Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 23:37
La fin du disque dur en 2010?
 
Le disque dur n'est pas mort, mais il pourrait vivre ses dernières années de domination. En effet, l'adaptation de la mémoire flash dans les PC portables est aujourd'hui une réalité. Aujourd'hui réservées aux plus fortunés, ces machines pourraient s'imposer dans les prochaines années.

Il faut dire que la mémoire flash, en tant que mode de stockage pour les PC, possède de nombreux avantages. Elle permet de réduire le poids, la température, le bruit et la consommation des PC tout en améliorant le démarrage et la vitesse de l'ordinateur.

En entreprise, l'utilisation de la mémoire flash permet de réduire les coûts de maintenance grâce à l'absence de pièces mécaniques.

Selon divers analystes interrogés par Reuters, 20% des nouveaux modèles d'ordinateurs portables seront dotés de disques flash ou SSD (solid-state drives), d'ici 2010.

Dans trois ans, 32 millions de nouveaux modèles de PC portables devraient être dotés de disques flash, contre à peine 4 millions à l'heure actuelle, pronostiquait récemment dans un rapport l'institut Gartner.

Un autre spécialiste des études de marchés prédit qu'un sixième des ordinateurs portables à destinations des clients entreprises auront recours à la technologie flash.

Pour autant, certaines conditions sont à remplir pour que cette technologie puisse s'imposer massivement. Les prix des machines dotées de ces composants devront baisser. Aujourd'hui, il faut parfois débourser le double du prix normal pour s'offrir un PC SSD. Mais dans le même temps, le prix des mémoires flash baisse de moitié chaque année.

Par ailleurs, la capacité de ces mémoires restent encore très inférieures à celle des disques durs. Mais là encore, ces capacités sont doublées chaque année. Et de nombreux observateurs estiment qu'il sera tout à fait possible de faire coexister les deux technologies dans un premier temps, la mémoire flah pouvant être utilisée pour le démarrage et le stockage du système tandis que le disque dur contiendrait les données.

Conclusion, ces conditions sont en passe d'être levées. Comme nous le confirme Matthieu Gaillot, responsable des relations internationales chez Antéor, grossiste importateur des disques PQI: Leur prix est divisé par deux tous les mois, ou leur capacité est multipliée par deux pour le même prix.

A titre d'exemple, un disque dur Flash de 64 Go (soit la capacité d'un disque dur d'ordinateur portable d'entrée de gamme) est aujourd'hui proposé à 1600 euros. Il était à 2205 euros il y a seulement un mois.

Selon PQI, les premiers portables équipés d'un disque flash' et de Windows, et proposés à un prix abordables, arriveront avant la fin de l'année.

Source Technaute
 
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 23:25
Vista contre Ubuntu : les compétiteurs

 

 

 

Ubuntu :
 
Cette distribution Linux, qui va sur ses 3 ans, vient de débouler en version 7.04, le mercredi 19 avril. Son nom signifie "humanité aux autres". De fait, elle a séduit plus d'un tiers des Linuxiens, qui, ensemble, ne représentent toutefois qu'un petit pourcent des utilisateurs de PC.
Le match:
David peut-il battre Goliath ? Besoins matériels, facilité d'installation, esthétique, ergonomie, distributions offre logicielle, compatibilité matérielle, tarifs, un match au meilleur des 7 rounds !
Besoins matériels : avantage Ubuntu
 
