Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 18:28

Les manchots étaient nombreux en Afrique

Le-manchot-du-Cap.jpg

Le manchot du Cap

 

Si une seule espèce vit actuellement en Afrique du Sud, de nouveaux fossiles indiquent qu’au moins quatre espèces de manchots ont vécu sur le continent africain dans le passé.

Le manchot du Cap est la seule espèce de manchot vivant en Afrique. Daniel Thomas

MANCHOT du CAP. Le manchot du Cap est la seule espèce africaine de manchots. Ces oiseaux vivent en colonies sur 24 îles entre la Namibie et la baie d'Algoa, près de Port Elizabeth, en Afrique du Sud. Et leur sort demeure incertain : Il ne reste plus que 2 à 3 % de la population d'origine et en 10 ans (de 2000 à 2010) la population des manchots du Cap a perdu 90 % de ses effectifs. Pourtant, autrefois, l’Afrique a constitué une terre accueillante pour ces animaux.

Dents de requins et ailes de manchots

En 2010, des archéologues ont étudié des roches excavés d'une usine d'acier industriel près de Cape Town , en Afrique du Sud. Pêle-mêle avec des dents de requin et d'autres fossiles ils ont découvert 17 fragments d'os appartenant à plusieurs espèces disparues de manchots. Leur analyse a montré que ces os appartenaient à au moins quatre espèces différentes de manchots qui vivaient là il y a 10 à 12 millions d’années. La plus petite ne dépassait pas 30 cm tandis que la plus grande flirtait avec le mètre.
C'est quasiment la seule trace qui indique l’existence de ces oiseaux puisque les seuls autres fossiles découvert datent de 5 à 7 millions d’années. Ce manque de données archéologique ne permet pas de trancher le sort des espèces aujourd’hui disparues. « Nous n’avons des fossiles que de deux périodes. C’est comme deux images d’un film » explique Daniel Ksepka, qui publie cette découverte dans la revue Zoological Journal of the Linnean Society. Deux seules images ne permettent pas de reconstruire un scénario mais il semble que (pour une fois) la présence de l’homme ne soit pas à blâmer.

Extinction.

Quand les premiers hommes modernes sont arrivés en Afrique du Sud, les manchots (sauf celui du Cap) avaient déjà disparu. Selon les auteurs, ce sont des variations du niveau de la mer qui ont provoqué cette disparition en submergeant la plupart des îles où les oiseaux avaient l’habitude de nidifier. Concernant le manchot du Cap c’est par contre bien l’homme qui risque de provoquer sa disparition. En 2010, l'espèce a été classée en voie de disparition, les déversements d'hydrocarbures et la sur pêche de sardines et d'anchois (le met favori des manchots) risque de provoquer sa disparition à court terme.

Source Sciences et Avenir Joël Ignasse

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:14

François Hollande nomme Valérie Trierweiler secrétaire d'Etat à la Justice

 

 

Valerie-Trierweiler_.jpg

Dans un communiqué adressé à la presse ce matin, François Hollande a annoncé la création d'un nouveau poste au ministère de la Justice. La personne qui occupera la fonction de secrétaire d'Etat auprès de la garde des sceaux ne sera autre que sa compagne, Valérie Treierweiler.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 08:09

 Dimanche 31 mars 2013, nous changeons d'heure.. N'oubliez pas...

heure-ete-copie-2.jpg

Le Dimanche 31 mars 2013 à 2 heures du matin. Vous devrez rajouter 60 minutes à l’heure légale. Il sera alors 3 heures.

Meilleure adaptation au rythme du soleil ou perturbation inutile du rythme biologique ? Le débat continue.

Décalage saisonnier et décalage permanent par rapport au fuseau horaire : la France cumule les écarts par rapport à l'heure solaire. Une situation exceptionnelle liée à l'histoire et aux choix énergétiques de la France.

Explications. 

