Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 10:06

20 choses que l'on ne sait pas sur la petite culotte

On en apprend tous les jours

Toutes les filles en portent et pourtant que sait-on vraiment sur la petite culotte ?

Voici 20 choses (forcément indispensables) que vous ne saviez peut être pas sur la petite culotte.

1 : Pendant des siècles, la culotte n’a tout simplement pas existé. Les hommes et les femmes ne portaient rien sous leurs vêtements. Ce qu’on appelait alors culotte étaient en fait les pantalons des hommes. Ce n’est qu’au milieu du XIX ème siècle que le concept de culotte tel qu’on l’entend aujourd’hui fait son apparition.

2 : Catherine de Médicis tente d’intégrer la petite culotte aux habitudes mode de l’époque ce qui déroute un peu les dames de la cour, les culottes étant alors réservées aux femmes de petite vertu. Elle aurait d’ailleurs piqué l’idée aux courtisanes vénitiennes.

3 : C’est l’arrivée de la crinoline qui popularise le port de la culotte. En effet cette structure placée sous les robes des dames se relève lorsqu’elles s’assoient ce qui dévoilent leur jambes et bien plus encore… Cacher son intimité devient nécessaire. Les chutes de cheval sont aussi une des causes de port de culotte obligatoire.

4 : L’ancêtre de la culotte remonte aux Égyptiens qui eux portaient des pagnes à double pans appelés « Schenti ».

5 : Étymologiquement, le mot culotte vient du terme « cul » qui signifie donc fesse en langage familier. Il peut aussi être rattaché au terme « culot » qui désigne la partie basse d’un objet.

6 : Il faut 2520 mètres de fil pur coton pour réaliser une culotte Petit Bateau.

7 : Les révolutionnaires appelés les « sans culottes » portaient le pantalon pour se différencier des aristocrates qui eux, portaient ce qu’on appelait alors la culotte, c’est-à-dire une sorte de short bouffant.

8 : En 2013, un voleur de petites culottes est interpellé en Poitou-Charentes. L’homme dérobait des petites culottes dans le jardin de ses victimes. Une famille, ayant décidé de se faire justice elle-même, a donc placé une caméra dans son jardin pour coincer le voleur ce qui a grandement aidé les policiers.

9 : Dans les sex-shops japonais, on peut trouver des distributeurs de petites culottes usagées. Une date de fraîcheur est indiquée sur l’emballage. (C’est fin, c’est très fin…)

10 : Une petite culotte anti-viol a été créée par la marque AR Wear. La culotte est muni d’un micro cadenas qui se contrôle grâce à un code à 4 chiffres. Sans le « déverrouillage », impossible d’enlever la culotte.

11 : Porter la culotte est une expression qui date de la fin du XVIII ème siècle et qui signifie assumer le rôle de l’homme dans un couple. Toujours en référence au fait que les hommes portaient des pantalons (qu’on appelait culottes) et les femmes exclusivement des jupes et des robes.

12 : Lorsque la culotte est passée dans les mœurs vers le milieu du XIX ème siècle, on l’appelait le « tuyau de modestie ». Poésie.

13 : Les Écossais ont une réponse toute faite lorsqu’on leur demande ce qu’ils portent sous leur kilt : « The futur of Scotland ».

14 : En 1992, Sharon Stone affole les cinéphiles dans Basic Instinct. Une scène restera dans les annales du cinéma. Celle de l’interrogatoire durant laquelle Catherine Tramell décroise et recroise ses jambes laissant deviner son non port de petite culotte. Sharon Stone a d’ailleurs déclaré que cela ne devait pas se voir au montage et s’est dite choquée non de la scène en elle-même mais d’avoir été trahie par son réalisateur.

15 : Il existerait une petite culotte anti douleurs menstruelles.  Réalisée en fibre synthétique nouvelle génération, elle stimulerait notre système naturel pour éviter certains petits inconvénients.

16 : En 2009 Sally P, une étudiante de 21 ans a déclaré gagner 300 € par mois en vendant ses culottes déjà portées sur internet.

17 : Une de premières provocations de Madonna (bien avant la simulation de masturbation sur scène) a été de jeter sa petite culotte dans la foule de ses spectateurs. C’était en 1987 devant 130 000 personnes au parc de Sceaux.