Tout a déjà été écrit sur les exigences et la gourmandise de Windows Vista sur le plan matériel et la consommation de ressources. Pour rappel, le nouvel OS de Microsoft demande un processeur puissant, 1 Go de mémoire vive, une carte graphique récente, 12 Go de libre sur le disque dur et enfin un lecteur DVD.Ubuntu possède pour sa part un appétit de moineau. 256 Mo de mémoire vive et 2 Go de libre sur un disque dur permettent de faire tourner cette distribution. Un simple lecteur de CD-Rom fera enfin l'affaire pour débuter l'installation. Pas de recommandation spéciale côté processeur ou carte graphique. Une carte 3D sera néanmoins
Installation / Migration : avantage Vista
L'installation de Windows Vista, qui a duré environ 25 minutes, place l'utilisateur sur des rails. Il est également possible de mettre à jour son sytème sans perdre de données si on utilisait Windows XP SP2 précédemment. Windows Vista, sur une partition dédiée, cohabite par ailleurs très bien avec Windows XP. Les données présentes sur chaque partition sont accessibles et modifiables
Le temps d'installation pour Ubuntu est à peu près identique et la procédure aussi très bien encadrée. Seul le choix d'un partition en ext3 et d'un point de montage constituent des gestes nouveaux. Ubuntu propose enfin un assistant de migration pour passer de Windows à Ubuntu en sauvegardant certains paramètres essentiels (compte de messagerie, favoris) à défaut de pouvoir tout conserver en raison du changement de système de fichiers. Ubuntu, sur une partition dédiée, cohabite très bien avec Windows XP . Une limitation toutefois, si Ubuntu peut lire les fichiers stockés sur une partition NTFS, il ne peut pas écrire dessus par défaut. Un logiciel NTFS-3G permet d'y remédier sans avoir une partition d'échange en FAT32 ou une clé USB pour d'eventuels transferts dans le sens Ubuntu - Windows..
Esthétique : avantage Vista
L'interface de Vista, à dominante verte et noire rompt avec le style des précédents Windows. La 3D et la transparence apportées par Aero ont fait couler beaucoup d'encre et s'il existe des avis tranchés entre amateurs et détracteurs, c'est uniquement la consommation de ressources associée à ces effets qui est décriée, pas l'esthétique de l'OS en elle-même. Objectivement, Vista est très réussi
La charte graphique d'Ubuntu qui joue sur des nuances d'orange est très agréable mais la finesse des graphismes et surtout des polices le placeclairement un cran en-dessous de son rival. Malgré des besoins sans comparaison, Ubuntu s'autorise cependant des fantaisies visuelles par la grâce du plugin Compiz déjà implémenté. Une fois les effets du bureau cochés, les fenêtres rebondissent, deviennent élastiques et l'on peut passer d'une application à l'autre en jonglant avec un cube 3D.
Ergonomie : avantage Ubuntu
Windows Vista a passablement été réorganisé par rapport à Windows XP dans le but d'offrir une navigation plus intuitive à l'utilisateur. Si l'objectif a été partiellement atteint, certains réglages ou certaines options échappent à ce jugement d'ensemble et demandent encore à l'utilisateur un long cheminement depuis le menu principal.
Au départ, nous n'aurions pas pensé donner ce point à Ubuntu mais cette distribution Linux nous a surpris de manière formidable : jamais nous n'avons eu à nous battre avec la ligne de commande, la hantise du débutant ! Les menus sont peu nombreux, explicites et ramassés, comme les applications regroupées par catégorie. De nombreux assistants se mettent en branle pour télécharger par exemple les codecs ou les plugins internet manquant. Du très bon !
 