Le système de l'horaire d'été est adopté dans plus de 70 pays. Son principe est simple : chaque année, au printemps, les gouvernements décident d'avancer l'heure légale de 60 minutes par rapport à l'heure habituelle de leur fuseau horaire. A l'automne, on revient à l'heure "normale" d'hiver. Un choix guidé par les économies d'énergie.

L'objectif : faire mieux correspondre les horaires d'activité avec les horaires d'ensoleillement afin de limiter les dépenses d'éclairage artificiel en profitant de 60 minutes supplémentaires de jour le soir. Ainsi, en 1975, face au choc pétrolier, L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) a encouragé l'adoption de l'horaire d'été en France. Cette agence gouvernementale a en effet vocation à intervenir dans des domaines tels que l'économie d'énergie, le développement d'énergies et de matières renouvelables ou encore la réhabilitation de sites pollués à travers une compétence d'expertise et de conseil scientifique et technique. L'ADEME finance et organise notamment des programmes de recherche et des actions de formation et d'information auprès des entreprises, des collectivités territoriales, des administrations et des particuliers. Pour elle, le lien entre changement d'heure et économie d'énergie est évident car "la plupart des gens se lèvent entre 6h et 7h du matin or en hiver il fait jour le matin vers 8h et en été vers 6h." Mais ce mécanisme est aujourd'hui contesté par certains experts. Ainsi, chaque année, comme dans tous les pays de l'Union européenne depuis 1998, , les citoyens français avancent leur montre d'une heure à 2 h du matin, le dernier dimanche du mois de mars et la recule d'une heure, à 3 h du matin, le dernier dimanche du mois d'octobre.

Ce que l'article ne vous dit pas c'est que nous, Français, avons été les seuls à avoir demandé et obtenu l'heure d'été, au niveau européen,. …mais aussi à avoir demandé il y a quelques années le retour à l'ancien système....Là nous nous sommes fait envoyer dans le mur.

Le Français est compliqué...!!

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 15:24
Turquie: un avion rempli d’or pouvant être de provenance algérienne, bloqué à l’aéroport d’Istanbul
un-avion-plein-dor.jpg
« Soleil d’Algérie » vient d’annoncer qu’un avion turc de la compagne aérienne  ULS cargo, contenant une tonne et demi en lingots du métal jaune est bloqué sur l’aéroport Kamal Atatürk d’Istanbul. Le quotidien s’interroge s’il ne s’agirait pas d’un autre scandale algérien ? Placé sous haute surveillance, l’avion attend l’autorisation de repartir. Un problème de carburant l’aurait contraint à se dérouter vers cet aéroport. Et différentes hypothèses sont évoquées pour le destinataire de cette richissime cargaison qui aurait comme point de départ le Ghana.
L’équipage avance officiellement que l’appareil risquait une avarie de carburant et s’était vu obligé d’atterrir en Turquie pour s’approvisionner en kérosène et changer d’équipage. Mais des sources non officielles estiment que l’avion aussi a-t-il été forcé d’atterrir. Cet arrêt a en tous cas a permis de découvrir que le bordereau de transport de sa cargaison très particulière n’était pas en règle, certains documents n’étant apparemment pas des originaux. Autrement dit, ils auraient été faux.
Sur le papier, les lingots viendraient du Ghana, en Afrique de l’Ouest, et auraient eu pour destination les Emirats Arabes Unis. Seulement, les autorités turques ont eu un doute, une rumeur insistante évoquant l’Algérie comme provenance, et une autre destination que celle annoncée, mais semble-t-il inconnue.
Dans l’attente de papiers plus conformes, l’avion a été immobilisé, et mis sous scellés. Un service de sécurité spécial monte la garde au pied de l’appareil, parqué loin des regards.
Mais voilà déjà 5 jours que l’attente se poursuit, alimentant toutes sortes de scénarios. Parmi les hypothèses envisagées, la livraison discrète d’un pays ami à une Syrie en guerre et à court de liquidités. Ni les autorités locales ni les responsables de la compagnie de transport n’ont jusque là commenté cette étrange affaire.
Bien qu’Istanbul soit une des plus importantes places mondiales pour l’échange du métal précieux, c’est bien la première fois qu’une telle quantité de lingots se retrouve ici sans propriétaire.
« Soleil d’Algérie » soupçonne  les barons algériens qui tiennent le pouvoir en sous-mains en Algérie d’avoir tenté de faire fuir cette quantité assez importante d’or dans l’un des pays du Golf pour l’y cacher loin des yeux.
Source RFI Sami Shérif 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 03:37

Mais comment ont-ils su ?