18 : Damian Lewis a déclaré avoir reçu pour l’un de ses anniversaires un paquet contenant 40 petites culottes de la part d’un groupe de fans, les «  Damian bunnies ». Sur chaque étiquette, étaient précisés,nom, âge et pays. Damian a fini par les mettre à la poubelle.

19 : En 2009, une culotte ayant appartenu à la Reine d’Angleterre a été mise aux enchères sur E-bay. Elle aurait oublié une valise dans un avion lors d’un voyage en 1968. L’estimation était de 5200 € en milieu d’enchère.

20 : Nombreux sont les hommes ne portant pas de caleçon (ex Thierry Ardisson)

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 07:11
France - Ligue 2: Corinne Diacre, un «gros caractère» pour une première historique

Football - Portrait de celle qui fait ses grands débuts ce lundi à la tête du club de Clermont…

Elle ne les cherchera pas, bien au contraire, mais elle ne pourra pas y faire grand-chose. Lundi soir, lors de la rencontre entre Brest et Clermont comptant pour la première journée de Ligue 2, tous les regards seront tournés vers Corinne Diacre. L’ancienne capitaine de l’équipe de France (121 sélections), nommée fin juin après le désistement de Helena Costa, va devenir la première femme en France à diriger une équipe de footballeurs professionnels. Et qu’elle le veuille ou non, elle sera l’attraction de la soirée.

Corinne Diacre avoue aborder l’événement avec une légère appréhension, mais, surtout, une grande détermination. «La pression, je me la mets en permanence. J’ai le souci du détail. Je suis une compétitrice», affirme-t-elle. Des mots que l’on retrouve chez celles qui la connaissent bien. «Elle est très exigeante avec elle-même, et du coup impose ça naturellement aux autres», relève Natacha Brandy, qui a joué avec elle à Soyaux et en équipe de France, avant d’évoluer sous ses ordres au sein du club charentais. «C’est quelqu’un qui a beaucoup de charisme, ajoute Candie Herbert, qui a également joué avec et pour Corinne Diacre. Elle est sérieuse, impliquée, elle s’investit toujours énormément dans ce qu’elle fait. Et elle a un gros caractère, elle ne se laisse pas faire.»

«J’ai une confiance totale en elle»

Un trait de personnalité qui lui sera bien utile pour ses débuts dans le grand bain. «Cela m’est égal d’être attendue au tournant. Je sais pourquoi je suis là et ce que j’ai envie de faire», élude celle qui est également la première femme à avoir obtenu, en mai, le Brevet d’entraîneur de football professionnel, qui permet d’entraîner des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Ses premiers pas sur le banc lors des matchs de préparation -un match nul contre Bastia (0-0), deux victoires face à Nîmes (2-1) et Limoges (3-0)- ont été encourageants.

«Son approche du club est très cohérente. Elle a su très vite s’imposer. Elle va marquer le club de son empreinte», est persuadée le directeur sportif clermontois, Olivier Chavanon. «J’ai une confiance totale en elle, reprend Candie Herbert. Evidemment, on ne sait pas ce qui peut arriver. Même les meilleurs entraîneurs peuvent parfois avoir du mal avec une équipe. Mais elle maîtrise son sujet et a largement les capacités de réussir.» Et de remplir les objectifs fixés par les dirigeants: assurer le maintien d’un club présent en Ligue 2 depuis 2007.

Un premier match le jour de ses 40 ans

Entre le challenge sportif et le symbole qu’elle représente, le défi est immense pour Corinne Diacre. A écouter ses anciennes joueuses, il est toutefois à sa hauteur. «Je ne suis pas du tout surprise qu’elle ait accepté. Elle a tellement d’ambition qu’elle ne pouvait pas rester à Soyaux entraîner des amateurs. Elle aime relever des défis, c’est ce qui la fait avancer. Et celui-ci lui va bien», juge Natacha Brandy.

Comme son ancienne coéquipière, Candie Herbert sera devant sa télé lundi soir. «Je lui enverrai un petit message avant, en plus c’est son anniversaire», fait-elle remarquer. Sans être dans la tête de Corinne Diacre, on imagine assez bien le cadeau qui lui ferait plaisir pour ses 40 ans.

Source 20minutes.fr Nicolas Camus

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0