Offre logicielle : avantage Vista
La distribution logicielle de Windows s'est relativement étoffée à l'occasion du passage à Vista. Galerie photo, agenda, création de DVD, montage vidéo, reconnaissance vocale, mais si nous donnons le point à Vista sur ce segment, c'est que l'offre logicielle semble sans fond : la majorité des applications libres ont été portées sous Windows et ne demandent qu'à être téléchargées, on trouve une foule de freeware dignes d'intérêt et on peut enfin installer des progiciels sans difficulté. Par défaut, Ubuntu est plus riche que Windows Vista. Illustration de l'esprit Linux qui cherche à aller au devant des besoins de l'utilisateur : messagerie instantanée, suite bureautique, logiciel de retouche graphique forment un socle d'applications appréciable. Pour tout besoin complémentaire, l'assistant Synaptic se charge de télécharger des nouveaux programmes libres et le choix est très vaste. Malgré tout, certains logiciels propriétaires qui n'ont pas été déclinés en version Linux, se refuseront à vous.
Compatibilité matérielle : Vista devant
Pour coller à la réalité, nous avons choisi d'effectuer ce test sur une configuration domestique et personnalisée (voir ci-dessous). Bonne surprise, tous les périphériques ont fonctionné. Il a seulement fallu fournir dans un premier temps le CD-ROM de la carte mère à Vista pour qu'il installe le pilote du controleur Ethernet 3Com Gigabit. Grâce à la connexion Internet retrouvée, Vista a ensuite pu télécharger les autres pilotes nécessaires.
Ubuntu s'est également très bien tiré de cet exercice. La connexion Internet était immédiatement fonctionnelle et seule la fonction d'impression de notre multifonction manquait à l'appel. Il nous a suffit d'installer une nouvelle imprimante en sollicitant l'assistant du menu système. De nombreux pilotes HP étaient proposés mais pas le nôtre et c'est sur le site linuxprinting.org que nous l'avons trouvé. Un téléchargement plus tard, l'affaire était réglée, comme sous windows... Petite déception, la résolution maximale proposée pour notre écran LCD Hyundai 19 pouces était de 1024 x768 pixels. Dommage. Les deux OS se sont donc bien comportés, nous attribuons le point à Vista car même si la situation générale reste imparfaite, les fabricants ne tardent pas à réagir tandis que leurs efforts envers Linux sont moins intenses en raison des parts de marché respectives.
Tarifs : avantage Ubuntu
Windows Vista se décline en trois versions : familiale basique (270 €) , familiale premium (375 €) et intégrale ou "ultimate" (500 €). L'édition la moins chère n'est pas pourvue de l'interface 3D aero et l'édition la plus onéreuse comprend une série d'utilitaires présents sur l'édition professionnelle ainsi qu'une série de bonus (jeux, gadgets).
La distribution Ubuntu 7.04, comme ses devancières, est complètement gratuite. Il n'est même pas nécessaire de sortir de chez soi pour se la procurer. Il suffit de télécharger l'image ISO sur le site officiel ou celui de la communauté francophone et de la graver ensuite sur un un CD-Rom vierge (utilisable une fois ou bien
 
Verdict - Vista, vainqueur aux points
 
A l'arrivée, Windows Vista l'emporte d'une courte tête sur cet improbable challenger. Le soin apporté par l'équipe Microsoft aux qualités graphiques de son système d'exploitation a pesé très lourd dans le décompte des points. Linux, avec Ubuntu 7.04, ayant démontré d'énormes progrès. Pour la première fois, il nous a semblé constituer une alternative crédible même pour un novice. En retrait sur le plan graphique, Ubuntu se rapproche à grandes enjambées en matière de compatibilité matérielle ou de facilité d'installation. L'ajout de pilotes propriétaires, d'assistants pour télécharger les codecs manquants viennent renforcer une très bonne ergonomie et s'ajouter aux qualités intrinsèque des distributions Linux : gratuité (le plus souvent) et légèreté. Gageons qu'Ubuntu devrait sortir de la confidentialité.
 
Source Journal du Net
 
Le Pèlerin
 
 
Tout simplement le dernier système d'exploitation développé par Microsoft, sorti le 31 janvier 2007. Depuis 25 ans, la firme de Redmond domine le marché et Windows, toutes versions confondues, équipe près de 96% du parc informatique mondial.
Windows Vista :

Partager cet article

Repost0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 23:03
Algériens et Canadiens lancent «ATHIR»
Internet haut débit sans fil arrive
 
« A un moment où les innovations technologiques enregistrent des mutations effrénées, le lancement d'Athir-Wimax par Algérie Télécom intervient comme une réponse concrète à des propositions concrètes», a déclaré hier le ministre de la Poste et des Technologies de l'information, Boudjemaa Haïchour, à l'occasion d'une conférence organisée à l'hôtel Sheraton pour la présentation d'un projet qui va, affirme-t-on, révolutionner Internet haut débit.

Le Wimax, a-t-on expliqué hier, est un ensemble de normes techniques basées sur le standard de transmission radio 802.16 permettant la transmission de données IP haut débit par voie hertzienne. Le débit maximum supporté par le Wimax, indique-t-on également, est de 70 Mbits/s sur une distance théorique de plusieurs dizaines de km, alors que l'ADSL n'a qu'une portée de 5 km.

 « Le Wimax est un réseau support sans fil, équivalant dans ses caractéristiques fonctionnelles au réseau terrestre ADSL », a déclaré pour sa part le PDG d'Algérie Télécom, Slimane Kheireddine, en soulignant que cette notion de sans-fil apporte la rapidité et l'économie de déploiement, en plus d'une réelle flexibilité et une qualité de service libérée des problèmes des réseaux terrestres.