Lawrence-Anthony.jpg

 

Voici une Histoire pour démontrer une fois encore que les humains sont bien " petits petits " dans leur respect  de la vie   ...

Un  beau témoignage sur l'Amitié chez nos amis les éléphants . 

Préparez les mouchoirs...... 

Lawrence Anthony, une légende en Afrique du Sud et auteur de 3 livres dont le best-seller The Elephant Whisperer, a courageusement sauvé la faune contre les atrocités de l'homme y compris le sauvetage courageux des animaux du zoo de Bagdad lors de l'invasion américaine en 2003 et a réhabilité des éléphants dans le monde entier.

Le 7 Mars 2012 Lawrence Anthony est mort.

Il manque à son épouse, ses 2 fils, ses 2 petits-fils et a de nombreux éléphants.

Deux jours après son décès, les éléphants sauvages se sont présentés à son domicile mené par deux grandes matriarches. D’autres troupeaux sauvages sont arrivés séparément en masse pour dire au revoir à leur ami humain bien-aimé. ?

Un total de 31 éléphants a patiemment marché plus de 20 kms pour se rendre à sa maison en Afrique du Sud. ?

 la-procession-des-elephants.jpg

Témoin de ce spectacle, les humains étaient de toute évidence étonnés, non seulement par l'intelligence suprême et par la précision du moment où ces éléphants ont détecté le décès de Lawrence, mais aussi par cette manifestation d'émotion profonde que les animaux bien-aimés ont montrée et évoquée d'une façon organisée:
Une marche lente de leur habitat jusqu'à la maison de Lawrence - pendant des jours – en file indienne de façon solennelle.

Alors, comment après la mort d'Anthony, ces éléphants de la réserve qui vivent dans des régions éloignées du parc – ont-ils su?

«Un homme bon est mort subitement», dit le rabbin Leila Gal Berner, Ph.D., «et a plusieurs Kms de distance, deux troupeaux d'éléphants qui ont détecté qu'ils avaient perdu un ami cher, ont commencé a se déplacer comme dans une procession solennelle, presque« funèbre « jusqu'à la maison du défunt pour montrer leur respect à sa famille »
«S’il fallait avoir une preuve de la merveilleuse interdépendance de tous les êtres vivants, la voila avec les éléphants de la réserve de Thula Thula. Le cœur d’un homme s'arrête, et le cœur de centaines d’éléphants est en deuil. Le cœur de cet homme a offert la guérison a ces éléphants, et maintenant, ils sont venus pour rendre un hommage affectueux à leur ami. "

La femme de Lawrence, Françoise, était particulièrement touchée, sachant que les éléphants n'étaient pas revenus chez lui depuis plus de 3 ans!

Mais pourtant, ils savaient où ils allaient.

Les éléphants de toute évidence ont voulu montrer leur profond respect, et honorer leur ami qui leur a sauvé la vie, en restant la devant la maison pendant 2 jours et 2 nuits sans rien manger.
Puis, un matin, ils sont repartis

30 Millions d'Amis rend hommage à Lawrence Anthony

Ce défenseur des animaux et lauréat, en 2010, du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis vient de disparaître. 30millionsdamis.fr revient sur l’engagement exceptionnel de Lawrence Anthony, parfois au péril de sa vie.

e défenseur des animaux et lauréat, en 2010, du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis vient de disparaître. 30millionsdamis.fr revient sur l’engagement exceptionnel de Lawrence Anthony, parfois au péril de sa vie.

