Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:11
France - Ligue 2: Corinne Diacre, un «gros caractère» pour une première historique

Football - Portrait de celle qui fait ses grands débuts ce lundi à la tête du club de Clermont…

Elle ne les cherchera pas, bien au contraire, mais elle ne pourra pas y faire grand-chose. Lundi soir, lors de la rencontre entre Brest et Clermont comptant pour la première journée de Ligue 2, tous les regards seront tournés vers Corinne Diacre. L’ancienne capitaine de l’équipe de France (121 sélections), nommée fin juin après le désistement de Helena Costa, va devenir la première femme en France à diriger une équipe de footballeurs professionnels. Et qu’elle le veuille ou non, elle sera l’attraction de la soirée.

Corinne Diacre avoue aborder l’événement avec une légère appréhension, mais, surtout, une grande détermination. «La pression, je me la mets en permanence. J’ai le souci du détail. Je suis une compétitrice», affirme-t-elle. Des mots que l’on retrouve chez celles qui la connaissent bien. «Elle est très exigeante avec elle-même, et du coup impose ça naturellement aux autres», relève Natacha Brandy, qui a joué avec elle à Soyaux et en équipe de France, avant d’évoluer sous ses ordres au sein du club charentais. «C’est quelqu’un qui a beaucoup de charisme, ajoute Candie Herbert, qui a également joué avec et pour Corinne Diacre. Elle est sérieuse, impliquée, elle s’investit toujours énormément dans ce qu’elle fait. Et elle a un gros caractère, elle ne se laisse pas faire.»

«J’ai une confiance totale en elle»

Un trait de personnalité qui lui sera bien utile pour ses débuts dans le grand bain. «Cela m’est égal d’être attendue au tournant. Je sais pourquoi je suis là et ce que j’ai envie de faire», élude celle qui est également la première femme à avoir obtenu, en mai, le Brevet d’entraîneur de football professionnel, qui permet d’entraîner des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Ses premiers pas sur le banc lors des matchs de préparation -un match nul contre Bastia (0-0), deux victoires face à Nîmes (2-1) et Limoges (3-0)- ont été encourageants.

«Son approche du club est très cohérente. Elle a su très vite s’imposer. Elle va marquer le club de son empreinte», est persuadée le directeur sportif clermontois, Olivier Chavanon. «J’ai une confiance totale en elle, reprend Candie Herbert. Evidemment, on ne sait pas ce qui peut arriver. Même les meilleurs entraîneurs peuvent parfois avoir du mal avec une équipe. Mais elle maîtrise son sujet et a largement les capacités de réussir.» Et de remplir les objectifs fixés par les dirigeants: assurer le maintien d’un club présent en Ligue 2 depuis 2007.

Un premier match le jour de ses 40 ans

Entre le challenge sportif et le symbole qu’elle représente, le défi est immense pour Corinne Diacre. A écouter ses anciennes joueuses, il est toutefois à sa hauteur. «Je ne suis pas du tout surprise qu’elle ait accepté. Elle a tellement d’ambition qu’elle ne pouvait pas rester à Soyaux entraîner des amateurs. Elle aime relever des défis, c’est ce qui la fait avancer. Et celui-ci lui va bien», juge Natacha Brandy.

Comme son ancienne coéquipière, Candie Herbert sera devant sa télé lundi soir. «Je lui enverrai un petit message avant, en plus c’est son anniversaire», fait-elle remarquer. Sans être dans la tête de Corinne Diacre, on imagine assez bien le cadeau qui lui ferait plaisir pour ses 40 ans.

Source 20minutes.fr Nicolas Camus

Le Pèlerin

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans La Femme
commenter cet article