 Le patron de AT a annoncé en outre, concernant les entreprises intéressées par cette nouvelle technologie, qu'elles disposeront d'un service garanti à des tarifs moins chers de 30% par rapport à ce qui est pratiqué aujourd'hui sur le marché.

 Galaxia Telecom, le partenaire canadien dans le lancement du projet avec Algérie Télécom, investira quelque 40 millions de dollars entre 2007 et 2009 pour le déploiement du réseau, a fait savoir hier M. Kheireddine, en ajoutant que cela constitue un « gage de conviction sur les potentialités et autres opportunités qu'offre le marché algérien des télécommunications aux investisseurs étrangers ». Galaxia Telecom s'engage ainsi dans le cadre de ce partenariat à fournir l'équipement et les logiciels nécessaires qui permettront l'implémentation, la gestion du cycle de vie, la maintenance ainsi que l'exploitation de l'ensemble du réseau Wimax.

 Une centaine d'emplois seront créés dans le cadre de ce partenariat, a indiqué quant à lui le président fondateur de Galaxia Telecom, M. Abdellah Hoummaday, en soulignant que ce « partenariat stratégique » sera mutuellement profitable pour les deux entreprises.

D'après le directeur technique adjoint de la compagnie canadienne, M. Thierry Larmier, cette nouvelle technologie permettra à Algérie Télécom de disposer de plusieurs offres aussi bien pour les entreprises que vers le public, notamment l'Internet à haut débit, la vidéo à la demande, la Viop, la vidéo-surveillance, l'IP Centrex, etc.

 Pour sa part, l'ambassadeur du Canada à Alger, Robert W. Peck, qui s'est félicité du partenariat qui lie Algérie Télécom à Galaxia Telecom, a déclaré que les similarités entre l'Algérie et le Canada, au vu de l'immensité des territoires, sont si évidentes qu'elles permettent de dire que les solutions apportées par Galaxia Telecom s'adapteront sans difficulté dans notre pays. Le chef de la mission diplomatique à Alger a affirmé hier que le partage de l'expertise et le savoir-faire canadien sont au coeur des relations entre l'Algérie et le Canada.

 Enfin, il y a lieu de souligner que le réseau sera d'abord déployé durant le mois prochain à Alger, Boumerdès, Blida et Tipaza, avant de s'étendre à d'autres villes comme Oran, Constantine et Annaba.
 
Source le Quotidien d’Oran
 
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 23:35
Web History" Google recherche dans vos historiques de navigation
 
Encore une fonctionnalité qui devraient faire se lever les cheveux sur la tête des défenseurs des informations personnelles...

Google vient de lancer une nouvelle fonctionnalité nommée "Web History", qui permet aux détenteurs d'un compte Google (ayant installé la Google Toolbar avec la fonction PageRank affichée) d'effectuer des recherches au sein des pages qu'ils ont consulté sur leur navigateur dans le passé.

L'outil permet d'effectuer des recherches sur le texte, les images, les vidéos, etc. consultés auparavant.

http://www.google.com/history

Source : Google
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 23:03

  Le milliard de bénéfices pour Google

Le moteur de recherche maintient sa progression en position «accélération» Google ne cesse de surprendre les observateurs. Ses résultats au premier trimestre viennent confirmer que l'activité du géant de l'Internet est encore loin de ralentir. Mais, où va s'arrêter le moteur de recherche ? Google profite de l'évolution positive du marché de la publicité en ligne pour afficher une progression de 62,6% de ses recettes, à 3,66 milliards de dollars, dont il faudra déduire les commissions reversées aux sites qui affichent ses pubs, soit 1,13 milliard ou 31%. Indicateur significatif de l'évolution de son marché, Google internationalise de plus en plus son activité. Sur ce premier trimestre, 47% des recettes ne proviennent pas des Etats-Unis, contre 42% un an plus tôt. Une progression qui profite de la baisse du billet vert face aux monnaies étrangères. L'élément principal et le plus rémunérateur des recettes du moteur de recherche, qui tire la quasi-totalité de ses revenus de la publicité, c'est la publicité contextuelle, c'est-à-dire qui figure sur les pages de résultats du moteur. Avec 2,28 milliards de dollars, elle bondit de 76% et représente 62% des recettes du groupe. Ces résultats ont été bien accueillis par Wall Street. Publiés après clôture, ils ont permis au titre Google de progresser sur la bourse électronique.