Fervent défenseur de la nature, fondateur de The Earth Organization mais aussi auteur de best-seller... Lawrence Anthony est décédé dans son sommeil à l’âge de 61 ans à Thula Thula, en Afrique du Sud (2/3/12). Connu pour son action en faveur des animaux du zoo de Bagdad (Irak) et du rhinocéros blanc - espèce menacée d'extinction - il avait notamment reçu en 2004 la prestigieuse médaille de la Terre des Nations Unies et avait été finaliste en 2008 pour devenir « homme africain de l'année ».

Prix littéraire 30 Millions d’Amis

En 2003, alerté par les conditions de vie déplorables des pensionnaires du zoo de la capitale irakienne, prise sous les feux de la guerre, il organise avec courage leur sauvetage. En 2010, l’ouvrage « L’Arche de Babylone » retrace ce formidable combat et lui vaut le 28e Prix littéraire de la Fondation 30 Millions d’Amis. Chronique d’un zoo détruit par le chaos, il relate une aventure exceptionnelle dans laquelle Irakiens et Américains sont amenés à travailler ensemble, au milieu de la guerre, au nom de l'amour et du respect des animaux.

Son dernier livre, intitulé « L'homme qui murmurait à l'oreille des éléphants » (Ed. Les 3 Génies), revenait sur l'histoire de pachydermes sur une réserve de chasse en Afrique.  Alors que le troupeau va être massacré du fait des dangers qu’il représente pour les populations locales, Lawrence Anthony va, une fois encore, sauver leur vie. L’ouvrage, traduit en français, allemand, italien et chinois sera son dernier succès.

Aide exceptionnelle

Cette disparition soudaine a laissé un grand vide dans le milieu de la protection animale. Pour que ses actions puissent continuer, la Fondation 30 Millions d’Amis a souhaité faire un don exceptionnel de 3 000 euros à The Earth Organization. Elle espère de tout cœur que l’œuvre de Lawrence Antony lui survive et salue la mémoire de ce grand Ami des animaux.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 07:44

L'armée tchadienne affirme avoir tué le chef islamiste Mokhtar Belmokhtar au Mali

mokhtar-belmokhtar-chef-katiba-moulathamine-groupuscule-ema.jpg

MONDE - Il est le commanditaire de la prise d'otage meurtrière d’In Amenas en janvier...

Alors que l’incertitude demeure quant à la mort d’Abou Zeid, l’un des principaux chef d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), l’armée tchadienne a indiqué ce samedi avoir tué le djihadiste Mokhtar Belmokhtar au Mali.

>> Le portrait de Mokhtar Belmokhtar

«Samedi 2 mars, à midi, les forces armées tchadiennes opérant dans le nord du Mali ont totalement détruit une base terroriste dans le massif de l'Adrar des Ifoghas, plus précisément dans la vallée d'Ametetai. Le bilan provisoire est de plusieurs terroristes tués, dont leur chef Mokhtar Belmokhtar, dit "le Borgne"», précise le général Zacharia Gobongue dans un communiqué lu à la télévision tchadienne.

Mokhtar Belmokhtar est le commanditaire de la prise d’otage meurtrière d’In Amenas, en Algérie, au mois de janvier. Spécialisé dans les prises d'otages, il est notamment à l'origine de l’enlèvement des deux Français Vincent Delory et Antoine de Léocour au Niger en janvier 2011.

Surnommé «Le Borgne», «Mister Marlboro» - en raison de son activité de trafic de cigarettes - ou  «l'insaisissable», il a longtemps été l’un des chefs d'Aqmi, avant de faire sécession en décembre pour créer son propre groupe armé, la katiba des Moulathamine. Ce groupe avait menacé la France de représailles après le début de l'intervention au Mali.

