..

et de plus nous aurons à faire avec les réticences des Pays de l’ancien Bloc de l’Est…. 

Mais l’électricité me direz vous ? 

La France a faut un choix, celui du nucléaire qui la rend moins sensible à la demande des Producteurs de la matière première qui lui est nécessaire. 

De ce fait en euros constants ? le prix de l’électricité baisse régulièrement… 

Dans vingt ans le phénomène sera accentué de façon plus significative et il sera temps de se tourner vers les énergies nouvelles qui demandent pour le moment un investissement initial majeur( je me propose de vous faire un point sur ce sujet ultérieurement).  

 

Si vous ajoutez qu’après ceci le produit ne présente pas de retombées nocives tels que les différents monoxydes ou dioxydes de Carbone… 

 

Certes il y a le retraitement des déchets mais l’industrie sait maîtriser ce problème…Les plus difficiles à raisonner ce sont les Ecologistes, certes des amis mais généralement incompétents et mauvais gestionnaires…. 

 

Eux devraient payer l’électricité au prix de revient (éolien par exemple) au prix réel…. Quant aux solutions qu’ils proposent …vous verriez il y en aurait plus d’un qui serait refroidi 

Lorsque vous avez un investissement important en la matière pensez à l’évolution du monde dans les dix, voire les vingt ans à venir, en matière de ressources…. Votre choix engage votre porte monnaie pour de nombreuses années. 

 

Nous y reviendrons,  

 

Amicalement  

 

Le Pèlerin  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 07:49

 

 

1 La reprise des débats

 

 

 

La reprise des débats s'est finalement ouverte, non le 17 janvier, mais le 7 mars 2006 à 17 heures. Coup de théâtre la veille au soir : le gouvernement annonce le retrait de l'article premier du texte de loi…car en effet il y avait une possibilité de recours en annulation devant le Conseil d’Etat. Un nouvel amendement, numéroté 272, qui institue quatre exceptions au droit d'auteur : 
exception aux droits de reproduction pour certains actes techniques de reproduction provisoire, qui ne sont donc pas soumis à autorisation des titulaires de droits (notamment les caches des serveurs des fournisseurs d'accès et les copies techniques effectuées par les utilisateurs d'ordinateurs en vue d'un accès plus rapide aux sites Web) ; 

accès élargi aux œuvres par les personnes affectées d'un handicap consistant en une déficience importante psychique, auditive, visuelle ou motrice ; 

exception en faveur des bibliothèques et services d'archives accessibles au public ; 

exception encadrée en faveur de la presse, pour lui permettre d'exercer sa mission d'information et lui éviter l'insécurité juridique liée à l'inclusion d'œuvres dans ses reportages.
Plus de trace, donc, des amendements 153 et 154, adoptés en décembre et qui légalisaient le téléchargement sur Internet pour usage privé en contrepartie d'une rémunération forfaitaire pour les auteurs.

2 En quoi consiste le sprint législatif final ?

  

 

 

Au final, 278 amendements ont été déposés à la date de la reprise du débat à l'Assemblée nationale, le 7 mars. Soit 158 de plus que lors du premier examen en décembre 2005. Tous devaient faire l'objet d'un vote d'ici la nuit du jeudi 9 mars. A la demande du groupe des députés socialistes, le texte de loi dans son ensemble fera l'objet d'un vote à scrutin public le 14 mars prochain. S'il est adopté, le texte sera ensuite transmis pour examen au Sénat. Comme le fixent les règles de la procédure d'urgence, le texte sera soumis à une seule lecture, au lieu de deux. Si les députés et sénateurs ne parviennent pas à se mettre d'accord au terme de cette lecture, le projet partira immédiatement en commission mixte paritaire (composée à parité de représentants des deux chambres).