Source La Tribune

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 23:33
Skype : des appels gratuits pendant une journée
 
En collaboration avec Intel, le fournisseur de téléphonie Internet offre une journée d'appels gratuits pour souligner la fête des Mères.

Le 13 mai 2007, date de la fête des Mères au Canada et aux États-Unis, les habitants de ces deux derniers pays pourront faire des appels SkypeOut n'importe où dans le monde, sans avoir à débourser les frais habituels.

L'offre sera valide du 13 mai à 5 heures (heure avancée de l'Est) au 14 mai à 5 heures (heure avancée de l'Est), pour les appels SkypeOut placés à partir du Canada ou des États-Unis
vers des numéros téléphoniques fixes ou mobiles partout dans le monde.

Les utilisateurs qui emploient un service qui empêche Skype de les localiser géographiquement pourraient avoir à débourser les frais habituels à la minute. En outre, les appels internationaux sont limités à 200 minutes gratuites pendant cette période de 24 heures. Veuillez lire toutes les conditions d'utilisation dans cette page du site de Skype avant de profiter de cette offre.

Source :branchez-vous
 
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 23:36
Fin de la TV analogique: premières coupures dès cet automne
 
Le passage à l'émission de programmes en numérique doit démarrer à l'automne. Il concernera des zones où il existe une pénurie de fréquences audio qui ne permet pas une période transitoire de double diffusion: en analogique et numérique.
Technologie
Dès l'automne prochain, certains émetteurs de télévision analogique seront fermés pour ne plus émettre qu'en numérique. C'est ce que ZDNet.fr  a appris au ministère de la Culture, qui peaufine actuellement, avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), le plan d'extinction de la TV analogique en France. 
Ce passage au tout numérique doit être bouclée le 30 novembre 2011. À cette date, les foyers français devront être équipés en TNT, câble, TV sur ADSL ou satellite pour réceptionner les chaînes de TV, comme l'a fixé la récente loi sur la télévision du futur. Un texte qui reste évasif sur le plan de migration, d'où le travail en cours du CSA et du ministère.
TNT : technologie numéro 1 
«Il n'y aura pas de coupure brutale», assure-t-on dans l'entourage de Renaud Donnedieu de Vabres. «La priorité est d'abord de veiller à ce que la TV numérique soit accessible par l'ensemble des populations avant de fermer les émetteurs en analogique.»
La première technologie pour recevoir le numérique est la TNT. La télévision numérique terrestre couvre aujourd'hui environ 70% de la population. L'objectif est d'atteindre les 85% à la fin de l'année 2007, et 95% d'ici à 2011. Pour les 5% restants, le gouvernement veillera à ce que leur soit proposé au moins une offre équivalente par le satellite.
Le groupe Canal Plus a déjà répondu à l'appel du gouvernement: il proposera dès le 15 juin un accès gratuit par satellite aux 18 chaînes de la TNT (bouquet TNTSAT). Les utilisateurs devront s'équiper d'un décodeur spécifique. «Il n'y a pas d'exclusivité pour Canal Plus», souligne-t-on au ministère, qui attend d'autre acteurs.
Dans une moindre mesure, le gouvernement compte aussi sur le développement du câble et de la TV sur ADSL.
Une migration plus ou moins brutale selon les zones
S'il se déclare favorable à un basculement progressif, le ministre de la Culture n'envisage pourtant pas de loger toutes les zones à la même enseigne. Premier cas de figure: le moins brutal, qui concernera la majorité de la population et débutera en mars 2008. Les émetteurs TV basculeront au numérique avec une période dite de «recouvrement», durant laquelle les programmes continueront d'être diffusés en analogique et en même temps en numérique.
À l'issue de cette période, qui devrait durer «plusieurs mois», les émetteurs ne diffuseront plus que des programmes numériques. Un principe qui rappelle celui du passage du franc à l'euro. Les consommateurs seront prévenus neuf mois avant la fermeture des émetteurs à l'analogique.
Dans le second cas de figure, plus brutal, le basculement se fera sans période de recouvrement et débutera à l'automne prochain. Certaines zones ne disposent pas de ressources radio suffisantes pour pouvoir émettre les émissions parallèlement en numérique et en analogique. C'est le cas, par exemple, des zones frontalières où le spectre hertzien est partagé avec des pays voisins. «Dans tous les cas, le basculement sera annoncé plusieurs mois à l'avance par des campagnes d'informations locales», assure-t-on au ministère de la Culture.
Les différentes zones de basculement, qui ne correspondront pas aux régions administratives, n'ont pas encore été définies.