Pour lire l’article depuis sa source, cliquez ici

Source 20mintes.fr E.O. avec Reuters

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 12:23

Mali - Confirmation de la mort d’Abou Zeid après les tests ADN

  abou-zeid-tue-au-mali

 

 

Abou Zeid, leader de Aqmi au Maghreb islamique, aurait bien été tué il y a quelques jours dans le nord du Mali. Les tests ADN pratiqués confirmeraient le décès de « l’émir d’Aqmi », responsables de plusieurs enlèvements d’occidentaux et du soulèvement djihadiste au Mali.

Le Tchad revendique la mort de Abou Zeid
Sous le titre « Mort de l’émir d’Aqmi Abou Zeid », le site en ligne  de la télévision Ennahar écrit que « les troupes françaises ont arrêté trois terroristes près de Tigharghar » au nord Mali et « selon des sources sécuritaires, elles ont découvert (les corps) de 40 terroristes dont celui d’Abou Zeid ».  Une information confirmée au Monde « par une source fiable proche des opérations militaires en cours dans le nord du Mali ».

Le président tchadien, Idriss Deby, a lui affirmé que ce sont ces soldats qui avaient tué le chef d’Aqmi.  « Ce sont les forces tchadiennes qui ont tué deux chefs djihadistes, dont Abou Zeïd », a déclaré le chef de l’Etat à des hommes politiques de l’opposition, en présence de journalistes, à l’issue d’une cérémonie d’obsèques pour des soldats tchadiens tombés au combat. Des troupes tchadiennes sont engagées, de concert avec les forces françaises de l’opération Serval, dans le nord du Mali où elles affrontent les groupes islamistes qui, jusqu’à début janvier, tenaient la partie septentrionale de ce pays.

Les tests ADN confirment
Selon le quotidien algérien El Khabar et la radio française RFI, des tests ADN ont été pratiqués en Algérie sur deux membres de la famille d’Abou Zed, pour tenter de confirmer son identité. Les services de sécurité sont en train de comparer l’ADN de deux proches parents d’Abou Zeid avec des échantillons prélevés sur les restes d’un corps remis par les forces françaises » aux autorités algériennes, précise le quotidien.

Et selon M6-MSN,  « les comparaisons ADN effectuées sur le corps de l’homme tué dans le massif des Ifoghas confirment qu’il s’agit bien d’Abou Zeïd ». Une information qui devrait être validée dans les prochaines heures par les autorités françaises. « Nous craignons d’éventuelles représailles sur des otages en divulguant des informations  sensibles », indique une source au ministère des affaires étrangères sous le sceau de l’anonymat.

Hollande prudent
Le Quai d’Orsay, quant à lui, n’a ni démenti ni certifié cette annonce. Comme Najat Vallaud-Belkacem et François Hollande. Le »C’est à prendre au conditionnel, nous n’avons pas de confirmation officielle », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, invitant à faire preuve d’ »une extrême prudence ». « Nos forces sont engagées dans des opérations extrêmement dures sur le terrain, qui sont des combats sans merci. Tout compte, y compris l’information. Je crois qu’il faut être extrêmement prudent avec celles que l’on a, celles que l’on répercute. Pour l’instant, ce n’est pas confirmé », a-t-elle poursuivi sur France 2.

« Des informations circulent, je n’ai pas à les confirmer parce que nous devons aller jusqu’au bout de l’opération », a déclaré pour sa part le président François Hollande, qui évoquait dans un discours l’opération militaire au Mali, entrée « sans doute » dans sa dernière phase, « sûrement la plus délicate ».

Un responsable américain, joint par l’AFP, a jugé « très crédibles » les informations sur la mort de l’un des principaux chefs d’Aqmi. « Nous estimons que ces informations sont très crédibles », a déclaré ce responsable sous couvert de l’anonymat. « Si cela est vrai, ce serait un coup significatif porté à Aqmi », a-t-il ajouté.