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 13:55

 

Droits d'auteur : le débat reprend



- Renaud Donnedieu de Vabres le 20 décembre 2005 à l'Assemblée nationale - AFP - Eric Feferberg -

Renaud Donnedieu de Vabres le 20 décembre 2005 à l'Assemblée nationale -

Les députés reprennent aujourd'hui l'examen du projet de loi controversé sur les droits d 'auteur .Deux mois et demi d'interruption auront permis au gouvernement de réécrire le texte, mais les oppositions sont toujours aussi vives.PS, PCF, Verts, UDF et certains députés UMP y sont toujours hostiles malgré les aménagements apportés par le ministre de la Culture, Renaud  Donnedieu de Vabres. Le projet, qui vise à protéger les droits d'auteur  à l'ère du numérique en  réprimant le téléchargement illégal, avait été désavoué en décembre par une  partie de l'UMP. Deux amendements identiques, UMP et PS, légalisant le  téléchargement sur internet pour usage privé et contre rémunération avaient été  adoptés contre l'avis du gouvernement dans la nuit du 21 au 22 décembre.

Le gouvernement a annoncé lundi soir qu'il retirait cet article, annulant  ainsi purement et simplement les deux amendements frondeurs, ce qui a aussitôt  provoqué la colère du PS pour qui les droits du parlement sont "piétinés". Renaud Donnedieu de Vabres, dans la nouvelle version du projet, a  notablement allégé les sanctions contre les internautes qui téléchargent  illégalement et confié à un collège de médiateurs le soin de gérer le droit à la  copie privée. Mais le coeur du texte, la légalisation des mesures techniques de protection  (MTP) qui permettent de verrouiller les téléchargements illégaux, est maintenu,  au grand dam de certains députés UMP comme Christine Boutin ou Alain Suguenot  qui n'ont pas l'intention de rester silencieux.

Le débat va être suivi très attentivement par des millions d'internautes,  des créateurs et l'industrie musicale divisés sur l'opportunité de ce projet de  loi et la proposition de "licence globale" - téléchargement légal d'oeuvres  contre quelques euros par mois reversés aux auteurs - avancée par le PS et des  UMP. Mais le coeur du texte, la légalisation des mesures techniques de protection  (MTP) qui permettent de verrouiller les téléchargements illégaux, est maintenu,  au grand dam de certains députés UMP comme Christine Boutin ou Alain Suguenot  qui n'ont pas l'intention de rester silencieux.

Le débat va être suivi très attentivement par des millions d'internautes,  des créateurs et l'industrie musicale divisés sur l'opportunité de ce projet de  loi et la proposition de "licence globale" - téléchargement légal d'oeuvres  contre quelques euros par mois reversés aux auteurs - avancée par le PS et des  UMP.

Source - Lettre France 2 du 7 mars 2006

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 08:20

Sans prendre partie sur le sujet qui devrait etre débattu à l'assemblée nationale demain mardi, je vous transmets ces quelques infos:

http://www.bonweb.com/share/clictr.php?u=http://www.vnunet.fr/actualite/tpepme_-_business/vie_publique/20060228017

Bonne journée

Le Pèlerin

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 10:58

Je reçois ce message sur le Coca Cola, qui contredit mon article précédent. Je remercie Gisèle Corominas de la cité Maïa pour sa participation et vous fait parvenir son message:

Le Coca élu produit ménager de l'année... Voilà en gros l'avertissement qu'on nous envoie. Alors, bientôt au rayon droguerie de votre hypermarché ? L?eau ferrugineuse, oui! Le Coca Cola, non! Tel pourrait être le slogan que véhicule cette rumeur récurrente. S?il n?appartient pas à HoaxBuster de discuter des qualités gustatives des sodas, nous sommes en revanche en mesure de démontrer que cette prose contient tous les éléments d'un hoax. 1/ Le Coca pour nettoyer le sang sur la route après un accident ? Faux !  Pour deux raisons : en premier lieu, il est interdit aux patrouilles d?enlever le sang du lieu d?un accident (crime scene unit), en second lieu, les taches de sang sont enlevées par des vaporisateurs, des engins qui envoient de l?eau sous pression. C?est la pression qui sert à enlever les taches, pas le produit. The Coca Cola Company a d?ailleurs déclaré à ce sujet qu?à sa connaissance, aucun policier n?utilisait sa boisson pour autre chose que pour se désaltérer ("We are unaware of any state patrol officers using Coke for any purpose other than refreshment"). En général, l?argument qui veut que le Coca Cola est un bon détergent est totalement faux: certes, l?acide phosphorique peut servir de dissolvent, mais le sucre annihile ces éventuels effets. Si vous tentez de nettoyer quelque chose au soda, préparez-vous surtout à tout recommencer pour enlever les plaques collantes après emploi. 2. Un os plongé dans du coca se dissoudra en 2 jours ? Faux ! Plusieurs tests ont montré que le Coca peut effectivement dissoudre un os (ou un ongle, une dent ou un steak), mais pour cela il lui faut plusieurs semaines? c?est d?ailleurs le cas de beaucoup d?aliments que nous ingérons. Les agrumes, par exemple, sont aussi très acides. De plus, il n'y a strictement aucun trait commun entre plonger un os dans un produit et avaler ce même produit.  3. Le principe actif du Coca Cola est l'acide phosphorique ? Vrai ! Même si le terme "principe actif ", plutôt employé en pharmacie, n?est pas très adéquat. Notons que les dérivés phosphorés sont des produits employés quotidiennement par l?industrie agro-alimentaire, et très présents dans notre assiette.  4. Son PH est 2.8 et dissout un ongle en 4 jours environ ? Vrai ! L'acidité du Coca Cola est élevée, mais cela n?a pas d?incidence une fois avalé:  nos propres sucs gastriques, sont bien plus acides. Leur pH variant entre 1 et 1,5. Par ailleurs, des produits bien naturels peuvent aussi avoir un acidité importante: les agrumes (citron, orange, pamplemousse...), mais aussi les cerises, les pommes ou les fruits des bois. 5. L'acide phosphorique en outre vole le calcium des os et est la principale cause d'augmentation de l'ostéoporose ? Potentiellement vrai. Il y a quelques années une étude fut réalisée en Allemagne pour connaître les raisons d'apparition de l'ostéoporose chez des enfants de 10 ans (pré-adolescents). Résultat : excès de Coca Cola, à cause du manque de contrôle des parents. Les études présentent des résultats bien plus contrastés que ce hoax. Au contraire, associé au calcium, le phosphore entretient la solidité des os. La cause de la décalcification n?est donc pas tant l?abus d?acide phosphorique que la rupture d?un équilibre calcium-phosphore: l?organisme a besoin d?autant de phosphore que de calcium. Autrement dit, les pertes osseuses peuvent être dues soit à un excès de sodas, soit à une carence de lait. Le hoax prend clairement position en faveur de l?une des hypothèses.  6. Les camions qui transportent le Coca Cola sont identifiés avec une étiquette : MATÉRIEL DANGEREUX ? Vrai ! Mais là encore, il manque une précision essentielle. Pour comprendre pourquoi les camions affichent cette étiquette, il faut connaître le process industriel de The Coca Cola Company. Schématiquement, la production de soda se fait en deux étapes : - production d?un sirop, un concentré de Coca Cola dans quelques usines seulement- élaboration du produit fini dans d?autres usines, plus proches des centres de distribution. Ce sont les camions transportant le produit concentré qui comportent la mention matériel dangereux, et pas ceux qui transportent le produit dilué que vous buvez.
7. Le mélange Coca + Aspartame = cause du Lupus et des dégénérations du système nerveux ? Vrai ou Faux !  Certains considèrent bien que l?aspartame est un produit à risque, mais aucune étude scientifique sérieuse ne semble corréler cette hypothèse. Notons cependant que les principaux sites internet qui véhiculent cette affirmation sont des sites conspirationnistes adeptes des théories fantaisistes. La méfiance envers la nourriture étant devenu un thème universel, ce hoax a encore un bel avenir devant lui, d'autant que la compagnie Coca Cola, en tant que fleuron du capitalisme mondial, déchaîne les passions. Mais s'il est bien évidemment préférable de boire de l'eau, une consommation normale de sodas n'aura pas d'effet dramatique sur votre santé. Et, en passant, n'oubliez pas que l'eau du robinet contient souvent des nitrates, réellement dangereux pour la santé à forte dose ! Comme disait Paracelse, seule la dose fait le poison, Coca ou pas.

Dont acte ...Au lecteur de se faire une opinion

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0