Pour en savoir plus :
 
Source: ZDNet
 
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 23:29
L'échec de Windows Vista admis par Microsoft
 
Par deux fois cette semaine, Microsoft s'est rangé à notre opinion, qui veut que Windows Vista (alias Me II) soit une vaste blague dont personne ne veut.
En effet, le Géant de Redmond a pris deux décisions plus qu'inhabituelles cette semaine.
Sans que Microsoft ne lève (apparemment) le petit doigt, Dell a annoncé qu'il proposerait de nouveau Windows XP sur ses PC grand public. Pourtant, à la seconde où Vista a été commercialisé, Microsoft a tout fait pour nous empêcher d'acheter autre chose. Evidemment, Microsoft n'aurait pu agir ainsi dans l'univers professionnel, parce que les entreprises lui aurait ri au nez. Mais ce n'est pas un problème vis à vis du grand public : les particuliers achètent en effet souvent sans trop se poser de questions ce qu'on leur met sous le nez.

Ceci fait évidemment partie du comportement monopolistique abusif classique, habituel chez Microsoft. Celui-ci a en effet toujours réussi à imposer son point de vue à ses principaux clients OEM. Or, jusqu'à présent, personne n'avait osé faire machine arrière, puisque ceci impliquait d'avoir à subir sa colère de Microsoft.

Mais Dell a sauté le pas. Ceci signifie que les ventes de Vista sont au moins aussi mauvaises que nous le pensions, faute autant au logiciel qu'aux pilotes. Dell n'a donc pas eu d'autre choix que d'inverser la tendance. Mais il ne faut pas imaginer pour autant que Dell a agit ainsi pour s'excuser d'avoir imposé un mauvais produit : difficile de croire en effet que le constructeur ait agi dans le strict souci du consommateur... Roulement d'yeux

En fait, ce qui s'est passé, c'est que les OEM se sont révoltés en sous-main et ont forcé Microsoft à faire machine arrière. Bon, certes, Microsoft a bien tenté de limiter la rébellion, mais n'a pu empêcher la décision de Dell. Cependant, on peut presque entendre le pas des défecteurs qui se tournent vers Linux et d'autres systèmes d'exploitation. C'est donc un tournant historique.

L'autre échec monumental imputable à Me II ? Le lancement en Chine d'une version OEM de Vista à 3$. Altruisme ? Certainement pas. je m'explique : en fait, jusqu'à présent, le piratage permettait de conforter le monopole de Microsoft. A partir du moment où on peut facilement pirater Windows (qui ne coûte alors plus rien), Linux perd son avantage prix.

Or, Microsoft a rendu Vista beaucoup plus difficile à pirater. C'est certes encore faisable, mais au prix de techniques suffisamment compliquées pour que la plupart soient obligés de l'acheter. Or, d'après vous, combien, dans un pays où le salaire moyen est de 100$, accepteront de dépenser 299$ pour Vista ? Linux regagne donc un avantage décisif.

A défaut de permettre le piratage, qu'a donc choisi Microsoft de faire ? Il a divisé le prix de Vista par 100 ! Certes, ce n'est pas une première historique, puisque Microsoft a déjà proposé une version étudiants d'Office 2003 à 150 $, mais cette fois, les mesures prises montrent que la situation est bien plus désespérée...