Profil de leader
Présenté comme un des chefs d’Aqmi dans la zone sahélienne, Abdelhamid Abou Zeid, de son vrai nom Mohamed Ghdiri, est un Algérien d’une quarantaine d’années. Il était apparu pour la première fois en 2003 comme adjoint d’Abderazak El-Para, principal instigateur de l’enlèvement de trente-deux touristes européens dans le grand Sud algérien au cours de cette même année. Il serait notamment responsable de l’enlèvement puis de l’exécution de humanitaire français de 78 ans Michel Germaneau, dont AQMI avait annoncé l’exécution le 25 juillet 2010. Présenté comme l’un des leaders de la poussée djihadiste au Mali, Abou Zeid est « un morceau de choix » pour l’armée française.

Source Algérie 360 / RTL

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 06:02

60% des réservations annulées par les touristes français

vacances en tunisie

 

La situation sécuritaire en Tunisie aura des conséquences fâcheuses sur le tourisme cette année. Mohamed-Ali Toumi, président de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), a indiqué récemment que 60% des réservations pour des séjours en Tunisie effectuées par les touristes français ont été annulées. D’après Mohsen Boussoffara, inspecteur du tourisme dans la région de Mahdia, certaines destinations touristiques dans les régions intérieures du pays ont connu une baisse des réservations de près de 25%, en raison des évènements politiques en Tunisie. Le marché allemand arrive en tête en termes de réservations annulées, suivi du marché italien et du marché russe, précise la même source. La situation est préoccupante et la faillite serait le sort de nombreux établissements touristiques tunisiens, s'inquiète Zakaria Zgolli, secrétaire général de la Fédération tunisienne de l'hôtellerie (FTH).

Source Liberté
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 05:57

Abou Zeid aurait été tué par l'armée française au Mali

michel-germaneau-etait-detenu-par-la-cellule-dirigee-par-ab.jpg

 

L'information vient d'être confirmée par une source fiable proche des opérations militaires en cours dans le nord du Mali : Abou Zeid, l'un des chefs de katiba les plus puissants d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), et qui détient les quatre otages français enlevés à Arlit, au Niger, a été tué.
La date exacte de sa mort n'est pas encore connue avec exactitude, mais elle remonterait aux tous derniers jours. Abou Zeid, selon une source proche du milieu du renseignement, a été tué, ainsi qu'un groupe important de ses hommes. Des frappes aériennes ont eu lieu dans la zone d'Etagho, à quelques dizaine de kilomètres d'Aguelhoc (au nord de Kidal), combinées avec une offensive terrestre de troupes françaises, tchadiennes et de quelques auxiliaires locaux. Certains de ces auxiliaires ont été employés pour poser des dispositifs de guidage des tirs. Quarante-trois hommes de la katiba d'Abou Zeid seraient morts avec lui, ce qui témoigne de la puissance des frappes.
La zone est connue des services de renseignement, des otages suisses y avaient été du reste détenus à une époque, avant d''être libérés à la suite de négociations. C'est l'un des endroits les plus difficiles de la région de l'Adrar de Tigharghar, dont cette partie escarpée forme la porte d'entrée en venant de la ville voisine d'Aguelhoc.
43 hommes de la Katiba D'abou Zeid seraient morts avec lui
Ces derniers temps, un nouveau cycle de tentatives de négociations avait eu lieu pour essayer d'obtenir la libération des otages français détenus par Abou Zeid. Des émissaires ont tenté de raviver des canaux de communication qui avaient été couronnés de succès dans le passé. L'un de ces émissaires, que nous avons pu rencontrer, faisait état de son espoir de voir les discussions avancer, et disait "attendre un signal" pour faire avancer le processus.
Cette tentative de libération des otages, confirmée par une source locale (qui a depuis quitté la région par prudence), n'avait peut-être aucune chance d'aboutir. Selon cette source, "il n'était même plus question de payer une rançon, de toute façon, mais de proposer une porte de sortie à certains responsables".
Plusieurs sources suivant les dossiers des otages dans la région estiment qu'Abou Zeid avait conservé jusqu'ici ses captifs dans une zone proche de celle où il se trouvait. Il n'était pas possible, jeudi soir, de savoir si des otages français avaient été touchés par les frappes qui ont tué leur ravisseur.
Source Le Monde Jean-Philippe Rémy

Envoyé spécial dans le nord du Mali

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 08:37

Avec ces deux films, Le Maroc et l'Afrique du Sud entrent en compétition.