Or, quel que soit votre niveau de vie, la stratégie de Microsoft est de toujours chercher à vous appâter, d'un moyen ou d'un autre : qui sait ? Un jour, vous serez peut être suffisamment riche pour payer plein pot... Et c'est pour cela que l'on est à la croisée des chemins, qui imposent à Microsoft de telles décisions : si le prix de ses logiciels double, il y a davantage de chances pour que les utilisateurs commencent à s'intéresser sérieusement aux alternatives existantes.

On entrerait alors dans un cercle vicieux pour Microsoft. Ceci signifierait alors que les utilisateurs se libéreraient de leurs liens que sont les DRM de Vista ou les nouveaux formats de fichiers d'Office, toujours aussi obscurs et protégés par des brevets. Les utilisateurs pourraient alors se demander quel serait leur intérêt à travailler avec des outils Microsoft. Le Géant de Redmond pourrait alors passer un très mauvais quart d'heure... Donc, Microsoft a fait l'impensable, et préféré baisser ses prix. Enormément. Pour tenter de conserver sa rente de situation.

Ces deux décisions de Microsoft sont la preuve de ce que nous avancions il y a trois ans : l'éditeur a perdu de sa capacité à imposer leur choix à ses clients. Et va donc finir par mourir. Parce qu'il ne peut plus continuer sur sa lancée et n'a d'autres choix que d'offrir des réductions de 98% pour tenter de les conserver.

L'industrie informatique assiste donc à un changement sans précédent de puissance dominante. Et le plus drôle, c'est que les décisions prises par Microsoft sont les mauvaises. Le géant de Redmond fait vraiment face de gros ennuis en perspective...

Source Mon Espace.net
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 23:04
TF1 renforce ses liens avec Overblog
 
TF1 vient de renforcer sa participation dans la plate-forme de blog Overblog en passant de 20 % à 26 % du capital. La chaîne dispose également  d'une option pour monter à 35 % d'ici à la fin de l'année. La régie publicitaire de TF1 prépare des packs proposant une offre Eurosport adossée à des blogs de sport, une offre LCI liée à des blogs d'actualité ainsi qu'une offre Plurielles complétée par des blogs féminins. Créée en 2004, Overblog affiche en mars 2007 une audience de 4,8 millions de visiteurs uniques selon Nielsen//NetRatings.
 
Source Journal du Net
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 23:07
Free lance le fax sur la Freebox
 
La Freebox est un concentré de technologies. En effet la V5 HD, sa dernière version est dotée d'un disque dur, du MIMO, du Freeplayer, de la PVR, ... L'un des soucis, c'est que les propriétaires des versions précédentes de la Freebox se sentent un peu délaissés par le manque de nouveautés sur ces versions. Et puis cela fait un petit moment que Free n'a pas lancé d'innovation.

C'est très certainement pour éviter de se faire rattraper par les nouveautés des concurrents que Free vient d'en lancer une. Il s'agit du fax ... Bien que vieillot et assez simpliste, ce service pourrait bien intéresser les professionnels abonnés à Free. Totalement gratuit, ce service est disponible pour toutes les versions de la Freebox et même pour les modems Sagem.

Explications de Free dans le communiqué de presse: « Ce service est simple d'utilisation et accessible en ligne dans l'interface de gestion de compte d'abonné à partir de n'importe quel accès Internet (en déplacement à l'étranger par exemple). En conséquence, envoyer et recevoir des fax devient possible sans avoir besoin d'être équipé d'un télécopieur ».

Pour pouvoir recevoir des fax, chaque abonné aura automatiquement un numéro de téléphone dédié. Ainsi, si le numéro de la ligne Freebox est 095 B XXX XXX, le numéro de la ligne de fax sera 095 (B+5) XXX XXX. Quand un fax est reçu, il est instantanément transmit par mail en PDF à l'adresse de contact de l'abonné. L'envoi de fax, quant à lui, se passe via l'interface de gestion du compte de l'abonné.

Sur un plan technique, cette nouveauté n'a rien d'extraordinaire. Bien au contraire ! Mais il fallait y penser. Et puis, ce système n'aurait pas pu se faire sans la libération récente de la tranche des 09. Il y a fort à parier que les concurrents de Free vont lui emboîter le pas d'ici peu de temps. En effet, le fax vers 49 pays pour 0€, ça attire plus d'une entreprise !
http://www.wpc-fr.net/news/n3200-fre...sur-la-freebox
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0