Affiche-film-les-ailes-de-l-amour.jpg

Le Maroc a fait son baptême du feu lors de la première journée du Fespaco, avec ce film qui a fait couler beaucoup d'encre lors de sa sortie nationale au Maroc. Les ailes de l'amour. Le titre lui-même, bien évocateur et presque alléchant, nous introduit de plain-pied dans le vif du sujet. Dans la médina de Casablanca, le jeune Thami, alias Omar Lotfi, brave la colère de son père, conservateur, issu d'une longue lignée de juges religieux, pour embrasser le métier de boucher. Un lieu, où manier la viande lui donne libre accès à une autre passion non moins avouable, cette autre envie de la «chair», qu'il découvre d'abord avec Hadja Hlima puis en tombant ardemment amoureux de la belle jeune Zineb, une comédienne audacieuse portant le doux prénom de Ouidad Elma. Un film dit-on qui porte sur «la quête de liberté et la révolution par l'amour dans le Maroc d'aujourd'hui en pleine mutation». Controversé en raison de ses scènes d'amour qualifiées de «trop érotiques», le film aurait dérangé principalement en raison de ces scènes osées plongées dans la pieuse société marocaine conservatrice. Si le film se plait à montrer l'apprentissage de ces choses de l'amour avec naïveté ou à dessein purement commercial (c'est selon), la tentative de dénoncer une certaine hypocrisie qui règne parmi les tenants du pouvoir garants de la bonne morale est mise en exergue avec dérision et clarté. Est-cela qui aurait dérangé au fond? De la sensualité à fleur de peau à répétition certes, mais après tout, cela suffit- il réellement pour en faire un bon film? Certainement pas. Les Ailes de l'amour n'est pas un film réussi tant sa mise en scène pêche par un certain excès de frivolité et de niaiserie affligeantes bien que parfois rehaussées d'une fraîcheur assez amusante. Coécrit par Abdelhaï Laraki, Violaine Bellet, Les Ailes de l'amour est en fait l'adaptation cinématographique d'un roman (de Mohmed Nedali, Ndlr). Cependant, il lui manque la force du film Pégasse de Mohamed Mouftakir, lauréat de l'Etalon de Yennenga en 2011. Un autre film marocain, celui de Nabil Ayouche, Les Chevaux de Dieu risque, pour sa part, de plaire au jury puisqu'il évoque avec une mise en scène assez intéressante un sujet d'actualité dans les sociétés arabes et principalement maghrébines, qui fait rage ces dernières années, à savoir le terrorisme islamiste. How to steal 2 millions de Charlie Vundla est un film sud-africain, qui a été également projeté en compétition officielle durant la journée de dimanche dernier. Une histoire de fric, de meurtre, et de cas de conscience, réunissant deux hommes et deux femmes. Un vol d'argent qui tourne au vinaigre, s'ensuit des règlements de comptes. Un drame policier, assez convaincant qui confirme l'image que d'aucuns s'imaginent de l'Afrique du Sud. Peut-être un peu trop? Un pays très violent. Un cliché usé et usant? Au cinéma de lui insuffler un plus de glamour et de charme...Réaliste ou non, qu'importe la vraisemblance tant qu'on y passe un bon moment.. Géant continental, l'Afrique du Sud n'a été honorée du plus beau trophée du Fespaco qu'une fois, en 2005, avec Drum de Zola Maseko. Ce film a été qualifié par les spectateurs d'obédience américaine dans son esprit. Sans doute un peu comme Viva riva, premier film congolais à succès, un thriller de Djo Tunda Wa Munga qui a fait énormément de bruit en raison du sexe qui domine dans ce film. Comme quoi, l'Afrique a toujours besoin hélas de provoquer pour faire parler d'elle.

Source L’Expression O. Hind

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0